Le topic des comics

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animation internationale, bédés & comics : Actu et critiques sur l'animation hors-Japon

Retourner vers Animation internationale, bédés & comics

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19201
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Le topic des comics

Messagede Tetho le Mer 29 Jan 2014, 23:14

J'ai décidé de ne pas lire ces spin-off, parce qu'ils n'ont aucune légitimité dans leur existence, à part faire du fric facile 25 ans après l'original. Je n'y vois guère plus que de la fanfiction officielle, j'ai rien contre ce genre de produit, ça m'arrive d'en acheter et même parfois d'apprécier. Mais pour Watchmen, non. Ce serait comme si JJ Abrams produisait un Before E.T., sans moi.


Et d'ailleurs en parlant du Grand Barbu. On savait qu'il en avait marre de Marvel et DC, mais après de longues années de procédures juridiques Miracleman ressort et cette fois c'est Marvel qui semble en avoir marre de Moore.
Image
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10566
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Le topic des comics

Messagede Gemini le Mer 29 Jan 2014, 23:29

A défaut de voir Grant Morrison reprendre le titre, je lirai celui de "The Original Writer" :mrgreen: Punaise, même sur amazon c'est l'auteur officiel : http://www.amazon.fr/Miracleman-Book-Th ... Miracleman

Pour Before Watchmen, je plaide coupable. J'adore Darwyn Cooke. Mais en y réfléchissant, je pense quand même m'arrêter là.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10566
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Le topic des comics

Messagede Gemini le Ven 07 Fév 2014, 20:17

Suite du sujet "qui est le meilleur personnage Marvel" : viewtopic.php?f=12&t=332&p=230355

Et pour rappel : Wolverine >>>>>>> Cyclops

Image

Ensuite, je m'en fous un peu des personnages, dans la mesure où la plupart changent énormément d'un auteur à l'autre. Je suis donc plus les auteurs que des séries en particulier. Actuellement, tout ce que je lis en Marvel Comics, ce sont Wolwerine & The X-Men et Ultimate X-Men ; et je suis en train de refaire mon retard sur The Exiles.

Image

Soit dit en passant, je préfère les héros DC Comics : plus iconiques, plus classes.

Image

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 3999
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: Le topic des comics

Messagede Xanatos le Ven 07 Fév 2014, 21:29

Gemini a écrit:
Image


J'ai toujours adoré quand Logan vannait Xavier. :mrgreen:
L'illustration ne serait pas de John Byrne ?
J'ai cru reconnaître son trait.

Gemini a écrit:Ensuite, je m'en fous un peu des personnages, dans la mesure où la plupart changent énormément d'un auteur à l'autre. Je suis donc plus les auteurs que des séries en particulier. Actuellement, tout ce que je lis en Marvel Comics, ce sont Wolwerine & The X-Men et Ultimate X-Men ; et je suis en train de refaire mon retard sur The Exiles.


Je ne m'en fiche absolument pas des personnages, mais il faut effectivement s'assurer avant tout que ce sont des scénaristes talentueux qui écrivent leurs aventures.

Quand c'est Peter David qui écrit les aventures de Hulk, je suis confiant: il a toujours su inventer des histoires bien construites, variées, intelligentes et passionnantes dédiées au Géant Vert. Sous la plume de David, les aventures de Hulk savent mêler avec brio l'humour, l'action, le drame et la tragédie. Et il a toujours accordé énormément d'importance à la psychologie de Bruce Banner et de Hulk dont il a considérablement étoffé le passé et le vécu.
À contrario, Jeph Loeb a fait des histoires basiques, simplistes et uniquement bourrines sur Hulk terriblement ennuyeuses et mauvaises.
Image


Le personnage tapi dans l'ombre, ce ne serait pas Howard le canard ?
J'ai toujours rêvé de lire les premières histoires de ce personnage allumé et frappadingue, surtout celles écrites par son créateur Steve Gerber.
Il paraît que le ton de ses aventures est plus proche de l'humour absurde de Mad et de Fluide Glacial que de Marvel !
À de rares exceptions, ses histoires n'ont pas été traduites en français. Je sais que les intégrales du palmipède pervers et taré sont sorties outre atlantique mais il paraît qu'elles sont hélas devenues rares et difficilement trouvables.


Image


Pour DC, j'ai découvert récemment la série New 52 de Aquaman par Geoff Johns.
Je n'étais pas à la base fan du personnage (même si je l'aimais bien quand même) et Johns en a fait un héros majestueux, flamboyant et d'une grande noblesse, il l'a vraiment sublimé et transcendé.
Chapeau bas aussi aux dessins de Ivan Reis et Jo Prado qui sont magnifiques et font honneur au personnage.

En revanche pour les adaptations animées, j'ADORE Aquaman dans Batman l'alliance des héros, son caractère de bon vivant rigolard m'a toujours éclaté. :D
Et je découvrirai incessamment sous peu la série new 52 de Wonder Woman qui est unanimement considéré comme l'une des meilleures séries du revival de DC.
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10566
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Le topic des comics

Messagede Gemini le Ven 07 Fév 2014, 22:11

Xanatos a écrit:L'illustration ne serait pas de John Byrne ?
J'ai cru reconnaître son trait.
De mémoire, c'est bien lui.
*attrape son Special Strange #34*
Je confirme pour John Byrne. Et c'est dans ce numéro que nous apprenons le prénom de Wolverine :mrgreen:

Xanatos a écrit:Le personnage tapi dans l'ombre, ce ne serait pas Howard le canard ?
Oeuf course :mrgreen:

Xanatos a écrit:Et je découvrirai incessamment sous peu la série new 52 de Wonder Woman
Tu feras bien, car je considère qu'il s'agit de la meilleure série de The New 52. Juste devant Swamp Thing. Plus de détails ici : http://www.senscritique.com/liste/The_New_52/142847 et là : http://gemini.neetwork.net/2013/12/20/d ... n-lecteur/

Avatar de l’utilisateur
Klyptos
Pilote de Bebop
 
Messages: 172
Inscription: Mer 23 Nov 2011, 00:38

Re: Le topic des comics

Messagede Klyptos le Sam 08 Fév 2014, 14:02

Hep les gars, le costume rouge (ou pyjama, selon les points de vue) de DD n'est PAS l'original. L'original est bien pire. Donc on peut définitivement se sentir heureux et soulagés.
Il a été universellement reconnu que j'ai des goûts de chiotte. Mais bon, je préfère mille fois remater Guilty Crown que mater un quelconque animoerde de KyoAni.

Avatar de l’utilisateur
Afloplouf
Apprenti Kirin
 
Messages: 1011
Inscription: Lun 12 Avr 2010, 13:24

Re: Le topic des comics

Messagede Afloplouf le Mar 11 Fév 2014, 23:18

Je ne sais pas si je n'ai pas déjà posté mais ce mois-ci, Arte diffuse un documentaire en 3 parties sur les comics de super-héros chaque samedi. La première partie a été diffusée il y a 10 jours (la naissance du genre à la fin des années 30 jusqu'à la fin des années 50) la semaine dernière et cette semaine on attaque donc les années 60 et 70 : Marvel, la guerre froide et le summer of love, le féminisme et le combat des droits civiques, les adaptations et le merchandising. Pour un noob de l'histoire des comics, c'est absolument fascinant. On voit la relation des personnages et des auteurs avec leurs époques, les héros eux-mêmes et ce qu'ils incarnent mais aussi le travail sur les dialogues, l'iconographie, la mise en scène, etc.
Image
"Une fréquentation même irrégulière des sites et des forums de la Toile laisse sur un malaise. C'est qu'y règnent souvent la sottise et l'intolérance. On est sûr d'avoir raison contre le reste du monde puisqu'on est entre soi." Gérard KLEIN

Avatar de l’utilisateur
Natth
Soul of Chogokin
 
Messages: 1503
Inscription: Mer 24 Mar 2010, 21:56

Re: Le topic des comics

Messagede Natth le Sam 08 Mar 2014, 04:40

Parce que je ne suis pas sûre que la nouvelle soit arrivée jusqu'ici...

The Digital Comic Museum propose désormais le téléchargement gratuit et légal de plus de 15 000 comics.

Il s'agit évidemment de titres en anglais, sortis avant 1959. On peut y accéder à cette adresse :
http://digitalcomicmuseum.com/

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2912
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Le topic des comics

Messagede Ramior le Jeu 27 Mar 2014, 21:27

J'ai profiter de l'offre de Panini, qui singe Urban, avec la collection "Marvel Now" où ils éditent en volume relié les derniers hit de leur magazine sans attendre 3 ans pour le faire, pour acheter la saga controversé de ces années :

Image

Attention quelque spoil pour ce qui en sont pas à jour sur le Spider-verse.

Mon avis : Mouais bof, sympa sans plus, le décalage entre les façons de faire entre Peter et Otto est amusant, j'ai apprécié les flashbacks sur la vie d'Otto et le personnage d'Anna Maria Marconi est sympa et intrigante et les dessinateurs font du très bon boulot.

Par contre, c'est assez plan plan les cinq épisodes ce lisent trop vite, le changement d'attitude de Jamenson est tiré par les cheveux et il y a quand même trois choses qui me hérisse le poil:

1 : Le traitement de MJ, c'est en grande partie à cause de cette connerie de "One More Day" où la femme qui est l'âme sœur de Peter Parker ne percute pas de suite qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond avec Peter.

Par contre Carrie elle le soupçonne direct qu'il y a quelque chose qui cloche et je préfère le dire de suite je n'ai rien contre Carrie mais, pour moi elle fait un peu usurpatrice.

2: La mort de Kafka personnage emblématique des années 90, psychiatrique de son état, personnage sous exploité tuée sans grande cérémonie. :evil:

3: La mort de Massacre; oui c'est un psychopathe, oui c'est un assassin, oui c'est pas un personnage de longue date; mais merde sérieux il était obligé de faire cette scène à la Punisher juste pour montré qu'Otto est plus radical que Peter! C'est débile, faire des héros des tueurs (c'est pas Peter mais, ça reste Spider-man.) c'est complètement à l'opposer de l'idéale du héros et je rajouterais que cette idée digne de républicain membre de la NSA qui veut que ce soit un moyen d'en finir pour pas qu'il s'échappe; c'est d'une bêtise monstre :

Déjà la peine de mort ne fonctionne il a été statiquement prouver que cela ne reprenne en rien le crime.

Si les Vilains reviennes toujours à la charge dans les comics c'est pour des raisons scénaristiques, dans la "vrais vies" ils auraient longtemps abandonner l'idée de ce confronter à des types qui leur foute une raballer à chaque fois qu'ils se rencontrent.

Voilà c'était le premier tome de "Supérior Spider-man" c'était moyen-, j'espère que cela va accélérerai dans le tomes suivant.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9861
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Le topic des comics

Messagede Aer le Lun 28 Avr 2014, 14:53

Salut. Moi j'y connais rien aux comics, à par Witchblade et tout les trucs consanguins autour parce que ça m'a toujours botté pour d'opulentes raisons ; et les trucs que je lisais étant gamin.
Mais y'a quelques jours je suis tombé sur ce genre de choses sur twitter.

Image

Laissez moi vous dire que je m'y connais encore moins en Transformers, j'en ai surement vu étant gamin mais ça n'a jamais été mon truc et on va vite passer sur le premier film de Michael Bay hein mais la du coup, j'ai trouvé ça assez génial. Donc 1/ c'est quoi ? 2/ y'a d'autres trucs à lire autour pour comprendre ? 3/ c'est sortit en France ? 4/ tu sors boire un coup ce soir ? 5/ si c'est pas sortit chez nous, ça se procure d'une manière ou d'une autre ?
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18787
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: Le topic des comics

Messagede Ialda le Lun 28 Avr 2014, 15:10

J'ai un pote qui est fan de l'univers, et avec trente ans d'historique derrière, il y a de la matière. Je peux toujours lui demander :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9861
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Le topic des comics

Messagede Aer le Lun 28 Avr 2014, 16:11

C'est l'idée ^^.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10566
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Le topic des comics

Messagede Gemini le Lun 28 Avr 2014, 16:43

Saviez-vous qu'il existait un film Transformers avec Leonard Nimoy, Orson Welles, Scatman Crothers, et Eric Idle ?

You're welcome :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18787
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: Le topic des comics

Messagede Ialda le Lun 28 Avr 2014, 16:47

Les voix :mrgreen:

J'ai dû le poster le lien youtube sur le forum d'ailleurs. Topic mechaphile ?

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10566
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Le topic des comics

Messagede Gemini le Lun 28 Avr 2014, 17:08

Les voix, oui, n'empêche que c'est la classe. Et oui, tu avais mis le lien youtube quelque part :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10566
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Le topic des comics

Messagede Gemini le Ven 27 Juin 2014, 09:57

Récemment, une collègue - qui a grandi dans la ville de Gotham en Angleterre, cela ne s'invente pas - m'a passé les comics qu'elle lisait étant gamine, sachant que je suis un grand amateur de BD. Du DC Comics - avec un Fantastic Four en plein milieu, qui n'a rien à faire là - de la fin des années 60 / début des années 70, avec une majorité de Superman's Girl Friend Lois Lane et de Adventure Comics (Supergirl), mais aussi du Superman et du Action Comics, trois Wonder Woman, un Superboy, un Superman's Pal Jimmy Olsen, et un World's Finest.

Et c'est hallucinant. Pour l'instant, je n'ai lu que du Lois Lane et du Wonder Woman, mais je suis impressionné par ce que j'ai découvert jusqu'à présent. Aujourd'hui, lorsque nous pensons aux comics de cette époque, nous imaginons des trames hyper classiques, par opposition aux travaux iconoclastes d'auteurs comme Grant Morrison, Warren Ellis, et autres Alan Moore. Mais, franchement, ils n'ont rien à leur envier.

Un petit peu d’histoire. Ne vous inquiétez pas, ce sera la version courte. A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, l’industrie des comics de super-héros s’effondre, et avec elle le Golden Age ; seuls quelques héros survivent à ce phénomène – Batman, Superman, et Wonder Woman – tandis que le reste de la production s’oriente vers la science-fiction, le western, le mystère, ou encore la comédie. En 1954 sort Seduction of the Innocent, un livre qui attribue la délinquance juvénile aux comics ; cela pousse les éditeurs à établir un organisme, la Comics Code Authority, chargé de réguler leurs publications. Cela aboutit à nombre de situations surréalistes, du moment qu’elles sont dépourvues de la moindre violence, comme des super-héros participant à des tournois de baseball, ou encore Batman qui se retrouve affublé d’une bat-famille, d’un bat-chien, et même d’un bat-fan venu d’une autre dimension. Cela laissera des traces et deviendra une des composantes majeures du Silver Age, ou second âge des comics, apparu à partir de 1956 et du retour en force de Flash sous une nouvelle identité. Toutefois, le phénomène a sans doute plus touché DC Comics que Marvel Comics, ce-dernier n’allant revenir aux super-héros qu’en 1961. Mais ce sera encore plus vrai pour Batman en raison de la série TV délicieusement décalée produite dans les années 60.

DC Comics n’assumera jamais vraiment cette période absurde, et l’éditeur Julius Schwarz fera son possible pour l’effacer de la continuité officielle de ses personnages. Cela n’empêchera pas la récente série d’animation The Brave & The Bold de s’y référer constamment, de même que le célèbre scénariste Grant Morrison qui prend un malin plaisir à lui rendre hommage, notamment dans All-star Superman ou dans Batman Inc.
Mais, déjà à l’époque, certains titres vont conserver ce ton décalé beaucoup plus longtemps que prévu, et restent aujourd’hui les témoins brillants de cette époque où les super-héros ne ressemblaient pas vraiment à ceux que nous connaissons aujourd’hui. Parmi ces titres, impossible de ne pas citer ceux gravitant autour de Superman, personnage beaucoup plus populaire alors qu’il ne l’est désormais. Ainsi, le le lecteur pouvait suivre Superboy (les aventures du jeune Superman à Smallville), Superman’s Pal Jimmy Olsen, ou encore Superman’s Girl Friend Lois Lane. Ces deux-là devaient jongler avec une équation délicate : comment suivre des personnages qui ne sont pas Superman, tout en donnant une place prépondérante à ce-dernier (puisque son nom apparait aussi sur la couverture) ?

Bien souvent, les auteurs recouraient à une technique caricaturale, mais qui fera ses preuves : Lois et Jimmy se mettent dans des situations délicates pour le bien d’un scoop (ou pour se rapprocher de leur idole), et comme il a bien conscience de leur proportion à attirer les catastrophes, Superman les surveille discrètement pour intervenir en cas de danger. Cela n’empêchera nullement la mise en place de véritables histoires de fond – notamment des luttes contre les différents syndicats du crime de Metropolis – mais il s’agit d’un schéma qui reviendra souvent. Ajoutez à cela le côté décalé du Silver Age, et vous obtenez des récits parfois surréalistes, mais bénéficiant en contrepartie d’une grande liberté de ton, et capable des pires folies. Ce n’est sans doute pas pour rien que, à son arrivée chez DC Comics – après avoir créé la majorité du bestiaire de Marvel Comics – Jack Kirby sera affecté à Superman’s Pal Jimmy Olsen, où il fera apparaitre pour la première fois Darkseid et Apokolips. Excusez du peu. C’est probablement ce qui permettra aussi la création de I’m curious (Black), une aventure de Lois Lane considérée comme un des pionniers du Bronze Age – une époque plus ancrée dans la réalité, notamment sociale – dans laquelle la reporter se transforme en afro-américaine pour aller enquêter dans les ghettos de Metropolis.

Justement, concentrons-nous un instant sur Superman's Girl Friend Lois Lane. Après lecture, je trouve un côté presque schizophrène dans cette série, qui oscille entre histoires de fond, délires parfois fétichistes – puisque Lois Lane s’avère avoir la transformation et le déguisement faciles – et discours social engagé, après l'arrivée du scénariste Robert Kanigher (créateur notamment de Barry Allen et de Sgt. Rock) qui offre une conscience à la série. Ainsi, comme mentionné tantôt, Lois Lane devient noire en 1970 dans I’m curious (Black) et découvre le racisme ordinaire, puis prend fait et cause pour une tribu indienne dans Indian Death Charge en 1971, qui se présente non seulement comme un manifeste en faveur des natifs américains, mais aussi comme une charge virulente pour la protection de l’environnement.
Comme les aventures de Lois Lane n’ont apparemment pas vocation à avoir la moindre conséquence dans l’univers de Superman, tout est permis (ou presque) et elle se retrouve même régulièrement avec des super-pouvoirs.
Plus anecdotique, les couvertures de la série changent radicalement de ce que nous pouvons trouver aujourd’hui, puisqu’elles servent avant tout de publicité, au moyen d’images et de phrases chocs. Le tout surestimant amplement le contenu réel du numéro. Celle de Indian Death Charge résume bien la situation : nous y voyons Lois Lane, habillée en indienne, attaquée par une foule en colère et sommée par Superman d’arrêter de protéger le papoose qu’elle porte sur son dos. A l’intérieur, pas d’héroïne adepte du cosplay ou sur le point d’être lynchée par la population, mais indubitablement, cela attire l’attention.

J'ai pour l'instant moins à raconter sur Wonder Woman, dans la mesure où j'ai à peine entamé ma lecture. Mais la première chose qui surprend, une nouvelle fois, ce sont les couvertures. Jusque-là, j'avais appris par l'intermédiaire de l'ami Daniel Andreyev que Wonder Woman était une héroïne "bondage", et pensée comme telle par son créateur William Moulton. Après tout, elle se ballade toujours avec une corde sur elle. Si, aujourd'hui, cet aspect reste indétectable et donc discutable, il apparait clairement sur les couvertures des numéros que j'ai en ma possession : sur chacune d'entre elles, Diane est attachée d'une façon ou d'une autre, et dans des positions facheuses. Même si, comme pour Superman's Girl Friend Lois Lane, cela ne correspond pas nécessairement à ce que nous pouvons trouver à l'intérieur.
Face au seul numéro que j'ai parcouru jusqu'à présent - je ne les ai reçu qu'hier - je me suis souvenu d'un épisode des Simpsons, où Alan Moore - doublé par l'artiste en personne - rencontrait Bart à l'occasion d'une séance de dédicaces ; ce-dernier était venu faire signer un numéro de Radioactive Man. Et l'auteur de lui demander : "Cela ne te dérange pas que j'ai transformé ton héros en critique de jazz dépressif accro au crack et pas du tout radioactif ?" Voilà, c'est un peu à ça que j'ai pensé devant mon Wonder Woman. Si j'ai bien suivi, l'éditeur a souhaité relancer la série - dont les ventes avaient bien chuté - tout en cherchant une transition nette entre Golden Age et Silver Age, puisqu'il s'agit d'un des rares titres à ne pas s'être interrompu entretemps, et que les aventures de la Wonder Woman des années 40 sont censées se poursuivre sur Earth-2 (merci Flash of Two Worlds). Pour remplacer l'héroïne historique, découvrez désormais Diane Prince, ancien officier de l'armée américaine reconvertie dans la mode, experte en karaté, accompagnée d'un vieux chinois aveugle, et dénuée de pouvoirs et de costume. La nouvelle Wonder Woman apparait comme une sorte d'agent secret de haut-vol, profondément et vestimentairement ancrée dans son époque, et sacrément groovy. Alors, ça surprend, mais j'ai pris mon pied.

A bientôt pour la suite de nos aventures !

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19201
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Le topic des comics

Messagede Tetho le Lun 24 Nov 2014, 18:26

Avant que les éditions Delcourt des comics Star Wars soient retirés des rayons, je complète les séries que je veux, pour le moment le Star Wars de Brian Wood et les Legacy II.

Mais là, en guise de tout dernier comics Star Wars publié, Delcourt a sorti une mini-série assez intéréssante :


La GUERRE des ÉTOILES, aka THE Star Wars

Image

La série avait eu le Drig seal of approval pendant sa publication US.

C'est l'adaptation du tout premier jet de Lucas pour le script de son film, en 74, à l'époque où Luke Skywalker était un vieux général, le héros s'appelait Annikin Starkiller, Solo était une créature non-humaine et Darth Vader était un humain sans pouvoirs.

Les scripts successifs de Star Wars sont assez bien connus des fans et des cinéphiles qui savent qu'il y a une raison pour laquelle le film est passé par 4 versions différentes avant d'arriver au script de tournage : il y avait beaucoup de choses à revoir, d'idées à simplifier ou d'angles à arrondir. Et c'est ce script préliminaire et non corrigé qui est adapté ici.
Le comics est écrit par Jonathan W. Rinzler, auteur et éditeur chez Lucasfilm à qui on doit entre autre les pavés sur la création des trois films classiques, qui a choisit de rester aussi fidèle que possible au script de Lucas. Il a bien sûr fallut couper des séquences ici et là et réécrire un peu pour que ça tienne en 200 pages, mais il n'a pas cherché a améliorer ou corriger le script. Et donc le résultat est, comme on peut s'y attendre, assez moyen en terme d'écriture. L'histoire est confuse dans ses enjeux, il y a trop de personnages, des scènes qui ne servent à rien, ou d'autres ridicules... D'autres passages sont aussi très maladroits, comme celui où la princesse avoue son amour à Annikin qui tombe comme un cheveux dans la soupe.On voit très bien en lisant ce comics ce qui a du être fait pour faire de Star Wars le film culte qu'il est. Fusionner les personnages trop similaires, comme le général Vader et les chevaliers Sith ou le père d'Annikin et le vieux général qui sert de mentor, éliminer ceux qui ne servent à rien, comme les jumeaux, donner au récit un mac guffin clair, les plans de l'Étoile Noire, etc...
En fait on a carrément l'impression de découvrir le Star Wars d'un autre univers, les noms et les concepts sont familiers, mais rien n'est comme ce que l'on connait, Han est un alien et Luke un vieux général, la capitale de l'Empire se trouve dans une cité en orbite au dessus de la planète gazeuse Alderande et les wookies vivent sur la planète Yavin. C'est déroutant comme sensation.

Mike Mayhew livre un dessin qui se veut photoréaliste, je suis loin d'apprécier ce style mais pour un comics qui se veut être la recréation d'un film qui n'a jamais eu lieu, ça a du sens.
Mais à coté de ça le travail de recherche graphique pour cet univers, qui a mobilisé plusieurs artistes de Lucasfilm, est très impressionnant. Les auteurs ont cherché à recréer ce à quoi aurait pu ressembler le Star Wars de 74 en s'inspirant des premiers artboards de MacQuarrie, ainsi les stormtroopers ont des épées laser, des acteurs que Lucas rêvait de diriger, le père d'Annikin a des ressemblances frappantes avec Mifune Toshio, ou même des films qui lui ont servis de référence, 6PO est une copie quasi parfaite de l'androïde du Metropolis de Lang. Il y a eu plein d'arbitrages pertinents là dessus et j'aurais aimé que le cahier de designs que l'on retrouve à la fin du livre soit plus épais.

Maintenant, en éditant ce comics, Delcourt a eu deux bonnes idées :
-La première c'est d'éditer l'équivalent de l'édition hardcover américaine, avec une jaquette et un format un peu plus grand que celui des comics traditionnels, et le n°0 en bonus et ce pour un prix raisonnable : 20 euro-brouzoufs contre 40 pétrodollars chez les mangeurs de poulet frit.
-La seconde c'est de choisir de revenir aux noms français originaux. Donc Star Wars redevient La Guerre des Étoiles, on a le droit à du Han Solo, du Millenium Condor ou du Chiquetabbac. On apprécie ou pas, mais le comics étant une sorte de bizarro world star wars, c'est assez pertinent de ressortir ces noms oubliés pour renforcer le décalage avec l'original.


En soit La Guerre des Étoiles est loin d'être une franche réussite ou un futur classique. Sans être véritablement mauvais, c'est avant tout une curiosité qui s'adresse à un public qui sait ce qu'il y trouvera afin de ne pas être déçu. Ce n'est pas un comics pour le lecteur casual qui aimerait lire un comics Star Wars comme ça pour se changer les idées, ça s'adresse aux vrais fans, ceux qui savent où se situe Utapau ou qui sont les Yuzan-vong, ou bien au cinéphiles curieux de voir enfin en image le script original de Lucas.
Sympathique façon de clôturer pas loin de 15 ans de comics Star Wars chez Delcourt.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
George Isaac Newton
Pitit LEGO
 
Messages: 373
Inscription: Jeu 08 Mai 2014, 21:48

Re: Le topic des comics

Messagede George Isaac Newton le Lun 01 Déc 2014, 20:43

Sinon niveau comics, les deux premiers tomes de Star Wars : Agent de l'empire sont très sympa.

Image

On suit les aventures d'un James Bond Impérial en pleine apogée de l'empire, alors que Ysanne Isard n'est pas encore chef des renseignements. De l'action, de chouettes rebondissements, une androïde que l'on croirait tout droit sortie de Cobra et Boba Fett. Difficile de se rater avec des ingrédients pareil. :mrgreen:

Ça fait du bien changer de paradigme de temps à autre, puis les deux dessinateurs sont du pays !

Avatar de l’utilisateur
Darkge999
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2458
Inscription: Lun 11 Mar 2013, 16:00

Re: Le topic des comics

Messagede Darkge999 le Mar 02 Déc 2014, 00:30

C'est vrai que Agent de l'Empire c'est du bon. C'est vraiment dommage qu'il n'y a eu que deux tomes, c'était une bonne idée de diversification de l'UE.

Il y avait même une référence aux pubs de ferrero rocher lors de la réception de l’ambassadeur. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10566
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Le topic des comics

Messagede Gemini le Mar 16 Déc 2014, 14:44

Catwoman 5 : Race of Thieves : Allo, DC Comics ? Ce serait possible d'avoir des TPB qui ne regorgent pas de crossovers dont nous n'avons strictement rien à foutre ? Parce que là, nous avons deux chapitres qui ne servent strictement à rien si nous n'avons pas lu les autres épisodes de Gothtopia. Au début, c'était plutôt intriguant, je ne savais pas de quoi il s'agissait, les deux chapitres passent très bien ; c'est en entamant la suite que je me suis aperçu que les événements n'avaient plus rien à voir, que les enjeux n'avaient pas été résolus, et que j'ai donc compris m'être sévèrement enfler par un éditeur qui espère, par ce biais, me pousser à lire le reste de la saga disséminée dans les aventures de ses autres personnages. Ben tu sais quoi ? Va te faire foutre.
Heureusement, ces deux chapitres ne suffisent pas à diminuer l'attrait de cet album, comprenant plusieurs histoires complètes, dont une analepse revenant sur les débuts de Catwoman comme voleuse acrobate, un elseworld faisant suite aux événements de Dark Victory et When in Rome, une confrontation entre un ennemi de son alliée au look steampunk Alice Tesla, et surtout le délirant mais intelligent Race of Thieves - qui donne son titre à l'album - durant lequel notre héroïne se retrouve confrontée à Mirror Master pour gagner le titre de meilleur voleur du monde ; elle y fera preuve de toute sa roublardise et de tout son talent pour déjouer les pièges qui lui sont tendus.
Malgré ses chapitres superflus, il s'agit donc d'un excellent numéro, qui nous prouve que décidément, Catwoman est l'un des meilleurs titres actuels DC Comics.

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2912
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Le topic des comics

Messagede Ramior le Ven 19 Déc 2014, 14:42

Je pense sérieusement boycoté les comics et film Marvel (hormis ptet Ms Marvel.) parce que marre d'être pris pour un con par une compagnie plus occupé à réglé ses comptes cas écrire des histoires de Super héros et vous devriez faire pareil. :evil:

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2912
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Le topic des comics

Messagede Ramior le Dim 18 Jan 2015, 01:43

Pardon double post mais je comprend mieux la récente alliance Marvel/Toei.

Image

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10566
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Le topic des comics

Messagede Gemini le Jeu 12 Mar 2015, 21:54

Tac au Tac, mais avec des invités inattendus 8)


Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10566
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Le topic des comics

Messagede Gemini le Jeu 12 Mar 2015, 23:44

Seconde émission avec Kubert, Adams, et Giraud. Particulièrement saisissante de par son sujet, et parce qu'en 1972, le commentateur avait déjà tout compris au Bronze Age.


Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 3999
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: Le topic des comics

Messagede Xanatos le Mer 01 Avr 2015, 13:27

Message doublon, ma critique de Gotham Girls est dans la page suivante du topic.
Dernière édition par Xanatos le Jeu 02 Avr 2015, 14:23, édité 5 fois.
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

PrécédenteSuivante


Retourner vers Animation internationale, bédés & comics

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités