Comment vivez-vous le confinement ?

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Snack Bar chez Léon : Venez parler sur tout et rien voir surtout de rien

Retourner vers Snack Bar chez Léon

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2993
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Comment vivez-vous le confinement ?

Messagede Ramior le Ven 27 Mar 2020, 00:58

Au vu de la situation exceptionnel que nous traversons, j'ai penser que ça serais intéressent d'avoir plus ou moins en direct comment les gens font face à cette crise.

Pour mon cas je partage un appartement avec ma Mère, pour l'instant cela se passe bien, on oscille nos journée entre rangement, ordinateur et télévision.

le reste de ma famille rester confiner chez eux sans problème.

Il faut dire que dans ma familles on à tendance à privilégié le confort intérieur au sorties quotidienne. :mrgreen:

Et vous, comment vivez vous le confinement?

Geoff34
Soul of Chogokin
 
Messages: 1661
Inscription: Mer 23 Oct 2013, 12:12

Re: Comment vivez-vous le confinement ?

Messagede Geoff34 le Ven 27 Mar 2020, 09:18

Perso, ça a chamboulé mes projets, je devais faire un stage dans une autre ville mais quand l'urgence fut déclaré, mes parents ont décidé que j'allais resté chez eux, j'ai ramené mon ordinateur portable, ma PS4 et ma Switch Lite pour m'occupé.
Wow- Wow War- Wow War tonight
Wow- Wow War- Wow War forever

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18915
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: Comment vivez-vous le confinement ?

Messagede Ialda le Sam 28 Mar 2020, 20:34

A noter que ces histoires de confinement, c'est aussi l'occasion pour certains de vivre leur meilleure vie :


Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9983
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Comment vivez-vous le confinement ?

Messagede Aer le Lun 30 Mar 2020, 13:07

Imhotep ça va, je reprends la semaine prochaine parce que fuck le virus, les jardins c'est la vie.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Yo-Dan
Ryo versus Massue
 
Messages: 992
Inscription: Mer 24 Aoû 2011, 01:08

Re: Comment vivez-vous le confinement ?

Messagede Yo-Dan le Lun 30 Mar 2020, 18:43

Si on passe sur les colères que m'inspire ce qui se passe (lesquelles auraient plus volontiers leur place dans le topic politique voisin), le confinement m'a contraint à bricoler un "bureau" pour télétravailler plus ou moins à l'arrache. J'ai des enfants de 3 et 1 an à occuper sans sorties et sans abuser de Netflix et des DVD Disney. Rien que de très banal par les temps qui courent, et au moins ne me somme-t-on pas d'être le relais du corps enseignant, tenu d'instaurer la "continuité pédagogique" par e-mails interposés. Quand je vois ce que ça donne dans mon entourage, je me dis que j'ai de la chance d'y échapper.

Ce qui rend la situation compliquée à appréhender tient surtout en ce que le confinement n'est pas réellement une solution. C'est tenter de mettre la pandémie sur pause, parce qu'on n'est pas en capacité de faire autre chose (et "l'autre chose" qu'il aurait fallu faire a quelques exemples concrets en Corée du Sud ou à Taïwan, où les leçons du SRAS en 2002 ont été visiblement tirées) et c'est s'assurer des mois de galère.

S'il ne s'agissait que de vivre un confinement de "quelques semaines", ça irait. Mais ça s'annonce autrement plus long et compliqué, au point que le déconfinement se fera probablement de manière très progressive. J'ai tellement hâte de me promener partout avec un masque, dans une parodie de film post-apo fauché... Enfin, j'ai déjà eu des news pas folichonnes du tout (mon Boss enterre son frère aujourd'hui, mort de façon sordide tout seul dans son appart', très probablement du Covid-19, sans que ce ne soit même comptabilisé dans les stat', faute d'être décédé à l’hôpital) et j'ai quelques collègues qui sont touchés actuellement, sans complication apparente. Pour d'autres, que je sais plus fragiles (et pas tous plus prudents pour autant), je croise les doigts.
Alors oui, forcément, être confiné dans ce contexte, c'est pas follement joyeux. D'autant que - et je ne veux pas minimiser la chose non plus - il y a aussi des proches qui vivent des petites catastrophes financières. Bon, y'en a un ou deux, je serais quand même tenté de dire que ça leur fera les pieds. On ne partage pas impunément des "analyses" de Nicolas Bouzou sur Linkedin sans en payer un jour le prix.

Mais sinon ça va hein.
La situation a malgré tout le mérite d'être passionnante sur bien des plans. Et pouvoir observer ça pépouze en pyjama, c'est aussi une chance j'imagine.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19384
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Comment vivez-vous le confinement ?

Messagede Tetho le Lun 30 Mar 2020, 20:00

Si notre société (au sens large) survie à cette épreuve, il va être intéressant de voir ce qui va en émerger. Sociétalement ça va vraisemblablement être le 11 septembre de cette génération, sauf qu'au lieu de ne toucher que les Étas-Unis et d'avoir le reste du monde qui observe la chose de loin, là toute la planète ou presque va vivre ce confinement sur une période de 2-3 mois. C'est une expérience collective qui serait incroyable si ses effets à court et moyen terme ne'étaient pas si inconnus.
Je suis curieux de voir ce qui va en ressortir d'ici une décennie dans la littérature, la bande-dessiné, le cinéma ou le jeu vidéo. Surtout quand le meilleur jeu de 2019 mettait déjà tout ça en scène, sans qu'on le réalise.

La psychose collective qui entoure la réponse à un phénomène à laquelle l'occident n'était pas près est aussi assez fascinante. Sans dédouaner le gouvernement français qui a retardé les mesures qui s'imposaient d'une semaine pour tenter vainement de sauver les municipales, en partie sous la pression des oppositions d'ailleurs, entre ceux qui n'en démordent pas au sujet des masques, ignorant l'avis des professionnels, la polarisation extrême des réactions aux essais de Raoult, qui présenté comme le messie crucifié par les puissants, soit pour un charlatant, mais personne ne semble avoir la position censée de dire que ça serait cool de faire des études en double aveugle pour en avoir le cœur net comme les protocoles scientifiques le veulent en cas de découvertes, la réactivité de la Corée du Sud placée sur un piédestal, oubliant qu'ils ont directement affronté deux épidémies semblables des 20 dernières années et qu'ils n'ont pas eu de scrupules à tracer les gens à l'aide de la géolocalisation de leurs portables, ce que la législation européenne interdit au nom de ce principe si superficiel appelé "vie privée".
Nous vivons véritablement une époque fascinante.


J'aimerais croire qu'on pourra sortir de ça de façon raisonnée et qu'on en tire collectivement les leçons qui s'imposent pour l'avenir, mais je ne me fais pas d'illusion. Ça va être la casse à tous les étages et ceux qui vont le mieux s'en sortir ne seront pas ceux qui mettront le bien commun au centre de leurs priorités.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1223
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Comment vivez-vous le confinement ?

Messagede Rhyvia le Mar 31 Mar 2020, 05:48

Ce qui se passe d'intéressant en ce moment, c'est que beaucoup de gens sont en train d'avoir l'expérience de ce qu'était le quotidien de ces parasites assistés qu'on leur avait vendus comme les responsables de tous les mots de la France, ces fainéant qui préfère rester chez eux plutôt que d'aller travailler.

C'est vraiment le moment de souligner que le "marché du travail" est une nuisance qui n'existe que pour le bénéfice d'une minorité, qui a privé les travailleurs de leur droits avant de rejeter la faute sur ceux qu'il a privé d'activité. Ce serait bien de profiter des évènement pour éclairer encore plus la manière dont nos hauts responsables sont incapables de prendre de hautes responsabilités qui ne concernent pas leurs propres intérêts.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9983
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Comment vivez-vous le confinement ?

Messagede Aer le Mar 31 Mar 2020, 23:48

Mon chef s'excitant tout seul dans son coin (le gars y croit vraiment), j'ai encore deux semaines en fait. Bon.

D'un point de vue purement personnel, si ça ne me dérange pas de ne pas sortir (j'ai déjà fais pire tout seul), c'est le principe d'être forcé de ne pas sortir qui gêne plus qu'autre chose je trouve. Parce que concrètement, ma vie courante n'a pas changé. Je n'ai croisé strictement aucune force de l'ordre (mais peut être sont elles elles aussi à l'arrêt, je n'ai pas regardé pour ma municipalité), et je dirais que faire ses courses sans se faire bourrer la gueule est extrêmement plaisant.

D'un point de vue plus global, c'est vraiment hallucinant de caca ce qui se passe. C'est certes pas la faute "directe" du gouvernement Macron sur plein de trucs, mais vu la tronche de la continuité, il faudra bien en tirer des conclussions. Et pour le reste, ben ils sont nuls comme d'hab.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18915
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: Comment vivez-vous le confinement ?

Messagede Ialda le Mer 01 Avr 2020, 02:54

Je tiens plutôt bien le choc de ma deuxième semaine et demie sans clopes, j'ai pu enfin voir Once Upon a Time in America, je vais probablement relancer ma partie de 7th Continent cette semaine et si le confinement est prolongé, je suis même prêt à me lancer dans le montage de ma maquette Armored Core qui traine dans un coin depuis des années alors que j'ai zéro XP en gunpla et que le truc fait plus de 200 pièces : je suis déjà en sueur rien que d'y penser (et je sais pas si un cutter suffit à remplacer une pince coupante de maquettiste).

Pour le reste (crise sanitaire, économique, sociale, de l'état), on a encore rien vu. Les soubassements du vieux monde sont en train de craquer et certains pays semblent l'avoir compris, ils s'en sortiront. Dans le cas de la France par contre, si on en juge par le niveau de préparation depuis dix ans (et les politiques menées depuis quarante ans), la gestion de la crise notamment le premier mois, et la manière dont on semble vouloir préparer l'après en préparant la suite de la casse sociale et en inventant des concepts fumeux comme le "souverainisme européen" dans une Europe où l'Allemagne a partiellement fermé ses frontières, les Tchèques interceptent des cargaison de masques pour leur pomme et où l'Italie n'est pas insensible au charme slave, je me dit que le Japon a bien raison d'interdire d'entrée sur leur territoire les ressortissants de pays du tiers monde comme le notre.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9983
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Comment vivez-vous le confinement ?

Messagede Aer le Mer 01 Avr 2020, 09:32

Mais les bureaux de tabac sont ouverts :(.

Par contre je comprends mal votre opinion sur l'effondrement du truc. Ca peut être la goutte d'eau qui fait déborder le vase, c'est sur, mais dans l'ensemble ça ne me parait ni mieux ni moins bien que le reste de ce quinquennat. Donc quoi la différence, y'aura bien quelqu'un pour nous dire que c'est la faute des gens pas assez travailliste et effortiste si la reprise s'est mal passée. Tout au plus ais je remarqué que les langues se délient.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Yo-Dan
Ryo versus Massue
 
Messages: 992
Inscription: Mer 24 Aoû 2011, 01:08

Re: Comment vivez-vous le confinement ?

Messagede Yo-Dan le Mer 01 Avr 2020, 16:15

Mettre ce Gouvernement sur l’échafaud n'a que peu d'intérêt. Il est l'avatar de dernière minute d'une idéologie qui n'a globalement pas connu de pause depuis les promesses déçues du programme Mitterrandien de 1981.
Et les ratés avérés de ces derniers mois (les aveux pathétiques d'Agnès Buzyn, la gestion calamiteuse des élections municipales, ou encore dès que Sibeth NDiaye a dit un truc) ne sont pas, de mon point de vue, ce sur quoi il faudrait insister. C'est effectivement la "continuité" d'une logique gestionnaire qui a voulu faire de l’hôpital une entreprise, quitte à lui appliquer des règles managériales dignes d'une entité marchande, à coups de formules vaseuses invoquant l'optimisation d'occupation des lits, l'accompagnement vers le transfert des soins hors de l'hôpital, la disruption numérique etc.

Émouvante séquence souvenir :



Mais il paraît que ce n'est pas le le moment de déballer les archives (et elles sont pléthoriques). Unité nationale en temps de guerre hein. D'ailleurs, comme en conviennent pas mal de Youtubeurs un rien benêts, le problème, c'est plutôt que le Français réfractaire n'est pas fichu de rester chez lui. Quoique "Français", faut le dire vite : si au passage certains peuvent souligner que c'est surtout le cas dans le 93 avec un petit "Toujours les mêmes" de derrière les fagots, là on peut définitivement arrêter de réfléchir.

Après, pour en revenir plus concrètement à la gestion de cette crise, moi je rejoins tout particulièrement l'analyse de Gaël Giraud dans cet article : https://reporterre.net/Depister-et-fabr ... rvi-a-rien

J'entends bien que beaucoup de pays ont été pris de cours et que ce n'est pas là une particularité française, mais - naïf que je suis - je m'étonne quand même que le précédent de SRAS en 2002 n'ait finalement servi qu'à Taïwan et à la Corée du Sud. Est-ce que l'Occident en général n'a pas payé là un pêché d'orgueil, en imaginant que ça ne pouvait pas "lui" arriver ? Parce que si - comme certains en font l'hypothèse - ce type de pandémie devait désormais connaître des répliques plus fréquentes, la non-solution du confinement ne pourra pas être reconduite à chaque fois. Et il ne s'agit évidemment pas de vanter les dérives visant à traquer sa population, mais j'espère bien que que telle problématique n'est pas résumable en un choix aussi binaire que "Confinement ou maintien de la vie privée". Je ne voudrai plus du premier - en tout cas pas pour des virus dont on se rend compte que le taux de létalité réel se situe probablement en dessous des 1 % - et ne compte pas renoncer au second. Et ouais, on est chiants nous, les Français.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19384
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Comment vivez-vous le confinement ?

Messagede Tetho le Mer 01 Avr 2020, 17:09

C'est pas tant une histoire de choix binaire que de choix de société. La réponse Sud-Coréenne que certains aimeraient avoir vu l'Europe prendre nous était purement et simplement hors d'atteinte, pour une foule de raisons, qui découlent de décisions politiques toutes plus ou moins discutables.
Je ne dirais pas que l'occident à tant péché par orgueil en se croyant intouchable après avoir été relativement épargné par le SRAS, le H1N1 et le MERS, qu'on a placé la chose en priorité faible. Parce que l'action politique ça débute par une hiérarchisation des problèmes à régler et que celui là nous semblait assez peu urgent. C'est pas de l’orgueil en soit, au mieux une forme d'aveuglement naïf, au pire de mauvais calcules d'optimisation. Souvenez-vous de la façon dont l'opposition (de gauche, d'ailleurs) a demandé la tête de Roselyne Bachelot après que cette dernière ait commandé plusieurs dizaines de millions de doses de vaccin et de masques en trop pendant la crise du H1N1, c'est toute la classe politique, et avec la France dans son ensemble, qui a une part de responsabilité.

Et de là tout s’enchaîne. On n'était pas prêts, on a, collectivement, sous-estimé la contagiosité de la maladie, on avait pas les moyens d'enclencher des mesures d'urgence aussi draconiennes que la Corée, parce qu'on s'était dit en Europe qu'avoir les lois les plus strictes de protection des données personnelles était une bonne chose (l'Europe qui protège les gens, je sais ça vous fait un choc, vous n'étiez pas prêts), les médias ont insisté sur la bénignité du virus, peut-être que si on avait présenté la chose non pas comme "une vilaine grippe" mais "une vilaine pneumonie" les gens auraient pris la chose un peu plus au sérieux durant les jours critiques du début de l'infection, les hôpitaux n'ont plus les capacités d'encaisser tous les patients qui affluent, parce qu'on a essayé de d'en optimiser la gestion, Macron a voulut préserver à tout prix préserver l'activité économique et les municipales...
C'est loin d'être binaire parce que c'est une cascade de décisions, parfois prisent avec les meilleurs intentions du monde et saluées par tout le monde, qui se retournent contre nous et que tout le monde, de la tête de l'état au citoyen à sa part de responsabilité. Ce qui va rendre bien plus difficile la mise à plat du problème une fois la crise passée parce que tout le monde se refilera la patate chaude. Mais oui, c'est loin d'être aussi simple que "une politique de suivi des infectés efficace contre sécurité des données personnelles" ou "Macron a sacrifié la santé publique au nom de l'économie". Parce que l'économie c'est pas juste les dividendes des actionnaires, c'est aussi les emplois, parfois précaires, en bas de chaîne, de gens qui devront malgré tout payer leurs loyers. Et qu'en tentant, de façon mal guidée, de maintenir les entreprises ouvertes, Macron a aussi tenté de protéger ces gens là.


Les pays d'Asie du sud-est étaient prêts parce qu'ils savaient que c'était une réalité et qu'ils devaient avoir des procédures et infrastructures de réponse solides, nous ça nous a semblé lointain pour des raisons parfois très justes.
La question maintenant c'est comment on en tire les conséquences qui s'imposent et, surtout, comment on fait pour s'assurer que dans 10-15 ans ces infrastructures ne seront pas remises en question, comme les vaccins de Bachelot, parce que rien de comparable ne nous aura touché depuis.
Et ça ça va être coton.


Yo-Dan a écrit:Après, pour en revenir plus concrètement à la gestion de cette crise, moi je rejoins tout particulièrement l'analyse de Gaël Giraud dans cet article : https://reporterre.net/Depister-et-fabr ... rvi-a-rien

J'ai un peu de mal avec cette opposition un peu bas du front "capitalisme contre préparation", quand à ma connaissance ni Taiwan, ni la Corée du Sud n'ont des choses à apprendre de nous en terme de libéralisme. Sa rhétorique populiste "on me dit que les rues parisiennes sont encore pleines d'irresponsables qui font leur jogging" en dit long.
Il est aveugle au fait que si les pays d'Asie du sud-est étaient prêts, c'est parce que pour eux ce genre d'épidémie est une réalité qui revient régulièrement quand pour nous c'était une lointaine priorité. Bien sûr que le démantèlement de la santé public n'a pas aidé, mais même sans ça on n'aurait pas été assez réactif pour tester et traquer les malades.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18915
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: Comment vivez-vous le confinement ?

Messagede Ialda le Mer 01 Avr 2020, 17:50

La critique du capitalisme comme source de tous les maux (écologiques, social, sanitaire) est idiote quand on se rappelle ce qu'ont été les famines en URSS dans les années 30-40 ou en Chine au moment du Grand Bond, ou les conséquences écologiques des plans quinquennaux productivistes soviétiques dont l'asséchement de la mer Aral est l'un des symboles les plus frappants. On est dans l'idéologie la plus idiote, comme quand nos politiques refusent de fermer les frontières parce que le virus n'a pas de passeport (ses porteurs, par contre, c'est autre chose), cassent l'hôpital public ou laissent les Américains racheter les quelques fleurons industriels qui nous restent.

Après, sur la nature collective du problème, je suis complètement d'accord. Plaider le dysfonctionnement de la démocratie ou des institutions est un moyen commode de s'affranchir de nos fautes collectives, personne n'a prétendu qu'on pouvait sans conséquences déléguer continuellement toutes nos responsabilités à des "experts" du lobbyisme et des dirigeants préoccupés par leur seules prérogatives, et faire l'économie de citoyens responsables et prêts à s'investir dans la chose publique. Nos élites ne sont que l'expression de la société au sens large. C'est une culture de la responsabilité collective qui est à rebâtir, et un état dont les pathologies sont connues depuis longtemps à réformer.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1223
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Comment vivez-vous le confinement ?

Messagede Rhyvia le Mer 01 Avr 2020, 18:50

Et qu'en tentant, de façon mal guidée, de maintenir les entreprises ouvertes, Macron a aussi tenté de protéger ces gens là.


Peut-être que leur donner des moyens de survivre sans participer à la redynamisation de l'entreprise France serait un meilleur moyen de protéger "ces gens-là" plutôt que de leur demander de continuer à livrer des pizzas alors qu'une pneumonie anormalement contagieuse traine dans les rues.

Je pense aussi sincèrement remettre en doute le effets parfois légèrement néfaste de la folie néo-libérale qui pensent qu'on peut peut organiser l'intégralité de la vie publique par du management sans pour autant réclamer littéralement le soviétisme dès demain. Je sais pas, le service publique c'était plutôt bien quand même et ça pas asséché la mer Aral, ça me parait un truc plutôt raisonnable pour lequel remettre en cause le gouvernement actuel.

Non vraiment, je pense que ça gêne personne qu'on donne du travail. Et que ce travail soit rémunéré ça hauteur de la richesse qu'il produit aussi, c'est pas mal je crois. Si pour vous c'est du soviétisme, pourquoi pas, y'a des gens moins recommandable qui se sont fait appeler socialistes après tout.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9983
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Comment vivez-vous le confinement ?

Messagede Aer le Mer 01 Avr 2020, 19:41

J'aime bien cette manière habituelle de dénoncer le binaire pour en produire derrière.

C'est Primo Levi qui disait, quand des détracteurs lui envoyaient un vulgaire "mais l'urss quand même, trois trilliards de morts" (comme quoi ça date pas d'hier), que l'on ne peut mésestimer une action sous prétexte que d'autre ont fait pire (ici en nombre). Et pour un survivant d'Auschwitz, je pense que tout est dit.

Le problème donc n'est pas dans un choix binaire laisser filer/l'armée chez chacun a la coréenne (même si c'est pas tout à fait ça, ok je suis pas forcément impartial, c'est un pote irl), mais de souligner que le tout venant libérale tel que pratiqué par notre société n'est pas apte à gérer ce genre de situation, malgré tout le gargarisme dont sont capables les dirigeants et chefs d'entreprises sur la réactivité et les capacités incroyables du système. Alors non, c'est pas Macron qui a commencé la casse du service public au sens large et de l'Hopital en particulier, en effet. Mais c'est bien lui qui continue encore à le faire après tout les autres. C'est pourtant pas faute d'avoir eu des partis, des hommes et des femmes politiques, soulever le problème depuis très longtemps (du NPA/LCR aux cocos en passant par les restes de PS qui avaient encore un peu de bon sens). Rien n'a été fait, et l'on s'en mord les doigts.

Quand je te vois parler de calculs d'optimisation Tetho, désolé mais non. La on ne parle plus de ça. Le problème est plus large. Est ce qu'on veut vraiment optimiser parce que fuck l'argent on le grappille ou on peut, ou est ce qu'on fait un système beaucoup plus vaste de collectivisation/reversement de l'argent. En gros, est ce qu'on envoie chier ces putains d'entreprises qui captent tout le pognon public (privatisation des bénéfices, socialisation des dettes hein) et on commence sérieusement à se dire que, oui, c'est plutôt bien d'avoir un système souple qui permet en cas de besoin d'assurer un matelas. Y'a des partis qui proposaient ça dernièrement, et la fois d'avant, et la fois encore d'avant et etc, mais c'est pas eux qui ont été élu. Si effectivement les conséquences horribles de ce qui se passe maintenant font réagir les gens la dessus, ça sera toujours ça de gagné.

Qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit par contre. Il n'est absolument pas question d'avoir 700.000 respiratoires disponibles sur tout le territoire en cas de prochaine grippe méchante, mais avoir 1) des stocks et 2) des usines (publiques ou privées) capables de produire ce dont on a besoin, ça a évidemment toujours été vital et ça le redevient soudainement.
La tête de Roselyne Bachelot, au delà que c'était toujours un plaisir de se la payer (faut dire qu'il y avait une sacré galerie de glands aussi à l'époque), c'est pas tant sur sa réponse, correcte et sensée, que sur la disproportion du truc. Et pas dans un sens "six ans plus tard, effectivement c'était n'importe quoi" mais ça c'est vu tout de suite.

Ce qui est le même problème ici, la disproportion de la réponse face à l'épidémie. Je ne dis pas que c'est évident de prendre de bonnes décisions, de faire tout ce qu'on peut etc, personne n'est un surhomme, mais on est quand même, avouons le, dans des solutions de dernier recours parce qu'il n'y a aucun autre moyen. Il est la le noeud du problème, pourquoi on a aucun autre moyen ? C'est aberrant.

Y'a parfaitement moyen d'avoir des mesures d'urgences draconiennes sans passer par la géolocalisation via téléphone portable hein, aussi. Je préfère le dire pendant qu'on y est parce que certains me semblent trop coincés dans leurs schémas pour voir ça.

Au delà de ça, faut voir aussi qu'on s'en sort bien sur pas mal de plans parce que la France reste un pays qui produit pas mal de choses at home, ce qui n'est pas le cas de tout le monde, loin de là. Je pense que des famines sont déjà en cours dans certaines contrées, et pas forcément les plus éloignées de nous. Mais oui, faut le redire pour que ça rentre apparemment, le libéralisme est contre la production maison au sens large, parce que ça ne rentre pas dans son schéma de pensé, et que tant qu'on aura pas changé de système, le problème reviendra. C'est comme avec l'écologie, non c'est pas compatible avec un système libéral, point à la ligne. Je vois même pas comment on peut encore ergoter la dessus. Et s'il faut en passer par un retour de l'ISF (qui n'aurait jamais du être amputé comme elle l'a été) et des taxations plus élevées (qui n'auraient jamais du être baissées), eh bien soit.

C'est une culture de la responsabilité collective qui est à rebâtir, et un état dont les pathologies sont connues depuis longtemps à réformer.


Image

En avant, Camarades.

Edit : ah ui puis le super libéralisme de Taiwan et de la Corée, ui ok mais c'est aussi Super Protectionnisme Land hein, faut pas l'oublier.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9983
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Comment vivez-vous le confinement ?

Messagede Aer le Jeu 02 Avr 2020, 10:44

When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Yo-Dan
Ryo versus Massue
 
Messages: 992
Inscription: Mer 24 Aoû 2011, 01:08

Re: Comment vivez-vous le confinement ?

Messagede Yo-Dan le Jeu 02 Avr 2020, 11:26

J'ai été devancé par le camarade Aer, mais je voulais quand même revenir sur ça :

Ialda a écrit:La critique du capitalisme comme source de tous les maux (écologiques, social, sanitaire) est idiote quand on se rappelle ce qu'ont été les famines en URSS dans les années 30-40 ou en Chine au moment du Grand Bond, ou les conséquences écologiques des plans quinquennaux productivistes soviétiques dont l'asséchement de la mer Aral est l'un des symboles les plus frappants.


Il est surtout question de cibler les effets d'un système hégémonique, qui dans sa configuration (néo)libérale actuelle produit effectivement des impasses face auxquelles nous nous sommes rendus impuissants. La "critique du capitalisme" est suffisamment documentée pour que je m'exonère d'en faire une synthèse maladroite en trois lignes. Mais ça ne veut pas dire que d'autres systèmes d'organisation politique ne pourraient pas nous conduire aux mêmes écueils et pardon, mais c'est vrai que le raccourci "sortir du capitalisme = l'Ex URSS" est une façon assez terrible de tuer la discussion. Et ce n'est évidemment pas ce que dit Gaël Giraud, jamais. En revanche, on devine qu'il ne croit pas en un capitalisme soft et éthique, réformé aux entournures et aménagé avec goût, qui réglerait tous nos problèmes. En tout cas, pas ceux-ci. Et pour être clair : moi non plus. C'est évidemment quelque chose qui peut se discuter - et ce serait là le propre d'un débat politique - mais "personne" (sauf rares cas désespérés) n'est à convaincre quant à ce que l'on appelle les "socialismes réels" ont causé de moche également. On a quelques notions d'Histoire, on a vu. Mais c'est fou comme il est tentant d'en faire des épouvantails qui seraient des arguments d'autorité : puisque ça s'est passé comme ça, ça ne peut pas se passer autrement. Comme impasse intellectuelle, ça se pose là, quand même. Par ailleurs, je ne me lasserai jamais de rappeler que beaucoup des extrémismes qui régissent concrètement nos modèles d'organisation - et ils méritent d'être qualifiés comme tels - ont été mis en place et/ou défendus par les autoproclamés "modérés" pour qui le capitalisme est effectivement indépassable.

D'ailleurs, juste pour se détendre, alerte Bruno Le Maire : "Il faut un nouveau capitalisme plus respectueux des personnes".

Heureusement qu'on rit, des fois.

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2761
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Comment vivez-vous le confinement ?

Messagede chevkraken le Jeu 02 Avr 2020, 11:43

Pour ma part, le confinement se passe plutôt bien. Déjà car je l'ai débuté il y a un mois (j'habite dans l'oise et assez près de là où le premier deces debut Mars a eu lieu)

Et vivant avec mon Père qui a Alzheimer depuis plus de 5 ans, ça fait plusieurs années que ma Mère et moi vivons déjà en semi confinement (on faisait les course 2 fois par mois et on allait faire un tour en foret quand il fait beau et c'était tout), surtout que je n'ai pas le permis de conduire(ce qui à la campagne te confine presque automatiquement, même sans confinement)

Bref, mon quotidien n'a pas trop changé sauf qu'il faut d'avantage s''occuper de mon Père (pour éviter les contact avec le Coronavirus, ça fait un mois que les personnes chargé de le faire se laver ne vienne plus)

Mais bon, une grande maison et un grand Jardin, ça aide à supporter le confinement, je pense, ça doit être plus dur en ville.
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Eltreum
Pitit LEGO
 
Messages: 368
Inscription: Ven 17 Jan 2014, 21:09

Re: Comment vivez-vous le confinement ?

Messagede Eltreum le Dim 05 Avr 2020, 15:27

Stock de milliers de manga, jeux vidéo, anime, films, série TV...
Iphone + Baladeur MP4 (Youtube Portable) + PC Portable + 2 TV...
Masques + Gants + laver les mains + personne dans certains supermarchés.
Ouais, je crois que je survivrais.
R....



Retourner vers Snack Bar chez Léon

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 26 invités