Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Culturama : Interviews, reportages, artbooks, doujinshis, quizz...

Retourner vers Culturama

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 10085
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Aer le Dim 30 Juin 2019, 00:48

S'pas une thèse mais c'est trop badass pour passer à coté, un très long article anglais sur le Denpa, vu à travers le prisme de divers œuvres emblématiques.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

ami_kenji
Pilote de Bebop
 
Messages: 101
Inscription: Lun 09 Avr 2007, 02:29

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede ami_kenji le Dim 13 Oct 2019, 12:56

Olivier Vanhee (il a participé à l'ouvrage suivant sur les "mangados" : https://books.openedition.org/bibpompidou/321?lang=fr) a récemment soutenue une thèse de sociologie à Lyon sur Les modes d'appropriation des mangas en France : enquête sur l'émergence d'une catégorie éditoriale et sur la socialisation lectorale entre pairs... Le sujet peut en intéresser certains ici.
Image

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10723
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Gemini le Dim 13 Oct 2019, 20:55

Aer a écrit:S'pas une thèse mais c'est trop badass pour passer à coté, un très long article anglais sur le Denpa, vu à travers le prisme de divers œuvres emblématiques.

Merci beaucoup pour le partage, c'est très intéressant.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10723
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Gemini le Mar 31 Mar 2020, 16:34


Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 10085
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Aer le Mar 31 Mar 2020, 17:56

Passionnant.
Les remarques sur GinEiDen sont très pertinentes.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10723
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Gemini le Mar 31 Mar 2020, 20:15

C'est aussi intéressant à voir rétrospectivement, quels sont les titres rentrés dans l'histoire du médium, et comment le marché des OAV a disparu au fil des années.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19113
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Ialda le Jeu 02 Avr 2020, 02:16

Mis à part le fameux créneau horaire nocturne qu'on connait tous, je me demande si n'ont pas également joués un rôle :
- la crise économique depuis 1989 qui a impacté à des degrés divers la plupart des produits culturels dans la décennie suivante
- La possibilité pour des éditeurs comme Shueisha ou Hakusensha de financer directement des direct-to video sans avoir à s'embêter à monter une grosse prod TV pour certains titres plus "mineurs" ou de niche (PSME, Jojo, Kujakuoh, Yakumotatsu, etc) de leurs catalogues - titres qui aujourd'hui trouvent plus facilement leur place à la télé.
- l'importance du marché vidéo locatif japonais qui semblait suffire à l'époque, jusqu'à ce que l'alternative télévisée via les fameuses cases nocturnes n'explose...
- des grosses boites (Pioneer, Pony Canyon, Bandai Visual) qui n'hésitaient pas à produire des titres ambitieux, boites qui se sont ensuite peu à peu retiré du marché pour diverses raisons et notamment parce qu'après l'explosion des années 80, le marché des OVA ne s'est pas avéré commercialement vraiment viable par la suite...

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9682
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Zêta Amrith le Jeu 02 Avr 2020, 13:54

Traduction intéressante.

Je reste intimement persuadé que ça a plus à voir avec la péristase culturelle qu'avec le contexte industriel. Il n'y a rien d'intrinsèquement ambitieux dans GunBuster, le point de départ ce sont des jolies filles à moitié nues et de l'action. Et Kawajiri fait du gore durant l'heure de gloire des vidéo clubs. C'est on ne peut plus "commercial", sur le papier. Sauf que l'ordonnancement de ces éléments puis leur dépassement en fin de course sont opérés par des Okada et Anno qui furent abreuvés de fictions de qualité qui vont de Yamato au premier film Star Trek - omniprésent dans le design, hérités d'une ère politique pré-Fukuyama. Même avec des moyens illimités rien de comparable ne pourrait voir le jour en 2020 car ce n'est pas son industrie mais la représentation qu'une société se fait d'elle-même qui oriente la production.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1255
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Rhyvia le Ven 03 Avr 2020, 00:03

Bien sûr, la péristase culturelle qui a d'ailleurs interrompu la série de Kazuki Akane avant qu'elle ne puisse arriver jusqu'au bout de son sujet. Mais on parle certainement d'une réalisation de sardine boursoufflée inculte et sans vision politique, rien d'important.

Au-delà de ces quelques broutilles, le contexte de l'industrie est une anecdote du contexte économique. Tu peux déployer toutes la rhétorique possible et imaginable, imiter l'industrie, ou même la culture, de bulle économique sans la bulle économique, ça ne marche pas. Tout ça est aussi incroyablement compatible avec représentation la société telle qu'elle l'est, et pas telle qu'elle l'était il y a 40 ou 50 ans.

Et c'est le moment de ressortir l'évidence : pourquoi l'animation japonaise devrait rendre hommage à Star Trek quand son pays d'origine n'est pas capable de le faire ? Ces références était contemporaines à Anno et Okada de toute façon, en quoi ils sont plus méritants à ce niveau là ? Et puis hier tu disais que Yuasa n'était légitime à montrer émerveillement devant la découverte de Conan seulement parce qu'il était là au moment à ça s'est produit, ce qui n'est ironiquement pas le cas de la première main du récit, mais ils ne sont maintenant pas légitime parce qu'ils n'ont pas vu Star Trek.

La nouvelle génération est d'abord à prendre en défaut, puis ensuite on cherche pourquoi.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19113
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Ialda le Ven 03 Avr 2020, 00:20

(plus généralement, une génération entière qui fût influencée par l'Exposition universelle d'Osaka de 1970)

(sinon, pour revenir sur la première partie du message de Gemini, on peut se lancer dans une grande liste collective des titres qui ont marqué le format OVA ou bien ? :mrgreen: )

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9682
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Zêta Amrith le Ven 03 Avr 2020, 01:25

Je ne vois pas le rapport avec Star Align, surtout que l'on annulait déjà des séries dans les années 80. Et personne n'a dit qu'il fallait rendre hommage à Star Trek ou que c'était méritoire en soi non plus.

La péristase culturelle c'est par exemple la fin des idéologies ou des projets collectifs, qui fait qu'un petit garçon de 2020 aura statistiquement plus de chances d'admirer les footballeurs que les pompiers, ou bien d'envier les youtubeurs que les astronautes. Je crois effectivement que l'incidence d'une telle évolution sur le contenu des programmes d'animation que l'on créé de surcroît pour lui est phénoménale, en comparaison de l'absence de bulle.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1255
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Rhyvia le Ven 03 Avr 2020, 13:32

Star Align a été ouvertement conçu comme une série qui voulait évoqué des sujets de société assez ignorés et les traiter avec sérieux. Effectivement les annulations c'était courant dans les années 80, mais c'était globalement lié au ventes de maquettes. Une interview avait demandé à Takahashi comment une série comme Dougram avait pu être diffusée aussi longtemps, il avait simplement répondu que les jouet se vendaient bien et c'est tout. Maintenant, c'est rare de voir une série réduite d'un cours à la dernière minute, surtout quand on considère que le naufrage Kemono Friends avait été diffusé tel quel.

Pour le reste je sais pas. Le dernier Precure parlait de conquête spatial. Je voudrais bien souscrire à tes propos si il était question d'idols, mais je tourne juste la tête et le premier exemple que je trouve est une exacte contradiction de ce que tu me décris, et sans même avoir recours à des trucs très évident genre Space Brothers ou Dr. Stone. Minimiser l'impact de l'industrie elle-même et des changements sociaux qui résultent de la crise économique parce que "les enfants veulent devenir footballeur plutôt que pompier", j'aurais tendance à trouver que ça encule un peu les mouches. Au moins un petit peu.
Surtout que la jeunesse n'est plus tellement la cible de l'animation japonaise de manière générale. Et quand elle l'est ça n'a pas changé tant que ça : c'est financé par la vente de jouet et le résultat varie grandement en fonction du sérieux de la production.

L'état de la production actuelle, c'est difficile de se tromper sur le diagnostique. Des séries qui sont produites par trop peu d'animateurs parce que le conditions de travail sont trop difficiles à tenir et ne paient même pas. La production se focalise sur un marché local restreint mais atteignable moindre coûts, et donc à moindre risque. Soit exactement le genre de transformation qu'a subit le cinéma et le jeu vidéo au même moment dans le même pays. Je vois pas tout ça le moment où est supposés ne pas voir l'influence nocive d’actionnaires au détriments de ceux qui connaissent réellement leur sujet, soit les personnes qui vont effectivement réaliser de l'animation et pas juste la financer (cf : toutes les séries originale de merder financées par Aniplex). Le Planet With de Satoshi Mizukami est foncièrement plus intéressant que la SF télévisée occidentale propose en générale, mais c'est torché parce que ça couterait trop cher de prendre le risque de faire ça correctement. Dans ces conditions tu peux effective être Kazuki Akane, d'avoir envie sincèrement raconter quelque chose et puis aussi aller te faire voire.

Alors oui c'est génial les OAV, mais ça a existé à un moment il y avait encore de la place dans le marché pour ça. Mais aujourd'hui va le faire ton Gunbuster, même avec toutes les meilleurs intentions du monde.

Avatar de l’utilisateur
VpV
Pitit LEGO
 
Messages: 362
Inscription: Sam 26 Jan 2013, 21:54

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede VpV le Ven 03 Avr 2020, 13:42

Ialda a écrit:(sinon, pour revenir sur la première partie du message de Gemini, on peut se lancer dans une grande liste collective des titres qui ont marqué le format OVA ou bien ? :mrgreen: )

(Chiche ? Même si, individuellement, l'exercice peut être périeux, avec moult souvenirs embellis et trompeurs. Dans mon cas, ça peut demander d'importantes séances de revisionnage pour vérifier *fear*).

(Et une sélection maison des jeux indés marquants depuis Braid ou des vraies séries de mechas qui comptent ?)

Avatar de l’utilisateur
Eltreum
Pitit LEGO
 
Messages: 368
Inscription: Ven 17 Jan 2014, 21:09

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Eltreum le Dim 05 Avr 2020, 12:26

La production reflète la société : on ne rêve plus on fantasme / vie sans repères.
Cela s'aligne toujours avec le monde occidental, on n'évolue plus c'est l'inverse.
On en est à la 5ème génération d'otaku* né dans les années 2000.

* qui n'ont plus rien n'avoir avec les générations Yamato/Gundam/Evangelion vu qu'ils n'ont rien eu "d'impactant" dans le noble sens du terme.
R....

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1255
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Rhyvia le Dim 05 Avr 2020, 13:22


Avatar de l’utilisateur
Eltreum
Pitit LEGO
 
Messages: 368
Inscription: Ven 17 Jan 2014, 21:09

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Eltreum le Dim 05 Avr 2020, 15:09

Le mec qui balance TTGL l'anime de la décennie (voire post 2000) qui est un hommage justement à ce qui était là avant 2000. Et le pseudo "5ème impact" qui est Madoka, autrement appelé l'Evangelion du pauvre des Magical Girls.

OK Next.
R....

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 10085
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Aer le Dim 05 Avr 2020, 15:53

Si TTGL n'était qu'un hommage, la série serait déjà oubliée. Elle n'oublie pas ses racines, mais elle les magnifie et en propose une nouvelle lecture, plus universelle, avec un thème exploré de bout en bout qui explose tout ce qui était connu, jusqu'à percer les cieux.

Faudra m'expliquer en quoi Madoka c'est raccord avec Eva. Avec une poubelle je veux bien, au mieux.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Eltreum
Pitit LEGO
 
Messages: 368
Inscription: Ven 17 Jan 2014, 21:09

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Eltreum le Dim 05 Avr 2020, 16:24

TTGL n'a pas été oublié, du moins par ceux qui ont pu l'apprécié bien sûr (de plus "anime de la décennie").
C'est d'ailleurs l'un des rares anime (originaux) qui a pour ambition de faire rêver les jeunes (comme avant).
Le problème c'est de voir ce que ça a (pas) produit par après. Combien d'anime de mecha overzetop ?

Pour Madoka, c'est de l'ironie envers les casuals qui parlent sans avoir vu ou compris 10% d'Eva. Les "fans" shippent le yuri de persos mal écrits et ça a donné du Magical Girl "tropdark", bonjour l'effet (in)oubliable.
R....

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1255
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Rhyvia le Dim 05 Avr 2020, 17:38

Et ?
Yamato, Gundam et surtout Evangelion sont aussi héritiers de ce qui les précédait, ça n'a rien à voir. Je m'étonne ne de pas me voir répondre que ni Madoka ni Gurren Lagann ne sont de récits incomplets, ce qui devrait leur nier leur statut d'impact de l'animation japonaise avant tout chose. Si c'est juste pour dénigrer Madoka sans avoir rien de pertinent à dire dessus, je vois pas vraiment l'intérêt. Ok, un article sur un internet a un titre putassier pour attirer le lecteur et apparemment c'est une bonne idée puisque tu viens nous le partager ici sans même expliciter vers quoi renvoie ton lien. C'est sympas pour ce casual de *check* Carter Burrowes à qui tu donnes des clics gratuit.

Le problème c'est de voir ce que ça a (pas) produit par après.


Parce qu'ils n'ont pas les moyens de se concrétiser.

Avant que tu viennes railler une série sans l'avoir vu, Satoshi Mizukami est un auteur respecté et respectable, c'est aussi un vrai frère qui cite du Gurren Lagann dans la série qu'il publie au moment de la diffusion. Il a dessiné lui-même le story-board de Planet With pour avoir son anime à lui. Va voir ce mec en face, et dis-lui que les gens comme lui ne savent plus rêver aujourd'hui. Pendant ce tant les Rossius de chez Trigger animait Darling in the Franxx avec l'argent de l'anti-spiral Aniplex.

Mais en vrai cet argument est turbo foireux. Oui, il y a eu pleins de truc qui se sont inspirés de Gundam après Gundam, jusqu'à très récemment. Globalement, c'est très nul et out à regarder en espérant secrètement que Gundam soit effacé de la mémoire collective tellement les ficelles de ce genre de séries étaient devenues épaisses. L'important après des série comme Yamato, Gundam ou Evangelion c'est la manière dont elle ont transformées l'industrie en général, pas juste la fait que ça aurait été des copies de référence.

Bon je dois t'avouer aussi que je suis pas super convaincu par Evangelion la série qui existe pour faire rêver les jeunes mais j'aime pas trop pinailler, ça rend mesquin.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 10085
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Aer le Dim 05 Avr 2020, 18:15

Le seul anti exemple connu étant bien évidemment Eureka seveN.
Mais personne n'empêche Eltreum d'aller se faire chier devant Buddy Complex ou autres daubasses du même acabit, après.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Eltreum
Pitit LEGO
 
Messages: 368
Inscription: Ven 17 Jan 2014, 21:09

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Eltreum le Dim 05 Avr 2020, 18:39

Tu as sans doute répondu à "* qui n'ont plus rien n'avoir avec les générations Yamato/Gundam/Evangelion vu qu'ils n'ont rien eu "d'impactant" dans le noble sens du terme."
Par 2 anime "vieux" de 12 et 9 ans. Or non, rien n'a été (véritablement) redéfini depuis Eva.
Tandis que les générations d’aujourd’hui ne parlent que de shipps, de H, etc... consomment comme du fas-food les derniers anime récupérés par saint Merdflix qui définit carrément leurs goûts.

Pour revenir une dernière fois sur Madoka, "certains illuminés" l'avaient érigée en "5ème impact" après Aroui le "4ème foireux d'Internet". Donc bon, mettre du Madokul en réponse est considéré comme du troll.

Evangelion

Justement, c'est à partir de là le "fantasme" pour les personnages "base de données" (ceci dit dans Eva ils sont au moins complexes). Là, on tu peux encore rêver tel un gosse devant TTGL.

Planet With

Je ne l'ai pas (encore) vu. Évidemment, il y a et aura toujours des perles dans l'animation japonaise.
Par contre, si tu trouves que tout va bien/mieux, eh bien tant mieux pour toi.

Eureka seveN

Cela a 8 ans, cela a engendré sa suite AO...
Buddy Complex *porte*
R....

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19613
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Tetho le Dim 05 Avr 2020, 18:49

(parfois je me demande si Elterum se relit et réalise que ce qu'il écrit n'a aucun sens)


Même si je n'en suis pas entièrement convaincu, on peut voir en Madomagi le portrait d'une jeunesse qui ne sait ce qu'elle veut devenir dans une société oppressive où l'avenir, tel qu'il était envisagé par les générations précédentes, à cessé d'exister. Ces filles errent, sans réel but autre que leur survie, dans l'espoir d'un salut qui n'arrive pas. C'est clairement un anime assez à propos pour un Japon qui se tapait depuis deux décennies les conséquences de l'explosion de la bulle, le fait que l'arrivé de la nuit de Walpurgis à la fin à coïncidé avec la dévastation et l'incertitude entraînées par le tsunami du 11 mars rend la comparaison encore plus juste.
Et même sans ça, la série arrive parfaitement à exister en tant que récit pour le récit. Malgré pas mal de poudre aux yeux et le passage à vide de l'arc Sayaka/Kyôko il y a de nombreux motifs réussis autour desquels se construit la série. L'opposition complète entre ses deux héroïnes principale en premier lieu.


Pour en revenir au marché de l'OVA, je reste convaincu qu'l ne s'est pas évaporé, il a juste changé de forme avec le temps.
À mes yeux les animes tard le soir (shin'ya anime en nippongo) sont un avatar des OVA. Quand Elfs wo Karu mono-tachi, à ma connaissance le premier anime tard le soir, est diffusé en 97 le modèle commercial reste fondamentalement celui d'une OVA. La série est projeté à la télévision à une heure décalée, sur un créneau loué par le comité de production. La diffusion ne rapporte rien, elle n'est pas le produit, c'est juste une pub géante pour faire connaitre la série qui sera ensuite mise à la vente en vidéo.
Les essais à la fin des années 90 de ces animes produits sans le soutiens actif d'une chaîne de télévision furent concluants et le format s'est généralisé dans les années 2000. Aujourd'hui c'est moins vrai car les revenus du streaming ont remplacé ceux de la vente de disques. Mais ce n'est qu'une évolution de plus en soit.
De la même façon, les séries de films-OVA comme le sont les derniers Gundam UC ou Garupan Das Finale viennent aussi du marché OVA, en cherchant des revenus en plus via ces projections limitées en salle juste avant la sortie vidéo. C'est pas neuf, Top wo Nerae! avait déjà été diffusé ainsi à la fin des années 80. Là aussi ce marché a évolué dernièrement, sans doute suite au boom des films d'animations au Japon suite à la retraite de Miyazaki et le succès de Kimi no Na ha. et les distributions de ces œuvres ainsi que les délais entre la sortie ciné et la sortie vidéo ont été allongés. Mais la filiation reste claire.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9682
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Zêta Amrith le Dim 05 Avr 2020, 19:55

Il existait déjà une poignée de midnight anime avant les années 90 (dès les années 60 même) mais en effet c'est en 1996 que le procédé s'est systématisé. C'est moins dû au fait qu'ils aient remplacé les OVAs d'antan qu'à celui que Evangelion a ouvert une ère de sur-production de séries animées, durant laquelle il a fallu trouver de nouveaux horaires pour pouvoir tout diffuser.

Planet With ce doit être la seule série de sa saison d'appartenance que j'ai suivie de bout en bout, victime d'un semblant de sympathie à son égard, mais pas de quoi écarquiller les yeux imo. Le decorum insolite et l'apparent bordel esthétique comme façon de donner un relief à des ressorts très basiques, on commence à connaître un peu. Après c'est pas mal fichu et au moins c'est pas de l'arnaque comme les trucs de Ikuhara.

Rien de plus à dire concernant Puella Madoka. Même si je trouve le dernier épisode assez médiocre, elle est difficile à condamner au regard de la somme de choses qu'elle fait bien. Ca n'est pas un phénomène vide et complaisant comme pouvait l'être Haruhi, il y a un ton singulier et une recherche graphique qui s'aventure parfois en dehors des clous. Elle aurait marqué le paysage si Nanoha ne lui avait pas grillé la politesse dans l'ébauche d'une catégorie de magical girl dystopique. Hélas, comme sa devancière, elle se trivialise dans des spin-offs inutiles qui défont son lustre.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19113
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Ialda le Mer 05 Aoû 2020, 20:43

https://www.itmedia.co.jp/business/arti ... ws034.html

Billet de Tadashi Sudo sur l'état de l'industrie de l'animation japonaise en 2020 : partant du constat que la demande à l'étranger est forte tandis que le marché intérieur a atteint un plateau, il revient brièvement sur l'histoire du médium à l'international (60-80 les prémisses, le phénomène Akira, puis le boom des années 90) avant d'asséner ce qui sera son argument massue : l'industrie souffre d'un syndrome des Galapados à cause d'une culture japonaise encore trop insulaire et doit s'ouvrir au monde, s'adresser aux nouveaux publics, adopter les règles du politiquement correct, etc. Dans un monde où l'animation japonaise a réussi à s'exporter et où ses codes sont largement imités ailleurs, il identifie également un besoin d'assurer l'avenir de l'animation japonaise en faisant venir de nouveaux jeunes talents dans l'archipel pour injecter un peu de sang frais.



(pour l'ironie, je suis tombé sur l'article en cherchant des infos sur l'annonce de la fermeture du studio Arms, quinze ans après leur reconversion dans le plus-grand-public afin de survivre à l'effondrement de leurs marges sur le marché R18, et cinq ans depuis leur anime sur le catch et leur entrée en hibernation. C'est simple, je pensais qu'il nous faisaient une Treasure depuis : un studio de vieux qui passent le temps du mieux qu'ils peuvent en attendant la retraite)

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19113
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Re: Thèses, articles, et autres trucs compliqués

Messagede Ialda le Mer 05 Aoû 2020, 22:47

Ah et dans un autre genre : Bread, How Did They Make It une série (en cours) d'articles sur la manière dont était fait le pain au moyen-age. Enfin sauf que là le lien renvoit sur le premier article de la série, lequel ne parle pas encore de pain mais plante le décors des structure économiques et sociales du milieu paysan. Mais comme ça, la prochaine fois que vous croiserez la route d'un isekai où le protag décide de se lancer dans de grandes réformes agraires sans rien y connaitre au sujet et en partant du principe que ça sera plié dans quelques mois, sopyez gentils et balancez cet article à la tronche de l'auteur. Merci.

PrécédenteSuivante


Retourner vers Culturama

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 0 invités