Anime : Concrete Revolutio

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9856
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Dim 04 Oct 2015, 18:11

Image

Durant un "âge des dieux" fictif se situant 20 ans après la guerre, le Japon s'est reconstruit très rapidement, mais...
Et si les superhumains de fictions existaient vraiment ? Des superhumains nés dans des circonstances différentes, avec des capacités différentes —Titans de l'espace, forme de vie d'autre mondes, fantômes et gobelins du passé, cyborg créés par La Science, etc etc. Certains se révèlent à l'humanité au grand jour, d'autres restent dans les ombres de notre société.

Le gouvernement Japonais a pris des mesures pour assurer la sécurité et le bien être des gens.
L'une d'elle est la création d'une organisation sous le contrôle du Ministère de la Santé — le Laboration de Recherche sur la Surpopulation, a.k.a. le Bureau des Superhumains.

Leur mission est d'identifier, d'approcher et de sécuriser la vie des superhumains. L'un des membres du Bureau, Hitoyoshi Jirô, est notre protagoniste.


Réalisation : Mizushima Seiji (Full Metal Alchemist, Gundam 00, Shaman king).
Idée originale, scénario : Aikawa Shô (Full Metal Alchemist, Juuni Kokiku, Nadesico).
Chara design : Ito Yoshiyuki (Full Metal Alchemist, Soul Eater, Star Driver).
Directeur artistique : Matsumoto Hiroki (Saki, Shikabane Hime).

Production de l'animation : BONES.

Concrete Revolutio 01.

Je pourrais parler de pas mal de choses assez notables à propos de ce premier épisode, de la direction artistique ultra-colorée à l'usage de super-flat qui gâche totalement toute forme d'affrontement.
Non, le vrai sujet, c'est pourquoi est ce que les japonais s'évertuent ces dernières années à fournir des débuts de séries les plus cryptiques et incompréhensibles possibles. Non seulement cela n'a aucun sens intelligible, ce qui n'aide pas à avoir un avis quelconque sur ce qu'il se passe, mais en plus ça ne donne pas envie d'y revenir du tout...

Ceci dit, l'ending est à voir au moins une fois.
Dernière édition par Aer le Ven 15 Jan 2016, 16:19, édité 3 fois.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
question
Pilote de Bebop
 
Messages: 193
Inscription: Mar 28 Avr 2015, 10:33

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede question le Ven 09 Oct 2015, 00:22

Je me suis dit peu ou près la même histoire.

Outre le fait que je n'ai pas trouver l'animation dynamique, j'ai surtout vu un gloubi-boulga de clichés/tropes mis ensemble sans réel cohérence ou intérêt.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9856
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Jeu 14 Jan 2016, 22:50

Concrete Revolutio 04.

J'avais pas vu que Ialda avait sournoisement retiré les posts du thread généraliste pour en faire un topic, c'est presque triste maintenant :p.
Bon, du coup j'ai continué sur l'insistance de monsieur R. Et effectivement le premier épisode est vraiment nul dans sa mise en place, les autres sont déjà plus intéressants. Le superflat est aussi moins présent et bon y'a toujours de la grosse animation signée BONES quoi. La direction artistique est toujours bonne et intéressante je trouve.
Maintenant c'est quand même pas la teuf niveau scénario et tout. Les incessants aller retour entre le passé des personnages, le "présent" et le "futur" sont certes indiqués mais un peu chiant à suivre, d'autant plus qu'ils coupent beaucoup de la tension qu'on pourrait avoir normalement. Je suis vraiment pas fan de cette méthode de faire du tease sur des trucs en en montrant la moitié et hop coupez période précédente/suivante. C'est aussi gênant parce que ça n'offre pas beaucoup de place aux personnages pour s'exprimer, sortit de leur épisode dédié ils font souvent plus de la figuration qu'autre chose, sortit de Jiro le héros et Emi la kitsune. Du coup pour le moment le seul épisode vraiment bon c'est le seul qui allait de manière temporellement rectiligne, à savoir le deuxième, qui retient vraiment mon attention (enfin plus que les autres, la fin gâche un peu tout avec sa conclusion futuriste).
Le vrai problème de cette approche, c'est qu'il faudrait déjà avoir une bonne familiarité avec les personnages, chose inexistante ici vu qu'on est balancé tout de go dans l'action.

Ceci dit je vais poursuivre tranquillement.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18781
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Ialda le Jeu 14 Jan 2016, 23:16

Ah ah :lol:

J'avais prévu de suivre la série et de ne pas te laisser seul en ces lieux, mais comme les trois-quarts des séries ces dernières raisons impossible de me motiver à regarder ;p Intrigué par la participation annoncée de Nakashima à la s2, par contre :)

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9856
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Jeu 14 Jan 2016, 23:40

Kazuki ?

Du coup j'ai remplis un peu le premier post histoire que ça ressemble à quelque chose.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Fisico
Ryo versus Massue
 
Messages: 903
Inscription: Ven 30 Juil 2010, 16:22
Localisation: Tokyo

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Fisico le Jeu 14 Jan 2016, 23:52

J'ai du drop cette série vers l'épisode 5 ou 6 je ne sais plus, je trouve ça effarant que quelqu'un ait pu réaliser des storyboard aussi affligeant pour chaque épisode, puis qu'ensuite quelqu'un derrière les ait validé en se disant que c'était bon, que de l'animation de qualité soit desservie par ça et que chaque semaine c'était bis repetita.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18781
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Ialda le Ven 15 Jan 2016, 00:00

Vous aidez pas les mecs, vous n'aidez pas du tout :mrgreen:

Aer a écrit:Kazuki ?


Hell yeah !

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1188
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Rhyvia le Ven 15 Jan 2016, 06:09

Maintenant c'est quand même pas la teuf niveau scénario et tout. Les incessants aller retour entre le passé des personnages, le "présent" et le "futur" sont certes indiqués mais un peu chiant à suivre, d'autant plus qu'ils coupent beaucoup de la tension qu'on pourrait avoir normalement. Je suis vraiment pas fan de cette méthode de faire du tease sur des trucs en en montrant la moitié et hop coupez période précédente/suivante. C'est aussi gênant parce que ça n'offre pas beaucoup de place aux personnages pour s'exprimer, sortit de leur épisode dédié ils font souvent plus de la figuration qu'autre chose, sortit de Jiro le héros et Emi la kitsune. Du coup pour le moment le seul épisode vraiment bon c'est le seul qui allait de manière temporellement rectiligne, à savoir le deuxième, qui retient vraiment mon attention (enfin plus que les autres, la fin gâche un peu tout avec sa conclusion futuriste).
Le vrai problème de cette approche, c'est qu'il faudrait déjà avoir une bonne familiarité avec les personnages, chose inexistante ici vu qu'on est balancé tout de go dans l'action.


Les premiers épisodes sont un peu douteux surtout sur le fait qu'ils n'en en réalité pas grand chose à voir avec la suite. C'est amusant que tu préfères le deuxième, j'ai trouvé que c'était celui qui était le plus hors ton de la série, ce qui devrait être touchant passe finalement un peu au-dessus de la tête vu qu'elle a déjà du mal à tout faire tenir dans ses épisodes de 20 minutes. Généralement, les épisodes les moins intéressants sont ceux qui se concentrent sur un personnage en particulier, même si on sent que certains auront des répercussions dans la suite.
Pas contre, je pense qu'il s'agisse de teasing, l'opposition entre Jirô et le reste des personnages ne se fait pas sur la base d'un retournement de situation grandiloquent et vu à quel point la série s'efforce à annonce la plupart des événements importants quoi qu'il arrive. Le but n'est certainement pas de faire frémir le spectateur dans l'attente d'un truc spectaculaire, vu que truc spectaculaire il n'y aura pas vraiment. Si je devais hasarder un truc, je dirais que le but était de montrer le rôle des personnages dans l'intrigue globale en donnant un aperçu de ce à quoi ils ressemblent dans le futur. Les allers et venus dans le temps seront plus discret par la suite et sont plus justifiables vu ce qu'on apprend par la suite.

Le vrai problème des premiers épisodes, c'est qu'on arrive pas encore à y comprendre où elle veut en venir. On arrive pas à savoir s'il faut réellement prendre ce qu'elle nous raconte au sérieux. Y'a un moment où en vient vraiment à ce demander si on est pas devant une série parodique trop subtile pourrait qu'on puisse vraiment en rire, alors qu'elle est en fait sérieuse de la première à la dernière minute. La série tente de se poser la question de savoir à quoi pourrait ressembler à un monde dans lequel tout les super-héros coexistent. Et c'est traité avec un sérieux assez admirable.
Surtout quand le motif de l'engagement politique est à ce point récurent, même si un peu cryptique sur les premiers épisodes. Ca me parait largement pour que je prenne le temps d'écouter ce que la série essaie de me raconter jusqu'au bout, même malgré ses nombreux défauts.

Et pour l'instant, j'ai bien envie de dire que la manière dont elle ne fonctionne pas vraiment comme un récit dramatique n'est pas vraiment un défaut.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9856
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Ven 15 Jan 2016, 16:27

Le vrai soucis, pour ce que j'en comprends à travers ces quatre épisodes, c'est qu'il n'y a pas grand chose pour vraiment accrocher le spectateur. Alors certes, c'est "censé" être une série en deux cours, mais ça fait un peu chier de ne pas avoir grand chose à se mettre sous la dent, sans compter comme le dit Fisico d'avoir autant d'animation @Bones se faire saccager la gueule par les storyboards/les coupes dont je parle.
Parce que ce qui est exploré pour l'instant est assez basique, entre les magouilles politiques dans le 3 et le 4 (on le voit au niveau de Shiba personnellement mais ensuite d'un point de vue général avec la Radio Libre Albemuth et les actions de celui qui semble être le chef du bureau) et la présentation des personnages qui te semble pas palpitante mais qui doit être faite de toute façon. Sans compter que le coup de Jiro en solo, le spectateur un peu attentif a déjà compris qu'il y aurait une scission, soit avec leurs propos sur la JUSTICE et qu'il finit par comprendre que bouh les adultes sont pas blancs ou noirs soit parce que quelqu'un disparait (je pose mes billes sur la magical girl de l'espace) et qu'il est pas content. Brayf.
Mais je continue, comparer les kaiju à des menaces naturelles reste simplet mais suffisamment renseigné pour me plaire.

Maintenant si, je prends les aller retour comme des teases, parce que sinon il n'y aurait aucun intérêt concret en terme de storytelling à les montrer, ou alors je vois vraiment pas et y'a un truc insoupçonné qui se cache la dessous. A moins que ça ne soit que bêtement pour finir les histoires à chaque fois, mais bon....
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9856
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Sam 16 Jan 2016, 13:15

Fini la série.
Je reste intimement persuadé que ces aller retour incessants n'apportent pas grand chose, voir même rendent la série beaucoup plus confuse.
Au final, c'est plutôt cool. Le showa alternatif est bien retranscrit dans sa dimension historique, l'influence comics US déjà mise en place avec la palette graphique se déploie véritablement à fond dans ses thématiques toutes Watchmen-esque. J'avais même des vibes de Jin-Roh durant l'insurrection étudiante. D'autant plus incompréhensible d'avoir offert autant de circuits scénaristiques fermés et mal amenés comme ça.
Je rapproche vraiment cette série d'autres un peu baroque style Tatakau Shisho ou tu te demandes pendant un bon moment pourquoi les personnages font ce qu'ils font, il faut du temps pour trouver un sens mais en attendant les aventures sont plutôt cool. Sauf que Tatakau Shisho était beaucoup plus intéressant.

Ceci étant dit, il est vrai que la mention "surprise de la saison" n'est peut être pas volée.

Un lien utile, plein de spoils attention, qui retrace la timeline de la série dans le bon ordre.

Image

Earth-chan :26:

edit : quand je dis "fini" c'est évidemment juste ce segment, la seconde partie arrive en avril, à voir ce que ça donnera.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1188
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Rhyvia le Sam 16 Jan 2016, 17:20

C'est pas finit, c'est juste la première moitié de la série. La suite sera diffusée en printemps. Les sous-intrigues devraient se rejoindre à un moment ou un autre.

Je pense surtout qu'il aurait mieux fallu des doubles épisodes comme Draker Than Black. Les premiers épisodes sont durs à suivre juste parce que c'est dur de voir où on ça veut en venir et que c'est jamais là où n'importe quelle fiction. On s'attend par exemple à ce que le deuxième épisode s'intéresse à Fûrôta et son drame personnel à lui, alors que l'épisode s'intéresse à savoir à partir de quel moment l'attaque des monstres-insectes est bien une attaque de monstre-insecte et pas juste protestation (légitime, en plus). Ce sont les événements historiques qui comptent, puisqu'il ne peuvent plus réellement être réécrit.
A l'exception de l'épisode 8, les épisodes en plusieurs parties sont vraiment au-dessus du reste. Celui avec les kaiju est le premier qui m'a vraiment convaincu que la série tentait vraiment de raconter quelque chose. A partir de là, j'ai vraiment du mal à pinailler.

Et puis Earth-chan, effectivement.

[Montrer] Spoiler
Image

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9856
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Sam 16 Jan 2016, 18:09

A vrai dire, je crois surtout que le problème est dans le point de vue adopté. La série se situe au dessus de ses personnages, racontant l'Histoire plus que des histoires. C'est un point de vue assez rare dans la fiction en général, ça a l'avantage de permettre à l'auteur de disserter sur ce qu'il veut, l'inconvénient de couper l'attachement émotionnel du spectateur.
Du coup, ça va jamais la ou on l'attends vraiment, et c'est normal, mais avec ce genre de point de vue, il faut vraiment un storytelling en béton armé, et la c'est pas le cas du tout. C'est assez proche de ce que peut faire Imagawa en tout cas, avec un arc narratif qui s'étend sur plusieurs épisodes plutôt que des épisodes auto centrés qui feraient avancer le schmilblick par un détail. Faut juste imaginer une série ou Imagawa fait son Shin Mazinger Ep 1 pendant 5-6 ep. Un exemple rare de série qui ne fait que monter dans ses enjeux à la différence de ses contemporaines. C'est vrai qu'en abordant la série, on ne s’attend pas forcément à ça ouais.
Sans parler de double épisodes, c'est surtout les épisodes qui abandonnent la narration fracturée qui assurent (peu ou prou tout les derniers quoi).

Je reviens aussi sur ce que je disais sur les coupures de fin d'épisodes à la noix. En réfléchissant au setting utilisé et aux inspirations, ça peut aussi être une manière de singer les conclusions de comics avec des "à suivre" trépidants (qui n'auront pas forcément de suites du coup). Mais la encore c'est un peu gênant avec la distance choisie. Disons que vu comme ça, ça peut se justifier, faudrait voir si l'équipe en charge fera des interviews.

[Montrer] Spoiler
Concernant les sous intrigues et tout, à peu prêt tout est rejoint maintenant : on sait pourquoi Jiro quitte le bureau et entame sa quête, qui il recrute et contre qui il se bat du coup, qui reste et qui fait quoi, d'ou vient le bureau et sa mission. Le soulèvement étudiant cristallise vraiment tout. Y'a bien que le destin d'Emi dont on ne soit pas sur, et ce qui se passera du coup par la suite. L'autre point assez vital étant évidemment les agendas des fumeroles de l'espace (Akita et les deux autres). Ca me fait un peu craindre qu'après un début aussi fort, la série s'oublie durant sa seconde partie.


J'adore quand elle est en mode bouboule en fait :26:

[Montrer] Spoiler
Comment j'ai failli pleurer durant le 13 quand tu la vois au sol T_T
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Sch@dows
Emperor of Schumiland
 
Messages: 12819
Inscription: Mer 11 Avr 2007, 12:12

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Sch@dows le Dim 31 Jan 2016, 20:41

Perso j'ai pas tenu jusqu'au bout.

En fait, j'avais commencer par tester la série sans savoir de quoi ça parlait, comme j'ai plus ou moins l'habitude de tester la majorité des premiers épisodes en debut de chaque saison. Mais il faut avoué que le premier contact a été extrêmement court, puisqu'après 10 secondes de cette direction artistique à me brûler les yeux, j'ai effacer l'épisode.

Ce n'est que récemment, que j'ai entreprit de voir cette série, en particulier parce que cette saison d'hiver est particulièrement médiocre en terme de nouvelles séries, mais également parce qu'un 2nd cour étaient annoncé (potentiel ?), et que j'apprenais par la même occasion que Bones était aux commandes.

Malheureusement, malgré un certain effort de ma part (8-9 épisodes ... je n'ai pas compter à vrai dire), j'ai également fini par lâcher.
Il était déjà assez déroutant de se demander si les épisodes était parsemé de flashback, ou à l'inverse s'ils étaient parsemé de flashforward (aucun des 2 n'étant vraiment "flash"), mais la discontinuité temporelle d'un épisode à l'autre n'a rien arrangé.
Et puis au final, après autant d'épisode, toujours rien de vraiment tangible pour faire avancer le schmilblik.

Bref, un pétard mouillé en ce qui me concerne.
Image

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9856
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Dim 31 Jan 2016, 20:47

C'est sur que si tu n'accroches pas à la direction artistique, ça va être dur. Perso j'adore quand c'est autant coloré et bien fait (pas vu aussi bien depuis Heroman dans ce registre).
Mais en même temps on sait que tu es de mauvais gout ~~.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Sch@dows
Emperor of Schumiland
 
Messages: 12819
Inscription: Mer 11 Avr 2007, 12:12

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Sch@dows le Dim 31 Jan 2016, 22:14

Oui c'est de notoriété publique ^^

Disons que ce ne sont pas que les couleurs qui m'ont déplu, sinon je n'aurais jamais regardé Gankutsuo ou encore No Game No Life (ca fait bizarre de citer ces 2 titres dans la même phrase XD), mais le mélange au design assez retro était selon moi assez raté.
Au final, je suis passé outre lors du second visionnage, mais je n'ai rien découvert derrière qui m'est plu. Je crois que j'ai arrêté après l'épisode où on apprend plus sur les gamins qui assemblent un robot avec leur pouvoirs, en particulier leur leader.

P : je n'ai pas vraiment vu de rapport entre cette série et Heroman, même au niveau de la D.A.
Image

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9856
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Ven 04 Mar 2016, 11:24

When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9856
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Dim 10 Avr 2016, 12:18

Concrete Revolutio 14.

De la stupidité de cette mode qui consiste à scinder en deux parties une série.
Ici l'équipe n'en avait clairement rien à foutre (comme de 90% du reste), donc ça embraye directement. Bon, malheureusement l'épisode est quand même ultra faible. Le script est très léger, les rebondissements passables - à la limite le coup des aller retour avec les portails :p. Pour une série qui brillait par son manque de propos débiles, on peut dire qu'ici on est servit jusqu'à plus soif tellement tout le monde se mets à parler pour ne rien dire et surtout pas des trucs intéressants.

Mais quand même
[Montrer] Spoiler
On voit enfin le retournement de veste du Super Robot Inspecteur Shiba :09: , c'était plutôt bien sentit et son rapport avec le policier de l'espace était cool. Son "tu es mon moi d'avant, sans aucun doute sur sa mission", les grandes heures de Concrete Revolutio ~~.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1188
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Rhyvia le Dim 10 Avr 2016, 15:02

The Last Song 01 :

C'est vrai que la reprise dans le futur mais pas trop était assez violente.
On a l'impression qu'il manque un épisode de transition mais c'est exactement ce que fais la série depuis le début : elle met de côté la continuité pour traiter son sujet de l'épisode. Tous les trucs bizarres à l'écran servent à se situer où on se trouve dans l'intrigue si jamais on a assez suivis pour comprendre qui sont tous les personnages à l'écran (ce qui est pas facile, j'ai eu du mal à comprendre qui était ce remplaçant de Jirô jusqu'à qu'il sorte un shuriken géant de nulle part et que je me rende compte de qui c'était).

Après, une grande partie de l'épisode est effectivement dans la moyenne basse, même si la fin est intéressante. J'ai bien aimé l'intro' aussi, même si c'était plus anecdotique. Mais c'est toujours fidèle à son idée de base, la série n'a pas l'air de vouloir se compromettre même après ses catastrophiques. C'est toujours kitsch et très confus mais c'est aussi toujours aussi unique.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9856
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Dim 24 Avr 2016, 22:13

Concrete Revolutio 15.

Oh mon fucking dieu. Ca c'était du lourd, du giga lourd.
Grosses, grosses, grosses révélations sur Rainbow Knight et les Fumers, animation de dingus durant l'épisode, impact frames de partout parce qu'on est Bones alors lol la concurrence vous pouvez pas lutter.
C'était glorieux du début à la fin.

Reste l'éternelle question depuis deux épisodes : à quand le retour d'Earth-chan ???
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9856
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Dim 01 Mai 2016, 18:31

Concrete Revolutio 16.

Un épisode beaucoup plus calme que le précédent, cette fois avec de vieilles légendes locales pas contentes qui viennent embêter le Japon durant les JO de Sapporo.
Je ne peux m'empêcher de penser, malgré la fraicheur de l'épisode, qu'ils sont un peu passé à coter du sujet des augmentations surhumaines. Certes c'est présent mais ça fait vraiment survolé. Sans parler de cette nouvelle méthode qui consiste évidemment à avoir Jiro qui débarque en mode random dans les épisodes afin qu'il ait des altercations avec le Bureau.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9856
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Jeu 12 Mai 2016, 16:40

Concrete Revolutio 17.

En préambule, désolé Ialda d'avoir oublié de pourrir ton dimanche. Ensuite, l'épisode de la semaine dernière était celui de Nakashima Kazuki si ça vous intéresse.

En tout cas, encore un épisode intéressant, auquel on peut aussi joindre le qualificatif de beau.
J'étais un peu surpris par la tournure des évènements au fur et à mesure, sans même aborder le sujet des paroles de Devilo, mais ça fait sens, comme d'hab, et quel sens plaisant.
Sans parler de la fin très End of Eva, mais dans le bon sens pour une fois.

En aparté, j'ai lu, pas vu malheureusement, que les médias japonais qui parlaient de la série évitaient bien bien de parler des sujets gênants (WWII, UNIT731, et globalement tout le décor de l'action). J'espère que Aikawa Shô ne va pas se faire crucifier en place publique pour ça :/.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1188
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Rhyvia le Jeu 12 Mai 2016, 20:56

Tiens, j'avais trouvé cet épisode assez foireux justement.

Ca se voit pas mal qui ne sait pas comment gérer son intrigue individuelle pour se terminé de manière à ce que rien n'engage le récit dans son intégralité mais aussi dans les interaction entre les différentes faction qui sont un peu trop caricaturales.
C'est peut-être exactement le point de l'épisode en fait, avec le sur-être de la semaine qui énonce des banalités pour rallier les foules. Mais j'ai pas trouver qu'à un moment en particulier l'épisode avait trouvé un réel propos. Les personnages ne savent eux-même pas trop ce qu'ils font jusqu'à ce qu'ils apprennent que tout le s'est donné rendez-vous en centre-ville pour régler une situation à laquelle on ne comprend pas grand chose. C'est dommage, l'épisode était signé par le même scénariste que celui de l'épisode sur la famille immortelle de la première saison.

Celui de la semaine dernière était plus intéressant.

En aparté, j'ai lu, pas vu malheureusement, que les médias japonais qui parlaient de la série évitaient bien bien de parler des sujets gênants (WWII, UNIT731, et globalement tout le décor de l'action). J'espère que Aikawa Shô ne va pas se faire crucifier en place publique pour ça :/.


Je me posais la question de la réception de la série vu les thèmes quelle aborde et que GATE avait l'air de faire du bruit sur l'interweb japonais pour être apparemment trop politisé.

Mais vu les ventes catastrophiques, j'en étais surtout arrivé à la conclusion que personne n'en avait rien à cirer.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9856
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Jeu 12 Mai 2016, 21:26

Le propos est dans une certaine forme de respect en fait.
Devilo arrive et dit, en substance,
[Montrer] Spoiler
"bon les humains vous êtes cool mais aussi un peu con, alors nous on se casse et quand vous aurez le niveau vous viendrez et on ira se baigner dans le cosmos". A ça tu rajoutes la passion vibrante qu'il a pour la terre et la vie à sa surface, magnifié par l'image de fin ou ils se tiennent tout les deux comme des gardiens, plus les gros clins d'oeil à 2001 et t'as ton propos. Fin je crois.


Mais c'est vrai qu'à coté c'était d'une platitude sans fin niveau action/révélation/avancement.

Vis à vis de sa réception, outre une intro catastrophique déjà évoquée et une narration trop brute imho, le fait d'avoir situé ça dans ce genre d'époque fait que ça ne passe vraiment pas. Trop de choses confusément douloureuses et/ou rejetées.
C'est assez frappant de voir à quel point les fans occidentaux sont justement à fond sur tout le background et la reprise d'éléments historiques alors que le Japon est en mode niet.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
mangakam
Ryo versus Massue
 
Messages: 868
Inscription: Sam 29 Nov 2014, 23:03
Localisation: Saintes

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede mangakam le Jeu 12 Mai 2016, 22:26

Si j'ai bien compris l'anime ce foire au Japon et donc n'a pas de succès mais il arrive a sortir une saison 2 bizarre non ? :?

Avatar de l’utilisateur
Adnae
Apprenti Kirin
 
Messages: 1137
Inscription: Mar 09 Avr 2013, 12:16

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Adnae le Jeu 12 Mai 2016, 22:28

mangakam a écrit:Si j'ai bien compris l'anime ce foire au Japon et donc n'a pas de succès mais il arrive a sortir une saison 2 bizarre non ? :?

Parce que le projet était prévu en 2 saisons sur 2 cours séparés à la base, comme c'est de plus en plus souvent le cas.
Heureusement qu'il y a les royalties sur les simulcast en tout cas, parce que c'est triste de voir cette série vend 1,1k volumes.

Suivante


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités