Avis sur les derniers animes vus

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2962
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede chevkraken le Sam 02 Juil 2022, 19:55

j'ai essayé RWBY: Ice Queendom, mais quelle cata...

Shaft n'a absolument rien compris à comment adapter une production en 3D en 2D. En dehors de rare moment d'animation stylé (mais qui n'ont pas l'impact de ceux en 3D car il n'y a pas le talent de mise en scene de Mouty Oum et une moins bonne OST), la série semble uniquement mettre en avant les points faibles de la 2D face à la 3D et non ses points forts.

dessins approximatif, plein de plan rapproché ou statiques pour simplifier l'animation, mise en scene moins inventive, animation en dehors des fulgurances basique...

Si il n'y avait pas quelques rajouts (dispensable en plus), la série n'aurait aucun intérêt.
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Darkge999
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2781
Inscription: Lun 11 Mar 2013, 16:00

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Darkge999 le Jeu 07 Juil 2022, 14:23

Pleins de trucs pour la saison précédente qui s'achève (plus quelques rattrapages):

- Kaguya-sama: Love is war - Saison 3: Troisième vague toute aussi bonne que les autres même si l'humour est un peu plus en retrait cette fois-ci, laissant plus de place aux développements des personnages qui subissent (sauf Chika) de grands pas en avant dans leurs relations. Vivement la quatrième vague.

- The Dawn of the Witch: Adaptation de la suite de Grimoire of Zero qui avait été partiellement adapter il y a quelques années (on as même la série sur galettes). Quelques fulgurances, mais comme ça grande sœur, c'est pas la panacée...

- Love After World Domination: Une comédie romantique sur fond de tokutatsu qu'elle parodie grandement. Des plus rafraichissants.

- Date A Live - Saison 4: Comme les précédentes, mais avec des filles en plus. Le niveau technique remonte par rapport à la saison 3 qui était en dessous des deux premières.

- Skeleton knight in another world: Adaptation de Light Novel, un isekai assez classique, mais plutôt plaisant à regarder.

- SpyXFamilly: Adaptation du manga du même nom, mélange d'espionnage et d'humour dans une sorte d'erzats de Berlin sous domination soviétique ou nazi (voir un mélange des deux). A voir ce que cela donnera sur la longueur, le risque étant la lassitude malgré la qualité de ce qui est proposer.

- Zombieland Saga Revenge: Suite de Zombieland Saga, tout aussi délirant que l'original avec les développements qui commence à expliquer l'univers de la série. Vivement le suite qui fera office de suite vu la fin totalement imprévue.

- BanG Dream - Episode of Roselia 1 & 2: Deux films basé sur la franchise s'attardant sur Rosélia, revenant sur la création du groupe et allant jusqu'à sa congrégation lors d'un festival de musique. Du bonheur pour qui aime Bang Dream, certainement pas pour ceux qui s'y intéressent pas.

Avatar de l’utilisateur
verino
Ryo versus Massue
 
Messages: 679
Inscription: Lun 28 Sep 2009, 07:13

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede verino le Ven 08 Juil 2022, 22:54

chevkraken a écrit:j'ai essayé RWBY: Ice Queendom, mais quelle cata...

A peine surpris... Ils ont fait quoi de bien Shaft depuis Madoka et son spin-off Magia ?
La série de Rooster Teeth se vaut très bien à elle tout seule et n'avait vraiment pas besoin d'un ressort publicitaire japanime, qui plus est par Shaft... Les atouts et défauts inhérents à la production originale sont justement ce qui font son charme

Et Skeleton knight in another world est effectivement un isekai random et stéréotypé en tout point mais plaisir coupable assumé

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2962
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede chevkraken le Sam 09 Juil 2022, 16:25

il parait qu'après les 3 premiers episodes, l'histoire de RWBY sera différente, se centrant sur Weiss qui va vraisemblablement devenir une méchante (pas sur que ça me tente, surtout avec Urubochi au scenar, RWBY, c'était cool avant que ça se prenne trop au sérieux).
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

guwange
Soul of Chogokin
 
Messages: 1834
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede guwange le Sam 16 Juil 2022, 18:49

Le prochain film Slam Dunk et le prochain trigun seront en 3d cell shading.




Avatar de l’utilisateur
Deluxe
Ryo versus Massue
 
Messages: 592
Inscription: Jeu 21 Sep 2017, 08:49

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Deluxe le Sam 16 Juil 2022, 20:15

guwange a écrit:Le prochain film Slam Dunk et le prochain trigun seront en 3d cell shading.



guwange
Soul of Chogokin
 
Messages: 1834
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede guwange le Dim 17 Juil 2022, 11:55

Réaction saine de ta part. :D

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 10075
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Zêta Amrith le Dim 17 Juil 2022, 15:18

Il apparaît que l'éloignement de Tetho n'est pas la seule raison expliquant le déclin rapide du forum.
L'animation japonaise représentait l'alternative, la one other way. A présent elle n'incarne plus que le consentement et l'hégémonie twittero-japanexpesque ; mentalité désespérante de bon élève, esthétique virgilienne soporifique, irénisme propre à la culture dominante, et in fine dévernacularisation des processus formels. On aurait dû le sentir venir.

Dès le milieu des années 90', de petit(es) crétin(es) s'escrimaient à argumenter que "Non, l'animation japonaise c'est pas du sexe et de la violence". Eh bien en fait, si. Le plus souvent c'était ça, au sens propre ou figuré. Du temps où ça valait quelque chose, m'est avis. Mais nos comparses en quête de la respectabilité que confère l'onction de Télérama ont fini par avoir gain de cause. Ils les ont dégotées leurs japoniaiseries socialement acceptables, bonnes à intégrer le grand flux. Isekai, kuuki-kei et CGI. L'antidote au fond et à la forme.

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2962
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede chevkraken le Dim 17 Juil 2022, 15:24

La 3D ne me dérange pas quand elle est belle.

Sinon, ya une raison au fait que Tetho ait arrêté de venir ?

Absence de vrai série de Mecha et licence precure de moins en moins intéressantes?
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Darkge999
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2781
Inscription: Lun 11 Mar 2013, 16:00

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Darkge999 le Dim 17 Juil 2022, 17:16

La 3D est pas un mal lorsque cela est bien fait... Il y a 3D et 3D... Tout les animes hors les full 3D comme le dernier Dragon Ball ou bien ce que propose Bang Dream, en comportent à dose variable... Ce n'est qu'un outil comme un autre, mais il offre plein de possibilités si bien utiliser...
Et c'est même pas un problème de budget en plus (même si avoir plein d'argent, ça aide bien), il suffit de voir certaines productions occidentales avec plus de budget pour un film qui font plus moche que les séries TV japonaises qui ont moins de moyen...

Quand au contenu, c'est souvent une question de goût... Il y a eu la mode de la violence et du sexe décomplexer, du mecha à toute les sauces, du slice of live pépère, et maintenant on à l'overdose de l'isekai... Et dans tout les cas, cela n'a jamais empêcher les autres genres de proposer des choses intéressantes... A un moment, cela donne naissance à des hybrides qui pioche dans les différentes catégories, offrant des OVNI qui mettent tout le monde d'accord...
Il y a la même chose dans tout les domaines artistique...

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2962
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede chevkraken le Dim 17 Juil 2022, 17:48

de toute façon le vrai gros problème c'est celui qui gangraine l'animation japonaise depuis au moins 15 ans, la surproduction.

On est passé de 25 série produites par ans dans les années 90, à 50/75 dans la pemière moitié 2000, à environ 100 seconde moitié 2000 à plus de 170 maintenant.

Automatiquement, il y a plus de contenu médiocre dans le lot. il y aurait 3 fois mois de série produite, je suis sur qu'on remarquerait moins les mauvaises séries.
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Darkge999
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2781
Inscription: Lun 11 Mar 2013, 16:00

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Darkge999 le Dim 17 Juil 2022, 17:53

Il y aussi un truc qui a changer, c'est la disponibilité: on as désormais presque toute les productions, alors qu'avant, c'était seulement une maigre partie sélectionnée par les éditeurs avec plus ou moins de réussite...

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1310
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Rhyvia le Dim 17 Juil 2022, 18:06

Zêta Amrith a écrit:Il apparaît que l'éloignement de Tetho n'est pas la seule raison expliquant le déclin rapide du forum.
L'animation japonaise représentait l'alternative, la one other way. A présent elle n'incarne plus que le consentement et l'hégémonie twittero-japanexpesque ; mentalité désespérante de bon élève, esthétique virgilienne soporifique, irénisme propre à la culture dominante, et in fine dévernacularisation des processus formels. On aurait dû le sentir venir.

Dès le milieu des années 90', de petit(es) crétin(es) s'escrimaient à argumenter que "Non, l'animation japonaise c'est pas du sexe et de la violence". Eh bien en fait, si. Le plus souvent c'était ça, au sens propre ou figuré. Du temps où ça valait quelque chose, m'est avis. Mais nos comparses en quête de la respectabilité que confère l'onction de Télérama ont fini par avoir gain de cause. Ils les ont dégotées leurs japoniaiseries socialement acceptables, bonnes à intégrer le grand flux. Isekai, kuuki-kei et CGI. L'antidote au fond et à la forme.


C'est l'animation japonaise que vous avez souhaité à la patte du singe depuis des années, celle destinée aux occidentaux qui, eux, comprennent vraiment ce que c'est que l'animation japonaise. C'est vous qui vouliez une animation japonaise tournée vers le reste du monde alors même que la contre-culture qui était supposé la sauver n'y était plus non plus. Personne, à aucun moment, n'a envisagé de sortir un film Slamdunk en CGI par nécessité. C'est un choix conscient qui a été vendu à des conventions occidentales.

Je vois pas l'intérêt de taper sur le kuuki-kei en 2022, et encore moins sur twitter (s'il y a quelque chose que twitter à directement alimenté dans l'animation japonaise, ce serait plus les séries d'action à la mode de Mappa, on est assez loin du kuuki-kei isekai en CGI), alors qu'il n'y a tout simplement pas assez d'animateurs pour soutenir la production. C'est physiquement impossible d'obtenir une production telle qu'elle était à l'âge d'or de l'OAV à l'heure actuelle, parlons même pas de former des nouveaux animateurs et sauvegarder son savoir-faire.

Parce que je suis pas spécialement convaincu du manque de sexe et de violence dans l'animation japonaise actuelle. Ca on en trouve à tous les coins de rue, ce qu'il manque c'est les moyens de mettre ça en œuvre sans se faire enfermé racolage. C'est peut-être une dernière qualité de Mappa au-delà de leur soumission à la toute puissante demande.
Après avoir dit ça j'espère au moins que tu seras là pour Jigoraku dans 3 mois.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 10075
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Zêta Amrith le Dim 17 Juil 2022, 20:29

Je parle de Kawajiri, de streums tout pourris, d'angles pas arrondis, d'ambiances B.
Pas de Higurashi ou de bishounen ninjas, fussent-ils brutaux. Bien entendu, le sujet n'est pas le sang pour le sang.

Rhyvia a écrit:C'est l'animation japonaise que vous avez souhaité à la patte du singe depuis des années, destinée aux occidentaux.

Y a eu comme un quiproquo alors, parce que "l'animation destinée aux occidentaux" a connu des antécédents, c'était ADV finançant le remake de Guyver, Cartoon Network poursuivant Big O ou Manga Entertainement investissant dans GITS SAC. Soit l'antithèse de l'isekai nippo-nippon, arrosé par l'argent illimité du "fournisseur (spammeur) de contenu" Netflix.

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2962
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede chevkraken le Dim 17 Juil 2022, 21:32

pour ma part, ce n'est pas le fait qu'on ait des films et série en 3D qui va me géner. Et l'évolution que je voulait pour l'animation japonaise, c'est une animation qui se serait davantage recentré sur des production visant les enfants et les ado (c'est pas pour rien que dès 2010, Toei est devenu mon studio fetiche) et une réduction de la production.

Bref une animation japonaise qui prenne conscience de ce qui ne va pas dans sa façon de produire et se repense.

Alors non, je ne considère pas que c'est l'évolution que j'ai voulu.
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1310
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Rhyvia le Dim 17 Juil 2022, 21:45

@Zeta > Le isekai n'a rien à voir là-dedans, c'est effectivement quelque chose de spécifique au Japon mais c'est surtout quelque chose qui a été extirpé des entrailles du net par Kadokawa pour produit et diffusé à moindre coût, le succès en occident est un heureux accident pour les actionnaires qui ne comprennent toujours pas ce qu'il se passe.
Non, là je te parle des CGI, ça fait des années que des studio japonais en utilisent pour vendre leur SF en occidentaux et pendant que ça grogner les quelques nerd que nous sommes tes alliés politiques fidèle sont ici même, dans ton temple, prêts à t’assener un "oui mais bon, il y a 3D et 3D quand même..." entre les omoplates. J'ai toujours pensé que Netflix n'allait rien apporté à l'animation japonaise et c'était un avis beaucoup moins populaire à une autre époque. Le vrai fossoyeurs de la SF, c'est SAC_2045, dont j'ai dû aller chercher le titre pour savoir comment s'appelait cet énième Ghost in the Shell raté qui n'intéresse personne. C'est ce qu'on estime que tu veux voir.
S'intéresser à cette franchise à l'heure actuelle relève du miracle tellement sa simple mention transpire l'arnaque dans le meilleur des cas. Pendant ce temps, le best seller du light novel est récit de guerre avec des robots, c'est bizarre je pensais que ça n'intéressais plus personne.

Et j'entends bien pour Kawajiri, je sais de quoi tu parles.
Mais la base de tout ça, le cinéma de genre, n'existe plus. C'est l'hégémonie de la culture geek occidentale, supposée être une contre-culture, qui emmène tout le reste dans sa chute. Y'a déjà plus rien ici, qu'est-ce tu veux qu'ils fassent là-bas en étant à peine payés un loyer.
Surtout qu'il est toujours là Kawajiri, il pas disparu dans la nature après avoir annoncé une adaptation de Pluto comme Murayama. Genre Aniplex à largement les moyens de lui donner un staff et le moyen de faire un petit truc à annoncer à l'AX. Mais non, à la place Trigun en 3D.

Avatar de l’utilisateur
Eltreum
Pitit LEGO
 
Messages: 388
Inscription: Ven 17 Jan 2014, 21:09

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Eltreum le Dim 24 Juil 2022, 18:59

Eh bien, le Cool Japan a gagné avec Netflix en guide spirituel. Désormais pour être "cool" cela passe souvent par la case anime du cross-média de n'importe quoi (tout même). Car depuis les années 2010, les anime sont pour la masse : visuellement "beau", "colorés" malgré leurs défauts de budgets qu'ils crieront/rigoleront en troupeau sur Facebook/Twitter/YouTube passant de un nouvel fast anime (ils suivent les saisons sans trop regarder avant) de junk anime (beaucoup sont génériques, des gars lambdas français adorent les isekai et gakuen).

Adaptations de
- trucs ricains : RWBY Ice Queendom, Rick and Morty: the Anime, Star Wars: Visions, Batman: Gotham Knight, Blade Runner: Black Lotus....
- jeux vidéo japonais ou autres : Shenmue the Animation, Tekken Bloodline, Cyberpunk Edgerunner...
- vieux manga : Bastard!! Heavy Metal Dark Fantasy, Devilman: Crybaby, Baki...
- remake/reboot : Legend of the Galactic Heroes, Shaman King, Dragon Quest: The Adventure of Dai...

Après on remarque que certains manga n'avait pas été terminé en anime pour "l'excuse". Comme j'ai tendance à suivre des licences dans leurs montagnes russes, je doit tout compléter, tout en matant des 70's/80's/90's/00's/10's pour varier. Et si je rajoute les versions manga/spin-off...


Ceci dit, quelques avis :
Bastard!! Heavy Metal Dark Fantasy (1ère partie de 13 épisodes) : déjà lol le sous-titre pour attirer. Un manga que je suis depuis plus de 20 ans, que j'aime au-delà de sa 1ère partie "shonen" (bien que gore/ecchi, DS l'ultime apollon récupère ses anciens alliés). Marrant de voir l'anime fidèle (quoique moins gore que les OVA, 2022 oblige) qui casse le 4ème mur avec DS qui balance quelques vérités sur les héros de shonen. Les épisodes suivants devraient compléter là où arrivaient les 6 OVA. C'est justement cette 2ème partie encore shonen mais plus sombre qui reste intéressant à voir jusqu'à Anthrax. J'espère vraiment avoir la suite qui divise les fans
[Montrer] Spoiler
avec l'Apocalypse/Armageddon qui permet à Bastard!! de tirer son épingle du jeu car très fidèle à la Bible, adaptation jamais vue et réussie.
car moins dark fantasy (le problème est surtout les délires pervers, des combats qui tirent trop en longueur/destructions et la paresse* légendaire de Hagiwara.
Verdict : bon - .
* le gars est occupé à pleins de trucs, comme il a redessiné aussi des dizaines de volumes pour remettre à niveau "divins" ses dessins ou faire ses propres hentai de sa série

RWBY Ice Queendom (3 épisodes, car on a encore le temps) : dès le début le chara-design (yeux)/ambiance m'a rappelé Black Rock Shooter l'anime (qui d'ailleurs a un caméo dès le 1er épisode). Si la chorégraphie n'est pas aussi top qu'en 3D, la 2D reste en combats un "style" plus "classe". Weiss en perso plus mit en avant, OK ça marche. Il y a suffisamment d'inédits pour ce qu'ils appellent un "canon adjacent". Après, ce n'est pas mon animation préférée, comme les personnalités (plus hybride comme en 3D, elles sont "anime japonais") mais il aurait pu avoir pire...
Verdict : moyen +.

Shenmue the Animation : adaptation des 2 premiers jeux. Pas mal, mon avis est le même que Shenmue Master (tapez gogole), s'ils font le 3 et la suite (vu que les jeux ne sont pas sûrs de sortir), ce serait bien.
Verditc : Bon -.
R....

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2962
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede chevkraken le Lun 25 Juil 2022, 21:09

* le gars est occupé à pleins de trucs, comme il a redessiné aussi des dizaines de volumes pour remettre à niveau "divins" ses dessins ou faire ses propres hentai de sa série

Et aussi, il est devenu Papa, il l'a dit dans le dernier volume sorti
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Eltreum
Pitit LEGO
 
Messages: 388
Inscription: Ven 17 Jan 2014, 21:09

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Eltreum le Lun 25 Juil 2022, 22:27

Le dernier volume, le 27, il est sortit il y a 10 ans au Japon. J'ai l'ai lu il y a 9 ans et Hagi adore parler de sa life. Mais ça peut aussi expliquer pourquoi, il ne continue plus car
[Montrer] Spoiler
"satanique" avec tous les démons chrétiens, ayant un enfant, il fait gaffe peut-être ou n'a plus de temps ou d'idées. Quoique, les japonais y font moins attention.


En anime, autant je n'aime pas le concept de Fate/Grand Order (trop de servants, Chaldea, bordel de crossovers, gacha) et le début (First Order) autant j'ai apprécié la série Absolute Demonic Front: Babylonia (mythologie mésopotamienne, Gilgamesh et ses 2 proches, les déesses) et les 2 films sur Divine Realm of the Round Table: Camelot (quand les japonais réécrivent et mélangent toutes ces mythologies, toujours plus épique que les occidentaux).
R....

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2962
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede chevkraken le Mar 26 Juil 2022, 08:04

10 ans, mince, le temps passe trop vite. J'étais persuadé que c'était le 25 il y a 10 ans
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

guwange
Soul of Chogokin
 
Messages: 1834
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede guwange le Lun 01 Aoû 2022, 02:06

Tu connaissais ce film d'animation de 1992, ialda and co ?
Des noms connus ayant bossé notamment du Ghibli, fait que la plastique nous paraît familière.


https://www.catsuka.com/news/2022-07-31 ... emasterise

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19512
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Ialda le Lun 01 Aoû 2022, 09:24

Niet de mon côté. Me souviens pas que AL en ait parlé à l'époque ? Ceci dit en 1992 t'as peu de personnes pour s'intéresser à ce qui a pu se faire à côté ou avant les Ghibli "majeurs".

J'ai retrouvé les traces d'un article sur le sujet dans un numéro de Anime UK de 1993 : même avec toutes les limitations de l'époque quelqu'un qui se tenait un minimum informé à l'époque avait au moins entendu parler du film. Ce qui m'étonne un peu plus c'est que je ne me rappelle pas en avoir entendu parler au moment de sa (re)sortie US en 2000 - on avait fait tout un cirque à l'époque autours de la version animée de Histoire de fantômes chinois mais un quasi-Ghibli genre ça intéressait personne ? J'ai encore dû louper un truc moi.

guwange
Soul of Chogokin
 
Messages: 1834
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede guwange le Lun 01 Aoû 2022, 11:53

Les noms s'apparentant à Nippon Animation ou Ghibli, c'était plus à des postes moins exposés comme directeur de l'animation, ce qui explique sûrement qu'il soit passé sous les radars. Encore un projet doublé en US où une version jap lui serait pourtant salvatrice pour rendre plus digeste l'ensemble.

Avatar de l’utilisateur
Deluxe
Ryo versus Massue
 
Messages: 592
Inscription: Jeu 21 Sep 2017, 08:49

Re: Avis sur les derniers animes vus

Messagede Deluxe le Mer 10 Aoû 2022, 21:45

Deux films d'animation :

La chance sourit à Madame Nikuko (2021)

Gyôko no Nikuko-san (La Chance sourit à Madame Nikuko) est un long-métrage sorti au Japon en 2021 et qui a eu les honneurs d’une sortie en salles en France cette année, dans une indifférence totale du public comme des distributeurs. Ce qui peut surprendre étant donné que le film, réalisé par Ayumu Watanabe et produit par le Studio 4°C, vient de la même équipe qui avait sorti Les Enfants de la Mer il y a trois ans, lequel avait eu droit à un minimum de promotion – au moins, le minimum auquel peuvent avoir droit ce genre de productions confidentielles.

Les comparaisons vont s’arrêter là cependant. Les Enfants de la Mer, adapté d’un manga, était un film porté sur la recherche stylistique et l’expérimentation visuelle et sonore, tandis que Nikuko-san, adapté d’un roman, est bien plus intéressé par l’aspect narratif. On y raconte la vie de Kikuko « Nikuko » Misuji et sa fille, Kikuko « Kikurin » Misuji, dans une petite ville portuaire du Japon où elles ont élu domicile après une existence de galère à travers le pays. Habitant dans un bateau, avec peu de moyens mais beaucoup d’enthousiasme, les deux filles s’intègrent dans la communauté locale et apprennent à construire leur famille.

Ce genre de film vaguement social, où l’on nous raconte les déboires d’une famille monoparentale tout en mettant à l’image de superbes paysages de campagne japonaise pour promouvoir les vraies valeurs du terroir et de la ruralité, n’est pas nouveau en japanime. On peut citer Les Enfants Loups de Mamoru Hosoda, ou encore Mon Voisin Totoro de Hayao Miyazaki - auquel Nikuko-san fait explicitement référence. Ce film se situe dans cette mouvance, mais apporte sa propre tonalité.

Cette tonalité c’est celle d’un film qui se veut intimiste ; on cherche à être au plus près de ces personnages, à les suivre dans les moindres détails, jusque dans les chiottes. Le film est raconté du point de vue de Kikurin, la jeune fille, qui décrit son univers avec force détails et de nombreux monologues ; l’aspect littéraire du roman original transpire abondamment de ce côté-là. Cela pourrait être vite agaçant dans un film d’animation mais ici ça passe car le contenu est de haute qualité. Il n’y a pas de réelle d’intrigue, c’est surtout une étude de personnages, mais le point fort du film c’est qu’ils sont tous intéressants à suivre. Kikurin tout d’abord est nettement plus mature et intelligente que son âge, probablement trop d’ailleurs, le coup de la gamine de douze ans qui lit Salinger après l’école on y croit moyen, mais pourquoi pas. Nikuko, la mère, est au contraire immature voire un peu conne mais sa sincérité dans sa volonté d’élever son enfant du mieux qu’elle peut crève l’écran. Il y a aussi le personnage de Ninomiya, qui est moins présent mais que j’ai trouvé être le meilleur personnage du film ; son histoire, abordée avec humour et subtilité, raconte quelque chose que l’on ne voit jamais dans l’animation japonaise.

Esthétiquement c’est une réussite, le chara-design n’hésite pas à mélanger les styles avec Nikuko et son design cartoonesque tandis que sa fille Kikurin sort tout droit d’un shôjo manga – une différence d’apparence qui aura son importance dans le récit. L’animation dirigée par Kenishi Konichi est précise et détaillée, avec des images de synthèse quasi absentes ce qui est toujours un plus. Le seul point contentieux c’est le choix du réalisateur d’entourer l’image avec un effet bokeh constant, qui rend les bords flous durant tout le film. Les raisons de ce choix artistique sont évidentes (renforcer l’aspect intimiste qui le point principal du film) mais j’ai trouvé que ça rendait pas si bien que ça.

Nikuko-san est un film d’animation très sympathique, et ce n’est pas un film tire-larmes qui va prendre le spectateur en otage pour le faire pleurer. C’est drôle et incisif, assez malin, adapté à un public familial même si beaucoup de gags reposent sur des jeux mots en kanji incompréhensibles. Alors certes ce n’est pas le genre de film que tu vas aller voir avec les potes du tiéquar pour foutre le bordel dans le cinéma façon One Piece Red mais c’est quand même un bon moment. Ce qui importe le plus avec un anime, ou n’importe quelle œuvre d’ailleurs, ce n’est pas que ce soit forcément bien fait ou bien produit, c’est qu’on puisse y voir la sincérité des intentions de l’artiste.

*****************************************************************

Bubble (2022)

Parmi les micro-évènements qui secouèrent le petit milieu de la japanime en 2019, il y eut l’annonce que le studio WIT déclarait forfait pour les dernières saisons de Shingeki no Kyojin, laissant le studio Mappa pour lui succéder. Une annonce qui a pu surprendre dans la mesure où le studio WIT fut établi en 2012 en tant que filiale de Production IG, autour de l’équipe du réalisateur Tetsuro Araki, dans le but précis d’adapter ce manga dont la première saison fut diffusée en 2013. On pouvait penser que WIT irait au bout de son travail, mais ils ont préféré jeter l’éponge au milieu de l’histoire. Cela dit, vu les bombes que WIT a produit depuis (notamment les excellentes adaptations de Vinland Saga et SpyxFamily) on peut se dire que les spectateurs y ont gagné au change.

Reste une pièce du puzzle à résoudre : que faisait Tetsuro Araki pendant ce temps ? Un réalisateur de son calibre, qui a à son actif plusieurs des séries les plus célèbres de l’animation japonaise moderne, n’allait pas rester les bras ballants bien longtemps. C’est donc avec curiosité que l’on démarre Bubble, film d’animation de Tetsuro Araki et WIT Studio avec la plateforme N*****x comme producteur.

Ce qui interpelle le plus avec un film comme Bubble ce n’est pas ce qui se trouve dans le film mais ce qui est indiqué dans la bande-annonce. En plus du réalisateur Tetsuro Araki lui-même, on nous aligne une brochette de stars parmi lesquelles le chara-designer Takeshi Obata, le scénariste Gen Urobuchi ou encore le compositeur Hiroyuki Sawano. Des personnalités fortes avec lesquelles Araki a l’habitude de collaborer puisque c’est lui qui avait réalisé l’adaptation du manga Death Note dont Takeshi Obata était l’illustrateur, tandis que Sawano a produit l’OST de plusieurs animes réalisés par Araki (Guilty Crown, Kabaneri, et Shingeki no Kyojin bien évidemment). C’est aussi une méthode classique chez N*****x de balancer des noms connus pour attirer les spectateurs vers une nouveauté dont on ne sait pas trop ce qu’elle peut donner.

Le récit se déroule dans un Tokyo postapocalyptique inondé par les eaux. Un phénomène gravitationnel a provoqué l’apparition de bulles qui ont rendu la métropole inhabitable et dangereuse, puisque les bâtiments se sont mis à flotter dans les airs tandis que la montée du niveau des eaux a forcé la population à évacuer. Plusieurs années plus tard, la ville est toujours à l’abandon mais quelques personnes s’y risquent quand même. Des groupes de jeunes s’y réunissent pour pratiquer le parkour, cette discipline qui consiste à naviguer dans le terrain urbain à l’aide d’acrobaties spectaculaires. Parmi ces adeptes se trouve Hibiki, un gosse introverti mais particulièrement doué pour le parkour puisqu’il est capable d’utiliser les bulles gravitationnelles pour se déplacer. Un jour, il fait la rencontre de Uta, une fille mystérieuse qui détient peut-être le secret des bulles…

Ce qui importe le plus dans un long-métrage c’est la mise en scène et l’esthétique, et si l’on devait décrire celle de Bubble en quelques mots ce serait « Shinkai avec des scènes d’action ». Le soin apporté aux décors, très chargés et nombreux, avec des couleurs pétantes et des filtres et des lens flare de partout rappelle immanquablement les productions du réalisateur de Your Name et des Enfants du Temps ; quand on regarde la bande-annonce de son prochain film Suzume no Tojimari qui devrait arriver cette année au Japon, on y voit à peu près les mêmes images d’ailleurs. Une esthétisation extrême avec des plans finement étudiés qui ruissellent de pognon ; on peut remercier N*****x mais pas seulement, comme l’indiquent quelques plans chargés en placement produit. Ce n’est pas tout de payer ton abonnement N*****x et bientôt devoir regarder des pubs avant ton film, faut aussi que tu subisses la réclame pour des boissons gazeuses pleines de sucre à l’intérieur de ton film aussi.

L’animation n’est pas en reste, avec un chara-design de Obata très bien retranscrit à l’écran, parfois même trop avec ces plans tellement esthétisés avec un glow up indécent qu’ils ressortent de manière presque vulgaire par rapport au reste du film. Les séquences de parkour sont l’attraction principale, avec des mouvements de caméra et une cinématographie qui rappellent les séquences d’action de Shingeki ; on remplace simplement l’équipement tridimensionnel par des sortes de chaussures à propulsion hydraulique. C’est impressionnant à l’œil, même si une fois parvenus au dernier acte on finit par faire une légère indigestion de 3D pour les décors et les effets spéciaux ; sans jamais tomber dans la dégueulasserie des films de Mamoru Hosoda fort heureusement.

Niveau scénario on remarque assez vite les tics d’écriture de Gen Urobuchi. Le héros est un personnage masculin taciturne, blasé et qui suscite l’admiration de ses pairs. Il se retrouve associé à un personnage de jeune fille naïve, ingénue et innocente qui va servir à mettre encore plus en valeur le personnage masculin. Ce sont les archétypes de personnage que Gen utilise dans la plupart de ses scripts et on les retrouve ici de manière plutôt évidente. Pour le reste l’intrigue elle-même tient sur une moitié de post-it, c’est du boy-meets-girl tout ce qu’il y a de plus simple, genre le héros c’est un introverti mais comme il y a cette fille qui se balade en mini-jupe autour de lui forcément il commence à avoir le zizi tout dur et puis après il sauve le monde avec le pouvoir de l’amitié et la fin c’est un peu triste et puis voilà. Par rapport à un truc comme Le Roi Cerf (qui est certes est une adaptation de roman) on est à des années-lumière en termes de complexité narrative. Mais ce n’est pas le but de ce film, qui est de toute façon principalement porté par sa performance technique – comme souvent avec ces productions financées par les services de streaming, l’objectif c’est surtout de produire de belles images pour faire de beaux trailers et pousser les gens à rester abonnés, de toute façon c’est pas comme s’ils allaient regarder les films, déjà que le spectateur moyen a du mal à rester concentré sur un épisode de vingt minutes tu t’imagines bien qu’ils iront jamais voir un film d’une heure et demie.

En reprenant une esthétique dans l’air du temps et en y incorporant une cinématographie toute droit sortie des animes les plus populaires, Bubble semble chercher à former le pont entre le public (majoritairement féminin) qui se masse devant les films de Shinkai et Hosoda, et celui (majoritairement masculin) qui suit les plannings saisonniers pour se bâfrer de shônen et de rom-com. Il en résulte une production sympathique mais dont il ne ressort pas vraiment de sincérité artistique, une jolie vitrine des moyens de production de N*****x avec peu de fond derrière. Si Araki doit continuer dans cette nouvelle carrière de cinéaste, on aimerait le voir sur des projets plus énervés, plus provocateurs comme l’étaient ses adaptations de Death Note et de Shingeki no Kyojin. Parce que sinon, à la manière de ces personnages trop beaux pour être vrais, on n’aura que des films creux et qui éclatent au moindre contact telles des bulles en perdition.

Précédente


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités