Avis sur les derniers animes vus

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
Deluxe
Pitit LEGO
 
Messages: 412
Inscription: Jeu 21 Sep 2017, 08:49

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Deluxe le Dim 21 Juil 2019, 23:53

KyoAni avait atteint le sommet de son art au début de la décennie avec La Disparition en 2010, Nichijou en 2011 et Hyouka en 2012. Ces animes sont excellents et méritent de figurer dans n'importe quelle animethèque. C'est après que c'est devenu compliqué. En cherchant à prendre ses distances avec le reste de l'industrie, le studio a perfectionné sa technique mais ils se sont retrouvés sans rien à raconter avec. 90% de leur production étaient constituée d'adaptations de LN, avec des thèmes et des styles interchangeables... D'un point de vue artistique ils étaient à bout de souffle, un peu à la manière de Ghibli sur la fin.

Du coup ces derniers temps le studio a tenté de se diversifier vers le cinéma, profitant comme beaucoup du vide laissé par Ghibli pour essayer de construire quelque chose. Je n'ai pas vu Koe no Katachi et Liz et l'Oiseau, c'est probablement bien mais de loin ça ressemblait surtout à une extension au grand-écran de leur travail à la TV.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9877
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Aer le Lun 22 Juil 2019, 00:28

En cherchant à prendre ses distances avec le reste de l'industrie


Tu peux développer ?
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19238
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Tetho le Lun 22 Juil 2019, 01:02

Déjà le studio est isolé physiquement du gros de l'industrie avec ses studios sur Kyôto et Ôsaka, quand la majorité des studios d'animation du Japon sont sur Tôkyô et plus particulièrement les quartiers de Suginami, Nerima et Musashino. Dans une industrie où la proximité est une force c'est déjà s'isoler des autres.
Mais aussi parce que les employés de Kyoto Animation ne travaille que sur des productions Kyoto Animation, le studio ne sous-traite plus pour d'autres studio comme il l'a fait à une époque et ça contribue à créer sa spécificité. On peut voir ça en bien comme en mal, mais les artistes de Kyoani ne travaillent qu'entre eux sur les production maison. Forcément à un moment il se créé une convergence des styles.


Mais l'analyse de Deluxe est erronée, en plus d'être vraiment datée. Le studio a beaucoup évolué depuis le tournant de la décennie précédente et sont passé dans une phase de leur existence où ils ne travaillent plus tant en studio de commande pour des éditeurs de mangas ou romans, mais en créant et gérant eux-même le contenu qu'ils adaptent. La création de la maison d'édition Kyôto Animation et le fait qu'ils sélectionnent et publient eux-même des light novels dans le but de les adapter plus tard a tout changé. Et même si la qualité d'ensemble des animes tirés de ces romans est au mieux douteuse, leur plus grande réussite artistique ces dernières années reste Euphonium qui est une série de commande, on a ici un studio qui a décidé de prendre en main la chaîne de production créative du début à la fin, d'être maître de son destin indépendamment des projets que les éditeurs veulent bien leur confier.
En parallèle il y a un glissement vers le cinéma aussi, ils n'ont diffusé aucune série cette année et c'était volontaire pour se concentrer sur les films en production, non pas pour tenter d'occuper le vide laissé par Miyazaki mais plutôt pour tenter de profiter comme tous les autres de l'effet d'aspiration de Kimi no Na ha. qui a justement prouvé qu'il n'était pas nécessaire de s'appeler Hayao Miyazaki pour rencontrer un vrai succès populaire en salles obscures. Contrairement à ce que Deluxe croit comprendre Koe no Katachi et Liz to Aoi Tori ne sont pas des extensions de leur travail TV mais bel et bien de vrais films de cinéma que le studio ambitionne de présenter dans les festivals internationaux pour remporter des prix. Yamada Naoko est(/était ?) destinée à devenir la réalisatrice phare du studio, celle dont le nom à lui seul peut porter un film et en faire le succès. Et même si à coté on a eu les films de Chu2Koi ou Free!, cette quête de respectabilité se retrouve aussi dans leurs dernières séries TV comme Euphonium, bien plus élégante et à la narration moins typée anime que leurs séries habituelles, ou bien Violet Evergarden et son cadre narratif ambitieux, sa qualité de production dingue et sa diffusion dans le monde par Netflix.
Enfin si les trois titres cités par Deluxe étaient bien, avec K-on!, le sommet de l'art de Kyoani et l'est resté un moment alors que le studio entamait sa transition, les nouveaux créatifs formés en interne ces dernières années ont commencé à émerger, à prendre des responsabilité et à montrer de quoi ils sont capables. Je pense notamment à Fujita qui marche dans les traces de pas de Yamada avec talent.

Dire que le studio est(/était) à bout de souffre créativement parlant c'est vraiment ne pas prêter attention à leur travail. Ils étaient au contraire en plein renouveau quand le drame a frappé, il reste voir comment ils vont rebondir après ça et si ils en font une occasion d’accélérer les changements débutés.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9383
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Zêta Amrith le Lun 22 Juil 2019, 14:05

Sont pas comme le reste de l'industrie KyoAni, ils sont fidèles à leurs racines et loyaux à leur mission. Ils se sont engagés d'emblée à faire de la soupe proto-analgésique. Puis à gaspiller l'indéniable talent de leurs animateurs (RIP) dans un grand vide intersidéral et ils ont honoré cette promesse avec ferveur. Quand une idée, un surplus d'ambition artistique ou un gros concept a failli se présenter, les chefs ont tenu bon et érigé d'imperméables remparts afin de perpétuer un idéal de surplace narratif et de papouilles avec le milieu light novel. "Et que celui ou celle qui ait un design cool à proposer reçoive la première pierre." Un parcours sans faute, jusqu'à cet instant, Koe No Katachi, durant lequel moults hères ont pu déceler l'ébauche d'un sujet sur un malentendu. Heureusement tout est rapidement rentré dans l'ordre ; effacer ça (KyoAni qui dirait quelque chose, même le temps d'un battement de cil, c’est pas tolérable) en relançant au plus vite un nouveau chapitre de Free!. Le passage à l'âge adulte, ad lib. Cette constance quelque part force l'admiration.

Avatar de l’utilisateur
Natth
Soul of Chogokin
 
Messages: 1505
Inscription: Mer 24 Mar 2010, 21:56

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Natth le Mar 23 Juil 2019, 00:36

Gemini a écrit:Et il n'y a pas moyen que je ne teste pas Free!, au moins de pour ne pas mourir idiot.

Si tu n'as rien contre les animes sportifs et/ou à casting principalement masculin, je te conseillerais plutôt Tsurune. Même si les évènements se déroulant avant l'anime ont leur dose de tragique, j'ai trouvé une certaine sobriété dans leur traitement au cours de la série. Il doit y avoir un ou deux épisodes où le passé ressort plus, mais c'est surtout pour permettre à l'un des persos de trouver sa place (vis à vis des autres, du tir à l'arc...). Je n'ai pas trouvé cet anime vraiment larmoyant.

De plus, il se concentre beaucoup sur le kyûdô, c'est d'ailleurs préférable vu le nombre de rencontres prévues pour une seule saison. Il y a l'inévitable adversaire, le fait que les héros doivent vaincre un certain nombre de difficultés pour atteindre leur meilleur niveau (classique dans l'anime sportif). L'humour est présent, mais il n'y a pas le côté très portnawak que j'avais vu dans Free. Ca m'a paru sobre là aussi. Les persos sont plus calmes je dirais, contrairement à Free je n'avais envie d'en massacrer aucun au bout de cinq minutes.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19238
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Tetho le Mar 23 Juil 2019, 11:05

Tsurune faut quand même être capable d'encaisser sans rigoler comme un con la façon la plus sérieuse du monde dont l'anime t'explique que suite à son traumatisme passé le héros est devenu décocheur précoce et a perdu avec toutes ses compétences au kyûdô. Surtout qu'en effet l'anime se veut plus sobre et élégant que Free! dans son traitement du sport, mais la façon dont ce "traumatisme" est traité, très "les problèmes d’érection ça arrive à tout le monde, parlons-en" saborde la chose avec une force cosmique. Je ne sais pas si c'est volontaire, parce que à ce niveau ça ne peut que l'être, ou une maladresse d'écriture sans pareille, mais putain, quand même quoi...

Image




Amrith > Je ne vais pas essayer de défendre les productions Kyoani, parce que depuis une bonne décennie, si ce n'est plus, ma relation avec ce studio est que j'espère toujours que la prochaine série sera celle où la forme et le fond ne feront qu'un pour offrir un anime à la hauteur de leurs efforts. Et si il y a eu des réussites, Hyôka ou la première série d'Euphonium, et des séries sympathique, comme Amagi ou la première Chu2Koi, dans l'ensemble on est en face d'un gros gâchis de compétences. Le studio se complaît clairement dans une zone de confort qui finira par les desservir quand ils ne seront plus capables de maintenir la qualité de production légendaire qu'ils ont pu atteindre et que le bilan de ce qu'ils auront fait de ces conditions uniques devra être fait. Et ce jour est peut-être très proche maintenant suite à l'incendie, les pertes de travail subies et le mise en pause de toutes leurs productions actuelles.
Mais attaquer directement Koe no Katachi est peut-être pas ce qu'il y a de plus pertinent, parce que c'est une adaptation qui arrive à dépasser l’œuvre qu'elle adapte en justement se concentrant sur la question de la communication plutôt que la persécution scolaire au sens large, et en faisant des choix d'adaptation pour se concentrer là dessus. Oui le film est bancale et se traîne encore un paquet de casseroles du manga, comme les personnages secondaires inintéressants trop nombreux, mais il fait aussi des choix pour se doter d'un sens que n'avait pas le manga. Yamada a l'ambition de devenir une vraie réalisatrice de cinéma et travaille ses films dans ce sens. Fallait plutôt attaquer Kyôkai no Kanata, l'inutile film de Chu2Koi ou Violet Evergarden qui se donne des airs d’œuvre complexe et riche mais ne fait que jeter de la poudre aux yeux.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9383
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Zêta Amrith le Mar 23 Juil 2019, 12:55

Tu les défends si tu veux, y a pas de mal. Moi j'ai besoin d'un adversaire fantasmatique et je me suis dit que celui-là compte tenu de ses orientations tonales/designistiques ferait particulièrement l'affaire.

Le film de Koe No Katachi démarre bien. La première demi-heure j’ai même cru que j’allais devoir abdiquer et mettre de côté ma mauvaise foi. Mais sans parler du pathos larmoyant et facile qui le lourde, fréquent chez ce studio, les qualités que tu lui apposes (surtout concentrées dans la seconde partie du métrage) me l’ont rendu justement très antipathique. C’aurait pu être un film sur le handicap, quelque chose d’enfin un peu inédit ou avec une substance dans l’industrie, mais l’équipe a capitulé aussitôt lancée pour en faire une histoire sur les difficultés relationnelles de *tous* les lycéens japonais, c’est-à-dire un animuh comme les autres dissimulé derrière un sujet de vitrine ; avec douze personnages secondaires (choisissez votre préféré) qui parasitent l’histoire, au point qu’arrivé à mi-parcours le film n’a plus de direction consistante et ressemble à une série TV qu’on a comprimée du mieux possible. Et lorsqu’en prime, même si je ne pense pas que ça vienne de Kyoto Animation mais beaucoup plus des distributeurs internationaux, le film est proposé aux festivals sur la base de l’argument fallacieux qu’il s’agirait d’un récit sur la discrimination des personnes diminuées, et qu’on retrouve cette description partout, c’est juste indécent quoi. Les mecs ont fui le sujet pour lesquels on les applaudit. La mise en scène est souvent superbe, on sait que Yamada a un style assez raffiné, mais tout ça est placé au service d’un fond fantomatique, d’une dispersion vers des effets inutiles et d’un chara-design soigné mais... mielleux évidemment, donc pour moi il y a la performance formelle mais toujours pas de film là-dedans.

Quant à savoir si Kyoto Animation était en phase ascendante... je sais pas trop. Yamada est très douée mais la réalisation représente 50% d'une proposition fictionnelle, et je ne vois pas trop Dragon Maid ou Evergarden (pour les deux épisodes que je connais) en apôtres de l'animedō.

Avatar de l’utilisateur
Natth
Soul of Chogokin
 
Messages: 1505
Inscription: Mer 24 Mar 2010, 21:56

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Natth le Mar 23 Juil 2019, 13:17

Tetho a écrit: l'anime t'explique que suite à son traumatisme passé le héros est devenu décocheur précoce et a perdu avec toutes ses compétences au kyûdô.

Je n'ai pas l'impression que ce soit suite à son traumatisme, pas directement en tout cas. La scène où son problème apparaît laisse plutôt l'impression qu'il est victime de la pression qu'il s'impose quand il tire. En fait, il sait toujours tirer, il maîtrise encore tous les gestes du kyûdô sauf le dernier. C'est d'autant plus rageant et frustrant lorsque l'on connaît son niveau réel.

Après, la façon dont son problème est abordé fait très "pouvoir de l'amitié". D'après ce que j'ai pu lire, ce trouble étant lié dans la réalité à un souci d'apprentissage, le remède devrait être plus technique (entraînement, exercices...) que psychologique. Et plus long que 13 épisodes je suppose. La "thérapie de groupe" a effectivement peu de chances de marcher, mais c'est aussi un moyen de trouver les solutions qui peuvent fonctionner.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9877
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Aer le Mar 23 Juil 2019, 13:45

La scène où son problème apparaît laisse plutôt l'impression qu'il est victime de la pression qu'il s'impose quand il tire.


Image

(désolé je ris comme un con depuis tout a l'heure)
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19238
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Tetho le Mar 23 Juil 2019, 14:39

Amrith > je suis d'accord, mais en soit tout ce que tu décris est déjà dans le manga et le plus souvent en pire. Le manga se vend de la même façon malhonnête comme un manga sur le handicape et la différence quand c'est en réalité un aspect périphérique de son récit, mais c'est aussi grâce à ça qu'il s'est fait remarqué et a obtenu moult prix et autres mentions dans des quotidiens nationaux à travers le monde. Parce que si tu n'as pas d'empathie pour des handicapées, même de papier, c'est que t'es forcément un gros connard, hein. Maeda Jun serait certainement fier d'Oima.
Du coup pour moi, qui ait lu le manga avant de voir l'anime, le film m’apparaît comme une version plus élégante du récit, aidé par la mise en scène, une version qui sait ce qu'elle veut raconter, l'histoire de deux ados qui n'arrivent pas à communiquer parce qu'ils ne font pas attention aux signaux qui leur envoie l'autre, qui coupe les arcs débiles sur les persos secondaires où les potes du héros tournent et présentent un film à un festival pendant qu'il est dans le coma, où une des nanas devient top modèle et une autre styliste ainsi que le passé tragique de la mère de l’héroïne qui est surréaliste de forced drama pour faire pleurer les chaumières. Il est loin d'être parfait et je suis d'accord qu'il est surestimé par un public un peu trop facile, mais vu de là où il part, franchement il s'en sort aussi bien qu'il le pouvait sans une réécriture complète du récit.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9383
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Zêta Amrith le Mar 23 Juil 2019, 19:37

Que le résultat soit meilleur que le matériel d'origine, c'est une opinion répandue et je le crois, mais je ne peux pas juger ce film là-dessus. Face à un manga mal fagoté, il y a le choix d'en prendre un autre (voire de créer un quelque chose d'original), ou bien de tout réécrire de fond en comble, plus encore qu'il n'a été question sur cette adaptation. L'histoire de deux personnes qui n'arrivent pas à communiquer, ma foi ça peut marcher sur le principe, mais dans le film que j'ai vu cet aspect est perdu sous un fatras de sidekicks comiques et de digressions qui en font un sujet parmi d'autres. Il fallait élaguer, élaguer jusqu'à ce qu'une colonne vertébrale émerge du script ; ils n'ont pas su le faire, ou bien pas voulu pour ne pas contrarier les lecteurs du manga.

(En fait c'est juste que je digère pas l'outrage fait aux Who)

Avatar de l’utilisateur
Darkge999
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2475
Inscription: Lun 11 Mar 2013, 16:00

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Darkge999 le Ven 26 Juil 2019, 11:38

Fire Force - 1 à 2: Du feu et des pompiers, non ce n'est pas Promare mais l'adaptation du manga éponyme de Atsushi Ōkubo. Pour l'instant, en attendant la reprise suite à la tragédie de Kyoto Animation, c'est assez sympa à regarder, sans prise de tête.

Demon Lord, Retry! - 1 à 3: Un isekai plutôt moche et plat malgré de bonnes touches d'humour qui sauve un peu les meubles. Mention particulière pour le générique qui spoile une bonne partie des événements à venir...

Do you love your mom and her two-hit multi-target attacks - 1 à 2: Un autre isekai contant les aventures d'une mère et son fils projeter dans un jeu vidéo. C'était pas trop mauvais et assez amusant, jouant beaucoup sur le décalage entre la mère et le fils, puis il eu une "scène scabreuse" absolument inutile... Espérons que ce n'est qu'un errements...

Arifutera - 1 à 3: Un troisième isekai. On entre direct dans l'action, sautant la classique séquence explicatif racontant l'invocation dans un autre monde, évoquer dans le générique et citer par moment dans des dialogues, pour suivre une exploration qui dégénère et la manière dont le principale protagoniste va faire pour survivre et se venger suite à une trahison. Cela se regarde bien, mais comme souvent, je crains une perde de rythme et d'intérêt sur le long terme (bons sentiments et tout ça)...

Cop Craft - 1 à 3: Actuellement, c'est ma bonne surprise de la saison, un mélange de polar et de fantastique avec ses deux protagonistes que tout oppose. Même si c'est pas très original, j'aime assez l'ambiance que le titre dégage, ressortant bien de la masse actuelle.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9877
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Aer le Ven 26 Juil 2019, 12:54

Vu les deux premiers épisodes de Fire Force et c'est du solide a tout point de vue. La formule semble assez éculée mais ne prend pas son spectateur pour un pingouin, les personnages sont déjà relativement attachants, ça distille ses clichés saupoudrés de petits twists ici et la. La réalisation technique est pour le moment exemplaire - en deux épisodes je crois n'avoir pas vu un seul hors modèle, nous verrons si David Production arrive à tenir tout du long (j'avoue que ça fait un moment que je n'ai plus suivi leur taff).
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10567
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Gemini le Dim 04 Aoû 2019, 23:28

Ristorante Paradiso : Adaptation du manga éponyme de Natsume Ono. Ou, plus exactement : Ristorante Paradiso est un manga en un volume, que l'autrice a ensuite poursuivi à travers sa série Gente, laquelle se déroule au même endroit et avec peu ou prou les mêmes protagonistes. Les événements de Ristorante Paradiso s'insérant entre les tomes 2 et 3 de Gente. Or, comme un volume ne suffit pas à produire une série de 11 épisodes, celle-ci mélange des histoires des deux titres. Cette recomposition du scénario fonctionne - la structure d'origine s'y prêtait - et je n'ai vraiment noté qu'une incohérence ; un personnage découvrant que sa fille joue du violon, alors que nous l'avons vu en faire dans un autre épisode.

La Casetta dell'Orso est un restaurant romain ouvert quelques années auparavant par Lorenzo Orsini. Lequel, pour accommoder les passions... particulières de son épouse Olga, a pris soin d'engager pour le service des hommes d'âge mûr et presbytes. La série commence à l'arrivée de Nicoletta, fille d'Olga issue d'un précédent mariage, et dont elle a caché l'existence. Celle-ci, jeune adulte fraichement débarquée de la campagne, devient apprentie dans les cuisines du restaurant.

La série mélange plusieurs passions de la mangaka : l'Italie, la cuisine italienne, les gentlemen, et les lunettes. Pourtant, il ne s'agit pas plus d'un manga sur la cuisine italienne qu'un boys love, domaine dans lequel Natsume Ono s'illustre sous le nom de basso. Non, Ristorante Paradiso est avant tout un titre sur les relations humaines, prenant ici pour cadre un restaurant italien. L'âge de la plupart des protagonistes ne sert pas juste à décorer ; ils ont eu une vie riche, possèdent pour certains jusqu'à des petits enfants, sont divorcés et parfois veufs. L'histoire nous invite à les suivre dans leur quotidien, et à les découvrir à travers les yeux de Nicoletta ; ainsi que des clients ou d'anciens employés du restaurant. Il s'agit de chroniques douces-amères mais pleines de vie, la mangaka n'ayant pas son pareil pour décrire avec subtilité les sentiments et les amours de ses personnages. C'est souvent touchant, charmant, très agréable à suivre.

L'anime a l'avantage de proposer un trait légèrement plus passe-partout que celui de l'autrice, lequel pourra sans doute rebuter certain·e·s lecteur·ice·s. La version manga, disponible chez Kana, restera toutefois la version de référence pour moi, mais avec un matériau d'une telle qualité, difficile de rater l'adaptation animée.
Celle-ci a été confiée à David Production. Par rapport à ACCA 13 et Goyo, les autres séries de la mangaka transposées sur le petit écran, je trouve malheureusement que Ristorante Paradiso ne s'en tire pas aussi bien. Mais il faut dire que ces deux titres ont bénéficié de la crème de la crème en matière de studio. Cet anime souffre surtout d'un recours aux images de synthèse voyantes et rarement utilisées à bon escient. Une vraie faute de goût. Mais la mise-en-scène compense tant bien que mal ce problème technique. Ceci dit, Ristorante Paradiso est sans doute la série d'animation adaptée des œuvres de Natsume Ono pour laquelle l'adaptation s'avère la moins pertinente, dans le sens où elle n'arrive pas forcément à compenser avec son nouveau format. Ce n'est pas aussi plaisant visuellement que les deux autres animes, et la musique se remarque peu. Il y aurait pourtant largement eu de quoi jouer sur le cadre italien de l'histoire.

Ristorante Paradiso n'en demeure pas moins un excellent anime, mais parce qu'il part d'une base extrêmement solide et ne fait aucune erreur lors de son adaptation ; si nous mettons de côté son recours à l'image de synthèse. C'est pour cela que je recommande de privilégier le manga si vous en avez l'occasion, et si le style graphique de l'autrice ne vous dérange pas. Dans le cas contraire, l'anime fera parfaitement l'affaire. Quel que soit le format, il s'agit d'un titre qui mérite véritablement le détour.


Avatar de l’utilisateur
verino
Ryo versus Massue
 
Messages: 654
Inscription: Lun 28 Sep 2009, 07:13

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede verino le Mar 13 Aoû 2019, 01:09

Kimetsu no Yaiba #19: Artistiquement puissant, photographie et storyboard solides. C'était divin.
Depuis le 6 de Shingeki (acte II), c'est la seconde fois que je sors d'un épisode en applaudissant.
KnY, c'est clairement une production 2019 qui redore le blason des séries d'animation (originale ou adaptation) et confirme qu'Ufotable sortie du Fateverse vaut tellement mieux.
(Accessoirement, je veux bien le nom de tous les artistes ayant bossé sur cet hebdo)

Avatar de l’utilisateur
Nexus
Apprenti Kirin
 
Messages: 1032
Inscription: Lun 02 Jan 2012, 17:02

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Nexus le Jeu 15 Aoû 2019, 01:33

verino a écrit:(Accessoirement, je veux bien le nom de tous les artistes ayant bossé sur cet hebdo)


Toshiyuki Shirai pour la réalisation, la direction de l’animation et le Storyboard.
Pour les KA des scènes les plus impressionnantes, ce sont les usual suspects de chez Ufotable, aka Go Kimura, Nozomu Abe, Kunihiro Masayuki, Mitsuru Obunai.

Avatar de l’utilisateur
Deluxe
Pitit LEGO
 
Messages: 412
Inscription: Jeu 21 Sep 2017, 08:49

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Deluxe le Mar 27 Aoû 2019, 16:32

Vinland Saga - Épisode 8 : L'anime est devenu bien sympa depuis que le récit est entré dans le vif du sujet. On comprend maintenant toutes les comparaisons avec Berserk, la bande de mercenaires d'Askeladd fait forcément penser à la Troupe du Faucon de Griffith dans l'Age d'Or. Certes on est amusé par les pirouettes de Thorfinn qui fait son Legolas avec ses dagues mais bon.

Le plus intéressant finalement c'est le contexte, on sent que l'auteur a fait son travail de recherche et il n'y rien de meilleur quand on regarde un anime et qu'on va ensuite sur Wikipédia pour comprendre de quoi ça parle exactement. Par exemple je savais pas qu'il y avait eu des raids Vikings en France, à part dans Astérix je veux dire.


Kimetsu no Yaiba - Épisode 21 : Depuis que l'anime a introduit son antagoniste principal il y a plus de dix épisodes la série n'a cessé d'augmenter en qualité pour atteindre un pic avec l'arc qui vient de se terminer. Hero Academia et Neverland doivent être en train de chier dans leur froc à l'heure qu'il est.

Le truc qui m'a interpellé ces dernières semaines c'est la quantité de sang que l'on voit à l'écran, je sais pas à quelle heure est diffusée la série mais les mecs ils se font plaisir en tout cas.

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2924
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Ramior le Mar 27 Aoû 2019, 16:55

Deluxe a écrit: je savais pas qu'il y avait eu des raids Vikings en France, à part dans Astérix je veux dire.




Euh c'est quand même une période importante de l'histoire de France :? , je veux dire c'est comme ça qu'à été créer la Normandie.

Ils en parlais pas en ton école ou tu à juste oublié ? :shock:

Avatar de l’utilisateur
Darkge999
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2475
Inscription: Lun 11 Mar 2013, 16:00

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Darkge999 le Mer 09 Oct 2019, 10:44

Fin de simulcast:
Darkge999 a écrit:Fire Force - 1 à 2: Du feu et des pompiers, non ce n'est pas Promare mais l'adaptation du manga éponyme de Atsushi Ōkubo. Pour l'instant, en attendant la reprise suite à la tragédie de Kyoto Animation, c'est assez sympa à regarder, sans prise de tête.
La première impression reste la bonne, pour l'instant, c'est toujours un plaisir à regarder. J'espère que cela restera du même niveau après la pause actuelle...

Demon Lord, Retry! - 1 à 3: Un isekai plutôt moche et plat malgré de bonnes touches d'humour qui sauve un peu les meubles. Mention particulière pour le générique qui spoile une bonne partie des événements à venir...
Finalement, sur le long terme, ce fut une bonne surprise (malgré les spoils du générique). Pas un chef d'oeuvre, mais l'anime se bonifiait sur la durée, assumant clairement ce qu'il est et son côté décalée.

Do you love your mom and her two-hit multi-target attacks - 1 à 2: Un autre isekai contant les aventures d'une mère et son fils projeter dans un jeu vidéo. C'était pas trop mauvais et assez amusant, jouant beaucoup sur le décalage entre la mère et le fils, puis il eu une "scène scabreuse" absolument inutile... Espérons que ce n'est qu'un errements...
Cela commençait à peu près bien et cela s'achève fort mal... Je suis aller au bout car j'avais commencer, mais si j'avais su, j'aurai arrêter avant, la série s'enfonçant à chaque nouvel épisode...

Arifutera - 1 à 3: Un troisième isekai. On entre direct dans l'action, sautant la classique séquence explicatif racontant l'invocation dans un autre monde, évoquer dans le générique et citer par moment dans des dialogues, pour suivre une exploration qui dégénère et la manière dont le principale protagoniste va faire pour survivre et se venger suite à une trahison. Cela se regarde bien, mais comme souvent, je crains une perde de rythme et d'intérêt sur le long terme (bons sentiments et tout ça)...
Après un début intéressant, la série pars sur la voie du harem avec son soi-disant héro "dark" plus si vengeur que ça... Si c'est marrant de voir le coté char d'assaut du héro qui massacre sans retenu ceux qui se mettent sur son chemin, c'est pas suffisant pour faire une bonne histoire sans compter quelques errements de mauvais goûts (je m’éterniserai pas sur la dragonne et ce qu'elle se prend dans le cul...). Et il y a eu la 3D, moche à souhait...

Cop Craft - 1 à 3: Actuellement, c'est ma bonne surprise de la saison, un mélange de polar et de fantastique avec ses deux protagonistes que tout oppose. Même si c'est pas très original, j'aime assez l'ambiance que le titre dégage, ressortant bien de la masse actuelle.
Malgré des problèmes d'animations et des découpages "étranges" d'arc, je reste sur ma bonne impression. Après certaines choses auraient put être plus pousser et développer (cela l'est certainement dans les romans d'origine), l'univers offrant de nombreuses possibiliées.

Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba - 1 à 4 : Adaptation du manga du même nom maltraiter chez Panini... Une bien belle adaptation offerte par Ufotable, à voir si le rythme tiendra sur les 26 épisodes de prévus, mais pour l'instant, rien à dire dessus tant que je ne suis pas déçu.
Rien a dire, ce fut superbe du début à fin, une bien belle adaptation qui explose ses concurrentes. L'oeuvre original, déjà excellente, est complètement respecter et sublimer, surtout avec son épisode 19... Vivement le film qui poursuivra l'adaptation...

J'ai aussi profiter de la diffusion de Senki Zessho Symphogear XV (et de mes vacances), pour me faire un marathon de la saga que j'avais encore jamais vu:
- Senki Zessho Symphogear: Sympathique sans plus, la recette proposée fonctionne bien (des magical-girls en armure qui massacre des monstres dévoreur d'humains en chantant). Il n'y a vraiment rien de révolutionnaire, mais l'alchimie prend bien.
- Senki Zessho Symphogear G: Meilleur que le précédent, plus intense, développant l'univers, se renouvelant en allant au-delà de l'affrontement basique contre les montres de la première itération.
- Senki Zessho Symphogear GX: Après un bon départ, l'histoire s’essouffle sur le milieu avec sa section "adversaire du jour", avant de rebondir pour devenir meilleur que ses prédécesseurs, ajoutant de nouveaux éléments à sa mythologie.
- Senki Zessho Symphogear AXZ: Toujours la même formule, installant malheureusement un sentiment de lassitude (et de fainéantise), avant de s'envoler sur sa propre voie sur la fin.
- Senki Zessho Symphogear XV: Un très bon final (pour l'instant en tout cas). Si la formule reste toujours identique, elle est à son paroxysme, sans aucune surprise, mais offrant à ceux l'ayant survit, son meilleur.
Ce qui était vraiment appréciable à la fin, c'est que chaque nouvelle saison, plutôt que proposer une nouvelle histoire indépendante de la précédente avec de vagues liens, tisse un vrai fil rouge, s’imbriquant l'une dans l'autre, se complétant. Cela devait certainement pas être voulu au départ, mais sur la durée, cela fonctionne bien, créant un vrai ensemble.
Une série "pop-corn", mais remplissant parfaitement son rôle de divertissement sans prise de tête.

Avatar de l’utilisateur
Deluxe
Pitit LEGO
 
Messages: 412
Inscription: Jeu 21 Sep 2017, 08:49

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Deluxe le Jeu 10 Oct 2019, 17:19

Mugen no Jûnin Immortal - épisodes 1 & 2 : Nouvelle adaptation du manga réputé de Hiroaki Samura datant de 1994 (!). Il semble que cette série a pour ambition d'adapter complètement les trente volumes de la BD, ce qui se traduit par une mise en scène rushée comme c'est pas permis et des séquences brouillonnes qui ne laissent pas aux personnages et à l'atmosphère le temps de s'installer. Le deuxième épisode notamment donne l'impression de deux scripts fourrés à coups de pied dans les vingt minutes réglementaires. Ça me donne envie d'aller voir les précédentes adaptations pour comparer.

Pour le reste c'est parfait. Le chara-design anguleux et les teintes grisâtres ne peuvent pas ne pas rappeler Samurai Champloo ce qui chez moi est plutôt un compliment. L'animation est pas forcément ouf mais la cinématographie a bénéficié d'un réel effort, c'est évident que ça n'a pas été produit par des tâcherons qui n'en avaient rien à foutre. Mention spéciale à l'opening en Engrish hilarant, "Survive of vision" fallait l'inventer quoi.

Globalement ça sent très bon, c'est tout à fait le genre d'anime que j'apprécie... Après Dororo plus tôt dans l'année on est gâtés.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18803
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Ialda le Jeu 10 Oct 2019, 17:37

Dubitatif quand à cette nouvelle adaptation. De toute façon on sait tous que c'est Bearstars qui va remporter la timballe cette saison...

Pour en revenir à MnJ, on se tournera avantageusement vers la suite Bakumatsu no Sho en manga, où Manji croise la route du shinsengumi et de Sakamoto Ryoma. Pas assez de chapitres traduits pour le moment, mais malgré tout un bonheur <3

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9383
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Zêta Amrith le Ven 11 Oct 2019, 19:03

Beastars 01
Dommage pour la 3D. Un bon démarrage. Le choix de l'anthropomorphisme (les crétins gloseront furry) a pour effet d'ôter la mièvrerie au mièvre, et de relever les clichés au-dessus de leur valeur réelle, au point que ce qui aurait été balourd dans ton satané gakuen moe à tropes passe ici à peu près bien. Galvanisée par ce choix de design moins standardisé, l'histoire pourra s'offrir de déroger aux impératifs *fétichistes* de l'école du light-novel si elle le souhaite.

Geoff34
Soul of Chogokin
 
Messages: 1512
Inscription: Mer 23 Oct 2013, 12:12

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Geoff34 le Ven 11 Oct 2019, 20:37

Reste à voir ce que va donné l'opening en stop motion avec cette musique jazzy et son rap à la "Lotus Juice"
Wow- Wow War- Wow War tonight
Wow- Wow War- Wow War forever

Avatar de l’utilisateur
Deluxe
Pitit LEGO
 
Messages: 412
Inscription: Jeu 21 Sep 2017, 08:49

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Deluxe le Sam 12 Oct 2019, 07:08

Hoshiai no Sora - épisode 1 : écrit et réalisé par Kazuki Akane, célèbre réalisateur de Escaflowne (1996) et Noein (2005). Apparemment cela fait plus de dix ans que Akane cherche à produire cette série, c'est donc d'autant plus surprenant de se retrouver face à un anime de sport qui semble tout droit sorti de l'usine qui fabrique ces trucs à la chaîne pour inonder nos écrans de seishun drama censé motiver ce qu'il reste de jeunesse au Pays du Soleil Déclinant.

On a donc le club de tennis du lycée Bidule qui est sur le point de fermer car les membres sont juste trop nuls pour obtenir des résultats dans les tournois inter-écoles. Jusqu'au jour où "mysterious transfer student" débarque pour remettre le club sur pied... Peut-être.

L'intérêt de ce premier épisode c'est que l'aspect sportif n'intéresse manifestement pas le réalisateur et c'est tant mieux car nous aussi on s'en fout complètement des tribulations du club de tennis du lycée Machin. Très vite on s'oriente vers du drama avec des familles dysfonctionnelles, des rapports curieux entre les personnages (le héros demande à se faire payer pour participer au club) et une fin d'épisode qui oriente l'ensemble vers quelque chose d'assez sérieux. En plus ce n'est pas trop moche à regarder et les dialogues sont plutôt bien écrits, ça peut donner quelque chose d'intéressant dans un genre complètement saturé.

No Guns Life - épisode 1 : ici en revanche on parle un langage que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître ; science-fiction, cyberpunk, hard-boiled, Madhouse, Kenji Kawai, il y a comme un relent d'années 90 qui plane sur cette série. Dans une ville contrôlée par la toute-puissante méga-corporation, les habitants qui ont fait l'objet d'implants bioniques sont sous surveillance. Parmi eux un détective privé dont la tête a été remplacée par un revolver géant (!!!) et qui se retrouve impliqué dans un complot façon Deus Ex.

Difficile de ne pas voir là-dedans une forme d'hommage, volontaire ou non, à l'époque glorieuse des OAV du genre Cyber City Odeo 808 ou même Gunmm. Malheureusement l'époque n'est pas la même et la réalisation est trop quelconque pour élever l'anime au-dessus de ses références ; n'est pas Kawajiri ou Noboteru Yuki qui veut. Toutefois s'il y a de la bagarre et que l'univers est bien exploité ça peut rendre un divertissement correct.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9383
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Zêta Amrith le Sam 12 Oct 2019, 11:43

No Guns Life 01
J'ai vu trop d'épisodes d'exposition engageants donner lieu à des anime tout pourris qui changent de sujet trois semaines plus tard pour m'enflammer, mais compliqué de ne pas rouler pour cette intro fin de race à équidistance de Blade Runner et Gunnm. Entre les trench-coats, les humains "améliorés" droïdiques, les poitrines opulentes et les mégacorporations interlopes aux activités nocturnes sinon rien, ce segment est une honnête imitation (la technique virevoltante en moins) de ce qu'a été l'animation japonaise du temps où elle était une culture et non un réservoir à mèmes. Sign off.

Mugen No Juunin 01-02
Le rythme haché, le storyboard raplapla et les moments d'épilepsie ne rendent pas justice au trait brut du manga. Le titre a toujours été ardu à traduire en langage TV, même s'il conserve une partie de sa force.

PrécédenteSuivante


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités