She-Ra: Princesses of Power

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animation internationale, bédés & comics : Actu et critiques sur l'animation hors-Japon

Retourner vers Animation internationale, bédés & comics

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10501
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: She-Ra: Princesses of Power

Messagede Gemini le Ven 23 Nov 2018, 09:45

Tetho a écrit:On y perd sans doute rien, mais je ne sais pas si on y gagne quelque chose au change.

La série s'adresse aux enfants, tout comme la précédente. Or la She-Ra d'origine représentait des canons esthétiques irréalistes et inatteignables, avec son 90/60/90. Au contraire la nouvelle propose des représentations diverses, c'est important pour le jeune public.
Comme je l'indique dans mon premier message, je ne trouve pas les personnages de la série des années 80 très humains, physiquement.
Et ne venez pas me parler de SJW ou je ne sais quoi. En bon produit des années 80 destiné aux enfants, j'imagine que la première She-Ra était très bien-pensante, très moralisatrice, voire se terminait sur une petite morale ("roue de la moralité, tourne, tourne, tourne, et dis-nous de quoi il retourne").

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19008
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: She-Ra: Princesses of Power

Messagede Tetho le Ven 23 Nov 2018, 13:18

Gemini a écrit:La série s'adresse aux enfants, tout comme la précédente. Or la She-Ra d'origine représentait des canons esthétiques irréalistes et inatteignables, avec son 90/60/90. Au contraire la nouvelle propose des représentations diverses, c'est important pour le jeune public.

Vraiment ? Je veux dire c'est un personnage de dessin animé, pas une vraie personne. Qu'on me dise que les images du corps envoyées par les médias au sens large (magazines, TV, cinéma, publicité, mode, whatever...) sont irréalistes et inatteignables, ok. Mais un putain de personnage de dessin animé ? Qu'on me dise pas que les garçons qui ont grandis devant Dragon Ball, Saint Seiya, Ken ou G.I. Joe (ou des jeux comme Street Fighter) ont tous eu leurs repères chamboulés. Pareil pour les filles devant les princesses Disney ou Sailor Moon (qui mange tout le temps et conserve son physique de poupée Barbie). Je suis persuadé que même les enfants savent faire la différence.
Mon problème avec la Chi-Rac des années 80, au delà de son corps de poupée Barbie qui trahis sa nature de jouet, c'est surtout sa tête de daronne. Sérieux je lui donnerais bien 25, si ce n'est pas 30 ans. La nouvelle série semblant être un récit initiatique, en faire une adolescente/jeune adulte est un choix pertinent thématiquement parlant. Mais elle a quand même toujours un physique de jouet.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10501
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: She-Ra: Princesses of Power

Messagede Gemini le Ven 23 Nov 2018, 13:29

La nouvelle série propose des alternatives à ces canons de beauté. Quand tu ne trouves pas dans la vie de tous les jours des représentations qui te parlent ou te correspondent, tu vas chercher vers la fiction, fut-elle dessinée. Donc de la diversité ne fait pas de mal du tout.
Et cela ne concerne pas que le physique. Pour reprendre ton exemple de Sailor Moon, quand nous étions gamins, c'était un des seuls titres proposant des personnages LGBT+ (malgré la censure exercée dans la VF), et cela a été salutaire pour nombre de jeunes spectateurs.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9203
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: She-Ra: Princesses of Power

Messagede Zêta Amrith le Ven 23 Nov 2018, 13:40

Gemini a écrit:Des représentations diverses, c'est important pour le jeune public.

Le jeune public a bon dos. C’est important pour les adultes et pour l’approche sur-constructiviste qu’ils articulent. Aucun enfant des années 80 n’est devenu dépressif en raison d’un vertigineux différentiel de musculature avec Musclor. Toutes choses égales par ailleurs, mettre en scène des figures idéalisées qu’il sera impossible pour le spectateur d’égaler un jour est l’essence constitutive d’un "mythe", et le mythe fonde sociétés et appartenances. La silencieuse disparition des héros/héroïnes au physique exalté dans la fiction euro-américaine illustre d'abord la fin des projets politiques collectifs.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10501
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: She-Ra: Princesses of Power

Messagede Gemini le Ven 23 Nov 2018, 14:01

Je ne crois pas que le but de l'exercice fût de créer du mythe. Ne nous méprenons pas quant aux intentions des créateur·ices.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19008
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: She-Ra: Princesses of Power

Messagede Tetho le Ven 23 Nov 2018, 14:17

La structure de ce genre de récits, que ce soit Shin She-ra, Sailor Moon, Saint Seiya, Dragon ball et j'en passe étant calquée sur les grands récits fondateurs, ces récits tendent donc, même involontairement, vers le mythe. La fascination du public actuel pour "le lore" le montre bien. Quand George Lucas a réalisé Star Wars il voulait juste rendre un hommage sincère aux récits pulps de sa jeunesse, Flash Gordon le premier. Il n'empêche que que la forme du récit lui a permis de devenir le plus grand mythe de l'époque moderne.

Gemini a écrit:Et cela ne concerne pas que le physique. Pour reprendre ton exemple de Sailor Moon, quand nous étions gamins, c'était un des seuls titres proposant des personnages LGBT+ (malgré la censure exercée dans la VF), et cela a été salutaire pour nombre de jeunes spectateurs.

Ouais enfin non, tu lis ça avec tes grilles de lectures d'adulte. Je ne dis pas que c'est une mauvaise chose, loin de là et ne serait-ce que parce que c'est une réalité sociétale. Mais les personnes qui se sont identifiés à Michiru et Haruka ne sont pas "les enfants" ou "le jeune public" dont tu parlais plus haut et à qui ça passait par dessus la tête (au choix elles étaient cousines ou vraiment bonnes amies), mais bien des adolescentes qui découvraient leurs sexualités avec 5-7 ans de plus.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

guwange
Apprenti Kirin
 
Messages: 1456
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: She-Ra: Princesses of Power

Messagede guwange le Ven 23 Nov 2018, 21:22

En regardant les images de cette nouvelle série She-ra, ça m'a donné qu'une seule envie; que je regarde enfin les 5 premiers épisodes traduits en FR de la série He-man de 2002. :mrgreen:
Chose que je ferai dans peu de temps.

Tenez le premier épisode en vostfr, c'est tout de suite + motivant, non... :mrgreen:


Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 3959
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: She-Ra: Princesses of Power

Messagede Xanatos le Sam 24 Nov 2018, 13:40

Le traitement de ce remake des Maîtres de l'Univers en France fut un véritable gâchis ainsi qu'une occasion loupée.

Cette série avait eu droit à des critiques élogieuses, pour ne pas dire euphoriques aux Etats Unis.
Beaucoup de fans la trouvèrent graphiquement très belle, bien animée, sombre et épique à souhait.
On y découvrait même les origines de Skeletor, le pire ennemi de Musclor ainsi que son apparence physique avant qu'il ne devienne ce "squelette vivant".

Même Kahlone, grand fan nostalgique de la série animée originale de 1984 trouve ce remake supérieur dans tous les domaines.

La série devait originellement être diffusée sur TF1, mais la chaîne refusa de la diffuser tant que Mattel n'avait pas sorti la gamme de jouets avant. Et Mattel a rétorqué qu'ils ne sortiraient les jouets en France qu'à partir du moment où TF1 diffuserait d'abord le dessin animé...

Et c'est comme cela que ni le remake animé, ni les jouets ne sont sortis.

Pathétique non ?

Et c'est vraiment bête, je suis persuadé que ce remake aurait enthousiasmé les enfants, et sans doute même leurs grands frères, grandes soeurs ou parents qui avaient vibré devant la série des années 80 et qui auraient été heureux de découvrir cette nouvelle version du valeureux Musclor...

Je regarderai ce premier épisode demain soir et je donnerai mon avis ensuite... De même que celui du remake de She-Ra dont il me reste encore 6 épisodes à découvrir.
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 3959
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: She-Ra: Princesses of Power

Messagede Xanatos le Mar 27 Nov 2018, 18:26

Image

Je viens donc de terminer le visionnage de She-Ra et les princesses du pouvoir.

Globalement, j'ai énormément aimé et mon avis rejoint dans les grandes lignes celui de Gemini. :)

Un des seuls défauts pour moi est la réalisation technique: si les décors sont vraiment très jolis, je regrette que l'animation soit aussi moyenne, elle aurait permis de donner davantage d'ampleur aux scènes d'action. C'est d'autant plus regrettable que Dreamworks a produit le superbe remake Voltron le défenseur légendaire qui lui a bénéficié d'une animation excellente et irréprochable (le staff étant le même que celui de la fabuleuse série animée La Légende de Korra, on s'attendait forcément à de la qualité dans ce domaine). Par contre le Character Design, malgré son côté clivant ne m'a pas déplu du tout.

Heureusement, le titre compense aisément ses quelques menues lacunes techniques par le soin accordé à la psychologie de la plupart des personnages ainsi que par son très bon scénario.

Comme le dit Gemini, la trame principale est bien construite: nous n'avons pas affaire à des épisodes indépendants les uns des autres, au contraire, ils sont tous interconnectés les uns aux autres et il y a un vrai fil rouge.

Adora/She-Ra est une héroïne intéressante: elle n'est pas infaillible, commet des erreurs ou des gaffes, on la voit tâtonner et progresser petit à petit. Depuis sa petite enfance, elle était persuadée que la horde dans laquelle elle vivait incarnait le bien alors qu'elle opprimait les autres peuples de la planète Eternia. Elle se remettra en question et changera de camp grâce à ses nouveaux amis Scintilla et Flèche d'Or.

J'ai bien accroché au personnage de Flèche d'Or qui me rappelait agréablement Sokka de Avatar le dernier Maître de l'Air: en l'occurrence, le boute en train de la bande ayant souvent le mot pour rire mais sachant aussi avoir les pieds sur terre et il est un garçon réfléchi.

Scintilla aussi est sympathique: elle fait tout pour être une princesse héroïque et craint souvent les remontrances de sa mère, tout en tentant à lui montrer à quel point elle tient à protéger les innocents.

Mais à titre personnel, mon personnage favori de l'oeuvre, est, et de loin, Catra, l'ancienne meilleure amie de Adora qui devint sa plus grande ennemie au fil de la série.

Image

Catra a une personnalité réellement complexe, et son ambivalence la rend incroyablement fascinante.

Elle aimait énormément Adora et fut peinée qu'elle ait rejoint le camp ennemi. Lors de leur rencontre suivante, on sent qu'elle a voulu raisonner son ex-meilleure amie en la convaincant de revenir à la horde, mais peine perdue.

Elles s'affrontèrent à plusieurs reprises par la suite, en raison du fait qu'elles ont des idéologies différentes, mais si Catra cherchait à vaincre Adora, elle ne voulait pas la tuer non plus, et, en son for intérieur, elle l'aime toujours.

[Montrer] Spoiler
L'épisode 8 où elles se sauvent mutuellement la vie est éloquent à ce sujet
.

J'ai trouvé cela aussi intéressant qu'au cours d'un épisode,
[Montrer] Spoiler
elle soit ressortie victorieuse d'une mission qu'on lui a confié alors que Ténébra sa mentor dotée d'une puissante magie avait échoué.


Mais personnellement, mon épisode favori est le 11e centré sur Adora et Catra qui était vraiment fantastique: nous plongeons véritablement au coeur de leurs âmes, et nous en apprenons davantage sur leur passé, leur vécu, leur enfance commune.

En dépit du fait que Catra aimait plus que tout sa meilleure amie, elle était peinée que leur maîtresse Ténébra ait toujours préféré Adora et a contrario la traitait pire qu'une moins que rien, ce qui faisait qu'elle éprouvait un complexe d'infériorité et de la jalousie envers notre héroïne.

Ironie du sort: Le départ de Adora a permis à Catra d'exploiter pleinement son potentiel et par conséquent d'embrasser sa destinée de future seconde en chef de la Horde.

Un épisode mené de main de maître, haletant et émouvant.

On sent aussi que Catra a soif de reconnaissance et qu'on l'apprécie à sa juste valeur. Il n'est par ailleurs pas étonnant que dans un épisode antérieur
[Montrer] Spoiler
elle ait laissé partir Adora et Scintilla, outragée par le fait que Ténébra se soit atShetribué le mérites d'une mission qu'elle avait réussi alors que Ténébra n'avait rien fait.


La relation entre les deux personnages est l'un des éléments les plus passionnants de toute la série.

Sinon parmi les personnages, j'ai eu un coup de coeur pour Emprapta la princesse inventrice: son caractère foufou, son tempérament plein d'entrain et son enthousiasme la rendaient très amusante et haut en couleurs :). J'aimais bien aussi le fait que sa chevelure l'aider à se déplacer ou qu'elle s'en servait comme des mains, cela donnait lieu à de jolies trouvailles visuelles.

[Montrer] Spoiler
Ceci dit, je suis moi aussi déçu de son changement de camp. J'ai d'ailleurs été étonné que ses amies furent persuadées qu'elle était morte alors que tout portait à croire qu'elle fut capturée et non tuée.


Cette première saison aurait gagné en effet à être deux plus longue: l'univers dans lequel évoluent les protagonistes es t très riche et on aurait souhaité voir davantage de leurs aventures.

En bref, à mes yeux, ce remake de She-Ra est une belle réussite, ainsi qu'une jolie série d'aventures, drôle sans jamais être lourde et sachant être sérieuse et dramatique quand il le faut. :)

J'espère que la série fait de bonnes audiences sur Netflix et je suis impatient de découvrir la deuxième saison.

Quant à la série originale de She-Ra... Je l'aimais bien étant enfant, mais je n'en ai gardé que des souvenirs très flous, les derniers épisodes que j'ai vu remontent à 1986. Tout ce que je sais, c'est qu'elle me plaisait mais elle ne m'a jamais autant captivé que Les Maîtres de l'Univers, Musclor étant à l'époque l'un de mes héros de dessins animés préférés.
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10501
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: She-Ra: Princesses of Power

Messagede Gemini le Mar 27 Nov 2018, 20:45

Xanatos >> J'ai eu un problème avec le personnage de Catra :
[Montrer] Spoiler
Je n'ai pas eu l'impression que la rupture entre Adora et Catra, au début de la série, était logique compte-tenu de leurs personnalités. J'y voyais plus la volonté des auteurs, qui voulaient une opposition entre les deux personnages mais qui n'avaient pas forcément de justification à apporter. Jusque-là, Catra avait été présentée comme attachée avant tout à Adora plus qu'à la Horde, donc lorsque cette-dernière part, elle n'a aucune raison de ne pas la suivre. Il faut attendre l'épisode 11 pour obtenir une explication, mais une explication à postériori, puisqu'il se trouve que Catra s'est épanouie sans Adora. Elle avait pourtant essayé de la faire revenir vers la Horde, preuve qu'elle ne cherchait pas à s'en débarrasser. Bref, tout cela n'est pas très cohérent.

Noelle Stevenson adore le concept de meilleur(e) ami(e) qui est aussi le/la pire ennemi(e). Cela date de l'époque où elle était accro à Smallville, et à la relation Clark/Lex. Elle ne s'en cache pas, et cela s'est ressenti dans sa série Nimona, son œuvre la plus personnelle. Dans She-Ra, je crois qu'elle a cherché à reproduire ce même schéma, mais sans forcément que cela colle avec ce qu'elle a raconté sur les personnages jusque-là.

Avatar de l’utilisateur
Natth
Soul of Chogokin
 
Messages: 1501
Inscription: Mer 24 Mar 2010, 21:56

Re: She-Ra: Princesses of Power

Messagede Natth le Mar 27 Nov 2018, 21:38

Concernant Catra, je n'ai pas eu la même impression que toi Gemini.

[Montrer] Spoiler
Dans le 1er épisode, Catra se dispute avec Adora car elle ne bénéficie pas de la même promotion qu'elle. Selon ses propos, elle a hâte de partir à la découverte, mais aussi à la conquête, du reste du monde. Peu de temps après, dans un des épisodes du début mais je ne sais plus lequel, elle dit à Adora qu'elle voulait diriger la Horde avec elle. Je pense donc qu'elle est réellement intéressée par le pouvoir, mais qu'elle n'envisageait pas de diriger sans Adora au départ. Cependant, cet aspect n'a peut-être pas été assez affiché, les épisodes en ont peut-être trop peu parlé, d'où une impression de décalage.

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 3959
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: She-Ra: Princesses of Power

Messagede Xanatos le Mar 02 Avr 2019, 11:51

Voici la bande annonce de la saison 2 de She-Ra: princesses of Power



Si l'animation est toujours aussi moyenne, la suite de l'histoire s'annonce en revanche hautement prometteuse et captivante. :)
J'ai hâte de découvrir cette seconde saison, tant j'ai adoré la première ! :D
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Geoff34
Apprenti Kirin
 
Messages: 1288
Inscription: Mer 23 Oct 2013, 12:12

Re: She-Ra: Princesses of Power

Messagede Geoff34 le Mar 02 Avr 2019, 19:30

Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night, let's get on
Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 3959
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: She-Ra: Princesses of Power

Messagede Xanatos le Mar 02 Avr 2019, 20:39

Je suis conscient de la réalisation pas mirobolante du titre, mais pour ma part, son histoire prenante l'emporte aisément sur ses lacunes techniques.

Et je privilégierai toujours le fond par rapport à la forme.

Par exemple, Voltron le défenseur légendaire bénéficie d'une réalisation technique magnifique, mais j'ai trouvé l'histoire bien mais pas exceptionnelle (certains épisodes des deux premières saisons étaient même un peu ennuyeux). J'ai sincèrement préféré She-Ra, où par le staff de Voltron les séries Avatar le dernier maître de l'Air et La Légende de Korra que je considère toutes les deux comme des chefs d'oeuvres. :)
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Geoff34
Apprenti Kirin
 
Messages: 1288
Inscription: Mer 23 Oct 2013, 12:12

Re: She-Ra: Princesses of Power

Messagede Geoff34 le Mer 03 Avr 2019, 12:47

Image

Dois-je soutenir pour le scénario des séries populaire ayant fait leur preuve et ne pas être trop regardant que la qualité graphique du titre ?

ou alors,

être dans le vent de la nouveauté, soutenir des œuvres aux style plus novateur et excentrique, sans être trop regardant sur le fond, tout en boudant les licences trop connu ?
Dernière édition par Geoff34 le Mer 03 Avr 2019, 13:05, édité 1 fois.
Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night, let's get on
Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2848
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: She-Ra: Princesses of Power

Messagede Ramior le Mer 03 Avr 2019, 13:05

Image

Précédente


Retourner vers Animation internationale, bédés & comics

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité