Anime : Denno Coil

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19114
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Anime : Denno Coil

Messagede Ialda le Jeu 17 Mai 2007, 12:17

Image

Dans un futur très proche, dans la ville japonaise de Daikoku City. Le principe de la réalité augmentée fait désormais partie intégrante de la vie de tous les jours de cette petite ville qui, à part cet ajout de l'informatique directement dans la vie urbaine, ressemble à n'importe quelle villle du Japon contemporain. Sauf pour les enfants, qui n'hésitent pas à utiliser des équipements à la limite de la légalité pour s'amuser avec la couche informatique de leur ville : animaux virtuels, virus, et surtout les "dennou megane", une paire de lunettes leur permettant d'interagir avec cette autre réalité.

Grimaces, contorsions, mimiques : l'animation des enfants dans ce premier épisode est fantastique et digne d'un film de Ghibli (logique, elle est dû à rien de moins que Toshiyuki Inoue et surtout Katsuya Kondo selon Pelleas). Comme dans un Kamichu, on se retrouve donc plongé dans les jeux d'une bande de gamins dans les rues de leur ville, à mi-chemin entre réalité et irréalité. Malgré l'argument technologique à la Lain, on ne retrouve pas le même type d'ambiance glauque. On est plus proche dans le fond d'une série fantastique avec la bande d'enfants qui se retrouve mêlée à des événements surnaturels comme dans Gakkou no Kaidan, voire Yumetsukai. Sauf qu'ici les classiques monstres du folklore japonais ont été remplacés par des virus informatiques, et par les non-moins terribles drones chargés d'assurer la sécurité de la ville - ce qui passe aussi par la destruction des animaux virtuels et des équipements des enfants.

Sans avoir été non plus completement ébaubi par le premier épisode, je trouve que Denno Coil a énormement de charme, et j'attends beaucoup des prochains épisodes ^^

Staff :
Réalisateur, script : Mitsuo Iso
Musique : Tsuneyoshi Saito (Tenchi Muyo In Love 2, Yami no matsuei, xxxHOLiC film)
Character designer : Takeshi Honda (Millennium Actress)
Directeur artistique : Hiroshi Gouroku (FLCL, Tokikake)
Studio : Madhouse
Diffusé sur la NHK

Dossier consacré a la série

Liens :
ANN
Trailer (avec OP de la série)
Preview
Site officiel
Dernière édition par Ialda le Jeu 17 Mai 2007, 15:19, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
PsyKos
Pilote de Bebop
 
Messages: 54
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 20:51
Localisation: Edenbridge - Aphelion

Messagede PsyKos le Jeu 17 Mai 2007, 12:35

Topic qui tombe super bien, je viens de terminer le visionnage du premier épisode et franchement, c'est vraiment une excellente surprise pour un début de journée !
Les personnages sont vraiment attachants et le toutou est énorme, tout autant que le reste d'ailleurs. Un monde réellement étrange, je sens que la suite va être BIG. Je vais essayer de garder le plaisir intact en ne me spoilant nul part ^^
Image

Avatar de l’utilisateur
Kaine
Pilote de Bebop
 
Messages: 117
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 18:12
Localisation: Paris

Messagede Kaine le Jeu 17 Mai 2007, 19:32

Bien aimé aussi ce premier épisode :D . Je serais moins dythirambique sur l'animation que l'a pu être Ial, car si je l'ai parfois trouvé très bonne sur certaines scènes, elle n'est pas non plus exempt de tous défauts.

Ce premier épisode comprend en tout cas pas mal de petites trouvailles très sympas.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19114
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Messagede Ialda le Jeu 17 Mai 2007, 20:47

Kaine a écrit:car si je l'ai parfois trouvé très bonne sur certaines scènes, elle n'est pas non plus exempt de tous défauts.


Je me doutais que tu dirais ça ^^ ;)

Avatar de l’utilisateur
Kaine
Pilote de Bebop
 
Messages: 117
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 18:12
Localisation: Paris

Messagede Kaine le Jeu 17 Mai 2007, 21:12

Ialda a écrit:
Kaine a écrit:car si je l'ai parfois trouvé très bonne sur certaines scènes, elle n'est pas non plus exempt de tous défauts.


Je me doutais que tu dirais ça ^^ ;)
Ah bon, je suis à ce point prévisible :lol: . En tout je regarderais quand même avec plaisir la suite :D .

Avatar de l’utilisateur
Magical_Kuro
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2050
Inscription: Lun 29 Oct 2007, 20:43
Localisation: Camp Monde

Messagede Magical_Kuro le Mar 20 Nov 2007, 20:24

Pas encore eu le temps de le voir, mais c'est dans mon planning^^


De ce que j'ai pu voir ou lire, je ne vais pas avoir trop de dépaysement par rapport à Zettai shonen, et La traversée du temps. Des séries magnifiques qui montrent la nouvelle génération de l'Animation Japonaise. Trés trés adultes dans la vision.
Dernière édition par Magical_Kuro le Mar 20 Nov 2007, 20:35, édité 1 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
Aphex
Vieux con
 
Messages: 1530
Inscription: Jeu 27 Sep 2007, 16:41

Messagede Aphex le Mar 20 Nov 2007, 20:32

Pour faire plaisir à Ialda, on va poster ici mais faire court. Pas l'inspiration :)

J'ai beaucoup accroché au début puis j'ai commencé à me lasser un peu passés les premiers épisodes, le côté tranches de vie enfantines m'ayant ennuyé. Mais à partir des épisodes 11-12, j'ai repris goût à cette série (l'épisode 12 -si je me plante pas- est une pure merveille d'inventivité et d'humour). Et la suite (j'en suis au 20) ne fait que monter en puissance.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19114
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Messagede Ialda le Mar 20 Nov 2007, 20:37

Aphex a écrit:Pour faire plaisir à Ialda, on va poster ici mais faire court. Pas l'inspiration :)


Merci, c'est gentil :D un petit geste pour une série qui le mérite bien.

Si vous êtes chauds on vous ressort le topic Oh! Edo Rocket aussi ? ^^

Avatar de l’utilisateur
Mattosai
Nanakiroxxe Cultist
 
Messages: 4863
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 23:36
Localisation: A l'auberge

Messagede Mattosai le Mar 20 Nov 2007, 20:42

Mdr , tu veux pas creer un topic spéciales ninjettes tant qu'on y est ? :b
Image

Avatar de l’utilisateur
Aphex
Vieux con
 
Messages: 1530
Inscription: Jeu 27 Sep 2007, 16:41

Messagede Aphex le Mar 20 Nov 2007, 20:53

Faudrait que je crée un topic Moyashimon :)

Avatar de l’utilisateur
Mattosai
Nanakiroxxe Cultist
 
Messages: 4863
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 23:36
Localisation: A l'auberge

Messagede Mattosai le Mar 20 Nov 2007, 20:57

Moyashimon ca a l'air rigolo (juste vu le 1er)
Image

Avatar de l’utilisateur
NoZ
Petit yôkaï
 
Messages: 29
Inscription: Mer 11 Avr 2007, 13:56

Messagede NoZ le Mar 20 Nov 2007, 20:59

Ialda a écrit:
Aphex a écrit:Pour faire plaisir à Ialda, on va poster ici mais faire court. Pas l'inspiration :)


Merci, c'est gentil :D un petit geste pour une série qui le mérite bien.

Si vous êtes chauds on vous ressort le topic Oh! Edo Rocket aussi ? ^^
Oh! Edo Rocket c'était prévu pour moi mais je n'ai jamais eu le courage de regarder le premier épisode :lol:

Je rejoins Aphex pour l'épisode 12, à voir absolument :)
(mais c'est loin d'être le seul épisode qui, à lui seul, vaut la peine de regarder la série dans son intégralité)

Moyashimon j'ai adoré le concept mais j'ai trouvé son utilisation complètement ratée, j'ai arrêté à l'épisode 3. Par contre ils vont s'en mettre plein les fouilles avec les produits dérivés :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19114
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Messagede Ialda le Mar 20 Nov 2007, 21:05

NoZ a écrit:
Ialda a écrit:
Aphex a écrit:Pour faire plaisir à Ialda, on va poster ici mais faire court. Pas l'inspiration :)


Merci, c'est gentil :D un petit geste pour une série qui le mérite bien.

Si vous êtes chauds on vous ressort le topic Oh! Edo Rocket aussi ? ^^
Oh! Edo Rocket c'était prévu pour moi mais je n'ai jamais eu le courage de regarder le premier épisode :lol:


Erreur tactique de leur part : ils avaient déplacés l'OP à la fin. Pourtant avec un thème aussi entrainant, le reste de l'épisode passait tout seul 8)

Aphex: sinon le topic Moyashimon est prévu, je n'ai juste pas eu le temps de le faire pour l'instant. Mais pas de problèmes si tu es volontaire ;)

Avatar de l’utilisateur
Aphex
Vieux con
 
Messages: 1530
Inscription: Jeu 27 Sep 2007, 16:41

Messagede Aphex le Sam 24 Nov 2007, 11:11

Episodes 21-23 : Pour faire court : wow (non, pas world of warcraft).

Avatar de l’utilisateur
Aphex
Vieux con
 
Messages: 1530
Inscription: Jeu 27 Sep 2007, 16:41

Messagede Aphex le Ven 07 Déc 2007, 01:12

Voilu. C'est fini.
Superbe final pour une très belle série dont l'intérêt n'aura fait qu'aller crescendo.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19114
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Messagede Ialda le Lun 10 Déc 2007, 17:38

Vu que Denno Coil a quand même bien le goût d'une prod à la Miyazaki, Ghibli World s'est amusé le mois dernier à récapituler les membres du staff de la série TV de Madhouse à avoir bossé chez papa Hayao. Ça donne :

Dennō Coil Staff with Studio Ghibli involvement:
Iso Mitsuo (磯光雄) - creator, series director, screenplay:
- Porco Rosso (key animation)
- Ocean Waves (key animation)
- Only Yesterday (key animation)

Kondō Katsuya (近藤勝也):
- Laputa: Castle in the Sky (key animation)
- My Neighbor Totoro (key animation, original design)
- Kiki's Delivery Service (animation director, character design)
- Only Yesterday (animation director)
- Porco Rosso (key animation)
- Ocean Waves (animation director, character design)
- Pom Poko (key animation)
- Princess Mononoke (key animation)
- My Neighbors the Yamadas (key animation)
- Howl's Moving Castle (animation supervisor, key animation)
- Ponyo on a Cliff (key animation)

Morita Hiroyuki (森田宏幸):
- Kiki's Delivery Service (in-between animation)
- My Neighbors the Yamadas (key animation)
- The Cat Returns (director, storyboard)

Sasaki Shinsaku (笹木信作):
- Porco Rosso (in-between animation)
- Pom Poko (in-between animation)
- On Your Mark (key animation)
- Whisper of the Heart (key animation)
- Princess Mononoke (key animation)

Yoshida Kenichi (吉田健一):
- Only Yesterday (key animation)
- Porco Rosso (key animation)
- Ocean Waves (key animation)
- Pom Poko (key animation)
- On Your Mark (key animation)
- Whisper of the Heart (key animation)
- Princess Mononoke (key animation)
- My Neighbors the Yamadas (key animation)

Hiramatsu Tadashi (平松禎史):
- The Cat Returns (key animation)

Kuwana Ikuo (桑名郁郎):
- On Your Mark (in-between animation)
- Pom Poko (in-between animation)
- Whisper of the Heart (in-between animation)
- Princess Mononoke (key animation)

Gouroku Hiroshi (合六弘-):
- The Cat Returns (background art)

Hata Ayako (秦綾子):
- The Cat Returns (key animation)

Inoue Ei (井上鋭):
- The Cat Returns (animation supervisor)

Inoue Toshiyuki (井上俊之):
- Kiki's Delivery Service (key animation)

Avatar de l’utilisateur
NoZ
Petit yôkaï
 
Messages: 29
Inscription: Mer 11 Avr 2007, 13:56

Messagede NoZ le Mar 08 Jan 2008, 21:21

Je l'ai finie hier (enfin >_>).
L'une des meilleures séries de l'année (peut-être même la meilleure pour moi à vrai dire), sans hésitation.

(et sans argumentation aussi parce que je suis un peu mort x_x)
De passage.

Avatar de l’utilisateur
El Basto
Soul of Chogokin
 
Messages: 1581
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 21:56
Localisation: perdu dans le wired

Messagede El Basto le Mar 15 Jan 2008, 12:25

Y a un pote qui m’a aussi fait l’éloge de cette série et a voulu me la faire découvrir par le biais d’un support numérique d’une capacité confortable. Il me dit :
- Mais si, tu verras, y a pas de sang (il connaît mes goûts :mrgreen: ) mais c’est ‘achement bien !!
Et moi de lui rétorquer, sèchement :
- le résumé de ct’anime sent la chaussette et est à la limite de me filer une colique de tricératops (vous reconnaîtrez sans mal ma poésie légendaire). N’insiste pas plus si tu veux que l’on reste en bon terme :o
J’ai préféré mettre le holà sur le champ, pensant que si je cédais d’un pouce, ça aurait été dans un délai plus ou moins long la porte ouverte à diverses écoeurantes chochotteries avec des fillettes à couettes équipées de porte-jarretelles en cuir, fouets, nekomimi, (liste non exhaustive)… le tout sur fond d’une shoujo-aïerie latente :o
Bref ses maintes tentatives de persuasion sont restées sans suite, j’ai continué à afficher un refus catégorique.
Là mon pote, fourbe et bas qu’il est, use d’un déloyal stratagème : il menace de ne pas me rendre ma collection de Berserk (que je lui avait prêté à contre-cœur une semaine auparavant, en lui priant d’être infiniment précautionneux pour ce que je considère être la prunelle de mes yeux ) si je ne jetait pas un œil au contenu illégal de sa galette de contrebande.
Berserk étant pour ainsi dire ma Bible, j’ai du me résoudre à me soumettre à ces exigences, non sans trouver ce chantage parfaitement ignoble et monstrueux. Je n’avais de cesse de penser à mes volumes de mangasse Berserk à la merci de cet odieux amateur de petites culottes.
Bref, je me suis finalement exécuter avec une servilité répugnante (mais bon l’enjeu est tel qu’on met sa fierté de côté dans les moments importants)

Et je dois dire que j’ai plutôt bien aimé la série, dont l’intérêt est loin d’être aussi infinitésimal que ce que le synopsis d’Animeka laissait présager (celui ANN est amha plus engageant).
Tout d’abord, l’univers de la série est vraiment particulier et fait preuve d’originalité, car les persos évoluent dans une ville mêlant réalité physique et réalité virtuelle par l’intermédiaire de lunettes spéciales, mais il y a également plein d’autres gadgets, trouvailles techniques et bêbêtes qui renforcent l’identité de l’oeuvre.
Concernant les persos, même si la majorité d’entre eux sont des gamins, ça n’est pas niais du tout.
Au niveau de l’histoire, grosso modo, la première moitié de la série nous familiarise avec l’univers et les persos, avec des épisodes dans l’ensemble plutôt légers dont certains passages sont souvent assez drôles.
Cette première partie évoque également des légendes urbaines propres à l’univers de Dennou Coil, dont l’élucidation des mystères se cachant derrière constituera le cœur de l’intrigue de la seconde partie de la série, où le ton sera plus sérieux.
Même si certains concepts sont un peu obscurs et qu’on a de cesse de se poser des questions dans cette deuxième partie, l’intrigue est très bien menée et l’excellent final répond à toutes nos interrogations.
Bref, c’est une bonne série avec une très bonne animation (c’est rare), un scénar’ pas con et sans fan-service inepte. Je l’ai bouclé en 3 jours.
Les reproches que je pourrais formuler, c’est peut-être un chara-design pas assez varié (j’avais un peu de mal à différencier les persos au début) et quelques petits coups de mou dans le rythme de la seconde partie.


P.S. : mon pote m’a rendu mes Berserk et a aussitôt pris rendez-vous chez le dentiste le plus proche ( :mrgreen: )

P.S. 2: il y a un tas de conneries dans ce post.
Image

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19114
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Messagede Ialda le Mar 15 Jan 2008, 17:33

C'est marrant parce que si de mon côté j'ai énormément aimé Denno Coil, au final j'aurais été un peu plus critique que toi sur certains points, comme les couleurs trop ternes ou une seconde partie un peu en dents de scie scénaristiquement parlant. Et côté terme technique c'était assez moyennement crédible, mais c'est vrai aussi qu'à moins de nous faire une grosse fumette à base de conscience planétaire unifiée à la Lain ou je ne sais quoi, ça aurait été dur de faire mieux.

A part ça j'ai adoré cette série, le charme qui s'en dégage et tout simplement les personnages et leurs mimiques qui les rendent aussi "vivants" et attachants que la bande de gamins de Peanuts (et pas seulement à cause du clebs).

Après Mamoru Hosoda les années précédentes on a un nouvel animateur qui fait donc ses débuts de réalisateur (enfin si on excepte Rah ep. 15) avec un résultat jouissif au final : le genre de prod qui rassure quant à l'avenir de l'animation japonaise.

(et puis de toute façon un type qui arrive à philosopher un épisode entier sur le thème d'une civilisation de poils de barbe ne peut être qu'un génie :lol: )

P.S. 2: il y a un tas de conneries dans ce post.


C'est du flan le coup du dentiste ? :cry: :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10724
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Messagede Gemini le Mar 15 Jan 2008, 18:36

Denno Coil, c'est mon anime de demain.
Rah, depuis que je suis en vacances, je tourne à un anime complet par jour (aujourd'hui : Romeo x Juliet) ^^ J'ai bien fait de préparer des stocks d'anime en prévision.
Mon opinion sur cet anime, normalement demain soir :wink:

Avatar de l’utilisateur
NoZ
Petit yôkaï
 
Messages: 29
Inscription: Mer 11 Avr 2007, 13:56

Messagede NoZ le Mar 15 Jan 2008, 20:53

Ialda a écrit:C'est marrant parce que si de mon côté j'ai énormément aimé Denno Coil, au final j'aurais été un peu plus critique que toi sur certains points, comme les couleurs trop ternes ou une seconde partie un peu en dents de scie scénaristiquement parlant. Et côté terme technique c'était assez moyennement crédible, mais c'est vrai aussi qu'à moins de nous faire une grosse fumette à base de
[Révéler] Spoiler
conscience planétaire unifiée à la Lain
ou je ne sais quoi, ça aurait été dur de faire mieux.

[...]

(et puis de toute façon un type qui arrive à philosopher un épisode entier sur le thème d'une civilisation de poils de barbe ne peut être qu'un génie :lol: )

[...]
Spa bien de mettre des spoils dans tes posts vilain monsieur qui téléphone sur les escaliers des gares parisiennes :mrgreen:

Pour les couleurs ternes, j'ai justement trouvé que ça donnait un petit côté nostalgique supplémentaire qui cadre très bien avec cette histoire s'articulant autour des premières aventures/émotions de jeunes enfants encore pleins de fantaisie et d'innocence, dans un univers virtuel qui s'étiole.
La fin en dents de scie (je pense surtout aux épisodes >21 avant le final) est effectivement le seul petit reproche que je pourrais faire à cette série.

L'épisode tout poilu (le 12 donc), on est d'accord :mrgreen:
De passage.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19114
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Messagede Ialda le Mar 15 Jan 2008, 22:34

Spa bien de mettre des spoils dans tes posts vilain monsieur qui téléphone sur les escaliers des gares parisiennes


:mrgreen:
"Tiens, un Noz qui passe..." *regard de la vache qui regarde défiler les trains* :lol:

Pour les couleurs ternes, j'ai justement trouvé que ça donnait un petit côté nostalgique supplémentaire qui cadre très bien avec cette histoire s'articulant autour des premières aventures/émotions de jeunes enfants encore pleins de fantaisie et d'innocence, dans un univers virtuel qui s'étiole.


Joliment résumé.
Thème de l'acceptation du changement et de la séparation toussa, comme d'habitude dans ce genre de récits prenant des enfants comme personnages principaux.
Un autre thème était parait-il les relations sociales, la manière dont sont connectés les gens, mais à part le personnage de Isako c'est un thème que j'ai completement loupé...

La fin en dents de scie (je pense surtout aux épisodes >21 avant le final) est effectivement le seul petit reproche que je pourrais faire à cette série.


Encore plus de denno-gadgets n'aurait pas fait de mal :D Et détailler précisement la manière dont un certain personnage a été manipulée (on a eu la théorie, un petit flashback aurait été le bienvenu).

Damned. Et dire que c'est le genre de série qui aurait été parfaite dans le catalogue de Geneon >_<

Avatar de l’utilisateur
El Basto
Soul of Chogokin
 
Messages: 1581
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 21:56
Localisation: perdu dans le wired

Messagede El Basto le Mar 15 Jan 2008, 23:07

Ialda a écrit:C'est marrant parce que si de mon côté j'ai énormément aimé Denno Coil, au final j'aurais été un peu plus critique que toi sur certains points, comme les couleurs trop ternes ou une seconde partie un peu en dents de scie scénaristiquement parlant.


C’est vrai qu’à certains moments on se demande où le scénario veut nous emmener et certaines révélations, qui nous perdent plus qu’elles nous aiguillent, semblent être un peu parachutées pour tenir le suspense jusqu’à l’ultime épisode. Et comme je l’ai dis avant, le rythme de cette seconde partie est un peu perturbant avec l’alternance de rush scénaristiques et d' épisodes (rares) où il ne se passe quasi rien.
Mais bon le tout se goupille très bien, tout s’explique et on a pas l’impression de s’être fait arnaquer en matant le machin.
Assurément une bonne série et une bonne surprise (un peu comme fantastic Children et Noein à l'époque)



Ialda a écrit:C'est du flan le coup du dentiste ? :cry: :mrgreen:


oui, j'ai su faire preuve de clémence :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10724
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Messagede Gemini le Mer 23 Jan 2008, 12:51

J'ai fini la série, je posterai ma critique normalement ce soir, quand j'aurai récupérer ma connexion (ici boulot).
J'ai bien aimé, c'est très original, mais sur la fin, il y a quelques boulettes dans le scénario.
Et dans la dernière scène du dernier épisode, une erreur type amusante : Yasako décroche avec sa main gauche, elle parle (toujours avec sa main gauche), pendant une phrase il y a un changement de scène, et là elle parle avec la main droite :lol:

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10724
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Messagede Gemini le Mer 23 Jan 2008, 18:04

Si je devais comparer Denno Coil à d’autres animes, je dirais qu’il a mi-chemin entre Serial Experiments Lain et Boogiepop Phantom, avec un soupçon de .hack//Sign et des enfants dans les rôles principaux. C’est sûr qu’en disant ça, cela fait un peu "machine à flinguer les neurones".
La première particularité de Denno Coil, c’est son univers, basé sur deux mondes superposés : le monde physique, et le monde numérique ; les lunettes des personnages, sortes d’ordinateurs, permettent de voir le monde numérique. Ce-dernier est une copie conforme du physique au niveau visuel, mais avec des ajouts : outre les animaux cybernétiques n’apparaissant qu’aux possesseurs de lunettes, nous y retrouvons nombre de concepts informatiques, tels que les virus et son alter-ego l’antivirus, les bugs, les meta-tags, les hackers, les nodes,… Evidemment, l’utilisation des lunettes n’est pas sans risque et cache de nombreux secrets, que les autorités et les industriels ne préfèrent pas ébruiter (d’où le lien avec le Projet .hack cité plus haut). Il faut donc s’habituer à contempler une représentation physique de notre bon vieux système informatique, et s’attendre à voir surgir au coin d’une rue un antivirus géant, rose, avec une tête d’ahuri.
La seconde particularité de Denno Coil, c’est son style. En effet, cette série mélange l’humour, le drame, la philosophie, l’action, l’absurde, le tout avec une enquête et la vie quotidienne des enfants munis de lunettes en arrière-plan. A ce titre, l’épisode du "peuple de la barbe" est le plus surprenant, puisqu’il reprend simultanément tous ces aspects, mis à part l’enquête.
Maintenant que tout cela a été expliqué, il faut aussi bien se dire que le scénario s’avère parfois nébuleux ; pas nécessairement compliqué, juste un peu flou. Un brouillard dont je suspecte l’auteur de s’être servi pour parfois faire prendre à l’histoire le chemin qu’il souhaitait sans pour autant donner trop d’explications, qu’il n’aurait pas forcément pu fournir ; mais perdu au milieu du reste de la série, cela ne se remarque pas trop (enfin un peu quand même).
Venons-en maintenant au point principal : cet anime est bien. Ses particularités font son originalité, et avec un concept si bien travaillé, c’est vraiment immersif ; je ne m'attarde pas sur les aspects techniques : ils sont excellents mais ce ne sont pas les atouts de cet anime.
Je n’avais jamais vu une telle série ; ce n’est plus une curiosité, c’est carrément un ovni. Après, ce sera à chacun de voir s’il adhère à ce monde stupéfiant (et pourtant si réel) et à l’histoire. Pour ma part, j’ai accroché, du moins sur la majorité de la durée de la série ; la fin apporte les réponses (il reste tout de même une ou deux zones encore sombres), mais sans trop savoir pourquoi, les événements eux-mêmes m’ont peu inspirés. De plus, cette série peut s’avérer déprimante au possible ; c’est un de ses aspects ressortant le plus fortement, en particulier sur la fin (l’épisode consacré à Denpa est pas mal non plus dans le genre).
Quoiqu’il en soit, en temps qu’anime le plus étrange de 2007, il est à découvrir pour les amateurs de scénarii tortueux, de mondes fouillés, et de séries anti-conformistes. Mais si vous ne jurez que par les shonen bourrins, Denno Coil n’est pas pour vous.

Suivante


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 2 invités

cron