Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9146
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Zêta Amrith le Jeu 22 Déc 2016, 20:42

Gundam IBO est un chef-d'oeuvre à côté de Kuromokuro.

guwange
Apprenti Kirin
 
Messages: 1448
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede guwange le Jeu 22 Déc 2016, 20:51

Je n'ai vu que le premier épisode de gundam ibo saison 1 et en effet, il y avait un petit parfum de Dougram assez plaisant. Vu le soin apporté habituellement sur Gundam, on se dit que remettre au manette un Imagawa avec du budget derrière, ça devrait grave bien le faire.

Avatar de l’utilisateur
Sch@dows
Emperor of Schumiland
 
Messages: 12675
Inscription: Mer 11 Avr 2007, 12:12

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Sch@dows le Mer 28 Déc 2016, 01:52

Sch@dows a écrit:... et la fin d'épisode me fait enfin attendre la semaine prochaine avec impatience ... chose qui n'était plus arrivé depuis un moment avec cette série -__-'
Et évidement, il ne fallait pas avoir trop d'espoir.

Déjà que de raconter tout ça dans un flashback n'aidait pas a rendre tout ça epic, j'ai surtout trouvé ça brouillon en fait. Snif.
Image

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18943
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Tetho le Dim 15 Jan 2017, 20:07

Image

GUNDAM. EN. 2017.

Comment en est-on arrivé là ?
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9146
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Zêta Amrith le Dim 15 Jan 2017, 21:28

Toujours plus logique que les dialogues de Tomino.
Sinon l'épisode était un gros deathflag sur la tête du gentleman polygame.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18943
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Tetho le Mar 17 Jan 2017, 00:18

Tomino avait au moins l'excuse d'être un homme, qui plus est un japonais, quand il en était à résumer la Femme à son utérus. Mais voir une femme écrire cash que faire des bébés est la façon qu'ont les femmes d'assujettir les hommes, ho boy....
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9146
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Zêta Amrith le Mar 17 Jan 2017, 00:35

C'est pourtant ce que me disaient la moitié des femmes de paysans corses dans mon enfance. Et c'est sans doute une pensée encore très répandue dans les milieux les plus populaires, milieux correspondant à ceux que fréquentait Altra avant de rejoindre Tekkadan. Même si tout ça n'a probablement, sous le clavier pas futé d'Okada, pas d'autre signification que le fan-service bas de gamme et/ou une tentative d'humour alambiquée qui tombe à plat, c'est indirectement plutôt réaliste si l'on tient compte du contexte qui est celui de personnages archi-simples dont l'idéal est de cultiver leur ferme.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18943
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Tetho le Mar 17 Jan 2017, 00:53

J'ai plutôt l'impression que le but est de créer un contraste entre les ingénues Atra et Kudelia et de l'autre Naze et *wiki check* Amida, couple adulte et expérimenté où l'homme sait prendre soin de toutes ses femmes malgré une préférence ouverte pour sa favorite et qui se réjouit d'en voir certaines quitter le nid (bon il passe aussi pour un bon pédo en règle quand il dit qu'il leur fait tous les bébés du monde (donc sans s'en servir pour se les approprier) mais qu'ils les considère aussi comme ses filles).
Mais la scène en tant que telle tombe vraiment comme un cheveux dans la soupe.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Sch@dows
Emperor of Schumiland
 
Messages: 12675
Inscription: Mer 11 Avr 2007, 12:12

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Sch@dows le Sam 25 Mar 2017, 17:04

Bon du coup j'ai lâcher après le Mobil Armor.
Est ce que la fin de la seconde saison sauve la série ?
Image

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9146
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Zêta Amrith le Sam 25 Mar 2017, 18:17

Non, mais on comprend qu'Okada voulait que la première moitié soit consacrée à l'ascension de Tekkadan et la seconde à celle de McGillis, avec pour liant entre les deux l'aspect "revanche de classe". Hélas le seul effet de miroir n'a pas grand intérêt en l'occurrence ; il eut été plus judicieux de montrer les deux agir de manière complètement distincte (l'un de façon scrupuleuse, l'autre sans foi ni loi), mais ils se ressemblent justement beaucoup trop pour que cela génère une quelconque intensité dramatique.

Après, c'est absolument pas plus mauvais que la S2 de Gundam 00 ou le dernier tiers de AGE.
C'est juste le niveau ordinaire de Gundam. Avec même plus de bonnes idées que la moyenne, mais jamais exploitées correctement de sorte qu'on ne s'en rend même pas compte.

Avatar de l’utilisateur
Sch@dows
Emperor of Schumiland
 
Messages: 12675
Inscription: Mer 11 Avr 2007, 12:12

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Sch@dows le Sam 25 Mar 2017, 18:53

Zêta Amrith a écrit:Après, c'est absolument pas plus mauvais que la S2 de Gundam 00
Bon aller, ça devrait au moins être divertissant.
Merci.
Image

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18943
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Tetho le Sam 25 Mar 2017, 20:02

C'est (trè) vite dit. Mais il y a un plot twist vraiment bien joué par contre que je n'ai pas vu venir, pas comme ça. Et le 4e OP est de loin le plus cool du lot avec ses grobot obariesques à souhait et ses enchainement de plans de réacteurs et de fusil qu'on recharge. Ça c'est un générique de série de robot. Je le regarde au moins trois fois chaque semaine.


La seconde série, à quelques spasmes près, aura été celle de l'ennui le plus total pour moi. Les luttes de pouvoir interne à Gjallahorn et aux yakuza cannellonis sont inintéressantes au possible, il se passe des trucs, plein de trucs, mais rien d'intéressant. Et le Tekkadan est baladé au milieu, spectateur de leur propre série tirés par un Orga soudainement aveuglé par ce titre de Roi de Mars (au moins la série a la présence d'esprit d'avoir la moitié des personnages qui le lui font remarquer). La série pose des idées, moins que la première série, et n'en fait rien. Dans le fond son récit est terminé depuis la fin de la première série, cette seconde moitié n'est que du remplissage pour s'accommoder du format imposé par Sunrise et Bandai.
Un des aspect intéressant de McGillis dans la première série était son statu d'aristocrate conscient de la décadence du système social et qui cherchait à le réformer de l'intérieur pour l'adapter à son époque avant qu'il ne soit trop tard, en opposition avec l'ascension sociale des moins que rien de Tekkadan. Et là en un flashback particulièrement nul la série en fait un parvenu qui n'avait dès le début pour objectif que de détruire l'aristocratie de l'intérieur pour se venger de son enfance terrible. Au secours.
Et si Iok prend la place de méchant débile il est en réalité juste un crétin congénital sans la flamboyance toute tominéenne d'une Carta Issue.

Alors ouais c'est pas pire que Gundam 00 S2, mais c'est comme dire "c'est pas pire que L'Attaque des Clones". Quand t'en à tirer ce genre de comparaison t'as tellement nivelé par le bas que dans le fond ça n'a plus beaucoup de sens.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9146
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Zêta Amrith le Sam 25 Mar 2017, 21:38

IBO excède très largement Seed, 00 et AGE en idées neuves et intéressantes mais ne fabrique rien avec. La fusion interdite homme-Mobile Suit, les épaves des Mobile Armors éparpillées dans le système solaire étaient des sujets prometteurs qui méritaient plus que de finir en anecdotes. Faire d'un binôme le héros du show était déjà en soi novateur ; pousser le concept de complémentarité jusqu'à faire de Mika un paralytique au fur et à mesure qu'il pilote le monstre que lui confie Orga était une idée plus forte à elle seule que les 24 derniers épisodes de Gundam 00 réunis. Et pourtant la série ne construira rien avec ça. Elle ne montrera pas les aspects sombres de cette relation d'interdépendance. Ecrite à la muh animuh japonais, elle considère qu'il suffit de poser le concept sur la table et ça y est c'est terminé. Ne reste à l'écran que le squelette des personnages, qui ont surtout pour eux d'être bien moins antipathiques que la moyenne Gundam. Si quelque chose camoufle le delirium des plans de McGillis depuis deux mois, c'est ça.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9146
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Zêta Amrith le Dim 02 Avr 2017, 15:39

Mobile Suit Gundam Iron Blood Orphans FIN (Spoilers)

L'anime se conclue dans un murmure.
On met un terme à l'action là où elle a commencé.

Mention spéciale pour le bruitage de la queue du Barbatos LR qu'ils ont sorti pour le dernier épisode, un super effet qui donne une vie sauvage au robot. De l'importance de ce genre de choses en anibot.

Difficile de ne pas détecter une dose de lâcheté dans le procédé utilisé : les protagonistes y meurent mais leur idéal est progressivement accompli par leurs adversaires, dont Rustal qui n'avait jamais été présenté comme un réformiste. Comme si l'on avait absolument voulu que la série s'achève sur une note optimiste que ne permettait pas le sort décidé pour les personnages. Et si cela n'a rien d'incohérent en soi (c'est bien d'éviter le manichéisme) on a quand même un peu l'impression d'un script qui veut capter à la fois le beurre et l'argent du beurre à moindre frais.

Pour le reste, la seconde partie aura démontré qu'il est temps que Gundam passe au format deux cours, et que les signaux crypto-marxistes des premiers épisodes étaient purement fortuits, instinct et accident étant en réalité les fins mots de la philosophie politique de l'anime. En-dehors du Barbatos Lupus Rex dont rien que le nom est le truc le plus cool de l'histoire de la franchise, la deuxième moitié (plus gundamesque que la première) n'aura fait que jeter la confusion sur l'objectif symbolique de la série, troquant le pitch hyper-simple, gurren-lagannien et donc plus efficace dramatiquement d'une bande de gamins esclaves cherchant à s'élever pour survivre, contre un coup d'Etat interne à Gjallahorn qui mènera Tekkadan à son auto-extermination. Le sens général du récit demeurera ainsi plus qu'abscons, à supposer qu'il existât. Encore une fois, rien de profondément illogique là-dedans, mais le caractère bricolé du développement couplé au fait que les protagonistes s'en seraient probablement mieux sortis sans s'associer à cette branque de McGillis (qui n'avait aucun plan à part muh Bael) confère un aspect assez arbitraire au déroulé narratif de IBO. Les bonnes idées esquissées durant l'anime, de la fusion tabou des hommes et des Gundam Frames en passant par les vestiges de Mobile Armors, les yakuzas de l'espace ou Tekkadan qui fait équipe avec le méchant en fin de compte, n'auront jamais réellement dépassé le stade de fait allusif ou rebondissement opportuniste tandis que les trucs lourdauds, tominéens et sans intérêt du genre l'Ordre des 7 Etoiles ont monopolisé la parole.

Quant à la relation entre Mikazuki et Orga, elle aura surtout été l'ombre de ce qu'elle aurait pu être, constamment ramenée au même flashback sans plus de substance. C'est d'autant plus dommage qu'il est difficile de ne pas apprécier les deux protagonistes pris isolément. Mikazuki en particulier, héros sans cause, plus enfantin que désincarné, qui n'était absolument pas le clone de l'insipide Setsuna comme certains ont voulu le faire croire. Sa dégradation physique au contact prolongé de sa machine est un autre point très intéressant de l'anime qui n'a pas fait l'objet du sérieux qu'il méritait, Okada et Sunrise s'étant contentés de produire trois ou quatre images cool autour et puis fin.

Gundam continue de décevoir à chaque nouvel opus et IBO ne fait pas exception. Mais celui-ci sous le mélodrame surfait aura au moins essayé de sortir quelques fois de l'ornière de Bandai, que ce soit en choisissant un binôme comme MC, en mettant les robots en arrière-plan durant les deux premiers cours, en abandonnant les délires sur l'évolution au profit de choses plus réelles, en abattant ses persos dans la rue plutôt qu'au combat... Il n'a pas complètement volé la sympathie qu'il inspire en-dehors de /m/. Encore faut-il ne pas être très regardant sur la question du sens, largement délaissée en seconde "saison" au profit du ça se passe ainsi c'est tout.
Dernière édition par Zêta Amrith le Dim 02 Avr 2017, 16:16, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
hebiko
Apprenti Kirin
 
Messages: 1066
Inscription: Ven 06 Jan 2012, 20:18

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede hebiko le Dim 02 Avr 2017, 16:15

J'ai été plutôt satisfait par la fin et à partir du moment où
[Montrer] Spoiler
les armes interdites sont utilisées. Je veux dire Mikazuki ne meurt même pas parce qu'il rencontre plus fort que lui mais de manière très lâche. Tout comme 90% des morts de personnages principaux en faite. C'est assez rare (ou en tout cas je n'ai pas souvenir de cas similaires).

Je trouve la deuxième saison bien plus divertissante en tout cas, surtout les 12/13 derniers épisodes que j'ai marathoné (ce rythme de visionnage peut jouer, je trouvais la série moins bien en visionnage hebdo).

Alors, déception? Pour ma part je dirais que non. qu'est-ce qu'on a eu en série TV Gundam depuis dix ans: 00, AGE et G-Reco (en série serieuse, exit les Build Fighter). En dehors de la saison 1 de 00, je pense que je préférerai me remater IBO à AGE et évidemment à Reconguista. On est donc plutôt sur une remontée en terme de qualité.

J'espère que la série rencontrera un succès pour que les prochains univers alternatif servent à nouveau de laboratoire de test au lieu de donner la même soupe.
Image

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18943
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Tetho le Lun 03 Avr 2017, 02:58

Je ne vais pas dire que je suis déçu vu ce que je pensais déjà de la série, mais quand même... Au final, qu'à raconté la série dans son ensemble ? C'est quoi son récit passé cette vague histoire de camaraderie à la fie, à la mort, façon "un pour tous et tous pour un" ? J'aimerais bien croire que c'est l'histoire de comment les puissants réduisent au silence les faibles qui font montre d'un peu d'ambition, mais en réalité durant la seconde partie Tekkadan n'avait pas vraiment d'ambition.
Parce que après avoir été trimbalé par les affaires des autres pendant sa seconde partie les héros ne sont vaincus que parce que leur adversaire a d'un coup un stock illimité d'arme de destruction massive interdite qu'il utilise comme si c'était des armes conventionnelles. Et là d'un coup on découvre que Rustal avait en réalité depuis le début le même objectif que McGillis, but dont Tekkadan n'avait rien à battre passé la promesse bidon de devenir les rois de Mars, et qu'il donne son indépendance à Mars et ferme les yeux sur l'existence de survivants, dont personne n'a rien à battre vu que "l'exemple" Tekkadan a été oublié, parce qu'en fait c'est un type bien. Même si pour y arriver il n'a pas hésité à coincer les Turbines pour trafic d'armes de destruction massive et a fait tirer sur les civiles qui ont fuis leur vaisseau. J'imagine que ça aussi c'est ne pas être manichéen.
On a même le droit au refrain "si nous avions pu nous comprendre à temps...".

Ha et malgré le fait que la série n'ait pas de newtype ou assimilé, à la fin tout le monde se découvre la capacité de sentir les morts des autres même à des kilomètres de là.

Le reste de la série n'est qu'une suite de thématiques plus ou moins intéressantes posées sur la table mais jamais mise au centre des enjeux. Comme si l'équipe avait eu des idées mais jamais la volonté de les développer et les amener à maturité.
Au moins la première série avait pour elle de raconter quelque chose, même si ça n'était pas forcément intéressant, et d'avoir su être véritablement divertissante dans son dernier tiers. La seconde série, elle, ressemble à un long rappel où personne ne sait ce qu'il faut faire des personnages une fois leur but atteint. (et encore, Kudelia était devenu l'égérie d'une révolution qui n'a pas eu lieu et se contentait de gérer les exportations de semi-métaux au lieu de continuer son combat politique pour Mars)

J'ai plus de sympathie pour AGE, série hautement défaillante mais qui au moins c'était donné un motif fort, explorer le thème de la paternité dans Gundam, et le traite correctement du début à la fin. Et ce malgré les plans pourris d'Izelcant et Flit qui réalise à 5 minutes de la fin que les végétariens aussi sont des êtres humains et que les génocider c'est pas bien en fait.


Reste l'aspect mécanique, qui bien que mis en retrait (ce qui n'est pas un mal, éviter les escarmouches hebdomadaires sans conséquences dont Gundam est familier permet aussi de rendre chaque bataille plus significative) était vraiment soigné. La redéfinition du style d'animation de la franchise initié sous AGE par des mecs comme Kim, O'Bari ou Oda arrive ici à une vraie maturité, notamment à travers le Barbatos Lupus, ses formes agressives et ses mouvement bestiaux. Le dernier générique était vraiment supra cool pour ça.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9146
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Zêta Amrith le Lun 03 Avr 2017, 13:35

Ouais enfin l'arc (deux fois plus long) de Kio dans AGE n'était pas tellement plus glorieux.
Suis surtout épaté par la facilité insultante de l'épilogue de IBO - tout se règle comme par enchantement off-screen, because Rustal n'était pas si méchant en fin de compte, comme pour dire que le combat de Tekkadan aura servi à quelque chose. A la rigueur, j'aurais préféré une fin franchement nihiliste et assumée dans laquelle l'anime aurait conclu "Comme Icare ils se sont brûlés puis écrasés au sol" que cette espèce de simagrée où en fait le monde s'améliore juste parce qu'ils meurent. Mais je crois que la série ne pouvait que sauter le requin au moment où Tekkadan s'est associé à McGillis dont la plot-line absurde et improvisée par Okada (Si je vole le Bael tout le monde se prosternera) a tiré toute la série vers le bas jusqu'à la fin. Au final, Tekkadan disparaît parce qu'ils ont pris le parti du plus gros débile de la galaxie mais l'épilogue a le toupet de nous faire croire que c'était un combat constructif pour Mars.

Avatar de l’utilisateur
hebiko
Apprenti Kirin
 
Messages: 1066
Inscription: Ven 06 Jan 2012, 20:18

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede hebiko le Lun 03 Avr 2017, 14:15

Je me demande si la série n'aurait pas bénéficié d'une troisième saison contre Rustal, avec les restes de Tekkadan en mode "Guerilla".
Ou effectivement tout simplement montrer que parfois, avoir une arme très puissante et de l'ambition ne suffit pas pour changer le monde.
Image

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18943
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Tetho le Lun 03 Avr 2017, 19:14

Le truc c'est qu'en soit Tekkadan n'avait pas pour ambition de changer le monde. Orga dit "je voulais juste un endroit où vous n'auriez pas à vous battre", mais là tu ne comprends pas pourquoi il n'a pas démilitarisé l'organisation entre les deux séries, quand ils ont commencé à avoir des fermes et gérer l'exploitations des mines.
Pour moi la série bascule quand il accepte cette offre incompréhensible de devenir roi de Mars sans réel objectif politique derrière. Il n'accepte pas tant parce que ça permettra à Kudelia d'avancer dans son travail de relever Mars et tout, non juste parce que ça a l'air cool. Et il s'y accroche alors que tout le monde lui dit que c'est débile.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9146
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Zêta Amrith le Lun 03 Avr 2017, 19:58

Tetho a écrit:Et Orga s'y accroche alors que tout le monde lui dit que c'est débile.

J'ai plutôt l'impression qu'il a eu envie d'abandonner quinze fois mais qu'à tous les coups ils se précipitaient vers lui pour lui dire "Mais non Orga, c'est grâce à toi tout ça, c'est génial on te suit". Surtout depuis la mort du gros Biscuit, qui était le seul personnage à parfois douter de toute cette connerie.

Mais à la rigueur, c'aurait pu être bien. De montrer comment ils ont tout foiré. Sauf qu'Okada n'assume pas et dans son épilogue refuse de dire que Tekkadan se sont plantés. On nous prie juste de croire qu'ils ont fait avancer le shmilblick sans jamais préciser en quoi.

Avatar de l’utilisateur
Natth
Soul of Chogokin
 
Messages: 1501
Inscription: Mer 24 Mar 2010, 21:56

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Natth le Mar 04 Avr 2017, 03:46

Je me suis demandée si les actes de Rustal présentés dans l'épilogue n'étaient pas nécessaires pour que Gjallarhorn continue à exister. L'organisation semblait déjà dans un état pitoyable à la fin de la première partie. Leur situation s'était améliorée dans la seconde saison, mais est-ce qu'ils auraient survécu au prochain adversaire s'ils n'avaient pas lâché du lest ? La lutte contre Tekkadan et McGillis avait déjà eu de lourdes conséquences, comment ce serait passé un combat contre un adversaire plus puissant et disposant de plus de soutiens ? Réduire leur sphère d'influence est peut-être la meilleure façon de perdurer en évitant de paraître trop dangereux. J'ai d'ailleurs pensé que l'usage d'armes interdites pourrait leur causer de gros problèmes, mais leur attitude après cette guerre a pu limiter les conséquences.
[Montrer] Spoiler
Rien qu'en voyant la vitesse à laquelle Mars se développe quand Gjallarhorn se retire, on sent que cette organisation a plutôt été un boulet qui aurait été viré tôt ou tard. Rustal peut bien protéger les débris humains si cela lui donne une bonne image et lui permet de continuer ses affaires. Mais c'est Kudelia qui raconte l'épilogue, les propos tenus sont donc logiques.

Au passage, la mort de Iok fut une joie personnelle. Je n'avais pas vu un personnage à la fois aussi ridicule, stupide et malfaisant sans même s'en rendre compte depuis longtemps.

Avatar de l’utilisateur
Darkge999
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2372
Inscription: Lun 11 Mar 2013, 16:00

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Darkge999 le Jeu 27 Avr 2017, 14:46

Visionnage achever sans aucune motivation... Autant j'ai aimer l'animation 2D des méchas et qui fut ma principale raison de "m'imposer" la série jusqu'au bout, autant le reste, fut pénible à quelques détails près. J'ai eu une grande impression d'improvisation totale durant toute la série comme si les personnes s'en chargeant ne savaient pas où elles allaient... Tellement, que j'ai pas envie de m’attarder sur tout ce qui n'allait pas...
Un gros gâchis à mes yeux alors qu'il y avait un certain potentiel...

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9146
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Zêta Amrith le Jeu 27 Avr 2017, 22:16

Apparemment, en sus de leurs compétences toutes relatives, le producteur et la scénariste étaient en désaccord sur tout. Ce qui a systématiquement conduit à trancher la poire au milieu et tué dans l'oeuf l'éventualité d'un sens général du récit au fur et à mesure que la seconde moitié de la série avançait.

Avatar de l’utilisateur
Darkge999
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2372
Inscription: Lun 11 Mar 2013, 16:00

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Darkge999 le Ven 28 Avr 2017, 15:12

Si c'est ça, c'est vraiment de l'idiotie et de la lâcheté artistique... Autant parfois, il vaut mieux un bon compromis que de foncer stupidement sur un mur, autant il faut aussi savoir imposer son point de vue lorsqu'on est sûr que c'est le mieux à faire, quitte à devoir se battre pour lui...

Avatar de l’utilisateur
Deluxe
Pitit LEGO
 
Messages: 344
Inscription: Jeu 21 Sep 2017, 08:49

Re: Kakumeiki Gundam : Les orphelins au sang d'acier

Messagede Deluxe le Lun 07 Jan 2019, 01:13



Les informations sur le format ne sont pas très claires, apparemment ce sera un ONA du genre de Thunderbolt.
Tatsuyuki Nagai est crédité à la réalisation, en revanche pas de trace de Mari Okada, on se demande pourquoi.

PrécédenteSuivante


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 3 invités