Walt Disney et ses studios

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animation internationale, bédés & comics : Actu et critiques sur l'animation hors-Japon

Retourner vers Animation internationale, bédés & comics

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 4084
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Xanatos le Dim 22 Déc 2019, 16:41



Nouvelle vidéo de Antony en partenariat avec 100pseudo où ceux ci analysent l'excellent long métrage d'animation Dingo et Max. :)
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Geoff34
Soul of Chogokin
 
Messages: 1668
Inscription: Mer 23 Oct 2013, 12:12

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Geoff34 le Mar 31 Déc 2019, 12:46

une vidéo qui montre Alice au pays des merveilles dans sa VF de 1951, partiellement avec des extraits du livre audio de 1975
https://vimeo.com/376754364
Wow- Wow War- Wow War tonight
Wow- Wow War- Wow War forever

Geoff34
Soul of Chogokin
 
Messages: 1668
Inscription: Mer 23 Oct 2013, 12:12

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Geoff34 le Sam 08 Fév 2020, 19:22

Savez-vous qu'il existe une parodie de Astérix avec Mickey Mouse qui est sorti en Italie :mrgreen:
https://twitter.com/pipelinecomics/status/1226124916493357056
Wow- Wow War- Wow War tonight
Wow- Wow War- Wow War forever

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19386
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Tetho le Sam 08 Fév 2020, 20:13

Il y a toute une série d'hommages italiens à la BD avec les personages Disneys.
Glénat a sorti en France celui, très réussi, à Corto Maltèse.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10641
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Walt Disney et ses studios

Messagede Gemini le Dim 05 Avr 2020, 00:00

Comme il n'existe apparemment pas de sujet dédié mais que la série a déjà été évoquée ici : je vais parler de Phineas & Ferb. J'ai regardé les deux premières saisons, et m'apprête à enchainer avec les deux dernières puisque disponibles sur Disney+. Je reviendrai sans doute ici pour donner mon avis sur la série dans son intégralité, mais en attendant, quelques mots sur les crossovers avec deux franchises phares du groupe.

Celui avec Star Wars se déroule en parallèle de la trame de l'épisode IV, mais avec des références faites à d'autres films de la saga (Jar Jar, Naboo,...). Il y a aussi des blagues méta, notamment sur celui qui aurait tiré le premier, ou sur Luke passant son temps à regarder les soleils couchant d'un air mélancolique. Nous y découvrons Phineas et Ferb, fermiers hydroponiques sur Tatooine, élèves à l'école de jedis de Ben Kenobi. Contrairement à leur voisin Luke, eux adorent leur quotidien et ne s'imaginent pas quitter leur planète. Mais les circonstances vont les obliger à rejoindre la Rébellion.
Il s'agit d'un exercice de style, puisque les aventures de Phineas & Ferb doivent être compatibles avec les événements de l'épisode IV, et avoir un impact réel sans contredire ce que nous connaissons déjà. De ce point de vue, c'est réussi, le moyen métrage exploite bien les espaces laissés par le film. Mais cela n'a pas réellement d'importance. Ce qui compte, c'est l'esprit de la série d'origine, son humour, et le rôle dévolu à chaque personnage. Darkenschmirt et Isabella tirent le gros lot et s'avèrent tous deux excellents. Les autres sont plus prévisibles, et je pense même que les scénaristes ne savaient pas vraiment comment gérer Candice. La grosse blague écrite par des fans de Star Wars semble malheureusement l'emporter sur le reste.
C'est amusant, mais anecdotique. Heureusement, la chanson de fin permet de partir sur une note positive.



Le crossover avec Marvel Comics est une sombre bouse.
En raison des efforts involontaires et combinés de Doofenschmirt, Phineas, et Ferb, quatre super-héros perdent leurs pouvoirs. Ils doivent se rendre dans le Secteur des Trois Etats pour trouver une solution, suivis de près par quatre de leurs antagonistes persuadés qu'il s'agit là du plan machiavélique d'un puissant génie du mal.
Les interactions entre les deux univers donnent lieu à quelques moments drôles, comme Candice faisant exploser son côté geek, Doofenschmirt entrainant dans son délire des super-criminels bien connus, ou le Major Monogramme essayant de ressembler à Nick Fury.
Sauf que pour que le scénario avance dans la direction voulue par les scénaristes, il faut que les personnages masculins se comportent comme des connards. Et voir Phineas être odieux avec Candice est tellement contraire à tout ce qu'il nous a montré auparavant - du moins dans les deux premières saisons - que cela m'a particulièrement déçu et énervé. Un zéro pointé niveau écriture et respect de l'univers de la série. Si encore, cela avait abouti à une évolution satisfaisante, réjouissante, permettant de réellement mettre en valeur Isabella et Candice - laissées de côté jusque-là, voire carrément rabrouées - cela aurait pu passer. Mais même pas. Leur influence sur l'intrigue restera purement accidentelle, justifiant au passage le comportement des autres protagonistes à leur encontre. C'est extrêmement frustrant, limite sexiste. Et qu'elles aient conscience que la situation aurait été différente si une super-héroïne avait elle-aussi fait son apparition ne change rien à l'affaire : en l'état, c'est juste insupportable.

Précédente


Retourner vers Animation internationale, bédés & comics

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités