[SFC] Seiken Densetsu

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Jeux vidéo : Amis des pixels ou de la Next generation bienvenues !

Retourner vers Jeux vidéo

Avatar de l’utilisateur
Yo-Dan
Ryo versus Massue
 
Messages: 943
Inscription: Mer 24 Aoû 2011, 01:08

[SFC] Seiken Densetsu

Messagede Yo-Dan le Lun 29 Aoû 2011, 00:43

Image

Après avoir correctement galéré pour mettre la main dessus via le cartmodding - technique que je redoutais être une sorte de tuning pour consoles - j'ai fini par donner corps à une convoitise qui commençait à virer au fantasme. Pour rappel, Seiken Densetsu III (la suite du cultissime "Secret Of Mana" chez nous), né lors des derniers souffles de la 16 bits de Nintendo, n'est jamais sorti ailleurs qu'au Japon. Ce qui a valu à des teams de trad' d’accomplir un boulot - bénévole, cela va sans dire - de folie, pour qu'on puisse en profiter malgré tout.
J'ai longtemps résisté aux sirènes de l'émulation pour découvrir le jeu sur ma bonne vielle SNES, de manière à ne pas sacrifier ne serait-ce qu'une poussière du rendu optimal.

J'ai moins de 3h de jeu dans les pattes, mais le jeu est définitivement magnifique. Et je n'arrive décidément pas à comprendre qu'on ait marginalisé à ce point les graphismes 2D. Pour les connaisseurs de la saga, on avait même atteint des sommets esthétiques avec "Legend Of Mana" sur PS One (mais le jeu demeurait décevant).
Tout apparaît parfait, prenant, soigné, absolument charmeur, et terriblement addictif. Je suis vraiment comblé. A un détail près : les combats en temps réel sont bizarrement brouillons et bourrins. Votre perso' ralentit lorsqu'il passe en mode "attaque", et le maniement s'en ressent tant il devient à la fois lourd et imprécis.
C'est une tare mineure, mais une tare très dommageable malgré tout. Sans ça, c'était certainement un candidat très sérieux pour postuler au titre de plus grand action-RPG de tous les temps. C'est d'ailleurs déjà la place que beaucoup lui accordent.

Image
Rosseur compulsif de Liévros depuis 1994.

Avatar de l’utilisateur
Wonk
Ryo versus Massue
 
Messages: 986
Inscription: Mar 15 Jan 2008, 01:34

Re: Vous jouez à quoi en ce moment ?

Messagede Wonk le Lun 29 Aoû 2011, 01:05

Les Seiken Densetsu et leur dérivés ont tristement sombré depuis l'époque glorieuse de la SNES mais Seiken Densetsu II reste pour moi le meilleur JRPG de cette console.
Il y a 2 ans j'avais trouvé un multitap pour pouvoir y jouer à 3 avec mes deux frangins et il se trouve qu'on a refini le jeu ( Seiken Densetsu II ) pile poil pour Noël dernier. Ce qu'on ne se rappelait pas c'est que lors de la fin du jeu il neige. C'est tout con mais ça a donné à ce Noël un cachet inoubliable en ce qui me concerne.
Well you needn't ...

Avatar de l’utilisateur
Yo-Dan
Ryo versus Massue
 
Messages: 943
Inscription: Mer 24 Aoû 2011, 01:08

Re: Vous jouez à quoi en ce moment ?

Messagede Yo-Dan le Lun 29 Aoû 2011, 07:46

Les opus 3D sont effectivement sans intérêt, et je ne cesserai jamais de regretter qu'on n'ait pas apporté à cette saga culte tout le soin qu'elle méritait.
Et même si je n'ai encore que peu avancé sur Seiken III, je sais déjà que, comme toi, je lui préférerai son aîné. Pour des raisons de toute façon à la fois objectives, mais aussi directement liées à la nostalgie, je doute de toute façon qu'aucun jeu ne me passionne encore comme celui-ci avait su le faire.

En revanche, perso' je joue aux RPG en solitaire. J'aime trop me perdre à faire du leveling intempestif en me baladant dans certaines zones. Ou perdre un quart d'heure à visiter absolument toutes les habitations d'un village improbable.
Quitte à désespérer devant la bêtise de certains de mes compagnons, bloqués à courir contre un rocher ou un arbre... :32:
Rosseur compulsif de Liévros depuis 1994.

Avatar de l’utilisateur
Wonk
Ryo versus Massue
 
Messages: 986
Inscription: Mar 15 Jan 2008, 01:34

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede Wonk le Lun 29 Aoû 2011, 17:33

Je comprends mais l'experience de jeu à 3 est aussi très bonne sur Secret Of Mana.
D'ailleurs SDIII la permet-il aussi ?
Cette histoire de mettre une rom traduite dans une cartouche me fait des trucs physiologiquement honteux en dessous de la ceinture.
Well you needn't ...

Avatar de l’utilisateur
Child
Petit yôkaï
 
Messages: 10
Inscription: Lun 29 Aoû 2011, 16:33
Localisation: Lille

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede Child le Lun 29 Aoû 2011, 19:09

Wonk a écrit:D'ailleurs SDIII la permet-il aussi ?

Si je ne me trompe pas, c'est bel et bien possible, en tout cas à deux ça fonctionne, j'ai fais un petit bout de ce SDIII avec un pote.

Je vais d'ailleurs donner mon avis sur ce SDIII et en profiter pour parler du 2:
Bon je vais sûrement choquer nombre d'entre-vous, mais je n'ai jamais réussi à accrocher aux Seiken Densetsu, malgré ses graphismes somptueux, sa BO à couper le souffle, j'ai trouvé trop de choses à redire.
Et puis surtout je ne peux m'empêcher de le comparer à Terranigma qui, pour moi, le surpasse en tout point ( enfin peut-être pas au niveau de la BO et des graphismes, mais c'est, encore une fois pour moi, les seuls points forts de ces Seiken Densetsu ).

Avatar de l’utilisateur
Yo-Dan
Ryo versus Massue
 
Messages: 943
Inscription: Mer 24 Aoû 2011, 01:08

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede Yo-Dan le Lun 29 Aoû 2011, 22:01

Seiken 3 ne se joue à trois que via la version cartmoddée. Le jeu officiel est limité à deux joueurs pour des raisons que j'ignore. Les mecs qui sont à l'origine des versions traduites sont à bénir, vraiment.

Mais sur ce point, j'ai bien conscience d'être une relative exception. Pour beaucoup de gamers, la possibilité de se cogner entre 20 et 50h de jeu à trois est une bénédiction. Il s'agit donc objectivement et de toute évidence d'un bon point. Pour ma part, j'ai tendance à associer le jeu à plusieurs aux titres plus arcades, et je ne supporte pas d'être "limité" dans mes interminables phases d'exploration par une tierce personne. Les RPG me rendent légèrement autistes.

Child a écrit:Bon je vais sûrement choquer nombre d'entre-vous, mais je n'ai jamais réussi à accrocher aux Seiken Densetsu, malgré ses graphismes somptueux, sa BO à couper le souffle, j'ai trouvé trop de choses à redire.
Et puis surtout je ne peux m'empêcher de le comparer à Terranigma qui, pour moi, le surpasse en tout point ( enfin peut-être pas au niveau de la BO et des graphismes, mais c'est, encore une fois pour moi, les seuls points forts de ces Seiken Densetsu ).


Seiken II et III accusent évidemment quelques imperfections en termes de Gameplay, mais le système de jeu usité demeure une perle, à l'exact point d'équilibre entre les phases d'action pures à la Zelda, et les caractéristiques plus typiques du RPG pur et dur.
Mais là où le jeu fait vraiment la différence, ce n'est même pas tant sur le plan de la réalisation (même si le troisième volet est un véritable émerveillement), c'est plus volontiers sur celui de l'ambiance. C'est ce qui a construit son culte : beaucoup de joueurs ont joué à "Secret Of Mana" en ayant eu littéralement l'impression de quitter cette planète. Et j'exagère si je veux.
Après, vrai que l'OST y est pour beaucoup. Mais à ce niveau d'excellence, ça n'a plus rien d'accessoire, c'est un véritable et énorme atout.
Rosseur compulsif de Liévros depuis 1994.

Avatar de l’utilisateur
Child
Petit yôkaï
 
Messages: 10
Inscription: Lun 29 Aoû 2011, 16:33
Localisation: Lille

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede Child le Lun 29 Aoû 2011, 22:32

Yo-Dan a écrit:Beaucoup de joueurs ont joué à "Secret Of Mana" en ayant eu littéralement l'impression de quitter cette planète. Et j'exagère si je veux.
Après, vrai que l'OST y est pour beaucoup. Mais à ce niveau d'excellence, ça n'a plus rien d'accessoire, c'est un véritable et énorme atout.

C'est vrai que j'ai lu ce genre d'impressions un peu partout, enfin la magie n'a pas du opérer avec moi, peut-être parce que le jeu à plusieurs ( j'ai joué à SDII uniquement en mode multi, à trois d'ailleurs ) ne permet pas cette immersion.
Je devrais m'y essayer en solo à l'occasion !

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18766
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede Ialda le Lun 29 Aoû 2011, 23:55

C'est périlleux de vous lire si vous donnez autant envie de refaire les vieux jeux à chaque reprise :)

SoM fût un jeu magique de mon adolescence, de son écran-titre cultissime aux voyages à dos de flammie, la découverte de chaque nouvelle région et de son style graphique très particulier (et régulièrement magnifiquement coloré), ou plus sombre les derniers donjons comme ce moment où on traverse les ruines d'un ancien métro...

Seiken II et III accusent évidemment quelques imperfections en termes de Gameplay, mais le système de jeu usité demeure une perle, à l'exact point d'équilibre entre les phases d'action pures à la Zelda, et les caractéristiques plus typiques du RPG pur et dur.


Juste un regret sur le gameplay de SoM et puisque tu cites Zelda : la quasi-absence d'énigmes à résoudre (de mémoire j'en vois qu'une seule notable, celle de la forêt des 4 saisons).

Après, vrai que l'OST y est pour beaucoup. Mais à ce niveau d'excellence, ça n'a plus rien d'accessoire, c'est un véritable et énorme atout.


Et sans doute l'élément du jeu qui reste le plus longtemps dans les souvenirs du joueur :
Pure night
Meridian dance
Together always
Thick of it

Sans doute l'un des sommets de Kikuta - la BO de Soukaigi pourrait revendiquer sans rougir la seconde place :
Ancient power
Angel
Fire wire (la plus "typée" SoM)
Quake
Lovely strains (bonus track)

Avatar de l’utilisateur
Yo-Dan
Ryo versus Massue
 
Messages: 943
Inscription: Mer 24 Aoû 2011, 01:08

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede Yo-Dan le Mar 30 Aoû 2011, 10:47

Ialda a écrit: fût un jeu magique de mon adolescence, de son écran-titre cultissime aux voyages à dos de flammie, la découverte de chaque nouvelle région et de son style graphique très particulier (et régulièrement magnifiquement coloré), ou plus sombre les derniers donjons comme ce moment où on traverse les ruines d'un ancien métro...


Le passage le plus frontalement "anachronique" que tu cites - le métro - représentait pourtant un vrai risque. Celui de venir briser l'atmosphère enchanteresse que le jeu s'était évertué à construire jusque là, et pourtant, il déjoue le piège les doigts dans le nez. Je le dis avec d'autant plus d'assurance qu'un autre jeu que j'apprécie beaucoup, à savoir "Secret Of Evermore" (jeu sous-estimé qui paie entre autres la confusion entretenue jadis par certains publicitaires, qui l'avaient plus ou moins vendu comme une suite de "Secret of Mana", ce qu'il n'est évidemment pas), perd des points sur ses séquences froides et futuristes. Difficile d'incorporer ce type d'ambiance quand on table sur des milieux plus "organiques" à la base.

Ialda a écrit:Juste un regret sur le gameplay de SoM et puisque tu cites Zelda : la quasi-absence d'énigmes à résoudre (de mémoire j'en vois qu'une seule notable, celle de la forêt des 4 saisons).


C'est exact, même si tout à fait volontairement, le soft ne cherche pas à jouer cette carte-là. Tout au mieux on a quelques mécanismes à actionner de manière à ouvrir certains passages (je pense notamment au palais du feu), mais rien qui mériterait le titre "d'énigmes", et encore moins une comparaison avec Zelda.

(Je me fendrai probablement d'un double-test un jour, pour Seiken II et III. Ce topic dédié m'y poussant, l'air de rien).
Rosseur compulsif de Liévros depuis 1994.

Avatar de l’utilisateur
kyouray
Rédac : Hikikomori
 
Messages: 2595
Inscription: Ven 05 Oct 2007, 01:04
Localisation: Fuyuki

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede kyouray le Mar 30 Aoû 2011, 13:08

Yo-Dan a écrit:Je le dis avec d'autant plus d'assurance qu'un autre jeu que j'apprécie beaucoup, à savoir "Secret Of Evermore" (jeu sous-estimé qui paie entre autres la confusion entretenue jadis par certains publicitaires, qui l'avaient plus ou moins vendu comme une suite de "Secret of Mana", ce qu'il n'est évidemment pas), perd des points sur ses séquences froides et futuristes. Difficile d'incorporer ce type d'ambiance quand on table sur des milieux plus "organiques" à la base.

Excellent jeu oui qui fut également les débuts du compositeur Jeremy Soule qui en plus de nous avoir délivré de excellentes musiques, a su instaurer de vraies ambiances sonores via le soin apporté aux bruits de fond. Autant être franc, le dernier monde est un gâchis et paraît bien fade à côté des premiers mondes même s'il reste dans la thématique des époques. Heureusement que cette partie reste courte et que le chien-toaster sauve le tout mais il y avait moyen de faire quelque chose avec cette partie je suis sûr.
Il est dommage qu'il fut incendié par la presse à cause de son faux statut comme tu l'as indiqué.

Avatar de l’utilisateur
Yo-Dan
Ryo versus Massue
 
Messages: 943
Inscription: Mer 24 Aoû 2011, 01:08

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede Yo-Dan le Mar 30 Aoû 2011, 13:25

Pour ce que je crois me rappeler, "Secret Of Evermore" avait recueilli de très bons papiers dans la plupart des titres de presse spécialisés de l'époque. Ce sont plutôt les joueurs, se sentant floués pour certains, qui ont conspué le jeu en lui reprochant d'être une arnaque. Vrai que la manoeuvre est critiquable, jusqu'à la similarité des titres. Certains lui ont aussi reproché son ambiance glauque, à des milles nautiques de l'essence Heroic Fantasy des Seiken Densetsu. Pour dire les choses plus clairement, le jeu est très nettement Américanisé, jusqu'aux similitudes (voulues ?) entre le protagoniste principal et Marty McFly. Et pour cause : c'est bien la branche US de Squaresoft qui s'est chargé du développement. Et ça se voit.
Il n'empêche que le jeu est très bon, d'autant même que sur certains points, il corrige les défauts de "Secret Of Mana". Sans l'égaler bien évidemment, mais ça méritait d'être dit.

Quant aux musiques de Jérémy Soule, ça me fait vraiment plaisir que tu le cites. Il a accompli un petit miracle en effet. Et pour le coup, ses thèmes troubles et mystérieux collent à merveille à l'atmosphère du jeu. C'est ma seconde OST favorite, tout simplement.
Rosseur compulsif de Liévros depuis 1994.

Avatar de l’utilisateur
Yo-Dan
Ryo versus Massue
 
Messages: 943
Inscription: Mer 24 Aoû 2011, 01:08

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede Yo-Dan le Lun 11 Juin 2012, 22:42

Un an plus tard, je reviens avec un test Retro de 500 lignes. :roll:

Seiken Densetsu III

Image

Suite du cultissime « Secret Of Mana », épisode-phare d'une saga que personne n'a oubliée malgré son assassinat 3D, Seiken Densetsu III fut pour beaucoup une sorte de fantasme vidéoludique ultime. Sorti au Japon en 95, Square Soft, semblant ignorer à quel point son aîné avait pourtant cartonné sur les marchés US et Européens, ne laissera pas un de ses meilleurs jeux 16 bits s'aventurer en dehors des contrées nippones. Décision forcément dure à avaler pour une horde de fans alléchés et frustrés, qui n'allaient toutefois pas en rester là.

Difficile en effet de démarrer ce test sans applaudir une fois de plus l'énorme taf' des teams de traduction à l’œuvre sur ce Seiken 3. Car ce sont bien eux qui ont donné bénévolement de leur temps pour permettre à des milliers de joueurs de parcourir autre chose qu'une aventure incompréhensible, dans l'espoir, à défaut, de se nourrir des quelques qualités universelles du soft : des graphismes comptant parmi les plus beaux jamais conçus sur 16 bits, et une bande-son à peu près à la hauteur de son illustre grande sœur. Mais comme un jeu de cette envergure ne s'apprécie correctement qu'en bénéficiant de tout ce qui en construit l'atmosphère, sans même parler du défi que représente la maîtrise du gameplay en l'absence d'éléments de compréhensions solides, certains comme moi ont patiemment attendu un miracle. Un miracle qui est arrivé puisque non-seulement j'ai pu mettre la main sur une version française d'excellente qualité – je n'ai pas noté plus de 2 ou 3 maladresses de traduction, absolument mineures – mais j'ai aussi eu la chance de bénéficier d'une version cartmoddée, c'est à dire portée sur une véritable cartouche SNES, pour y jouer dans les conditions du « réel ». La précision n'est pas vaine, puisque les habitués de l'émulation le savent très bien : il faut utiliser des filtres graphiques, et des manettes non-officielles de qualité plus ou moins correcte, pour y jouer sur PC dans des conditions décentes. Mais ce n'est jamais exactement la même chose, raison pour laquelle Je n'ai pas cédé aux sirènes de l'émulation, pour enfin, en 2011, jouer à un jeu qui n'est pas sorti, et que j'ai attendu plus de 15 ans. Le monde des geeks est formidable.

Image Image
Un aspect intéressant du jeu : l'alternance jour/nuit, qui au-delà de la claque graphique, pourra avoir des répercussions sur vos personnages.

L'histoire, une marre à clichés ?

S'il est un point qui appelle à faire preuve d'une certaine clémence, voire d'une forme de bienveillance complice, lorsque l'on parle d'un Seiken, concerne le caractère stéréotypé du scénario. Peut-être plus encore que les autres représentants du genre, la saga mouline des figures imposées scénaristiques assez béantes : il est question d'une malédiction des Dieux, d'une épée et de guerriers légendaires, d'un arbre source de vie, et de péripéties géographiques qui vous entraîneront immanquablement dans des forêts, des paysages glacés et des déserts de sable. Je ne m'y attarderai pas trop, principalement par peur du spoiler malheureux, mais grosso-modo, les indéboulonnables du genre sont là, avec leur lot de rebondissements plus ou moins bien sentis. Mais paradoxalement, l'essence de la série réside aussi en ces archétypes presque grossiers, qui s'ils venaient à manquer, nous laisseraient probablement sur notre faim. Il appartient de toute façon aux références de manipuler les symboles les plus distinctifs d'un genre que d'une certaine façon, ils définissent. Et Seiken Densetsu peut justement se revendiquer de ces références, ça tombe bien.

Image Image
Les statues en or vous permettent de faire coup double en sauvegardant, et en refaisant le plein de magie/santé. A droite, l'écran en marge des menues déroulant, un peu bordélique, mais primordial.

En terrain connu, mais pas trop

Parmi les nouveautés qui font de cette suite bien plus qu'un relifting graphique, il y a ce choix d'emblée de partie, déjà crucial : 6 personnages – au passage, tous parfaitement charismatiques – vous sont proposés, et il vous faudra en sélectionner 3. Et si c'est déjà crucial, c'est bien parce que le reste de votre partie dépendra largement de l'équipe que vous aurez constituée, en tant qu'il sera préférable qu'elle soit complémentaire, pour mettre en place des schémas tactiques valides lors des combats à venir. Évitez donc les associations exclusives de gros bras, ou à l'inverse de frêles jeunes filles guérisseuses. Vous aurez besoin des apports de différents profils.
Mais ce que cette diversité de protagonistes apporte de plus notable au jeu, c'est une rejouabilité hors normes. Au moins trois prologues différents, avant une trame scénaristique certes plus linéaire, mais surtout des évolutions de personnages particulièrement nombreuses et assez stratégiques. Chaque perso' pourra – devra, en fait, si vous voulez vous donner une chance – changer deux fois de classe durant le jeu. Là encore, mieux vaudra ne pas s'en remettre au hasard, et réfléchir à ce qui pourra se révéler le plus profitable à votre trio. Il vous appartiendra en effet de choisir entre ombre et lumière, pour respectivement augmenter les capacités offensives ou défensives de vos personnages. Cela influera notamment sur les magies que vous serez en mesure d'apprendre, et donc sur les niveaux d'expérience des différents critères d'évolution des perso' : force, agilité, esprit, intelligence, chance, vitalité etc. Vous avez la main sur tout, et n'importe quel « level-up » suppose un choix : que choisirez-vous d'augmenter ?
Selon vos préférences de jeu et vos affinités tactiques, à vous d'être perspicace. Et c'est ce qui me pousse à dire que les duels face aux boss sont notamment bien plus intéressants – et plus épiques – que dans « Secret Of Mana », où il suffisait de bombarder la magie idoine, sur une cible à qui il ne fallait pas laisser le temps de réagir. A deux ou trois exceptions près (Tigror, et le Démo Mana par exemple, pour les connaisseurs), c'était un écueil systématique. Cette fois, je n'ai à vrai dire utilisé pour ma première partie que des magies de soin, et n'ai attaqué qu'avec les charges permises suite aux changements de classe : après plusieurs coups portés, chaque perso verra en effet une barre d'énergie se remplir, et une fois celle-ci pleine, vous pourrez envoyer une sorte de furie qui fait plus ou moins mal selon les profils. Ces furies ne vous seront toutefois accessibles qu'après votre premier changement de classe.
Ce fut pour ma première partie ma seule arme offensive, ayant fait le choix de concentrer mes efforts sur les magies défensives. Et je sais qu'il me sera possible de changer totalement mon fusil d'épaule si je veux retenter l'aventure, avec d'autres personnages, des classes et des caractéristiques différentes.
Seiken 3 se boucle pour un habitué en une vingtaine d'heures de jeu, mais on se le refait volontiers au moins deux fois, sans avoir l'impression de rejouer tout à fait à la même chose. C'est une qualité suffisamment rare pour être soulignée.

Image Image

Et Pourtant...

Si l'on pensait pouvoir titiller la perfection de suffisamment près pour tenir entre nos mains le jeu d'action-RPG ultime – ce que pas mal d'observateurs pensent d'ailleurs encore aujourd'hui, malgré tout – quelques défauts notables doivent nous conduire à la nuance. Pour le moins gênant d'entre eux, soulignons quand même que les menus sont étonnamment moins ergonomiques et instinctifs que ceux de « Secret Of Mana ». Tout n'est pas accessible depuis les menus circulaires déroulants, et pour ce qui concerne notamment la gestion des armes et armures, on perd du temps à naviguer d'un écran à l'autre. On retrouve malgré tout la plupart des options de son prédécesseur, avec la bonne idée cette fois-ci de pouvoir gérer un inventaire : cela vous permettra de vous mettre de côté des objets que vous pourrez échanger avec ceux du menu déroulant, ou de stocker ceux que vous craignez d'épuiser trop vite. Pratique.
Plus gênant, et seul véritable point noir du soft : les phases d'action/exploration sont bourrines et bordéliques. Autant dans « Secret Of Mana », vous pouviez – à la manière d'un Zelda 2D, en quelques sortes – affronter ou non les monstres que vous croisiez, autant cette fois-ci vos perso' se mettent à ralentir lorsque des ennemis se trouvent à l'écran , ne vous laissant guère le choix que de croiser le fer. Là encore, admettons. Le problème, c'est que le Gameplay en devient lourd : vous tapez comme un sourd sur le bouton de frappe, sans forcément chercher à vous déplacer correctement, ou faire preuve d'un minimum d'adresse au combat. Pas de skills requises, tout ne consistera guère qu'à vous assurer que vous bénéficiez d'un level suffisant pour vous mesurer aux monstres de tel ou tel environnement, et de soins suffisants pour aller au bout de votre périple. On s'y fait, et cela permet de se concentrer sur une forme d'équilibre nécessaire dans l'équipe, entre ceux qui doivent cogner, et ceux qui doivent guérir. Mais si le jeu avait été plus plaisant dans ces phases-là, c'était le coup de maître absolu. Là en l'occurrence, c'est ce qui en fait à mon sens un jeu très légèrement inférieur à son grand-frère. Même si sur ce point, comme dirait l'autre, « ça se discute ».

Image Image
Plusieurs façons de voyager dans le jeu : par les canons, le bateau, le poisson-rasta (?!), et bien évidemment, Flammy.

Chef d’œuvre ?

Il n'empêche, j'ai attendu ce jeu avec une impatience qui aurait pu me conduire 100 fois à le trouver finalement décevant. Fantasmer un jeu pendant plus de 15 ans, c'est en général ce qui conduit tout droit au « J'en attendais mieux ». Sauf qu'il passe avec brio ce qui constituait son défi numéro 1 : rendre hommage à l'incroyable atmosphère immersive et émouvante de la saga. C'est un vrai Seiken, pas une pâle copie d'un jeu culte. Déjà parce que les personnages sont d'une classe monstre, parce que le bestiaire rappelle évidemment « Secret Of Mana » sans se contenter de le singer, parce que l'esthétique du jeu est tout bonnement bluffante, parce que les boss en jettent grave, parce qu'on s'émerveille comme des idiots à visiter chaque habitation de chaque village pour ne pas en perdre une miette, et parce que Hiroki Kikuta a encore fait des merveilles à la musique. Un peu plus centré sur l’action, globalement plus sombre, et plus épique par endroits – j'ai dû batailler plus d'une demi-heure contre le dernier Boss - « Seiken Densetsu III » garde ce qui a fait la légende de son aîné, à savoir cette espèce de soin constant apporté à l'ambiance, à la fois respectueuse des traditions les plus classiques du genre, et suffisamment personnelle pour ne pas tomber dans le piège du « pareil en moins bien ».
Témoin intact d'un âge d'or du RPG qui ne galvaude pas son nom, « Seiken Densetsu III » mérite tout l'intérêt des amateurs du genre, au delà des seuls retrogamers.

Image
Les magies en jettent, si seulement vous en doutiez.


Technique
La 2D ne vieillit pas, ce jeu en apporte une énième preuve éclatante tant c'est un régal graphique absolument intégral. Tous les environnements impressionnent, d'autant que la plupart bénéficie d'une alternance jour/nuit du plus bel effet. Par ailleurs, les animations, certes minimalistes, remplissent largement leur office et contribuent même au charisme des personnages. Comme le tout est saupoudré de magies qui en jettent bien comme il faut, c'est le sans faute indiscutable.

Gameplay
Du nettement mieux par rapport à « Secret Of Mana » quand il vous faut affronter des Boss, ou gérer le leveling de vos perso', mais aussi du nettement moins bien lors des phases pourtant nombreuses d'action, particulièrement confuses. Dans l'ensemble, ça reste une niche de bonne idées dont on se demande pourquoi elles se sont envolées aujourd'hui.

Durée de vie
Si vous ne comptez le finir qu'une fois, c'est entre 20 et 30 heures d'efforts. Si vous voulez profiter de tout ce que le jeu a à offrir via sa multitude de personnages, et d'options d'évolution du système de classes pour chacun d'entre eux, multipliez au moins par 3.

Bande son
On n'atteint pas tout à fait le niveau de magnificence de l'épisode précédent de la saga sur ce point, mais on en est si proche qu'il faudrait être particulièrement pointilleux pour faire la fine bouche.

Intérêt
L'aventure se parcourt sans jamais s'ennuyer, délestée qui plus est des phases de leveling répétitives qui marquaient la progression d'un « Secret Of Mana ». Mieux que ça, elle procure une émotion propre à la saga, et rend un hommage vibrant à son nom. On ne pourra malheureusement pas en dire autant des suites à venir, alors si vous êtes client et que vous en avez l'occasion, faîtes-vous votre propre idée.

Image
Rosseur compulsif de Liévros depuis 1994.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18766
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede Ialda le Mar 12 Juin 2012, 23:54

Remarquable article. Ta remarque sur les menus est particulièrement vraie, le ring menu de SoM doit être l'une des interfaces les plus ergonomiques que j'ai eu le plaisir de manipuler dans un Square.
Qu'est-ce qu'il a pu nous faire baver dans les pages imports des magazines de l'époque; ses systèmes jour/nuit, le multiclassage de perso, les chemins multiples en fonction des persos sélectionnés, tout concourrait à laisser espérer un jeu qui pousse encore plus loin les possibilités esquissées par un SoM peut-être un peu simple par certains aspects.
Je crois me souvenir d'une double page d'anthologie dans Joypad avec SK3 d'un côté et Chrono Trigger de l'autre - ces vieilles images de proto, avec cette scène de Robo & cie autours d'un feu de camp dans une forêt la nuit, assaillis par des nuisibles nocturnes - à moins que ce ne soit Dragon Quest 6 ? Lequel était déjà un petit miracle de graphisme toujours naïf mais surtout coloré, une première pour la série et frappant si on compare avec un DQ5 à peine quelques années auparavant.
C'est un peu tout ça que m'évoque Seiken Densetsu 3 : l'age d'or du jeu japonais, des regrettés disparus - où ceux qui ne sont pas loin de l'être aujourd'hui -, les Hudson, Sega, le Konami de Parodius, le Square de FF6 et l'Enix de Actraiser, qui est aussi l'age d'or d'un graphisme 2D encore un poil terne au début des 16 bits et qui deviendra riche et flamboyant avec la fin de la génération, jusqu'à ce que commence la suivante et que le serpent tri-dimensionnel ne vienne envoyer tout balader : il faudra attendre presque dix ans derrière pour retrouver sur nos écrans le même degré de qualité artistique auquel les 16 bits étaient arrivées, ce flair visuel qui fait dire au joueur, en revoyant les images d'un Half-Life 2 et au même titre qu'un Yoshi Island, que décidément ça n'a pas vieilli...

Ça m'étonne quand même un peu de voir Seiken Densetsu 3 sembler conserver cette aura de titre légendaire plus de quinze ans après sa conception; comme de juste j'imagine que les raisons sont multiples : le quasi-naufrage ultérieur de la série, le fait qu'il ne soit jamais arrivé chez nous et son statut de figure emblématique pour toute une scène de la traduction de roms au début des années 2000, la beauté de ses visuels qui ne s'est pour ainsi dire pas dépareillée, les noms de Nob ou de Kikuta... même sur le web nippon il m'arrive souvent de tomber encore sur un fanart, un doujin, un site de fan, un paquet de threads sur 2ch...
Là où d'autres titres du même niveau de qualité ,au moins graphique, un Phantasy Star 4, un Wonder Project, donnent l'impression d'être passés plus rapidement à la trappe.
Curieux.

Un des premiers objectifs que je me suis fixé maintenant que j'ai mis la main sur une PSP, c'est de jouer à Seiken 3 dessus (et Mother 3) dès qu'elle aura été flashouillée.
Seiken 3 dans sa poche: l'hérésie a du bon.
J'ai juste un problème mineur à résoudre au préalable : terminer Monster Hunter :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Yo-Dan
Ryo versus Massue
 
Messages: 943
Inscription: Mer 24 Aoû 2011, 01:08

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede Yo-Dan le Mer 13 Juin 2012, 10:57

Déjà, merci de l’accueil que tu réserves à cet amas de texte impromptu, j’étais pas convaincu de ma légitimité à réapparaître ici avec ça, après m’être fait muet pendant un an.
Mais quelque chose que je note par rapport à ce que tu appelles « l’âge d’or » du jeu, et qui fluctue certainement volontiers au gré de nos vies de joueurs et de nos rapports subjectifs/nostalgiques aux époques et aux machines, c’est qu’en 95 – année de la sortie de Seiken 3 – la 16 bits de Nintendo est considérée comme largement déclinante. Mourante, plus exactement. Et ce alors qu’elle propose nombre de ses meilleurs jeux, à l’amorce du règne de la PS One. Je fais partie de ceux qui considèrent que l’obsession du photo-réalisme sauce next-gen est responsable d’une part de désenchantement, et de la lente destruction des mondes imaginaires. Mais on aurait dû se poser quelques questions lorsque Yoshi’s Island laminait littéralement la concurrence 32 bits, déjà en 95/96.
Je ne suis pas pour autant un Retrogamer exclusif et fondamentalement rétif à la 3D – j’ose même espérer me réconcilier avec l’actualité du jeu via la Wii-U – mais c’est à mon sens un défi qui dépasse de loin les caricatures du « c’était mieux avant » : faire de la HD autre chose qu’une issue unique pour des décors de carte postale.

Et sinon, si j’étais fou : http://spinzshowroom.com/precommande-se ... soundtrack
Rosseur compulsif de Liévros depuis 1994.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18766
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede Ialda le Mer 13 Juin 2012, 15:18

Mais on aurait dû se poser quelques questions lorsque Yoshi’s Island laminait littéralement la concurrence 32 bits, déjà en 95/96.


Certains (beaucoup) se la sont posées pourtant, parmi les journalistes par exemples - en ressortant les habituelles listes de recommandations pour savoir quoi acheter à noël dans les vieux mags de l'époque, je suis à peu près sûr de retrouver Yoshi's Island cité plus régulièrement que Toshinden ou Ridge Racer.

L'histoire ne marche presque jamais comme ça, vers un "mieux" objectif. Les jeux 3D sont devenus omniprésents avec la génération qui a suivis celle des 16 bits non pas parce qu'ils étaient "nouveaux" (là on pourrait très bien ressortir de vieux titres 3D sur micro des 80s, les Elites et cie) mais parce qu'ils représentaient la progression logique et inéluctable pour le marché dans l'esprit des développeurs comme des éditeurs ou des joueurs. C'est l'air du temps plus que les qualités du jeu de plate forme au petit dino vert qui a dicté l'évolution du marché, c'est tout.

Et aujourd'hui, on essaie de nous vendre du cross-plateforme (play in your oven while sitting in your fridge), du F2P et du démineur sur smartphone. Je croise très fort les doigts pour qu'ils se cassent la gueule tous autant qu'ils sont, mais hélas ça ne marche pas à tous les coups.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9846
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede Aer le Mer 13 Juin 2012, 15:50

En même temps Toshinden quoi :p.

Et aujourd'hui, on essaie de nous vendre du cross-plateforme (play in your oven while sitting in your fridge), du F2P et du démineur sur smartphone. Je croise très fort les doigts pour qu'ils se cassent la gueule tous autant qu'ils sont, mais hélas ça ne marche pas à tous les coups.


On en arrive à un point de rupture de partout au niveau parcs de possesseurs. La je lisais le dernier IG Mag, ils parlaient des réseaux sociaux genre Zynga et les asiatiques à la GREE qui veulent atteindre le milliards de personnes sur leurs trucs en s'étendant partout. Techniquement il y a un moment ou ça coince, et un moment ou les gens n'en ont plus rien à foutre du enième Angry Bird ou Farmville. Je ne sais même pas comment ils gagnent leur vie avec ça (la pub je suppose ?).
Enfin c'est un problème qui ne touche pas que le jeu vidéo, dès que quelqu'un trouve un truc, tout le monde s'engouffre dedans jusqu'à l'overdose.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18766
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede Ialda le Mer 13 Juin 2012, 18:36

En même temps Toshinden quoi :p.


OUI MAIS TU COMPRENDS PAS LA PUISSANCE DU GOURAUD SHADING MEC !

La je lisais le dernier IG Mag, ils parlaient des réseaux sociaux genre Zynga et les asiatiques à la GREE qui veulent atteindre le milliards de personnes sur leurs trucs en s'étendant partout. Techniquement il y a un moment ou ça coince, et un moment ou les gens n'en ont plus rien à foutre du enième Angry Bird ou Farmville.


Zynga n'avait pas annoncé une action en baisse, là ?
Trop dépendants à FB.

Je ne sais même pas comment ils gagnent leur vie avec ça (la pub je suppose ?).


Micro-transactions, surtout; parfois de manière très contestable.
http://www.gamasutra.com/view/news/1698 ... ncerns.php
http://www.gamasutra.com/blogs/SaulGonz ... haquot.php

Avatar de l’utilisateur
Yuto
Pilote de Bebop
 
Messages: 117
Inscription: Mer 09 Mai 2007, 10:45
Localisation: Paris (ou presque)

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede Yuto le Jeu 14 Juin 2012, 16:19

Yo, Dan,

Tu viens de parler magnifiquement de mon jeu favoris (avec Guardian Heroes sur Saturn). Je t'en félicite car je n'aurai jamais su le dire avec talent. Ce jeu je le connais presque par coeur, de ce fait j'ai acheté le jeu original, pour jouer dans de véritables conditions, que dire si c'est toujours du grand bonheur. Il est regrettable que des sites comme Gameblog (podcast Super Famicom) zappent continuellement ce chef d'oeuvre, souvent mis dans l'ombre par le brillant Secret of Mana, jeu connu de tous.

Mon point noir à moi, avec ce que tu as cités, sera la non présence d'un mode 3 joueurs.

Avatar de l’utilisateur
Yo-Dan
Ryo versus Massue
 
Messages: 943
Inscription: Mer 24 Aoû 2011, 01:08

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede Yo-Dan le Jeu 14 Juin 2012, 16:24

Yuto a écrit:Yo, Dan,

Tu viens de parler magnifiquement de mon jeu favoris (avec Guardian Heroes sur Saturn). Je t'en félicite car je n'aurai jamais su le dire avec talent. Ce jeu je le connais presque par coeur, de ce fait j'ai acheté le jeu original, pour jouer dans de véritables conditions, que dire si c'est toujours du grand bonheur. Il est regrettable que des sites comme Gameblog (podcast Super Famicom) zappent continuellement ce chef d'oeuvre, souvent mis dans l'ombre par le brillant Secret of Mana, jeu connu de tous.

Mon point noir à moi, avec ce que tu as cités, sera la non présence d'un mode 3 joueurs.


Je trouve mon papier survolé et brouillon par endroits, mais d'une part je suis taré, et d'autre part j'étais trop pressé de le poster. Mais merci. :wink:

Sinon, la version cartmoddée permet le jeu à trois, chose qui n'est effectivement pas possible à la base, et que j'ai oubliée de préciser. C'est bien la preuve que ce test, en vérité, est un poil bâclé.
Rosseur compulsif de Liévros depuis 1994.

Avatar de l’utilisateur
Yuto
Pilote de Bebop
 
Messages: 117
Inscription: Mer 09 Mai 2007, 10:45
Localisation: Paris (ou presque)

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede Yuto le Jeu 14 Juin 2012, 16:38

Yo-Dan a écrit:Sinon, la version cartmoddée permet le jeu à trois, chose qui n'est effectivement pas possible à la base, et que j'ai oubliée de préciser. .

Ah c'est géant ça ! Une belle lacune de corrigée !

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18766
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede Ialda le Ven 15 Juin 2012, 13:14

Il est regrettable que des sites comme Gameblog (podcast Super Famicom)


Le podcast des 20 ans ?
C'est plus 'SOTN a inventé le metroidvania' qui m'a fait marrer sur le coup. Dommage que la qualité des podcasts ait suivis la même évolution vers le bas que le reste du site, il y a quelques années j'adorais encore les écouter.
Actuellement, j'ai limite moins de scrupules à fréquenter Kotaku qu'à ouvrir leur homepage dans mon navigateur - sans compter qu'entre les pubs FB et la mise en page dégueulasse...

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2732
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede chevkraken le Sam 21 Juil 2012, 20:16

la version cartmoddé, on peut l'obtenir comment? Car ça m'interesse.
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Yo-Dan
Ryo versus Massue
 
Messages: 943
Inscription: Mer 24 Aoû 2011, 01:08

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede Yo-Dan le Jeu 26 Juil 2012, 21:34

chevkraken a écrit:la version cartmoddé, on peut l'obtenir comment? Car ça m'interesse.


Tu m'étonnes 8)
Cela dit, c'est compliqué. Tu peux tenter ta chance sur Ebay ou autres sites de ventes en ligne, mais d'une part c'est souvent vendu à des prix prohibitifs (avec des enchères montées artificiellement via le concours de quelques complices qui flairent le blaireau qui surenchérira), et d'autre part c'est une forme de bizness hyper réprouvé par la communauté des rétrogamers puisque c'est clairement se faire du beurre sur le travail des teams de traduction notamment, qui ont sué bénévolement pour que ça existe.
Alors ce qui sera mieux considéré, c'est les tuto' qui te pousseront à te munir d'un fer à souder pour réaliser toi-même ton Cartmod. Pour quelqu'un d'à peu près débrouillard, c'est pas très compliqué. Ou alors - et c'est comme ça que personnellement, j'ai mis la main sur ce jeu - tu peux le négocier avec des gens dont c'est la passion, à partir du moment où ils sont OK pour te rendre un service. Après, faut bien comprendre qu'une inscription expresse sur un forum spécialisé pour demander un Cartmod au bout de 10 posts, ce sera mal vu. Personnellement, il s'agit de gens avec qui j'ai discuté pendant 2 ans.

Bon courage. :mrgreen:
Rosseur compulsif de Liévros depuis 1994.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10559
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede Gemini le Mer 12 Juin 2013, 14:33

Image

J'avais la cartouche qui trainait depuis quelques temps déjà, et je me suis enfin lancé à l'aventure ce week-end. Et j'accroche. Là, je viens de passer Tigror, qui était parait-il le boss le plus coriace du jeu ; donc je suis confiant quant à l'avenir. Que ce soit l'univers, le fonctionnement des combats, ou l'esthétique, Secret of Mana me plait beaucoup ; j'aurais aimé y jouer à l'époque, mais cela ne s'était jamais trouvé.
Bon, j'y retourne de ce pas ! :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2732
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: [SFC] Seiken Densetsu

Messagede chevkraken le Mer 12 Juin 2013, 18:46

et encore, Secret of Mana, c'est un jeu dont tout apprecie vraiment le gameplay en multijoueur. En solo, on a même pas un quart du plaisir de jeu.
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Suivante


Retourner vers Jeux vidéo

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité