Walt Disney et ses studios

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animation internationale, bédés & comics : Actu et critiques sur l'animation hors-Japon

Retourner vers Animation internationale, bédés & comics

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 4026
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Xanatos le Dim 18 Déc 2016, 11:54

Image
Vaiana, la légende du bout du monde

J’étais impatient de découvrir ce film d’animation des studios Disney pour deux raisons.
La première était qu’il traitait de la culture Polynésienne, ce qui me tenait très à coeur, étant un Tahitien.
La deuxième est qu’il est réalisé par le légendaire tandem John Musker et Ron Clements qui ont réalisé des films mémorables pour la firme (Basil Détective Privé, La Petite Sirène, Aladdin, Hercule, La Planète au Trésor, La Princesse et la Grenouille) et que la plupart d’entre eux sont excellents (mention spéciale pour moi pour Aladdin).

J'ai vu ce film deux fois: la première fois avec ma soeur et mon beau frère (en VF), la deuxième fois en VOSTFR avec des ami(e)s du forum de Animeland: Yupa, Sharbett, Nael et deux de leurs amis.
C'est assez rare que je sois allé voir deux fois un film au cinéma, avant Vaiana les seuls films que j'ai vu deux fois dans les salles obscures furent La Gloire de Mon Père et Le Château de ma Mère de Yves Robert et Danse avec les Loups de Kevin Costner.
Nous avons tous adoré Vaiana et j’ai été ravi de le revoir. :D
Le film est visuellement magnifique, le character design est stylé, joli et expressif et les paysages sont tellement détaillés et fignolés dans les moindres détails qu’ils paraissent réels. J’ai par ailleurs reconnu aisément certains environnements qui m’étaient familiers et qui ouvertement inspirés de Tahiti, Moorea, Huahine ou encore Bora Bora.

Un des éléments qui m’ont le plus enthousiasmé au sujet de ce film est qu’il respecte fondamentalement les moeurs, coutumes et traditions des Tahitiens et des Polynésiens. Bon nombre d’activité auxquelles se livrent plusieurs des protagonistes ont bel et bien été exercés par mes ancêtres et certaines d’entre elles le sont toujours par mes compatriotes.
Ainsi, nous voyons des habitants de Motunui qui fabriquent des tifaifai, ce sont des couvertures ornées de deux couleurs représentant des fleurs ou encore faire des tatouages sur leurs corps.
De même, le film met bien en avant le fait que les Maoris étaient de très grands navigateurs et explorateurs qui ont parcouru des milliers de kilomètres sur l’Océan Pacifique afin de trouver des îles leur convenant. L’architecture et la composition des pirogues étant fidèles à la réalité historique, ainsi que le fait qu’ils se fiaient aux étoiles pour se guider et s’orienter.
Notre culture a été respectée à la lettre et n’a pas du tout été traînée dans la fange ou ridiculisée et je suis très reconnaissant envers Musker et Clements pour cela.
Anecdote intéressante: c’est au sujet de l’adorable petit cochon Pu’a qui est l’un des deux animaux de compagnie de Vaiana. Et bien figurez vous que Pu’a signifie “cochon” en Tahitien ! :)


Les personnages sont aussi très bien caractérisés.
Vaiana est une formidable héroïne: elle est intelligente, astucieuse, maligne, passionnée et déterminée. Elle n’est pas sans failles, il lui arrive d’avoir peur, de commettre de grosses gaffes… Ceci dit, elle ne manque ni de cran, ni d’audace, et elle n’hésite pas à tenir tête au demi dieu Maui alors que celui ci est doté d’une force colossale !
Celui ci est aussi très intéressant. De prime abord, il paraît fa’uru (prétentieux en Tahitien), orgueilleux et narcissique. Cependant, au fil du temps, il devient plus sympathique et on découvre qu’il ‘n’est pas aussi égoïste qu’il veut bien le faire croire.
J’ai aussi beaucoup aimé la grand mère, très malicieuse, intelligente et drôle.

Un des atouts majeurs du récit est l’humour: en effet celui ci est très présent, et touche plusieurs registres: les jeux de mots, les gags visuels, le second degré, les calembours, donnant lieu à un nombre incalculable de scènes hilarantes et délirantes.
Heureusement, il n’est pas non plus envahissant et ne donne jamais l’impression de tomber comme un cheveu sur la soupe.
On a aussi droit à quelques pauses narratives approfondissant les héros, et qui sont émouvantes.

Il y a également quelques superbes morceaux de bravoure comme le moment où notre tandem doit faire face à des pirates aussi petits que hargneux ainsi que bien sûr, la joute finale dantesque contre Te’ka, un géant composé de lave et à priori invincible.
Il y a également beaucoup de chansons, heureusement, elles sont bien intégrées à la trame et la plupart d’entre elles sont excellentes: mention spéciale à “Bleu lumière” de Vaiana et “You’re welcome” de Maui (où Dwayne Johnsson, l’interprète de Maui démontre qu’il est aussi une excellent chanteur). On a aussi droit à de beaux chants Polynésiens.

En bref, Vaiana c’est sublime, drôle, épique, intelligent, touchant et passionnant.
Ne le manquez sous aucun prétexte ! :D
Mauruuru (Merci en Tahitien) Disney d’avoir fait un si beau film ! :D
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2935
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Ramior le Mar 20 Déc 2016, 21:04

Vu Zootopie récemment via canalsat (ce qui n’enfreins pas mon boycote vu que je n'ai rien payer.) et honnêtement c'était le seul Disney post Raiponce qui m'intriguer, et j'ai beaucoup aimer, l'univers très coloré diversifié, les trouvailles visuelle, l’enquête policière assez inédite dans ce genre de production, les personnages certes caricaturaux mais attachant(d’ailleurs si ils font une suite j’espère que le duo resteras juste amis et pas un couple, il sont très bien comme ça.) et en plus ça fait chier les racistes, quoi de mieux? :D

Ah si le faire en 2D, mais ça ça seras pas avant soit une grosse crise financière ou une prise du conciense du publique qui à autre chose à foutre que le débat 2D VS 3D.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9408
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Zêta Amrith le Mar 20 Déc 2016, 21:24

Ramior a écrit:Zootopie fait chier les racistes.

Rarement vu un film plus maladroit sur le sujet que Zootopia. Une bonne moitié des reviews américaines lui reprochait d'ailleurs de retourner son message contre lui-même, mettant finalement les rôles sociaux sur le compte de différences biologiques insurpassables entre proies et prédateurs.

Plus le long-métrage essaie de faire le parallèle entre "prédateurs civilisés" et minorités et plus on se rend compte qu'il dispense en réalité une idéologie confuse tirant vers un essentialo-génétisme d'assez mauvais goût. Pour apprécier le film sans sourciller, il y a vraiment intérêt à ne pas laisser de métaphore politique s'inviter dans la mixture.

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2935
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Ramior le Mar 20 Déc 2016, 21:41

Tu as du oublié le passage où il démente l'excuse génétique, excuse qui server à montrer que même l'héroïne malgré sa bonne volonté à des préjuger.

Mais j'ai réellement vu des racistes vociférer leur haine sur le message d'intégration que présenter Zootopie.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9408
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Zêta Amrith le Mar 20 Déc 2016, 21:49

C'est un film dans lequel les minorités sont représentées comme des prédateurs qui ont été civilisés au fil du temps - sous-entendu par les proies. Comme il dispose du label Disney et que les gens se doutent bien que les intentions du réalisateur étaient toutes autres, on fait mine que ce postulat n'existe pas, mais en réalité si l'on s'en tient au contenu il est difficile de trouver analogie plus raciste que celle-ci.

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2935
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Ramior le Mar 20 Déc 2016, 21:52

Les proies aussi été sauvage et j'ai du mal à associer prédateur avec "minorité" vu que ses derniers n'ont pas vraiment "trait" les lien au dites "minorité".

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9408
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Zêta Amrith le Mar 20 Déc 2016, 21:58

Les proies par définition ne mangent pas les prédateurs.
L'asymétrie dans le jugement est flagrante.

Il me semble qu'il est dit à un moment du métrage que les prédateurs (ou carnivores) représentent moins de 20% des habitants dans Zootopia. Mais encore une fois, on ne sait plus à force lesquels des créatifs ou des militants sur Twitter décident de si le film est politique ou non.

C'est comme ce navet de Ghostbusters 2016. Tout le monde, pro- et anti-, ont voulu à tout prix en faire un film revendicatif de quelque chose sans qu'on sache si c'était vraiment son objectif.

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2935
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Ramior le Mar 20 Déc 2016, 22:10

Zêta Amrith a écrit:Les proies par définition ne mangent pas les prédateurs.
L'asymétrie dans le jugement est flagrante.



Oui et? Ça n’empêche pas les proies d'avoir aussi des ancêtres sauvage comme les prédateurs.

Et je pense que c'est assez claire que le film parle de racisme, avec les préjuger lié au espèce, les surnom raciaux, les programmes d’intégration,ect,ect

Et ça fait réellement chier les racistes, qui préféré voir une guerre ouverture comme dans ces commentaires, attention le raisonnement débile que contient ces messages :

[Montrer] Spoiler
Je me suis arrêté à "traitant du racisme avec justesse et complexité". Non. Non vraiment pas. CA traite du racisme dans les pires clichés niais et politiquement correctes qui soient.


Merci ! Mille fois merci ! C'est exactement le tout premier constat qui saute aux yeux tant le thème des préjugés et du racisme est grossièrement amené. Une authentique œuvre de propagande pro- "#vivrensemble" "#padamalgam" "#multiculturelle" à gerber. Si Disney voulait réellement traiter de ces thèmes avec intelligence et justesse, il aurait fallu reconstituer la crise migratoire européenne actuelle dans Zootopia : des prédateurs qui déferlent par millions en terre herbivore, s'y comportant comme s'ils étaient les nouveaux maîtres, tyrannisent voire assassinent les herbivores pourtant accueillant et jouent les pleureuses dès que des proies dénoncent leurs comportements scandaleux... avec bien entendu toute la caste de traîtres herbivores politico-médiatiques agrippée au pouvoir qui méprise les victimes des carnivores et ne fait que pleurnicher à la prédatorophobie sans jamais évoquer l'origine et les motivations des agresseurs par peur de stigmatiser. En pendant ce temps, la colère / le sentiment d'injustice et de trahison s’accroit chez les herbivores excédés, exaspérés... Zootopie aurait été autrement plus percutant s'il avait introduit le clientélisme ethnique, le communautarisme sectaire et victimaire, l'impossible compatibilité de moeurs trop différents, l'hypocrite chantage au racisme, la tyrannie politiquement correcte des minorités, le masochisme pathologique des sociétés d'accueil etc.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1194
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Rhyvia le Mar 20 Déc 2016, 22:25

Si tout ce qui se faisait chier les réacs bas de plafond était une réponse pertinente au racisme, ça ne serait plus un problème depuis des décennies.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9408
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Zêta Amrith le Mar 20 Déc 2016, 22:42

Ramior a écrit:Oui et ?

Et tu me causes alors d'un long-métrage pour enfants mal pensé dont le propos allégorique, s'il existe, est que les noirs/hispaniques/whatever seraient en essence des prédateurs qu'il faut "civiliser" pour supprimer leur dangerosité. Ca marque contre son camp jusque dans l'axiome du récit ; il faut remonter au moins à Avatar pour trouver pareilles maladresses et/ou condescendances.

Si les scènes sont réussies individuellement, le tout est lui idéologiquement sans dessus-dessous.

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2935
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Ramior le Mar 20 Déc 2016, 23:14

Non le "Oui et" venez du fait qu'il est dit explicitement dans le film que les proies avait aussi des ancêtres sauvage et ceux dés le debuts du film et que le coup de la "prédisposition génétique" est juste une allégorie d'un préjuger faux.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19273
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Tetho le Mer 21 Déc 2016, 01:38

Je sais pas si le film est vraiment maladroit ou que la porté de son message ne dépasse pas juste le "vous allez finir par vous aimez les uns les autres, bordel de merde !" suffisamment flou pour qu'on puisse y projeter n'importe quelle discrimination et que très vite ça devienne confus puis contradictoire. Un peu comme Frozen qui n'était tellement pas spécifique sur ce qu'il fallait let it go qu'il a fini par se retrouver égérie de la lutte des droits des momosexuels alors que ce n'était visiblement pas ce que ses créateurs envisageaient. Là à la place on a des gens qui veulent absolument que ce soit une allégorie de la crise européenne des migrants.

Parce que bon au début c'est l'héroïne qui est victime de discrimination. Sans qu'on sache d'ailleurs si c'est parce qu'elle est herbivore ou parce qu'elle est femelle, vu qu'il y a une poignée d'herbivores parmi les officiers en service, donc sans doute un peu des deux dans le doute. Donc pas certain que les prédateurs soient forcément les blacks/hispanos/juifs/musulmans/n'importe quelle minorité de mes deux.

Et en soit, et vu le produit qu'est Zootopia, son message sur la discrimination me semble bien. Il n'a pas une grande portée et les adultes qui le creusent vont forcément y voir des contradictions, mais pour les enfants c'est assez bien et ça a le bon sens de montrer que la discrimination peut aller dans les deux sens. Mais faut pas aller plus loin. Moi ça me va.
Mais c'est pas plus problématique qu'un Fivel qui faisait de l'antisémitisme quelque chose de naturel et dans l'ordre des choses en représentant les juifs comme des souris et leurs persécuteurs comme des chats, leurs prédateurs naturels.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9887
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Aer le Jeu 22 Déc 2016, 11:40

Oui mais Fievel il avait son ami chat.


Ah, oups :mrgreen: .


(j'ai toujours préféré le second métrage de toute façon)
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Merlin
Modo : Enchanteur de pacotille
 
Messages: 19634
Inscription: Mar 13 Mar 2007, 22:27
Localisation: Mon lit

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Merlin le Lun 30 Jan 2017, 22:45

chevkraken a écrit:Je suis d'accord pour Raiponce, mais le titre n'a pas trouvé son public et a certain defaut pour vraiment marquer (nottament l'absence d'une bande son marquante ou le fait d'être trop classique, Frozen est bien plus ancré dans son époque avec une réécriture plus profonde de l'histoire)
Quant au fait que Disney ne se limite pas a ses princesses, je suis d'accord, mais les disney Princess sont bien souvent les plus cultes des film disney.

Kraken je te réponds ici pour laisser le topic Star Wars tranquille. ;)

- Il a trouvé son public en mettant fin à une décennie de recettes moindres et de films qui n'ont pas marqués.
Ce n'est clairement pas négligeable d'autant qu'il a amené et normalisé le nouveau design des personnages qui sera repris par la suite par... Frozen.

- Les musiques ça peut varier suivant les sensibilités mais partant du postulat que les chansons ont du mal à se renouveler dans les Disney, on peut sans trop de problèmes faire des comparaisons et celles de Raiponce n'ont certes pas la notoriété et l'engouement de Let it go, mais sont plus homogènes et plus agréable. Et puis passé Let it go aucune autre chanson de Frozen n'est réellement folichonne. Dans les plus populaire il y a Je voudrais un bonhomme de neige et L'amour est un cadeau mais elles restent hyper enfantine et relou.
Quand aux musiques celles de Raiponce sont autrement meilleure que celle de Frozen je trouve, plus recherchées dans les thèmes.

- Encore une fois c'est Raiponce qui a de nouveau ancré la princesse dans son époque avec un comportement de jeune fille actuel qui a tout de suite branché les gamines.

- Certes Frozen a été bien plus réécrit que Raiponce... quoi que à ce niveau de réécriture pour les deux oeuvres la fidélité est toute relative.
Cependant Raiponce à ceci de mieux que Frozen c'est que sorti du public enfantin il peut toucher un public adulte de part ses clins d'oeil que n'a pas franchement Frozen.

- Non non. Les films de princesses ne sont pas forcément les plus cultes. Ils sont même minoritaire car tu as : Le roi lion, Le livre de la jungle, les 101 dalmatiens, Pinocchio, Bambi, Dumbo, La Belle et le Clochard, Aladdin, Peter Pan, Les aristochats dans les plus grands nombres d'entrées ciné.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9408
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Zêta Amrith le Mar 31 Jan 2017, 00:03

Frozen ne s'est distingué que par son succès, tandis que Raiponce est le premier (et à mon avis le seul) long-métrage d'importance dans la filmographie "3D" de Disney. Celui qui s'empare des jalons techniques posés dans le fadasse Volt pour rapprocher comme jamais le rendu computique des intentions esthétiques de la pré-production - ça n'est pas pour rien que le film a mis cinq ou six ans à aboutir. J'ai le souvenir que les bouquins de design et travaux préparatoires de Raiponce s'arrachaient en 2010 ; Frozen dominé par ses textures n'a jamais suscité cet intérêt là. Il y a clairement, en termes de maîtrise de l'outil CGI et de sa mise au service d'un design traditionnel, un avant et un après Raiponce chez Disney.

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2737
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede chevkraken le Dim 05 Fév 2017, 17:55

Merlin a écrit:
- Il a trouvé son public en mettant fin à une décennie de recettes moindres et de films qui n'ont pas marqués.
Ce n'est clairement pas négligeable d'autant qu'il a amené et normalisé le nouveau design des personnages qui sera repris par la suite par... Frozen.

Sur ce point, je ne peut être que d'accord, Raiponce a été la seconde renaissance de Disney (qui dans les année 2000 et même fin 90 ne brillait que par Pixar) et est vraiment un film majeur à la fois pour ça mais aussi car il a été le vrai début de disney en 3D.

Dans les plus populaire il y a Je voudrais un bonhomme de neige et L'amour est un cadeau mais elles restent hyper enfantine et relou.

Je ne trouve pas vraiment je voudrais un bonhomme de neige gamine quand on voit la seconde moitié qui est un appel de la part de Anna pour avoir l'affection de sa soeur. la chanson se retrouve même a être triste.

Et Plus que l'amour est un cadeau, j'aurait plus cité Un renouveau et est avec Liberée delivrée et je voudrais un bonhomme ne neige, celle qui m'a le plus marqué (car comme les 2 autre, elle a un sens)

Quand aux musiques celles de Raiponce sont autrement meilleure que celle de Frozen je trouve, plus recherchées dans les thèmes.

Sur ce point, je suis aussi d'accord

- Encore une fois c'est Raiponce qui a de nouveau ancré la princesse dans son époque avec un comportement de jeune fille actuel qui a tout de suite branché les gamines.
- Certes Frozen a été bien plus réécrit que Raiponce... quoi que à ce niveau de réécriture pour les deux oeuvres la fidélité est toute relative.
Cependant Raiponce à ceci de mieux que Frozen c'est que sorti du public enfantin il peut toucher un public adulte de part ses clins d'oeil que n'a pas franchement Frozen.

Je ne sais pas, Raiponce dans son écriture n'est pas fondamentalement différente d'Ariel (et Fynn Rider est aussi très typé personnage très typée personnage masculin des année 90).
Avec Raiponce, dans son écriture, j'ai plus eu l'impression que Disney réutilisait avec succès la recette qui a permis leur première renaissance en 1989 avec la petite sirène.
Et Frozen a pour lui justement toute cette réécriture du conte qui est pour le coup très intelligente et fait que comme "La Belle et la bête", la version de Disney n'a rien a envier au conte car de toute façon, elle n'a plus rien a voir (là où Raiponce, tout comme la petite sirene réécrit l'histoire principalement pour la rendre plus gentillette).
A mes yeux, des message intelligents sont plus apte a parler a des adultes que des clins d'oeil. (par exemple, j'ai été très deçu de Zootopie où le seul interet du film est ses clin d'oeils et son ambiance comedie policière très typé année 80, le tout malheuresement noyé dans un message anti-rascisme et sexisme car c'est à la mode mais c'est tellement peu subtil et repeté sans arret pour en faire un film revendicatif que ça en devient gerbant. )

Avec La reine des Neige, on a un film intelligent tout en restant un film jeunesse avant tout avec une heroine qui se prend une leçon en en étant frivole et croyant au prince charmant, on a la victoire de l'amour familiale à l'amour entre un homme et une femme (surtout que Kristof et Anna commence a peine leur relation, le film vantant le fait qu'une relation se construit sur la durée comme d'ailleurs "La belle et la bête").

Pour moi, Raiponce serait "La petite Sirene" et la Reine des Neige "La Belle et la bête", Le second n'aurait pas été possible sans le premier qui a préparé le terrain sur plein de point et est culte nottament pour avoir remis Les film disney sur le devant de la scène, mais c'est definitivement le second qui va le plus loin dans son approche et a eu le plus de succès et a le plus de culte.


- Non non. Les films de princesses ne sont pas forcément les plus cultes. Ils sont même minoritaire car tu as : Le roi lion, Le livre de la jungle, les 101 dalmatiens, Pinocchio, Bambi, Dumbo, La Belle et le Clochard, Aladdin, Peter Pan, Les aristochats dans les plus grands nombres d'entrées ciné.

Aladdin est considéré comme un film de Princesse, il l'a toujours été. Jasmine est d'ailleurs tout à fait dans l'esprit des princesse des année 90(forte, indépendante, volontaire).
Et, je ne suis pas sur si regarder uniquement les entrée des films au cinema est un si bon moyen de se rendre compte un film est culte(Raiponce par exemple n'a pas été rentabilisé au cinema), surtout sur un dessin animé visant un public jeune (c'est pas toujours facile d'emmener un petit au ciné)
Pour se rendre compte si un film disney est culte, faut prendre les entrée cinés, les ventes cassettes/DVD/bluray et même les produits dérivé(combien d'enfants sont devenu fan d'une oeuvre sans en avoir vu un film car ils avaient des jouets, les livres ou Tshirt avec les persos)
Les film de princesse de Disney sont cultes pas automatiquement uniquement en temps que film, mais car ils représente principalement ce a quoi on pense en premier quand on pense film Disney (et est surement une des première chose à quoi on pense quand on pense à disney, après tout, le logo de disney est le chateau de la belle au bois dormant)
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2935
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Ramior le Mer 01 Mar 2017, 14:23

La Nostalgia Chick parle de la disparition des villains dans les derniers Disney:


Avatar de l’utilisateur
Lion_Sn@ke
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2064
Inscription: Ven 24 Oct 2008, 10:13

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Lion_Sn@ke le Jeu 02 Mar 2017, 18:44



Je ne sais pas si j'aurais l'occasion de voir un ou plusieurs épisodes, il faudra que je demande à mes neveux à l'occasion de me faire un compte-rendu...

Mais cela à l'air plutôt choupi sympa

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19273
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Tetho le Jeu 02 Mar 2017, 18:58

Ça a l'air plutôt réussi, on sent déjà l'inspiration Don Rosa de partout, malgré une animation raide comme un passe-laçet. J'espère que Donald sera présent ailleurs que dans le premier épisode, son absence, combiné à la présence d'un majordome, une gouvernante et sa gamine, a toujours tiré Duck Tales vers le bas.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 4026
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Xanatos le Ven 03 Mar 2017, 11:30

Cette bande annonce m'a plutôt fait bonne impression.
Le character design est atypique et l'animation n'est effectivement pas d'une fluidité éblouissante (c'est clair qu'on est loin de La Légende de Korra ou encore Young Justice), néanmoins, l'esprit d'aventure qui fait le sel des BDs de Carl Barks et Don Rosa semble bien présent et c'est tant mieux. :)
Les gags de ce trailer avec Donald et Flagada Jones m'ont également bien fait rire !

Les plus observateurs auront par ailleurs remarqué dans le manoir de Picsou un tableau de Carl Barks. ;)
Ce dernier avait réalisé de nombreuses toiles absolument magnifiques de ses canards dans les années 70.

Pour ce qui est de Donald, autant je suis d'accord avec toi sur le fait que sa quasi absence de la série animée des années 80 était son plus grand défaut (est ce que des membres du staff se sont expliqués à ce sujet ? a-t-il été mit en retrait pour ne pas faire de l'ombre à Picsou ?), autant Arsène, Mamie Baba et Zaza ne m'ont personnellement jamais dérangé ou énervé.

Et, si on excepte un épisode centré sur lui, Arsène était à peu près aussi présent dans les aventures de Picsou que Nestor dans les histoires de Tintin et Haddock, c'est à dire pas tant que ça. Autant à la rigueur, je comprends que certains trouvaient Zaza irritante (pour ma part, j'ai déjà vu des personnages féminins autrement plus agaçantes qu'elles parmi les productions animées des années 80), autant je ne vois pas trop ce que l'on pourrait reprocher à Arsène. C'était un majordome consciencieux et besogneux qui n'éclipsait jamais Picsou et ses neveux et l'humour pince sans rire dont il nous gratifiait occasionnellement était amusant.

Et puis même dans les BDs de Picsou, ce dernier avait souvent un majordome du nom de Baptiste, surtout présent dans les BDs Italiennes de Romano Scarpa, Massimo de Vita et Giorgio Cavazanno.

Enfin bref, wait and see, mais à priori, ce remake s'annonce plutôt réussi. :)
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19273
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Tetho le Ven 03 Mar 2017, 12:23

Mon problème n'est pas tant les persos eux même que l'idée que Picsou entretienne un majordome, une gouvernante et un pilote. Picsou voyage en classe éco et fout Donald dans la soute à bestiaux parce qu'il est Baltazard Picsou du clan McPicsou.
Je pardonne son existence à Flagada parce que le personnage est génial, mais les autres ne sont pas à la hauteur du tord qu'ils causent à Picsou et tant que Picsou.


Xanatos a écrit:(est ce que des membres du staff se sont expliqués à ce sujet ? a-t-il été mit en retrait pour ne pas faire de l'ombre à Picsou ?)

C'est exactement ça. Une volonté de Disney de mettre Picsou et les neveux en avant et d'évincer Donald afin qu'il n'y ait pas de doute sur qui sont les stars de la série.
J'espère vraiment que cette fois il sera un régulier, la dynamique entre lui et son oncle étant souvent un fantastique moteur narratif.


Sinon la série est déjà renouvelée pour une seconde saison. Ce qui a du être déjà réalisé doit être incroyable pour que Disney ait tant confiance en sa série.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Geoff34
Soul of Chogokin
 
Messages: 1545
Inscription: Mer 23 Oct 2013, 12:12

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Geoff34 le Ven 03 Mar 2017, 23:09

il y a déjà des plaintes sur Internet concernant le graphisme de la nouvelle série, trop cubique pour certains...
Wow- Wow War- Wow War tonight
Wow- Wow War- Wow War forever

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2737
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede chevkraken le Sam 04 Mar 2017, 21:48

ben, faut avouer que le design est assez degueux quand même.
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 4026
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Xanatos le Ven 10 Mar 2017, 08:03



Voici un nouveau trailer du remake de La Bande à Picsou mettant surtout en avant ce bon vieux Donald et ça fait plaisir ! :D
Les mimiques qu'il arbore m'ont bien amusé. On sent que les animateurs veulent bien souligner qu'il sera mit beaucoup plus en avant que dans la série originale, ce que je considère comme une excellente nouvelle ! :D
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2935
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Ramior le Ven 02 Juin 2017, 18:52

Vous vous rappelez de la petite discutions sur Zootopie où certain on trouver l'écriture fouillis et qu'il manquer de direction claire; ben d'une certaine manière cela serait voulus :


PrécédenteSuivante


Retourner vers Animation internationale, bédés & comics

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité