EVENT : Angoulême 2016

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Event / Jeux vidéo / Internet... : Conventions, jeux vidéo, tokusatsu, internet, émissions TV et radios

Retourner vers Event / Jeux vidéo / Internet...

Avatar de l’utilisateur
Damien
Dragon Ball Gag
 
Messages: 2206
Inscription: Lun 09 Avr 2007, 10:28
Localisation: BZH

EVENT : Angoulême 2016

Messagede Damien le Ven 13 Nov 2015, 12:50

Affiche HD réalisée par Otomo trouvée chez Catsuka :
[Montrer] Spoiler
Image

Dans le plus pur style des peintures philosophiques chinoises et japonaises (Fan Kuan). Présence de Tintin et d'Arzak. Je ne parviens pas à identifier le robot à droite et le complexe architectural à gauche (à tous les coups, c'est quelque chose d'obvious mais sur le moment, ça m'échappe...).

Une chose me déplaît : la typographie épaisse qui alourdit l'oeuvre au lieu de s'y calquer...

D's©
Life is theater... theater is everywhere.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18701
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: EVENT : Angoulême 2016

Messagede Tetho le Ven 13 Nov 2015, 13:25

Je me permet de reposter dans un format adapté au forum :

Image


A gauche on a la ville fortifiée de Cannon Fodder, le court métrage de Memories. A droite je dirais un des robot samurai de Robot Carnival, mais sans en être réellement convaincu.


Damien a écrit:Une chose me déplaît : la typographie épaisse qui alourdit l'oeuvre au lieu de s'y calquer...

Surtout qu'elle masque bien un cinquième de l'illustration, dont le visage de Tintin


A aussi été annoncée la venue (dont tout le monde se doutait déjà) de Totomo.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10443
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: EVENT : Angoulême 2016

Messagede Gemini le Ven 13 Nov 2015, 19:15

L'affiche donne l'impression d'avoir été pensée sans prendre en compte que le FIBD rajouterait un logo. Résultat des courses, c'est Tintin qui en prend littéralement plein la gueule.

Avatar de l’utilisateur
Mitch69
Modo : Alerte à Malibu et K2000
 
Messages: 19291
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 23:32
Localisation: dans le 44

Re: EVENT : Angoulême 2016

Messagede Mitch69 le Mar 22 Déc 2015, 15:13

HOMMAGE À KATSUHIRO OTOMO

À tout seigneur tout honneur, une exposition collective en hommage à Katsuhiro Otomo est présentée par le Festival à Angoulême, en partenariat avec la galerie Glénat. 42 auteurs de tous horizons ont tenu à y participer.

Rares sont les auteurs qui ont su, autant que Katsuhiro Otomo, marquer leurs pairs et influencer plusieurs générations d’artistes, tous pays et toutes cultures confondus. Et c’est peu dire que la perspective de rendre hommage au maître japonais, par images interposées, a suscité dès sa mise en œuvre il y a quelques mois l’enthousiasme collectif des auteurs auxquels la galerie Glénat, partenaire de cette opération, a proposé une contribution.

Image

Les voici donc rassemblées, ces images inédites, dans le cadre d’une exposition collective présentée au 43e Festival dans les caves du théâtre d’Angoulême, qui accueillera par ailleurs la rencontre publique proposée aux festivaliers par Katsuhiro Otomo, lauréat du Grand Prix en janvier 2015. Toutes constituent une vibrante déclaration d’amour et d’admiration au génie du mangaka et à la puissance de ses personnages. Et le casting, qu’on en juge, est à la mesure de la stature de son inspirateur. Quarante-deux auteurs, pas moins, sont au générique de cet hommage commun : de Virginie Augustin à Ludovic Debeurme en passant par Hugues Micol, Vince, Laureline Mattiussi, Dominique Bertail, Vincent Perriot, Guillaume Singelin ou Matthieu Bonhomme, une bonne partie de la fine fleur de la bande dessinée francophone a répondu présente, sans oublier un solide contingent d’Italiens (Manuele Fior, Tanino Liberatore, Luigi Critone, pour n’en citer que quelques-uns), un Moscovite (Otto Schmidt), un Argentin (Juan Gimenez), un Espagnol (Jordi Bernet), un Suisse (Enrico Marini) ou deux Asiatiques, le Coréen Kim Jung-gi et le Japonais Jirô Taniguchi, qu’on ne présente plus.

À l’occasion de cette exposition, un catalogue rassemblant l’ensemble des contributions est édité par la galerie Glénat, avec une illustration de couverture inédite d’Otomo lui-même. L’ensemble des images créées pour la circonstance fera l’objet ultérieurement d’une nouvelle présentation dans les locaux parisiens de la galerie, au début de l’été.

Caves du Théâtre d’Angoulême
Commissariat : Nicolas Finet et Julien Brugeas
Scénographie : Bruno Pujat
Production : 9eArt+ / Galerie Glénat


source : Glénat

Avatar de l’utilisateur
Mitch69
Modo : Alerte à Malibu et K2000
 
Messages: 19291
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 23:32
Localisation: dans le 44

Re: EVENT : Angoulême 2016

Messagede Mitch69 le Mar 22 Déc 2015, 15:16

HIBANA, DANS LES COULISSES D'UN MAGAZINE MANGA

Comment les éditeurs et les auteurs japonais produisent-ils leurs mangas, cette forme de bande dessinée qui a su conquérir le monde ? L’exposition produite en collaboration avec l’éditeur Shogakukan s’efforce de lever un coin du voile à travers l’exemple de l’un de ses magazines, le mensuel HiBaNa.

Image

Pour la première fois, le coup de projecteur que propose le Festival d’Angoulême sur la bande dessinée japonaise et ceux qui la font vivre se focalise non pas sur un artiste en particulier, mais sur l’un de ces nombreux périodiques spécialisés qui, chaque semaine ou chaque mois, propose à ses lecteurs plusieurs centaines de pages inédites de manga. L’expression d’un phénomène éditorial probablement unique au monde, qui mérite largement qu’on s’y arrête le temps d’une exposition didactique et éclairante, pour tous les publics.

C’est un magazine publié par les éditions Shogakukan (l’un des trois géants du monde éditorial japonais) qui s’est prêté à cette expérience inédite de collaboration avec le Festival: HiBaNa (soit, littéralement, « L’Étincelle »), un mensuel lancé au printemps 2015 à destination des jeunes adultes japonais, notamment les étudiants. Positionné sur une approche plutôt « artistique » du manga et prioritairement destiné à un public féminin – les deux tiers du lectorat –, HiBaNa (héritier du magazine récemment disparu Ikki, longtemps considéré comme l’un des fleurons de la bande dessinée d’auteur au Japon) accueille une vingtaine de séries à chaque numéro, à raison de cinq cents à six cents pages de bande dessinée tous les mois. Les personnages et l’intensité émotionnelle de leurs aventures, tous univers confondus, sont au cœur du projet éditorial du périodique.

Positionnement des séries, accompagnement des auteurs et de leurs créations, conception des couvertures, opérations promotionnelles, distribution, interaction avec les lecteurs... tous les aspects du travail développé par une maison d’édition japonaise autour de l’un de ses magazines de bande dessinée sont abordés dans l’exposition, de manière simple, directe et tonique, afin de rendre tangible la manière de travailler si spécifique des professionnels nippons et ainsi de mieux mettre en lumière les particularités du manga. En écho à cette présentation transversale, l’une des auteur(e)s d’HiBaNa, Ayako Noda, fera pour l’occasion le déplacement à Angoulême et proposera aux festivaliers une rencontre thématique centrée sur la relation des auteurs avec le magazine qui les publie.

Quartier Asie
Commissariat : Nicolas Finet
Coordination à Tokyo : BCF - Bureau des copyrights français
Scénographie : Bruno Pujat
Production : 9eArt+
Partenaire : Shogakukan


source : FIBD ANGOULEME

Avatar de l’utilisateur
Mitch69
Modo : Alerte à Malibu et K2000
 
Messages: 19291
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 23:32
Localisation: dans le 44

Re: EVENT : Angoulême 2016

Messagede Mitch69 le Mar 22 Déc 2015, 15:19

LI CHI TAK, UN SORCIER À HONG KONG

Habituée du Festival d’Angoulême, la bande dessinée de Hong Kong revient à l’avant scène avec une exposition monographique consacrée à l’un de ses artistes les plus talentueux, le prolifique Li Chi Tak.

Coïncidence heureuse, c’est précisément l’année où le Japonais Katsuhiro Otomo honore le Festival de sa présence, auréolé de son Grand Prix, que Li Chi Tak prend lui aussi le chemin d’Angoulême pour y être témoin de la première exposition monogra- phique jamais consacrée à un créateur de Hong Kong. Car si l’on peut créditer un seul artiste d’une influence décisive sur les goûts et les choix de Li, c’est bien l’auteur d’Akira. Mais au fond, les coïncidences, surtout heureuses, existent-elles vraiment dans le 9e art ?

Quoi qu’il en soit, lorsque le jeune dessinateur chinois prend professionnellement les pinceaux à partir du milieu des années 80, c’est clairement parce qu’Otomo, et Moebius avant lui, ont montré le chemin. C’est dit, lui aussi se consacrera par images interposées à l’édification inlassable d’univers fan- tastiques d’où la double exigence de la rigueur et du spectacle n’est jamais absente. Également inspiré par le cinéma de genre et d’action qui a fait les beaux jours du cinéma et de la télévision de Hong Kong dès les années 70, Li Chi Tak, dont les éditeurs locaux décèlent très vite la virtuosité graphique, multipliera les publications au fil des années, soit sous forme d’albums soit par l’entremise de périodiques de bande dessinée – y compris au Japon où il collabore notamment aux magazines de manga Young et Ikki. Il ne dédaigne pas non plus s’adonner à l’illustration, dont témoignent de nombreuses parutions dans les journaux et magazines à Hong Kong. Aujourd’hui, riche d’un parcours de plusieurs dizaines de titres publiés, Li savoure une réputation légitime de godfather de la bande dessinée indépendante hongkongaise, sans pour autant avoir cessé de produire, bien au contraire. Il vient même de renouer avec son éditeur historique en langue française (Dargaud avait traduit dès 1998 son one shot The Spirit) puisque Kana, l’une des enseignes du groupe Medias Participation, publiera en janvier 2016 The Beast, récit inédit dessiné par Li Chi Tak sur un scénario de Jean Dufaux.

C’est à l’ensemble de cette prolifique carrière que le Festival s’efforcera de rendre un hommage mérité, à travers une rétrospective monographique d’environ 80 œuvres, des années 80 à aujourd’hui. Parallèlement à l’exposition qui lui est consacrée, Li participera également au programme des Rencontres internationales du Festival.

Quartier Asie
Commissariat : Nicolas Finet et Connie Lam (Hong Kong Arts Centre)
Scénographie : Bruno Pujat
Production : 9eArt+ , Hong Kong Arts Centre
Partenaires: Kana, Hong Kong Arts Centre, Mr Nelson Leong, Create Hong Kong, Hong Kong Comics & Animation Federation


source : FIBD

Avatar de l’utilisateur
Mitch69
Modo : Alerte à Malibu et K2000
 
Messages: 19291
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 23:32
Localisation: dans le 44

Re: EVENT : Angoulême 2016

Messagede Mitch69 le Mar 22 Déc 2015, 15:25

L'ÉVÉNEMENT KATSUHIRO OTOMO

Grand Prix du Festival d’Angoulême en 2015, le maître mangaka assistera à la 43e édition du Festival. Un événement en soi, qui fournira aux festivaliers l’occasion, rarissime, de rencontrer et d’écouter une légende vivante de la bande dessinée mondiale.

Image

En janvier 2015, les électeurs du Grand Prix du Festival d’Angoulême, tous auteurs de bande dessinée, créaient l’événement en honorant pour la première fois un auteur japonais : Katsuhiro Otomo. Pour l’édition 2016, l’événement monte en puissance avec la venue en France et à Angoulême de ce maître du manga, révéré au Japon et devenu une icône plané- taire grâce à sa série culte Akira, initialement parue en bande dessinée puis déclinée dans un anime unanimement considéré comme un chef-d’œuvre du genre. Le mangaka étant d’une proverbiale discrétion, sa présence est donc un honneur pour le Festival, dont le rayonnement international se voit ainsi conforté.
La première expression de sa collaboration avec le Festival est une image: le visuel officiel de la 43e édition. Selon la tradition en effet, chaque auteur couronné par le Grand Prix d’Angoulême réalise l’affiche de l’édition suivante. Otomo n’a pas dérogé à la règle en signant un superbe lavis inédit qui conjugue racines artistiques issues de la peinture classique japonaise et clins d’œil à la pop culture dont il est l’un des auteurs emblématiques.

Après une première apparition publique à Paris en amont du Festival proprement dit, dans le cadre d’une conférence de presse exceptionnelle organisée à l’auditorium du musée du Louvre (l’unique occasion pour les médias de dialoguer avec le maître), Katsuhiro Otomo prendra le chemin d’Angoulême, d’abord pour la soirée d’inauguration du Festival, puis pour le moment fort de cette édition: une rencontre au théâtre avec les festivaliers, samedi 30 à partir de 14h. Plutôt qu’une classique exposition, en effet, le mangaka a préféré offrir au public une rencontre au cours de laquelle il évoquera son œuvre: une session de deux heures trente au cours desquelles Otomo, selon son propre vœu, dévoilera les coulisses de la création d’Akira. Une occasion unique d’explorer une œuvre culte sous la conduite de son auteur, soutenue par des images également choisies par le dessinateur en personne.
Pour offrir à cette rencontre un décor à sa mesure, le théâtre d’Angoulême s’habillera aux couleurs d’Akira, avec une iconographie spécifique déclinée sur la façade et dans le hall. À l’intérieur, dans la grande salle, une scénographie originale favorisera l’immersion des visiteurs dans des ambiances évocatrices de l’univers futuriste d’Otomo. Et en point d’orgue, le maître réservera une surprise au public, une marque de gratitude à ses fans français qui furent les premiers, dans le monde occidental, à s’enflammer pour son travail. Consolation pour ceux qui ne pourront pas assister à cet événement majeur : l’intégralité de la rencontre sera relayée en différé sur le site Web du Festival.

En écho à ce moment d’exception, deux rendez-vous connexes viennent renforcer le dispositif mobilisé au Festival autour de la venue de l’auteur japonais. Premier volet, le «photo call Akira» mis en place pendant tout le Festival au sein du Quartier Asie (voir plus loin dans ce dossier les pages qui lui sont consacrées) autour de la légendaire moto d’Akira, un authentique bolide conçu par une équipe de fans d’Otomo et spécialement acheminé du Japon pour la circonstance.
Enfin, digne retour de politesse au prestigieux mangaka, une quarantaine d’auteurs majeurs, français et étrangers, lui rendent un hommage appuyé en livrant chacun une création originale inspirée par son travail et son univers. Autant d’œuvres qui seront présentées pendant toute la durée du Festival dans l’espace d’exposition situé dans les caves du théâtre, et simultanément réunies dans un album collectif publié en partenariat avec le Festival par Glénat, principal éditeur d’Otomo en langue française et l’un des premiers à l’avoir fait connaître dans le monde occidental.

Rencontre - spectacle : samedi 30 janvier 14h - 16h30
Théâtre d'Angoulême - Scène nationale
Coordination générale: Nicolas Finet
Régie: Bruno Pujat
Scénographie : Le Goff & Gabarra
Production : 9eArt+


source : FIBD Angouleme

Avatar de l’utilisateur
Mitch69
Modo : Alerte à Malibu et K2000
 
Messages: 19291
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 23:32
Localisation: dans le 44

Re: EVENT : Angoulême 2016

Messagede Mitch69 le Mar 22 Déc 2015, 15:37

LES RENCONTRES INTERNATIONALES

Au programme : les Japonais Minetaro Mochizuki et Ayako Noda, le Hongkongais Li Chi Tak, les Anglophones Dash Shaw, Richard Mc Guire et Simon Hanselmann, les Français Jean-Christophe Menu, Bastien Vivès, Balak et Michaël Sanlaville, Marietta Rem entre autres... Des auteurs venus du monde entier pour commenter leur œuvre en public.
Autre rendez-vous incontournable : le débat Éternel Tintin animé par Benoît Peeters, avec des auteurs de livres sur le héros indémodable de Hergé.
Auditorium du Conservatoire du GrandAngoulême Gabriel Fauré


LES FILMS RÉALISÉS PAR KATSUHIRO OTOMO

Akira, œuvre d'anticipation, tirée de la série du même nom, considérée à sa sortie comme l'un des meilleurs films d'animation jamais sortis.
Steamboy s’inscrit dans le genre steampunk. Une uchronie sur un monde où la machine à vapeur aurait été l'élément essentiel du développement technologique. Combustible (court-métrage dans Short Peace), illustre l’un des plus grands incendies du XVIIIe siècle, qui ravagea la ville d’Edo, et évoque la tragédie d’un amour impossible.
Opening et Ending (courts-métrages dans Robot Carnival). Grandeur et décadence de robots. Stopper le travail ! (3e partie de Manie, Manie). Une réflexion sur le rapport entre l’homme et la machine.

Salle Odéon,
Théâtre d'Angoulême Scène Nationale


QUARTIER ASIE

Plus grand, plus complet, plus diversifié... Le Quartier Asie du Festival prend encore plus ses aises cette année, avec davantage d’animations et d’exposants et une offre étoffée, pour mieux rendre compte de ces créations venues d’Asie qui représentent aujourd’hui un tiers du marché de la bande dessinée publiée en langue française. En partenariat avec les chaînes de référence de l’imaginaire asiatique, J-One et Game One

KATSUHIRO OTOMO ET LA MOTO D’AKIRA

Elle sera incontestablement l’un des symboles majeurs du Quartier Asie cette année: devenue iconique par l’entremise d’Akira, le chef-d’œuvre du lauréat du Grand Prix Katsuhiro Otomo, hôte d’honneur du Festival en ce mois de janvier 2016, la légendaire moto chevauchée par Kaneda dans les rues de Neo Tokyo s’incarne à Angoulême pour le plus grand plaisir des festivaliers.

Image

Exemplaire unique fabriqué au Japon par des admirateurs d’Otomo et de son univers, cette authentique moto a en effet fait spécialement le voyage depuis Fukuoka, dans l’île japonaise de Kyushu. Installée au cœur du Quartier Asie, elle sera accessible sous la forme d’un «Photo Call» à tous les festivaliers qui souhaiteront s’immortaliser en images avec elle – après s’être revêtus du mythique blouson de Kaneda, prêté pour l’occasion par Katsuhiro Otomo lui-même. Les photos seront diffusées sur place et sur les réseaux sociaux du Fauve, et la meilleure d’entre elles, choisie par l’équipe du Festival, sera récompensée par une intégrale d’Akira offerte par les éditions Glénat. Très ému par les tragiques événements qui ont frappé la France le 13 novembre dernier, Katsuhiro Otomo a en outre souhaité que ce rendez-vous festif autour de la moto d’Akira puisse être l’occasion d’un geste de solidarité en direction des victimes des attentats de Paris et de leurs familles. Toutes les recettes de ce «Photo Call Akira», exception faite des frais de personnels et de stand, seront donc reversées à une association caritative.
Scénographie : Le Goff & Gabarra
Production : 9eArt+

MADE IN TAIWAN !

Image

Familière du Festival d’Angoulême avec une présence récurrente tous les ans depuis 2012, la bande dessinée taïwanaise est à nouveau fidèle au rendez- vous, sous la forme d’un grand stand mixant présentations d’ouvrages, expositions d’artistes, animations régulières et séances de dédicaces. Cette année, rien moins que six auteurs font spécialement le déplacement à l’occasion du Festival, tous y participant pour la première fois. Deux d’entre eux sont déjà des résidents de la Maison des Auteurs, où ils sont installés depuis quelques semaines : Ao You-xiang, considéré à Taïwan comme un maître incontesté du 9e art, a entrepris pour la circonstance de tenir son journal en bande dessinée, tandis que Mickeyman, davantage tourné vers les supports mobiles, pratique
une bande dessinée à mi-chemin entre le cartoon et l’autofiction. Les quatre autres, deux hommes et deux femmes, seront à découvrir : Yeh Minghsung, gagnant cette année à Taïwan d’un Gold Comic Award, a consacré son plus récent travail à l’évocation d’un poète de la dynastie Tang, le Grand Maître Li Bai ; Hambuck, qui vient juste d’être traduit en Russie, s’est notamment fait connaître en revisitant le personnage d’Alice créé par Lewis Carroll ; Yi Huan est depuis plus de vingt ans l’une des signatures de référence à Taïwan de la bande dessinée à destination des filles ; enfin Crystal Kung, âgée de seulement 20 ans et toujours étudiante à l’université, se partage entre illustration, bande dessinée et travaux d’animation.

À LA RENCONTRE DES WEBTOONS CORÉENS

Voilà une bonne dizaine d’années, déjà, que la bande dessinée coréenne, ses auteurs et ses éditeurs ont ouvert, en précurseurs, la voie des webtoons, ces histoires en images conçues pour être lues et suivies directement sur le Net, sans passer au préalable par l’édition papier. Aujourd’hui, ce format performant, populaire, inhabituel et encore mal connu en Europe est devenu une référence de fait en Asie. Le webtoon sert de matrice et de banc d’essai à toute la filière des industries créatives en Corée, mais aussi en Chine, à travers des créations qui seront ensuite déclinées sous forme d’audiovisuel (séries et longs
métrages animés, films en prises de vues réelles), de jeux vidéo, de comédies musicales, de pièces de théâtre voire, surprenante boucle de l’histoire, d’ouvrages de librairie.
Alors que l’année France-Corée 2015-2016 célèbre 130 ans de relations entre les deux pays, les professionnels coréens de la bande dessinée viennent une fois encore honorer de leur présence le Festival d’Angoulême, à travers une série de conférences et d’animations où les webtoons tiendront une place de choix. Le Quartier Asie leur ouvre ses portes, avec un stand dédié et un copieux programme de rencontres.

UN ESPACE LIBRAIRIE DÉDIÉ À L’ASIE, AVEC CULTURA
Enfin, afin de prolonger par la lecture la découverte ou l’approfondissement des univers créés par les auteurs venus d’Asie, un espace librairie exclusivement dédié aux mangas japonais, manhuas chinois ou manhwas coréens est proposé aux festivaliers au sein du Quartier Asie, animé par l’équipe des libraires Cultura, partenaire du Festival.

UN FORUM D’ANIMATIONS PERMANENTES
En contrepoint aux stands et expositions, le Quartier Asie met également à l’honneur, en partenariat avec les chaînes J-One et Game-One, un forum d’animations non-stop tout au long des quatre jours du Festival. Il accueillera un riche programme faisant alterner projections audiovisuelles, rencontres avec des auteurs, mini-conférences et tables rondes dédiées aux bandes dessinées japonaises, chinoises et coréennes enfin séances de dessin live proposées par les auteurs asiatiques venus participer au Festival.


source : FIBD Angouleme

Avatar de l’utilisateur
Mitch69
Modo : Alerte à Malibu et K2000
 
Messages: 19291
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 23:32
Localisation: dans le 44

Re: EVENT : Angoulême 2016

Messagede Mitch69 le Mar 22 Déc 2015, 15:56

Sélection Officielle : les BD Asiatiques

ImageImage
ImageImage

Sélection Jeunesse

Image

Sélection Polar

Image

Sélection Patrimoine

ImageImage

Livret officiel de la compétition

source : FIBD Angouleme

Avatar de l’utilisateur
Mitch69
Modo : Alerte à Malibu et K2000
 
Messages: 19291
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 23:32
Localisation: dans le 44

Re: EVENT : Angoulême 2016

Messagede Mitch69 le Mar 22 Déc 2015, 15:58




Retourner vers Event / Jeux vidéo / Internet...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité