Le studio MAPPA.

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

guwange
Apprenti Kirin
 
Messages: 1123
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Le studio MAPPA.

Messagede guwange le Mar 21 Oct 2014, 19:40

Parlons du studio Mappa, studio de Masao Maruyama dont on peut espérer une trajectoire intéressante.
Les projets en cours comme Garo, Shingeki no bahamut ou à venir comme le prochain film de Sunao Katabuchi sont pleins de promesse.

Dernièrement, Maruyama a dit cela :


" The studio is working on a mysterious untitled show due in spring 2015 that is based on an old property."

Spéculons un peu sur ce prochain titre. 8)
Dernière édition par guwange le Jeu 31 Mar 2016, 02:07, édité 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
Moog
Pitit LEGO
 
Messages: 277
Inscription: Mar 26 Jan 2010, 19:08

Re: Le studio MAPPA.

Messagede Moog le Mer 22 Oct 2014, 00:16

Merci pour l'interview et bonne chance à ce studio !
Efforçons-­nous d'être des stylistes excellents plutôt que des collectionneurs de termes rares.

Avatar de l’utilisateur
Sora334
Ryo versus Massue
 
Messages: 594
Inscription: Mar 29 Nov 2011, 17:38

Re: Le studio MAPPA.

Messagede Sora334 le Jeu 23 Oct 2014, 01:18

Merci pour l'interview.

Ça me rappel qu'on a pas relayé l'information jusqu'ici, mais Yuasa a également fondé son propre studio, science Saru. À qui je souhaite, également, bonne chance.

Les dires de Maruyama vendent pas mal d'espoir. Venant de quelqu'un qui a déjà fondé un studio, j'ai vraiment envi d'y croire. Je suis assez d'accord avec son raisonnement, de bons réalisateurs sont bien trop souvent relayés à faire de l'alimentaire à cause de la tendance et du fonctionnement des studios actuels.

J'espère que le staff de Space Dandy saura migré jusqu'à sa porte, récupérant Yamaushi et Yuasa par la même occasion. Voir Naoto Hosoda pour ceux qui ont aimés son travail.
Dernière édition par Sora334 le Sam 25 Oct 2014, 19:13, édité 1 fois.
Sur l'eau calme vogant sans rêve,
dans l'éclat du jour qui s'achève,
qu'est notre vie sinon un rêve ?

L. Caroll.

https://myanimelist.net/animelist/sora334?status=7

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 8325
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Le studio MAPPA.

Messagede Zêta Amrith le Jeu 23 Oct 2014, 01:50

guwange a écrit:" The studio is working on a mysterious untitled show due in spring 2015 that is based on an old property."

Image

Avatar de l’utilisateur
Afloplouf
Ryo versus Massue
 
Messages: 988
Inscription: Lun 12 Avr 2010, 13:24

Re: Le studio MAPPA.

Messagede Afloplouf le Jeu 23 Oct 2014, 08:07

Si c'est effectivement l'adaptation de Pluto qu'ils préparent, je vais sauter de joie tellement haut que je vais me cogner au plafond.
Image
"Une fréquentation même irrégulière des sites et des forums de la Toile laisse sur un malaise. C'est qu'y règnent souvent la sottise et l'intolérance. On est sûr d'avoir raison contre le reste du monde puisqu'on est entre soi." Gérard KLEIN

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 17487
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Le studio MAPPA.

Messagede Tetho le Jeu 23 Oct 2014, 13:08

Mouais, j'y crois moyen. A la JE Maruyama avait dit qu'il aimerait adapter Pluto en 8 films ou OVA pour respecter le rythme de l'original au plus proche. (ce qui, au passage, m'a fait craindre une adaptation paresseuse à la Monster)
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 8325
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Le studio MAPPA.

Messagede Zêta Amrith le Jeu 23 Oct 2014, 13:39

8x50 minutes ça ferait juste pour une adaptation fidèle.
En plus, compte tenu des ventes faméliques du Tezuka-verse en DVD/BR, le choix de l'OVA est risqué.

Monster, comme Master Keaton ou 20th Century Boys, ne sont pas nécessairement des mangas taillés pour l'animation. On peut souhaiter qu'avec Pluto, riche en matériel tech-noir, en design, en éléments SF, service tezukien et combats, le résultat soit plus probant. Le contenu retro-futuriste est plus adapté aux fonctionnalités du medium anime. Il faudrait juste réécrire les scripts de façon à ne pas se retrouver avec des épisodes entiers sans Gesicht, à l'instar de ces arcs quasi-indépendants de Monster où Tenma disparaissait un mois, une aberration pour du format TV.

Et je veux la silhouette de la tête d'Atom en bridge-screen.
Ca nous vengera de IMAGI.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 17487
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Le studio MAPPA.

Messagede Tetho le Jeu 23 Oct 2014, 14:06

8x60 mins c'est grossièrement ce que donnera une adaptation en 24 épisodes. Ça me semble jouable. Et ça permettrait de diffuser ça au cinéma pour aider à hyper un peu le projet. Contrairement à d'autres Atom reste une valeur sûr du star-system Tezuka au Japon.

Maintenant c'est selon les financements que Maryuama a trouvé/trouvera que ça se jouera, vu que rien n'assure que ce projet soit Pluto.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 8325
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Le studio MAPPA.

Messagede Zêta Amrith le Jeu 23 Oct 2014, 14:16

Tetho a écrit:8x60 mins c'est grossièrement ce que donnera une adaptation en 24 épisodes. Ça me semble jouable.

Scénaristiquement oui, ça paraît totalement jouable. Mais ça signifierait abandonner/bâcler beaucoup de scènes "mineures" - pourtant les plus tezukiennes du manga - comme Uran et les animaux, Ochanomizu réparant le robot-chien sans succès etc... perso je trouve que l'âme du manga résidait presque plus dans ces séquences-hommages à la philosophie de Tezuka que dans l'intrigue elle-même. Ce serait une perte considérable de ne pas leur donner le temps qu'elles méritent parce qu'il manque quarante minutes.

guwange
Apprenti Kirin
 
Messages: 1123
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Le studio MAPPA.

Messagede guwange le Jeu 23 Oct 2014, 15:50

Par rapport à Pluto, l'info d'origine venait d'ici :

Ha trabajado en diversas ocasiones con Naoki Urasawa, y llevamos algunos años sin ninguna adaptación animada de una obra del mangaka. ¿Contempla la posibilidad de llevar Pluto, su última serie completa, al anime?

Pluto es importante para mí ya que Naoki Urasawa basó su obra en Astroboy, y yo me siento como si fuera hijo de Osamu Tezuka. Además, Urasawa es muy amigo mío y sí, queremos hacer el anime. Hemos planteado el proyecto y harán falta 800 millones de yenes, para una duración que estimamos en 8 horas para el total de la serie.

Es un proyecto que tengo que hacer antes de morirme, y para ello buscar el dinero necesario y las personas más idóneas para llevarlo a cabo. Es el mismo caso que The Dream Machine.



Source :

http://www.deculture.es/2014/04/30/entr ... -maruyama/


Bon difficile de s'avancer à propos de cette future série TV pour le printemps 2015.
Notons tout de même que cette année, Urasawa a plusieurs fois mis en pause Billy Bat.
Peut-être pour bosser sur la préproduction de Pluto... :mrgreen:

http://www.animenewsnetwork.com/daily-b ... tus/.80072



Si ce n'est pas Pluto le "old property" , ça va être dur de deviner cette fameuse license.

Avatar de l’utilisateur
NiKi
Ryo versus Massue
 
Messages: 869
Inscription: Ven 24 Avr 2009, 20:57
Localisation: Aucune idée.

Re: Le studio MAPPA.

Messagede NiKi le Jeu 23 Oct 2014, 15:53



La fameuse adaptation paresseuse de Monster... :roll:

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 17487
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Le studio MAPPA.

Messagede Tetho le Jeu 23 Oct 2014, 15:58

Je maintiens le terme. C'est le manga à la case près, le réalisateur n'avait aucune vision de l'œuvre, il s'est contenté de transposer le récit d'un média à l'autre. Sans se poser de question, sans s'impliquer, sans se l'approprier.
La série est bonne en tant que telle, car le manga est bon. Mais en tant qu'adaptation c'est juste médiocre.

guwange a écrit:Par rapport à Pluto, l'info d'origine venait d'ici :

Ça venait surtout de son intervention surprise à la JE l'année dernière, où j'étais présent, en fait.
Le fait qu'il l'ait répété montre que dans sa tête la forme que le projet doit avoir est déjà décidée.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

guwange
Apprenti Kirin
 
Messages: 1123
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Le studio MAPPA.

Messagede guwange le Jeu 23 Oct 2014, 16:20

Ah oui, j'avais lu une retranscription de son passage à la JE, et de mémoire je n'étais focalisé que sur sa volonté de finir Dream Machine de Satoshi Kon.

Si Urasawa repasse en France, il faudrait l'interroger sur comment avance le second film Ninja Scroll car Kawajiri doit le tenir au jus tout de même. 8)

Quant à la possibilité de Pluto pour le printemps 2015, ça me paraissait tendu vu qu'ils sont occupés actuellement avec Bahamut, Garo, le film de Katabuchi mais bon, je viens de penser à Tezuka Prod qui participerait à l'effort.
Donc, pour le printemps 2015, ça reste possible grâce à l'apport de Tezuka Prod.

Avatar de l’utilisateur
NiKi
Ryo versus Massue
 
Messages: 869
Inscription: Ven 24 Avr 2009, 20:57
Localisation: Aucune idée.

Re: Le studio MAPPA.

Messagede NiKi le Jeu 23 Oct 2014, 20:17

Tetho a écrit:Je maintiens le terme. C'est le manga à la case près, le réalisateur n'avait aucune vision de l'œuvre, il s'est contenté de transposer le récit d'un média à l'autre. Sans se poser de question, sans s'impliquer, sans se l'approprier.
La série est bonne en tant que telle, car le manga est bon. Mais en tant qu'adaptation c'est juste médiocre.

guwange a écrit:Par rapport à Pluto, l'info d'origine venait d'ici :

Ça venait surtout de son intervention surprise à la JE l'année dernière, où j'étais présent, en fait.
Le fait qu'il l'ait répété montre que dans sa tête la forme que le projet doit avoir est déjà décidée.


Le réalisateur n'a pas a s'approprier l'oeuvre, il doit véhiculer les mêmes sensations qu'a la lecture du manga, si le copier coller est decrié parfois ce n'est pas car le réalisateur n'a pas su s'approprier l'oeuvre, mais que ça n'a pas suffit a retranscrire les émotions qu'ont produites le manga. Ce n'est pas le cas de Monster, qui a su transmettre les mêmes sensations que le manga. De plus l'adaptation de Monster s'arme très bien des armes supplémentaire au médium anime pour enrichir le manga, la précision des osts est entre autre un des facteurs clés dans la conception d'un bon thriller, le rythme, qui s'autorise parfois des silences et des pauses est un autre facteur évident, le jeu d'acteur aussi rend Tenma encore plus poignant, et il y a même un point ou l'anime s'est approprié de main de maître le manga:



Ce n'est pas juste 1 minute 30 de l'anime, c'est un générique qui te fait rentrer dans l'ambiance de la série le long des 75 épisodes (75 épisodes que ce générique me fait frissonner de la même manière..), que l'on redécouvre à chaque fois selon la progression du scénario, qui montre a lui seul toute l'implication, la compréhension de l'oeuvre d'Urasawa.

Faut arrêter deux secondes avec cette légende urbaine, l'anime de Monster est irréprochable et le seul défaut qu'il a, c'est que beaucoup ont lu le manga avant de découvrir l'anime, c'est même ce que tu dis, c'est ce que disent tout ceux qui ralenti sur l'anime, preuve en est que cette critique n'a pas lieu d'être.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 17487
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Le studio MAPPA.

Messagede Tetho le Jeu 23 Oct 2014, 20:38

Je suis assez attaché aux intentions qui précèdent la création, puisque pour moi l'Art né de la volonté de transmettre quelque chose. Pour moi un réalisateur qui adapte un manga, un roman, un jeu ou je ne sais quoi, se doit d'avoir une vision de ce qu'il adapte et baser son adaptation là dessus. Il doit se poser la question de ce qu'il peut arranger, de ce qu'il peut corriger, de ce qu'il peut ajouter. Et doit savoir pourquoi. Love Hina, Kare Kano, Môretsu Pirates, Fullmetal Alchemist, Majo no Takkyubin, ça c'est des adaptations réussies dues à des réalisateurs qui avaient une vraie vision de ce qu'ils adaptaient.
Le réal de Monster n'avais pas de vision, c'était un yesman compétent, qui avait déjà brillé pour ça sur Master Keaton, et qui s'est contenté de transposer le manga en anime. Sans chercher à corriger ses défauts, sans chercher à lui donner sa personnalité propre. Il a fait ce qu'on lui a demandé, rien de plus, rien de moins. Mais il n'avait aucune intention propre, si ce n'est toucher sa paye. C'est cool pour ceux qui ne voulaient pas lire le manga, mais moi dans ce cas je préfère rester sur l'original. Plutôt lire l'écriture manuscrite de l'auteur que celle d'un copiste, aussi compétent fut-il.

Je sais que tu te nourris avant tout d'adaptation de shônen mangas, milieu où utiliser le manga comme storyboard est une pratique courante. Et que tu t'en contentes très bien. Mais adapter c'est bien plus que retranscrire les émotions qu'ont produites le manga. C'est là que se fait la différence entre une bête transposition et une adaptation ingénieuse. C'est là qu'on voit le talent et le génie briller.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

guwange
Apprenti Kirin
 
Messages: 1123
Inscription: Lun 23 Mar 2009, 15:42

Re: Le studio MAPPA.

Messagede guwange le Jeu 23 Oct 2014, 20:56

Pas vu Monster, par contre je possède les 18 tomes et je l'ai donc lu.
Sur le débat adaptation, parfois c'est sûr que rien que le jeu d'acteur et la musique bonnifie encore + le reste.
Le niveau au-dessus, c'est une adaptation à l'animation très fluide.
Mais le top du top, c'est quand un réalisateur se réapproprie le manga en ajoutant sa touche personnelle.
Le niveau d'animation n'est pas primordial dans ce cas, par contre c'est la réalisation, le sens du rythme et de la narration du réalisateur qui l'emporte sur tout le reste.
En ce sens, Osamu Dezaki et Hayao Miyazaki en + de leur talent de mise en scène, sont des magnifiques conteurs,
chaque épisodes sont très équilibrés et racontent quelque chose.
A cela s'ajoute, leurs touches personnelles.

Shigeyasu Yamauchi aussi, s'approche de Dezaki et Miyazaki ( je cite Takahata et j'en oublie ...), sauf que Yamauchi peut faire des épisodes où il joue trop sur l'ambiance poétique au détriment du rythme, d'où certains épisodes un peu ennuyeux.

Avatar de l’utilisateur
NiKi
Ryo versus Massue
 
Messages: 869
Inscription: Ven 24 Avr 2009, 20:57
Localisation: Aucune idée.

Re: Le studio MAPPA.

Messagede NiKi le Jeu 23 Oct 2014, 21:28

Tetho a écrit:Je suis assez attaché aux intentions qui précèdent la création, puisque pour moi l'Art né de la volonté de transmettre quelque chose. Pour moi un réalisateur qui adapte un manga, un roman, un jeu ou je ne sais quoi, se doit d'avoir une vision de ce qu'il adapte et baser son adaptation là dessus. Il doit se poser la question de ce qu'il peut arranger, de ce qu'il peut corriger, de ce qu'il peut ajouter. Et doit savoir pourquoi. Love Hina, Kare Kano, Môretsu Pirates, Fullmetal Alchemist, Majo no Takkyubin, ça c'est des adaptations réussies dues à des réalisateurs qui avaient une vraie vision de ce qu'ils adaptaient.
Le réal de Monster n'avais pas de vision, c'était un yesman compétent, qui avait déjà brillé pour ça sur Master Keaton, et qui s'est contenté de transposer le manga en anime. Sans chercher à corriger ses défauts, sans chercher à lui donner sa personnalité propre. Il a fait ce qu'on lui a demandé, rien de plus, rien de moins. Mais il n'avait aucune intention propre, si ce n'est toucher sa paye. C'est cool pour ceux qui ne voulaient pas lire le manga, mais moi dans ce cas je préfère rester sur l'original. Plutôt lire l'écriture manuscrite de l'auteur que celle d'un copiste, aussi compétent fut-il.

Je sais que tu te nourris avant tout d'adaptation de shônen mangas, milieu où utiliser le manga comme storyboard est une pratique courante. Et que tu t'en contentes très bien. Mais adapter c'est bien plus que retranscrire les émotions qu'ont produites le manga. C'est là que se fait la différence entre une bête transposition et une adaptation ingénieuse. C'est là qu'on voit le talent et le génie briller.


Mais y'a rien à ajouter à Monster... Ce que le réalisateur doit faire, c'est COMPRENDRE l'oeuvre et retranscrire au mieux la vision de l'auteur, si ça doit passer des ajouts ça passe par des ajouts mais ce n'est pas une fin en soi, et ce n'est pas ça qui illustre le mérite du réalisateur.

Quand tu dis plutôt lire l'anime que le manga, la par contre c'est carrément grotesque. Un anime ce n'est pas une copie, ça bouge, y'a des couleurs, de la musique, une unité de temps définie, c'est un medium totalement différent et le but d'une adaptation animée dans l'absolu c'est de faire correspondre le manga aux éxigences de ces nouveaux facteurs en gardant l'essence de l'oeuvre. Garder cette essence implique parfois des modifications car le langage n'est pas le même, et c'est ça le travail d'adaptation, les modifications ne sont pas une finalité en soi, et de toute manière l'oeuvre est forcément modifiée par son passage en anime avec son et mouvement.

Et au final on a un anime, qui est un medium différent, et dans le cas ou celui-ci a réussi son pari d'adapter le manga, de retranscrire les mêmes sensations, le spectateur a juste a choisir le medium qu'il préfère, quel langage il choisit, en connaissance de cause qu'il ne perd rien s'il choisit un medium plutôt qu'un autre.

Et le langage "anime" de Monster est exploité avec brio, que ce soit au niveau du rythme, sonore (c'est extrêmement important car c'est une notion qui n'existe tout simplement pas en manga), et de mouvement aussi. La série est marquée par une constance a l'animation et des designs, parfaitement fidèles a ceux d'Urasawa, qui gagnent donc irrémédiablement en vie grâce au mouvement et aux couleurs (surtout avec les ombrages très réussis de la série). Tout comme on peut aimer lire son tome plus vite que 5 épisodes d'anime, apprécier le découpage en cases qui peut appuyer plus les émotions qu'un anime plus limité en terme de cadrages, etc. Mais préférer ça n'enlève pas le fait que l'adaptation animée est parfaite.

Dans le cas de séries comme FMA il s'agit de création tout simplement, et plus d'adaptation. Elle peut être meilleure, et tant mieux si c'est le cas. Aussi faut voir qu'une bonne partie du temps, ce sont des choses qui arrivent selon des raisons circonstancielles (genre "y'a que 3 tomes du manga"), et les cas comme Monster, ou le manga est déjà complet lors du début de production de l'anime est infiniment plus rares.
Dernière édition par NiKi le Jeu 23 Oct 2014, 21:34, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Windspirit
Ryo versus Massue
 
Messages: 624
Inscription: Jeu 18 Sep 2008, 22:14

Re: Le studio MAPPA.

Messagede Windspirit le Jeu 23 Oct 2014, 21:31

Tetho a écrit:Il doit se poser la question de ce qu'il peut arranger, de ce qu'il peut corriger, de ce qu'il peut ajouter.

Et pourquoi cela? C'est quoi le problème avec juste "se contenter de transposer le manga en anime"?
Tu parles d'Art avec un A majuscule, je peux comprendre, mais admets-tu qu'on puisse ne pas voir en l'animation (et même en la cinéma, la BD, la série télé) non pas un "Art" avec un A majuscule, mais un "art" avec un a minuscule, c'est-à-dire avant tout une technique? Une technique pour transmettre un récit avant tout. À titre personnel je considère même l'Art avec un grand A comme une escroquerie, mais on n'a même pas besoin d'aller dans ce genre de considérations.
Le manga Monster avait déjà un découpage cinématographique ; l'anime n'avait pas besoin d'y toucher, c'est pour ça que ça rend si bien. Zeta pointe un défaut de la "technique série télé" dans l'anime qui peut le gêner et en gêner d'autres : le personnage principal disparaît pendant plusieurs épisodes de suite. Ça peut se comprendre ; d'autres au contraire ne l'ont même pas remarqué.

Est-ce qu'il t'est concevable que pour certains le boulot "d'adaptation" peut se résumer simplement à adapter pour le nouveau format ce qui ne lui est pas compatible dans l'oeuvre de base?


Tetho a écrit:Plutôt lire l'écriture manuscrite de l'auteur que celle d'un copiste, aussi compétent fut-il.

C'est vraiment violent comme comparaison, je trouve. Quand tu réalises le travail d'animation et de son, même strictement technique, qu'il a fallu pour réaliser ce monstrueux dessin animé de 75 épisodes.


Tetho a écrit:Je sais que tu te nourris avant tout d'adaptation de shônen mangas, milieu où utiliser le manga comme storyboard est une pratique courante.

Et qui pond des adaptations catastrophiques comme Fullmetal Alchemist : Brotherhood, et d'autres beaucoup plus réussies, comme les cent premiers épisodes de Bleach par exemple (je n'ai pas vu la suite, c'est pour ça que je ne me prononce pas). Mais l'adaptation qu'il fallu faire à Brotherhood aurait répondu à des critères techniques du manga qui ne rendent pas en anime, et on a la chance d'avoir la version de Seiji Mizushima pour voir à quoi ressemble un travail bien fait à ce niveau-là.


[EDIT] : Non, on ne s'est pas consulté avec Niki.
Tout ce qui monte converge, c'est tout.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 17487
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Le studio MAPPA.

Messagede Tetho le Jeu 23 Oct 2014, 21:59

Windspirit a écrit:
Tetho a écrit:Il doit se poser la question de ce qu'il peut arranger, de ce qu'il peut corriger, de ce qu'il peut ajouter.

Et pourquoi cela? C'est quoi le problème avec juste "se contenter de transposer le manga en anime"?

Pour moi dans ce cas là, autant rester sur l'original. Pour rester au plus proche des intentions de l'auteur, sans intermédiaire entre les deux.
Si l'adaptateur n'apporte rien, alors son adaptation n'a pas de valeur à mes yeux. Elle n'est qu'un sous-produit de l'original. Et en soit l'animation, la couleur, la musique, les voix... Ça fait parti du média animation, ce n'est pas une plus-value, c'est intrinsèquement inclus dans le changement de média. La plus-value c'est ce qu'on fait avec. C'est comme si tu me disais "mais tu réalises, pour adapter Twillight au cinéma il a fallut caster des acteurs !", merci capitaine évident.

Pour moi l'anime de Monster est insignifiant. Bien pour ceux qui ne lisent pas, mais sans intérêt pour les autres. Je me suis ennuyé devant les deux épisodes que j'ai vu. Un peu comme FMA:Brotherhood qui n'est rien d'autre une version inférieur de l'histoire, aussi bien animée soit-elle, quand Mizushima avait su réinterpréter le manga de façon intéressante (au point d'en nier l'idée centrale dans son dernier épisode). J'ai tenu 6 semaines devant Brotherhood quand le premier anime m'a scotché.


Depuis l'antiquité les mythes et les récits étaient modifiés et interprétés selon le compteur qui les racontait, ce qui donnait des versions différentes selon les régions et les époques. Et c'était bien, ça faisait vivre ces récits. Je pense qu'il en est de même pour les mythes et les récits modernes. Que ce soit les reboots de films de super-héros, ou les adaptations en animes de nos mangas préférés.
En soit je préfère largement une adaptation bâtarde comme Hôrô Musuko, formellement ratée mais qui a tenté d'ajouter des choses au récit ici et là, qui s'est demandé ce qu'elle pouvait arranger, qu'un Monster carré dans la forme, mais sans la moindre personnalité propre. (Surtout que Monster c'est loin d'être parfait comme récit, il y a tellement de lenteurs, de passages qui ne servent à rien... C'est du vrai feuilleton à l'ancienne) Et c'est pour la même raison que l'anime TV de Jojo me laisse de marbre quand la moitié du fandom semble se toucher la nouille devant.


Et si tu veux mon avis, l'animation japonaise (et avec toute la pop culture actuelle) est avant tout une industrie très polluante à qui il arrive de toucher à l'art dans de rares moments de grâce. En soit je considère la Culture comme quelque chose de plus noble que l'Art.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 8325
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Le studio MAPPA.

Messagede Zêta Amrith le Jeu 23 Oct 2014, 22:13

La discussion est d'emblée limitée dès lors qu'on ne connaît pas les objectifs qui ont été exprimés par la Shogakukan en amont de la production de la série. Financer 74 épisodes d'une traite, ça n'est pas rien et on peut imaginer que la contrepartie demandée était de coller le plus près possible au matériel d'origine. Et autant jouer les rebelz sur une série de 13 ou 26 épisodes est concevable, autant le moindre écart sur un titre en cinq cours te fout en l'air tout ton planning. Si en revanche Madhouse n'a reçu des sponsors aucunes consignes particulières, alors on peut en effet reprocher sa pusillanimité au réalisateur.

Masayuki Kojima n'est pas une constellation, mais c'est aussi le mec qui est parti plusieurs semaines avec une caméra au Tibêt pour observer les animaux avant de revenir storyboarder/réaliser Tibetan Dog. On est loin, très loin du niveau d'imposture ou de jemenfoutisme d'un Shinbo.

Pour le reste, ça me rappelle les digressions qui entouraient l'extrême fidélité/exhaustivité du film Watchmen par rapport au comics. Certains fans applaudissaient la démarche qui consiste à tout reprendre à l'identique dans le recueil de Moore, d'autres incendiaient l'absence de parti pris de Snyder.

Avatar de l’utilisateur
NiKi
Ryo versus Massue
 
Messages: 869
Inscription: Ven 24 Avr 2009, 20:57
Localisation: Aucune idée.

Re: Le studio MAPPA.

Messagede NiKi le Jeu 23 Oct 2014, 22:29

Tetho a écrit:
Windspirit a écrit:
Tetho a écrit:Il doit se poser la question de ce qu'il peut arranger, de ce qu'il peut corriger, de ce qu'il peut ajouter.

Et pourquoi cela? C'est quoi le problème avec juste "se contenter de transposer le manga en anime"?

Pour moi dans ce cas là, autant rester sur l'original. Pour rester au plus proche des intentions de l'auteur, sans intermédiaire entre les deux.
Si l'adaptateur n'apporte rien, alors son adaptation n'a pas de valeur à mes yeux. Elle n'est qu'un sous-produit de l'original. Et en soit l'animation, la couleur, la musique, les voix... Ça fait parti du média animation, ce n'est pas une plus-value, c'est intrinsèquement inclus dans le changement de média. La plus-value c'est ce qu'on fait avec. C'est comme si tu me disais "mais tu réalises, pour adapter Twillight au cinéma il a fallut caster des acteurs !", merci capitaine évident.


Bah apparemment c'est pas si évident que ça vu que t'as pas l'air de comprendre que c'est le but d'une adaptation. (les grecs ce qu'ils faisaient, ça a un nom, ça s'appelle une réécriture, je l'ai appris au collège. et FMA est une réécriture) Alors non je suis désolé, j'attends pas d'un anime qu'ils purgent les scènes que j'apprécie pas du manga, ce n'est pas une exigence a avoir, si le résultat est effectivement meilleur et met tout le monde d'accord, banco, mais ce n'est pas une finalité. Moi quand je vois qu'un manga que je lis va être adapté, je me demande comment va être bouger tel personnage, quel voix il aura, quelle mise en scène (et non, ce que fait FMA c'est plus qu'un travail de mise en scène) aura ma scène fétiche. C'est pas fuck you l'auteur, j'espere que le réa virera tel perso et telle scène parce que franchement c'était de la grosse merde.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 17487
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Le studio MAPPA.

Messagede Tetho le Ven 24 Oct 2014, 00:00

Non mais ce que tu décris là, à coup de "lol je vire cette scène, et tiens je rajoute un perso original là", ça donne des Vampire Bund chez Shaft, soit de la merde en boite.
Mais on dérive, car en soit le travail de mise en scène, c'est déjà des choix, hein. Ne serait-ce que parce que ça décide de ce que l'on montre ou pas. Choix que n'a pas fait Kojima sur Monster puisqu'il s'est contenté de donner le manga à ses animateurs en leur disant "vous me faites la même chose en pareil sauf que ça bouge et en couleur". Je ne comptais pas trop regarder Parasite (sans y), j'ai lu le manga il y a 10 ans, mais la mise en scène inspirée m'a poussée à rester. Mais généralement si c'est pour expérimenter la même chose, je préfère rester sur l'œuvre originale, forcément plus pure, ça me fait gagner du temps à perdre ailleurs.

Ensuite ça fonctionne surtout entre média visuels comme la BD et la vidéo. Quand tu adaptes un roman, il y a forcément un travail de recherche visuelle, que ce soit pour les décors ou les personnages/acteurs qui apporte tout de suite un plus (l'adaptation en film d'un roman est presque tout le temps plus intéressante que la novélisation d'un film d'ailleurs). On est souvent aussi obligé de retravailler les dialogues pour qu'ils soit plus concis, plus efficaces, ça paye. Voila pourquoi les light novels rendent souvent mieux en anime. Et c'est ce qui fait la différence entre Harry Potter 3 et 4 au ciné.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
NiKi
Ryo versus Massue
 
Messages: 869
Inscription: Ven 24 Avr 2009, 20:57
Localisation: Aucune idée.

Re: Le studio MAPPA.

Messagede NiKi le Ven 24 Oct 2014, 01:20

Tetho a écrit:
Ensuite ça fonctionne surtout entre média visuels comme la BD et la vidéo. Quand tu adaptes un roman, il y a forcément un travail de recherche visuelle, que ce soit pour les décors ou les personnages/acteurs qui apporte tout de suite un plus (l'adaptation en film d'un roman est presque tout le temps plus intéressante que la novélisation d'un film d'ailleurs). On est souvent aussi obligé de retravailler les dialogues pour qu'ils soit plus concis, plus efficaces, ça paye. Voila pourquoi les light novels rendent souvent mieux en anime. Et c'est ce qui fait la différence entre Harry Potter 3 et 4 au ciné.


Sauf que non, tu peux pas sauter de BD a roman comme ça, y'a un besoin de rendre les dialogues d'un roman avec des pavasses plus concis oui, mais ce besoin est loin d'être forcément une necessité dans le cas de la BD. Et oui la mise en scène c'est faire des choix, mais le cas de FMA c'est pas des choix de mise en scène (enfin si, il y en a, comme l'épisode de Nina), mais des choix de scenario. Tous les exemples que tu m'as cité jusque la visent plus des choix de scenario que de mise en scène. Mais les choix dans Monster sont là, jouer sur des moments de pause pour faire monter la tension avec la musique c'est un choix. Faire le choix de prendre le temps d'installer comme le manga 5 épisodes avant le premier face à face avec Johann dans lequel la série prend tout son sens, quitte à perdre des gens comme toi qui disent laule c'est chiant comme si il aurait laché le manga avant la fin du premier tome, c'est réfléchi. Cross Game avec un cas similaire avait pris le choix de condenser le premier tome en 1 épisode, mais dans le cas de Monster, tous les détails sont vraiment importants dans le building du perso de Tenma, de sa tragédie, et qu'a l'épisode 5 on se dise AHHHHHHHHHHHHH OUUUUUUAIIIIIIIS OK, C'EST CA MONSTER.

J'attends encore que tu me dises quel choix n'était pas pertinent, qu'est ce qui était mal pensé, au lieu de juste dire c comme le manga donc c nul par principe, et finalement par préférence pure du médium. Parce que tout ce que j'ai pour le moment c'est (Surtout que Monster c'est loin d'être parfait comme récit, il y a tellement de lenteurs, de passages qui ne servent à rien... C'est du vrai feuilleton à l'ancienne)

Alors oui faudrait savoir, tu veux qu'on change quand c'est Aoki Ei, tu veux pas qu'on change quand c'est Shinbo, moi je dirais plutôt que ce n'est pas le but de changer l'oeuvre, mais que certains peuvent le faire et réussir (ou a défaut, tenter quelque chose d'intéressant) comme Aoki Ei. Et encore une fois, il s'agit de cas circonstanciel, c'est parce qu'il n'y a que 11 épisodes disponible pour noitaminA. Qui te dit que si ils avaient réussi le tour de force de Monster d'imposer la production d'un seinen de 75 épisodes dans une case nocturne, Horo Musuko aurait été pareil?

D'ailleurs, la prod de Monster n'avait pas lutté pour avoir ces 75 épisodes pour adapter correctement le manga, Kojima aurait du faire des concessions comme tous les suscités, et la d'un coup ça serait un réalisateur illuminé qui travaille au nom de l'Art?

Alors je sais que tu aimes les réalisateurs qui ont de la personnalité, j'aime aussi, mais pour un Fullmetal Alchemist (qui assume vraiment a fond la réécriture et est pas dans un processus batard de j'essaie d'insufler ma personnalité mais en même temps je dois respecter l'auteur) il y a combien de Horô Musuko? T'es attaché a ceux qui tentent quelque chose, mais combien tentent quelque chose ET réussissent comme FMA? Et puis vois les choses comme ça aussi, un One Piece TV comme le Baron Omatsuri ça serait acceptable? Non ce ne serait pas One Piece, et il n'y a pas toujours besoin de faire transparaitre une personnalité dans la réalisation, tu parle de réalisation carrée dans Monster, bah le manga aussi est carré, tout simplement.

Bref, au final, ton seul argument c'est "j'ai déjà lu le manga" et "je préfère lire des mangas", ce qui invalide pas la précision de Masayuki Kojima avec laquelle il a pu restituer la même experience que le manga, avec des instruments différents, mouvement, musique, temps... Et ce générique bordel, il fait tellement partie de l'appréciation de la série à lui seul... Et non ce n'est pas pareil qu'un FMA Brotherhood qui faile completement a transmettre les mêmes pics d'humour, de suspense ou de drame que le manga, Monster lui véhicule les mêmes émotions. Alors oui c'est con, ça aurait pu être cool que Tenma voie Misato a poil dans ses introspections si c'était Anno qui s'en chargeait, un réalisateur, un vrai, avec de la personnalité. Mais Monster a fait l'affront, que dis-je, le sacrilège de rester fidèle à la vision de Naoki Urasawa, et même de faire le maximum pour y être le plus proche possible.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 17487
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Le studio MAPPA.

Messagede Tetho le Ven 24 Oct 2014, 02:35

Monster n'a surtout pas cherché a savoir comment il aurait pu être meilleur en anime. Pas meilleur que le manga, hein, meilleur que ce qui a été réalisé.

Mais respire un bon coup, mange un dany et ça ira mieux.

NiKi a écrit:J'attends encore que tu me dises quel choix n'était pas pertinent, qu'est ce qui était mal pensé, au lieu de juste dire c comme le manga donc c nul par principe, et finalement par préférence pure du médium. Parce que tout ce que j'ai pour le moment c'est (Surtout que Monster c'est loin d'être parfait comme récit, il y a tellement de lenteurs, de passages qui ne servent à rien... C'est du vrai feuilleton à l'ancienne)

J'ai un exemple assez simple qui m'avait pas mal choqué à ma relecture du manga. L'histoire de l'avocat qui défend Tenma, ça sert à rien dans le récit, et ça prend quoi un volume, un volume et demi ? En soit c'est une aparté qui permettait à Urasawa de meubler. Et des passages comme ça il y en a d'autres dans Monster. Les retirer aurait fait du bien au récit, et lui aurait permis de mieux se focaliser sur la quête de Tenma plutôt que sur un personnage secondaire dont en soit on a rien a battre vu qu'il quitte le loft une fois son histoire pleine de pathos terminée.

Je ne suis pas un grand fan d'Urasawa, c'est un bon conteur, il sait raconter des histoires, mais pas un bon auteur, il ne sait pas écrire des histoires. C'est un auteur de feuilleton qui tiens son lecteur en haleine avec son sens du rythme et du suspense, mais si on prend un peu de recule sur l'ensemble, c'est souvent bancal. Monster comme 20th century boy ont des longueurs inutiles et finissent magnifiquement en queue de poisson. Lectures divertissantes, mais au final c'est un peu "tout ça pour ça". Son seul manga que je trouve vraiment aboutis, c'est Pluto, et pour cause il adapte une des meilleurs histoire que Tezuka a écrit, ça aide un peu.


Et pour Vampire Bund le problème n'est pas tant de toucher à l'original, dieu sait qu'il y a des trucs qui ne vont pas dans ce manga, que les changement faits qui au final n'apportent rien (à part l'amusant prologue, certes un peu vain, mais pas idiot en soit). Shimbô & co ont fait de très bonnes adaptations libres, Negima?!, Tsukiyomi ou Pani Poni Dash, par exemple. Et à coté ils en ont raté au moins autant.
Et Hôrô Musuko a a coté un paquet de problèmes formels, comme commencer au volume 5 ou 6 du manga sans expliquer ce qui a pu se passer, qui font qu'au final l'anime a du mal a exister en tant qu'œuvre par lui-même. Ce qui est clairement un échec.


Pour One Piece, je ne vois pas le problème. Le coup du mini-arc inédit ça a bien fonctionné avec Saint Seiya, alors dans une série comme One Piece où c'est encore plus simple à justifier je ne vois pas le problème, même en chageant la direction artistique pour le coup. Quand l'arc Chikara de Naruto a été diffusé, personne n'a gueulé, pas même les habituels haters des fillers de la série, non ? Et c'était pourtant autrement mieux animé que d'habitude.


Et en soit je ne demande pas que chaque manga soit Shafté avec les personnages qui dansent sur de la j-pop des 80 en guise de générique parce que c'est le kiffe de Shimbô, hein. Ni des réécritures complètes comme le Planetes de Taniguchi. Mais juste qu'une adaptation essaye de se poser la question de ce qui peut être fait pour que l'anime puisse être une œuvre à part entière et pas un succédané du manga. Qu'il ait sa personnalité, ses choix, aussi mineurs soient ils. Parce que prendre le manga et s'en servir de storyboard, c'est la paresse ultime. Le je m'en foutisme le plus marqué qu'il soit, même caché derrière un prétendu respect de l'œuvre originale.


NiKi a écrit:Bref, au final, ton seul argument c'est "j'ai déjà lu le manga" et "je préfère lire des mangas",

Arrêtes de dire n'importe quoi. Tu sais bien que je suis largement plus animefan que lecteur de manga, ce qui n'est pas peu dire vu le fric que je lâche à mon libraire chaque mois. Ça fonctionne aussi dans l'autre sens, je préfère regarder les animes de Madoka, Evangelion ou Kamichu! à leurs mangas, parce qu'elles sont les œuvres originelles et que les adaptations mangas ne sont pas à la hauteur. Mais quand un exception se pointe comme The Origin, où l'auteur s'est emparé du récit pour en faire quelque chose de propre, ben là c'est intéressant.


Et avec Anno en réalisateur de Monster, au moins une chose est sûre, Tenma n'aurait pas fuis !
(sur cette blague puissamment naze je vais me coucher, bonne nuit à ceux qui veillent encore)
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
NiKi
Ryo versus Massue
 
Messages: 869
Inscription: Ven 24 Avr 2009, 20:57
Localisation: Aucune idée.

Re: Le studio MAPPA.

Messagede NiKi le Ven 24 Oct 2014, 10:26

Tetho a écrit:Monster n'a surtout pas cherché a savoir comment il aurait pu être meilleur en anime. Pas meilleur que le manga, hein, meilleur que ce qui a été réalisé.

Mais respire un bon coup, mange un dany et ça ira mieux.

NiKi a écrit:J'attends encore que tu me dises quel choix n'était pas pertinent, qu'est ce qui était mal pensé, au lieu de juste dire c comme le manga donc c nul par principe, et finalement par préférence pure du médium. Parce que tout ce que j'ai pour le moment c'est (Surtout que Monster c'est loin d'être parfait comme récit, il y a tellement de lenteurs, de passages qui ne servent à rien... C'est du vrai feuilleton à l'ancienne)

J'ai un exemple assez simple qui m'avait pas mal choqué à ma relecture du manga. L'histoire de l'avocat qui défend Tenma, ça sert à rien dans le récit, et ça prend quoi un volume, un volume et demi ? En soit c'est une aparté qui permettait à Urasawa de meubler. Et des passages comme ça il y en a d'autres dans Monster. Les retirer aurait fait du bien au récit, et lui aurait permis de mieux se focaliser sur la quête de Tenma plutôt que sur un personnage secondaire dont en soit on a rien a battre vu qu'il quitte le loft une fois son histoire pleine de pathos terminée.

Je ne suis pas un grand fan d'Urasawa, c'est un bon conteur, il sait raconter des histoires, mais pas un bon auteur, il ne sait pas écrire des histoires. C'est un auteur de feuilleton qui tiens son lecteur en haleine avec son sens du rythme et du suspense, mais si on prend un peu de recule sur l'ensemble, c'est souvent bancal. Monster comme 20th century boy ont des longueurs inutiles et finissent magnifiquement en queue de poisson. Lectures divertissantes, mais au final c'est un peu "tout ça pour ça". Son seul manga que je trouve vraiment aboutis, c'est Pluto, et pour cause il adapte une des meilleurs histoire que Tezuka a écrit, ça aide un peu.


Ouais mais ce n'est pas ce que je demande en fait. Ce que je veux dire c'est j'aimerais savoir a quel moment l'anime ne marche pas, a quel moment les choix pris n'ont pas de sens, loupent les intentions du manga, et non demander à purger les parties qui ne te plaisent pas ce n'est pas une exigence à avoir. Surtout que comme je disais dans 99% des cas, c'est totalement circonstanciel et des choix pris sur la contrainte, la ou Monster à tout fait pour proposer l'intégralité du manga, dans une forme juste inédite dans la japanim. Si "le storyboard du manga" porté en anime arrive a véhiculer le même suspense que le manga, y'a aucune raison de faire différent pour faire différent. Mais encore une fois, c'est déjà une réflexion de traduire le storyboard d'un manga en anime en réfléchissant cadrage, mouvement, son, un langage totalement différent, et des animes comme FMA Brotherhood n'y arrivent pas, ce qui montre bien que ce n'est pas une réussite systématique.

Et FMA c'est une série qui aurait pu être beaucoup mieux si ils avaient eu le courage de dire au départ qu'ils veulent adapter tout le manga au même rythme, qu'ils ne veulent pas se plier à une limite de 50 épisodes car les regles de diffusion sont ainsi, ça c'est paresseux, alors que c'est pas si difficile a imposer avec un shônen du calibre de FMA (la preuve au final quand ça a du déborder sur 60 épisodes ça a géné personne).

Dans l'absolu tout ce qu'il reste au final, c'est que tu dis avoir été satisfait de l'experience du manga et que dans le cas ou tu as deux oeuvres identiques, tu préfères lire le medium original, mais il y a rien a reprocher au fait que l'anime soit identique au manga. C'est le but, proposer l'experience la plus proche au manga en profitant du langage propre à l'anime que tu prends pour acquis alors que non, ton manga ne bouge pas, n'a pas de couleurs, pas de voix et de musiques. Je n'interdis pas les libertés prises, mais ce n'est pas le but, si ça amplifie les qualités du manga, tant mieux, mais ce n'est pas une exigence à avoir.

Tu aimerais qu'on adapte ton manga préféré et qu'on coupe des parties parce que Mr. le réalisateur n'aime pas telle ou telle partie? D'ailleurs j'attends de voir combien d'anime ont osé faire ça, sans que ça soit une concession sous la contrainte d'épisodes, ou alors dans le cas d'ajout de scènes, sous la contrainte de manque de materiel au manga. Parce que bon, j'ai pas tant l'impression qu'il y en ait tant que ça qui l'ait fait au nom de l'Art. Que ça ait été tant des choix pour être meilleur que le manga plutôt que des concessions, qui ont fini par payer et être meilleures que le manga.

Et bon voila je le dis, NON, le but d'un anime n'est pas d'être meilleur que le manga, non la plupart des séries que tu cites n'ont pas été crées dans le but d'être meilleures que le manga, le but c'est de comprendre le manga et voir comment l'exprimer en anime. Le but c'est une traduction de pages B5 noir et blanc fixes a un écran en mouvement avec du son et des couleurs dans une unité de temps précise, un langage différent qui peut offrir plus de possibilités, et c'est le cas de Monster qui offre un chara design impeccable a la coloration vraiment efficace, qui appuie la dureté des traits d'Urasawa, la musique appuie a merveille les pics de suspense, tout comme les pauses, les lenteurs qui accentuent ce suspense, le jeu d'acteur extraordinaire de Tenma qui le rend encore plus poignant... Je cherche encore ce qui n'a pas été exploité pour restituer au mieux toute l'experience Monster, quel mauvais choix ont été pris dans cette optique, et je ne vois pas, car c'est une adaptation absolument parfaite, et le fait que tu dises que c'est pareil en est la meilleure preuve en fait.

Enfin si y'a quelque chose de différent dans l'anime, c'est le générique, qui réussit l'exploit plus de ne pas lasser en 75 épisodes, de se bonifier tout au long de la série, d'avoir parfaitement capté l'ambiance de la série, disséminé un million de détails dedans qui font qu'il est toujours d'actualité a l'épisode 75.

Pour One Piece, je ne vois pas le problème. Le coup du mini-arc inédit ça a bien fonctionné avec Saint Seiya, alors dans une série comme One Piece où c'est encore plus simple à justifier je ne vois pas le problème, même en chageant la direction artistique pour le coup. Quand l'arc Chikara de Naruto a été diffusé, personne n'a gueulé, pas même les habituels haters des fillers de la série, non ? Et c'était pourtant autrement mieux animé que d'habitude.


Tu vois, tu penses instinctivement à séparer cette partie réalisée par Hosoda du reste, parce que ce n'est pas le même One Piece, alors que justement, moi je parlais d'une adaptation du manga avec le style du Baron Omatsuri, mais tu viens de prouver tout seul que ça n'a pas de sens.

Suivante


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités