SSSS. Gridman

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
Deluxe
Pitit LEGO
 
Messages: 363
Inscription: Jeu 21 Sep 2017, 08:49

SSSS. Gridman

Messagede Deluxe le Mer 24 Oct 2018, 05:10

Image

Illustration par Hiroyuki Imaishi

Support : série télé
Format : 12 épisodes
Parenté : série originale - librement inspirée du tokusatsu "Gridman"
Date de première diffusion : 7 octobre 2018

Studio d'animation : Trigger
Production : Tsuburaya (Ultraman TV, Gridman TV)
Réalisateur : Akira Amemiya (Inferno Cop, Ninja Slayer)
Scénariste : Keiichi Hasegawa (Ultraman TV)
Character design : Masaru Sakamoto
Musique : Shiro Sagisu (Evangelion, Bleach, Berserk)

Lien vers la fiche ANN

Zêta Amrith a écrit:SSSS. Gridman 01
J'étais parti un peu confiant, pour une fois, et la douche fut froide. Entre les dialogues plus qu'insipides, le doublage de supermarché, la 3D par camions, des économies d'animation toutes les deux minutes, le combat saccagé par une chanson de midinettes qui est à l'expression musicale ce que l'élu Modem chopé en train de se tripoter devant des enfants chez Castorama est au combat politique, il n'y avait pas grand-chose de digne sous les gravas. Le gakuen de connivence retire toute potentielle ambiance toku à ce qui devait en être un, de sorte que l'anime au design sans relief n'ait aucune identité pour lui. En dehors du layout sporadiquement bien pensé, une faloterie en noces avec son temps.


Deluxe a écrit:SSSS. Gridman épisode 1 : ça fait plaisir de voir que Trigger, quel que soit le genre, a toujours le sens des priorités.
[Montrer] Spoiler
Image


Pour le reste c'est un peu bizarre mais pas mauvais pour autant. On sent que le scénariste vient de la série live car les dialogues sont écrits dans un style plus naturaliste que la moyenne, moins anime, ce qui peut en désarçonner certains. L'animation est également spéciale, on ne sait pas trop ce qui relève du choix stylistique ou de l'économie de moyens.

La manière avec laquelle l'intrigue sème ses indices rappelle un peu Planet With, mais contrairement à ce dernier je ne sais pas si le payoff en vaudra la peine. Cela ressemble surtout à une sorte de méta-commentaire sur le tokusatsu des années 90 à nos jours, et c'est probablement très intéressant mais j'en ai un peu rien à foutre à priori.


Zêta Amrith a écrit:
Deluxe a écrit:Cela ressemble à une sorte de méta-commentaire sur le tokusatsu des années 90 à nos jours.

Ca commente pas, ça ressemble juste à la série "live" de 1993. Qui réussissait à vivre sans le trope bidon de l'amnésie. La reddition, quand on vient de chez la Gainax, qu'on prétend faire du toku animé et qu'on se sert du combat pour caser l'op contractuel au lieu de solliciter Sagisu.


ChaosLink a écrit:SSSS. Gridman Ep.01 :
J'attendais cette série avec une certaine impatience, le design ayant l'air globalement cool et les trailers semblaient pas trop mauvais. Et bah putain, c'est chaud comme Trigger devient un peu plus incompétent au fil du temps. Entre l'animation à la ramasse, la réalisation dans les choux, le doublage (et les dialogues) tout pourri digne d'un drama de quatrième zone (vous savez, ceux où ils hochent la tête quand ils parlent) et l'absence totale de scénario pour le moment, c'est vraiment pas glorieux.
Je suis quand même curieux de voir comment ça va évoluer, mais ça a était la douche froide pour le coup.


Aer a écrit:Amemiya, tu quoque mi fili :( .


Zêta Amrith a écrit:SSSS. Gridman 02
Moins mauvais, mais si l'on perd quatorze minutes par épisode à attendre de sortir de syncope ça va pas aller. Les lycéens vivent cette situation insolite, mais ils ont l'air de s'ennuyer comme des harengs morts. Ils sont blasés sans raison autre que "Post-2000 Anime = Xanax", leur apathie contagieuse. On ne ressent ni excitation, ni urgence, rien, les scènes se succédant sans tempo. Les dialogues sont deux fois sur trois désarmants de facilité ; "Si on a des monstres, après on aura des aliens, c'est ça la loi des Ultra Series" n'est même plus du cassage de quatrième mur ou une citation transtextuelle "post-moderne", c'est de la flemmardise qui s'est répandue sur le sol et que personne n'a daigné nettoyer. Des voix-off servent très opportunément d'ellipse. La méchante geek cent fois revue est insupportable et cette unique image en pause de Gridman prodiguant ses consignes immobile le rend peu attrayant. Du henshin, des monstres géants... tout le projet roulait sur des émeraudes mais à cette allure Trigger va encore réussir à changer la Bentley en trottinette électrique.


Deluxe a écrit:SSSS Gridman - Épisode 2 : il y a beaucoup de Evangelion dans cette série... Ce qui est normal puisque les ces animes puisent tous deux leur identité visuelle dans ces feuilletons de tokusatsu et ces films de kaijus. Et ça rend plutôt bien, comme quoi il est plus intéressant d'emprunter la patte visuelle de NGE pour ensuite raconter son propre truc plutôt que de reprendre le scénario tel quel et ne pas savoir quoi en faire (*tousse*Franxx*tousse*).

Pour le reste la direction de l'intrigue semble assez simple à deviner, en revanche les personnages principaux ne sont pas vraiment à la hauteur. En particulier la brunette, je comprends pas à quoi elle sert si ce n'est...

[Montrer] Spoiler
Image


ChaosLink a écrit:SSSS. Gridman Ep.02 :

Honnêtement, j'arrive pas à déterminer si c'est mieux que le premier épisode. Les dialogues m'ont paru un peu plus supportable, mais ça reste toujours pas ça sur le fond. On sait toujours rien sur l'histoire ou les personnages (le fameux "je t'expliquerais plus tard" pour tout justifier) et y'a même des nouveaux persos qui arrivent sur le devant de la scène sans justification. Pour l'instant, le seul truc que je suppose, c'est que le samurai chelou vient de l'ancienne série télé vu qu'il semble savoir pas mal de truc, mais c'est tout. Et mon dieu ces personnages avec la tension d'une huître, c'est horrible. J'arrive pas à m'investir dedans, c'est fou. J'ai vrai l'impression que tout sonne creux, surtout l'excuse du "je dois faire ce que je suis le seul à pouvoir faire", qui sonne d'une paresse scénaristique sans pareille et d'un manque clair de développement des personnages. Et y'a même pas l'animation, la réalisation ou la photographie pour sauver quoique ce soit (à part les ombre de Kaiju géants, c'est cool ça)
Le seul point, c'est qu'il semble que la série ne fera que 12 épisodes. Toujours ça de prit.
(Et faudrait peut-être en faire un topic, non ?)


Zêta Amrith a écrit:SSSS. Gridman 03
Hormis les trois minutes de combat avec le neo-Gigan cel-shadé, c'était à peu près aussi excitant qu'une chanson de Serge Lama lancée à vitesse x 0.25. Les personnages sont lymphatiques, plombant l'ambiance à chaque apparition. La mise en scène, faussement auteurisante, essaie de dissimuler la misère de leur caractérisation fadasse, sans succès puisqu'il s'agit du type d'anime le moins approprié qui soit pour user de ce type d'astuces. Si Tsuburaya avait parié sur Trigger pour apporter un dynamisme ou un grain de folie à cette adaptation, c'est loupé.


Ramior a écrit:Image

Si tous les combats sont de même qualité que ce gifs, je veux bien laisser cette anime une chance malgré ma réticente au image de synthèse.


question a écrit:Si l'anime gardait un ton cohérent avec ces scènes de fight se serait encore un meilleur point.

Mention spécial au personnage féminins auxquels on a aucune empathie quelconque.


Épisode 3 :

Image

Thank you Jesus.

Par ailleurs, les bribes de chiffres que l'on arrive à glaner semblent indiquer que SSSSGridman est très populaire au Japon et pourrait à terme être le plus gros succès de Trigger depuis KLK. Comme quoi quand on s'adresse au bon public on est récompensé.

Avatar de l’utilisateur
question
Pilote de Bebop
 
Messages: 193
Inscription: Mar 28 Avr 2015, 10:33

Re: SSSS. Gridman

Messagede question le Lun 29 Oct 2018, 13:13

SSSS. Gridman 4 :

Je suis persuadé qu'il y a deux personnes qui se sont séparés la série : 10 minutes de drama lycéen soporifique, 10 minutes de tokusatsu.

étrangement, cela ne fonctionne pas.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9232
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: SSSS. Gridman

Messagede Zêta Amrith le Lun 29 Oct 2018, 15:00

Cet anime est un gâchis. Ils introduisent quatre nouveaux ***personnages*** durant la dernière scène de l'épisode précédent, puis ils enchaînent avec un segment sur des youtubeurs sans aucun lien avec le reste. Les héros ne sont pas excités, pas réfractaires au combat, ils n'éprouvent ni enthousiasme ni peur, ils sont désespérément blasés comme s'ils étaient eux-mêmes les spectateurs de leur aventure, et qu'ils la commentaient sur 2ch ; ou comme si Amemiya voulait s'en tenir à un vernis evangelionien pour duper son monde (en attestent les effets auteurisants surjoués du layout) alors que le contexte ne s'y prête pas. Toute la séquence stalker ne sert à rien et culmine sur un abandon des poursuivants. Le Gridman, jusque là une porte de prison, se met à faire indirectement des vannes un mois plus tard. Quant à la méchante geek, elle me rappelle ses homologues de Active Raid, qui avaient largement contribué à la médiocrité inerte d'une série pourtant lancée sous de bons auspices. La fadeur de l'industrie de l'animation japonaise depuis vingt ans peut prêter à rire la plupart du temps, mais adossée à un fort potentiel et des bastons sympas, c'est plutôt crispant.

Avatar de l’utilisateur
question
Pilote de Bebop
 
Messages: 193
Inscription: Mar 28 Avr 2015, 10:33

Re: SSSS. Gridman

Messagede question le Sam 03 Nov 2018, 21:34

SSSS. Gridman épisode 5:

Où l'épisode de la plage mais pas vraiment de la série.

Il serait judicieux de dire à trigger de ne pas recopier le même schéma que Darling in the franxx, car il sont clairement sur une voix similaire.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9232
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: SSSS. Gridman

Messagede Zêta Amrith le Dim 04 Nov 2018, 00:45

Plus d'un mois de teasing pour en arriver à ça :

[Montrer] Spoiler
- Ca va ?
- Oui.
- Toujours l'amnésie ?
- Oui.
- Tu aimes les cacahuètes ?
- Oui.
- C'est toi Gridman ?
- Oui. OH **OUPS** !
- Hé la régie, envoyez la musique de Benny Hill et le son du coussin péteur svp.

Indéfendable. Même si l'anime était tourné vers les enfants, ce qui n'est pas le cas, rien ne justifierait de se moquer du monde dans ces proportions. Au terme de 1h40 de programme, j'attends encore qu'un seul dialogue s'élève au-dessus de "Les choses sont ainsi" ou "Ce doit être dur l'amnésie".

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9232
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: SSSS. Gridman

Messagede Zêta Amrith le Dim 11 Nov 2018, 19:19

Episode 06 aka le deus ex machina qui vient expliquer au héros qu'on est dans Haruhi/Matrix.
Pourquoi maintenant, ça on ne le saura pas, mais c'est pas comme si j'en avais quelque chose à cirer.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9232
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: SSSS. Gridman

Messagede Zêta Amrith le Dim 18 Nov 2018, 02:28

Episode 07 d'une banalité de chaque instant, mais marginalement meilleur que les précédents. Après avoir repris les grandes lignes de Megazone 23 la fois dernière, à présent l'anime cite, visuellement, Macross et Tekkaman Blade, histoire de faire parler de quelque chose.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9232
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: SSSS. Gridman

Messagede Zêta Amrith le Dim 25 Nov 2018, 12:50

Il aurait pu être pas mal, cet Episode 08, si la série avait été écrite en premier lieu. L'action est solide, la séquence du bus bien réalisée. Le squelette de quelque chose discernable. Mais le coup du déterminisme de l'amitié tombe à l'eau, puisque la relation Rikka/Akane n'existait pas à l'écran avant plus ou moins la semaine dernière ; on se demande où et dans quoi filent les minutes de cet anime depuis le début. Peut-être dans la répétition désincarnée des mêmes scènes de non-persos en train de dormir sur le comptoir du magasin ou d'Anti mangeant des onigiris en grinçant "Gridman". ANN a beau dire oui, ça ne suffit pas.

Avatar de l’utilisateur
question
Pilote de Bebop
 
Messages: 193
Inscription: Mar 28 Avr 2015, 10:33

Re: SSSS. Gridman

Messagede question le Dim 25 Nov 2018, 22:53

J'ai l'impression que l'anime a le même problème que j'ai ressentit sur fukkatsu no F, il ralentit son intrigue inutilement, sans développer quoi que ce soit autour.

C'est con car le coté "De toutes façons tout ce monde est factice et a été créez pour moi, donc d'une superficialité exagérés" aurait pu donnez un ton plus cohérent, si, genre, c'était respecté ou induit.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9232
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: SSSS. Gridman

Messagede Zêta Amrith le Dim 02 Déc 2018, 14:58

Un bon Episode 09, et joliment mis en scène. Mais la série persiste dans cette posture disharmonieuse, à savoir que sa réalisation "auteurisante", limite hautaine, semble en grand décalage avec son contenu. La Flûte Enchantée c'est très bien, mais pas pour illustrer un reportage sur les campings nudistes en Aveyron. Evangelionniser à tort et à travers un matériel qui ne s'y prêtait pas fait surtout ressurgir que l'anime ne sait pas trop pour qui et pourquoi il existe.

Avatar de l’utilisateur
VpV
Pitit LEGO
 
Messages: 291
Inscription: Sam 26 Jan 2013, 21:54

Re: SSSS. Gridman

Messagede VpV le Dim 02 Déc 2018, 19:07

Mon instant "ricanement benêt" hebdomadaire : la punchline d'Amrith sur Gridman. :mrgreen:

En lisant "Un bon épisode", j'ai eu peur que ce soit râpé pour cette semaine.

Avatar de l’utilisateur
question
Pilote de Bebop
 
Messages: 193
Inscription: Mar 28 Avr 2015, 10:33

Re: SSSS. Gridman

Messagede question le Dim 02 Déc 2018, 22:02

je partage l'avis d'amrith, c'était bon, mais relativement hors sujet. La série a vraiment du mal à choisir ce qu'elle a envie d'être, entre un rip-off ou un super robot du samedi matin.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9232
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: SSSS. Gridman

Messagede Zêta Amrith le Lun 03 Déc 2018, 01:28

Image

- On aimerait que vous fassiez un toku animé Gridman.
- Oui mais sans Gridman et juste avec des plans à la Wim Wenders, si vous le permettez.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9232
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: SSSS. Gridman

Messagede Zêta Amrith le Dim 09 Déc 2018, 00:53

SSSG 10. Les combats, semés de clins d'oeil aux Episodes 09, 18 et 19 de NGE, sont sympas. Le reste ne perce pas sur le plan dramatique, faute de vrai momentum. Pas plus le revirement de Anti que l'attitude générale des personnages, aussi apathiques une fois renseignés sur la situation qu'avant.

[Montrer] Spoiler
A présent c'est tablé, ils savent être dans un monde créé par la fille caractérielle assise juste à côté. Du coup au lieu de se rebiffer ou de basculer dans l'indifférence, ils proposent de redoubler d'efforts pour avoir une bonne note à l'examen d'anglais de la semaine prochaine. Chara-digging at best.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18765
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: SSSS. Gridman

Messagede Ialda le Dim 09 Déc 2018, 03:59

Ce Browning gratuit griffonné à la hâte dans les pages d'un cahier, j'étais par prêt.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9232
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: SSSS. Gridman

Messagede Zêta Amrith le Dim 16 Déc 2018, 15:38

Episode 11. Un climax de troisième zone, sans ardeur. Les personnages s'en vont d'un point à l'autre sans raison puis reviennent. Les "révélations" consenties lors de dialogues affligeants n'en sont pas. Akane est un invraisemblable cliché qui aurait peut-être pu faire illusion il y a vingt ans, et comme tout ani-meh de 2018 qui se respecte c'est doublé par des palourdes. Présomptueux et vide de caractère.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9232
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: SSSS. Gridman

Messagede Zêta Amrith le Sam 22 Déc 2018, 21:47

SSSS. Gridman, fin.
Conclusion solide. La série a attendu son dernier épisode pour fournir la dose d'acrobaties qu'elle aurait dû aligner tout de long. Les séquences d'action piquées à Obari sont là (bien que désamorcées par l'infâme générique) et les dialogues piqués à Eva se montrent logiquement moins stupides. Malheureusement, un dernier segment plus éveillé relève du détail quand on n'a pas su proposer de perso intéressant/crédible/attachant en trois mois ou que l'on a fait reposer l'intégralité de l'anime sur un vrai-faux antagoniste factice et crispant comme l'est Akane. Malgré quelques sursauts épars, Trigger livre un anime de chiens savants en disharmonie avec ses propres références, autre exemple (à trois mois d'intervalle de Darling In The Franxx) de la superficialité et du manque de vision de ce petit monde.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18765
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: SSSS. Gridman

Messagede Ialda le Sam 22 Déc 2018, 23:59

Pendant tout l'épisode je me faisais la réflexion que faute d'épilogue en live-action la série allait rater sa sortie; content d'avoir été exaucé à la dernière minute.

Bon épisode. C'est comme si le staff de Gridman avait attendu la toute fin pour montrer qu'ils savaient copier l'anime des années 90s pour autre chose que uniquement le style.

Avatar de l’utilisateur
Darkge999
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2388
Inscription: Lun 11 Mar 2013, 16:00

Re: SSSS. Gridman

Messagede Darkge999 le Ven 11 Jan 2019, 17:29

La série est diffuser chez qui en VOSTF que j'aille me faire mon avis?

Avatar de l’utilisateur
Nexus
Apprenti Kirin
 
Messages: 1017
Inscription: Lun 02 Jan 2012, 17:02

Re: SSSS. Gridman

Messagede Nexus le Ven 11 Jan 2019, 22:52

Pas de simulcast chez nous pour cette série.

Avatar de l’utilisateur
Darkge999
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2388
Inscription: Lun 11 Mar 2013, 16:00

Re: SSSS. Gridman

Messagede Darkge999 le Sam 12 Jan 2019, 01:02

Cela sera donc, malheureusement, système D... :(

Avatar de l’utilisateur
Deluxe
Pitit LEGO
 
Messages: 363
Inscription: Jeu 21 Sep 2017, 08:49

Re: SSSS. Gridman

Messagede Deluxe le Lun 14 Jan 2019, 18:32

SSSS.Gridman (2018) :

Denkô Chôjin Gridman est au départ une série live de tokusatsu produite par Tsuburaya, la société responsable de Ultraman et de tout un tas d’autres licences du même genre. Le feuilleton fut diffusé au Japon vers 1993, et fut par la suite adapté aux États-Unis sous le titre Superhuman Samurai Syber-Squad (SSSS). Il faut savoir qu’à l’époque les séries de tokusatsu étaient populaires en Amérique, plus que les animes d’ailleurs, grâce à des titres tels que Power Rangers par exemple. Sauf que contrairement à ces dernières, la postérité de Gridman n’est pas parvenue à s’étendre au-delà des souvenirs brumeux des gosses américains plantés devant la télé des années 90.

C’est donc avec circonspection que l’on a vu arriver cette réadaptation intitulée SSSS.Gridman, dont le titre fait référence à la fois à la série originale japonaise et à l’adaptation américaine pour bien s’adresser aux deux publics. L’autre curiosité est le choix de Tsuburaya de faire produire la série par Trigger, dont la dernière collaboration Darling in the Franxx a donné lieu à un des pires animes de ces derniers mois. C’est pour cela que c’est avec au moins autant de sérieux que l'on peut dire que SSSS.Gridman est lui un des meilleurs animes de l’année.

Le récit débute lorsque Yûta Hibiki, un gamin ordinaire, se réveille chez lui frappé d’amnésie ; il ne reconnaît plus ses amis ni ses camarades de classe. Alors que son pote Utsumi et sa copine Rikka tentent de lui faire recoller les morceaux, un autre problème survient ; des putains de kaijus apparaissent en ville et détruisent tout sur leur passage. Heureusement Yûta découvre qu’il est capable de se transformer en Gridman, le justicier inter-dimensionnel qui casse la gueule aux méchants. Le lendemain, lorsque Yûta et ses amis se rendent à l’école pour constater les dégâts, il se rendent compte que personne à part eux ne se souvient de l’évènement. En revanche, les victimes des kaijus ne réapparaissent pas… S’engage alors une lutte pour Yûta et Gridman afin de percer le mystère des kaijus et de leur création.

En général je n’aime pas trop les animes qui se font fort de s’adresser à une niche particulière de spectateurs ; ce genre de connivence relève le plus souvent de la facilité. Toutefois, dans le cas de SSSS.Gridman il est difficile de passer outre l’évidence ; si vous n’êtes pas un minimum versé dans la connaissance du tokusatsu, des animes de mecha et de cette culture en général, inutile d’aller plus loin cette série ne s’adresse pas à vous. Car SSSS.Gridman n’est pas tant une série de tokusatsu qu’une série sur le tokusatsu, qui reprend tous les clichés du genre pour les manipuler, les retourner et en faire le commentaire. Cela devient de plus en plus apparent au fil de la série lorsque le scénario quitte progressivement la routine du monstre-de-la-semaine pour aller vers l'introspection et la psychologie, en interrogeant notamment la notion même de kaiju et ce qui le distingue de l’humain. Si le kaiju n’est qu’un outil de destruction dépourvu d’âme, peut-on dire qu’un kaiju qui s’éveille à la conscience devient humain ? A l’inverse, un être humain qui ne serait habité que de pulsions destructrices est-il réellement différent du kaiju ?

Vous voyez c’est ce genre de réflexions ultra pointues que la série aborde, et si vous êtes pas un nerd complet vous allez rien piger au délire. Au bout d’un moment cela devient tellement profond que l’anime quitte le niveau de discours habituel pour se placer sur le terrain méta-narratif, avec notamment la dernière séquence du dernier épisode (ceux qui l’ont vu comprendront tout de suite de quoi il s’agit) qui crève le quatrième mur, remet en perspective tout ce que la série raconte et ouvre des possibilités infinies ; c’est ce moment précis qui pour moi a fait basculer SSSS.Gridman dans le domaine du brillant, je n’ai pas vu d’autre anime cette année qui soit allé aussi loin dans l’étude de son sujet.

L’autre élément crucial de SSSS.Gridman, c’est la forme. La série est réalisée par Akira Amemiya, un jeune réalisateur de chez Trigger qui s’était fait connaitre avec des machins comme Inferno Cop et Ninja Slayer. Des productions qui relevaient essentiellement du gag et n’avaient attiré l’œil qu’à cause de la hype entourant Trigger à ses débuts. Aujourd’hui tout le monde est d’accord pour dire que Trigger est très largement surestimé et leurs animes sont désormais attendus avec plus de méfiance qu’autre chose. C’est pour cela que SSSS.Gridman est une aussi bonne surprise ; non seulement la série est extrêmement bien réalisée avec un mélange entre méchas en 2D et en 3D et des séquences sakuga à la pelle, mais surtout c’est une série qui a du style, et pas n’importe lequel.

Ce style c’est celui de Gainax, le studio culte dont Trigger avait autrefois prétendu prendre la relève et dont l’ADN se retrouve ici avec ce dynamisme dans le design, cette recherche constante de l’esthétique dans la cinématographie et la composition des plans, ce sens du détail dans les décors pour rendre la banalité du quotidien dans lequel survient l’extraordinaire. L’hommage le plus présent est évidemment Neon Genesis Evangelion, dont le style si reconnaissable parcourt toute la série, des visuels jusqu’à la bande-son composée par le légendaire Shiro Sagisu. Et puisque NGE faisait lui-même référence à Ultraman et aux productions de la Tsuburaya, on peut dire qu’avec SSSS.Gridman la boucle est enfin bouclée, et que NGE a reçu vingt ans plus tard la réponse qu’il attendait désespérément.

On retrouve également ce sens du style dans les dialogues, écrits par un bonhomme nommé Keiichi Hasegawa qui a fait l’essentiel de sa carrière chez Tsuburaya en rédigeant les scénarios de feuilletons de la saga Ultraman. Et l'apport d'un scénariste qui vient du milieu de la série live est assez flagrant, les personnages s’exprimant avec un ton ordinaire et un flegme inhabituel. Les héros ont vraiment l’air de gamins qui s’emmerdent jusqu’au moment où les monstres arrivent et où il faut crier les techniques spéciales du genre « Gridknight Saber Slash ! » ou je sais pas quoi. La série joue à fond sur ce genre de contrastes, ce qui peut désarçonner le spectateur qui s’attendrait à quelque chose de conventionnel.

SSSS.Gridman est une série dont le ticket d’entrée coûte cher et qui ne s’adresse pas à tout le monde. Ce n’est pas une insulte ou une manière de rabaisser le public, mais une simple réalité ; cet anime parle de choses qui échappent à la plupart des gens. C’est toute la différence avec un truc comme DarliFra qui alignait bêtement ses références pour tenter de plaire à son public ; SSSS.Gridman n’est pas un plagiat mais un hommage, qui cite ses sources et apporte une réflexion sur le genre dans lequel il s’inscrit. Et pour ceux qui se sentent concernés, ou qui veulent découvrir quelque chose de nouveau, c’est un vrai coffre au trésor. Non seulement SSSS.Gridman est un des meilleurs animes de l’année et un des meilleurs Eva-like de ces derniers temps, c’est également sans aucun doute possible la meilleure série que le studio Trigger ait jamais produite.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9769
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: SSSS. Gridman

Messagede Aer le Lun 14 Jan 2019, 18:52

Et puisque NGE faisait lui-même référence à Ultraman et aux productions de la Tsuburaya, on peut dire qu’avec SSSS.Gridman la boucle est enfin bouclée, et que NGE a reçu vingt ans plus tard la réponse qu’il attendait désespérément.


Woah.

Série drop au deuxième épisode, l'otaku/geek/moe qui contrôle les kaiju pasque "muh je m'ennuie" ça va cinq minutes. Ca et la réalisation qui oscille entre le passable et l'irritant.
C'est bien que tu restes cantonné à cette année, parce que sinon y'a des séries comme Samurai Flamenco (pour les méta commentaires amusants) ou Heroman (pour le ticket d'entrée) qui n'attendent que toi.

Sinon, Inferno Cop et Ninja Slayer sont de bonnes séries. Elles savent ce qu'elles racontent et ne pètent pas plus haut que leur cul, possèdent un vrai humour et resplendissent au firmament des médiocrités faites avec tout l'amour possible pour le débiloïde.
Extrêmement déçu de voir Amemiya Akira sur cette espèce de série bateau qui est déjà oubliée, rentrer dans les rangs et ne faire que du safe sans plus produit.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19060
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: SSSS. Gridman

Messagede Tetho le Lun 14 Jan 2019, 19:31

Deluxe a écrit:NGE a reçu vingt ans plus tard la réponse qu’il attendait désespérément.

Que reste-il d'Eureka seveN en 2018 ? Ha oui, les 30 minutes les plus J-animation qui soient depuis 2012 mais que personne n'a regardées.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9232
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: SSSS. Gridman

Messagede Zêta Amrith le Lun 14 Jan 2019, 21:11

Deluxe a écrit:Cela devient tellement profond.

Image

Suivante


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité