Défense de l'animation actuelle

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Culturama : Interviews, reportages, artbooks, doujinshis, quizz...

Retourner vers Culturama

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9768
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede Aer le Mar 04 Oct 2016, 19:31

Non mais techniquement, vu que la production a explosé comparativement à avant 2000 et que personne n'a inventé la journée de 72 heures, il y a forcément plus d'animateurs qu'à l'époque, et donc plus de bons animateurs dans le tas.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19057
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede Tetho le Mar 04 Oct 2016, 19:34

Eltreum, si tu penses réellement la moitié de ce que tu écris il est temps de te trouver un autre passe temps. Comme la pétanque, ou la couture au crochet. Sinon saches que tu passes pour une caricature de ce que tu essayes d'être.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Eltreum
Pitit LEGO
 
Messages: 348
Inscription: Ven 17 Jan 2014, 21:09

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede Eltreum le Mar 04 Oct 2016, 20:08

Tetho : c'est un ressenti à chaud, comme quand tu dis "la gamine de 8 ans en moi était toute folle devant le film de Smile Precure!", je vais pas te prendre pour un dérangé ou te juger sur ce que tu aime. J'essaye pas de passer pour "je sais pas quoi". J'apprécie toujours découvrir des anime de toutes décennies confondues de toutes sortes.



Aer a écrit:Non mais techniquement, vu que la production a explosé comparativement à avant 2000 et que personne n'a inventé la journée de 72 heures, il y a forcément plus d'animateurs qu'à l'époque, et donc plus de bons animateurs dans le tas.

Avoir plus d'animateurs ne veut pas dire forcément avoir plus de bons animateurs.
Quand on questionne ces derniers, ceux qui ambitionne d'être les prochains grands noms se font rares.
R....

Avatar de l’utilisateur
mangakam
Ryo versus Massue
 
Messages: 868
Inscription: Sam 29 Nov 2014, 23:03
Localisation: Saintes

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede mangakam le Mar 04 Oct 2016, 20:12

Eltreum tu raconte quoi il y'a encore quelque perle diffuser chaque saison en anime ou ça fait longtemps que ta pas tester d'anime récent, tiens un conseil teste l'anime Erased disponible chez Wakanim et je doute que tu sois déçu.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9229
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede Zêta Amrith le Mar 04 Oct 2016, 20:13

Et pourtant, ça n'est pas un axe inintéressant que de regarder l'industrie de l'animation japonaise selon le prisme de cet ancien sale gosse imprégné de sous-culture étrangère, aujourd'hui devenu un premier de la classe barbant à la Shinkai qui nous casse les pieds avec ses arbres en fleurs.

Je dirais même que c'est un bon angle en y mettant les formes et les concepts.

Avatar de l’utilisateur
mangakam
Ryo versus Massue
 
Messages: 868
Inscription: Sam 29 Nov 2014, 23:03
Localisation: Saintes

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede mangakam le Mar 04 Oct 2016, 20:15

D'ailleurs le dernier Makoto Shinkai fait un carton au Japon j'ai hâte de le voir.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9768
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede Aer le Mar 04 Oct 2016, 20:22

Eltreum > Oui et non. Au delà d'une certaine forme d'humilité, ça reste un boulot et le réflexe usuel d'un animateur c'est de dire "je vais faire le meilleur boulot possible parce que c'est ma vie ma voie".
Maintenant, à moins de considérer qu'un bon animateur est un génie inné (et sortit de deux ou trois genre Anno ou Obari j'en connais pas vraiment), tout passe par du travail et encore du travail. Qu'il y ait plus de monde au travail permet de développer plus de potentiels et donc plus de bons animateurs in fine. Surtout avec les méthodes de productions actuelles - voir l'interview de Kawamoto Toshihiro ou il parle de l’extrême spécialisation actuelle.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Eltreum
Pitit LEGO
 
Messages: 348
Inscription: Ven 17 Jan 2014, 21:09

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede Eltreum le Mar 04 Oct 2016, 20:27

mangakam a écrit:Eltreum tu raconte quoi il y'a encore quelque perle diffuser chaque saison en anime ou ça fait longtemps que ta pas tester d'anime récent, tiens un conseil teste l'anime Erased disponible chez Wakanim et je doute que tu sois déçu.

Je l'ai écris
Heureusement, il existe encore quelques anime pour sortir du lot mais il y en a peu, voire ce sont d'anciens succès (Yamato, Lupin...)

Après, je ne suis pas chaque saison à la loupe alors toute recommandation est bonne est prendre.



Amrith : et aussi comme les films ricains, c'est à l'image de la société de l'époque (il y a des études et analyses intéressantes là-dessus).
Shinkai est barbant à la longue.

Aer : j'espère qu'ils ont la volonté et pas que celle d'être juste "bon" au niveau convenable.
R....

Avatar de l’utilisateur
mangakam
Ryo versus Massue
 
Messages: 868
Inscription: Sam 29 Nov 2014, 23:03
Localisation: Saintes

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede mangakam le Mar 04 Oct 2016, 20:33

Shinkai est barbant à la longue.


Je sais pas si c'est vrai mais on ma dit que son dernier film est un peu différent , bon ya toujours ces thèmes fort la romance et le drame mais ça m'intrigue donc a voir.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18765
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede Ialda le Mar 04 Oct 2016, 21:07

Heureusement, il existe encore quelques anime pour sortir du lot mais il y en a peu, voire ce sont d'anciens succès (Yamato, Lupin...)


Qui sont des redites. En soit, leur existence et le fait qu'elles nous semblent préférables au reste de la prod souligne la nature du problème.

Et non, effectivement, sauf exceptions la pop-culture ne sait plus vraiment faire rêver. Mais c'est l'époque qui veut ça.

Eltreum a écrit:Shinkai est barbant à la longue.


J'aimerais bien qu'il sorte des grandes vérités acquises à l'adolescence. Après j'ai toujours pas vu Hoshi o ou kodomo, je suis peut-être mauvaise langue.

Avatar de l’utilisateur
mangakam
Ryo versus Massue
 
Messages: 868
Inscription: Sam 29 Nov 2014, 23:03
Localisation: Saintes

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede mangakam le Mar 04 Oct 2016, 21:31

J'aimerais bien qu'il sorte des grandes vérités acquises à l'adolescence. Après j'ai toujours pas vu Hoshi o ou kodomo, je suis peut-être mauvaise langue.


Hoshi o ou kodomo est assez éloigner du genre Shinkai et s'apparente plus a du Ghibli je trouve pour ma part, puis bien que vous avez raison ces films ont fréquemment du succès ça lui donne pas une raison de s'en éloigner de ces thèmes abordés.

Avatar de l’utilisateur
Natth
Soul of Chogokin
 
Messages: 1501
Inscription: Mer 24 Mar 2010, 21:56

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede Natth le Mer 05 Oct 2016, 11:52

Ialda a écrit:Et non, effectivement, sauf exceptions la pop-culture ne sait plus vraiment faire rêver. Mais c'est l'époque qui veut ça.

D'un autre côté, l'existence même de séries aussi populaires peut gêner l'apparition de nouveautés du même genre. C'est moins risqué de s'appuyer sur des valeurs sûres que de créer une nouvelle légende, surtout s'il y a une demande de la part des fans. Mais ça reste une solution de facilité, la création devrait pouvoir cohabiter avec la nostalgie.

En aventure épique, il y a bien la suite de Shingeki no Bahamut Genesis qui devrait sortir un de ces jours (2017 ? plus tard ?).

Je réfléchissais à la date de sortie des derniers grands récits initiatiques, du type Mirai Shōnen Conan ou Les mystérieuses cités d'or. Je ne vois que Kemono no souja Erin en 2009, peut-être Sanzoku no Musume Ronja en 2014. Cependant, je n'ai pas (encore) regardé le second, je ne sais pas si on pourrait le classer dedans. Ca reste réduit, mais j'ai pu en rater. C'est le genre d'histoire qui me paraît plus fréquente en film.

Avatar de l’utilisateur
Eltreum
Pitit LEGO
 
Messages: 348
Inscription: Ven 17 Jan 2014, 21:09

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede Eltreum le Mer 05 Oct 2016, 13:49

Ialda a écrit:Et non, effectivement, sauf exceptions la pop-culture ne sait plus vraiment faire rêver. Mais c'est l'époque qui veut ça.

Exact. Les films ricains s'en tirent un peu mieux mais c'est pas la joie (tandis que les séries us s'améliorent depuis 2000). En influence US en anime. Des zombies (dont plusieurs manga chez nous), des super-héros et ceux du Studio Trigger apprécient les cartoons US. En passant, j'ai été content de constater brûler "la flamme" dans les Nihon Animator Mihonichi (2014) Robo bailar la bamba ♫ purement otaku oldtype mélangé aux newtypes.

Natth a écrit:Je réfléchissais à la date de sortie des derniers grands récits initiatiques, du type Mirai Shōnen Conan ou Les mystérieuses cités d'or, je ne vois que Kemono no souja Erin en 2009, peut-être Sanzoku no Musume Ronja en 2014. Cependant, je n'ai pas (encore) regardé le second, je ne sais pas si on pourrait le classer dedans. Ca reste réduit, mais j'ai pu en rater. C'est le genre d'histoire qui me paraît plus fréquente en film.

En citant Ronja cela me fait penser aux World Masterpiece Theather, les adaptations de romans classiques du monde entier de la littérature pour enfants. Arrêté en 1997 (faute d'audience), petite reprise de 2007 à 2009. C'est un bon exemple du Japon qui va vers une autre culture, qui avait été du succès au niveau mondial. Et de démontrer que anime ne rimait pas qu'avec l'image de "sexe et violence", c'était au point de croire que ces anime n'était pas japonais.


Pour Hoshi o ou Kodomo, je confirme cela fait plus Ghibli (assez moyen mais sympa) que ce à quoi Shinkai nous habitue (un bon point).
R....

dagoba11
Pilote de Bebop
 
Messages: 135
Inscription: Lun 20 Oct 2014, 09:39

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede dagoba11 le Jeu 06 Oct 2016, 09:27

il est vrai que personnellement la direction que prend l'animation japonaise n'est pas celle que j'aimerais.
les oeuvre ambitieuse se font rare et on a toujours de plus en plus de school life, slice of life, harem ecchi et le moe a de plus en plus rare mais bon il y a une raison à ça et c'est tout simplement le marché japonais.

déjà au japon comme partout ailleurs, à cause d'internet, de la vod de rattrapage, du piratage... le TV est en crise.
le temps passé devant la TV chute surtout chez la jeune génération et donc on assiste à un replis vers les valeurs sûr et qu'elles sont telles? bah ce que j'ai cité plus haut mais bon on a la même chose en france. un truc marche il sera repris par toutes les chaînes et on aura de multiple saisons jusqu'à que le publique n'en veuillent plus.

tu rajoutes la "crise" qui dure depuis des années et tu assiste à un replis vers les valeurs sûr sur à peu près tous les supports culturel même à hollywood, on va avoir des suites, des remakes car on sait que même si ça marche pas terrible ça ne sera pas non plus un flop et quand on découvre un nouveau filon on l'exploite au max (les films marvel, dc comics). là on va avoir deux films issu de japanimation GITS et Akira si succès on peut s'attendre à ce que hollywood continue à exploiter le filon

après, effectivement en animation, faut rajouter un autre phénomène, les anciens partent et ils sont difficilement remplacé. il y a une grosse crise de vocation au japon (bon pas vraiment récent mais ça sous-traite de plus en plus à d'autre pays). il faut dire que le métier d'animateur ne payent pas (être pompiste à plein temps doit payer 3 fois plus), que c'est un métier très dur du coup il reste qui? des otakus et donc a de plus en plus de l'animation faite par des otakus pour des otakus d'où la place grandissante du moe / fan service. me semble avoir lu que les salaire de base des animateur n'a pas évolué sur 10ans. clairement pour qu'il y ait des vocation revoir le salaire serait une chose importante mais ça semblent pas partie pour

après, globalement quand tu vois les ventes dvd/BD qui sont aujourd'hui encore très importante pour la survie des studio bah tu te rends compte qu'un Love Live explose tout et qu'un truc plus ambitieux flop donc ça doit pas aider.
bref, le responsable c'est aussi le publique japonais (enfin l'otaku vu le prix des coffrets) qui cautionne ça

après on peut espérer que ça s'améliore, la vod à l'étranger est passé d'argent de poche à quelque chose de clairement non négligéable et donc on peu espérer que les studio japonais prennent en compte ce publique étranger et donc arrête se replie sur eux même qui est clairement mauvais pour le long terme.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19057
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede Tetho le Jeu 06 Oct 2016, 13:25

Eltreum a écrit:J'essaye pas de passer pour "je sais pas quoi". J'apprécie toujours découvrir des anime de toutes décennies confondues de toutes sortes.

Relis tes derniers messages pour te convaincre de ton conservatisme de supermarché. Dire que "2006 n'a que très peu de différences avec 2016, on remarque que la qualité s'est dégradée depuis les années 2000" c'est être myope et ne pas voir que la période 2006-2008 a vu plein de super séries passer comme Dennô Coil, Baccano!, Gurren-Lagann, Code Geass et plein d'autres que j'oublie parce que flemme d'aller consulter les archives.
C'est ne pas voir aussi que depuis quelques années, comme l'a rappelé Rhyvia plus haut, la violence décomplexée redevient une valeur sûre. Des titres comme Jojo, Shingeki no Kyojin ou Berserk (voir One Punch Man) peuvent-être directement comparé à la production des années 80 là dessus.
Et dire qu'il n'y a pas de nouveaux talents qui émergent c'est bêtement ne pas s'intéresser aux personnes qui réalisent les animes du moment tout en s'accrochant à ceux qui réalisaient ceux du passé comme si sa vie en dépendait. Non vraiment on a vu des types super doués émerger ces dernières années, faut juste prendre le temps de noter leurs noms.

Le déclinisme c'est cool, mais ça empêche de voir le bon aussi. Je pourrais te recommander plein de titres mais je me contenterais de te pointer Shirobako, qui en soit est la réponse idéale de l'industrie à ce mode de pensée.


Zêta Amrith a écrit:Et pourtant, ça n'est pas un axe inintéressant que de regarder l'industrie de l'animation japonaise selon le prisme de cet ancien sale gosse imprégné de sous-culture étrangère, aujourd'hui devenu un premier de la classe barbant à la Shinkai qui nous casse les pieds avec ses arbres en fleurs.

Ouais, mais c'est comme dire que le Nouvel Hollywood c'était plus intéressant que les films Marvel. Dans les faits t'as raison, mais une fois que t'as dit ça tu vas pas loin parce que t'ignores (sciemment) plusieurs décennies d'évolution culturelles et commerciales.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Eltreum
Pitit LEGO
 
Messages: 348
Inscription: Ven 17 Jan 2014, 21:09

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede Eltreum le Jeu 06 Oct 2016, 18:16

Tetho : ce n'est pas tant conservateur monsieur le moralisateur. Affirmer "tout va bien, il y a toujours de bonnes choses" c'est aussi gentil que s’exclamer "le monde actuel va bien, il y a aucun problème alors tu te tais". Ce n'est pas du blasage (il y a longtemps qu'on s'y ait fait) ou du "c'était mieux avant" (il y avait bien sûr des horreurs aussi), c'est juste un point de vue pas si subjectif que ça pour être directement accusé d'hérétique accroché au passé.
la période 2006-2008 a vu plein de super séries passer comme Dennô Coil, Baccano!, Gurren-Lagann, Code Geass et plein d'autres

Il y avait et aura toujours de perles malgré tout (Kaiba est de cette période), c'est bien pour ça que je ne me suis pas mis à la pétanque (qui me fait pas du tout envie).

la violence décomplexée redevient une valeur sûre. Des titres comme Jojo, Shingeki no Kyojin ou Berserk (voir One Punch Man) peuvent-être directement comparé à la production des années 80 là dessus

Pas sûr, suffit de voir Berserk décomplexé en manga qui devient aseptisé en "anime". Les années 80 allaient bien plus loin (dont du malsain où il n'avait pas de yandere ou d'inceste gratuit) sans avoir besoin d'adaptations de manga (OAV avant de devenir OVA). Cette réponse de "violence"... Bah si ça peut faire plaisir sans se poser des questions et voir ce qui a autour.

Et dire qu'il n'y a pas de nouveaux talents qui émergent c'est bêtement ne pas s'intéresser aux personnes qui réalisent les animes du moment tout en s'accrochant à ceux qui réalisaient ceux du passé comme si sa vie en dépendait

Tu devrais vraiment relire mes messages. J'ai juste constater comme d'autres personnes que le sang neuf va manquer. C'est pourtant évident, que des nouveaux auteurs talentueux vont arriver (encore heureux). Après on verra le futur.

t'ignores (sciemment) plusieurs décennies d'évolution culturelles et commerciales.

Cela sonne comme une excuse ce reflet de l'air du temps accumulé. On connaît les causes alors on pardonne les résultats. Ceci dit, observer le présent et l'avenir qui se profile avec toutes ses variables changeantes et les données historiques reste néanmoins pertinent à suivre.
R....

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19057
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede Tetho le Jeu 06 Oct 2016, 19:21

Non, tu ne peux produire aujourd'hui comme ce qu'on produisait il y a 20 ans. Et pour une montagne de raison. C'est pareil partout dans l'audio-visuel, cinéma comme TV, occident comme orient. Une œuvre est le produit de son époque et son contexte, culturel comme économique. On ne peut en faire abstraction.

La mort de l'animation japonaise c'est un serpent de mer. Les mêmes Anno et Yamakan en parlaient déjà il y a 20 ans. Regarde aujourd'hui, elle est en crise mais continue d'être largement en vie. Et elle sera là dans 20 ans encore, même si sous une forme qui nous est simplement inimaginable.
Lorsque les Spielberg et Lucas ont prétendument tué le Nouvel Hollywood (qui s'est en réalité plus suicidé comme un grand à coup de projets démago aux productions catastrophiques) on a crié à la mort du cinéma en tant que culture, à l'avènement de l'age de la fuite de la réalité. 30 ans plus tard les films produits pendant les 15 ans qui ont suivit forment le socle de la culture cinématographique de notre génération. Ne l'oublions pas.
Le lent changement des milieux culturels est un mécanisme normal et naturel. Ce qui serait plus inquiétant c'est si on produisait encore les mêmes OVA qu'il y a 20 ans.


Quand au sang neuf, il ne manquera pas. Il y a un vrai manque de personnes dans le milieu l'animation japonaise mais ce n'est pas à cause d'un manque de vocations. C'est la surproduction actuelle qui fait qu'il y a un manque de personnel, mais c'est aussi pour le coup un milieu qui recrute énormément et où trouver un travail n'est pas compliqué. Il faut juste s'accrocher car les conditions de travail ne sont pas faciles. Mais ceux qui restent et arrive a y gagner leur vie sont les talents de demain, et ils ne manquent pas. Loin de là.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1177
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede Rhyvia le Jeu 06 Oct 2016, 20:22

Pas sûr, suffit de voir Berserk décomplexé en manga qui devient aseptisé en "anime". Les années 80 allaient bien plus loin (dont du malsain où il n'avait pas de yandere ou d'inceste gratuit) sans avoir besoin d'adaptations de manga (OAV avant de devenir OVA). Cette réponse de "violence"... Bah si ça peut faire plaisir sans se poser des questions et voir ce qui a autour.


Pourtant c'est le cas.

Pas seulement dans l'animation japonaise, d'ailleurs. La violence graphique est devenu un synonyme de succès de manière globale ces derniers temps, là où c'était quelque chose de plus marginal et pas toujours bien vu avant. Dans le cadre de l'animation japonaise, c'est très simple à expliquer : là où le moe prend ton anime préféré et le rend inaccessible pour ceux d'en dehors de la niche, rajouter de la violence prend quelque chose d'une niche et le rend accessible à tout le monde. On peut même récupérer le moe de cette manière, c'est dire.
C'est exactement sur ce genre d'idée que Madoka et Shingeki no Kyojin ont marchés, alors même que ce n'était le principe sur lequel ils étaient construits à l'origine.

Même toi, quand tu cherches à défendre tes séries des années 80, tu cherches à démontrer qu'elles étaient plus violentes. Alors que c'est juste impossible, la grande majorité était diffusée à des gamins, peu importe leur contenu c'était de manière plus subtile que ce qu'on ferait à l'heure actuelle pour la même chose. Jusqu'à l'arrivée des OAV, du moins.
Chercher la violence dans une oeuvre même où il serait déplacé est devenu un argument assez courant maintenant, façon "Digimon c'est vachement sombre en vrai, y'a des personnages qui meurent dedans !" alors que c'est pas spécialement pertinent.

Plus que la pop-culture, c'est quelque chose de vraiment porteur dans une certaine partie de la dramaturgie moderne, à tel point que c'est parfois déplacé de remettre en cause sa pertinence.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19057
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede Tetho le Jeu 06 Oct 2016, 20:33

Je ne remet pas en cause ce que tu dis, mais 2 secondes... Gakkô Gurashi a bien marché en dehors de la niche des brouteurs de moe-scolaire parce qu'il y avait des zombies et un twist pourris à la fin du premier épisode ? T'aurais dit Higurashi, ok, mais Gakkô Gurashi quoi...
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Eltreum
Pitit LEGO
 
Messages: 348
Inscription: Ven 17 Jan 2014, 21:09

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede Eltreum le Jeu 06 Oct 2016, 20:41

Rhyvia : le "sombre", le "violent" juste pour du commercial ou faire "cool genre t'as vu" où tu vois des d'incohérences, mal fichues, censures, des morts pour faire pleurer et de réactions "bizarres" de personnages... Sinon j'ai apprécié Madoka (mais pas pour les persos qui sont du vide) et Shingeki no Kyojin.

Pour un exemple live je prends "Ash VS The Evil Dead" c'est gore et décomplexé mais Ash est plus proche de celui d'Army of Darkness (qui n'est pas relié dans la série pour raison de droit) et du My Name is Bruce. Cela reste fun et c'est tout.


Tetho : c'est sensé ce que tu écris, optimiste même. Je ne pense pas que produire comme hier ou de tenter à nouveau des OVA explosifs serait la solution miracle.

Ce n'est pas une question d'âge (génération), de goût (public) ou de nostalgie (qui restera meilleur en mémoire qu'en réalité) mais notamment de constat critique sur les personnages, le scénario, réalisation, les buts, le fond, l'ensemble... etc.

"Le socle de la culture cinématographique de notre génération" : le pleins de bons, de moyens et de mauvais chaque année. Cela ne se définit pas en nombres ou en comparant les dates. On a gagné des choses et on en a perdus d'autres en chemin.

En conclusion, je vais être franc et la direction prise (anime et aussi le cinéma) ne me convient pas des masses. Du nouveau réussit me suffit.
Dernière édition par Eltreum le Jeu 06 Oct 2016, 20:44, édité 1 fois.
R....

Avatar de l’utilisateur
mangakam
Ryo versus Massue
 
Messages: 868
Inscription: Sam 29 Nov 2014, 23:03
Localisation: Saintes

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede mangakam le Jeu 06 Oct 2016, 20:42

Gakkô Gurashi a bien marché en dehors de la niche des brouteurs de moe-scolaire parce qu'il y avait des zombies et un twist pourris à la fin du premier épisode ? T'aurais dit Higurashi, ok, mais Gakkô Gurashi quoi...


Je confirme c'est vraiment un anime de niche pour Otaku moi qui suis sur twitter et discuter avec pas mal de gens qui ont vu cette anime.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9768
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede Aer le Jeu 06 Oct 2016, 20:44

Tetho > Je sais pas si tu prends pas le truc à l'envers. Quand tu regardes Higurashi et Umineko en VN, stylistiquement c'est pareil, alors que les anime sont très différents dans leur approche graphique. Mes avis que chez DEEN à l'époque, ils voulaient juste coller au style du VN sans chercher à comprendre, plutôt que de vouloir foutre du moe et de la violence de manière consciente.
MadoMagi c'est du post 2010, ça ne me semble pas hasardeux comme choix. Tout comme Gakkô Gurashi (je pense pas que ça ait marché non plus, mais le début avait fait son effet auprès du fandom).
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1177
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede Rhyvia le Jeu 06 Oct 2016, 21:20

Est-ce ça a marché chez les brouteurs de moe, déjà ? La série a eu l'air de disparaître des radars après deux semaines en dehors de quelques vagues "mais attendez, c'est pas aussi niai que vous pensez !" alors même que tout l'internet avait déjà divulgaché le truc.
Ca me paraissait juste l'exemple le moins discutable, justement à côté de quelque chose comme Higurashi ou Bakemonogatari.

Mais mon message était peut-être un peu excessif, ça peut potentiellement s'adresser à tout le monde. Si jamais tu connais un amateur de zombis qui n'aime pas les japoniaiseries et qui est prêt à donner son temps libre à la science pour mettre cette théorie en pratique, n'hésite pas.

Eltreum > Je suis pas sûr de saisir ce que tu racontes, mais je suis pas en train de te dire que tout ça c'est génial. Je dis pas ça parce que ça me plait, j'essaie même de rester le plus neutre possible alors que c'est quelque chose qui ne m'intéresse absolument pas.

Mais c'est un phénomène très visible et beaucoup plus porteur que le moe, qui marche essentiellement sur l'affect des quelques baleines qui vont le rendre rentable. Et c'est certainement pas quelque chose qui échappe aux producteurs.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19057
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede Tetho le Jeu 06 Oct 2016, 21:31

J'avais tenté avec le fabuleux High School of the Dead, autrement plus high-profile et regardable en société, et il me l'a rendu sans même finir la série avec un regard condescendant qui disait silencieusement "reprend ta merde, je me sens sale rien que d"avoir introduit le disque dans mon lecteur". Alors Gakkô Gurashi, c'est la fin de notre amitié quoi.


Aer > en fait je pense que plus que DEEN ça remonte à Ryûkishi qui a vraiment joué sur les cliché des nanas moe en tous genre (celle qui dit "nippa-nippa", celle qui se ballade avec une arme à feu etc..) avant de leur faire péter les plombs et en vouloir à ta vie.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9229
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Défense de l'animation actuelle

Messagede Zêta Amrith le Jeu 06 Oct 2016, 22:13

Je ne comprends rien à cette discussion sur le renouveau, le sang neuf, etc... Le vrai sujet c'est que sur le fond l'anime japonais est aujourd'hui aussi subversif ou à contre-courant que Joséphine Ange Gardien.

PrécédenteSuivante


Retourner vers Culturama

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron