Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Snack Bar chez Léon : Venez parler sur tout et rien voir surtout de rien

Retourner vers Snack Bar chez Léon

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2629
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede chevkraken le Dim 31 Déc 2017, 19:56

j'aurais peut être pas dû inclure le premier dans le lot (qui est clairement le meilleur), mais tout ce qu'on peut reprocher au 4, on peut le reprocher au 2 et le 3 m'a terriblement deçu en le revoyant, 80% du film se limite a une course poursuite, il n'y a que l'alchimie entre Indy et son père et tout la partie dans le temple à la fin qui sauve le film. Indy 3 est un film chiant.
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18508
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Dim 31 Déc 2017, 20:38

Le problème du 4 c'est que passé le tiers du film (la visite de la première tombe de nuit avec Mutt) c'est un film où Indy ne fait plus rien, il est spectateur de son propre film et se laisse trimballer par les autres personnages. Tout l'inverse des autres films ou même si ses actions ne font pas de différence il était la force motrice du coté des héros.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Lion_Sn@ke
Soul of Chogokin
 
Messages: 1982
Inscription: Ven 24 Oct 2008, 10:13

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Lion_Sn@ke le Lun 01 Jan 2018, 01:41

Je profite du hors sujet sur Indy pour renouveller mon avis comme quoi le premier opus est le meilleur et ce suffit presque à lui-même, les autres opus n'étant en fin de compte qu'un prétexte à développer des facettes plus ou moins intéressantes du personnage.

Par exemple, je déteste aujourd'hui le retcon du temple maudit concernant la foi de Indy dans l'occulte et la magie. Du coup le dialogue entre lui et Marcus dans le 1 n'a plus aucun sens si on regarde les films d'un point de vue chronologique. Il suffisait de faire passer les événements du 2 en 1937 et pas en 1935 et c'était nickel...

Quand à l'alchimie de Ford et Connery dans la dernière croisade, elle est excellente certes, mais du coup on a plus affaire à un buddy movie, bourrée de tentatives d'humour plus ou moins réussie "J'ai quelquechose à te dire fils...le plancher brûle", "Pas de chameau", "Hein la voiture de mon beau frère", "la plume est plus forte que l'épée", le personnage de Marcus carrément honteux (le mec se plaignait de ne pas pouvoir accompagner Indy dans l'arche perdue ....) avec l'explication des origines des signes distinctifs, vestimentaires et du métier d'indy en presque une après-midi...

Bref le 2 est un excellent film pulp qui ne doit être vu que sous cette angle (je suis heureux d'être né dans les années 80 rien que pour posséder les références nécessaires à la vision de ce film qui vieillit de plus en plus mal avec les années) et le 3 est un film chorale, humoristique, "en plus", qui n'amusera que ceux qui aiment déjà le personnage de l'aventurier en blouson cuir.

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2629
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede chevkraken le Lun 01 Jan 2018, 21:58

Tetho a écrit:Le problème du 4 c'est que passé le tiers du film (la visite de la première tombe de nuit avec Mutt) c'est un film où Indy ne fait plus rien, il est spectateur de son propre film et se laisse trimballer par les autres personnages. Tout l'inverse des autres films ou même si ses actions ne font pas de différence il était la force motrice du coté des héros.

Assez d'accord avec ça mais dans une moindre mesure(Indy participe à l'action dans le reste du film, mais il n'en est clairement pas le moteur), mais c'est assez logique dans un film où le heros est vieux et qui qui introduisait le fils du personnage.
Et le film assume bien son heros qui vieilli et doit sur certain point passer la main, mais il reste le seul et unique indiana jones (d'où le final où Indy reprend son chapeau et où il reste donc le heros)

Lion_Sn@ke a écrit:Je profite du hors sujet sur Indy pour renouveller mon avis comme quoi le premier opus est le meilleur et ce suffit presque à lui-même, les autres opus n'étant en fin de compte qu'un prétexte à développer des facettes plus ou moins intéressantes du personnage.

Par exemple, je déteste aujourd'hui le retcon du temple maudit concernant la foi de Indy dans l'occulte et la magie. Du coup le dialogue entre lui et Marcus dans le 1 n'a plus aucun sens si on regarde les films d'un point de vue chronologique. Il suffisait de faire passer les événements du 2 en 1937 et pas en 1935 et c'était nickel...

Quand à l'alchimie de Ford et Connery dans la dernière croisade, elle est excellente certes, mais du coup on a plus affaire à un buddy movie, bourrée de tentatives d'humour plus ou moins réussie "J'ai quelquechose à te dire fils...le plancher brûle", "Pas de chameau", "Hein la voiture de mon beau frère", "la plume est plus forte que l'épée", le personnage de Marcus carrément honteux (le mec se plaignait de ne pas pouvoir accompagner Indy dans l'arche perdue ....) avec l'explication des origines des signes distinctifs, vestimentaires et du métier d'indy en presque une après-midi...

Bref le 2 est un excellent film pulp qui ne doit être vu que sous cette angle (je suis heureux d'être né dans les années 80 rien que pour posséder les références nécessaires à la vision de ce film qui vieillit de plus en plus mal avec les années) et le 3 est un film chorale, humoristique, "en plus", qui n'amusera que ceux qui aiment déjà le personnage de l'aventurier en blouson cuir.

100% d'accord avec tout ça et à mon avis, le 4 se regarde de la même façon que le 2, sauf qu'on passe à des reférences bien plus année 50.
Pour moi, les seules raisons de la mauvaise reception du 4(au delà d'un indy vieillissant en retrait et des FX numériques) de c'est que c'est totalement un film qui n'est pas du tout de son époque. on s'est tapé en 2007 un film totalement eighties sur tout les points, voir même fin 70's vu son ambiance années 50 typique de pas mal de films de l'époque
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18508
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Ven 05 Jan 2018, 02:01

L'adaptation en comics, non approuvée par Lucasfilm, qui a été le seul Star Wars, ou plutôt le Xing Qui Da Zhan, qu'ont connu les petits chinois à la fin des années 70 et pour deux décennies. Où Vader chevauche un dinosaure, les jedis des moto avec lance-rocket, Luke a la carrure de Conan et le Yamato sert de Star Destroyer. Une réadaptation de cette BD en film aurait été fabuleuse :lol:



Tu m'étonnes qu'après ça les chinois ne soient pas intéressés par les nouveaux films.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2680
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Ramior le Ven 05 Jan 2018, 03:29

Y à t il eu une adaptation des autres films par le même artistes ? Parce que franchement ça a de la gueule pour une contre façon.

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 3859
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Xanatos le Lun 05 Fév 2018, 08:32

Le premier teaser de Solo: A Star Wars story.



A trois mois de la sortie officielle, il était temps !

Quand je pense que pour Le réveil de la Force et Rogue One, ils s'y étaient pris presqu'un an à l'avance...
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18508
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Lun 05 Fév 2018, 09:21

Mouais, rien qui donne vraiment envie. On va attendre la vraie bande-annonce ce soir.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9520
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Aer le Lun 05 Fév 2018, 10:49

Il a l'air bien gris, ce film sur Han Solo le super contrebandier folklorique de la galaxie.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Darkge999
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2230
Inscription: Lun 11 Mar 2013, 16:00

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Darkge999 le Lun 05 Fév 2018, 16:13

La vraie bande-annonce:

[Montrer] Spoiler
Cthulhu inside :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Lion_Sn@ke
Soul of Chogokin
 
Messages: 1982
Inscription: Ven 24 Oct 2008, 10:13

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Lion_Sn@ke le Lun 05 Fév 2018, 16:49

:/ Ca à l'air quand même bien vilain tout cela...

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 8867
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Zêta Amrith le Lun 05 Fév 2018, 20:46

Le vrai Firefly avait un casting plus inspirant.
Mais le train impérial déchire.
Image

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2629
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede chevkraken le Mer 07 Mar 2018, 16:04

Tiens, Rebels a au final réintroduit pas mal d'élément de la trilogie de Thrawn.

[Montrer] Spoiler
Si Mara Jade n'est pas utilisé, le concept de Main de l'Empereur est évoqué.
Les Noghri sont réintroduit, dont le garde du corps de Thrawn
Pellaeon est présent lors d'une scène


Et au delà de ça en élément pour faire plaisir aux fan de l'UE:

[Montrer] Spoiler
2 forceux ont ensemble un enfant se nommant Jacen
La série introduit dans Starwars le concept de voyage dans le temps qui peut changer le passé et est donc une porte ouverte a recanoniser l'ancien UE en temps qu'univers parallèle effacé par un voyage dans le temps.


Et en élément de l'ancien UE dont tout le monde se foutait qui sont réintroduits:

La famille de Chewbacca du Holydays special a été recanonisé dans des romans.

Sinon, le staff responsable du nouvel UE a confirmé que d'autres persos de l'ancien UE seront réintroduits (Xizor semble en tête de liste pour revenir)
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18508
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Jeu 08 Mar 2018, 23:44




"Hé les mecs, on a une scène plutôt réussie qui permet de remonter un peu le niveau de ce personnage-blague qu'on a créé que pour vendre des jouets, coupons-la au montage."
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10388
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Gemini le Lun 12 Mar 2018, 23:21


Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18508
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Mar 13 Mar 2018, 00:31

Mark "I don't give a damn anymore" Hamill.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 3859
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Xanatos le Mar 13 Mar 2018, 01:32

Toujours aussi tordant ce bon vieux Mark Hamill ! :lol:

Que la farce soit avec lui ! :mrgreen:
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Avatar de l’utilisateur
Afloplouf
Apprenti Kirin
 
Messages: 1003
Inscription: Lun 12 Avr 2010, 13:24

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Afloplouf le Mar 13 Mar 2018, 11:18

Star Wars VII: J'EN AI PLEIN LE CUL. :32:

Je suis pourtant pas un fan de Star Wars, loin de là, mais punaise. Je pourrais parler comment ce film chie sur le précédent, pété certes de défauts, mais quelle arrogance à ce niveau là. Je pourrais parler des nouveaux personnages secondaires écris avec le cul comme la cheffe qui n'a pas la moindre qualité de leader ou de Rose qui a le QI d'une chaise. Ou encore des bouts de scénarios qui servent à rien (putain le casino pourquoi ?) et surtout je veux leur tatouer sur le front un calendrier parce que la temporalité de ce film n'a aucun sens.

Mais le plus gros défaut est toujours le même : pas de tripes pour faire un film qui ait de la gravité. Que ce soit Wonderwoman ou Thor Ragnarok qui l'a lui démontré par l'absurde, ça devrait être rentré dans le crâne : à tout prendre à la blague ton film devient une farce. Pourtant l'idée comme quoi "il faut tuer le passé" est bonne sur le papier mais dans l’exécution c'est une catastrophe. Tu peux changer des personnages ou même des éléments clé de cet univers mais tu dois montrer le changement.

J'en peux plus. Je ne peux pas avoir d'empathie pour ces personnages qu'on ne m'explique pas et donc je peux pas m'intéresser à leur histoire.
Image
"Une fréquentation même irrégulière des sites et des forums de la Toile laisse sur un malaise. C'est qu'y règnent souvent la sottise et l'intolérance. On est sûr d'avoir raison contre le reste du monde puisqu'on est entre soi." Gérard KLEIN

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18508
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Jeu 15 Mar 2018, 00:55

Le film a de vrais problèmes, et pas des moindres, mais toute la partie avec Rey, Kylo et Luke me semble vraiment solide dans l'ensemble.
[Montrer] Spoiler
Luke devait être réduit à une blague pour que son arc ait du sens. Pour que son retour en tant que "Luke Skywalker, Maître Jedi" ait autant de poids, d'efficacité. Et le flashback à la Rashômon est juste brillant.
Je regrette néanmoins que Johnson ne soit pas allé au bout de sa démarche iconoclaste en ayant Rey qui rejoint Kylo, tout le film semblait se diriger vers ça puis au dernier moment semble changer d'avis.


Je suis persuadé que d'ici quelques années, voir d'ici la sortie de l'épisode IX (avec qui la comparaison ne pourra être favorable qu'au film de Johnson), le film sera réévalué à la hausse par une bonne parti des fans déçus quand ils réaliseront que c'est un film qui offre une vraie vision, un vrai parti-pris sur Star Wars, au risque de se mettre à dos une partie des fans et de polariser les réactions.
Je réalise que je peux dire ça car le film correspond à ce que j'attendais d'un Star Wars en 2017 et que j'aurais très facilement pu être de l'autre coté mais on a souvent reproché ces dernières années à Disney de pousser ses studios à produire des films consensuels pour ne pas froisser le public. Cette critique n'a plus lieu d'être, Disney a pris sa franchise la plus précieuse et a pris un risque énorme avec. Pour le moment ils ont chaud au cul mais à moyen terme ça payera.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 8867
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Zêta Amrith le Jeu 15 Mar 2018, 02:08

Spoilers SW VIII.
Le film est bien réalisé, bien présenté. Hamill est cool. Fin.
Pour ma part, peu de chances que je réhausse un jour un film dans lequel à peu près rien n'a d'autre raison d'exister que de sortir son réal' de la mouise. Depuis le mcguffin de la "course-poursuite" - qui se serait terminée en une minute si le First Order avait utilisé le warp pour prendre les rebelles en tenaille - jusqu'à l'escapade inutile à Neo-Monaco qui n'intervient que parce que les personnages ne se parlent pas entre eux, c'est un immense métrage-digression sans tronc. Il se propulse à partir d'éléments parachutés - "au fait à partir de maintenant l'Empire peut traquer les sauts en hyperespace", de retcon a posteriori des tactiques de combat de la franchise, d'une banalisation de la Force à peu près similaire à celle des Newtypes dans Gundam ZZ, le tout pour nous ramener à la situation de fin d'Episode VII... c'est du carton tout ça. Johnson a repris le squelette du premier épisode de New Battlestar Galactica, très supérieur à sa fanfic, sans le justificatif logique qui rendait son modèle cohérent, et lui a brodé tout autour quinze anecdotes qui ne s'insèrent pas au récit - plus quelques épandages sentimentaux plus proches de Miss France que de Kershner. A ce budget là, un pareil niveau d'amateurisme est selon moi quasi-inédit. Je ne reviens pas sur l'idée selon laquelle SW VIII multiplierait les prises de risque ; bibi lui aura vu un film qui n'entérine pas un choix jusqu'au bout en 2h30. Savoir ce qu'il adviendra de Kylo Ren est un peu l'unique enjeu engageant de cette post-trilogie calamiteuse.

Alors certes, John Ford auquel on demanda autrefois pourquoi les indiens ne visaient pas tout simplement les chevaux plutôt que les hommes pour faire stopper la diligence à la fin de La Chevauchée Fantastique répondit "Parce que sinon il n'y a plus de film". Mais c'était là une réponse pince-sans-rire, en 1939, de quelqu'un qui pouvait se l'offrir, et qui concernait une unique scène.

Tetho a écrit: Et le flashback à la Rashômon est juste brillant.

Mer il et.
Dernière édition par Zêta Amrith le Jeu 15 Mar 2018, 02:40, édité 1 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18508
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Jeu 15 Mar 2018, 02:39

Le truc c'est que là tu ne parles que de d'une moitié du film, celle avec Poe, Finn et Rose et qui en effet est dans l'ensemble ratée. Des plans foireux du trio à l'amiral Holdo et sa culture du secret en passant la blaque que devient Hux. mal placée tout semble indiquer que Johnson meublait avant d'arriver à sa scène finale et que dans l'ensemble cette partie ne l'intéressait pas plus que ça passé les "je vais dénoncer le complexe militaro-industriel, ça c'est une prise de position forte dans un Star Wars !". La seule chose à y sauver est la première scène, quand Poe et les bombardiers attaquent le cuirassé, de loin la meilleure bataille spatiale du film.
Mais de l'autre ce qui se passe entre Luke, Rey et Kylo Ren est brillant. Du démontage du mythe Luke Skywalker à son retour plus héroïque que jamais en passant par la confrontation avec Snoke et la démystification de la Force. C'est dans cette partie que les bonnes idées cinématographiques se trouvent (le ForceTime, la scène de la grotte, le flashback). C'est là que le film construit un propos sur les mythes et le devenir des héros une fois leurs rôles accomplis (ce qu'ils deviennent après leur histoire nous déçoit toujours). C'est là qu'il prend brillamment les attentes à contre-pied pour leur donner du sens a lieu de bêtement satisfaire le fan qui attendait que Rey soit aussi une fille de.

Le film est inégal, pour ne pas dire bancal. Mais ce qu'il fait de bien il le fait avec un tel panache, une telle classe cinématographique, que je ne peux m'empêcher de lui pardonner ses errances. Parce que dans ces moments il montre que son réalisateur a compris Star Wars et a une idée claire de là où la franchise doit aller. Rien que pour ça, et indépendamment de ce que sera l'épisode IX, je pense que cette trilogie n'aura pas été vaine. Et ça ça n'était pas si évident il y a 3 mois.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Lion_Sn@ke
Soul of Chogokin
 
Messages: 1982
Inscription: Ven 24 Oct 2008, 10:13

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Lion_Sn@ke le Mar 27 Mar 2018, 22:26

Mark Hamill Reveals Ending to George Lucas' Star Wars: Episode 9

http://www.ign.com/articles/2018/03/26/ ... -episode-9

"I happen to know that George didn't kill Luke until the end of [Episode] 9, after he trained Leia. Which is another thread that was never played upon [in The Last Jedi]."

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18508
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Tetho le Mer 28 Mar 2018, 06:42

Sans le contexte de quand Lucas a émis cette idée l'info n'a que peu de valeur. "George had an overall arc" pour Luke par exemple c'est complètement faux à partir de la moitié des années 90, quand Lucas commence à bosser sur la seconde trilogie et décide que le fond de Star Wars n'est plus les aventures de Luke Skywalker mais La Tragédie de Darth Vader.
Et vu à quel point Lucas a été inconstant sur sa volonté de réaliser les épisodes 7 à 9, c'est dur de pointer la chose.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Darkge999
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2230
Inscription: Lun 11 Mar 2013, 16:00

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Darkge999 le Lun 09 Avr 2018, 09:57

La bande annonce de Solo:

Avatar de l’utilisateur
Lion_Sn@ke
Soul of Chogokin
 
Messages: 1982
Inscription: Ven 24 Oct 2008, 10:13

Re: Quand plus rien il ne restera,de Star Wars encore on parlera

Messagede Lion_Sn@ke le Lun 09 Avr 2018, 10:41

(Est-il possible de poster même un petit commentaire sur la dite vidéo ? Il y a des gens qui n'ont pas encore un compte Twitter ou Facebook de nos jours ?)

Pour ma part j'aime beaucoup cette bande annonce, et comme je n'attend tellement (plus) rien de l'univers Star Wars, que je pense trouvé dans ce Solo ma ration annuelle de Star Wars...

Espérons au moins que le film soit au moins aussi bien réalisé que Rogue One, qui en dehors de son aspect "Star Wars en barquette sortie du micro-onde" avait au moins l'avantage d'avoir un scénario qui se tenait à peu près et quelques scènes que l'on retiendra encore dans 10 ans.

PrécédenteSuivante


Retourner vers Snack Bar chez Léon

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron