Anime : Concrete Revolutio

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 10032
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Mar 24 Mai 2016, 16:02

Concrete Revolutio 18.

Je suis complètement à la ramasse mais je me refuse à rush une telle série durant sa diffusion.

Très très bon épisode, au niveau du quinze au moins, avec une problématique très juste et bien jouée sur les relations parents/enfants, surtout comparé à d'habitude.
A ça tu rajoutes des trucs rigolos comme de la baston sans queue ni tête et LE RETOUR DE EARTH-CHAN HELL YEAH \o/ !!!
Sans parler de la surprise de l'épisode avec
[Montrer] Spoiler
le retour de la reine des insectes du deuxième épisode
.

Pèle-mèle
[Montrer] Spoiler
La fin du fight Jiro/Daitetsu, ça aussi c'était inattendu.
Les services publics qui font des test de leur drogue anti superhumains sur les enfants de maternelles mais wtf :<.


Je suis en train de me demander si c'est la première fois qu'on voit le Bureau dans leurs tenues de services bleutées, aussi.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 10032
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Mar 28 Mar 2017, 20:14

Concrete Revolutio Fin.

Je n'avais pas fais suivre mes impression sur les derniers épisodes, mais ceux si sont quand même assez story-drivés, comparés à d'habitude (un peu comme la fin de la première saison). Mais que dire d'autre sinon que c'était de la balle ?

[Montrer] Spoiler
La grosse somme de révélation fait le job et permet d'éclairer les derniers points obscurs, les personnage ont tous leur quart d'heure de gloire, les derniers fils de l'intrigue se dévoilent dans un final dantesque et tout est bien qui fini. Non, certes pas "bien", mais qui fini ^^.


Que dire de la série au final ? C'est une oeuvre fleuve qui mélange, avec pas mal d'habileté, du drame (souvent familial), des commentaires sur l'histoire récente du Japon (l'ère shôwa), une réflexion sur l'humanité en général et un méta-commentaire gargantuesque sur cette industrie de l'imaginaire développée depuis le début du siècle dernier. C'est fin et racé, surtout niveau design et animation, mais ça n'excuse pas le coté rushé et rentre dedans des scripts, qui déservent vraiment la série.
Nous avons cependant ici une équipe qui a compris que l'anime était un véhicule pour parler, de sujets, d'idées, qui a intellectualisé la portée d'un Evangelion et ressort ce qui l'intéresse. De manière assez intéressante, si le décor fait plus vaste que son illustre ainé, la portée en est inversement plus réduite, moins global, dans le sens ou elle s'adresse avant tout aux nerds dans le sens premier du mot, sous des dehors pourtant mondiaux (les divers thématiques de l'imaginaire sont un peu toutes passées au crible) ; la ou Eva utilisait une histoire que tout un chacun peut comprendre et foutait par dessus une dose de nerditude propre à Anno and co. Un digne descendant des séries intellectualisée du début 2000 (jusque dans les ventes, catastrophiques évidemment).

Voila ce qu'est un vrai anime. Merci Mizushima Seiji et Aikawa Shô.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

guwange
Soul of Chogokin
 
Messages: 1504
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede guwange le Mer 29 Mar 2017, 00:19

Série intellectualisée, ça me donne envie d'autant + que j'avais apprécié le premier épisode. 8)
Il faudrait que je me lance cette série 2 ème moitié du mois d'Avril...

Aer, j'ai juste survolé ta critique par peur d'être spoilé, j'aimerais savoir si les 2 saisons donnent une vraie conclusion à l'histoire ?

Car au vu des très faibles ventes, ce serait déjà très bien que l'on ait eu droit à la conclusion de l'histoire car je m'imagine mal une éventuelle suite au vu des chiffres de vente à peine supérieur à Heroman.

Concrete Revolutio: Choujin Gensou 666
Concrete Revolutio: Choujin Gensou – The Last Song 477

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 10032
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Mer 29 Mar 2017, 09:44

Oui oui, l'histoire est terminée. Il serait même compliqué d'en rajouter je crois.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

guwange
Soul of Chogokin
 
Messages: 1504
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede guwange le Mer 29 Mar 2017, 15:52

Tant mieux alors. 8)

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9581
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Zêta Amrith le Jeu 30 Mar 2017, 01:02

J'avais lâché au bout de quelques épisodes mais Rhyvia prétend lui aussi que l'anime est bien.
Peut-être que je devrais réessayer et me dédire.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1243
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Rhyvia le Jeu 30 Mar 2017, 02:25

Il est réellement ambitieux en tout cas. Certains segments sont inégaux, surtout sur la seconde saison mais c'est une série qui essaie réellement de raconter quelque chose. Sur des sujets aussi ouvertement politiques, en plus.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 10032
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Jeu 30 Mar 2017, 11:36

Il y a des choix malheureux, ce serait idiot de le nier, mais ça vaut le coup de s'investir dedans.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9581
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Zêta Amrith le Ven 31 Mar 2017, 19:36

J'ai refait les premiers épisodes et je comprends mieux pourquoi j'ai décroché si vite. Y a des idées, des pistes qui sont bien mais c'est louuurd. C'est écrit avec les pieds, les dialogues sautent du coq à l'âne en permanence, c'est archi-ampoulé sans pour autant que cela ne confère un plus narratif, en fait Aikawa nous refait son Aikawa style Gad Guard et Eureka seveN AO. On discerne de bonnes intentions sous le bordel, certains épisodes sont meilleurs que d'autres et l'anime bénéficie d'être moins excentré qu'un Block Blockade Battlefront. La complexité de l'anime est uniquement formelle, mais sur le fond il vivote dans un "univers" tellement approximatif (il ne faut pas parler des Super-Humains dans les médias mais la presse fait sa une sur le ministre qui négocie la constitution d'une armée globale de Super-Humains, l'existence des Super-Humains est donc niée mais l'Empire met en avant certains Super-Humains officiels) qu'en réalité le propos qu'on lui prête n'a pas de terrain sur lequel exister. Le parti pris LOSTien de mélanger passé, présent et futur, est assez ambitieux en soi... mais ce choix est pour le moment plus prétentieux qu'utile. Je vais poursuivre mais le nom d'Aikawa risque de signifier qu'il s'agira surtout d'un empilage de thèmes en vrac et de trucs cool à deviner, sans vraie construction d'ensemble derrière.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 10032
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Ven 31 Mar 2017, 23:12

(il ne faut pas parler des Super-Humains dans les médias mais la presse fait sa une sur le ministre qui négocie la constitution d'une armée globale de Super-Humains, l'existence des Super-Humains est donc niée mais l'Empire met en avant certains Super-Humains officiels)


En fait si, mais ça dépend surtout de la période durant laquelle se passe chaque séquence.
Je t'enjoins à utiliser le lien que j'avais posté plus haut dans le thread ou une personne a compilé les informations dans l'ordre chronologique, franchement ça sauve des vies.

Après tu finis vite par prendre le plis et comprendre que chaque épisode se concentre vraiment sur un sujet particulier et ne fait intervenir que ce qui est utile autour.

(mais on reste d'accord que c'est des putains de scripts de merde)
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9581
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Zêta Amrith le Sam 01 Avr 2017, 01:32

Je checkerai le texte après avoir fini les 13 premiers épisodes.
Apparemment Urobuchi prend le relai sur les 11 suivants, c'est toujours aussi décousu ?

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1243
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Rhyvia le Sam 01 Avr 2017, 01:48

Il a écrit juste un seul épisode.

La seconde saison a plus d'épisode écrit par des invités, ça le rend en fait encore plus décousue que la première. Y'a des épisodes vraiment étranges qui s'insèrent pas avec le reste ou qui donne l'impression de pas vouloir trop se mouiller.
Et ce n'est absolument pas le cas de l'épisode d'Urobuchi.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 10032
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Sam 01 Avr 2017, 03:17

Il y a aussi une certaine progression, la seconde saison situe son action en général plus loin dans la timeline que la première. Du coup ça parait plus "logique" à suivre quelque part.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9581
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Zêta Amrith le Mar 04 Avr 2017, 18:51

Terminé.
Deux certitudes. La première est que Shou Aikawa est le pire scénariste en activité avec Yoshiyuki Tomino et Youji Enokido, incapable d’écrire un dialogue cohérent ou une réplique qui aille au bout de sa proposition, et que l’on doit probablement à Seiji Mizushima le fait que la série tienne quand même la route. La seconde est que je ne regrette pas d’avoir suivi la recommendation d’Aer et Rhyvia dans la mesure où derrière l’ineffable incompétence d’écriture (rivalisant avec Eureka seveN AO et parfois même avec G-Reco), on décèle le squelette d’un anime extrêmement ambitieux, thématiquement à mi-chemin entre Tetsuwan Atom 2003, V For Vendetta et la réminiscence des manifestations des années 60 contre le Traité de Sécurité, le tout chevillé aux tropes de la pop-culture de l’ère Showa. Si ce n’était toute cette exténuante redondance autour des mots Justice, Paix, Liberté, Méchant ou les différences tout d’abord inexistantes puis soulignées entre Superhumains et Bêtes/Yokai/Monstres/Aliens qui finissent rapidement de ne plus vouloir dire grand-chose placés dans la bouche de quelques 50 personnages (psychologiquement moins effleurés les uns que les autres), on pourrait presque en livrant un effort herculéen comprendre où l’on veut en venir… mais les alliances changeant continuellement, on se dit plus d’une fois que le message que l’on avait cru capter ici et là n’était qu’une vue de l’esprit. La narration non-chronologique, quoique très révélatrice de l’arrogance de son concepteur lequel n’a pourtant pas les moyens de se la jouer, donne paradoxalement son cachet particulier à l’anime, le faisant apparaître comme production post-moderne indissociable de l’ère Wikipedia ; la série de Bones n’a de sens qu’en 2015-2016, dix ans plus tôt elle n’aurait jamais existé. Je note tout de même que les derniers épisodes sont à peine plus recentrés et moins foutraques. En bref, Concrete Revolutio n’est pas tant captivante pour ce qu’elle raconte et qui est assez classique une fois replacé dans le bon ordre que parce qu’elle est un exemple rare de série à la fois réussie et complètement loupée, comme un château de sable écrasé dont on devine qu’il fut majestueux dans une vie antérieure. Elle a incontestablement un intérêt et quantité de références en réserve pour ceux qui aiment s’investir à fond dans leur mangasse, mais quant à savoir si elle mérite vraiment l’acharnement qu’elle exige du spectateur…

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 10032
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Aer le Mar 04 Avr 2017, 19:45

Le Kwisatz Haderach a parlé.

J'ai beaucoup apprécié, ceci dit, le coté historique (déformé évidemment) que la série soulève, que ce soit effectivement les manifestations étudiantes ou les résultantes de la seconde guerre mondiale. Bien que jamais nommés, cela plane du début à la fin sur la série, et pas que parce que Jiro est ce qu'il est. J'imagine que c'est ce que tu sous-entends dans les quantités de références.

A noté que c'est un point de la série qui est immanquablement évité par les otaques japonais. On en tirera les conclusions qu'on veut.

Sur les personnages, je suis d'accord qu'ils sont en général assez léger en effet. La faute aux scripts, once again, qui ne les laisse vraiment se déployer que durant leurs passages dédiés. Du coup ils ont parfois des actions qui semblent tomber de l'espace.
[Montrer] Spoiler
Le plus lourdingue pour moi étant sans conteste Hyôma "Jaguar", non content d'être très peu abordé, ces multiples retournement finaux n'ont à peu prêt aucun sens intelligible j'ai l'impression.

C'est quand même assez circoncis à mon sens, et surtout, encore les scripts, ça suit quand même une logique d'évolution de l'histoire. Mais vu qu'ils l'ont rendu exprès chiante à suivre, ben forcément...
Pour les mots à la con, ben ça fait partit des thèmes quand même. La série parle avant tout de super héros et tout ce que ça implique. Après c'est un anime japonais bon.

Et Earth-chan ? Avoue, elle est complètement kawai.

(quelques jours pour tout voir quand même, y'a des animes moins passionnants :p)
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9581
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Anime : Concrete Revolutio

Messagede Zêta Amrith le Mar 04 Avr 2017, 20:36

Dans le genre personnage pas du tout développé Earth-chan...
C'est d'autant plus dommage que bon, on aurait attendu que l'ersatz d'Astro fasse l'objet d'un peu plus de considération. Plutôt que le Jaguar, dont je n'ai globalement rien compris aux allégeances changeantes. Même chose avec le côté sombre de Kikko, dont j'attendais qu'il serve à quelque chose sauf qu'il n'a en réalité aucune utilité scénaristique une fois sa première manifestation venue. Mais bon, si l'on compte tout ce qui ne relève que du WTF là-dedans ça peut durer un moment.

Aer a écrit:Quelques jours pour tout voir quand même, y'a des animes moins passionnants :p

Ou j'étais pressé d'en finir une bonne fois pour toutes parce que Aikawa m'agace.
Probablement quelque chose entre les deux 8)

Précédente


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 5 invités