Puella Magi Madoka Magica

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
The Drig Overmind
Piou-Piou
 
Messages: 761
Inscription: Jeu 03 Déc 2009, 17:40
Localisation: Universal Century 0079

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede The Drig Overmind le Jeu 22 Mar 2012, 01:26

Tetho a écrit:
The Drig Overmind a écrit:blablabla
j'ai toujours aperçue cette série (que je n'ai pas vu et que je ne verrai sans doute jamais)
blablabla

Le reste n'est même pas digne d'être lu, tout est là.

:02: :02:

Drig < il me manque vraiment l'émoticone :trollface: :88: >
Mecchas piou-piou is better than Suzumiya pouet-pouet !
MOE CAPTAIN IS MOE !!!
MOE KOUSAKA-CHAN IS MOE !!!
MOE HOSHINO-SEMPAI IS MOE !!!
Space Drig is ... a Drig in the space !!!

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9680
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Zêta Amrith le Jeu 22 Mar 2012, 01:31

Cependant, l'absence de Beaugosse fait effectivement partie des éléments signifiants.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19613
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Tetho le Jeu 22 Mar 2012, 01:31

Troll harder alors, parce que là c'est niveau Gemini.

Y a un bôgoss dans Minky Momo, LA série de magical girl par excellence, le mètre étalon du genre ?
Et depuis quand le Ribon est le Gardien du Temple d'un genre qui n'existe avant tout que par et pour l'animation ?
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9680
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Zêta Amrith le Jeu 22 Mar 2012, 01:39

Tetho a écrit:Y a un bôgoss dans Minky Momo, LA série de magical girl par excellence, le mètre étalon du genre ?


Minky Momo est la série de magical girl par excellence des otakus.
Faite par des otakus, en partie pour les otakus.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19613
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Tetho le Jeu 22 Mar 2012, 01:47

Être faite par et pour des oakus n'a pas empêché Macross ou Evangelion de devenir des références du genre robot...

Mais sinon je peux citer Ojamajo Doremi ou bien une moitié de la franchise Pretty Cure, voir Fancy Lala, histoire de rester dans les clous de la tradition Toei/Pierrot.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9680
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Zêta Amrith le Jeu 22 Mar 2012, 02:30

Tetho a écrit:Être faite par et pour des oakus n'a pas empêché Macross ou Evangelion de devenir des références du genre robot...


Pour sûr, mais ça n'est pas le sujet du post. Simplement, l'absence de gossbo dans Minky Momo tient probablement, entre autres choses, au fait que Ashi Pro étaient de gros otakus peu enclins à construire une animation en fonction des seuls desideratas de petites filles à l'antipode de leur univers. Et en ce sens, on pourrait considérer les séries de Pierrot - uniquement adressées aux fillettes avec pour mission de les charmer de façon quasi psycho-sociologique - comme le réel mètre étalon du genre. Ca n'enlève rien à l'importance de Minky Momo, mais ça n'est pas cet anime là qui a défini le genre auprès du public auquel il se destinait en premier lieu.

Un anime qui se serait donné pour but de déconstruire, ou plus modestement de dire un petit quelque chose, sur le genre magical girl, aurait pris selon moi les séries Pierrot comme socle fondamental - ce qui passe par le refus d'un casting all-females. Puella Madoka, en termes de meta-analyse, c'est niet, par un combo réalisateur-scénariste qui n'y connait manifestement pas grand-chose.

Quant à l'absence relative de gossbos dans les productions des années 2000 - Fancy Lala a le sien par contre - elle a une raison toute trouvée : les magical girls actuelles ne grandissent plus durant leur transformation, ne modifient plus leur âge comme le faisaient leurs ancêtres, ce qui tend à faire disparaître le personnage du jeune homme en blouson ou du prince charmant des anciennes séries.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 10083
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Aer le Jeu 22 Mar 2012, 02:35

Même dans Sailor Moon, qui a pourtant lancé le courant des magical girl de combat, lors des transformations elles "grandissent" de manière métaphoriques en se maquillant (le fameux Make-Up!, entre autre et les divers ongles et lèvres de rouge vêtu), et gardent leur bogoss attitré en la personne de Mamoru.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9680
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Zêta Amrith le Jeu 22 Mar 2012, 02:37

Ne pas oublier le Marvelous Melmo de Tezuka, qui pose le passage du statut de fillette à celui de jeune femme via les bonbons magiques comme le centre de tout, et qui par conséquent préfigure les conventions Pierrot. La fin est plutôt intéressante pour qui se propose de pratiquer l'exégèse du genre à travers les âges, puisque Melmo (sous sa forme "adulte") y donne naissance, de manière à la fois littérale et symbolique, à sa mère - même si l'on peut prosaïquement créditer cet élément de la fascination de Tezuka pour la métempsychose.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19613
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Tetho le Jeu 22 Mar 2012, 10:14

Même si ça commence à dater, la transformation est omniprésente dans Doremi et dans son sens le plus Ovidesque possible car tout y passe : animaux, age, sexe, voir plusieurs combinés...
Mais on s'éloigne du sujet...


Pour en revenir à Madoka Magica, qu'elle se pose en héritière d'une quelconque tradition ou non est au fond pas si important. Le fait est que la série a posé un nouveau paradigme pour le genre et que contrairement à Amrith ce shift vers des pouvoirs qui deviennent un fardeau
[Montrer] Spoiler
au sens "Tu as une dette infinie a rembourser et ta seule issue est de mourir seule dans ton coin ou de devenir un des monstres que tu as combattue"
me semble plus significatif que l'apport de la grande responsabilité qu'entraine les grands pouvoirs à la Spider-man. Nanoha et ses copines utilisait leurs pouvoirs pour le bien, et y trouvaient à la fois un sens de l'accomplissement, une gratification et une libération (dans StrikerS on nous dit bien qu'après son hospitalisation la plus grande peur de Nanoha était de ne plus pouvoir voler) que l'on peut lier avec ce que Yû, Mai ou Miho ressentaient en se transformant. Chez Madoka et les Puella Magi, que dalle, il ne règne au fond que le nihilisme et le désespoir, même pour celles qui se croyaient des héroïnes comme Mami.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1255
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Rhyvia le Jeu 22 Mar 2012, 12:05

Et c'est justement ça qui rend le propos de la série plus que louche, surtout au vu de la fin. La "réponse" de Madoka à tout ça n'a pas le moindre sens. C'est juste la trod4rklol-isation d'un genre pour fillette rendu assez artificiellement mature. Une grande partie des dialogues entre Madoka ne sont pas tellement convaincants.

Surtout qu'avant de construire leur drame nihiliste plus sombre que le néant, les auteurs ont oubliés qu'il aurait bien fallu qu'on ait un temps soit peu plus de sympathie pour les personnages.

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2835
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede chevkraken le Ven 23 Mar 2012, 02:48

L'absence d'un autre élément recurrent de magical girl de Madoka me gene. La famille et son importance.

Dans quasiment tout les magical girl (même Nanoha dans sa premières saison), la famille est un élément assez important. Les magical girl sont quasiment les seul personnages de l'animation japonaise a avoir des parents et en plus bien souvent les 2 (même Sakura qui n'a plus que sa mère, on en entend souvent parler)

Mais là, non... Madoka a certe une famille, mais elle fait papier peint.

Même choses pour les personnages secondaires, il n'y en a aucun.

Sinon, pour ceux qui parlait de Minkymomo et des magical girl Pierrot, je pense que les magical girl Pierrot ciblent plus les Otaku que Minky momo.
J'ai été sur le cul dernièrement quand j'ai maté Pastel Yumi de voir Yumi se retrouver 3 fois a poil en 2 épisodes. Et que dire de l'OAV crossover entre les 4 magical girl qui se tape un scénar de mauvais hentai et qui a Creamy prenant des poses sexy en maillot de bain?
D'ailleurs, les AMV hommages fait pour les DVD sortie entre 2001 et 2003 ont pas mal de Fanservice (surtout celui avec Pelsia)

Mais il y a du cul dans Triangle Hearts: Sazanami Joshiryô.

Ca c'est Triangle hearts 2 qui n'a absolument aucun liens scénaristique avec le 3 (tout les triangle hearts sont des stand alone)
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1255
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Rhyvia le Ven 23 Mar 2012, 03:13

Mais là, non... Madoka a certe une famille, mais elle fait papier peint.


C'est assez malhonnête comme affirmation.
La relation entre Madoka et sa mère constituait un des points d'intérêt de la série, un de ses moments où elle paraissait prendre sens, où ce baratinage scientifico lolesque laissait place à un discours aigre-doux sur la fin de l'enfance et de ce qu'impliquait devenir adulte, ce qui aurait justifié se partit pris d'une magical girl qui se veut mature et qui ne s'adresse plus à des fillettes mais à des jeunes adultes.

C'est vrai que ça représente deux ou trois scènes de la série à tout casser, mais on parle de 12 épisodes là. C'est quand même loin d'être juste un papier peint (ce qui serait plus la place des discours creux de Kyubei, sur lesquels la série fait effectivement l'erreur d'insister).

Et pour les personnages secondaires, y'a Kamijou et la deuxième side-kick blonde de Madoka. Si t'avais vraiment vu la série, tu saurais qu'ils ont tous le deux un rôle dramatique essentiel, plus essentiel même que celui de Kyoko.
Dernière édition par Rhyvia le Sam 14 Juil 2012, 15:28, édité 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9680
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Zêta Amrith le Ven 23 Mar 2012, 04:01

chevkraken a écrit:Et que dire de l'OAV crossover...


Qu'il a fallu la tokusatsu-iser pour pouvoir la vendre aux otakus adultes de l'époque.

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2835
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede chevkraken le Ven 23 Mar 2012, 18:24

La relation entre Madoka et sa mère constituait un des points d'intérêt de la série, un de ses moments où elle paraissait prendre sens, où ce baratinage scientifico lolesque laissait place à un discours aigre-doux sur la fin de l'enfance et de ce qu'impliquait devenir adulte, ce qui aurait justifié se partit pris d'une magical girl qui se veut mature et qui ne s'adresse plus à des fillettes mais à des jeunes adultes.

Sauf que la relation entre Madoka et sa mère manquait enormement de crédibilité. Le personnage de la mère étant totalement incohérent et changeant totalement de rôle ou personnalité selon la scène.
Et en plus, tout les passages en questions ne servent à rien, la decision finale de Madoka se fait sans sa mère et tout est balayé

Et pour les personnages secondaires, y'a Kamijou et la deuxième side-kick blonde de Madoka. Si t'avais vraiment vu la série, tu saurais qu'ils ont tous le deux un rôle dramatique essentiel, plus essentiel même que celui de Kyoko.

J'ai vu la série et il ne servent que pour le devellopement de la chute de Sayaka, un point c'est tout. Il n'y a pas de vrai devellopement de eux même, ils n'existent que pour ça.
Même dans Nanoha (qui est aussi une série courte et visent aussi les otaku), Suzuka et Arisa n'existent pas que dans le but de servir au devellopement


Qu'il a fallu la tokusatsu-iser pour pouvoir la vendre aux otakus adultes de l'époque.

Ouais enfin, elle est sortie quelques mois seulement après la dernière série animé et seulement 4 ans après la première.
Je doute 2 seulement 2 ans après Magical Emi (la saison la plus populaire), tout les gosses qui avaient regardé Emi s'était desinteressé du genre.

En plus, à l'époque sailormoon n'était pas sortie, lançant le concept des groupe de magical girl combattantes
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9680
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Zêta Amrith le Ven 23 Mar 2012, 18:38

chevkraken a écrit:Je doute que seulement deux ans après Magical Emi (la saison la plus populaire), tout les gosses qui avaient regardé Emi s'était desinteressé du genre.


Je doute :
- que Emi ait été la "saison" la plus populaire, Creamy et Persia ayant bien plus fait parler d'elles.
- que les gosses achetaient plus d'OVAs dans la seconde moitié des années 80' qu'ils ne le font actuellement.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19613
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Tetho le Ven 23 Mar 2012, 19:43

J'ai toujours eu l'impression, totalement empirique, que Emi était la seconde plus populaire après Creamy. Et ce vis à vis de sa mise en avant par Pierrot, du volume de fanart, des produits dérivés et j'en passe...

chevkraken a écrit:Le personnage de la mère étant totalement incohérent et changeant totalement de rôle ou personnalité selon la scène.
Et en plus, tout les passages en questions ne servent à rien, la decision finale de Madoka se fait sans sa mère et tout est balayé

La mère de Madoka est le personnage le plus important une fois sortie des 5 héroïnes et de Kyubey. Elle est le seul personnage qui lui apporte des conseils et essaye de la comprendre alors qu'elle se retrouve de plus en plus isolée depuis qu'elle a rencontré Homura et Kyubey.
Et elle est la dernière personne avec qui Madoka a parlé avant de devenir Puella Magi :
You told me that you raised me up to be a good person. I don't lie. I don't do bad things. Will you believe in me now, too? Will you think I'm doing the right thing?

Son rôle est capitale dans la décision finale de Madoka.
[Montrer] Spoiler
(c'est aussi elle qui la pousse à jeter la soul gem de Sayaka, entrainant la première d'une longue chaine de révélations sur les Puella Magi, les incubateurs et l'avenir thermodynamique de l'univers)
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1255
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Rhyvia le Ven 23 Mar 2012, 19:52

Tu dépasses de très loin le point de mauvais foi, Kraken. =<

Tu évoques des notions vague que tu fais même pas semblant d'expliquer (genre, cohérence et crédibilité, qui avec la psychologie, le réalisme et l'originalité fait partis du vocabulaire le plus creux qu'on retrouve dans les discours des critiques amateurs du net) alors même que la série abonde dans le sens inverse, au point où même moi j'irais me faire l'avocat du diable.

Dans ce cas, c'est facile de pointer du doigt des personnages supposés cohérent, utiles et inutiles à la fois pour n'importe quel type de fiction. "Nan mais franchement, Ulysse il troooop incohérent, quoi, il passe son temps à pleurer et il fait quand même son kéké. C'est une tarlouze et après on va nous faire croire qu'il se la joue Rambo à Ithaque ? Non mais lulz, je suis pas con. Il m'prend pour qui l'auteur, on me la fait pas à moi celle-là !"

Surtout qu'au final, ton message se contredit salement entre personnages supposés trop utiles et personnages supposés trop inutiles. Je serais plutôt pour vouloir calmer l'enthousiasme généralisé que la série à provoqué, mais faut pas pousser mémé dans les orties non plus.

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2835
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede chevkraken le Ven 23 Mar 2012, 20:55

Ce que je veux dire par incohérent c'est qu'elle est présenté comme une bonne à rien et un personnage inconséquent qui a limite besoin que sa fille s'occupe d'elle avec une relation mère fille assez foireuse. mais qu'on essaye de nous faire croire qu'elle est de bon conseil.
La série manque de scène familiales où elle aurait put gagner de la crédibilité. (au passage, le reste de la famille, on l'oubli même)

Surtout qu'au final, ton message se contredit salement entre personnages supposés trop utiles et personnages supposés trop inutiles

Non, ça ne se contredit pas, ces perso secondaire ne sont develloppé que dans le but de mettre en avant un personnage principal. Ils ne sont pas développée uniquement pour eux même.

D'ailleurs, comme Tetho le fait remarquer ben, la mère aussi son unique raison d'existence est de donner des conseils (rarement bons) au perso principal.

Ca je n’appelle pas ça un devellopement de ces personnages, j’appelle ça des persos créé pour contribuer au devellopement des persos principaux.

Et qu'on ne me sorte pas le nombre d'épisodes, Même Nanoha qui a le même nombre d'épisode offrait plus de scène donnant a la série Nanoha de vrai personnages secondaires.



Sinon, oui, Emi et Creamy sont les saisons les plus populaire, Pelsia et Yumi sont les 2 moins populaires.

Il suffit de voir le nombre d'OAV que chacune des saison a eu.
Creamy: 5

Emi: 3 (dont la dernière en 2002)

Pelsia 1

Yumi aucune

sachant que l'OAV de Pelsia n'est même pas ressorti en DVD.

je me suis acheté les cardass de ces séries sortie pour promouvoir Fançy lala et les séries les plus representés sont dans l'ordre:
Creamy: 44
Emi:36
Lala:31 (normal qu'il y en ait plus que Persia et Yumi vu que la série venait de sortir et qu'il fallait la promouvoir)
Pelsia:15
Yumi:12
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Caziro
Ryo versus Massue
 
Messages: 995
Inscription: Lun 05 Nov 2007, 01:37

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Caziro le Ven 23 Mar 2012, 21:08

J'attends le moment où on comparera le nombre d'uploads sur les imageboards avec impatience.

Avatar de l’utilisateur
Chadauw
Pitit LEGO
 
Messages: 314
Inscription: Dim 26 Oct 2008, 16:05
Localisation: XXXX

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Chadauw le Ven 23 Mar 2012, 21:09

chevkraken a écrit:Ce que je veux dire par incohérent c'est qu'elle est présenté comme une bonne à rien et un personnage inconséquent qui a limite besoin que sa fille s'occupe d'elle avec une relation mère fille assez foireuse. mais qu'on essaye de nous faire croire qu'elle est de bon conseil.
La série manque de scène familiales où elle aurait put gagner de la crédibilité. (au passage, le reste de la famille, on l'oubli même)


Hein? Pour moi elle est présentée comme une femme carrièriste et résolument battante, prête à se donner les moyen de ses objectifs. Elle est considérée comme une gagnante sur le plan professionnel comme sur le plan sentimental. Je ne vois rien d'étonnant à ce que Madoka cherche conseil vers elle, elle est à l'opposé de son indécision.

Quant à une relation mère/fille foireuse, elle ont plutôt l'air assez complices...

(au passage, j'ai rarement vu des pères au foyer dans des anime. ca m'avais assez étonné au premier visionnage)

chevkraken a écrit:Non, ça ne se contredit pas, ces perso secondaire ne sont develloppé que dans le but de mettre en avant un personnage principal. Ils ne sont pas développée uniquement pour eux même.


Sans doute pour ça que ce ne sont que des persos secondaire...? Même le développement des personnages principaux ne sert presque qu'à l'intrigue, normal que les persos secondaires servent comme faire-valoir et plot-device.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9680
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Zêta Amrith le Ven 23 Mar 2012, 23:36

chevkraken a écrit:Il suffit de voir le nombre d'OAV que chacune des saisons a eu. [...] Et le nombre de cardass.


Pourquoi ne pas mentionner un critère un chouilla plus relevant, à savoir la durée des séries.

Persia : 48 épisodes.
Emi : 38 épisodes.

Ou autrement, le nombre de tomes des versions papier.

Persia : 9.
Emi : 3. Ca craint un peu pour la plus populaire des magical girls.

S'agissant du nombre d'OVAs, tu omets juste le fait majeur de toute l'équation : ces dernières étant en grande partie des compilations/clips sans réel scenario derrière, Creamy et Emi, anime Pierrot les plus prolifiques en matière de séquences musicales/magiques ou esthétisantes, en sont évidemment les premières bénéficiaires.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19613
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Tetho le Ven 23 Mar 2012, 23:54

Sauf que Emi a eu le droit à deux "vraies" OVA dédiées, qui ne sont ni des résumées, ni des clips, la première Semishigure est sortie en 86, 8 mois après la fin de la série TV et est un bête épisode de 45 mins, par contre en 2002 est sorti de manière inattendue Kumo Hikaru, incluse dans le DVD-box et centrée sur la naissance de son petit frère. Si on met de coté les compilations de clips, ça la met a égalité avec Creamy dont les aventures se poursuivaient avec Eien no Once More et Long Goodbye.
Ni Persia, ni Yumi n'y ont pas eu le droit à des aventures supplémentaires en dehors de leurs séries TV.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9680
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Zêta Amrith le Sam 24 Mar 2012, 00:41

Clip dans mon post ne signifie pas recap' - compilations si.
Clip signifie que Creamy et Emi, de par leur thématique - la musique pour l'une, le spectacle de magie pour l'autre - sont celles qui se prêtent le plus à des one-shots video. Qualifier l'anime Emi des années 2000 d'OVA est lui donner une belle importance, pour moi on est plus dans le domaine du court-métrage fini pour vendre le box DVD - peut-être un besoin de matériel inédit après que le box de Persia ait prévu de proposer un pilote de magical girl jamais révélé auparavant.

Pour le reste il semblerait que l'on parle de choses différentes depuis quelques posts déjà, à savoir la popularité in situ auprès d'un public de fillettes - c'était le sujet de départ* - et non la popularité actuelle, vingt-cinq ans plus tard, auprès des otakus d'Akiba. Qu'Emi soit plus célèbre de nos jours, personne n'en disconviendra.

* En fait le sujet de départ après vérification c'était Madoka.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1255
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Rhyvia le Sam 24 Mar 2012, 01:56

Ecoute kraken, t'écriras des lois incontournable du story-telling qui vont révolutionner le monde un jour, peut-être. Mais en attendant, ce que tu avances n'a ni queue ni tête pour qui que ce soit d'un peu sensé.

Un personnage sert l'intrigue avant tout, il sert un propos de manière plus générale, il peut servir à créer un effet de réel si jamais on entreprend une démarche réaliste (hint : des jeunes filles avec des super pouvoirs qui sa battent contre des sorcière, ce n'est pas du tout une démarche réaliste), à la limite, si on est un grand fou, on peut faire du méta-personnage ou même supprimer le personnage et le drame à la Cat Soup pour faire des effets hyper-thématiques super kewl.

Mais ton histoire de personnages utiles ou pas, qui serviraient ou pas l'intrigue ou les personnages principaux (d'ailleurs, Sayaka personnage principal de l'intrigue ? C'est juste une immense intrigue secondaire, la rivalité Kyoko Sayaka est une série dans la série).

Ca n'a juste pas le moindre sens...

Dès que tu entres dans une démarche qui consiste à distingue le trv3 personnage secondaire de l'infâme imposteur, elle est biaisée, réductrice et très certainement à côté de la plaque. Le personnage EST l'outil dramatique par excellence. La disparition du personnage induit presque logiquement la disparition du drame (alors que l'inverse est plus difficilement vrai, on peut assez facilement imaginer un personnage en dehors de son drame).

Après, c'est juste de l'obstination.
Et n'essaie même pas de faire semblant de me sortir que je suis un fanboy aveuglé par Madoka ou un hater de Nanoha. Que tu veuilles critiquer une série, c'est pas un problème, mais pas au point d'en dire n'importe quoi, sinon c'est juste du bashing écervelé et c’est pas spécialement intéressant.

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2835
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede chevkraken le Sam 24 Mar 2012, 04:20

ce que je vois c'est juste que tu comprend que dalle à ce que je dit. Ton dernier message est même totalement à côté de la plaque et n'a absolument rien a voir avec ce que je disais.

Je pointe juste un élément qui montre surtout que madoka oublie ce qui est surement le plus important des anime de magical girl et ne véhicule que les gros clichés connus de ceux ne connaissant pas le genre (transformation, mascottes, caractère de persos clichés). Ce qui selon moi fait qu'il ne mérite pas le titre de magical girl car son approche du genre est incomplète et donc faussé.

Dans le cas precis, les persos ne servent juste à ça, ils servent juste au développements des persos principaux.

Je ne dit pas qu'on ne doit pas faire d'anime comme ça, mais ça témoigne de personnages secondaires sans profondeurs.

Hors justement un des éléments qui caracterise le plus le genre magical girl est une galerie de personnages secondaire qui existent pour autre chose que mettre en avant les personnages principaux.

Est ce que des perso comme Ban-kun ou Nami-nami servent l'intrigue principale dans Heartcatch Precure?

Est ce que voir le frère de Nanoha sortir avec sa petite amie sert l'intrigue ou sert à faire evoluer Nanoha?

La réponse est non dans les 2 cas, ce à quoi ça sert c'est a donner des personnages secondaire qui existe en temps que tel.


Hein? Pour moi elle est présentée comme une femme carrièriste et résolument battante, prête à se donner les moyen de ses objectifs. Elle est considérée comme une gagnante sur le plan professionnel comme sur le plan sentimental. Je ne vois rien d'étonnant à ce que Madoka cherche conseil vers elle, elle est à l'opposé de son indécision.

C'est aussi une poivrote assez superficielle incapable de se lever seule (ce qui me parait incompatible avec une réelle gagnante). Comment demander des conseils à une alcoolo incapable de se débrouiller seule?

C'est là où je parlait du manque de cohérence du personnages, le personnages présente 2 aspect totalement incompatibles et qui dans les deux cas sont des échecs en temps que mère (vu qu'elle favorise sa carrière à sa famille).

On ne va pas demander conseil à sa mère comme si on allait voir un conseiller professionnel ou un personne dont on admire la façon de vivre.

Quant à une relation mère/fille foireuse, elle ont plutôt l'air assez complice

Elle sont comme 2 potes, pas comme une mère et une fille. La série m'a donné l'impression qu'il y avait un réel problème entre la mère et la fille qui n'agissent pas en temps quel tels.

j'ai rarement vu des pères au foyer dans des anime. ca m'avais assez étonné au premier visionnage

Perso, ça ne m'a pas surpris, dans les magical girl, la cellule famillial est toujours soudé.Même quand le père travaille, c'est quasiment tout le temps à la maison et souvent avec sa femme.
Ce qui m'a deçu c'est qu'au final, le père soit relegué limite au rôle de figurant alors que la cellule familliale c'est un des éléments qui représente le coeur d'un magical girl.


Sans doute pour ça que ce ne sont que des persos secondaire...? Même le développement des personnages principaux ne sert presque qu'à l'intrigue, normal que les persos secondaires servent comme faire-valoir et plot-device.

C'est un peu la plus grosse faiblesses du titre(ça cumulé a un rythmes trop lent qui passé l'épisode 3 rend la série trop previsible), on se concentre trop sur les evenement et on ne creuse pas le reste. tout semble déconnecté de la réalité, superficiel et avec des perso servant de Deus ex machina pour l'intrigue que ça tombe à plat.

Shimbo a très mal sut utiliser le format de l'anime, il a passé trop de temps sur l'intrigue ce qui la rend assez lent et prévisible et au contraire, il n'a pas passé assez de temps sur ce qui aurait permit de donner plus de profondeur à la série (du tranche de vie, plus d'infos sur Walpurgisnatch, sur les incubateur, plus de temps sur les evenements de l'épisode 10)

Pourquoi ne pas mentionner un critère un chouilla plus relevant, à savoir la durée des séries.

Persia : 48 épisodes.
Emi : 38 épisodes.

Sauf que la durée d'une série étant decidé avant sa diffusion dans 80% des cas, ça ne peut pas être revelateur de sa popularité (les OAV si vu qu'elles sont faite uniquement si la série a été populaire)
Qualifier l'anime Emi des années 2000 d'OVA est lui donner une belle importance, pour moi on est plus dans le domaine du court-métrage fini pour vendre le box DVD

Sauf que ni Pelsia, ni Yumi (ni même Creamy) n'ont eu droit a un court métrage (court métrage distribué en video=OAV au passages) alors que eux aussi sont sortie en DVD, il n'ont eu qu'un AMV (chose qu'a aussi eu Emi)
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

PrécédenteSuivante


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron