Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Snack Bar chez Léon : Venez parler sur tout et rien voir surtout de rien

Retourner vers Snack Bar chez Léon

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9581
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Zêta Amrith le Jeu 19 Déc 2019, 21:10

La fin c'était en 1983...


JarJar Abrams n'a pas pondu que le (guère plus que passable) Star Trek 2009 mais aussi Into Darkness, probablement la pire chose proposée par la franchise sur grand écran. Mais fascinant en ça qu'il illustre mieux que n'importe quel autre exemple la fameuse "méthode JJ" : prendre les éléments iconiques d'un opus devenu célèbre, et sans la moindre construction préalable les replacer tels quels mais inversés. Puis appeler ça création. Une "écriture" particulièrement présente dans son itération de Star Trek, plus encore que dans l'Episode VII. C'est sûr qu'il ne pouvait pas tellement faire mieux vu qu'il a lui-même admis à la TV qu'il n'avait jamais vu/aimé Star Trek ; ladite série lui a plutôt servi d'escabeau pour atteindre les licences qui l'intéressaient vraiment. Pour ne pas faciliter son droit à l'oubli, les collègues issus de sa bande Bad Robot Reboot, A. Kurtzman en tête, nous infligent depuis 2017 la déprimante Star Trek Discovery et ses minisodes à tribbles.

Generations et Insurrection étaient tout à fait honnêtes, et surtout extrêmement fidèles à ce qu'était la série dans ses aspirations. Premier Contact était plus irrégulier. Il n'y a que Nemesis dans le lot qui soit difficile à voir autrement que comme un ratage complet, et son bide commercial couplé aux critiques mitigées des saisons 3 et 4 de Star Trek Enterprise a fait le reste.

Pour Superman oui, le niveau est si bas que tout le monde s'en fout en fait.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19481
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Jeu 19 Déc 2019, 21:25

J'ai de la sympathie pour First Contact, space opera bas du front avec un Picard complètement out of character parce que le scénariste à préféré relire Moby-Dick plutôt que de réviser les épisodes de la série avec les Borgs, mais à défaut d'avoir les ambitions d'une SF noble d'un bon épisode de TNG ça diverti efficacement. Generations de son coté est un film qui très vite n'a aucun sens avec son histoire de Nexus hors du temps et avec Kirk et Picard, après avoir coupé du bois et fait la cuisine ensemble, face à la possibilité de revenir n'importe où dans le temps et l'espace décident non pas de revenir au moment où on lui a retiré le commandement de l'Enterprise pour le premier et au moment où Soran était dans son vaisseau pour le second, voir carrément au vignoble familial deux semaines plus tôt, mais 10 minutes avant le compte à rebours pour improviser, sans soutiens, le pire plan de sauvetage ever. C'est pas vraiment l'idée que je me faisait d'un cross-over intergénérationnel entre les deux meilleurs capitaine de l'histoire de la Fédération.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9581
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Zêta Amrith le Jeu 19 Déc 2019, 21:39

Un capitaine de Starfleet n'userait pas du voyage dans le temps pour altérer sciemment l'Histoire. Revenir dix minutes avant le passage du nexus est soit une mesure de précaution vis-à-vis de cette dernière (seul Picard est au courant), soit ils ont pensé connement que ce serait une bonne idée de faire comme Marty McFly avec les libyens.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19481
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Jeu 19 Déc 2019, 21:48

Zêta Amrith a écrit:Un capitaine de Starfleet n'userait pas du voyage dans le temps pour altérer sciemment l'Histoire.


Image
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9581
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Zêta Amrith le Jeu 19 Déc 2019, 22:16

Ok bien joué. A sa décharge l’amiral va modifier une Histoire qui avait elle-même été modifiée par une anomalie et qui a eu très peu d’impact sur le monde environnant, ayant eu lieu dans un quadrant gamma inaccessible de la galaxie. On pourrait aussi évoquer les pérégrinations temporelles de Archer, mais c'est autre chose qu'une "correction" de trajectoire personnelle.

Puis au fond, le plan ne foire pas. Kirk meurt. Et il est supposé être mort pour le monde. Donc ça "roule".

Geoff34
Soul of Chogokin
 
Messages: 1777
Inscription: Mer 23 Oct 2013, 12:12

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Geoff34 le Ven 20 Déc 2019, 16:41

Le concept de mort est très surfait chez Palpatine :mrgreen:
https://twitter.com/Worthikids/status/1207871672029712390
Wow- Wow War- Wow War tonight
Wow- Wow War- Wow War forever

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19481
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Sam 21 Déc 2019, 22:02

Image
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Klyptos
Pilote de Bebop
 
Messages: 175
Inscription: Mer 23 Nov 2011, 00:38

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Klyptos le Dim 22 Déc 2019, 19:45

Star Wars - Episode Nein IX

J'avais peur en allant voir ce film, les bandes-annonces ne m'ayant pas hypé. J'avais peur d'être déçu. Il m'a fallu presque 24h pour définir un peu plus clairement ce que je ressent par rapport au film. Je suis frustré. Frustré par le fait que c'est juste une putain de mauvaise fanfic à 200 millions co-écrite par le tâcheron responsable de Dawn of Martha et de Zack Snyder's Joss Whedon's Justice League. Voilà.

J'avais lu sur Twitter quelqu'un (je ne sais plus qui) dire que le VII avait été fait pour les fans de Star Wars et le IX par un fan, c'est assez proche de ce que je pense. Le film est bourré de très mauvaises idées (le retour de Palpatoche Balkany ou
[Montrer] Spoiler
Rey Palpatine
) ou de bonnes idées très mal exploitées (genre
[Montrer] Spoiler
les chevaliers de Ren qui n'en branlent pas une pendant la quasi totalité du film pour finir par crever comme des merdes
) ou même pire, gâchées (
[Montrer] Spoiler
C3PO qui sacrifie sa mémoire en oubliant du coup ses amis mais 20 minutes plus tard, R2 lui injecte un backup
. Heureusement qu'Abrams sait filmer des trucs et diriger ses acteurs. C'est pas ça qui va sauver ni le film ni Abrams ceci dit.

Note finale: va te faire foutre Chris Terrio / Les Derniers Jedi est le meilleur SW depuis ESB
Il a été universellement reconnu que j'ai des goûts de chiotte. Mais bon, je préfère mille fois remater Guilty Crown que mater un quelconque animoerde de KyoAni.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 10032
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Aer le Lun 23 Déc 2019, 16:35

Y'a un hashtag qui tourne sur touitteur dont je comprends pas le sens, éclairez moi.

Toujours pas vu pour ma part, mais je perçois une perturbation dans la force. Ce qui me fait dire que, franchement, ça fait le sixième film estampillé Star Wars qu'on se tape en 20 ans (sans compter donc les deux A Star Wars Story) et c'est toujours, pour plein de raisons différentes mais toujours, de la daube.

Y'a un moment je crois qu'il faut savoir tirer les leçons de ses erreurs et oublier que ça existe. On a eu une bonne trilogie dans les années 70/80 et puis voila.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19481
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Mar 24 Déc 2019, 01:19

Aer > Quel hashtag ?


Klyptos > pour ton dernier spoil :
Tous le film est comme ça en fait.
[Montrer] Spoiler
Rey tue Chewie, il se passe enfin quelque chose de fort. En fait non. C3PO sacrifie sa mémoire pour permettre à ses compagnons de progresser dans leur quête, enfin un choix fort. En fait non. Kylo Ren assume sa part obscure et reforge son casque. Non, il le porte seulement une scène sur deux. Le pire étant Palpatine qui passe de "Tue la fille !" à "Je lui ai demandé de te tuer pour m'assurer que tu arrives ici vivante !" à "Nique mon plan, j'utilise votre Force™ pour rajeunir et guérir !" (mais pas retrouver son corps non défiguré).
Même la fin est incompréhensible dans ses intentions. Rey est la dernière Jedi vivante, elle a survécu à la fin des Skywalker et des Palpatine, elle est libre de ces malédictions familiales et peut être ce qu'elle veut et qu'est-ce qu'elle choisit ? Être une Skywalker ? Après tout ce qui s'est passé ? (et aussi pourquoi elle est avec BB-8, c'est le droid de Poe et on a vu dans les précédents films à quel point il y tient)
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 10032
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Aer le Mar 24 Déc 2019, 02:12

#ReleaseRianJohnsonCut ou je sais pas quoi.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19481
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Mar 24 Déc 2019, 02:36

OK, c'est un troll.

Les fans de DC et de Justice League rêvent de voir Warner sortir la Zack Snyder's Cut de Justice League, ce dernier ayant dû quitter le tournage après le suicide de sa fille car il n'était plus en état de tenir la charge de travail que demande la réalisation d'un tel film, Joss Whedon ayant pas mal modifié le déroulement du film une fois devenu réalisateur remplaçant. L'idée des d'utiliser autant que possible ce que Snyder avait déjà tourné pour remonter le film au plus proche de sa vision originale. Il y a déjà un précédant quand en 2006 Warner a permis à Richard Donner d'accéder aux rush pour remonter Superman 2 tel qu'il l'aurait fait avant de se faire dégager du projet. Et donc ils essayent de faire savoir la chose à warner avec le hashtag #releasethesnydercut. Mais dans ce cas c'est plus complexe que pour Superman II parce que des scènes entières n'ont pas été tournée et que ça coûterait plusieurs dizaines de millions de dollars en effets spéciaux.
Cette vidéo t'expliquera la chose mieux que moi et plus en détails.

Donc ici les fans de Star Wars indiquent leur déception envers The Rise of Skywalker en trollant qu'ils auraient préféré voir le film réalisé par Johnson, qu'ils haïssent de toutes les fibres de leurs corps, que ce que Abrams a produit. (bon, t'as aussi des mecs qui s'en servent pour rappeler que The Last Jedi est le bon film de la trilogie)
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9581
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Zêta Amrith le Mar 24 Déc 2019, 14:44

Je veux pas la jouer Captain Obvious mais la fonction du second volet d’une trilogie est de développer les enjeux de la première partie et d’introduire des éléments sur lesquels appuyer le dénouement. C’est, de très loin, la portion la plus ingrate, la plus difficile à écrire pour un scénariste. Mais Rian Johnson s’est dégoté un moyen imparable de s’acquitter de cette tâche ô combien technique et en dehors de sa portée : il en a rien à foutre. A la fois de l'avant et de l'après. Les mystery boxes de l’opus précédent, qui pour peu reluisant qu’il soit existe et donc oblige, sont avortées en une ou deux tirades qui signifient (littéralement) que le film s'en tamponne. A l’aune des persos et de leurs réactions, c’est après coup l’ensemble du VII qui paraît compter pour du beurre. Tout ça pourrait encore être acceptable, à la condition de compenser par l’introduction de nouveaux acteurs décisifs dans le conflit, ou par la mise en branle de nouveaux véhicules narratifs ; seulement voilà, Rian Johnson ne crée rien en deux heures et demi. Vraiment rien. La nouvelle donne ou à tout le moins le rebond qu'on attend d'un second opus n'émerge pas. Il consacre tout son temps à défaire (les cuistres diront déconstruire), mais ne remplace le vide qu’il forme autour de lui par rien d’autre que des twists de mutinerie sans conséquence ou des blagues voulus méta. C'est tellement moins compliqué que d'écrire une histoire. Conçu en vase clos, le film se termine sur une situation en tout point comparable à celle sur laquelle il s’est ouvert, sans avoir enclenché de dynamique pour le final. Il en résulte une trilogie qui n’a jamais débuté, et un IX qui doit à la fois servir de VIII et de IX, lequel même sans JarJar aux commandes n’avait dès lors aucune chance de ressembler à quelque chose. Dans ce fiasco intégral couvrant trois films, il y a bel et bien un responsable principal, le producteur exécutif, dont la mission était seulement d'harmoniser la direction du projet mais qui n'en a rien fait, en bref Lucasfilm. Ca va au-delà de JarJar et Riri la Fanfic : le projet est né sans aucune idée de ce à quoi il aspirait. A ce stade de nonchalance et de dédain vis-à-vis du spectateur, c'est à mon avis unique dans la piteuse histoire des blockbusters américains.

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2808
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede chevkraken le Jeu 26 Déc 2019, 20:38

Car bon, Georges Lucas s'y est peut être pris avec les pied pour raconter sa prélogie, mais il savait clairement ce qu'il voulait raconter, a créé de vrai personnages marquants et un background et des environnements qui avait une vrai identité.

La prélogie est mal branlée narrativement et a des FX qui ont vieilli, mais c'est vraiment une trilogie qui essaye de raconter quelque chose de cohérent, on sent que Lucas y a clairement reflechi(Lucas aurait dû juste se faire seconder pour finaliser ses scripts)

Là, on est face à une prélogie qui en dehors de se débarrasser des Skywalker et des Jedi ne raconte rien. On a des persos tellement fins ou ridicules (Hux et Phasma) qu'on a pas envie de voir leur aventures ehn dehors du film (de toute façon, il y a quoi à raconter le nouvel ordre a tellement été introduit avec les pied dans le 7 et décrédibilisé dans les autres film que l'on s'en fout).

avec un staff qui fait juste son délire de fan (JJ) et l'autre qui en a rien à faire de ce qu'il raconte et veut juste faire le film qui le fera connaitre
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19481
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Dim 29 Déc 2019, 01:05

Les plans de Lucas pour la seconde trilogie repose sur littéralement deux idées "Il y a une guerre avec des clones" et "à un moment Anakin devient Vader", c'est à peu près tout. Et l'intrigue politique vaseuse avec Palpatine était sans doute pensée de bout en bout dans sa tête aussi. Le reste a été complètement improvisé au fur et à mesure. C'est à tel point que les épisodes II et III sont un grand vide où plein de choses ont lieu sans vraies enjeux concrets si ce n'est "à un moment Anakin devient Vader". Si Lucas avait un vrai plan pour sa trilogie, L'épisode I ne semblerait pas si détaché des deux suivants dans ses enjeux, Darth Maul ne serait pas mort comme une merde dès l'épisode I pour être remplacé deux fois par la suite, une fois par film. Si il avait vraiment pensé sa trilogie, il aurait compris que faite de Naboo Alderaan était la solution pour avoir des enjeux plus solides, on n'aurait pas eu le délire avec les gungans et Jar-Jar, le plan de Palpatine aurait fait sens...

Et je ne parle pas des contradictions frustrantes avec ce qui est dit dans les premiers films. Obi-wan dit à Luke qu'Anakin était un grand pilote dans Star Wars ? Anakin doit dès l'épisode I être un génie capable de détruire un vaisseau-mère sans même chercher à le faire ni même réellement savoir piloter un chasseur. Il dit que Vader a été séduit par le coté obscure ? Il se retrouve manipulé par Palpatine qui le place dans une situation où il n'a pas le choix. Obi-wan dit ne pas reconnaître R2 ? Lucas multiplie les scènes où ils sont présents tous les deux au lieu de trouver un moyen habile de les éloigner, Padme meurt en couche mais Leia dit se souvenir de sa vraie mère... Lucas n'est même pas capable de s'assurer que les quelques infos qu'il a donné 16 ans plus tôt sont cohérentes avec ses films.


Prise dans son ensemble comme un unique objet narratif, oui la nouvelle trilogie est clairement en dessous de la seconde. Mais ce n'est pas pour autant que cette dernière n'était pas un naufrage titanesque.


chevkraken a écrit: et l'autre qui en a rien à faire de ce qu'il raconte et veut juste faire le film qui le fera connaitre

C'est vrai que Looper n'a jamais existé.
Deal with it, mais de tous les mecs à avoir bossé sur Star Wars depuis que Disney a racheté Lucasfilm, Johnson est sans doute celui qui comprend et à le plus à cœur la série. On peut questionner sa façon d'avoir voulu corriger le tir en pleine trilogie, alors que visiblement on lui a donné carte blanche, mais de tous les réalisateurs et scénaristes à avoir bossé sur la série il est celui qui comprend le mieux ce qui fait de Star Wars, Star Wars, et certainement celui qui sait le mieux la valeur du conte en tant que forme de récit.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9581
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Zêta Amrith le Dim 29 Déc 2019, 13:46

La qualité à mettre au crédit de la prélogie est qu'elle essaie de faire quelque chose de différent de la trilogie classique, sur le fond et la forme, d'enrichir "l'autour", ce qui est en soi plus intéressant que ce qu'a proposé Neo-Disney jusqu'à présent. L'ennui c'est que tout ça fait de bons data-books, mais pas une narration. Sans une vraie progression dramatique, avec un évènement A et un évènement B en guise de marqueurs et du remplissage au milieu, serti d'un visuel numérique dégueulasse et privé d'acteur digne de ce nom après que Liam Neeson ait plié bagages, on a une présentation powerpoint plus que des films.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19481
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Dim 29 Déc 2019, 15:48

Même Neeson est assez monolithique je trouve dans The Phantom Menace, son personnage est trop lisse, sans le moindre conflit réel ou enjeu personnel. On nous dit que c'est un esprit libre au sein de l'ordre Jedi qui a refusé un siège au conseil malgré son rang de Maître pour garder son indépendance, mais dans les faits on le ne le voit pas vraiment s'opposer à ces derniers, à part sur la question de l'entrainement d'Anakin sur laquelle il fini par avoir raison sans vraiment forcer.

Pour moi les vrais stars de la seconde trilogie sont McGregor et McDiarmid. Après des apparitions un peu transparentes dans le premier film ils comprennent qu'il n'y a pas grand chose à sauver dans ces films et profitent du fait que Lucas ne dirige pas ses acteurs pour cabotiner à mort pour le premier et sur-jouer comme si sa vie en dépendait pour le second. Et pendant que des acteurs talentueux comme Samuel L. Jackson, Natalie Portman ou Christopher Lee offrent certaines des pires performances de leurs carrières, ces deux là sont toujours un plaisir à voir.

Zêta Amrith a écrit:La qualité à mettre au crédit de la prélogie est qu'elle essaie de faire quelque chose de différent de la trilogie classique, sur le fond et la forme, d'enrichir "l'autour"

Oui et non. Si il y a une réelle volonté de créer de nouveaux mondes et d'enrichir l'univers, la majorité de la seconde trilogie tourne un peu en rond entre Coruscant, Naboo et, surtout, Tatooine. L'omniprésence de cette dernière planète, présentée à l'origine comme le trou du cul de l'univers, est assez problématique vis-à-vis de l'omniprésence diégétique qu'elle lui donne. Ajoute à ça la présence d'éléments de la première trilogie qui n'ont pas vraiment de raison d'être là et ne sont là que pour le fanservice *clin d'oeil* "t'as vu ils sont là !", comme les droïds, Boba/Jango Fett ou Chewbacca, et au final cette seconde trilogie approfondit autant l'univers de Star Wars qu'elle n'en réduit le champ. Ce qui la rend d'autant plus frustrante.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19481
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Mar 07 Jan 2020, 01:34

Exercice de style : remonter La Guerre des Étoiles sans une seule image ou son provenant du film ou même de la saga, uniquement à partir d'éléments des films qui l'ont inspirés ou qui ont été inspirés par elle.



En plus ça se double d'un gigantesque quizz cinéphile : combien de films présents reconnaîtrez-vous ?
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Darkge999
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2555
Inscription: Lun 11 Mar 2013, 16:00

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Darkge999 le Ven 10 Jan 2020, 13:10

Après avoir vu le film deux fois (une en 3D classique, et l'autre en 4DX pour le plaisir de tester la nouvelle salle onéneurse de mon cinéma et voir de nouveaux détails), et eut le temps de réfléchir un peu dessus, je peux dire que je l'ai adoré.

Dans les faits, c'est un gros recyclage du décrié (mais excellent) comics Legend Dark Empire qui marre aussi
[Montrer] Spoiler
un retour de l'Empereur grace au clonage et aux transfert d'esprits, et où il y a aussi pleins de super-armes.
D'ailleurs, dans la continuité Legend aussi cela parlait d'une éventuelle
[Montrer] Spoiler
descendance de Palpatine...
Des éléments qui faisaient tout aussi débattrent hier qu'aujourd'hui... De toute façon, cela aurait Lucas au commande (il avait validé Dark Empire à l'époque de sa sortie et l'offrait en cadeaux de Noël aux employés de Lucasfilm), la réception critique aurait été la même, il faut se rappeler du temps de la sortie de l'Episode I où cela jasait pas mal, mais sans internet dans tout les sens...

Pour la réalisation, je suis pas un pro du cinéma, loin de la, mais j'ai apprécié le dépoussiérage d'Abrams déjà mit en place dans le VII même s'il manquait un peu la beauté des plans de Johnson dont j'ai jamais comprit le déchaînement de haine sur son travail du VIII...

Après, comme pour beaucoup de chose, c'est une histoire de goût... Je suis plus Trilogie Originel, celle qui m'a fait découvrir Star Wars même si j'aime tout autant la Prélogie. Tout le contraire d'un ami qui vénèrent la Prélogie (il a découvert la Saga à travers elle) et il n'aime pas le rendu de la Poslogie qui est plus proche visuellement des trois premiers que des trois suivants...

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 10032
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Aer le Jeu 16 Jan 2020, 14:20

The Rise of Skywalker.

C'est triste mais... ce film est à l'image des deux autres.
Alors oui, on pourrait ergoter sur le fait que le 7 est quand même vachement plus copié/collé, oui on peut dire que le 8 a quand même une très bonne plastique qui fait plaisir à voir (mais n'est pas toujours très bien venue non plus), mais fondamentalement, ce film a les mêmes problèmes et les mêmes réussites que les deux autres : des acteurs correctes, pas toujours très inspirés mais qui savent jouer, un sens du rythme acceptable qui ne fait pas paraitre le temps long, un budget conséquent qui leur permet de faire des trucs cools (franchement l'assaut a pied sur le destroyer c'était quand même cool, avouez le), un univers absolument pas décrit ni situé, un scénario absent, des relations quasiment inexistantes, des réalisateurs qui ne savent pas quoi faire à par se tirer dessus, des producteurs aux fraises qui n'ont aucune idée de ce qu'ils veulent dire.

Nonobstant le 8 qui est un peu au dessus, parce qu'au moins lui raconte un truc au milieu, c'est donc un bel échec pour cette nouvelle trilogie Star Wars. Echec qui semble acté par Disney vu que rien n'est prévu niveau salles de cinoches pour le moment, et que tout est maintenant misé sur les séries (The Mandalorian qui semble avoir eu du succès et la série prochaine sur Obi-Wan), et la VOD (si les films de Johnson se font, ce qui semble de moins en moins sur).

GG Disney.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2808
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede chevkraken le Mer 22 Jan 2020, 22:05

Et si c'est pour faire des séries, buter l'UE Legend est bien con. L'UE Legend aurait fait de très mauvais films (problèmes de rythme, certains roman ou comics ne méritant pas un film complet ou au contraire plus d'un film), mais en série TV ça aurait put dépoter.

Et l'UE legend a peut être un certain nombre de roman horrible, il a aussi les truc les plus cool de Starwars.

Rien que Vecteur Prime explose tout la postlogie
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Précédente


Retourner vers Snack Bar chez Léon

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités