2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
Deluxe
Ryo versus Massue
 
Messages: 554
Inscription: Jeu 21 Sep 2017, 08:49

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede Deluxe le Mar 25 Mai 2021, 00:03

I. Sélection de quinze animes de la décennie 2011-2020

Madoka Magica
Peu d’animes récents peuvent se targuer d’avoir (ré)inventé un genre, et cette série née de l’association accidentelle de Shinbo et Urobuchi a montré son influence bien au-delà de sa diffusion.

Lupin III Mine Fujiko
Sayo Yamamoto en roue libre avec le renfort de Mari Okada et Dai Sato au scénario et Takeshi Koike au design pour un résultat spécial. Ce n’est pas le Lupin de Monkey Punch, Miyazaki ou Dezaki, c’est quelque chose d’unique et inattendu et c’est pour ça qu’il est si marquant.

Ping-Pong
Yuasa se fait plaisir avec cette adaptation du manga de Taiyo Mastumoto qui respire l’énergie et la jeunesse.

Hyouka
Le pinacle esthétique de KyoAni et du regretté Yasuhiro Takemoto dans cette romance cérébrale baignée du lustre japonisant.

Gundam IBO (S1+S2)
La rencontre inattendue de l’univers Gundam et du récit de mafieux, servie par un mecha-design radical en forme de baroud d’honneur pour les artistes et les animateurs de la Sunrise.

Jojo Diamond is Unbreakable
Adaptation d’un manga vieux de vingt-cinq ans et pourtant remplie de trouvailles narratives et visuelles qui la rendent unique même dans le paysage shônen actuel.

Joker Game
Jeux d’espions à travers les différents fronts de la Seconde Guerre Mondiale, soulignés par la réalisation élégante de Prod IG et la musique de Kenji « Apocalypse » Kawai. Un des rares animes récents qui se donne les moyens de traiter de son sujet sérieusement.

Showa Genroku Rakugo Shinjuu (S1+S2)
Les tribulations d’un cercle d’artistes de rakugo tout au long de la deuxième moitié du XXe siècle, avec un cast de doublage excellent et un mélodrame discret. Une tranche de vie au sens noble du terme.

Thunderbolt Fantasy
Un spectacle de marionnettes taiwanaises sur un script signé par Urobuchi qui se fait plaisir. Un des rares "animes" récents à proposer des images nouvelles issues d’un savoir-faire spécifique.

Tonkatsu DJ Agetaro
Un serveur d’un restaurant de porc pané tente de devenir le plus grand clubbeur de Shibuya. Une micro-série aussi hilarante que stylisée sur le milieu de la nuit tokyoïte.

Yuri on Ice
Sayo Yamamoto, encore elle, nous impose sa passion pour le patinage artistique tout en faisant évoluer un cast de personnages hauts en personnalité.

Vanishing Line
L’anime le plus pur de la décennie, où les mecs baraqués qui se bastonnent en armure de sentai côtoient les références à Hitchcock. Seong-ho Park et Mappa dans ce qu’ils ont produit de meilleur.

Gegege no Kitaro
Plus qu’une simple reprise de la mythologie de Shigeru Mizuki, cette série fait l’état de la culture et de la société japonaise à l’heure de la modernité. Superbement produit par la Toei, c’est la série la plus pertinente de la décennie.

SSSS Gridman + Dynazenon
Trigger sort de sa zone de confort avec ces séries naviguant entre le tokusatsu pur jus et le commentaire méta-narratif, avec une mise en scène post-NGE qui replace le studio dans les pas de Gainax.

Jujutsu Kaisen
Un best-of de la recette du Jump de ces quinze dernières années, à la fois relax et énervé comme savent l'être les mangas populaires, le tout appuyé par une réalisation en feu qui entérine la tendance des adaptations de shônen luxueuses qui s'est dégagée depuis quelques temps.

II. Mentions honorables

Hunter x Hunter
Steins Gate
C-Control
Mawaru Penguindrum
Nichijou
Psycho-Pass (S1)
Yamato 2199
Shingeki no Kyojin (S1)
Parasyte
Space Dandy
World Trigger
Haikyuu (S1+S2+S3+S4)
Death Parade
One Punch Man (S1)
Kakegurui (S1+S2)
Golden Kamui (S1)
Vento Aureo
Die Neue These
Megalobox
Kimetsu no Yaiba
Mugen no Junin Immortal
Vinland Saga
Deca-Dence


III. Pires animes de la décennie

Guilty Crown
Aldnoah Zero
Netsuzo Trap
Vatican Miracle Examiner
Beatless
Darking in the Franxx
The Master of Ragnarok & Blesser of Einherjar


IV. Commentaires

Globalement le regard que l'on pourrait porter sur cette décennie de japanime est contrasté selon que l'on s’intéresse à ce qui se passe sur l'écran ou en dehors. En ce qui concerne les séries diffusées, un des rares bons côtés de la surproduction est que à peu près toutes les niches sont servies et que tout spectateur peut trouver quelque chose à regarder en fouinant un minimum. Et puisque les séries sont de plus en plus calibrées pour être diffusées simultanément dans le monde entier, le niveau de production est globalement monté en gamme comme cela s'est vu avec les adaptation de shônen (et de mangas/romans en général) qui ne sont plus de simples accroches publicitaires mais de véritables œuvres à part entière qui la plupart du temps surclassent largement leur matériel d'origine.

Pour tout le reste, le bilan n'est pas forcément brillant. La production est devenue si importante que plus personne n'est véritablement capable de de suivre, et le fandom s'est retrouvé fragmenté et dispersé. C'est quelque chose que j'ai constaté moi-même cette décennie puisque c'est vers 2010-2011 que j'ai commencé à m’impliquer dans ce fandom en participant aux forums de discussion et en écrivant des textes. A cette époque on pouvait encore se rassembler devant des séries qui faisaient l'évènement comme Fate/Zero ou Steins;Gate ou Kill la Kill par exemple, des animes qui transcendaient les niches pour attirer tous les spectateurs. Aujourd'hui cela n'existe plus, chacun consomme ses animes de con côté et la surproduction fait qu'il n'y a plus besoin d'élargir ses horizons.

L'autre effet très dommageable de cette surabondance est que l'impact des animes est désormais très court, et même d'excellentes séries se voient oubliées deux secondes après leur diffusion car tout le monde est déjà passé à la suite. Par ailleurs, le modèle désormais dominant de la diffusion en streaming rend impossible de déterminer exactement quels animes résonnent vraiment avec le public, puisque tout est disponible pour le prix d'un abonnement, tout se vaut et donc rien ne se démarque. C'est pour cela qu'il est important pour nous autres, observateurs et commentateurs, de continuer à coucher par écrit (enfin, par HTML) nos opinions sur des topics tels que celui-ci pour qu'il reste une trace de tout cela avant que la prochaine décennie ne vienne tout emporter.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19362
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede Ialda le Mar 25 Mai 2021, 12:16

Au sujet de la fragmentation du public - j'ai l'impression au contraire que les séries rassemblant un large public, que ce soit dans le monde ou au Japon, existent pourtant toujours; on pourrait citer Demon Slayer, Jujutsu Kaisen, Mob Psycho 100, One Punch Man, Osomatsu-san, Attack of Titan... ce sont juste des séries qui nous parlent peut-être moins à nous, parce que ce n'est peut-être pas ce qu'on recherche, parce que nous ne sommes pas la cible ou parce qu'on a déjà vu la même chose dix ou vingt ans auparavant, mais c'est tout.

Deluxe a écrit:Globalement le regard que l'on pourrait porter sur cette décennie de japanime est contrasté selon que l'on s’intéresse à ce qui se passe sur l'écran ou en dehors.


En parlant du dehors de l'écran, je trouve assez désespérant de voir que les conditions de vie des animateurs ne semblent pas s'être améliorées de manière notable. Au début de la décennie on parlait du Janica qui s'était formé en 2008 et le sujet commençait à arriver de plus en plus sur la place publique, là dix ans plus tard on arrive au point où il faut faire du crowdfunding sur le net pour financer un dortoir pour les animateurs et où la semaine dernière sur twitter on avait des employés de mappa qui racontaient l'envers du décors. Même une série comme Shirobako, malgré toutes sers qualités, sans évacuer totalement le sujet sous le tapis, avait tendance à le romancer à coup de danse kawai sur le toit de l'immeuble du studio.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9907
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede Zêta Amrith le Mar 25 Mai 2021, 14:01

D'accord avec Ialda, la fragmentation a plutôt été le trait dominant de la décennie précédente. Celle que l'on vient de subir connaître a dans l'ensemble adoubé, entériné la mainstreamisation de la japanimation autour d'une douzaine de pôles intégrés au grand marché planétaire. C'est fini pour de bon cette fois, au sens de culture.

J'aime bien Thunderbolt Fantasy, la première partie du moins, mais l'étiquette "animation" est problématique. Généralement, est considérée comme animation la pratique qui veut que chaque image soit produite individuellement, ce qui exclut théoriquement le marionnettisme live - celui qui ne recourt pas aux techniques dites de stop-motion. Mais comme, dans le même espace-temps tourneboulé par la technologie, on a de plus en plus tendance à regrouper sous le terme d'animation des films conçus à base de motion capture, donc en fait des suites de filtres appliqués sur des images en prises de vue réelles, on ne sait plus vraiment où situer une série comme TBF. On en vient dangereusement au point où absolument tout est animation, et donc plus rien ne l'est vraiment.

Ialda a écrit:Shirobako.

La série documentaire gloussante où tous les animateurs sont des animatrices mignonnes nanties de formes généreuses au lieu de gros lards en survêt' incapables d'aligner deux mots et qui n'ont pas pris de douche depuis mars 1997. Encore un monument de conscience, pas du tout obséquieux, à mettre au palmarès de l'industrie.

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2939
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede chevkraken le Mar 25 Mai 2021, 19:05

Il y a réellement une fragmentation je pense. Pas dans les anime qui ont sut féderer, il y en a toujours, mais dans les communautées.

On est vraiment à une époque où les animes sont regardés dans leur coin sans grosse discussion. Les réseaux comme twitter sont adapté à faire des commentaires vite fait, mais pas à vraiment à en discuter. surtout en france où il n'y a plus de grosse grosse communauté d'anime ayant un forum (aux USA, il reste les forum Myanimelist mais la surproduction de titre font que très rare sont les série qui ont de vrai discussions).

D'ailleurs, les facebook, twitter ou amino plutôt que regrouper les communauté les ont séparés avec l'arrivée de plein de mini communauté parfois sur des même séries qui ne se réunissent pas.

Et les discussions sont d'ailleurs limité par le fait qu'on ne peut plus parler aussi librement, le japon est devenu quasi aussi stigmatisé qu'à l'époque du club dorothée.

Il y a 10 ou 15 ans, tu pouvais dire que tu aimais Sakura ou Nanoha sans te prendre un regard de travers et on pouvais jouer à un JRPG bourré de cliché de manga sans trop de problème, maintenant ça ne passe plus vraiment.
J'ai vu le public évoluer ces 5 dernières années et on est vraiment arrivé à une intolérance envers toute les prod trop typé japon (un paradoxe alors qu'on est dans le milieu des anime).
Maintenant, si tu as aimé les 2 première saison de Nanoha ou que tu regarde Precure, t'es un pedophile en puissance, si tu aimes n'importe quel anime ayant une tendance à faire du fanservice t'es un pervers qui devrait se cacher (alors qu'il y a 20 ans, tout les fans de manga lisais Love hina sans se poser de question et Negima avait été un gros succès et généralement, on avait eu un max d'adaptation de lovecom et de VN).
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1293
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede Rhyvia le Mar 25 Mai 2021, 20:06

La série documentaire gloussante où tous les animateurs sont des animatrices mignonnes nanties de formes généreuses au lieu de gros lards en survêt' incapables d'aligner deux mots et qui n'ont pas pris de douche depuis mars 1997. Encore un monument de conscience, pas du tout obséquieux, à mettre au palmarès de l'industrie.


Shirobako devait surtout se penser comme un campagne de recrutement qu'un documentaire, qui du coup parlait le langage de son public.

Maintenant les otaku dans l'animation japonaise j'y crois à moitié, ils ont leurs web novel et leurs dôjin qu'est-ce que tu veux qu'ils aillent crever la dalle dans des commande Netflix et Kadokawa pour être le sous-sous-sous-fifre d'un producteur éclaté. Entre avoir mourir en dessinant des anime nuls à chier financés par des campagnes pro-natalité (oui, c'est ma théorie du complot, DarliFra et Love & Lies sont subventionnées par le gouvernement) et avoir envie de mourir en te faisant sucer sur pixiv parce que tu dessines tes des bishôjo à poil, les choix est vite fait. Du coup les gros lards ils font Mushoku Tensei pour parler de ce qu'ils veulent. Je pense plutôt que la population des animateurs à l'heure actuel sont plus des étudiants en arts et/ou des fan de Naruto.
Je veux dire, en dehors des weeb de 16 ans que Mappa recrute en MP sur twitter, bien sûr.

Maintenant, je pense que vous sous-estimez aussi beaucoup l'impact culturel des derniers gros succès de l'animation et je pense que ce qui a vraiment changé la donne cette décennie c'est Hunter x Hunter 2011. De toute façon Murayama est toujours dans les meilleures combines possibles mais je trouve que c'est vraiment un pallier de franchi pour ce qui est un sous-genre populaire de mangasseries pour ado à la base. Le format de cette adaptation est une anomalie qui adapte une autre anomalie, c'est évident que c'est de la que vient la décision d'adapter les oeuvre de Kazuhiro Fujita (qui n'a pas pu avoir le même traitement d'ailleurs, vous imaginez un Karakuri Circus diffusé sur trois ans, ça aurait été un tel évènement). Mais suite à ça, tout le monde a pris conscience que la qualité paie, ni plus ni moins. Vous parlez de Jujutsu Kaisen mais ça existe depuis un moment Jujutsu Kaisen, y'a que la série qui a porté ce manga là où il est. Et on parle même pas encore d'une vraie adaptation qui prend pleinement son temps, la même chose sans la direction débile de Mappa j'arrive même pas imaginer ce que ça pourrait être.

Je trouve ça aussi fascinant que le denpa existe toujours à ce point et soit toujours aussi pertinent. Boogiepop et revenu, ça marche toujours. Gridman était déjà intéressant, Dynazenon l'est encore plus. Wonder Egg Priority devait une des séries les plus ambitieuse de ses dernières années. Je pense même qu'on peut ajouter un truc comme Girls Last Tour qui avait une tonalité trop singulière pour pas me faire dire heureusement qu'il y a encore l'animation japonaise pour ça. De son côté une fois qu'on mette de côté le fait que c'est facile de se moquer des isekai, c'est aussi fascinant de voir se mélanger des trucs de l'année dernière avec d'autres qui datent d'il y a 8 ans et restant pertinent, pou qu'au final ce soit des trucs écrits par des nerds bizarre qui sortent sûrement jamais de leur chambre qui se démarquent le plus (sans surprise en réalité, c'est eux qui savent de quoi ils parlent).

Mais sinon ce serait bien de rendre l'animation japonaise des animateurs, peu importe le résultat. C'est vraiment mon seul espoir pour les années qui viennent, ce qu'il y aura des ces animation on pourra voir plus tard.
Dernière édition par Rhyvia le Mar 25 Mai 2021, 21:07, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9907
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede Zêta Amrith le Mar 25 Mai 2021, 20:34

Il a suffi que j'évoque un gros lard en survêt' qui sait pas aligner deux mots et Rhyvia pense subconsciemment à Nishigori. Alors que le mec est dix fois plus classieux que ses anime. Son Farting In The Froxx nous hantera pendant longtemps.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1293
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede Rhyvia le Mar 25 Mai 2021, 21:06

C'est de la diffamation, je suis outré.
En vrai j'ai pensé à Chiaki Kon qui se retrouve à devoir faire Gokufushudô sans animer parce qu'un producteur à décidé que ce serait comme ça. Puis je me suis rendu compte que je pouvais mal parler de DarliFra.

Et puis les nerds mal habillés qui savent pas aligner deux mots c'est mes frères, je peux pas mal parler d'eux.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 10228
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede Aer le Mer 26 Mai 2021, 22:47

Pas vraiment d'accord non plus avec Deluxe. La surproduction avait déjà commencé début 2000 et ça n'a pas empêché l'émergence de grosses séries ou de séries "fédératrices" (Death Note, FMA ?).

Je trouve ça aussi fascinant que le denpa existe toujours à ce point et soit toujours aussi pertinent.


Sortit de Boogiepop j'en ai pas vu depuis... Longtemps ? Ghost Hound probablement (2007). De toute façon, s'il y a bien un truc qui me blase, c'est que ce genre de série "sf" fumée n'existe plus. Malgré le serpent de mer Despera, faut se faire une raison, ça n'intéresse plus vraiment grand monde.
Après j'ai vu que le début de Gridman, ça m'a un peu saoulé, mais c'est du Denpa en quoi ? Le fait que ça passe par la télé ? Moui.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1293
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede Rhyvia le Jeu 27 Mai 2021, 04:09

Aer a écrit:Pas vraiment d'accord non plus avec Deluxe. La surproduction avait déjà commencé début 2000 et ça n'a pas empêché l'émergence de grosses séries ou de séries "fédératrices" (Death Note, FMA ?).


En quoi c'est différent de Shingeki no Kyojin et Demon Slayer du coup ?

Après j'ai vu que le début de Gridman, ça m'a un peu saoulé, mais c'est du Denpa en quoi ? Le fait que ça passe par la télé ? Moui.


Alors d'un côté je pas me risquer à donner ma définition de gaijin du denpa, et encore moins essayer de justifier ce qui en serait pas. De base c'est chiant de définir ce genre de courant, mais alors un qui se construit autant sur des impressions plus que de modèles narratifs ou des thèmes précis laisse tomber.

Par contre si Gridman c'est pas l'anime le plus denpa de ces dernières années j'ai rien compris. Après si t'as vu que 3 épisodes c'est normal que ça saute pas aux yeux.

Avatar de l’utilisateur
ChaosLink
Pitit LEGO
 
Messages: 327
Inscription: Ven 23 Déc 2011, 19:13

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede ChaosLink le Jeu 27 Mai 2021, 13:33

Rhyvia a écrit:Alors d'un côté je pas me risquer à donner ma définition de gaijin du denpa, et encore moins essayer de justifier ce qui en serait pas. De base c'est chiant de définir ce genre de courant, mais alors un qui se construit autant sur des impressions plus que de modèles narratifs ou des thèmes précis laisse tomber.


Si jamais tu ne l'as jamais lu, cet article (en anglais) donne une définition assez précise de ce qu'est le Denpa : https://ontheones.wordpress.com/2019/06/29/on-denpa-a-guest-article-by-kenji-the-engi/

Rhyvia a écrit:Par contre si Gridman c'est pas l'anime le plus denpa de ces dernières années j'ai rien compris. Après si t'as vu que 3 épisodes c'est normal que ça saute pas aux yeux.

Bah heu, Boogiepop ? Et on a tendance à l'oublier mais Eva est complètement du Denpa.
Sinon, je pense voir à peu près ce qui te fait dire ça mais le simple fait que ça se termine par un "lol c'était un rêve" invalide directement le propos. Et Dynazemon se prêterait plus au genre je trouve.
"Alcohol is humanity's friend. Can I abandon a friend ?" ~ Yang Wen-Li

"l'AEUG est le plus grand club de partouze gay de l'otakusphère mondiale" ~ Mellorine

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 10228
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede Aer le Jeu 27 Mai 2021, 19:00

Rhyvia > Justement c'est la même chose. Donc c'était déjà le cas avant.

Chaoslink > Ouais non stp attends je t'appelle, je t'insulte et après tu reviens modifier ton post.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2939
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede chevkraken le Ven 28 Mai 2021, 19:43

Aer a écrit:Pas vraiment d'accord non plus avec Deluxe. La surproduction avait déjà commencé début 2000 et ça n'a pas empêché l'émergence de grosses séries ou de séries "fédératrices" (Death Note, FMA ?).

Perso, je pense que c'est la surconsommation de cette surproduction, plus que la surproduction.

Dans les années 2000, même avec le fansub, les connexion internet et l'absence de service de streaming ne permettaient pas de consommer en masse des animes.

Bref les gens faisaient un choix dans les titre qu'ils regardaient prenaient davantage de temps à discuter de leur série favorites entre eux.

Il y avaient des communautés et des échanges bien plus que maintenant où c'est de la consommation de masse.
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 10228
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede Aer le Ven 28 Mai 2021, 21:18

#Ok
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Natth
Soul of Chogokin
 
Messages: 1542
Inscription: Mer 24 Mar 2010, 21:56

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede Natth le Dim 30 Mai 2021, 18:19

Je ne savais pas trop où poser cette question, mais peut-être est-ce mieux ici finalement.
Je me demande s'il n'y a pas une tendance à mettre en avant les aspects culturels japonais ces dernières années dans l'animation. J'ai noté la sortie d'une série sur le koto en 2019, le shamisen cette année, je crois qu'il y a aussi une série sur la poterie en 2021, sans oublier le shogi ou le rakugo en 2016... Et certainement un bon nombre de séries que je n'ai pas notées. Il y a aussi une plus grande variété de sports dans les animes sportifs, reste à voir si c'est lié.

Du coup, je me demandais si vous aviez remarqué une tendance à ce sujet, s'il y avait eu des informations ou des articles publiés à ce sujet, ou si c'était juste une impression de ma part.

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2939
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede chevkraken le Dim 30 Mai 2021, 19:24

Ouais, j'ai remarqué ça, ainsi que sur des loisirs un peu hors normes.

J'ai l'impression que cette tendance est arrivé au début de la decennie (nottament avec Chihayafuru) parfois pour donner une vrai légitimité a des titre slice of life et eviter d'en faire des séries qui se ressembleraient toutes.
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19362
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede Ialda le Dim 30 Mai 2021, 21:36

Je rajouterais bien Hanayamata à ta liste Natth, ça me semble être pile sur le sujet.

Hikaru no go ? Mais ça remonte à bien avant la période indiquée.

Je ne sais pas s'il y a un terme pour ce genre de séries. J'ai l'impression que pas mal d'entre elles semblent provenir de Manga Time Kirara, et donc par là descendent de toute la mouvance iyashi kei + cute girls doing cute things.
Elles peuvent ensuite avoir un certain succès de niche en occident auprès d'un certain public parce qu'elles permettent de mettre en valeur un aspect hyper ciblé de la culture japonaise (le go, le karuta, le port de kimono) qui peut par la suite faire l'objet d'un atelier initiation dans une convention par ex.

Avatar de l’utilisateur
Natth
Soul of Chogokin
 
Messages: 1542
Inscription: Mer 24 Mar 2010, 21:56

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede Natth le Dim 30 Mai 2021, 22:23

Oui, Hikaru no go est à mon avis trop vieux mais Chihayafuru pourrait éventuellement passer en 2011, ou Hanayamata en 2014.

Pour les cute girls doing cute things, je ne suis pas vraiment d'accord car je connais des animes récents qui s'en éloignent (Shouwa Genroku rakugo shinjū, Sangatsu no Lion, Kono Oto Tomare, Mashiro no Oto...). La différence n'est pas de remplacer les cute girls par des cute boys, mais elle est surtout liée au fait que l'intrigue est trop lourde, et par moments trop douloureuse, pour y lier un thème aussi léger. J'ai d'ailleurs été impressionnée par l'approfondissement des personnages dans les 4 animes que je viens de citer, surtout pour Kono Oto Tomare. J'avais vu cet anime depuis 2019 et j'avais encore les larmes aux yeux en le regardant à nouveau en 2021. Mais je ne suis pas sûre que faire pleurer le public soit nécessaire, apparemment ils ratissent plus large vu les animes cités suivant les années.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19362
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede Ialda le Lun 31 Mai 2021, 00:14

Quid de Free d'ailleurs ? Vu que ça a quand même été un des cartons de la décennie, il me semble.

Avatar de l’utilisateur
Deluxe
Ryo versus Massue
 
Messages: 554
Inscription: Jeu 21 Sep 2017, 08:49

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede Deluxe le Lun 31 Mai 2021, 10:19

Natth a écrit:Je ne savais pas trop où poser cette question, mais peut-être est-ce mieux ici finalement.
Je me demande s'il n'y a pas une tendance à mettre en avant les aspects culturels japonais ces dernières années dans l'animation. J'ai noté la sortie d'une série sur le koto en 2019, le shamisen cette année, je crois qu'il y a aussi une série sur la poterie en 2021, sans oublier le shogi ou le rakugo en 2016... Et certainement un bon nombre de séries que je n'ai pas notées. Il y a aussi une plus grande variété de sports dans les animes sportifs, reste à voir si c'est lié.

Ce doit être le succès de Chihayafuru au début de la décennie qui a mis le projecteur sur ces disciplines traditionnelles. Je connais personnellement quelqu'un qui s'est mis au karuta après avoir vu la série, au point de participer à des compétitions en Europe.

Comme souvent dans cette industrie, on peut facilement retracer les tendances à partir d'un anime "pionnier". Cette décennie on a eu les magical-girls pour adultes à la suite de Madoka Magica (Yuki Yuna, Wixoss...) les animes sportifs tendance BG pour filles à la suite de Free (Dive, Bakuten...) ou simplement les isekai à la suite de SAO.

Avatar de l’utilisateur
Natth
Soul of Chogokin
 
Messages: 1542
Inscription: Mer 24 Mar 2010, 21:56

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede Natth le Mar 01 Juin 2021, 00:03

Deluxe a écrit:Comme souvent dans cette industrie, on peut facilement retracer les tendances à partir d'un anime "pionnier". Cette décennie on a eu les magical-girls pour adultes à la suite de Madoka Magica (Yuki Yuna, Wixoss...) les animes sportifs tendance BG pour filles à la suite de Free (Dive, Bakuten...) ou simplement les isekai à la suite de SAO.

Je trouve ta réflexion très juste. Ca me rappelle ma surprise de voir sortir des animes d'idols masculins dans les années 2010, alors que les femmes ont longtemps été les seules présentes. Je suppose que le succès d'Uta no Prince-sama a dû jouer dans cette évolution.

Avatar de l’utilisateur
Koga
Pilote de Bebop
 
Messages: 94
Inscription: Mer 29 Avr 2020, 21:37

Re: 2011 – 2020 : Les Meilleurs Animes de la Décennie 2

Messagede Koga le Sam 31 Juil 2021, 10:56

Je suis du même avis que Deluxe: un anime "culte" oriente la tendance pour la suite. Comme il est dit aussi par chevraken, avant il n'y avait pas autant de possibilité de voir aisément n'importe quel anime ou presque.
Avec ces 2 principes, l’écœurement est sûrement plus vite atteint : un anime "pionnier" crée une tendance qui se multiplie plus vite que des lapins et l'ensemble est accessible rapidement et dans sa quasi entièreté. Y'a des overdoses pour moins que ça ... :lol:

Sinon, pas évident cet exercice de souvenir d'une décennie! :shock: Je suis impressionné par toutes vos connaissances et surtout la précision qui s'accompagne! 8)

Pour ma part, à la base, hormis évidemment Saint Seiya Omega 8) , je n'arrivais pas trop à me dire si tel ou tel anim était dans la période ou pas.
Mais en vous lisant, de bien beaux souvenirs me sont revenus! Merci pour ce voyage dans le temps! :P

Et je vais commencer par.... Darling in the Franxx. Ouais j'ai vu que globalement, ça n'avait pas du tout été apprécié, j'avis bien trippé ce délire perso :mrgreen:
Sinon pêle-mêle :
Uchouten Kaizoku : celui là, j'avais adoré ce mélange modernité/croyances et le tout, comme si c'était la normalité.
"L'alliance" incongrue entre les tanuki et la mangeuse du vendredi de tanuki. J'adorais cette femme "volante" et son bar au-delà des toits, j'adore cette ambiance!
La musique est géniale en plus, la réal au top, une sorte de Mushishi mais dans la "vie courante". Un gros coup de coeur!

MArch comes in like a lion : Alors il est vrai que je ne l'ai toujours pas fini celui-là. Pourtant j'adorais mon petit épisode de shogi :P Mais je pense que j'en ai trop regardé d'un coup. Quand je vais reprendre, je reprendrais petit à petit.
J'ai beaucoup aimé cette ambiance un peu lente dans la vie de tous les jours et hyper dynamique lors d'un "combat" de shogi (un comble!) j'avais adoré les représentations "mentales" du persos.
D'ailleurs je me demande si la série "Le jeu de la dame" n'est pas inspirée de cet anim car j'y ai trouvé des ressemblances, bien que ça ne soit pas le même "jeu".
En plus, il y a une française qui chante! (bonjour la surprise lors de ce passage qui me file juste des frissons à chaque fois!)

The Million dollar detective : j'aime toujours quand il y a une sorte "d'affranchissement" du système sociétal par le biais de ses propres principes. Malgré une CGI moche, j'ai beaucoup aimé ce duo !

Made in Abyss : alors j'ai adoré l'anime, beaucoup moins le fil! qui suit juste après. Autant l'anime m'avait étonné par son côté obscur dans une apparence enfantine, autant le film me semble tomber dans une sorte de voyeurisme malsain sans véritable fond. Je trouve que le "fonctionnement" est trop basique.
J'ai la même déception avec Shingeki no Kiojyn :
[Montrer] Spoiler
j'avais adoré le début, je trouvais ça plein de promesses et au final, c'est juste une guerre quoi. Je pensais qu'il y aurait une réflexion sur l'existence de l'humanité, sur le relationnel créateur/création etc etc mais non, c'est simplement une guerre dans sa plus basique représentation

Ca n'empêche que ça reste très joliment raconté

Death Parade: Lui j'ai surkifé, en plus j'adore l'opening ! Je suis devenu fan du groupe Bradio juste après! :lol:
[Montrer] Spoiler
Je remets leur clip de l'op quand même, il vaut le détour! :lol:


J'avais aussi lu que beaucoup de fans avaient été déçus de la fin par rapport au manga, que c'était trop "américanisé"
Je n'ai pas lu le manga mais en tout cas, j'avais été bluffé par la fin perso que j'avais trouvé sublime! Peut-être suis-je trop américanisé ! :lol:


En vous relisant, il y a eu Flip Flappers que j'avais aussi beaucoup aimé!
Il y avait eu aussi No Game No Life, Kyousougiga, Acca-13.
Aussi Kekkai sensen et Boungou Stray Dog mais par contre seulement les 1ers saisons. Je ne sais pas trop pourquoi, peut-être parce que j'avais aimé mais pas non plus à attendre une autre saison...

Et en vrac (non pas que j'ai moins aimé mais ils ne me reviennent que maintenant):
Shinsekai Yori: avec 2 épisodes de Yamauchi-sama de toute beauté et tout de même un final bien gore de manière psychologique je trouve...
ANgel Beats!,
Zetsuen no Tempest,
évidemment : My Hero Academia! (mais je le place en-dessous de Omega par exemple et de StSeiya en général, hormis pour les parties TLC et Meikai/Elysion)
Un anim qui a débute fin 2020, je le mets tout de même car je l'avais trouvé très sympa : Wandering Witch - The journey of Elaina (sous ses airs d'Harry Potter, il s'y cache tout de même une certaine profondeur de réflexion bien sympa)

En film, j'avais vu en 2020 Nakineko (A Whisker Away) : une production Netflix qui m'avait bluffé! J'apprécie les films animés mais souvent, c'est un peu trop "grandiloquent" dans les sentiments je trouve.
Là, j'avais été plutôt bluffé par le côté gentillet de l'histoire tout en étant quand même bien ancré dans les croyances ancestrales nippones et celles-ci ne sont pas toujours roses!
J'avais trouvé le mélange bien dosé et j'avais été surpris de voir parfois un côté tout mignon être quand même, en profondeur, plutôt virulent!
Un superbe film pour moi et j'aimerais en retrouver un comme ça 8)

Bon, voilà pour ma liste qui est loin d'être exhaustive, je pense que j'en oublie plein que j'ai aimé mais dont je ne me souviens plus sur le moment mais en tout cas, je vous remercie pour ce moment revival !

Bon, je ne vous remercie pas pour m'avoir remis à Bradio, ça retourne en boucle maintenant! .... :roll:
Ouais en fait si, là aussi je vous remercie! :lol:

Précédente


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité