Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Snack Bar chez Léon : Venez parler sur tout et rien voir surtout de rien

Retourner vers Snack Bar chez Léon

Avatar de l’utilisateur
Darkge999
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2401
Inscription: Lun 11 Mar 2013, 16:00

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Darkge999 le Sam 13 Avr 2019, 17:50

Xanatos a écrit:
Darkge999 a écrit:Une nouvelle guerre de fans vas pouvoir débuter.


Qu'ils aillent au diable, j'ai mieux à faire de mon temps que de voir des fans tarés complètement débiles s'entredéchirer et se balancer des noms d'oiseaux parce qu'ils ne sont pas d'accord sur un film de leur saga "sois disant" préférée.
Pour ma part, j'avais détesté le spin off "Rogue One" que j'avais trouvé d'une platitude affligeante et dont les personnages étaient selon moi insipides et inintéressants, c'est pas pour autant que je suis rentré dans le lard des spectateurs ayant adoré ce film, et si ils l'ont apprécié, tant mieux pour eux.

De toute façon, quelque soit le domaine, les "jamais contents" sont ceux qui aiment faire le plus entendre leurs voix... Et souvent, pour pas grand chose...
Pour Star Wars, cela ne date pas du VIII... La prélogie en son temps c'est fait pas mal défoncée, mais depuis la poslogie, elle est devenu un chef d'oeuvre pour ses anciens détracteurs... Il y a la même chose pour The Clone Wars, depuis Rebels, la série est aimée par ceux qui la dénigrait...

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9796
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Aer le Sam 13 Avr 2019, 20:31

La prélogie en son temps c'est fait pas mal défoncée, mais depuis la poslogie, elle est devenu un chef d'oeuvre pour ses anciens détracteurs...


Mais qui ose dire ça.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9280
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Zêta Amrith le Dim 14 Avr 2019, 01:30

La prélogie reste toujours aussi médiocre, cinématographiquement parlant, mais elle donnait au moins le sentiment de vouloir enrichir le contexte-univers de la franchise. La postlogie, même sur le strict plan des données, réduit les personnages à leur temps de parole et la galaxie à un placard exigu.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10522
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Gemini le Dim 14 Avr 2019, 08:41

George Lucas a essayé d'enrichir son univers dans la Prélogie. Que le résultat final soit raté, c'est une chose ; mais par rapport au VII qui se contente de photocopier ce qui a été fait précédemment, juste pour s'assurer de se mettre les "fans" dans la poche, cela reste une sacrée prise de risques.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19114
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Dim 14 Avr 2019, 10:58

J'ai beaucoup de mal avec l'idée que la seconde trilogie a enrichi l'univers de Star Wars tant la majorité de l'action se déroule entre Coruscant, Tatooine et Naboo et que des personnages centraux la plupart étaient soient déjà présent dans la trilogie d'origine, soit directement les parents de, donnant l'impression d'un univers qui tourne en vase clos . C'est une série de films qui ne fait que restreindre l'ampleur du récit et renforcer l'idée que l'histoire de la galaxie lointaine, très lointaine, se confond avec celle de la famille Marchedansleciel.
Et les tentatives d'apporter quelques chose sont d'une pauvreté créative sans nom (l'orde Jedi monolithique, le restaurant de Dexter...).

En comparaison une partie du propos de The Last Jedi est justement que les anonymes qui ne sont pas des fils de ont leur place dans cette histoire et ont une légitimité à essayer d'accéder à la Force. Le passage sur la planète du Casino est très mauvais mais la fenêtre qu'il ouvre ne l'était pas.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10522
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Gemini le Dim 14 Avr 2019, 11:36

Tetho a écrit:une partie du propos de The Last Jedi est justement que les anonymes qui ne sont pas des fils de ont leur place dans cette histoire et ont une légitimité à essayer d'accéder à la Force

D'où le titre du prochain film reprenant le nom d'un anonyme :lol:

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9280
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Zêta Amrith le Dim 14 Avr 2019, 12:31

La prélogie se déclinait à l'intérieur d'un cadre politique et de rapports de force définis.
La postlogie, en plus de trois heures, nous dit que l'Empire le First Order règne.

Tetho a écrit:Les anonymes qui ne sont pas des fils de ont leur place dans cette histoire et ont une légitimité à essayer d'accéder à la Force.

Sauf que Rey est devenue le Jedi le plus puissant de la galaxie en quelques heures, sans même chercher à l'être. Du coup je ne vois pas où est la légitimité là-dedans. En retirant (provisoirement...) le pseudo-argument génétique, Johnson s'accule au contraire à une démagogie consumériste de fin de civilisation : le monde se plie à vous sans contrepartie.

Et pour avoir revu le film, le casino c'est l'arbre qui cache la forêt. L'Amiral Holdo a été bricolée de toutes pièces pour ne pas tuer Leia car Monsieur Johnson voulait se charger de Luke en personne. Le détecteur de warp a été inventé en dix secondes pour ne pas avoir à modifier l'emprunt à BSG le plot d'une course-poursuite percluse d'incohérences jusqu'au trognon. Luke a insisté pour convaincre son père génocidaire de rejoindre le bon côté jusqu'au bout mais songe à tuer son neveu dans la minute à cause d'une vision. Il a laissé une carte secrète pour qu'on le retrouve (2h00 de film pour la dénicher) et lorsque que quelqu'un vient le voir il lui claque la porte au nez. Le tout baignant dans les gags sur la mère de Hux et Chewie tenté par le végétarisme. Je ne dirais pas amateur, il y a une noblesse dans l'amateurisme, que l'on ne trouve nulle part ici. Mais le ponpon c'est l'attaque en vitesse lumière qui rend caduque toutes les autres stratégies contre un ennemi mieux armé et détruit rétroactivement les enjeux des films précédents, ce qui est un exploit en soi. A mon avis personne à ce budget là n'a eu pareil script cacochyme validé.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18766
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Ialda le Lun 15 Avr 2019, 13:35

A la rigueur les personnages ne me dérangent pas - ce sont des jouets, destinées à vendre du jouet, et leur pires défauts sont ceux de leur époque, amplifiés jusqu'au grotesque (et là l'exploit est à saluer).

Mais depuis quand déjà Star Wars est devenu aussi sérieux - comparé au merveilleux de la premier trilogie, ou au caractère foutraque de la seconde ? Je dis ça pour le teaser de l'épisode 9 mais ça vaut aussi pour celui de Fallen Order ; j'ai l'impression que l'ère Disney n'a été qu'une longue suite de planètes industrielles, de photographie tirant vers les ombres, d'acteurs qui font la gueule et de joyeux caméos de Vader en train de bronzer dans son pied à terre de Mustafar.

Précédente


Retourner vers Snack Bar chez Léon

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Gemini et 2 invités