Débat : la QUALITY des fansub

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Culturama : Interviews, reportages, artbooks, doujinshis, quizz...

Retourner vers Culturama

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19055
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Messagede Tetho le Mer 25 Juin 2008, 18:19

Gemini_Ninesisters a écrit:
Tetho a écrit:C'est pas parce que certaine personnes utilisent laptop et desktop qu'il faut absolument les laisser.
Il y a des équivalents français, que je sache. Pour sensei aussi ; donc même si nous ne faisons pas la différence avec hakase, je ne vois pas l'intérêt. Je ne prétends pas que ce sont des mots qui doivent aller dans le dictionnaire, mais si d'autres y sont entrés, c'est qu'il n'y avait pas de mot pour désigner ce à quoi ils correspondent. Je propose de laisser tels quels certains mots car il n'y a rien dans la langue française pour les désigner ; ce qui est valable pour des noms de plats japonais comme tonkatsu peut bien l'être pour d'autres mots.
Et puis les Japonais eux-mêmes ont bien intégré des mots étrangers : pour la cuisine (mayonnaise) ou dans d'autres secteurs ; baito vient d'un mot allemand.

Non mais la cuisine c'est différent, les noms de plats ça se traduit très mal, regarde on utilise bien Hamburger, apfelstrudel, sushi, paëlla et j'en passe... Les anglophones gardent même des noms comme Canard à l'orange.
Par contre la différence sensei/hakase tu la fais toi même, selon le post du profeseur en question. Un élève qui parle a son prof c'est autre chose qu'un patron qui parle à son chef de labo.

Milvus a écrit:Tetho > faire un peu de prospective n'implique pas de penser que les scénarios se feront. C'est une possibilité qu'il ne faut pas oublier, rien de plus.

Gemini_Ninesisters a écrit:Et puis les Japonais eux-mêmes ont bien intégré des mots étrangers : pour la cuisine (mayonnaise) ou dans d'autres secteurs ; baito vient d'un mot allemand.


La quantité de mots anglais utilisés dans les dialogues des animes m'a toujours semblé hallucinante. Je sais pas si c'est représentatif du vrai japonais ou juste un artefact, mais je suis chaque fois bluffé.

Quand j'étais à l'INALCO la prof d'oral m'avait dit une fois "pour communiquer avec des japonais de votre age il vous faut limite plus de vocabulaire en anglais qu'en japonais".
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10504
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Messagede Gemini le Mer 25 Juin 2008, 18:30

Tetho a écrit:Par contre la différence sensei/hakase tu la fais toi même, selon le post du profeseur en question. Un élève qui parle a son prof c'est autre chose qu'un patron qui parle à son chef de labo.
Relis. Je disais justement que ce n'était pas la peine de prendre le mot sensei, que tu utilisais dans ton argumentation, catégorie "on n'en a pas besoin" :wink:
Toutes les langues évoluent, et chaque langue a des mots d'origine étrangère. Surtout en France : à chaque fois que nous avons été envahi - et la France est un des pays qui l'ont été le plus souvent dans leur histoire - nous avons piqué des expressions et des mots à nos envahisseurs. Et ce n'est pas la seule façon pour qu'une langue change. A part des noms de divinités ou à la rigueur de nourriture, je ne crois pas qu'il nous reste beaucoup de mots d'origine gauloise dans le dictionnaire.
La preuve de cette évolution constante : depuis que le Canada francophone a été séparé culturellement de la France (ce n'est pas si vieux), leur langue a évolué d'une façon très différente ; à l'origine, c'était la même. Mais les Canadiens ont fait des choix - sans nul doute inconsciemment - comme celui de tout traduire et de tout prononcer à la française, même les noms de famille étrangers (un film d'Harry Potter en français du Canada c'est quelque chose) ou les états américains, pour se distinguer au maximum du Canada anglophone. En France, nous disons hambuger ; à Montréal, c'est hambourgeois.
Bref, chaque langue évolue, alors pourquoi nous ne récupérerions pas des mots japonais s'ils correspondent à des concepts pour lesquels nous n'avons pas de termes appropriés ?

Avatar de l’utilisateur
Merlin
Modo : Enchanteur de pacotille
 
Messages: 19634
Inscription: Mar 13 Mar 2007, 22:27
Localisation: Mon lit

Messagede Merlin le Mer 25 Juin 2008, 19:01

Au passage Gemini je te rappelle que ça fait quand même un paquet de siècle que la France n'a pas été envahi et que le vieux françois de cette époque a énormément évolué mais qu'au final, c'est seulement 85 % qui vient du Latin et 15 % qui vient principalement de l'anglais, de l'italien et de l'arabe. On repassera pour les mots empruntés aux envahisseurs.^^"
T'as bien plus de mots qui vient des diverses colonies.

Pour le Québec c'est quand même très différent.
Par rapport à la France le Québec depuis 1763 a vécu dans une sorte d'autarcie. Pour diverses raisons culturelles et différentes lois depuis L'acte de Québec et plus récemment les lois sur la francisation des termes.
Le français au Québec contrairement au français de France a peu évolué.
Les québécois sont d'ailleurs très paradoxal. Fièrement attaché à leur langue et désireux de la protéger de 'l'anglicisme (il y a de plus une loi interdisant tout mot anglais), ils utilisent également pas mal de mots anglais et contrairement à nous et notre bonne prononciation à la française, eux les prononcent à l'anglaise.
Ils sont parfaitement conscient et pour se rendre compte de leur situation culturelle, le Québec c'est presque 8 millions d'habitants entourés par plus de 330 millions d'anglophone. C'est le village d'Astérix.
Prendre d'ailleurs Montréal comme exemple est pas terrible vu que c'est la seule ville où il y a un quartier où on y parle anglais.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10504
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Messagede Gemini le Mer 25 Juin 2008, 19:38

Merlin a écrit:Au passage Gemini je te rappelle que ça fait quand même un paquet de siècle que la France n'a pas été envahi
Oui, depuis 1940 :lol:
C'est un exemple de cause d'évolution. Le mot wasisdas vient d'une invasion allemande :P

Avatar de l’utilisateur
Saga
Apprenti Kirin
 
Messages: 1253
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 22:03

Messagede Saga le Mer 25 Juin 2008, 19:53

Tetho a écrit:un jour [...] oniiii-chan y rentrent.

Ce sera jour de Colony drop... Pardon, de "lâché de colonie". :twisted:
(d'ailleurs, oui, aucune raison d'utiliser un terme anglophone vu que c'est en japonais dans le texte, faudra que je change ça sur Cosmic-Era.com...)

Milvus a écrit:Certains termes japonais sont passés en français même dans les contextes non japonais (kamikaze, tsunami...),

A propos de ça... J'ai toujours été consterné par les media parlant d'"attentat kamikaze" pour dire "attentat suicide". "Kamikaze", ça suppose littéralement une idée de vent. Le 11/9, y'a eu des attentats kamikazes, oui. Mais les gars qui se font péter dans la foule, je suis désolé, mais non, ça n'en est pas.

D'autres enfin sont en train de passer dans notre langue (sensei ? bento ?) et seront peut-être utilisés couremment dans 10 ans, même par des gens qui n'ont aucune idée de leur origine.

Sensei, c'est tout juste pour faire couleur locale dans un dôjô. "Bentô"... Non. C'est un pas un terme si connu que ça et ça s'utilisera jamais en français. On a plateau repas ou déjeuner (dans un contexte de mobilité) pour ça. Abscons.

Je me demande si au fond ce relachement des traductions n'est pas un symptome d'un phénomène bien plus vaste : la japonisation de la culture occidentale. Il y a 40 ans, c'était les USA et de nombreux termes anglais sont du coup passé chez nous, de nombreux aspect de la culture avec.

Je parlerais pas vraiment de japonisation. A mon avis, c'est un pli pris avec l'américanisation, au sens où ne se sent plus l'utilité de franciser les mots étrangers ou de leur trouver une traduction avant de les intégrer. Bref, ce phénomène a commencé parce que c'était les Etats-Unis. Il perdure aujourd'hui, mais pas spécialement parce que c'est le Japon, c'est juste que celui-ci fait rayonner sa culture au bon moment. Enfin, c'est ma théorie.

Si ça se trouve, dans 30 ans, tout le monde utilisera les honorifiques japonais (pas forcément correctement...) dans le langage courant, en surimposition des niveaux de politesses permis par le français, l'anglais ou les autres langues occidentales. J'aimerai bien que ça arrive, juste pour voir la tête du dit Otaking...

Ouais, non, faut pas déconner...

Gemini_Ninesisters a écrit:Et puis les Japonais eux-mêmes ont bien intégré des mots étrangers : pour la cuisine (mayonnaise) ou dans d'autres secteurs ; baito vient d'un mot allemand.

C'est pas parce que les Japonais le font que c'est un modèle à suivre. Et ils utilisent pas l'anglais par souci pratique ou par absence d'équivalent dans leur langue (bien que la fabrication de néologismes chez eux semble sclérosée) mais juste parce que c'est "cool"... Ah, non, "dans le vent", c'est "kakkoii".
Dernière édition par Saga le Mer 25 Juin 2008, 20:12, édité 1 fois.
Image Image

Avatar de l’utilisateur
Merlin
Modo : Enchanteur de pacotille
 
Messages: 19634
Inscription: Mar 13 Mar 2007, 22:27
Localisation: Mon lit

Messagede Merlin le Mer 25 Juin 2008, 20:00

Gemini_Ninesisters a écrit:
Merlin a écrit:Au passage Gemini je te rappelle que ça fait quand même un paquet de siècle que la France n'a pas été envahi
Oui, depuis 1940 :lol:
C'est un exemple de cause d'évolution. Le mot wasisdas vient d'une invasion allemande :P

Ouais mais non. :lol:
Pour que les mots intègrent un peu plus le langage courant il faut plus que 4 ans d'occupation militaire. Et il n'y a pas eu déplacement en masse des allemands civils vers la France.

Avatar de l’utilisateur
Milvus
Soul of Chogokin
 
Messages: 1564
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 19:06
Localisation: Paris

Messagede Milvus le Mer 25 Juin 2008, 20:50

Saga a écrit: "Bentô"... Non. C'est un pas un terme si connu que ça et ça s'utilisera jamais en français. On a plateau repas ou déjeuner (dans un contexte de mobilité) pour ça. Abscons.


Je l'ai déjà vu utilisé dans des magasines de cuisine. C'est pour faire classe/bobo/exotique, OK, mais ça veut pas dire que ça ne prendra pas...
Saga a écrit:Je parlerais pas vraiment de japonisation. A mon avis, c'est un pli pris avec l'américanisation, au sens où ne se sent plus l'utilité de franciser les mots étrangers ou de leur trouver une traduction avant de les intégrer. Bref, ce phénomène a commencé parce que c'était les Etats-Unis. Il perdure aujourd'hui, mais pas spécialement parce que c'est le Japon, c'est juste que celui-ci fait rayonner sa culture au bon moment. Enfin, c'est ma théorie.

Jamais dit que le japon était particulier, c'est juste la mode actuelle. Désolé si j'ai pas été clair.
Saga a écrit:Ouais, non, faut pas déconner...

Sait-on jamais... Ça fait un peu peur, c'est vrai, mais l'avenir est toujours étrange...




L'utilisation de mots étrangers, c'est pas un mal ou un bien en soit, c'est juste un fait. Force est de constater que la Japon a aujourd'hui un rayonnement international fort. Demain, ce sera un auter pays, mais entre-temps, on aura été influencé et changé...
Ce qui n'est pas technomagique n'est pas post-moderne.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19055
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Débat : la QUALITY des fansub

Messagede Tetho le Lun 19 Mar 2012, 00:36

lol nécromancie de topic pour parler de la QUALITY des sous-titres pro cette fois

Je découvre Baccano! en ce moment via le BD-box US, et j'y trouve cette bonne surprise :

Image

Donc on a une série qui se passe dans l'Amérique des années 30 et les traducteurs de la version officielle se sont sentis obligés de laisser non seulement les suffixes mais aussi des termes random... Les mots me manquent devant une telle chose, faudra que je guette si le nom du trad est donné à un moment.
Je sais que j'ai payé ce box 50$ ce qui est ridicule vu le prix réel des mêmes disques au Japon (25000¥), mais quand même c'est pas une raison pour nous rappeler que l'édition US est cheap jusque dans les sous-titres :17:
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Merlin
Modo : Enchanteur de pacotille
 
Messages: 19634
Inscription: Mar 13 Mar 2007, 22:27
Localisation: Mon lit

Re: Débat : la QUALITY des fansub

Messagede Merlin le Lun 19 Mar 2012, 01:14

Le terme "san" c'est dans les fansub qu'on voit ça et "kin" dans les mauvais fansub qui ne traduisent que la moitié des mots.
Du coup je ne sais même pas ce que "kin" veut dire.^^"

Avatar de l’utilisateur
The Drig Overmind
Piou-Piou
 
Messages: 761
Inscription: Jeu 03 Déc 2009, 17:40
Localisation: Universal Century 0079

Re: Débat : la QUALITY des fansub

Messagede The Drig Overmind le Lun 19 Mar 2012, 01:24

kin means plan !

Drig < just according to kinkaku :88: >

NB: sinon, ça veut dire "or" (le métal) aussi
Mecchas piou-piou is better than Suzumiya pouet-pouet !
MOE CAPTAIN IS MOE !!!
MOE KOUSAKA-CHAN IS MOE !!!
MOE HOSHINO-SEMPAI IS MOE !!!
Space Drig is ... a Drig in the space !!!

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18765
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: Débat : la QUALITY des fansub

Messagede Ialda le Lun 19 Mar 2012, 02:33

Mais, mais, mais... attendez, vous parlez bien d'une édition officielle, là, on est tous d'accord ?

Double Rôôôôh :lol: je ne savais pas que des fansubbeurs français s'étaient exilés de l'autre côté de l'Atlantique, impressionnant :01:

Avatar de l’utilisateur
Aphex
Vieux con
 
Messages: 1529
Inscription: Jeu 27 Sep 2007, 16:41

Re: Débat : la QUALITY des fansub

Messagede Aphex le Mar 20 Mar 2012, 00:21

Pour parler qualité de fansubs et le guide qui va avec.

Certains seront contents d'apprendre qu'il met A+ à la trad de Nozomi sur Utena >_>
Cleanup Princess !

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 3970
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: Débat : la QUALITY des fansub

Messagede Xanatos le Lun 26 Mar 2012, 09:03

Tetho a écrit:lol nécromancie de topic pour parler de la QUALITY des sous-titres pro cette fois

Je découvre Baccano! en ce moment via le BD-box US, et j'y trouve cette bonne surprise :

Image

Donc on a une série qui se passe dans l'Amérique des années 30 et les traducteurs de la version officielle se sont sentis obligés de laisser non seulement les suffixes mais aussi des termes random... Les mots me manquent devant une telle chose, faudra que je guette si le nom du trad est donné à un moment.
Je sais que j'ai payé ce box 50$ ce qui est ridicule vu le prix réel des mêmes disques au Japon (25000¥), mais quand même c'est pas une raison pour nous rappeler que l'édition US est cheap jusque dans les sous-titres :17:


LOL. C'est vraiment le total FAIL!

Cela me rappelle l'édition DVD et Blu Ray de Evangelion 2.22 you can (not) advance édités par Dybex: dans les sous titres français, on peut lire "Misato San" et Shinji Kun".

Image

Le pire, c'est que pour certains titres récents de leur catalogue comme "Dance in the vampire bund", au lieu d'engager des traducteurs professionnels, ils ont préféré prendre des ex-fansubbers français... qui ne parlent pas japonais.

Image
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1176
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Débat : la QUALITY des fansub

Messagede Rhyvia le Lun 26 Mar 2012, 15:21

Le pire, c'est que pour certains titres récents de leur catalogue comme "Dance in the vampire bund", au lieu d'engager des traducteurs professionnels, ils ont préféré prendre des ex-fansubbers français... qui ne parlent pas japonais.


C'était pas pour le simulcast, ça ? =<

La nuance serait que pour cette fois, ils ont presque trop écouter les réclamations des "fans" qui voulaient quelque chose de plus proche du fansub. Et quelque part, ce fut une réussite totale. x]

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19055
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Débat : la QUALITY des fansub

Messagede Tetho le Lun 26 Mar 2012, 15:29

Si ça été que le simulcast, qui d'ailleurs n'a jamais été terminé suite aux retards de fansubeurs sur-cités, les sous-titres pour les DVD (et les blu-rays annoncés mais jamais sortis) a été traduits depuis la japonais par un pro.

Sinon dans le genre "toujours plus proche des fansubs", y a eu Nisemonogatari et ses sous-titres multicolores en comics sans.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
faethor
Rédac : Unit G
 
Messages: 2931
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 19:29
Localisation: Buy More - 91506 Burbank

Re: Débat : la QUALITY des fansub

Messagede faethor le Dim 15 Juil 2012, 14:41

Image

:mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Merlin
Modo : Enchanteur de pacotille
 
Messages: 19634
Inscription: Mar 13 Mar 2007, 22:27
Localisation: Mon lit

Re: Débat : la QUALITY des fansub

Messagede Merlin le Dim 15 Juil 2012, 15:13

Huuumm... pas vraiment non. :30:

Avatar de l’utilisateur
Rukawa
Vieux con de Manganimation
 
Messages: 2163
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:08
Localisation: DTC

Re: Débat : la QUALITY des fansub

Messagede Rukawa le Dim 15 Juil 2012, 18:23


shift+S pour VLC ...

sinon faut envoyer ce genre de chose sur le site du Fansub Par Des Nuls.
kono dengon wa goran no sponsor no teikyou de okurishimasu
Image Image Image

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2856
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re:

Messagede Ramior le Dim 15 Juil 2012, 18:43

Pardon de changer de conversation mais je voudrais réagir sur un message vieux de 3 ans

Si ça se trouve, dans 30 ans, tout le monde utilisera les honorifiques japonais (pas forcément correctement...) dans le langage courant, en surimposition des niveaux de politesses permis par le français, l'anglais ou les autres langues occidentales. J'aimerai bien que ça arrive, juste pour voir la tête du dit Otaking...

[/quote]

Ça sa n'arriveras jamais ou alors il faudra rayer "Égalité" sur notre devise nationale. ce genre de langage c’est typique d'une société hiérarchisé avec des relents "d'hypocrisie"; vu notre faculté nationale a contester tous ce qui vient d'en haut je suis certain que sa n'arriveras jamais.

Avatar de l’utilisateur
Merlin
Modo : Enchanteur de pacotille
 
Messages: 19634
Inscription: Mar 13 Mar 2007, 22:27
Localisation: Mon lit

Re: Débat : la QUALITY des fansub

Messagede Merlin le Dim 15 Juil 2012, 22:13

1. Qui a écrit cette quote?
2. En France on a aussi plusieurs niveau de langage, d'écrit pour tout ce qui est titre, hiérarchie...
Tu ne parle pas à ton pote, ton grand père, ton patron, le commerçant, le curé, un flic, ton maire... de la même façon.
Même si maintenant certaines parties de la population ont tendance à tutoyer et qualifier de divers sobriquets toute les franges de la population.

Avatar de l’utilisateur
Milvus
Soul of Chogokin
 
Messages: 1564
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 19:06
Localisation: Paris

Re: Débat : la QUALITY des fansub

Messagede Milvus le Lun 16 Juil 2012, 00:07

C'est une vielle quote à moi, elle est en page 2. Bon, après c'était surtout de la provoc, encouragé à l'époque par la constatation générale du nombre toujours plus grand de mots japonais passant dans la langue française.

Et d'ailleurs ça continue. Bento est de plus en plus utilisé, comme je le notais y a 4 ans. Et l'autre jour encore je constatais que la plupart des recettes de makis dans les magasines de cuisine n'avait ni riz ni poisson dans leurs ingrédients. C'est juste devenu un mot à la mode pour une bouchée roulée, pour l'apéritif par exemple... :lol:

Pour réagir à la réponse de Ramior, notre société française est un peu schizo. D'un côté on tutoie de plus en plus, on nous bassine avec l'égalité à l'école et ailleurs, mais c'est souvent de la poudre aux yeux. Notre société est parfaitement capable d'avoir des hiérarchies impitoyables, en fonction de l'âge, des origines, de l'argent, du niveau social et culturel, etc...

Donc au final, avec le recul, je pense que les honorifiques japonais ne marcheront pas chez nous, pas par manque de hierarchie, mais plus parce que chez nous, afficher de façon aussi francghe la hiérarchie, c'est une faute de goût. :?
Ce qui n'est pas technomagique n'est pas post-moderne.

Avatar de l’utilisateur
Natth
Soul of Chogokin
 
Messages: 1501
Inscription: Mer 24 Mar 2010, 21:56

Re: Débat : la QUALITY des fansub

Messagede Natth le Lun 16 Juil 2012, 18:41

Cela ne marchera pas non plus, car il n'y a pas suffisamment de fans de culture japonaise. Mister est bien plus fréquent en France que -san.

Pour le maki, je n'ai pas encore croisé la chose sans riz. Là, ça doit être un peu pourri quand même.

Pour bentô, c'est la faute de Kazé ! Ils offrent plein de bentô à ceux qui achètent du shôjo/BL en ce moment.

Mais l'orthographe, c'est la faute à qui... J'avais des dictées et des auto-dictées deux ou trois fois par semaine, une de mes amies était contente de savoir que l'école où se trouvait son fils proposait autre chose que de la lecture globale... C'est ça le problème ou non ?

Ceci étant dit, le fansub est là (même s'il reste illégal) pour remplacer temporairement le circuit légal. Ce dernier est donc inexcusable quand il se plante grossièrement et le fansub l'est par respect envers ses lecteurs. Mais qui peut poser des règles dans tout ça ? En fait, on peut brailler contre un certain nombre de choses (moi aussi j'ai souffert avec le fansub du film Mushishi), mais on va mettre tout cela sur le dos de qui ?

Avatar de l’utilisateur
MSZ-006C1
Pitit LEGO
 
Messages: 259
Inscription: Sam 21 Avr 2007, 19:45
Localisation: Si tu veux me parler, envoie-moi un fax !

Re: Débat : la QUALITY des fansub

Messagede MSZ-006C1 le Dim 22 Juil 2012, 19:29

De mon point de vue de traducteur/adaptateur semi-professionnel (je suis trad à temps partiel), le fansub comporte deux gros problèmes, et pas seulement au niveau des fansub d'Anime.

1/ le manque de rigueur
Ce point est discuté de A à Z dans les pages précédentes. Il couvre bien évidemment les coquilles qui jonchent les fansubs. Il y a dix ans, je pensais être bon en orthographe et de fait, je n'étais pas mauvais. Mais en bossant pour des boîtes pro comme Titra Films et TVS, je me suis pris une énorme baffe ! :shock:
Les traducteurs/adaptateurs professionnels sont autrement plus calés en français, mais à point que les internautes ne peuvent même pas imaginer. Parmi les premières choses que j'ai réalisé en faisant du sous-titrage pro, c'est que j'avais énormément appris, non pas en japonais, mais en français ! Oui, au contact de ces gens, j'avais appris énormément de choses en français, langue que je croyais maîtriser !

Il y a aussi ensuite un manque de rigueur au niveau technique, mais là je pense qu'il s'agit plus d'une question de "politique" et de liberté qu'une question de rigueur. En effet, le sous-titrage professionnel impose des règles beaucoup plus draconiennes que le fansub, en ce qui concerne la lisibilité des sous-titres, du découpage des sous-titres, du nombre de... Non, non. J'avais promis à Merlin que ça ferait l'objet d'un article pour Mata-Web, je ne vais donc pas tout déballer ici, sinon, je vais tout gâcher. Je me contenterai de dire que le fansub peut se permettre des libertés qui sont techniquement impossibles pour le sous-titrage pro, et en ce sens il m'arrive d'envier les fansubber, voire l'époque où je faisais moi-même du fansub.

2/ le manque d'adaptation.
C'est à mon sens le plus gros problème.
J'ai cru remarquer que beaucoup trop de fansubs restent trop proche du phrasé et du sens littéral original. C'est à dire que la traduction est effectivement fidèle à ce qui est dit en VO, mais en VF/VOSTF, la phrase en elle-même perd en cohérence.

Concrètement, ça peut être des cas où la phrase est grammaticalement mal tournée (l'ordre des propositions est identique à l'ordre japonais, alors qu'en français, cela devrait être inversé) ; tel mot est traduit correctement, mais de façon trop textuelle, alors qu'en français, un autre mot d'un sens voisin aurait été plus approprié. Ce n'est pas que la traduction est fausse, mais que le choix des mots est parfois mal adapté. Et parfois, il faut même savoir s'éloigner du sens littéral d'origine pour trouver une traduction qui collera au plus près à l'esprit de la phrase d'origine. Euh... Vous suivez ? Je ne sais pas si je suis parvenu à me faire comprendre...
En gros, pour faire simple, ce problème vient du fait que les fansubbers cherchent à coller le plus fidèlement possible à la langue originale, au détriment d'une adaptation plus cohérente dans la langue de destination.

Or, pour faire une traduction (professionnelle) de qualité, il ne suffit pas de comprendre parfaitement la langue d'origine : il faut parvenir à restituer cela de la manière la plus fidèle et surtout, la plus naturelle qui soit dans la langue de destination. Or, certaines traductions, si elles sont exacte au niveau sens, donnent des phrases qui ne sonnent pas naturelles en français.

Il m'a fallu beaucoup d'années pour me rendre compte de l'importance de l'adaptation. Au début, j'avais pensé que l'adaptation consistait à produire une traduction la plus fidèle possible en dépit des règles draconiennes imposées par la trad pro. C'est à dire que vous n'avez que 40 caractères pour traduire une phrase qui, pour être bien traduite, devrait en faire 60. Sauf que vous n'avez que 40 caractères et qu'il faut "adapter" pour qu'une trad rentre dans la limite impartie. Bref, j'avais cru dans un premier temps que le boulot d'adaptateur consistait à trouver des alternatives aux traductions littérales pour les faire entrer dans les limites techniques imposées par le sous-titrage pro.
Sauf que non, ce n'est pas ça ! Il faut vraiment pouvoir restituer en bon français, non seulement le sens, mais aussi l'esprit de la phrase d'origine. Ce qui est important, ce n'est pas de comprendre la phrase en japonais, mais de pouvoir la restituer dans un français clair et limpide. Sinon vous avez beau avoir bac +16 en japonais, vous ne valez pas un clou en tant que traducteur/adaptateur.

Hélas pour moi, sur les neuf ans de sous-titrage pro pratiqués, je dirai que ce n'est qu'avec Gundam Unicorn que j'arrive enfin à produire des traductions de grande qualité. Le reste, je dois le reconnaître, c'est de la merde. Bon, peut-être pas tout, mais il y a beaucoup de merdes dans le tas.
Et encore ! Si je m'en suis rendu compte, c'est en faisant les corrections pour la saison 2 de Gundam 00 : le fait de corriger les erreurs d'autres traducteurs permet de mieux mettre en lumière ses propres carences et ses propres défauts. C'est dommage que je ne m'en sois pas rendu compte plus tôt.
En même temps... certains éditeurs imposent des délais de ouf qui vous empêchent de vous creuser la tête pour livrer des traductions de qualité. Mais ça sonne comme une justification qui ne saurait excuser mes carences, et par ailleurs, c'est une autre histoire... qu'on pourrait "presque" relier au fast-sub. :roll:

Avatar de l’utilisateur
Ileca
Sous perv'
 
Messages: 1764
Inscription: Mer 18 Avr 2007, 23:30

Re: Débat : la QUALITY des fansub

Messagede Ileca le Dim 28 Oct 2012, 06:56

La nouvelle mode du fansub français : incruster carrément son logo dans un coin de la vidéo.

Raitei no Fansub, Uragiranai-Fansub, Shinzo-Fansub et j'en passe, putain de sales boulets de merde !

Avatar de l’utilisateur
Nomdunpicard
Ryo versus Massue
 
Messages: 718
Inscription: Mar 04 Sep 2012, 22:36
Localisation: 46 lot

Re: Débat : la QUALITY des fansub

Messagede Nomdunpicard le Dim 28 Oct 2012, 15:24

Ileca a écrit:La nouvelle mode du fansub français : incruster carrément son logo dans un coin de la vidéo.

Raitei no Fansub, Uragiranai-Fansub, Shinzo-Fansub et j'en passe, putain de sales boulets de merde !


Ils veulent une quelconque gloire. :109:

PrécédenteSuivante


Retourner vers Culturama

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité