Le cinéma d'animation occidental

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animation internationale, bédés & comics : Actu et critiques sur l'animation hors-Japon

Retourner vers Animation internationale, bédés & comics

Avatar de l’utilisateur
Ramior
VIP : ***
 
Messages: 3255
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Le cinéma d'animation occidental

Messagede Ramior le Mar 31 Aoû 2021, 22:57

Je déteste quand les entreprises décide d'utiliser des """mêmes""" pour faire branché et tendance.


Le fait que je n'aime pas ce """même""" en particulier n'aide pas.

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 4467
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: Le cinéma d'animation occidental

Messagede Xanatos le Mer 01 Sep 2021, 09:53

Bah moi cette intro m'a bien fait rigoler ! :lol:
L'effet miroir inversé par rapport à l'intro du premier film est fun et amusant. :mrgreen:

Et j'ai hâte de voir ce deuxième film d'animation de Mortal Kombat en espérant qu'il soit aussi excellent et jouissif que le précédent ! :D

Quant au film d'animation de The Witcher, ta critique m'a bien donné envie de le voir Guwange, je le regarderai le week end prochain. ;)
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Geoff34
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2106
Inscription: Mer 23 Oct 2013, 12:12

Re: Le cinéma d'animation occidental

Messagede Geoff34 le Mer 01 Sep 2021, 12:32

il faut signaler que le "mème" a été altéré en changeant la couleur de l'aura qui était bleu en vert, et puis Sammy qui dit "Get over here" avec en plus son jargon habituel, je trouve ça très drôle.
Wow- Wow War- Wow War tonight
Wow- Wow War- Wow War forever

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 4467
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: Le cinéma d'animation occidental

Messagede Xanatos le Jeu 02 Sep 2021, 22:47

Tout à fait ! :mrgreen:

D'ailleurs, pour l'intro en VF, je me régale à la perspective d'entendre Sammy avec la voix cartoonesque de Eric Missoffe clamer "Genre, viens par ici !" :lol:
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

guwange
Soul of Chogokin
 
Messages: 1794
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Le cinéma d'animation occidental

Messagede guwange le Lun 03 Jan 2022, 21:49

Vu pour la première fois sur netflix spirit, l'étalon des plaines, le vrai celui de 2002.
Bien apprécié, tout ce que le film entreprend comme le message à véhiculer, est fait de manière juste.
Je vous avouerais que 10 ans en arrière, je n'aurais pas relevé certains détails car ça tombait sous le sens.
Là je le fais en disant que ça fait du bien de voir une production occidentale se contentant de raconter de façon normal sans y glisser quelques sujets societaux ou de memes à contre courant de l'époque où est censé se dérouler le film.
Un mal qui atteint bien des productions contemporaines.
Bref, une petite réussite de la part de dreamworks que je préfère à bien des Disney...

guwange
Soul of Chogokin
 
Messages: 1794
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Le cinéma d'animation occidental

Messagede guwange le Dim 16 Jan 2022, 16:53

Vu en début de semaine sur netflix Sinbad, la légende des 7 mers et j'ai préféré ce second visionnage plus de 15 ans après.
15 ans en arrière, ça m'avait gêné que l'on nous retire l'influence moyen orientale et persane de l'œuvre pour aller vers un hors sujet avec une déesse grecque.
Donc, je m'y attendais, l'ayant déjà vu 1 fois et là, le plaisir m'a accompagné durant toute la vision du métrage.
Je me suis dit après tout, en tant que marin des 7 mers, ce ne serait pas si surprenant qu'il se soit confronté à d'autres mythologies...
Un film bien mis en scène, même la 3d archi voyante des différentes créatures ne m'a pas trop gêné car c'était compensé par du dynamisme à base de bons mouvements de caméra.

guwange
Soul of Chogokin
 
Messages: 1794
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Le cinéma d'animation occidental

Messagede guwange le Sam 22 Jan 2022, 22:19

Une bonne surprise pour moi l'invasion des ours en sicile.
On assiste à une première partie d'histoire racontée par un duo de conteur itinérant, du coup c'est raconté de façon exagérée sous le signe de la comedia del arte.
Et la suite de l'histoire est racontée par un ours de façon plus classique.
J'ai lu plusieurs critiques où certains extrapolent et cherchent la petite bête en décelant des relants de fascisme, de communisme et aussi une morale de l'histoire à mille lieues de leur idéal de société.
[Montrer] Spoiler
Par exemple, c'est une honte pour certains que les ours se retirent de la société humaine à la fin, pour aller se retirer à la montagne. Car le modèle de réussite devrait être le partage et le mélange etc...


Je ne critique pas les différents avis mais juste l'incapacité de certains à se plonger dans une histoire sans arrière pensée et à être ouvert d'esprit.

Sinon, niveau technique le film a une bonne direction artistique, même les éléments en 3d se marient plutôt bien à l'esthétique globale du film.
Encore un film d'animation européen qui aurait mérité un peu plus de renommée.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19471
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Re: Le cinéma d'animation occidental

Messagede Ialda le Ven 04 Fév 2022, 02:04

Il faudrait que je le vois. Curieux d'avoir attendu si longtemps pour adapter sur grand écran l'histoire de Dino Buzzati.



J'avais oublié que Mad God était sortis l'année dernière (enfin, du moins en festival ou pour ceux qui ont choisis la campagne KS, vu que le film n'est pas encore distribué). En tout cas quand comme Phil Tippett t'as conçu les effets spéciaux de la cantina du premier Star Wars et du temple de Mola Ram dans Indiana Jones et le temple maudit, visiblement, ça laisse des traces : un individu en scaphandre steampunk descends un jour en capsule du ciel et se ballade au sein des machines folles et des monstres scatologiques habitant la carcasse d'un univers industriel post-apo dévasté. Pas vraiment de scénar et pas de dialogues, juste une succession de visions hallucinées d'un univers ayant visiblement connu une catastrophe d'ampleur biblique (l'intro cite allégrement le Lévitique), et dont il ne reste plus que des ruines, hantées par des individus zombifiés dépourvus de visages ou de parole, lesquels ne sont plus mus que par la guerre, la cruauté et le cannibalisme et où rien d'autre n'a plus de sens - Tenshi no Tamago, mais punk.

Le film est inégal (je suis moins fan du dernier quart, avant la fin), et porte les stigmates de sa gestation perturbée, mais c'est à voir.

guwange
Soul of Chogokin
 
Messages: 1794
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Le cinéma d'animation occidental

Messagede guwange le Lun 07 Fév 2022, 01:08

Cela te fait un anime en + dans ta watchlist. :D

Tu fais bien de citer tenshi no tamago, il y a 3 ou 4 jours après avoir vu la vidéo YouTube de redabitbol, j'étais tombé sur un lien dont je m'étais réservé la lecture pour plus tard. Toujours pas lu ce lien, je le poste tout de même ici, histoire que ça me serve de piqûre de rappel.

https://www.google.com/amp/s/aminoapps. ... Q66Qz4Xr6E

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10851
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Le cinéma d'animation occidental

Messagede Gemini le Ven 11 Fév 2022, 00:02

The Mitchells vs. the Machines (2021) : Une famille un peu bizarre est le dernier espoir de l'humanité !



Meilleur placement produit de l'année ! Quand j'ai vu ça, je me suis surpris à m'exclamer : "Mais OUI ! OUI !! OUI !!!" ou un truc dans le genre.

En constatant que ce long-métrage d'animation était produit par Lord et Miller, j'avais un peu peur. Alors OK, Into the Spiderverse est magnifique et tout, j'adore The Lego Movie, seulement il y a une tendance à la blague et au méta à tout prix chez eux que je trouve exaspérante. Mais le film a été recommandé par Bong Joon Ho, donc allons-y, donnons-lui sa chance.

C'était brillant.

Le côté méta est présent, mais je vais être sympa et dire qu'il est justifié. Cela ancre les personnages - en particulier l'héroïne - dans notre réalité, dans un univers où le cinéma, internet, les géants de la tech vendant les données de leurs utilisateurs à d'autres compagnies,... tout cela existe. Il y a donc une pertinence. Et les délires de Katie vont rejaillir sur l'écran. Ce n'est pas aussi fou et inventif qu'Into the Spiderverse, mais l'exploration graphique est bien dosée, suffisamment pour donner une identité visuelle à l'ensemble sans devenir soûlante à la longue. La technique suit, de même que la mise-en-scène, profitant bien des possibilités offertes par l'animation. Le film sent le cinéma ! Donc le cantonner aux plateformes de diffusion en ligne est d'une tristesse... d'autant qu'il critique l'existence même de telles plateformes (en mode "on se moque mais on profite quand même du système lol").

Cela fait plaisir non seulement car visuellement agréable, mais aussi car il s'agit d'un film très satisfaisant dans son écriture, dans sa façon de faire monter la tension, de traiter ses enjeux, et d'offrir du spectacle à son public. De la vraie bonne générosité comme je l'aime. Et c'est pour cela que j'ai complètement craqué devant le gros placement produit : bien amené, et pour qui connaît le produit en question, c'est à la fois évident et jouissif :lol:

Mais là où ce métrage m'a le plus surpris, c'est dans la relation (dysfonctionnelle) crédible qu'il arrive à construire entre Katie et son père. Nous croyons en cette famille, nous croyons en ces personnages, nous croyons en leurs imperfections et leur désir à la fois d'indépendance et de recoller les morceaux. Ce père largué, déconnecté des besoins et des envies de sa fille, m'a énormément ému, tout comme sa fille m'a ému de par son étrangeté qui doit enfin trouver un moyen de s'épanouir.

Autant les blagues méta sont prévisibles et la maîtrise technique attendue pour une production Lord et Miller, autant The Mitchells vs. the Machines aura réussi à me toucher. Et ça, c'est bien le plus incroyable. Des surprises comme celles-là sont celles qui font le plus plaisir.

guwange
Soul of Chogokin
 
Messages: 1794
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Le cinéma d'animation occidental

Messagede guwange le Lun 21 Fév 2022, 19:49

Un court-métrage que je viens de voir et qui a été primé plusieurs fois dans des festivals d'animation :


guwange
Soul of Chogokin
 
Messages: 1794
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Le cinéma d'animation occidental

Messagede guwange le Lun 11 Avr 2022, 21:56

Tetho a écrit:Image


Jamais été un gros fan de Blue Sky, même à l'époque du premier Âge de Glace, mais leur film de The Peanuts mérite largement deux heures de votre vie.


C'est noté pour the peanuts. 8)

Sinon, Netflix sauve le projet Nimona en le reprenant.

http://www.comicsblog.fr/43204-Netflix_ ... _Riz_ahmed

Précédente


Retourner vers Animation internationale, bédés & comics

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité