Another Day Of Life

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animation internationale, bédés & comics : Actu et critiques sur l'animation hors-Japon

Retourner vers Animation internationale, bédés & comics

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9111
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Another Day Of Life

Messagede Zêta Amrith le Dim 17 Juin 2018, 15:21

ANOTHER DAY OF LIFE

Image

Réalisation : Raul De La Fuente et Damian Nenow
Scénario : De La Fuente et Nenow d’après le livre de Ryszard Kapuscinski
Animation : Platige Image et Puppetworks Animation

1975. Une guerre civile pilotée depuis l’étranger fait rage en Angola, à quelques jours seulement de l’indépendance du pays. Le reporter polonais Ryszard Kapuscinski couvre les évènements en dépit des risques. A sa manière, il prendra fait et cause pour les guerrilleros du camp socialiste, soutenus par la majorité de la population.

L’hybridation entre la motion-capture et les images documentaires est devenue une sous-catégorie de l’animation très prisée depuis la reconnaissance critique de films tels que Valse Avec Bashir ou 25 Avril. Acclamé lors de sa projection à Cannes, Another Day Of Life est un nouvel exemple de cette ruée vers le neo-naturalisme du secteur, une production éminemment politique comme le suggère d’emblée sa mise en forme numérique et ses ponctuelles interviews live insérées dans la pellicule comme autant d’ellipses. Immanquablement, moults gardiens du temple déjà refroidis par le choix des techniques houspilleront également la présence récurrente de ces séquences en prises de vue réelles émaillant le long-métrage. Mais en consacrant trop de temps à s’interroger sur le degré d’inscription du produit dans la généalogie de l’animation, ils passeront surtout à côté d’un très bon film. Bien qu’elle ne soit pas complètement en mesure de compenser la froideur générale de la technologie qu’elle exploite, ils pourront peut-être alors se raccrocher à une réalisation qui sait rester tonique et alerte, ne rechignant pas à quelques escapades surréalistes pour illustrer le "confuçao" personnel de son protagoniste et se prémunir contre l’imitation stérile d’un reportage estampillé Arte.

D’une actualité étonnamment brûlante (ce qui est narré ici à propos de l’Angola des années 70 fut valable il y a à peine quelques mois pour la Syrie, parfois en des termes extrêmement similaires), cet hommage au journaliste de guerre Ryszard Kapuscinski évite à la fois l’écueil de l’hagiographie larmoyante et de la violence graphique à laquelle son pitch semblait le destiner pour filer tout droit au sujet. L’équilibre entre traitement factuel et approche plus émotionnelle est à ce titre un modèle du genre. Au-delà du conflit entre le MPLA communiste et les milices soutenues par la CIA, décrites comme de véritables barbares, c’est l’empathie du reporter pour le mouvement de libération nationale, ses figures symboliques, que le script place au centre de l’attention, et la question de l’impossibilité pratique de commenter le monde sans prendre individuellement position qu’il soulève entre les mots. Si l'auteur affiche sans équivoque son parti, il a l’auguste élégance de ne pas raisonner sur la base de notions frelatées (Bien et Mal) mais avec un vocable largement neutre et désinfantilisé renvoyant aux rapports de force entre les blocs, de sorte que le spectateur n’a jamais l’impression d’être pris pour l'âne que BFM TV voudrait éduquer sous le préau de la législation dite anti-Fake News. Et si la production n’était pas déjà suffisamment attractive par le bout de ses arguments intellectuels, elle se signale aussi par son utilisation d’insert-songs africaines de qualité, notamment le fameux Better Change Your Mind de William Onyeabor qu’il fait toujours bon de réentendre. D’ailleurs, check ça companero.

A moins d’entretenir une détestation viscérale pour le régime cubain, ou bien de s’opposer par principe à ce type d’animation pré-interprétée en voie de banalisation, il n’y a finalement que de bonnes raisons de donner sa chance à ce fort solide Another Day Of Life, témoignage heuristique d’un épisode oublié de la décolonisation et probablement nouveau standing de référence à l’intérieur de son créneau particulier.


Retourner vers Animation internationale, bédés & comics

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité