Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Snack Bar chez Léon : Venez parler sur tout et rien voir surtout de rien

Retourner vers Snack Bar chez Léon

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9235
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Zêta Amrith le Lun 09 Avr 2018, 12:23

Lion_Sn@ke a écrit:Il y a des gens qui n'ont pas encore un compte Twitter ou Facebook de nos jours ?

Image

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2857
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Ramior le Lun 09 Avr 2018, 12:29

Oui et fier de pas en avoir même :mrgreen: .

Avatar de l’utilisateur
Lion_Sn@ke
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2051
Inscription: Ven 24 Oct 2008, 10:13

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Lion_Sn@ke le Lun 09 Avr 2018, 16:12

(en fait la remarque c'était pour surtout avoir des avis de gens sur Solo, en dehors de juste voir le trailer, comme sur un fil Twitter ou un mur Facebook. Surtout que si le film m'intéresse moyennement, vos avis eux m'intéressent - sinon je viendrais pas ici une fois par jour minimum)

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9769
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Aer le Lun 09 Avr 2018, 16:36

J'en pense pas grand chose de différent depuis la dernière fois, c'est gris et pas très engageant.
Le coté western viteuf histoire de dire ne m'emballe pas beaucoup plus non plus.

Mais je n'ai vraiment plus beaucoup d'intérêt dans Star Wars de toute façon, j'irais voir le IX au cinoche pour conclure et ça sera bien tout je pense.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2703
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede chevkraken le Jeu 19 Avr 2018, 19:16

Tetho a écrit:Sans le contexte de quand Lucas a émis cette idée l'info n'a que peu de valeur. "George had an overall arc" pour Luke par exemple c'est complètement faux à partir de la moitié des années 90, quand Lucas commence à bosser sur la seconde trilogie et décide que le fond de Star Wars n'est plus les aventures de Luke Skywalker mais La Tragédie de Darth Vader.
Et vu à quel point Lucas a été inconstant sur sa volonté de réaliser les épisodes 7 à 9, c'est dur de pointer la chose.

A mon avis ça date de peu de temps avant le rachat de Lucasfilms. Hamill en avait déjà parlé, Lucas avait commencé a bosser sur la trilogie uniquement 1 ou 2 ans avant le rachat (ils en avaient parlé ensemble)
Trilogie qu'il n'envisageait de faire que sous la pressions des fans.

Mais de l'autre ce qui se passe entre Luke, Rey et Kylo Ren est brillant. Du démontage du mythe Luke Skywalker à son retour plus héroïque que jamais en passant par la confrontation avec Snoke et la démystification de la Force. C'est dans cette partie que les bonnes idées cinématographiques se trouvent (le ForceTime, la scène de la grotte, le flashback).

Mouais... bof.

Le demontage de Luke Skywalker aurait eu un sens si Luke avait survécu au film et pas en le faisant mourir comme une merde sans rien avoir appris à Rey.

Et le face à face avec Snoke et la revelation de Rey fille de personne sont maladroit avec le précédent film qui faisait du teasing sur ces 2 points, le film fait fi du precedent film et c'est une erreur.

C'est aussi branlant car en reglant ces points dès le VIII, que reste il a raconter au IX.

Et que dire de Yoda utilisant la foudre, si c'était possible, pourquoi ne pas utiliser une armée des morts Jedi...

Quant à la relation Rey/Kylo Ren, comme tu l'a dis, ben ça part en couille car dans le dernier tiers, Johnson fait marche arrière dans sa demarche et ramène les personnage au point où ils étaient avant le film alors qu'il aurait été plus interessant de voir les 2 s'engager sur la voie des Jedi gris.

Non, j'avais beau vouloir un starwars prenant des risques moi aussi, c'est très mal écrit. Je ne porte pas la saga des Yuuzhan Vong dans mon coeur pour pas mal d'erreur(trop longue, mort d'Anakin qui est mal foutue et met les base d'un Jacen Solo clone d'Anakin Skywalker et d'un Jaina Solo Mary Sue dans les arc suivant) mais dans l'ensemble c'était une prise de risque bien mieux foutue que ces film(Vecteur Prime est un pur chef d'oeuvre.)

Si Ryan Johnson avait voulu faire son starwars, il aurait dû attendre sa trilogie pour le faire et pas torpiller le travail des autres pour se faire mousser
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Geoff34
Apprenti Kirin
 
Messages: 1330
Inscription: Mer 23 Oct 2013, 12:12

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Geoff34 le Dim 06 Mai 2018, 21:56

Un extrait du Muppet Show avec Mark Hamill, attention, il y a du contenu prophétique (quant on sait que Disney possède maintenant les licence Star Wars et Muppets)

Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night, let's get on
Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19062
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Mer 23 Mai 2018, 18:30

Solo : A Star Wars Story



voila, ça c'est fait, ensuite...


C'est l'heure du bilan :
[Montrer] Spoiler
-Une figure paternelle/de mentor donner à Solo le blouson ou le blaster qu'il détient dans la trilogie.
-Han Solo libérer Chewbacca des griffes de l'Empire.
-Han Solo gagner le Faucon au jeu à Lando.
-La façon dont il fini par travailler (bien malgré lui) pour Jabba. (sort of)
-Au moins 5 des phrases cultes de Solo ("j'ai un mauvais pressentiment" "tu sais moi et les probabilités" "j'ai l'impression étrange que je ne le reverrais jamais" "je sais" et j'en passe).
-Ça se termine sur Solo à la Cantina de Tatooine, Chewie vient lui dire qu'un vieil homme avec un jeune garçon et deux droïds veut se rendre sur Aldorande.
-Bonus : le raid de Kessel en moins de 12 parsecs.
-Bonus² : Boba Fett de façon gratuite et inutile à l'intrigue.
-Bonus³ : Une scène où on fait remarquer à Solo/Solo insiste qu'il a tiré le premier. (sort of)

4 prévisions de justes, 2 de presque mais pas tout à fait et 3 fausses, pas mal. C'est mieux que la quasi-totalité des fans qui on théorisé sur The Last Jedi ou Infinity War 8)

-----------------------

Le film est pas mal, il y a plein de détails qui m'ont énervé et une photographie dégueulasse qui bouche tous les noirs pour montrer qu'on est bien dans le monde sombre de la pègre spatiale qui fait vraiment mal aux yeux après l'image impeccable de The Last Jedi mais dans l'ensemble l'histoire se tient, sans être particulièrement brillante non plus, et contrairement à Rogue One le film semble vraiment intéressé par creuser le monde de Star Wars plutôt que faire des appels de pied aux fans à coup de références lourdes du style "hé regarde, c'est le Stormtrooper qui se prend une porte dans l'épisode IV !". La promesse d'un western spatial n'est malheureusement pas tenue, malgré quelques plan à la Leone, et on est plus dans le contexte d'un petit film de casse moins intéressé par l'opération que ses personnages mais j'ai passé un bon moment.
Les acteurs sont bons. Je n'ai pas cru une seule seconde qu'Alden Ehrenreich puisse être une version jeune d'Harisson Ford mais il a vraiment travaillé son jeu pour coller à celui de ce dernier et arrive à convaincre qu'il est bien Solo. Donald Glover est éblouissant en Lando jeune, il a tout compris à son rôle et chaque plan où il est à l'écran est un régale. Emilia Clarke est aussi irréprochable dans le rôle de l'ancienne copine de Han qui se retrouve d'un coup à devoir travailler avec lui. Et Woody Harrelson donne toute sa crédibilité au personnage de mentor qu'il incarne.
Il y a quelques vrais bons moments dans le film, comme cette scène avec des stormtroopers dans la boue et les tranchées, ou ce plan très fort d'un croiseur interstellaire impérial dans une tempête spatiale.

Quelques reproches quand même en spoil.
[Montrer] Spoiler
La créature lovecraftienne du maelström était cool, montrée à coup de gros plans ici et là sur des parties très précises de son anatomie, jusqu'à qu'elle tombe dans le trou noir et qu'Howard décide de la montrer en plan large qui révèle toute son apparence. Occasion manquée.
La scène avec Darth Maul est nulle et tire le film vers le bas à mes yeux. C'est une film de post-générique à la Marvel mais comme on en fait pas dans Star Wars elle est intégré au film et fait tache. Au delà de question de la pertinence de la résurrection du personnage dans le dessin-animé, en réintégrant le personnages aux film cette scène nous rappelle que si il aurait fallut ressusciter Darth Maul c'était dans l'épisode II qu'il fallait le faire et pas dans les marges. J'imagine que ça tease le film en rumeur sur Obi-wan.


Le film est donc bon sans être non plus une tuerie. Il sort dans l'indifférence totale, Disney eux même ne semblant pas y croire vu le peu de pub fait autour. Mais c'est peut-être là dessus qu'ils comptent, ne pas trop faire montrer les attentes autour pour qu'il s'impose en tant que bonne surprise (si tant est que c'est possible entre Infinity War, Deadpool et Jurassic World) plutôt que de se planter en tant que déception après un The Last Jedi toujours aussi controversé en ligne.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9235
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Zêta Amrith le Jeu 07 Juin 2018, 13:55

Apparemment le pauvre Ron Howard va essuyer tous les plâtres à la place de Rian "Plothole" Johnson au box-office. Peu de doutes maintenant quant au fait que la trilogie de Riri La Fanfic ne se fera pas.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10505
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Gemini le Jeu 07 Juin 2018, 14:02


Avatar de l’utilisateur
Darkge999
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2388
Inscription: Lun 11 Mar 2013, 16:00

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Darkge999 le Jeu 07 Juin 2018, 14:18

Ce genre de connerie, on en trouve partout... C'est juste que sur les réseaux sociaux, les gens se croient libre de dire et de faire ce qu'ils veulent sans devoir faire face aux conséquences de leurs actes... Et lorsque quelqu'un veut faire un peu de ménage, d'autres se lève pour des soi-disantes atteintes à la liberté d'expression...

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2857
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Ramior le Jeu 07 Juin 2018, 15:09

Bienvenue sur Internet.

Là où l'humanité peut montrer sa face la plus crasse. :roll:

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10505
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Gemini le Dim 17 Juin 2018, 13:39

The Last Jedi : C'est vraiment à cause de la polémique entourant Kelly Marie Tran, qui a quitté les réseaux sociaux suite aux flots d'insultes qu'elle a reçu de la part des fans de Star Wars, que j'ai décidé de regarder ce film. Si je peux comprendre qu'il soit possible de trouver son personnage irritant (comme n'importe quel personnage de cette nouvelle mouture), cela ne justifie évidemment en aucun cas un tel comportement.

Mais venons-en au film lui-même.

[Montrer] Spoiler
Meilleur que le précédent car cherchant à apporter plus d'originalité, mais pas top pour autant.

Si je devais commencer par les qualités, j'ai apprécié les confrontations spatiales, même si nous passerons sur le fait que l'Ordre ne possède que trois croiseurs et aucun sens tactique. La réalisation essaye de nous proposer des scènes impressionnantes, et nous trouvons une plus grande diversité dans les environnements. Mention spéciale à la planète de sel, même si tout est fait pour nous rappeler Hoth. Luke s'offre une jolie sortie, avec un pied de nez à son adversaire qui fût la bonne surprise du film. Et Leia utilise la Force, ce qui est totalement du fanservice mais fait plaisir.

Ce n'est pas mal, c'est déjà plus que The Force Awakens, mais cela ne suffit pas.
The Last Jedi, c'est Metacritic le film. Vous avez trouvé ce passage du précédent opus ridicule ? Nous allons bien insister sur le fait que ce passage était ridicule. Le masque de Kylo ne sert à rien ? On enlève. La fin était trop pompeuse et solennelle ? Comptez sur Luke pour foutre la merde. Et ne venez pas me dire que c'était voulu et pensé depuis le début : le simple fait que le premier réflexe de Luke soit d'aller changer de vêtements pour se mettre en mode "Jedi à deux doigts de sombrer du côté obscur" prouve bien que The Last Jedi se contrefout de contredire le précédent volet, et ne cherche qu'à servir sa propre histoire. Un sérieux aveu d'échec quand une franchise refuse d'assumer ses conneries. Cela n'a rien d'iconoclaste : il ne s'agit que d'un studio qui chie sur la logique et compte sur les spectateurs pour avoir une mémoire de poisson-rouge.
Le seul commentaire sur The Force Awakens qu'ils n'ont pas trop pris en compte, c'est celui sur la redite de la Trilogie. Le parallèle avec Obiwan est très lourd et commence bien avant que nous voyions l'hologramme de Leia, à force de mots-clés et de musiques tirées d'instants très précis du premier film.

A un moment, le film donne vraiment l'impression de sombrer dans le désespoir, ce qui s'avère inattendu et donc bienvenu. Mais c'est surtout dû à la bêtise des personnages. Des personnages qui auraient dû être caractérisés durant le précédent opus, mais qui ne l'ont pas été - ou mal - ce qui ne permet pas de les rendre attachants. Cela vaut aussi pour les nouveaux. Les gentils sont tous super gentils - c'est même leur principal trait de personnalité - et leur principal défaut vient de leur côté tête brûlée et casse-cou. Aucune autre aspérité. Du moins en théorie, car en pratique, ils sont débiles et prennent toujours de mauvaises décisions. Pour leur défense, avoir une chef anti-charismatique qui préfère sacrifier la moitié de sa flotte que d'expliquer son plan à ses officiers n'aide certainement pas.

Enfin, je dirai que le film est trop long, d'autant que cette longueur vient en partie de sous-intrigues artificielles et finalement peu passionnantes.

Mais au moins, The Last Jedi essaye et possède quelques bonnes idées. Tout le monde ne peut pas en dire autant. Reste que Rogue One proposait finalement plus de trouvailles et de moments forts que la série principale, donc je me demande si le studio n'aurait pas plutôt intérêt à poursuivre dans la voie de la série B spatiale à gros budget, sans trop chercher à s'approcher de la mythologie Star Wars.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9769
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Aer le Ven 22 Juin 2018, 14:12

When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19062
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Ven 22 Juin 2018, 14:21

Ils sont sur la bonne voie, Rian Johnson est avec eux.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Geoff34
Apprenti Kirin
 
Messages: 1330
Inscription: Mer 23 Oct 2013, 12:12

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Geoff34 le Lun 10 Sep 2018, 16:37

Star Wars narré par Dominique Paturel, avec les traductions approximatives qui va avec : "Dark Vadère" "Obi Vanne Kenobi" "Judaï" "Faucon Millénaire" "Si Tré Pio"

Dernière édition par Geoff34 le Lun 10 Sep 2018, 17:03, édité 1 fois.
Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night, let's get on
Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19062
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Lun 10 Sep 2018, 17:00

Geoff34 a écrit:"Judaï"


Image
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
VpV
Pitit LEGO
 
Messages: 291
Inscription: Sam 26 Jan 2013, 21:54

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede VpV le Lun 10 Sep 2018, 18:34

Star Wars raconté par Terrence Hill et garanti sans révélations majeures, nous ne sommes pas loin de la superior version. :)

Les vinyles du Petit Ménestrel sont vraiment à la nostalgie ce que la marque Bijou est à la madeleine.

@Geoff34 : « Chiktaba » :lol:

Avatar de l’utilisateur
Skull Leader
Pitit LEGO
 
Messages: 497
Inscription: Mar 06 Nov 2007, 00:58

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Skull Leader le Mer 26 Sep 2018, 02:03

"STAR WARS: A NEW HOPE" Animotion Trailer :



Pourquoi pas ? :o

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19062
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Ven 12 Avr 2019, 23:16



8 mois avant que tous les gens de peu de foi se mettent à réaliser la valeur de The Last Jedi.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Darkge999
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2388
Inscription: Lun 11 Mar 2013, 16:00

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Darkge999 le Ven 12 Avr 2019, 23:27

Une nouvelle guerre de fans vas pouvoir débuter.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9235
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Zêta Amrith le Sam 13 Avr 2019, 00:06

La fanfiction érigée en cinéma, acte III. Lorsque "LA SAGA PREND FIN" est apparu dans le trailer j'ai eu une vision du carton "AVANT MÊME D'AVOIR COMMENCE", mais j'ai attendu en vain qu'il survienne.

[Montrer] Spoiler
Ce serait spectaculaire de faire pire qu'un film intégralement articulé autour d'une course-poursuite qui aurait dû prendre fin 1mn24 après le générique d'ouverture puisque l'ennemi peut warper et prendre sa proie en tenaille. Ou qui bousille l'ensemble de la franchise en inventant l'attaque-suicide subluminique à laquelle aucun gradé n'avait jamais pensé en plusieurs millénaires. Et quand tu sais que tout ça n'a été commis que parce que Johnson aime le grimdark surfait de BSG, c'est encore plus triste.
Dernière édition par Zêta Amrith le Sam 13 Avr 2019, 00:40, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9769
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Aer le Sam 13 Avr 2019, 00:33

"The Rise of Skywalker"

T'avais raison Tetho, Abrahms ne s'arrête pas à un retcon prêt.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 3972
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Xanatos le Sam 13 Avr 2019, 10:48

Darkge999 a écrit:Une nouvelle guerre de fans vas pouvoir débuter.


Qu'ils aillent au diable, j'ai mieux à faire de mon temps que de voir des fans tarés complètement débiles s'entredéchirer et se balancer des noms d'oiseaux parce qu'ils ne sont pas d'accord sur un film de leur saga "sois disant" préférée.
Pour ma part, j'avais détesté le spin off "Rogue One" que j'avais trouvé d'une platitude affligeante et dont les personnages étaient selon moi insipides et inintéressants, c'est pas pour autant que je suis rentré dans le lard des spectateurs ayant adoré ce film, et si ils l'ont apprécié, tant mieux pour eux.

Sinon, j'avais bien aimé le très décrié épisode VIII (rien que pour la superbe prestation de Mark Hamill, il valait le coup d'être vu selon moi) et je compte bien voir cet épisode IX.
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Avatar de l’utilisateur
ChaosLink
Pilote de Bebop
 
Messages: 231
Inscription: Ven 23 Déc 2011, 19:13

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede ChaosLink le Sam 13 Avr 2019, 14:56

Image
"Alcohol is humanity's friend. Can I abandon a friend ?" ~ Yang Wen-Li

"l'AEUG est le plus grand club de partouze gay de l'otakusphère mondiale" ~ Mellorine

Geoff34
Apprenti Kirin
 
Messages: 1330
Inscription: Mer 23 Oct 2013, 12:12

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Geoff34 le Sam 13 Avr 2019, 16:02

Je suis tellement peu réceptif à cette bande-annonce,
Star Wars n'est plus qu'un jouet qu'on donne à un adulte infantilisé parce qu'il n'a rien connu de mieux en 1977.
Dernière édition par Geoff34 le Sam 13 Avr 2019, 18:00, édité 1 fois.
Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night, let's get on
Oly oly oly oh, yely yely yely yeah
The uptown Tokyo slammin' night

PrécédenteSuivante


Retourner vers Snack Bar chez Léon

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité