Jujutsu Kaisen

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
ChaosLink
Pitit LEGO
 
Messages: 331
Inscription: Ven 23 Déc 2011, 19:13

Jujutsu Kaisen

Messagede ChaosLink le Lun 09 Nov 2020, 20:02

Je découvre avec stupeur qu'il n'existe aucun topic sur Jujutsu Kaisen, l'une des meilleures séries actuellement publiés dans le Shonen Jump (et publié en France par Ki-oon) et dont l'anime sort en ce moment, produite par les bro de MAPPA et diffusé chez nous par Crunchyroll. J'acte donc et répare cette erreur.



Synopsis :
Chaque année au Japon, on recense plus de 10 000 morts inexpliquées et portés disparus.
Dans la majorité des cas, ce sont les sentiments négatifs des êtres humains qui sont en cause. Souffrance, regrets, humiliation : leur accumulation dans un même endroit provoque des malédictions souvent fatales…

C’est ce que va découvrir à ses dépens Yuji Itadori, lycéen et membre du club de spiritisme. Il ne croit pas aux fantômes, mais contribue tout de même aux différentes missions du groupe…jusqu’à ce que l’une d’elles tourne mal. La relique qu’ils dénichent, le doigt sectionné d’une créature millénaire, attire les monstres ! Le jeune homme n’hésite pas une seconde : il avale la relique pour conjurer le mauvais sort !

Le voilà possédé par Ryomen Sukuna, le célèbre démon à deux visages. Contre toute attente, Yuji réussit à reprendre le contrôle de son corps. C’est du jamais vu ! Malgré tout, il est condamné à mort par l’organisation des exorcistes… Une sentence qui ne pourra être repoussée qu’à une seule condition : trouver et ingérer tous les doigts de Sukuna afin d’éliminer la menace une fois pour toutes. Et pour ça, l’adolescent va devoir s’initier à l’art occulte et mystérieux de l’exorcisme !

Monstres assoiffés de sang, combats épiques et magie surpuissante : découvrez la nouvelle bombe dark fantasy ! Au cœur d’une lutte millénaire entre exorcistes et démons, comment garder son humanité alors même que le mal se tapit au plus profond de soi ?


La série est plutôt cool. Ses premiers chapitres ne m'avaient pas trop convaincus, mais après lui avoir redonné sa chance et continué l'histoire, je dois avouer qu'il doit s'agir sûrement de l'une des meilleures œuvres publiées actuellement dans le Shonen Jump. L'univers est intéressant, bien développé et offre beaucoup de liberté à l'auteur pour se faire plaisir, et ce dernier sait prendre son temps pour le développer et le révéler aux lecteurs. Les personnages aussi sont intéressants à suivre et s'avèrent très vite attachant. L'idée d'utiliser des malédictions et de l'énergie négative pour combattre d'autres malédictions se rapproche énormément du Nen de Hunter x Hunter et on sent l'inspiration de ce dernier dans la manière dont ces dernières sont réfléchies et fonctionnent. Un point commun est par exemple qu'elles peuvent devenir plus puissantes une fois révélés à son adversaire.
Le personnage principal est vraiment intéressant dans sa manière de penser et d'agir, celui-ci faisant à moult reprises preuves de pitiés et d'empathie pour ses adversaires. Cela donne une boussole morale plus nuancée à l’œuvre dans son ensemble, ce qui est toujours très appréciable. Et j'ai toujours eu un petit faible pour les personnages surpuissants et leur utilisation dans les œuvres de fiction (comme Hao dans Shaman King par exemple) Et force d'admettre qu'on a deux cas très intéressants avec Ryomen Sukuna et Satoru Gojo, qui sont utilisés de manières très différentes dans l'histoire.

En ce qui concerne l'anime, c'est une adaptation fidèle au manga mais très solide, qui le suit quasi à la case près mais avec une animation de fou furieux dès le début et tout du long, et quelques très bons choix de réalisations. Et il se paye le luxe d'avoir le meilleur ending de la saison actuelle (sachant que l'opening défonce aussi) :

Six épisodes pour le moment et l'histoire avance à un très bon rythme. Au vu de là où on en est, l'anime (annoncé pour 24 épisodes) ira sûrement jusqu'à l'arc du pont et s'arrêtera juste avant le flash-back (les lecteurs du manga sauront de quoi je parle) Ce qui en donnera suffisamment pour s'en mettre sous la dent pour ceux qui découvrent la série et laissera les meilleures parties (pour ce qui est déjà paru) pour une hypothétiques saison 2.
"Alcohol is humanity's friend. Can I abandon a friend ?" ~ Yang Wen-Li

"l'AEUG est le plus grand club de partouze gay de l'otakusphère mondiale" ~ Mellorine

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1293
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Jujutsu Kaisen

Messagede Rhyvia le Mar 10 Nov 2020, 03:41

J'aime bien Jujutsu Kaisen, mais je pense plutôt qu'il est dans la moyenne du Jump actuel. Pas dans le sens où ce serait pas si bien, mais dans le sens où la moyenne est plutôt élevée. Je vois pas trop comment pinailler, à part tirer sur l'ambulance Black Clover (qui commence surtout à faire partie d'une autre époque) et des nouvelles séries qui vont potentiellement dégager de toute façon. Tu devrais jeter un œil à Jigokuraku/Hell's Paradise qui date de la même période, tu vas être surpris je pense.

Par contre je comprends pas le problème avec le début du manga, en particulier les 2-3 premiers chapitres. Je trouvent ils arrivent vraiment bien à mettre en avant les thèmes de la série et pas juste introduire le personnage de manière un peu banale. C'est vraiment courant de voir tout le monde parler de passage de l'âge à adulte et d’œuvre de transition pour parler de shônen et en générale j'ai tendance à trouver que ce sont des lectures un peu nulles et très faciles. Mais là par contre ça fonctionne en lançant directement une histoires d’exorcistes de combat sur le sujet du deuil et de l'acceptation de la mort y'a une cohérence thématique beaucoup plus sensible que ça pouvait l'être dans Bleach (déso Kubo, mais je t'aime quand même). Vrament, ça se profile comme ce type de série où le premier chapitre va rester le meilleur chapitre jusqu'à ce que le affaire sérieuses commencent.

En tout c'est cool comme prévu, que les rageux aillent sucer du plomb comme d'habitude.
Sauf Deluxe, il a le droit de pas aimer s'il veut, parce que c'est un fan de Bleach.

Avatar de l’utilisateur
Deluxe
Ryo versus Massue
 
Messages: 557
Inscription: Jeu 21 Sep 2017, 08:49

Re: Jujutsu Kaisen

Messagede Deluxe le Mar 10 Nov 2020, 11:15

Pour ce qui est de la série télé il n'y a rien à redire c'est excellent. Beaucoup d'action, beaucoup d'humour, un peu de sérieux parfois, le tout géré avec une réalisation au poil par un Seong-Ho Park qui se fait manifestement plaisir. Le seul truc que je pourrais relever c'est que ça reste très archétypal, on suit le Petit Guide du Shônen Illustré à la lettre sans dévier de la route. Après si c'est le bon chemin, peut importe que la route soit fréquentée, l'important c'est d'arriver à bon port.

Rhyvia a raison de dire que la moyenne du Jump est actuellement élevée, et je pense que cette perception est surtout due à la qualité des adaptations récentes telles que BNHA, Kimetsu, Neverland et autres. C'est un niveau que l'on avait plus vu depuis le début des années 2000 je dirais.

Avatar de l’utilisateur
ChaosLink
Pitit LEGO
 
Messages: 331
Inscription: Ven 23 Déc 2011, 19:13

Re: Jujutsu Kaisen

Messagede ChaosLink le Mer 11 Nov 2020, 19:59

En effet, ça fait parti des séries que je n'ai pas lu et qu'il faudrait que je rattrape à un moment. Après, je pourrais pinailler et dire que celle-ci n'a jamais été publiée dans le Shonen Jump mais uniquement dans le Shonen Jump +, mais comme c'est sur l'application, on va dire que ça passe.

Après, je suis moins enthousiaste que vous sur l'état du Shonen Jump actuel. Je pense surtout qu'on sort d'une période faste en effet ("Yakusoku no Neverland" et "Kimetsu no Yaiba" viennent toutes deux de se finir récemment et c'était sans aucun doute des séries solides) et qu'on est en train de voir la nouvelle génération arrivée cette année : "Mashle" et "Hakaishin Magu-chan" qui sont pour moi les seuls titres qui arrivent à tirer leur épingle du jeu pour cette année, et "Phantom Sheer"/"Honomieru Shōnen" qui commence à être intéressant. Tout le reste stagne entre le moyen et le bof, voir le mauvais comme l'a été "Time Paradox Ghost Writer".
En dehors de ça et des deux piliers que sont "One Piece" (1997) et "Hunter x Hunter" (1998) qui date d'avant les années 2000, le Shonen Jump en série un poil plus vieille n'a plus que "Black Clover" (2015) et "Boku no Hero Academia" (2014) qui sont des shonen classiques et solides mais loin d'être oufissimes, "We Never Learn" (2017) qui refuse de se finir mais devrait pas tarder (pas lu donc je peux pas juger) et surtout le seul vrai bon trio que sont "Dr.Stone" (2017), "Chainsaw Man" (2018) et donc "Jujutsu Kaisen" (2018) qui dépassent de loin tout le reste.

Je pense qu'il faut encore attendre quelques années pour voir quelles séries vont se dégager pour vraiment se prononcer et dire si la période actuelle pour le Shonen Jump est bonne ou non. C'est limite plus le Shonen Jump + qui arrive à proposer des nouvelles séries intéressantes pour le moment avec des titres tels que "Spy x Family", "'Tis Time for "Torture," Princess", "Heart Gear", "Kaiju N°8" ou "Summer Time Rendering" (qui me fait de l’œil depuis un bout de temps ce dernier)

Donc au final, non, la moyenne de ce que propose le Shonen Jump n'est pas si élevé je trouve. C'est surtout ce que propose la Shūeisha à l'heure actuelle dans ces différents magazines physiques et numériques (donc dans son ensemble) qui augmentent le niveau.
"Alcohol is humanity's friend. Can I abandon a friend ?" ~ Yang Wen-Li

"l'AEUG est le plus grand club de partouze gay de l'otakusphère mondiale" ~ Mellorine

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1293
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Jujutsu Kaisen

Messagede Rhyvia le Jeu 12 Nov 2020, 06:11

Oui enfin, le jump+ c'est aussi Ghost Reaper Girl et World End Harem, faut quand même remettre les choses à leur place. Ca a pas non plus empêcher à East Into the Night des se terminer brutalement. Et y'a pas vraiment de compétition entre le magazine papier et la version en ligne. C'est tellement la même chose que j'ai jamais calculé que Jigoraku était dans le plus vu que c'est publié en même temps que tout le reste du WSJ toutes les semaines (mais du coup j'imagine que c'est ce qui lui permet de mettre de la nudité, j'avoue que je trouvais ça un peu osé).

Mais c'est amusant tout ce que tu dis, ça montre à quel point peu importe à quel la grille de lecture que t'as avec le shônen jump est toujours la même peu importe à quel elle a été démontrée comme étant fausse. Tu me dis que c'est une mauvaise passe parce que Kimetsu no Yaiba s'est terminé, mais tout le monde disait la même chose quand Kimetsu no Yaiba était publié avec la fin de Naruto. Tu préfères les séries du Jump+ parce qu'elles sont placées là pour plaire à ta démographie. Ca crève les yeux que Kaiju n°8 ou Spy x Family sont des séries qui ont été pensées en parallèle du WSJ pour plaire à sa tranche d'âge plus âgée.

Ce dont je parlais c'était vraiment de la qualité des séries, en particulier celles qui arrivent à s'installer (donc pas Time Paradox et son annulation au bout de 14 chapitres mdr). La qualité de Jujutsu Kaisen est vraiment pas si étonnante, c'est le genre de standard qu'il faut pour percer dans un milieu aussi compétitif et envers lequel tout le monde est très critique pour pas grand chose. Je suis content qu'en plus maintenant ces séries soit bien adaptées.

guwange
Soul of Chogokin
 
Messages: 1691
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Jujutsu Kaisen

Messagede guwange le Mer 18 Nov 2020, 23:57

J'ai un peu feuilleter le dernier animeland dans un centre commercial et il y a un dossier sur le shonen et son renouveau. Tous les mangas cités plus haut sont buen entendus énoncés dans ce grand dossier.
Pour les adaptations en animes, cette mode de faire des séries de 13 ou 26 épisodes, ça a permis d'avoir des séries animés avec une qualité constante satisfaisante.
Edit : je pensais qu'il y avait un topic sur kimetsu no yaiba. Mais je trouve rien.
Donc, le film d'animation est en train de battre des records au japon avec plus de 23 milliards de yens récoltés. Et ce n'est pas fini.

Un animateur 2d, Benjamin cerbai fait des critiques sur les qualités d'animation de certaines séries tv.



Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10819
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Jujutsu Kaisen

Messagede Gemini le Dim 19 Sep 2021, 18:32

Depuis maintenant plusieurs années, récupérer une licence (prometteuse) du Shônen Jump est un véritable enjeu pour les principaux éditeurs français, et avec les coûts de promotion associés à la licence elle-même, cela doit représenter une sacrée prise de risque financière. Autant dire qu'ils ont tout intérêt à crier au chef d’œuvre à chaque fois qu'ils en obtiennent une, quitte à perdre toute crédibilité à force de répéter la même chose. C'est dans ce contexte qu'a débarqué Jujutsu Kaisen chez Ki-oon, et si j'ai hésité à commencer le manga, l'extrait proposé par l'éditeur ne m'a pas convaincu. Par curiosité, je viens malgré tout de voir l'anime. Et je ne regrette pas de ne pas m'être lancé dans le manga, même si quelques détails me laissent penser que celui-ci peut être un cran meilleur.

Par rapport aux autres titres du genre "action mais un peu drôle quand même car les personnages ont tendance à faire les cons", celui-ci propose les habituels protagonistes bizarres et hauts-en-couleur, l'énergie spécifique à maîtriser, la montée en surpuissance,... du classique. Là où il se démarque, c'est dans sa violence. Une violence globalement inoffensive, puisque que les héros possèdent plusieurs moyens de restaurer leur intégrité physique (en tout cas dans l'anime), et qu'elle touche avant tout des personnages dont le pouvoir de nuisance nous a été démontré (en mode "c'est bien fait" alors que pas du tout quand nous y pensons), ou des quidams pour qui nous n'avons aucune attache. Le scénario ose malgré tout aller plus loin, en confrontant le principal protagoniste à un véritable traumatisme, pour lequel aucun retour en arrière n'est possible. Ce n'est pas si fréquent. Et même si ce n'est pas aussi perturbant que dans un FMA, cela surprend dans une série jusque-là assez consensuelle (d'autant plus que le studio nous met sciemment sur une mauvaise piste à travers son générique de début). En contrepartie, la réalisation n'assume pas totalement cette violence moins frontale, plus psychologique, au point de laisser certains points hors champ. Et compte-tenu des pouvoirs de l'antagoniste responsable de cette situation, il y avait moyen de proposer quelque chose de beaucoup plus dégueulasse et insupportable.

Néanmoins, il s'agit sans doute d'un des rares points permettant à la série de se montrer imprévisible. Pour le reste, hormis quelques pouvoirs pas toujours en phase avec le style des personnages, nous n'avons rien de bien original à nous mettre sous la dent. La série tombant même dans un écueil assez énervant en passant plusieurs épisodes à faire combattre des personnages pourtant alliés ; et si la justification pour s'en prendre au héros s'avère légitime, ce n'est pas le cas de toutes les confrontations, et la moitié d'entre eux se trouve au tapis lorsqu'une menace réelle se présente. Tant de connerie, ce n'est plus drôle, c'est juste crispant.
Cela fait partie des archétypes de ce type de shônen manga ; depuis Dragon Ball (entre autres), les groupes d'alliés sont souvent composés d'anciens ennemis / adversaires. Et ces archétypes font aussi de Jujutsu Kaisen une série rythmée, très efficace malgré ses défauts et dont les épisodes s'enchaînent rapidement. Mais les défauts en question ne sont pas une fatalité, toutes les séries n'en souffrent pas. L'effet de répétition joue aussi en la défaveur de celle-ci en particulier ; il n'en irait pas de même s'il s'agissait d'un de mes premiers shônen manga appartenant à cette catégorie. Seulement, comme dit tantôt, ces défauts ne se retrouvent pas systématiquement dans chaque nouvelle série, ou alors, certaines ont suffisamment de répondant pour nous offrir quelque chose transcendant leurs imperfections.

Pour ce qui est de la technique, cela bouge bien, ce qu'il faut pour une série d'action, mais cela se fait au prix d'une débauche de CGI dont l'ajout dans une scène tranche avec le style habituel de l'animation et se voit comme le nez au milieu de la figure. Si cela ne concernait que les attaques, les monstres, ou les manifestations du pouvoir spécifique à la série, cela pourrait passer pour un effet de style, même si cela a déjà été fait. Sauf que, selon les plans, cela concerne aussi les armes, les personnages humains,... rien de bien surprenant, mais jamais très agréable.

Je n'ai pas passé un moment désagréable devant Jujutsu Kaisen. C'est classique mais suffisamment bien fait pour maintenir l'attention. Par contre, je n’achèterai pas le manga.



Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités