The Simpsons/Les Simpson

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animation internationale, bédés & comics : Actu et critiques sur l'animation hors-Japon

Retourner vers Animation internationale, bédés & comics

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2705
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: The Simpsons/Les Simpson

Messagede Ramior le Mer 12 Oct 2016, 17:33

Episode culte en effet.

Sinon Tetho tu a vu l'episode 9 de la saion 23: Futur Passé ou "Holidays of Future Passed" ?

Avatar de l’utilisateur
Maxito
Petit yôkaï
 
Messages: 1
Inscription: Ven 14 Oct 2016, 15:48

Re: The Simpsons/Les Simpson

Messagede Maxito le Ven 14 Oct 2016, 16:05

Un grand classique!! Je suis fan! Je les collectionne ^^ j'ai récemment acheté la saison 17 sur http://www.pas-cher.fr/ Je n'ai pas été déçu Homer est juste excellent :lol: 8)

Image

Geoff34
Apprenti Kirin
 
Messages: 1039
Inscription: Mer 23 Oct 2013, 12:12

Re: The Simpsons/Les Simpson

Messagede Geoff34 le Mer 26 Juil 2017, 13:36

et hop, la nouvelle série de Matt Groening se confirme, elle s'appellera Disenchantment, ce sera une série d'héroic-fantasy, 2 saisons de 10 épisodes commandé par Netflix, au niveau du staff, on devraient retrouver l'équipe ayant travaillé sur Futurama et Les Simpson

http://www.huffingtonpost.fr/2017/07/25/le-papa-des-simpson-matt-groening-va-creer-disenchantment_a_23047854/
Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night, let's get on
Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18565
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: The Simpsons/Les Simpson

Messagede Tetho le Mer 26 Juil 2017, 13:58

Si c'est à la fantasy ce que Futurama a été à la SF ça va être grand.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18511
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: The Simpsons/Les Simpson

Messagede Ialda le Mer 26 Juil 2017, 14:16

"'Disenchantment' parlera de la vie, de la mort, d'amour, de sexe, et du moyen de continuer à rire dans un monde plein de souffrance et d'idiots, malgré ce que les vieux, les magiciens et d'autres lourds vous disent", a expliqué Matt Groening (63 ans), cité dans le communiqué.


Une série qui vise à reprendre le flambeau de Adventure Time donc :twisted:

Geoff34
Apprenti Kirin
 
Messages: 1039
Inscription: Mer 23 Oct 2013, 12:12

Re: The Simpsons/Les Simpson

Messagede Geoff34 le Ven 28 Juil 2017, 18:06

Ce sera donc l'équipe de Futurama à la production, avec notamment le retour de David X. Cohen
Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night, let's get on
Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 3863
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Cross over entre les Simpson et Disney !

Messagede Xanatos le Jeu 14 Déc 2017, 23:01



Bon ben maintenant que Disney a racheté la Fox, autant remettre en lumière ce générique "Couch Gag" des Simpson qui tourne joyeusement en bourrique les classiques de la firme. ;)
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18565
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: The Simpsons/Les Simpson

Messagede Tetho le Jeu 14 Déc 2017, 23:03

Image


Les Simpsons l'avaient prédit™
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Geoff34
Apprenti Kirin
 
Messages: 1039
Inscription: Mer 23 Oct 2013, 12:12

Re: The Simpsons/Les Simpson

Messagede Geoff34 le Dim 17 Déc 2017, 20:42

Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night, let's get on
Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2705
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: The Simpsons/Les Simpson

Messagede Ramior le Dim 17 Déc 2017, 21:10

Ca fait des années que cette affaire traine.

Et je pari que ça va faire pareille que pour Speddy Gonzales; les americains vont le censurer car ils le trouve caricatural, mais les Indiens vont gueuler contre cette censure car Apu est un personnage positif et pas si insultant que ça.

Comme d'hab les Américains sont persuader que tout le monde à la même vision de la culture qu'eux. :roll:

Avatar de l’utilisateur
Sora334
Ryo versus Massue
 
Messages: 688
Inscription: Mar 29 Nov 2011, 17:38

Re: The Simpsons/Les Simpson

Messagede Sora334 le Dim 24 Déc 2017, 04:11

Pourquoi prendre sérieusement une série aussi second degré que les simpsons ?

C'est chiant de voir des gens parler de racisme pour des sujets aussi minable.
Sur l'eau calme vogant sans rêve,
dans l'éclat du jour qui s'achève,
qu'est notre vie sinon un rêve ?

L. Caroll.

https://myanimelist.net/animelist/sora334?status=7

Geoff34
Apprenti Kirin
 
Messages: 1039
Inscription: Mer 23 Oct 2013, 12:12

Re: The Simpsons/Les Simpson

Messagede Geoff34 le Lun 25 Déc 2017, 14:22

Joyeux Noël, savez-vous que le premier épisode des Simpson diffusé était un épisode de Noël ? Noël mortel et il fut diffusé 17 décembre 1989 aux USA et le 22 décembre 1990 en France.
Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night, let's get on
Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 3863
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: The Simpsons/Les Simpson

Messagede Xanatos le Sam 27 Jan 2018, 06:49

C'est exact !
Ceci dit, autant ce fut le premier épisode à avoir été diffusé aux USA, autant en France, il me semble que ce fut l'excellent "Une soirée d'enfer" (avec la baby sitter démoniaque) qui fut le tout premier épisode à avoir été diffusé sur Canal +.

Sinon pour rappel W9 diffusera ce soir à partir de 19H55 des épisodes des saisons 24 à 28 des Simpson totalement inédites en France.

Source: Simpsonspark.com.

http://www.simpsonspark.com/actualites/ ... sur-w9.php
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Geoff34
Apprenti Kirin
 
Messages: 1039
Inscription: Mer 23 Oct 2013, 12:12

Re: The Simpsons/Les Simpson

Messagede Geoff34 le Jeu 24 Mai 2018, 19:09

Une date + des images pour Disenchantment

https://twitter.com/NetflixFR/status/999314425629872129

sortie prévue le 17 Août sur Netflix
Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night, let's get on
Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night

Geoff34
Apprenti Kirin
 
Messages: 1039
Inscription: Mer 23 Oct 2013, 12:12

Re: The Simpsons/Les Simpson

Messagede Geoff34 le Dim 12 Aoû 2018, 13:39

Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night, let's get on
Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10403
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: The Simpsons/Les Simpson

Messagede Gemini le Mar 21 Aoû 2018, 23:54

Je pose ça là.

Disenchantment (saison 1) : Bean est une princesse soularde pas franchement emballée par la perspective d'un mariage arrangé pour des raisons diplomatiques. Elfo un elfe désireux de découvrir le monde. Et Luci un démon attaché à Bean pour la pousser à faire les pires choix possibles (qu'elle ferait probablement de toute façon). Ceci est leur histoire.
Nouvelle série de Matt Groening, production Netflix, bref elle était attendue. Et j'ai l'impression que les retours sont au mieux mitigés. Pour ma part, j'ai apprécié, suffisamment pour aller jusqu'au bout de la première saison, mais sans tellement plus. Il y a des défauts, notamment dans l'écriture. A ce propos, autant crever l'abcès de suite concernant le format Netflix. Comme souvent, la première saison ne fait même pas semblant de proposer ne serait-ce qu'un ersatz de fin. Le dernier épisode s'achève sur encore plus de questions alors que la première saison n'a répondu à aucunes de celles posées au début. Pas de souci, la suite est déjà en production. Et avec toute la publicité pour le titre, celui-ci va marcher même si les spectateurs ne l'apprécient pas (l'important étant qu'ils s'abonnent et cliquent sur la vidéo). C'est toujours aussi frustrant. Pour rester sur le format, il s'agit d'une série qui doit pouvoir se regarder en une traite, ce qui condamne la formule des Simpsons et de Futurama bâtie sur des épisodes indépendants. Ou du moins, chaque épisode de Disenchantment possède sa propre trame, mais au sein d'une continuité. Avec notamment les soucis d'écriture mentionnés tantôt, notamment en raison d'un artéfact magique extrêmement pratique, extrêmement important dans le dernier épisode, mais jamais véritablement introduit dans l'intrigue en mode "mais si, ça a toujours été là (même si personne n'avait jamais pensé à s'en servir)". Voilà pour le format.
Disenchantment se déroule dans un univers médiéval fantastique. Et ce qui m'a plu d'entrée, c'est que le côté médiéval me parait plus prononcé que dans la plupart des œuvres dans cette veine. Nous y trouvons toutes les saveurs du Moyen-Âge dans ce qu'il peut avoir de plus caricaturalement glauque : les épidémies, le fort taux de fécondité, la mortalité infantile, les rues utilisées comme vide-ordure, la médecine pas franchement au point... Cela a l'air simple dit comme cela, mais j'ai l'impression que ces aspects réalistes peu glorieux sont souvent mis de côté, au profit d'une vision s'attachant moins à la vie quotidienne du petit peuple. Les décors sont soignés et fourmillent de détails qui viennent donner de la vie et de la crédibilité à l'ensemble, c'est quelque chose qui m'a accroché dès le début. Pour autant, la série possède bel et bien son côté fantastique, sauf que celui-ci fait aussi partie de la vie quotidienne.
Mais revenons à un sujet qui fâche : l’humour. Si vous vous attendez à des successions de gags ou à des réflexions acides sur notre société contemporaine (à grand renfort de références), alors vous pouvez passer votre chemin. Disenchantment possède bien un humour plutôt méchant, mais aucun moment que je qualifierai d’hilarant. Il distille plus une ambiance comique, un humour à froid fait d’éléments incongrus qui traversent le cadre, le tout servant de support aux aventures des protagonistes. Cette différence avec les précédentes séries à succès de leur créateur est nécessaire compte-tenu du format de ce nouveau titre, mais risque de décevoir ceux qui attendent qu’il applique son style habituel à un univers médiéval fantastique. Vous voilà prévenus.
L’humour repose plus sur la personnalité de chaque personnage, la façon d’aborder les aspects habituels du genre, et comme indiqué tantôt l’incongruité de certaines situations même si elles pourront paraître banales aux protagonistes eux-mêmes (comme le comportement toujours étrange de la reine Oona). La série n’aborde pas de front les thèmes d’actualité, il y a bien un groupe de brigands non-binaires que je prends plus pour un troll de l’auteur, et évidemment le fait que le personnage principal soit une princesse sortant largement des archétypes du genre. Pour autant, la série n’est pas ouvertement féministe ; son entourage reproche à Bean avant tout son irresponsabilité, là où son alcoolisme ou ses manières semblent plus aisément acceptées dans son univers, notamment car nous comprenons rapidement que sa mère ne valait pas mieux.
Justement, quelques mots sur les personnages. L’héroïne est donc la princesse Tiabeanie, élevée par un père absent et grossier, une belle-mère absente et dérangeante, et surtout les poivrots de la taverne. Tout est dit. Bean est un électron-libre qui ne sait que trop bien ce qui l’attend si elle se marie, dangereuse pour son entourage, soule la moitié du temps, et avec de gros problèmes relationnels avec son père. Pour autant, elle ne revendique jamais sa liberté ou de ne plus être une princesse, elle se contente surtout de n’en faire qu’à sa tête et de boire pour oublier. Elfo est un concentré de naïveté et de gentillesse, qui essaye tant bien que mal de pousser Bean à faire les bons choix, tandis que Luci est un démon avec pour mission l’exact inverse. Ce sont surtout des compagnons de beuverie, et autres expériences plus ou moins licites. Enfin, il convient de citer Zog, une figure paternelle à faire passer Homer Simpson pour un modèle, sans parler d’un roi à peine moins irresponsable que sa fille. Dans l’ensemble, l’alchimie entre eux fonctionne bien, même si Elfo peut s’avérer irritant, ou que les motivations de Luci comptent parmi les nombreux aspects qui ne sont sciemment pas abordés dans la première saison (même si nous pouvons nous en douter), et dont nous pouvons espérer qu’ils le seront avant l’annulation du projet…
Disenchantment est un titre sympathique mais imparfait, notamment en raison d’une fin plus frustrante qu’autre chose et d’un scénario qui laisse volontairement des informations de côté, certes pour le suspens mais de manière parfaitement artificielle. Les personnages sont bons sans être toujours mémorables, et l’humour sert plus de support à une toile de fond misant sur les mystères et l’aventure, ce qui fonctionne assez bien. J’ai passé un bon moment, et je suis curieux de voir la suite.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18511
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: The Simpsons/Les Simpson

Messagede Ialda le Ven 24 Aoû 2018, 02:40

La critique de Gemini soulève plusieurs points avec lesquels je ne suis pas d'accord, même si in fine je rejoins sont avis global sur la série : une série techniquement soignée (enfin une 3D apparente qui ne jure pas avec le reste de l'animation !), mais bourrée de défauts grossiers qui pourrissent l'expérience de visionnage.

Les clichés sur la barbarie du moyen-age ? Suffit de rappeler qu'un personnage secondaire est un analogue évident du collecteur de cadavres de Sacré Graal (Bring out your dead !) pour montrer à quel point ces clichés ne sont pas très nouveaux, et fatiguent plus qu'autre chose.

Le rythme est mou et on s'ennuie, surtout dans les premiers épisodes d'introduction; pour Afloplouf, une conséquence de la durée inhabituelle pour du cartoon US des épisodes (entre 30 et 40 minutes pour le pilote).

Un personnage féminin fort en protagoniste principal d'une série de fantasy ? Bean est sympa mais ne vaut pas les femmes de la saga Discworld de Pratchett; en fait, j'aurais presque souhaité voir Luci propulsé dans le rôle principal.

La musique est très largement à oublier, à l'exception de quelques thèmes aux consonances yiddish qui semblent déplacés dans cet univers mais qui marchent plutôt bien.

Disenchantment est presque ironique dans la manière dont il reproduit les défauts des dernières saisons des Simsons : des personnages auquels on s'attache et des gags qui font parfois mouche, mais il n'y a pas de quoi se tenir les côtes pour autant. Et comme les Simpsons, je me vois bien regarder les prochaines saisons en espérant que la série (re)devienne plus amusante.

Précédente


Retourner vers Animation internationale, bédés & comics

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités