Anime/manga : One Punch Man

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19062
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Anime/manga : One Punch Man

Messagede Tetho le Mer 22 Mai 2019, 16:37

Au delà de ça la première série avait des personnages hauts en couleurs qui déclamaient leurs backstories inutilement alambiquées et vantaient les mérites et la puissance de leurs techniques spéciales comme si ils étaient dans une geste avant de se faire tous démonter par Saitama d'un seul coup. la monté en puissance shonenesque était la blague en soit et la façon dont Saitama les écrasait en était la chute, comme si le manga/la série disait au lecteur/spectateur "Arrêtez, ce n'est pas sérieux ces histoires, les limites de la puissance d'un personnage ne sont que celles que l'auteurs veut bien concéder". Le contraste entre ces personnages aux apparences travaillées qui se prennent trop au sérieux avec leurs postures cools et Saitama et son design ridicule, son détachement et la nature on ne peut plus banale de sa force était aussi un gag qui fonctionnait, du moins jusqu'à que la série finisse par se prendre au sérieux avec l'arrivée des pirates de l'espace et leur chef qui offre un combat épique et démesuré à Saitama, et avec au spectateur, malgré l'excuse du "tu n'y as même pas mis toute ta force" à postériori.

Ici rien de tout ça. Garô n'est pas à la hauteur de son potentiel, l'association des monstres envoie des monstres sans intérêt et le tournois est passé trop vite pour que la série puisse faire monter la puissance. Et c'est dommage, le tournois d'art martiaux est un poncif du genre avec lequel il y avait des choses à faire.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1180
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Anime/manga : One Punch Man

Messagede Rhyvia le Mer 22 Mai 2019, 18:04

Je suis parfaitement en désaccord avec Tetho et j'ai même pas regardé un seul épisode de la saison 2.

L'idée que One Punch Man serait intéressant parce qu'il se moque de ces trucs de combat débile n'a existé quand dans l'esprit d'une (grande) partie des spectateurs qui voulaient y voir ça, mais ce n'est pas le sujet de la série. Et oui, je me permet de l'affirmer sans nuance, parce que depuis on a aussi vu Mob Psycho 100, soit une histoire impossible à concevoir sans un amour réel pour ces fameux shônen débiles. Il y a moins de déconstruction du genre dans One Punch Man qu'il y en a dans World Trigger où on répète au personnage principal qu'il n'est pas assez bon pour l'emporter de lui-même quoi qu'il fasse et que même s’entraîner pour assez de combler cette lacune en plusieurs mois est de l'arrogance pure et que cette simple n'a pas été contredite une seule en bientôt 180 chapitres.

Le cœur de One Punch Man, c'est le décalage entre l'idée que Saitama se fait d'être un héros et la réalité de faire cette activité de héros. One Punch Man c'est l'histoire de ce type qui pensait avoir une vocation mais maintenant qu'il est passé de l'autre côté du miroir tout devient une corvée et le sujet de la série c'est qu'il s'ennuie. C'est qu'il a l'impression de faire quelque d'ingrat. La bataille contre Boros est impressionnante parce qu'elle est jouée du point de vue de Boros, rien de plus.

Ta lecture est mauvaise à partir du moment où elle interprété Saitama comme étant "détaché" de sa fonction de héros alors que la chute du premier épisode, c'était qu'il rêvait la nuit d'un adversaire à sa hauteur. Je pense pas non plus que One Punch Man a besoin d'excellence technique pour être pertinent, ce serait resté un webcomic amateur parmi tant d'autre si c'était le cas. Je suis à peu prêt à parier que cette saison 2 à la même problème que Planet With, des séries adaptés comme des high concept qui se suffisent à eux-même alors que ce sont de vrais récit qui tentent d'aller quelque part. La première saison était excellent parce que Natsume Shingo n'est pas qu'un technicien compétent, l'animation de One Punch Man avait plus de sens dans le contexte que hors contexte (comme Mob Psycho 100, d'ailleurs).

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9235
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Anime/manga : One Punch Man

Messagede Zêta Amrith le Mer 22 Mai 2019, 18:21

La storyline du tournoi c'est de la digression à la Canto Bight, quoi. Ca n'a pas de rapport avec ce que la saison prétend raconter - à commencer par montrer la perspective renversée de Garo, de toutes façons désamorcé puisqu'il se contente de distribuer les taloches au lieu d'être un vrai méchant. Il est vrai que la saison a ce côté décousu qu'on ne trouvait pas dans la première.

Rhyvia > Mob Psycho a réussi le cap de la seconde saison parce que son personnage en quête de banalité est moins inamovible que ne l'est Saitama, conduit par son objectif au détachement et à l'indifférence. Ces dimensions fournissent clé en main des séquences plus amusantes que ce que propose d'ordinaire l'anime japonais, mais elles sont aussi la bride qui étouffe chaque possibilité dramatique dans OPM.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19062
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Anime/manga : One Punch Man

Messagede Tetho le Mer 22 Mai 2019, 20:13

Rhyvia > Je ne suis pas d'accord avec cette lecture :lol:

Dans la diégèse de One Punch Man TOUT LE MONDE prend les histoires de héros et de monstre au sérieux. Ils ont tous leurs origin stories complexes, tragiques et sombres, tous des pouvoirs débiles et exagérés et ils se prennent tous la tête avec leurs histoires de classements, de puissances et de popularité. Comme les lecteurs de shônen mangas de baston, hein. À coté de ça, Saitama il s'en bat la race de tout ça, lui il veut juste faire ça pour s'amuser, il se ballade dans la rue, il voit un monstre, il le démonte. Mais il n'arrive pas à s'amuser car déjà il est trop puissant et fini ses combats en un coup, ce qui le frustre, comme le lecteur après tout ce build-up qui se dégonfle en une page, et de l'autre coté il y a les autres héros et leurs intriques politiques qui les fait s'affronter entre eux ainsi que l'association des héros et sa bureaucratie écrasante qui lui impose des quotas à la con tel le premier Jean-Claude Juncker venu.
Mais je suis d'accord avec toi au moins sur la lecture comme quoi le mec avait fuis le monde du travail parce que ça lui prenait trop la tête et retrouve la même chose dans son loisir en le professionnalisant.

Les autres personnages, à part peut-être Bang, ne comprennent pas Saitama parce qu'il ne joue pas au même jeu qu'eux. Voilà pourquoi ils ne croient pas à son histoire et pourquoi même Genos pense qu'il y a une autre source à la puissance de son maître que ce dernier même ignore.

Quand à l'idée que One Punch Man ne serait pas une parodie parce que One aime sincèrement le genre, c'est justement les mecs qui aiment le plus quelque chose qui s'en moquent le mieux. Compare Captain Biceps de Tébo, un mec qui a une vraie culture comics et aime les super-héros, à Kid Paddle, une BD sur le jeu vidéo dessinée par un type qui reconnait ne pas jouer. D'autant que c'est pas parce que le manga se moque de ces poncifs un peu éculés qu'il ne célèbre pas non plus les héros, surtout à travers ceux qu'il estime être les vrais héros de l'ombre, comme Saitama et Mumen Rider.
Au delà des héros qui sont des parodies de héros existant, je veux dire Saitama c'est Anpanman, c'est même ouvertement assumé dans le titre de la BD, le simple fait que la base même du manga est qu'il est le plus fort, poing à la ligne, fait du manga une parodie high concept. Il est la fin absolue des débats de kiçéleplufor, Son Gôku Ultra Instinct phase 3 contre Saitama ? Saitama ! Superman contre Saitama ? Saitama ! le Tengen-Toppa Gurren-Lagann contre Saitama ? Saitama ! Et à chaque fois en un coup de poing. Le seul débat du genre qui lui résiste c'est est-ce que Shiki peut tuer Saitama si ce dernier est invoqué sous forme de servant, parce que les type-mouteux sont les boss finaux de ce genre de débats sans fin.
De mon point de vue One Punch Man se construite à vue, arc par arc, sur ce qui a été déjà posé. Ça fonctionnait dans la première série parce que il y avait une vraie surenchère à chaque arc, des monstres toujours plus dangereux et des héros toujours plus forts. Et là la série supporte très mal de voir ses enjeux se réduire.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1180
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Anime/manga : One Punch Man

Messagede Rhyvia le Jeu 23 Mai 2019, 06:32

Cette lecture, c'est exactement la même que celle des types qui n'avaient jamais regardé de robots géants ont eu quand ils ont aimé Gurren Lagann. Alors bien sûr que la lecture est fonctionnelle puisqu'elle correspond au ton de la série, mais c'est aussi la plus superficielle.

Tout ce que tu racontes là fonctionne toujours parfaitement dans une logique d'enchantement/désenchantement des codes du manga de bagarre. Bien sûr qu'il y a une dimension parodique, mais c'est pas l'élément essentiel de One Punch Man au point de le contraindre à ne rien pouvoir être d'autre. Le fait que tout le monde pense qu'il y a une autre explication à la force de Saitama va complètement dans ce sens : ils sont encore dans une vision fantasmé du héros dans laquelle quelque chose d'aussi pragmatique n'a pas sa place. Ca fonctionne aussi pour l'arc Boros, où il devient pour quelqu'un l’engouement qu'il ne pourrait jamais atteindre. Parce qu'il a compris une vérité fondamentale qui échappe à tous les autres, soit qu'un entrainement intensif surpasse tout le reste. Ce qui est en soit aussi une exagération d'un poncif du shônen manga de bagarre, certainement même un des plus centraux possible. Alors que par exemple j'ai jamais vu personne trouver que les combats frustrants, même dans les premiers épisodes. Le reproche récurrent de One Punch Man c'est effectivement que c'est un gag unidimensionnel, la seule chose qui change c'est le moment auquel le public décroche.

Et en vrai t'es piégé dans ta propre critique quand tu viens dire que Saitama c'est le plus. Parce que je sais pas pour Shiki, mais je me souviens que seul un manieur de stand peut combattre un manieur de stand. Alors je suis sûr qu'on peut trouver un quelconque manieur de stand qui pourrait le battre sans avoir besoin d'être plus puissant que lui. Est-ce que la force physique pure de Saitama peut détruire un corps de trion ou arrêter une attaque de ki ? On en sait rien, ils ne jouent pas avec les même règles. Peut-être que les personnages de Dragon Ball n'ont toujours été que des petites frappes et que les planètes dans la diégèse de Dragon Ball sont juste plus fragile que la moyenne, peut-être que tous les autres peuvent aussi détruire la planète mais ont conscience que ça n'a aucun intérêt et se battent de manière à éviter de le faire, ce qui veut dire qu'ils ont non seulement une puissance potentiellement égale aux saiyen mais aussi une maîtrise supérieure. La vraie règle du jeu absolue, c'est la cohérence interne, pas la logique ni le réalisme. Saitama perturbe l'ordre intra-diégétique de One Punch Man, mais ça ne va pas jusqu'à nier le reste, à moins de justement vouloir jouer à "kiçéleplufor".

Du coup je maintient, c'est pas One Punch Man qui est limité par ce gag, c'est votre lecture de ce que la série peut raconter.

Le cas de Shiki est différent en fait. Au-delà du fait que le Nasuverse est conçu sur des bases très compatible avec le jeu de rôle (les servants de Fate ont d'ailleurs de stats) et que l'ambiance très chû2 se prête vraiment bien à ce genre de délire (d'où l'existence de Melty Blood ou Golden Reverie, parce que c'est juste trop approprié), Shiki est un personnage parfaitement équilibré entre son pouvoir surpuissant, sa condition de lycéens complètement banal et le sang des Nanaya. Le trois se balance parfaitement et tous les autres cas de figure sont moins bons : il ne serait pas assez compétent pour tirer profit de ses yeux s'il n'était pas un Nanaya, ses origines de tueurs de démons ne sont pas suffisantes pour justifier qu'il puisse tuer les abomination millénaires qu'ils doit affronter et il serait juste trop puissant pour être intéressant s'il n'était pas un lycéen banal. Le personnage est conçu pour qu'on puisse se poser la question "mais, est-ce qu'il peut vraiment battre Chaos/Roa/Warachia ?" et ça fonctionne juste beaucoup trop bien
C'est pour ça que Tsukihime c'est bien alors que Fate à cette blondasse débile de Gilgamesh qui peut sortir une épée de son slip pour détruire des mondes s'il a envie.

Précédente


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités