Le topic cinéma

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Snack Bar chez Léon : Venez parler sur tout et rien voir surtout de rien

Retourner vers Snack Bar chez Léon

Avatar de l’utilisateur
Lion_Sn@ke
Soul of Chogokin
 
Messages: 1538
Inscription: Ven 24 Oct 2008, 10:13

Re: Le topic cinéma

Messagede Lion_Sn@ke le Mer 11 Oct 2017, 11:33

Harvey Weinstein accusé par la majorité des actrices et des acteurs qu'il a cotoyé d'être un prédateur sexuel qui aurait violé ou même abusé/tenté d'abuser sexuellement de nombreuses actrices...

Le pire étant la liste des acteurs/personnes qui se révèleraient être au courant de la chose et qui l'aurait couverte/aurait fermé les yeux au cours de ces dernières années.

Pas joli, joli tout ça :?

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 8257
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Le topic cinéma

Messagede Zêta Amrith le Mer 11 Oct 2017, 12:44

Aer a écrit:No Ciné je viens de l'écouter et c'est chaud ce qu'ils racontent. En dirait les mecs ont même pas cherché et balancent de la rage réflexe.

BR2049 c'est un peu déjà le Metroid Other M de la science-fiction. Des types désireux de passer pour plus puristes que les puristes le dézingueront pour luire au milieu du noir. Les oublieux de No Ciné critiquent l'absence d'intrigue du film tout en vénérant celle du premier, où la majeure partie de l'enquête consiste à identifier des écailles de serpent. Telle proposition va reprocher au film de trop copier son prédécesseur, la suivante de ne pas lui ressembler assez. Si les arguments sont réversibles c'est plus pratique.

"Les références à Peugeot et au whisky, j'ai trouvé ça tellement gênant. Dans le premier le placement produit c'est super et vivant mais là c'est nul."

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 8856
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Le topic cinéma

Messagede Aer le Mer 11 Oct 2017, 13:33

Ahah clair cet argument m'a fait hurler.

Lion > Apparemment la compagnie l'a déjà "limogé", donc tant mieux. Même si c'est un peu tardif.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10147
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville

Re: Le topic cinéma

Messagede Gemini le Mer 11 Oct 2017, 15:32

L'auteur des Honest Trailers a aussi été viré. Pour les mêmes raisons. Son employeur était au courant depuis des mois, mais comme avec Wenstein, il attendait que la presse révèle l'information.

Moralité : tu as le droit d'agresser sexuellement toutes les personnes que tu veux, mais seulement à condition que cela ne soit pas rendu public par la presse. N'oublions pas que le producteur n'a plus son influence des années 90 et de la grande époque de Miramax, c'est sans doute pour cela qu'une telle information peut sortir alors que cela aurait été impensable auparavant.

Avatar de l’utilisateur
Jetblack
Comête rouge
 
Messages: 7610
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 16:33
Localisation: Life on Mars

Re: Le topic cinéma

Messagede Jetblack le Mer 11 Oct 2017, 15:43

Aer a écrit:
Gemini a écrit:Ialda >> Je te recommande le NoCiné sur Blade Runner 2049. Je pense qu'il répondra à tes interrogations.


Euuuuuh, t'es sur ? Je viens de l'écouter et c'est chaud ce qu'ils racontent. En dirait les mecs ont même pas cherché et balancent de la rage réflexe. Genre pour trouver l'aspect de Harrison Ford pas adéquat, je sais pas ce qu'il leur faut... Ou même pas voir un seul thème du film.


La Bande de Djoumi sont restés enfermé dans les années 80-90's ! C'est un peu les Alain Soral de la critique ciné.
Tout ce qui touche de près ou de loin à la culture populaire : Cinémas, Animations, Mangas, Comics, Jeux-vidéo ...

Blog :
http://carnetdepopculture.blogspot.fr

Forum (dans la joie et la bonne humeur)
http://carnetdepopculture.forumactif.org

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 17317
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Le topic cinéma

Messagede Tetho le Mer 11 Oct 2017, 16:18

Autant Weinstein ça ne me choque pas plus que ça, c'est plus l'omerta autour alors qu'il s'en est pris à des stars vraiment puissantes qui ne risquaient pas de compromettre leur carrières en parlant.
Par contre Andy Signore qui jouait les gros geeks sympa devant la caméra, là je tombe de plus haut. J'espère que la qualité de l'émission n'en souffrira pas trop.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
ChaosLink
Pilote de Bebop
 
Messages: 162
Inscription: Ven 23 Déc 2011, 19:13

Re: Le topic cinéma

Messagede ChaosLink le Mer 11 Oct 2017, 16:29

Je viens d'écouter la critique NoCiné sur BR2049 et je comprends enfin ce que les gens reprochent aux critiques cinéma "traditionnelles". C'est arrogant, pédant, prétentieux, mais c'est surtout des arguments éculés qui pourraient se dire de n'importe quelle film sans aucun vrai développement derrière et qui se contredisent souvent entre eux. Le pire restant bien l'argument sur les placements de produits. Je crois bien que mes dents n'avaient jamais grincé autant.

Blade Runner 2049 :

Du coup, j'ai pas mal cogité après avoir vu le film avec Aer et regardé quelques critiques diverses sur le film. Je pense que c'est vraiment un film qui gagne à être vu et revu et dont on ne peut pas tout sortir d'un coup.
Reste que ce film est à mon sens une vrai réussite et un putain de miracle dans le système d'Hollywood actuelle. Bien qu'issue de cette période de suite/remake/investissement sur des vieilles licences pour se faire un max de thunes faciles en jouant sur la nostalgie, ce film ne cède à aucune facilité de réalisation, d'histoire ou d'accessibilité et il réussit à respecter l'original tout en créant son propre univers. Et bien qu'on peut débattre sur le fond, la forme est parfaitement réussit, avec ses plans incroyables, son son et ses musiques (rah, c'était tellement bien), ses acteurs tous plus bons les uns que les autres et ses idées de mises en scènes.
Pour parler plus en profondeur du film :

[Montrer] Spoiler
J'aime beaucoup les thèmes qui sont développés dedans, tel l'idée fausse que K se fasse d'être le héros et le message qu'on aimerait tous être quelqu'un de différent et spécial, surtout à notre époque actuel où nous n'avons jamais été aussi nombreux. Je me sens obligé de faire un parallèle avec la manière dont fonctionne le marketing de la plupart des grandes sociétés capitalistes qui bombardent les gens de slogan "sois unique" "sois toi-même" "affirme toi" pour mieux vendre (et nous mettre dans un moule) et le fait que l'idée de K d'être cet enfant vient de son IA domestique, soit quelque chose créer par la société capitaliste du futur pour lui faire plaisir. Et aussi que la seule chose qui le défini et qui lui soi vraiment personnel, son prénom de Joe, lui vienne de cette même IA immatérielle. A ce sujet, la scène où il réalise toute la vanité de son IA et le ridicule de ce en quoi il a cru devant la pub géante est incroyable à mon sens.
J'aime également tout ce qui est fait autour des replicants, notamment avec le personnage de Love et son complexe de supériorité parce qu'elle a un nom, elle. Même si le côté kung-fu du combat final était un peu wtf. Par contre, le personnage de Wallace me parait vraiment de trop. Il n'apporte rien à l'intrigue, ses actions ne sont pas du tout logique (je galère à faire des replicants mais je bute celui qui vient juste de "naître" pour prouver que je suis méchant), il n'a aucune subtilité et ses dialogues sont d'une lourdeur sans fond. Juste gardé le personnage de Love qui agis pour un chef caché aurait été beaucoup mieux je trouve (même si d'accord, j'ai kiffé à mort le décors et le travail sur la lumière dans leur building)
Ha, et pour moi, K crève complètement à la fin en se vidant de son sang, tel qu'on le voit en s'étalant sur les marches, là où il est toujours assis de manière parfaite durant tout le reste du film.


Après, je pense qu'un paquet d'autres choses demanderont plus de visionnages et d'analyses pour essayer de comprendre ce que ça a pu vouloir dire, comme le fait que l'oeil d'ouverture du film est vide et ne regarde rien, là où j'ai toujours considérer que celui d'ouverture de Blade Runner était celui de Roy Batti (joué par Rutger Hauer) qui voyait l'horreur le menant à sa rebellion.
C'est en film qui restera pour longtemps en moi, et sûrement plus que le Blade Runner original.

Sinon Zêta, pour revenir au sujet de l'enfant :
[Montrer] Spoiler
Zêta Amrith a écrit:J'ajoutais que cela fonctionnait nickel puisque le sujet du film était précisément Motoko. Le Deus Ex Machina que je vois ici, c'est que la fille de Deckard est devenue designeuse de souvenirs. Elle serait devenue marchande de chaussures, le film était dans un cul-de-sac. J'essaie toujours de comprendre si c'est une coïncidence bien commode pour le scénariste ou si ça a un sens.

Ça me parait particulièrement pertinent qu'elle sois designeuse de souvenirs, puisse que ce sont eux qui créaient les souvenirs des replicants et leur donne, en quelque sorte, leur part d'humain. Ainsi, l'Enfant, la plus humaine des replicants, (re)donne de l'humanité aux replicants, de manière aussi bien directe et réelle que symbolique (en devenant la raison de la future révolte et de l'affirmation des replicants)
"Alcohol is humanity's friend. Can I abandon a friend ?" ~ Yang Wen-Li

"l'AEUG est le plus grand club de partouze gay de l'otakusphère mondiale" ~ Mellorine

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10147
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville

Re: Le topic cinéma

Messagede Gemini le Mer 11 Oct 2017, 17:05

ChaosLink >> Pour le pédant et prétentieux, je recommande plutôt Le Masque et la Plume :D

Aer a écrit:Euuuuuh, t'es sur ? Je viens de l'écouter et c'est chaud ce qu'ils racontent.

Je ne sais pas, je n'ai pas vu le film :lol:

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10147
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville

Re: Le topic cinéma

Messagede Gemini le Mer 11 Oct 2017, 22:15



Ben quoi ? C'est vrai que les films qui sortent au cinéma sont de la merde, ce ne voit pas en quoi ce serait de l'élitisme de l'affirmer :|

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 17317
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Le topic cinéma

Messagede Tetho le Jeu 12 Oct 2017, 16:49



Hindsight 20/20
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Deluxe
Petit yôkaï
 
Messages: 16
Inscription: Jeu 21 Sep 2017, 08:49

Re: Le topic cinéma

Messagede Deluxe le Lun 16 Oct 2017, 14:45

Kingsman - Le Cercle d'Or (Matthew Vaughn, 2017) : j'ai donc regardé les deux Kingsman ce week-end, le dernier au cinéma comme les gens honnêtes et le premier "par d'autres moyens". En tant que grand fan de la série des James Bond je suis plutôt client de ce genre de délire mais ici ça n'a pas fonctionné avec moi.

Je suis prêt à accepter l'absurdité du scénario et les messages parfois douteux de glorification de la violence (et de la drogue dans le second film), j'ai vu assez de Tarantino pour ne pas être dérangé. J'ai plus de mal avec l'humour potache pipi-caca, et cette violence gratuite qui ne va pas au bout de ses effets, le sang comme le sexe étant lourdement censurés - ce qui donne un aspect artificiel à la mise en scène, de même que les scènes d'action en toc à base de trucages et autres effets spéciaux criards.

Pour ceux ici qui méprisent les animes adaptés de LN car c'est du wish-fulfillment pour adolescents, c'est exactement que ce que j'ai ressenti devant ces films. le héros Eggsy est complètement OP du début à la fin (il avait des compétences exceptionnelles avant même d'être recruté et entraîné), le scénario est constamment orienté en sa faveur et même lorsqu'il lui arrive des malheurs c'est pour le mettre encore plus en valeur et renforcer son héroïsme. Cette complaisance du film envers son héros (et donc par extension son public cible) m'a fait sortir de l'experience. J'avais d'ailleurs eu le même genre de souci avec Kick-Ass, comme quoi le réalisateur est cohérent dans son cinéma comme moi dans mes opinions.

Dans le genre films d'espionnage rigolo je suis plus client des trucs comme Johnny English, Austin Powers ou même OSS 117, des films dans lesquels le héros est con alors que dans Kingsman c'est le monde entier qui est débile, sauf le héros.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 17317
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Le topic cinéma

Messagede Tetho le Lun 16 Oct 2017, 15:04

Mon problème avec Kick-ass c'est avant tout qu'on part du récit d'un ado qui part jouer les super héros avec un survêt' et une cagoule et se fait tabasser par des voyous parce que "c'est le monde réel" et on fini avec le même ado qui utilise un jetpack à double gatlings pour sauver la fille des sbires de l'organisation maléfique. Quelque part entre ces deux moments le film s'est complètement égaré et a oublié ce qu'il voulait raconter.


(pas encore vu The Golden Circle)
Je vois plus Kingsman comme un hommage affectif (et potache) qu'une parodie explicite comme les trois exemples que tu cites. Là où les héros de ces derniers sont soit des abrutis, soit des bras cassés, et réussissent leur missions à moitié par hasard, Eggsy est OP car James Bond est par nature OP. La seule différence c'est que là on le voit choisir de devenir "James Bond" au lieu de commencer alors qu'il est déjà le meilleur agent de sa Majesté et qu'il a déjà sauvé le monde sans renverser son vodka-martini ni tacher son costume trois pièces. Et comme on est dans le monde de James Bond tout doit être super classe et stylé, même manger un cheesburger du McDo. C'est un bildungsroman tout ce qu'il y a de plus classique, mais ça le fait avec classe, humours et en citant Hemingway. Si Eggsy devient un héros c'est avant tout parce qu'au moment où il est au plus bas il fait le choix juste contre celui de la facilité, comme tous les vrais héros.
Et il y a aussi Samuel L. Jackson qui zozote, ce qui en soit est déjà un grand moment de cinéma.
Je t'invites à jeter un coup d'œil au (très moyen) comics dont le film est tiré, The Secret Service, qui est co-créé par Vaughn (contrairement à ce que les crédits du film laissent croire) et qui joue la chose bien plus premier degré et provoc' gratuite (Millar oblige). C'est tout de suite de plusieurs crans moins intéressant.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 8856
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Le topic cinéma

Messagede Aer le Lun 16 Oct 2017, 15:49

En attendant, rend nous ta copie sur Blade Runner.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 8257
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Le topic cinéma

Messagede Zêta Amrith le Lun 16 Oct 2017, 18:43

Deluxe a écrit:Dans le genre films d'espionnage rigolo je suis plus client des trucs comme Johnny English, Austin Powers ou même OSS 117.

La comparaison avec la lignée Get Smart est étrange.
Kingsman était moins un film d'espionnage rigolo qu'un film d'espionnage comic book.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 8856
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Le topic cinéma

Messagede Aer le Lun 16 Oct 2017, 23:47

Kingsman II.

On rigole pas mal, mais le film souffre malheureusement de la loi des séries : plus d'action, plus d'explosion, plus de n'importe quoi, plus de blagues douteuses, plus long, plus de provocation.... Et ça rend le tout indigeste.
La ou le premier avait quand même pour lui la progression de son personnage central, il n'y a rien à développer dans ce second film, et nous nous retrouvons avec tout les poncifs attendus, des histoires de couple d'Eggsy
[Montrer] Spoiler
à la résurrection de Galahad
.
Alors certes, il y a de bons moments, notamment avec Elton John en guest star, mais ça ne rattrape pas tout. Exit la folie des débuts, il en faut toujours plus (sans compter les multiples clins d'oeils forcés au premier, ce qui rajoute à la lourdeur).

Déçu de voir Matthew Vaughn se prendre ainsi les pieds dans le tapis en beauté. La lignée des réalisateurs incapables de faire une suite à leurs films ne l'aura pas épargné non plus.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
ElKa
Pilote de Bebop
 
Messages: 126
Inscription: Mar 30 Mar 2010, 18:55

Re: Le topic cinéma

Messagede ElKa le Mar 17 Oct 2017, 18:58

Les scènes d'action reste toujours aussi agréable à regarder pour la plupart d'entre elles (certes on a plus la surprise et l'hilarité de la fameuse scène de l'église) et j'ai bien aimer tout ce qui gravite autour de la méchante, la certaine hypocrisie qu'il y a à criminaliser certaines drogues et à vouer une admiration, un culte à d'autres (l'alcool pour ne pas la citer), certes ce ne sont pas les premiers à le faire mais le coté rentre dedans et absurde m'a bien amusé.

Aprés comme dit Aer, le film se vautre allégrement dans la vulgarité à plusieurs reprises, s'empêtre dans des histoires qui n’intéresse personne (d'où Eggsy se fout en couple avec la Suédoise ?) et qui n'apporte rien si ce n'est plomber le rythme du fillm qui aurait largement pu rentrer dans un format de 90min. Exit aussi la classe british des Kingsman tout comme certain personnage dont on se prend à douter de l’intérêt de l'existence sur les deux films. Pour moi ça a été deux longues heures de déception et de trahison. Je vais me resservir un verre pour la peine.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 17773
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: Le topic cinéma

Messagede Ialda le Mer 18 Oct 2017, 01:53

Perso ce que je retiens, c'est que vous avez déjà tous oublié le The Man from U.N.C.L.E. de 2015; triste :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
George Isaac Newton
Pitit LEGO
 
Messages: 337
Inscription: Jeu 08 Mai 2014, 21:48

Re: Le topic cinéma

Messagede George Isaac Newton le Mer 18 Oct 2017, 05:33


:lol:

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 17317
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Le topic cinéma

Messagede Tetho le Mer 18 Oct 2017, 20:07



Ça aurait mérité d'être intégré à la director's cut.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Lion_Sn@ke
Soul of Chogokin
 
Messages: 1538
Inscription: Ven 24 Oct 2008, 10:13

Re: Le topic cinéma

Messagede Lion_Sn@ke le Ven 20 Oct 2017, 09:57


Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 17317
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Le topic cinéma

Messagede Tetho le Ven 20 Oct 2017, 10:12

Tout le monde savait. C'était même une blague récurente à Hollywood.







Il n'y a que les spectateurs qui n'était pas dans la confidence.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2234
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Le topic cinéma

Messagede Ramior le Ven 20 Oct 2017, 18:49

Je viens de tomber sur une curiosité audiovisuelle :



Ça m'a l'air d’être un "Scipion l'Africain" moderne; superbe scène avec un fond nationaliste puant.

Quelqu'un la vue ? Ça à était diffusé chez nous sous le titre Constantinople.

Précédente


Retourner vers Snack Bar chez Léon

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités