Koe no Katachi/A Silent Voice

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2738
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Koe no Katachi/A Silent Voice

Messagede chevkraken le Dim 11 Oct 2015, 16:48

C'est fou, je me renseignais justement hier sur le film pour savoir si il y avait des nouvelles (même si j'avais peur d'exagération, j'aurais bien vu Shaft qui avec leur ingéniosité aurait put bien rendre certaine situation où il n'y a pas de Parole)
Mais Kyoani, c'est encore mieux, c'est un des studio les plus apte à adapter le titre (Hal Maker aurait put être cool aussi, j'aurais bien vu le titre avec Junichi Sato à la réalisation)

Tetho a écrit:Ha, il y a peut-être donc moyen de sauver ce qui est sauvable dans l'histoire. Mais du coup j'imagine que ça sera Yoshida à l'adaptation, ça c'est pas gégé.

Ouais, enfin, Si il y a un truc que Yoshida sait faire c'est écrire des personnages. les titres où elle excelle le plus c'est des intrigues simples reposant sur de très bons personnages.

Et même à l'écriture, vu à quel point elle a amélioré Kimi no Iru machi(qui est passé de daubesque à pas mal) ou soigné l'adaptation de saiunkoku monogatari, elle reste très doué pour faire un travail d'adaptation.

C'est avec Michiko Yokote ma scénariste favorite de l'animation jap. (ce qui explique surement pourquoi j'ai autant accroché à l'intrigue de saint seiy Omega 1 vu que les 2 ont bossé dessus)

Après oui, elle n'est pas specialisé dans les intrigues complexe mais justement a Silent voice n'est pas une intrigue complexe
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19275
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Koe no Katachi/A Silent Voice

Messagede Tetho le Dim 11 Oct 2015, 23:46

Je ne sais pas si Yoshida saura prendre les décisions radicales que demanderaient l'adaptation d'un manga de 7 volumes en un film de 90-120 minutes. Dans ma tête j'espérais secrètement Okada à l'adaptation, elle aurait été tellement dans son élément avec ces ados qui pètent un cable pour une raison ou une autre.


Mais en soit c'est une très bonne nouvelle. Une très bonne nouvelle que ce manga soit adapté en film d'animation high profile plutôt qu'en film live et avec peut-être une série de 13 épisodes un peu cheap.
Une très bonne nouvelle aussi que Kyoani et Yamada sortent deleur zone de confort et produisent quelque chose d'un peu différent des comédies scolaires feel-good pour otakus qui les caractérisent.
(et puis c'est quand même plus réjouissant que Takemoto qui gâche son temps et son talent sur Free - les origines)
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2738
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Koe no Katachi/A Silent Voice

Messagede chevkraken le Lun 12 Oct 2015, 17:37

Je ne sais pas si Yoshida saura prendre les décisions radicales que demanderaient l'adaptation d'un manga de 7 volumes en un film de 90-120 minutes

Elle a sut les prendre sur kimi no iru machi et sur les film Bouddha. il est aussi possible que le film soit un épilogue au manga qui a une fin un peu abrupte.

Okada, elle a tout de même réussi quelques adaptation (Hourou Musuko) et Hanasaku iroha était pas trop mal écrit (Anohana aussi d'ailleurs, un peu trop forcé mais pas une cata)

Mais, elle est aussi capable du pire et elle a en effet a trop forcer les réaction et Koe no Katachi ne mérite pas ça.
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Merlin
Modo : Enchanteur de pacotille
 
Messages: 19634
Inscription: Mar 13 Mar 2007, 22:27
Localisation: Mon lit

Re: Koe no Katachi/A Silent Voice

Messagede Merlin le Lun 19 Oct 2015, 20:20

Je préviens. Chut sur le manga.

(Quand même énorme d'aller lire les scans d'un manga en seulement 7 tomes qui sort en France...)

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2738
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Koe no Katachi/A Silent Voice

Messagede chevkraken le Mar 20 Oct 2015, 01:18

j'ai lu les scan avant que le manga soit annoncé en france.(et puis, j'achètes les tome FR en plus)

C'est un titre vraiment à part qui a su se faire repérer (d'ailleurs il a réussi à être dans les 50 manga les plus vendu au japon en 2014 et si je me trompe, il a fait parler de lui lors de sa sortie FR)
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19275
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Koe no Katachi/A Silent Voice

Messagede Tetho le Ven 15 Jan 2016, 17:35

Vol.6 :

Image


Je crois que si il ne resterait pas qu'un volume je ragequiterais.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19275
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Koe no Katachi/A Silent Voice

Messagede Tetho le Ven 08 Avr 2016, 11:42



Nishiya au charadesign donc.
Sortie le 17 septembre.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2738
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Koe no Katachi/A Silent Voice

Messagede chevkraken le Ven 08 Avr 2016, 11:46

vraiment superbe, kyoani sont vraiment des dieux niveau animation. Entre ça et Sound Euphonium, je trouve que le Studio a de meilleurs projets dernièrerment
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19275
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Koe no Katachi/A Silent Voice

Messagede Tetho le Lun 22 Aoû 2016, 23:26








Et je me rend compte que je n'ai pas daigné parler du dernier volume. Ben c'était nul à chier. Voila, c'est fait.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

guwange
Apprenti Kirin
 
Messages: 1491
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Koe no Katachi/A Silent Voice

Messagede guwange le Jeu 25 Mai 2017, 03:17

J'en avais à peine parlé dans le topic de Shinkai.
J'ai vu cette semaine le film animé et dans le même genre, optez plutôt pour Anthem of the heart et aussi la série tv Your lie in April.
Pour a silent voice, j'ai ressenti aussitôt que l'on sautait les étapes trop rapidement. Je suis convaincu même sans l'avoir lu que dans le manga, on doit mieux ressentir la persécution lors toute la période de l'école primaire.
Et cela vaut aussi pour plein d'autres passages...
D'habitude dans ce genre de films animés que j'ai vu pour le moment, j'applaudissais la justesse de ton et de comportement des personnages...
Hors dans a silent voice, en + de persos clichés on a en deuxième lame des réactions trop théâtrales des protagonistes, et vas-y que je m'excuse en m'agenouillant, et vas-y que je perds mon self contrôle à la moindre occasion...
Non pas que je vais râler à chaque fois que je vois ce genre de scène dans un anime, au contraire quand c'est fait dans le bon timing, ça peut passer crème.
Mais ici, c'est juste de l'accumulation.
Je peux paraitre dur mais hormis ce que j'ai relevé, j'ai apprécié le visionnage de ce film animé...
Niveau animation, par rapport à la réputation de Kyoani dont on loue les louanges partout, je trouve que ça manque de gestuels dans le quotidien. Le soucis du détail dans les moindres tâches insignifiantes comme dans les Ghibli, ici y a rien de tout cela, biensûr ça bouge mais rien de bien marquant.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9408
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Koe no Katachi/A Silent Voice

Messagede Zêta Amrith le Mer 21 Juin 2017, 21:28

L'ennui fondamental du film A Silent Voice, c'est que de prime abord il fonctionne. Il vainc sans péril, au moyen d'un harcèlement émotionnel quasi-permanent que n'aurait pas renié un Jun Maeda. Il nous envoie continuellement pleurs, détresses, culpabilités, enrubanne son paquet de jolies lycéennes de visual novel puis le surplombe de l’ombre funeste du suicide adolescent pour mieux nous arracher les larmes à peu de frais. Et accablé par le gaz lacrymal, on en oublierait presque qu'il nous embarque, après un premier tiers relativement réussi, vers tout autre chose ; lorsque l'on croit enfin à ses nobles intentions d'aborder le sujet peu courant du handicap, c'est pour rempiler juste derrière avec les difficultés psychologiques de tierces personnages, sans aucun ordre des priorités - ou de gravité - apparent, seulement pour le plaisir d'en rajouter. Version animée oblige, il faut en plus endurer sans craquer la voix suppliante de l’héroïne sourde se traînant aux pieds de ses bourreaux. Alors avec de tels procédés, oui le film fonctionne. Trop. Sans pudeur. Un peu comme un bazooka dirigé contre une coccinelle ou le mensuel Playboy dans les mains d’un collégien, il ne peut pas faire autrement. Malgré cent digressions inutiles sur Truc ou Machin qui ne sont même pas le sujet du film mais qu'untel réclame au C92, malgré des tirades, des comportements à dire le moins plutôt nébuleux, il fonctionne. Parce que des choses justes se glissent entre les croches de son concerto pour violons, parce qu'il annihile toute faculté de réflexion comme un revolver placé sous le menton, il fonctionne. Mais dénué de la plus élémentaire réserve, incapable d'insinuer sans tout montrer tel le dernier des pornos allemands, il finit par rebuter, et même fâcher, une fois dissipée la mescaline. Et réalisé qu'en fin de compte, A Silent Voice ne traite son (prétendu) objet que comme un élément parmi d'autres, le perdant même de vue en cours de route pour faire d'Ishida le reflet d'une partie de son lectorat/public plutôt que le lien vers le monde du handicap que l'on nous promettait.

La seule réussite fair-play du métrage est la jolie réalisation de Naoko Yamada, dont Ryousuke Takahashi disait qu'elle construisait tous ses plans à partir du positionnement des jambes - analyse qui se confirme de nouveau ici. D’une attention toute féminine aux détails – mention aux séquences réalisées en langage des signes – sa mise en scène soignée est le diadème d'un film autrement synthétisable d’un mot : trop.

Une pensée pour les Who, utilisés là pour servir de bande-son à un long-métrage à l'antipode de la culture mods. Preuve inconsciente qu'il a du mal à s'en tenir à ce qu'il prétend être dans son séduisant synopsis.

Avatar de l’utilisateur
ChaosLink
Pilote de Bebop
 
Messages: 236
Inscription: Ven 23 Déc 2011, 19:13

Re: Koe no Katachi/A Silent Voice

Messagede ChaosLink le Mer 06 Sep 2017, 23:28

Bon, enfin vu le film après tout ce temps, et le bilan que j'en tire, c'est que c'est exactement ce à quoi je m'attendais. Un film au graphisme et à la réalisation impeccable, mais dont l'histoire tire-larme ennuie plus qu'elle ne passionne. Le film a tout les défauts du manga, même s'il réussit fondamentalement mieux que ce dernier, puisque réduit à 2h contre sept tomes du manga qui avait beaucoup trop tendance à s'étendre. Le premier quart d'heure, sans aucune introspection et qui faisait plus comprendre par l'image que les dialogues, est une réussite franche et ne serais-ce que pour ça, il vaut le coup. Il réitère l'exploit deux/trois fois durant le reste, mais guère plus. Le film a aussi le bon goût d'enlever les passages les plus ratés du manga, tel que le passé de Shoko avec son père. Et l'adaptation à l'écran du langage des signes est parfaitement dosé et mis en scène, rien à redire là-dessus.

Je ne regrettes clairement pas de l'avoir vu, même si je ne le regarderais probablement jamais à nouveau. Mais si je devais garder quelque chose entre le manga et le film, je garderais le film.
"Alcohol is humanity's friend. Can I abandon a friend ?" ~ Yang Wen-Li

"l'AEUG est le plus grand club de partouze gay de l'otakusphère mondiale" ~ Mellorine

Précédente


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités