Les séries TV

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Snack Bar chez Léon : Venez parler sur tout et rien voir surtout de rien

Retourner vers Snack Bar chez Léon

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9680
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Les séries TV

Messagede Zêta Amrith le Ven 03 Avr 2020, 18:31

Pas la peine de continuer après le quatrième épisode de la Saison 3. Conseil d'ami. Qui ne sera pas écouté car à ce stade de la série on ne peut résolument pas s'imaginer la somme ininterrompue de fillers, de soap, de facilités à base de "C'est Dieu" ou "C'est magique" que le show va enquiller. Jusqu'à un final à faire passer celui de Enterprise pour du Ellison. C'est encore plus idiot quand on sait que Ronald D. Moore a été un très bon scénariste. Il nous rappelle à l'instar des Morgan & Wong, des Steven Moffat ou des Manny Coto que scénaristes et showrunners sont comme sprinteurs et marathoniens, les deux savent courir mais ne sont pas forcément interchangeables.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19109
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Re: Les séries TV

Messagede Ialda le Mar 23 Juin 2020, 08:29



La direction artistique est marrante, on dirait qu'ils ont déjà commencé à anticiper le succès du film de Villeneuve en piquant des bouts de SF médiéval-ikea qui du coup ne sont pas vraiment à leur place chez Asimov.

J'imagine que Jared Harris a été casté en Seldon pour la taille faramineuse de son front...

Geoff34
Soul of Chogokin
 
Messages: 1883
Inscription: Mer 23 Oct 2013, 12:12

Re: Les séries TV

Messagede Geoff34 le Mar 14 Juil 2020, 15:12

Star Trek s'enfonce de plus de plus, leur dernière trouvaille ? une série animé "pseudo-humouristique poour adulte" dont le style graphique est pompé sur Final Space
https://www.polygon.com/animation-cartoons/2020/7/13/20699761/star-trek-lower-decks-trailer-release-date-august
Wow- Wow War- Wow War tonight
Wow- Wow War- Wow War forever

Avatar de l’utilisateur
Ramior
VIP : ***
 
Messages: 3090
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Les séries TV

Messagede Ramior le Ven 28 Aoû 2020, 00:13

Ma mère ayant eu un abonnement gratuit à Disney + j'en ai profité pour me mater le Mandalorien, qui celons elle est le seul truc intéressant sur la plateforme, un avis que beaucoup semble partagé.

C'est sans doute l'une des meilleurs série d'action que j'ai vue depuis longtemps, héros charismatique, personnage secondaire attachant, bonne chorégraphie de combat et excellente ambiance.

Cela fait longtemps que je n'ai pas vu de Star Wars, je n'ai pas vu les dernières film fait par Disney (et c'est pas demain la veille que je les regarderais.) mais j'avoue que cela change d'avoir une histoire sur la guerre des étoiles qui ne se concentre pas sur l'affrontement Jedi/Sith, j'aime bien le fait que quasiment ne sache se qu'est la Force, cela rend l'univers bien plus vaste.

J’espère que si Disney survis à la crise actuel, il décideront de continuer sur cette voie ( :mrgreen: ), au lieu d'essayer de faire des remake (à peine voilé) des précédente trilogie ou préquelle sans intérêt.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19109
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Re: Les séries TV

Messagede Ialda le Mer 14 Oct 2020, 15:46


Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 4252
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: Les séries TV

Messagede Xanatos le Mer 14 Oct 2020, 17:49

Moralité: attendre que Netflix termine réellement les séries live qu'elle produit sans les annuler avant d'envisager leurs visionnages.

Je suis encore très déçu de l'annulation de la magnifique série Dark Crystal: le temps de la résistance. :(

Bon heureusement que les annulations sont plus rares pour les séries d'animation qu'ils produisent: je suis actuellement Kipo et l'âge des animonstres dont la troisième et dernière saison a été mise en ligne lundi dernier, et, heureusement Geoff m'a dit que les créateurs avaient initialement prévu qu'elle ne ferait que 30 épisodes, ouf !
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9680
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Les séries TV

Messagede Zêta Amrith le Mer 14 Oct 2020, 22:59

C'est bien la limite et l'ambiguïté d'un mode de production sériel reposant sur l'abonnement à un service, plutôt que sur les règles de l'audimat. A partir du moment où le client a déboursé la somme contractuelle peu importe ce qu'il advient ; la série peut être annulée sans raison ou, phénomène encore plus répandu, perdre du jour au lendemain le soin dont elle faisait l'objet et ne plus présenter d'intérêt dès le début de la deuxième saison. Devient un succès non pas le programme qui obtient les faveurs du public ou de la critique (qui de toutes façons aime tout), mais cet élément déclencheur qui va pousser à la floraison de nouveaux comptes Netflix. Ca n'est pas un modèle qui invite à essayer de maintenir la qualité, à la différence d'une série TV qui doit se battre au jour le jour pour rester à l'antenne. Et on pourrait évoquer aussi l'hyper-feuilletonnisme ennuyeux que cela a encouragé, au prix de séries semblables à des films de dix, vingt, trente heures.

Dans ce registre, j'ai fini la première saison de Raised By Wolves, antidote du moment à la fatuité de Westworld. Ca tire déjà en longueur mais c'était pas mal, un mixte de Lost, Dune et Prometheus, à équidistance de l'épure réjouissante et du ridicule intégral, qu'on ne sait pas trop par quel sentiment prendre.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19109
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Re: Les séries TV

Messagede Ialda le Jeu 15 Oct 2020, 02:59

Ce qui m'étonne c'est que dans un secteur comme le streaming video commercial où les alternatives sérieuses à netflix sont de plus en plus nombreuses, le leader ne semble pas comprendre le besoin de fidéliser la clientèle. Ils restent dans une logique de croissance à tout prix sans doute parce que c'est ce que les investisseurs veulent qu'on leur raconte, mais comme d'hab c'est une stratégie de court terme...

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10720
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Les séries TV

Messagede Gemini le Jeu 15 Oct 2020, 07:27

Les quelques séries Netflix que j'avais testées semblaient pour la plupart pensées dans l'idée que chaque saison aurait une suite ; ce qui autorisait les créateurs à ne pas proposer de fins fermées, voire à terminer leurs histoires sur des cliffhangers. Si le service annule un programme sur une absence de conclusion, cela m'étonne d'autant moins que le public payant se plaigne :roll:

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 4252
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: Les séries TV

Messagede Xanatos le Jeu 15 Oct 2020, 09:38

Je dirai que cela dépend desquelles.

Par exemple pour le dernier épisode de Daredevil, si l'on excepte
[Montrer] Spoiler
le réveil de Bullseye
, rien ne laissait augurer une suite, le dénouement semblant vraiment apporter une conclusion aux aventures de Matt Murdock.

Idem pour Le Punisher et Jessica Jones dont les dénouements ne m'ont pas laissé sur ma faim.

Quant à Better Call Saul (que je préfère à la série mère Breaking Bad) Vince Gilligan a dit que la saison suivante sera la dernière, et je croise les doigts pour qu'elle ne soit pas annulée, celle ci ayant été à mes yeux un vrai sans faute jusque là.
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9680
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Les séries TV

Messagede Zêta Amrith le Jeu 15 Oct 2020, 12:38

Better Call Saul est une série conçue pour la chaîne AMC, Netflix n'en est que le diffuseur hors Amérique du Nord.

Ialda - HBO a fidélisé une clientèle uniquement sur son GOT, j'imagine que Netflix pense, non sans raisons, que trois ou quatre énormes succès de masse type Stranger Things ou La Casa De Papel (rachetée en cours de diffusion espagnole), suffisent largement à sédimenter un vaste public. Et tant pis pour les "séries de complément". Mais c'est plutôt la qualité très quelconque de ce qu'ils produisent qui interroge, imo. Les grandes séries annulées ingratement dans le passé sont restées grandes, avec ou sans fin. On s'en souvient, on les re-re-revoit, on les fait découvrir à d'autres, on leur érige des totems. Je ne pense pas que ce soit l'absence de conclusion qui a fait que The OA ne deviendra pas une référence, même si c'était une production bien foutue. Pour moi la question centrale c'est vraiment l'hyper-feuilletonnisme qu'a engendré de façon presque organique le streaming : c'est une vue de l'ego de croire qu'on peut créer un excellent film de plusieurs dizaines d'heures.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19613
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Les séries TV

Messagede Tetho le Jeu 15 Oct 2020, 14:45

L'ironie suprême c'est de voir Netflix, salué il y a 5 ans comme le sauveur des séries abandonnées par les vilains network qui ne pensaient qu'à l'argent et la rentabilité immédiate alors que le streaming ça ça les forçait eux à écouter ceux qui payaient mensuellement leur service pour les satisfaire et garder leurs abonnements, basculer de l'autre coté.
Et ben comme quoi...

Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19109
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Re: Les séries TV

Messagede Ialda le Jeu 15 Oct 2020, 16:01

Zêta Amrith a écrit:Pour moi la question centrale c'est vraiment l'hyper-feuilletonnisme qu'a engendré de façon presque organique le streaming : c'est une vue de l'ego de croire qu'on peut créer un excellent film de plusieurs dizaines d'heures.


Très bonne question, c'est également un phénomène que j'ai du mal à comprendre (vu qu'on peut même pas accuser le confinement, ça a débuté avant).

guwange
Soul of Chogokin
 
Messages: 1542
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Les séries TV

Messagede guwange le Jeu 15 Oct 2020, 16:21

J'ai netflix dans ma tv mais je ne peux même pas trier par catégorie. La galère pour faire des recherches.
Dernièrement, sur netflix j'ai repris et terminé baki.
Et là, je ne sais pas encore quoi regarder.
J'ai essayé les premières minutes du premier épisode de la série de docu toys that made us.
Je pense que je vais me lancer sur shigurui.
Xanatos, toi qui suit les animes occidentaux, j'avais essayer 2-3 épisodes de seis manos, c'est un mix de mafia mexicaine mixé au vaudou saupoudré de kung fu.

Sinon, fin octobre tu auras blood of zeus.


Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19109
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Re: Les séries TV

Messagede Ialda le Jeu 15 Oct 2020, 17:12

Le fond est un peu nul mais graphiquement, il y a The Midnight Gospel qui vaut son petit coup d'oeil :)

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 4252
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: Les séries TV

Messagede Xanatos le Jeu 15 Oct 2020, 18:39

guwange a écrit:J'ai netflix dans ma tv mais je ne peux même pas trier par catégorie. La galère pour faire des recherches.
Dernièrement, sur netflix j'ai repris et terminé baki.
Et là, je ne sais pas encore quoi regarder.
J'ai essayé les premières minutes du premier épisode de la série de docu toys that made us.
Je pense que je vais me lancer sur shigurui.
Xanatos, toi qui suit les animes occidentaux, j'avais essayer 2-3 épisodes de seis manos, c'est un mix de mafia mexicaine mixé au vaudou saupoudré de kung fu.

Sinon, fin octobre tu auras blood of zeus.



Oui The Toys that made us est vraiment chouette. J'ai vu l'épisode axé sur Les Tortues Ninja et il est franchement excellent: il ne parle pas seulement de la gamme de jouets mais aussi de Kevin Eastman et Peter Laird, des comics originaux des Tortues Ninja qu'ils ont crée (et l'épisode s'attarde longtemps dessus), sur les différents dessins animés, les films, les jeux vidéos... L'épisode est vraiment exhaustif et passionnant et parle de l'univers des tortues en général.

Ok, merci pour le conseil sur Ses Manos, je vais y jeter un oeil :) . Oui j'ai vu pas mal de dessins animés occidentaux produits par Netflix que j'ai suivi et aimé: Voltron le défenseur légendaire, Bojack Horseman, les oeufs verts au jambon, Love+death+robots, She-Ra et les princesses au pouvoir, Kipo et l'âge des animonstres...

Tiens je connaissais pas Blood of Zeus, je testerai alors quand il sera dispo :) .

Quant aux animés Japonais "produits" par Netflix, j'ai récemment adoré BNA: Brand New Animal et j'aime beaucoup The Great Pretender (Yoshiyuki Samadoto au character design + histoires originales et prenantes+ l'immense et regretté Freddie Mercury dont on réutilise une ses célèbres chansons pour le générique de fin= tiercé gagnant ! ). Cette dernière aura droit à de nouveaux épisodes d'ici quelques mois sur Netflix.

Tu peux les tenter si tu veux, d'après moi, elles valent le coup. Japan Sink (dont personne n'a parlé me semble-t-il dans la section animanga) de Masaaki Yuasa est bien mais elle ne respire pas la joie de vivre...

The Midnight Gospel, j'ai juste vu le premier épisode, le moins qu'on puisse dire c'est que c'est... déroutant et troublant, mais cela a le mérite de sortir un peu de l'ordinaire.

Pour Baki c'est une suite de la série animée produite et sortie dans les années 2000 ou un reboot ?

Au sujet de Kipo, je créerai peut être un topic dans la section animation internationale quand j'aurai fini la série.

Edit: + 1 avec ce qu'a dit Tetho, c'est diablement ironique en effet.
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9680
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Les séries TV

Messagede Zêta Amrith le Jeu 15 Oct 2020, 18:55

Ialda a écrit:C'est également un phénomène que j'ai du mal à comprendre.

Je dirais que ça résulte du point d'intersection de la facilité, recherchée inconsciemment par tout auteur, et du format qui permet de s'y adonner. Si le feuilletonnant est longtemps resté l'apanage des soap-operas (la première inflexion dans les séries dramatiques est Hill Street Blues au début des années 80) c'est qu'ils étaient diffusés quotidiennement, donc à intervalles ultra-rapprochés ; le téléspectateur n'avait pas le temps d'oublier les évènements de l'épisode précédent et pouvait enchaîner avec le suivant sans jamais se perdre. Le streaming de Netflix et Amazon, ses "saisons" de huit-dix épisodes englouties en 48h, finalement c'est la même chose en plus condensé.

Il y a aussi eu une sorte de "gentrification" de la série TV après le vingtième siècle. On a fait croire à une génération de producteurs et scénaristes qu'ils avaient réussi à transformer des programmes primaires conçus pour y caser des pages publicitaires en oeuvres d'art dotées de toutes les libertés. Or, ce que nos présupposés nous cachent est que la plupart des grandes créations naissent d'avoir à dépasser la contrainte (économique, thématique), pas d'avoir reçu carte blanche ; avec de l'or on fait souvent du plomb, mais avec des ficelles on sait jamais... Du coup, on estime aussi qu'un formula-show n'est pas assez artistique... on ne peut paraît-il pas y rattacher de "vision". Quand bien même il s'agit du seul exercice reposant uniquement sur le story-telling intégral, donc sur la compétence pure du scénariste. On tient pour talent le fait d'aligner les high concepts ou les scènes de sexe supposées choquer Francois Fillon, mais le vrai talent c'est de rendre exaltant un show banal du style Les Rues De San Francisco, de conférer une profondeur à la simplicité. Ca donne Homicide, ça donne Deadwood.

Combien de personnes dans ton entourage te disent "Je ne regarde plus de films, juste des séries parce que les premiers on n'a pas le temps de s'attacher aux personnages". En creux ça parle comme remarque.

guwange
Soul of Chogokin
 
Messages: 1542
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Les séries TV

Messagede guwange le Jeu 15 Oct 2020, 19:42

Xanatos, les oeufs verts au jambon c'est leur production occidental avec la meilleure plastique.
Pour baki, c'est bien la suite après je ne saurais te dire si ça commence juste après la serie tv des années 2000 ou si ça a sauté plusieurs arcs. Netflix va produire la suite, baki son of ogre.

Pour toys that made us, je vais peut-être me limiter aux jouets qui me parlent. S'il y a une autre saison, ça serait bien qu'ils aillent du côté du japon, quitte à viser les jouets les mieux connus, gundam, myth cloths ou soyons fous les amiibos nintendo.

Ialda, midnight gospel c'est un peu trop expérimental pour moi. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19109
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Re: Les séries TV

Messagede Ialda le Jeu 15 Oct 2020, 22:40

Zêta Amrith a écrit:
Ialda a écrit:C'est également un phénomène que j'ai du mal à comprendre.

Je dirais que ça résulte du point d'intersection de la facilité, recherchée inconsciemment par tout auteur, et du format qui permet de s'y adonner. Si le feuilletonnant est longtemps resté l'apanage des soap-operas (la première inflexion dans les séries dramatiques est Hill Street Blues au début des années 80) c'est qu'ils étaient diffusés quotidiennement, donc à intervalles ultra-rapprochés ; le téléspectateur n'avait pas le temps d'oublier les évènements de l'épisode précédent et pouvait enchaîner avec le suivant sans jamais se perdre. Le streaming de Netflix et Amazon, ses "saisons" de huit-dix épisodes englouties en 48h, finalement c'est la même chose en plus condensé.

Il y a aussi eu une sorte de "gentrification" de la série TV après le vingtième siècle. On a fait croire à une génération de producteurs et scénaristes qu'ils avaient réussi à transformer des programmes primaires conçus pour y caser des pages publicitaires en oeuvres d'art dotées de toutes les libertés. Or, ce que nos présupposés nous cachent est que la plupart des grandes créations naissent d'avoir à dépasser la contrainte (économique, thématique), pas d'avoir reçu carte blanche ; avec de l'or on fait souvent du plomb, mais avec des ficelles on sait jamais... Du coup, on estime aussi qu'un formula-show n'est pas assez artistique... on ne peut paraît-il pas y rattacher de "vision". Quand bien même il s'agit du seul exercice reposant uniquement sur le story-telling intégral, donc sur la compétence pure du scénariste. On tient pour talent le fait d'aligner les high concepts ou les scènes de sexe supposées choquer Francois Fillon, mais le vrai talent c'est de rendre exaltant un show banal du style Les Rues De San Francisco, de conférer une profondeur à la simplicité. Ca donne Homicide, ça donne Deadwood.

Combien de personnes dans ton entourage te disent "Je ne regarde plus de films, juste des séries parce que les premiers on n'a pas le temps de s'attacher aux personnages". En creux ça parle comme remarque.


Ce phénomène de gentrification qu'on retrouvait aussi plus largement dans ce qu'on a appelé plus largement le geek chic et le phénomène de prise de contrôle par les grosses industries de l'entertainment de ce qu'on appelle la culture geek ? Quand on se souvient de la manière dont les séries ont trouvé une nouvelle légitimité artistique dans les 90s via des séries comme Twin Peaks, Les Sopranos ou Millenium, je trouve aussi dommage qu'on ait perdu cette tension entre contrainte et création qui faisait aussi l'intérêt de cette démarche de "contrebandiers" - pour le dire à la Thoret.

Du coup c'est marrant, on se retrouve avec un paradoxe : à moyens de production équivalents, celui de la contrainte économique, à priori plus forte sur une série de plusieurs heures que pour un film de de deux heures, et qui pourtant serait devenue négligeable grâce au phénomène HBO/netflix. Je ne peux pas m'empêcher de penser qu'ils s'agit d'une illusion et que soit le phénomène va s'écrouler, soit que les contraintes sont toujours bien là, s'opérent de manière plus discrètes (par le scénario, par le choix des sujets abordés et la manière dont ils sont abordés) et vont aller en s'aggravant avec des séries de plus en plus léchées mais de moins pertinentes ou provoquantes (un peu à la manière d'un Black Mirror se voulant "subversif" mais qui finalement évite la plupart du temps de heurter qui que ce soit).

guwange a écrit:midnight gospel c'est un peu trop expérimental pour moi.


Il faut aimer l'univers visuel d'un Adventure Time poussé encore un peu plus loin. Perso je regretterait peut-être le fait d'avoir fait l'impasse sur une narration plus classique au profit de ces pseudo-séances de psy nombrilistes assez inintérressantes, même si on pourrait arguer que c'est aussi ce qui créé une des curiosités de cette série avec cette double narration (une visuelle, l'autre par les dialogues) se déroulant en parallèle.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9680
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Les séries TV

Messagede Zêta Amrith le Lun 19 Oct 2020, 23:15

Bon je ne commenterai pas le retour de Star Trek Discovery car vider la litière du chat me semble être une expérience culturellement plus relevante que mettre des mots sur les galimatias de Secret HideOut. En revanche, je voulais dire que j'avais regardé les trois premiers épisodes de neXt, la nouvelle série de Manny Coto et... punaise, ce truc sort tout droit des late 90s. Le showrunner nous refait, à la sauce anticipation cette fois, sa série de SF Odyssey 5 à base d'IAs et de dramas familiaux, mais sans le commencement d'une évolution dans la structure. John Slattery est plutôt bon dans le rôle du Steve Jobs renégat, paranoïaque et à la santé déclinante, de même que l'aspect verbiage tech un peu désuet de gros network peut amuser, mais je doute que le show soit renouvelé l'année prochaine. C'est à la fois trop vieillot sur la forme pour la nouvelle génération et trop contextuel dans le thème pour l'ancienne.


Ialda a écrit:Ce phénomène de gentrification qu'on retrouvait aussi plus largement dans ce qu'on a appelé plus largement le geek chic et le phénomène de prise de contrôle par les grosses industries de l'entertainment de ce qu'on appelle la culture geek ?

Y a ça. Plus le fait que beaucoup de gens s'imaginent que ce qui a hissé les films de David Lean au rang de chef-d'oeuvres était leur durée plutôt que la force du contenu. Faire du récit (trop) long est devenu le gage d'honorabilité de certains réalisateurs médiocres, une posture artistique ou le moyen de faire croire que comme John Ford ou Michael Cimino ils ont des choses importantes à dire. Livrée à cette conception, la série passe naturellement d'un art de l'efficacité et de la concision (une histoire d'une heure) à une pratique tournée vers le délayage sans fin. Généralement rhabillée de beaux principes : "la richesse psychologique", "l'étude détaillée", qui très souvent ne se vérifient pas, parce que ne sont pas Les Soprano qui veulent - et tous le voudraient, à commencer par l'overrated Breaking Bad.

Quand on se souvient de la manière dont les séries ont trouvé une nouvelle légitimité artistique dans les 90s via des séries comme Twin Peaks, Les Sopranos ou Millenium, je trouve aussi dommage qu'on ait perdu cette tension entre contrainte et création qui faisait aussi l'intérêt de cette démarche de "contrebandiers" - pour le dire à la Thoret.

Les années 90 (je prends souvent l'intervalle 1991-2002, année ultra créative) sont imo le deuxième, et à ce jour dernier âge d'or de la série TV - le précédent remontant à la décennie des 60s et sa formidable collection de titres pop et SF. Le format atteint sa maturité avec plusieurs productions dont les scripts parviennent, sur une base quasi hebdomadaire, à dépasser en qualité l'offre de la plupart des long-métrages à gros budget, et s'enrichit visuellement à vitesse accélérée, tout en conservant un léger côté bricolé et artisanal qui différencie le tube cathodique du grand écran. Et puis quelle parenthèse mémorable pour le space opera...

Au sujet de MillenniuM, à laquelle je devrais décidément dédier un thread, des "nouvelles" des activistes de B2FB...
Après le fiasco du revival de TXF, autant dire que je n'en veux pas.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9680
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Les séries TV

Messagede Zêta Amrith le Sam 14 Nov 2020, 11:59


Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 10083
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Les séries TV

Messagede Aer le Mar 17 Nov 2020, 19:56

\o/

Ca fait plus clinquant c'est sur, reste à voir si la qualité suit.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 19109
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Kamurochô

Re: Les séries TV

Messagede Ialda le Mar 17 Nov 2020, 23:38

Entre le look fauché de la s1 et la masseffectisation de ce trailer, mon coeur balance :lol:

wait déjà cinq saisons ?

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9680
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Les séries TV

Messagede Zêta Amrith le Mer 18 Nov 2020, 01:20

Les budgets de The Expanse n'ont jamais été officiellement communiqués à la presse, mais on évoquait dès la première année des chiffres oscillant entre 2.5 millions et 3 millions par épisode... pas si fauchés que ça, en fait. Dix ans plus tôt, la plus populaire Battlestar Galactica [2004] orbitait à une moyenne de 2 millions.

(Chapeau à Straczynski pour avoir niqué le game à 800 000$ l'épisode + des Amigas 2000 du temps de Babylon 5)

Précédente


Retourner vers Snack Bar chez Léon

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité