Puella Magi Madoka Magica

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
Chadauw
Pitit LEGO
 
Messages: 314
Inscription: Dim 26 Oct 2008, 16:05
Localisation: XXXX

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Chadauw le Sam 12 Fév 2011, 16:38

[Montrer] Spoiler
Ce dernier épisode était sympathique. Comme cela a été dit avant, on semble avoir de nouveaux indices qui semble pointer vers les théories existantes.

Kyuubey s'officialise enfin en temps que créature pas si mignonne que ça auprès des Puella Magika.

Cette histoire de Soul Gem (qui portent bien leur nom finalement) peut aussi permettre de supposer que Mami est toujours de la partie quelque part.

Avatar de l’utilisateur
Tabris
Pilote de Bebop
 
Messages: 199
Inscription: Ven 07 Jan 2011, 21:46

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Tabris le Sam 12 Fév 2011, 18:22

[Montrer] Spoiler
La soul gem de Mami a peut-être été tout simplement détruite par la sorcière ? Le corps apparemment n'est pas important, mais que se passe-t-il si on détruit la gemme directement ?

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19270
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Tetho le Dim 13 Fév 2011, 10:56

[Montrer] Spoiler
C'est un peu la question la plus importante maintenant, où est le soul gem pendant que la puella magi est transformée ? Après cette révélation et l'affirmation "c'est pas grave de vous faire transpercer le cœur ou de vous vider de votre sang.", la série à intérêt à vite rendre ça clair si elle veut que les spectateurs tremblent pendant les combats. Kyôko et Sayaka ont toutes deux quelque chose qui ressemble à une gemme montée en bijou mais je me souviens pas d'en avoir vu chez Mami.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Chadauw
Pitit LEGO
 
Messages: 314
Inscription: Dim 26 Oct 2008, 16:05
Localisation: XXXX

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Chadauw le Dim 13 Fév 2011, 14:50

[Montrer] Spoiler
Dans le cas de Mami, il me semble que c'était une bague.

Avatar de l’utilisateur
Tabris
Pilote de Bebop
 
Messages: 199
Inscription: Ven 07 Jan 2011, 21:46

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Tabris le Dim 13 Fév 2011, 14:50

[Montrer] Spoiler
Image

ça devrait répondre à ta question. Toutes les magiciennes ont leur soul gem montée en bijou, d'une façon ou d'une autre : Madoka autour du cou, Sayaka sur le nombril, Homura sur la main, Mami dans les cheveux, Kyouko sur la poitrine.

Avatar de l’utilisateur
The Drig Overmind
Piou-Piou
 
Messages: 761
Inscription: Jeu 03 Déc 2009, 17:40
Localisation: Universal Century 0079

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede The Drig Overmind le Dim 13 Fév 2011, 23:52

[Montrer] Spoiler
Kyaaaaaaaaa! Plein de balises spoil!
Mecchas piou-piou is better than Suzumiya pouet-pouet !
MOE CAPTAIN IS MOE !!!
MOE KOUSAKA-CHAN IS MOE !!!
MOE HOSHINO-SEMPAI IS MOE !!!
Space Drig is ... a Drig in the space !!!

Avatar de l’utilisateur
Oyashiro
Ryo versus Massue
 
Messages: 779
Inscription: Lun 17 Jan 2011, 12:49

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Oyashiro le Lun 14 Fév 2011, 02:51

[Montrer] Spoiler
De toute façon, la gemme de Mami serait resté dans l'autre monde, qui a été détruit avec la witch, donc elle est perdue à jamais.

Sinon il n'y a plus vraiment de doute quand au fait que les sorcières sont des puella magi qui n'ont pas pu restauré leurs gemmes, surtout quand on voit que les grief seed marchent de la même manière : ils absorbent trop de "mal", la witch se régénère.

Maintenant ce que je voudrais savoir c'est : qu'est ce que font les grief seed a kyuubey lorsqu'il les mange ? Est-ce que ça lui donne de la puissance ? est-ce une nourriture ou alors il les détruit simplement. Si les grief seed lui donne un quelconque gain, et que les grief seed sont bien des puella magi qui n'ont pu se "restaurer" alors l'équation est simple.

plus il y a de puella magi pour les même grief seed, moins celles ci ont la possibilité de se restaurer >> donc transformation en witch avec nouveau grief seed disponible >> kyuubey va chercher encore d'autres puella magi.

Mais je suis bien conscient que ça reste encore bancale et qu'on manque d'info. en tout cas j'ai une idée de ce que peux donner la fin, Madoka souhaite que toute les âmes regagnent leurs corps d'origine (donc les puella magi n'en sont plus, les witch reprennent leur corps d'origines ou disparaisse), et madoka n'a donc plus qu'à éliminer kyuubey pour qu'il ne puisse plus créer de puelle magi/witch. Bien sûre après Madoka devra se suicider pour ne pas devenir elle même une Witch.
DIE THE DEATH ! SENTENCE TO DEATH ! GREAT EQUALIZER IS THE DEATH !
Dlanor A. Knox

Avatar de l’utilisateur
Mr_Kzimir
Petit yôkaï
 
Messages: 19
Inscription: Dim 09 Jan 2011, 13:17

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Mr_Kzimir le Ven 18 Fév 2011, 09:04

[Montrer] Spoiler
Pas de gros mind fuck durant cet ep.
Si ce n'est la fin et le preview qui laisse présager du lourd.

Je suppose que sayaka , va arreter d'utiliser les grief seeds pour nettoyer son esprit à partir du prochain ep et devenir une Puella TimuBomb :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19270
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Tetho le Ven 18 Fév 2011, 15:53

C'est pourtant un épisode avec bcp de réponses.

[Montrer] Spoiler
Le souhait perverti de Kyôko, après la mort de Mami au sommet de sa joie, renforce l'aspect faustien de la série. Attendons de voir comment sayaka va réagir dans la journée qui lui reste.

Et maintenant qu'on a la preuve que Kyuubey n'est pas maléfique, je propose une nouvelle théorie, un peu inspirée par mes propres attentes pour le genre magical girl quand même : Madoka ne devient pas Puella Magi avant la fin et ensuite ne se battra pas, elle résoudra le conflit pacifiquement. Si la série nous offre vraiment ça on tiendra alors une série qui pourra faire date.


Sinon ça fait plaisir de voir Shimbô utiliser son talent et son sens de l'esthétique de daltonien pour créer des ambiances et mise en scène pertinentes, et pas juste pour cacher sa misère comme il peut.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Sonocle Ujedex
Petit yôkaï
 
Messages: 17
Inscription: Ven 07 Jan 2011, 21:38

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Sonocle Ujedex le Sam 19 Fév 2011, 01:27

Tetho a écrit:
[Montrer] Spoiler
Le souhait perverti de Kyôko, après la mort de Mami au sommet de sa joie, renforce l'aspect faustien de la série. Attendons de voir comment sayaka va réagir dans la journée qui lui reste.

Et maintenant qu'on a la preuve que Kyuubey n'est pas maléfique, je propose une nouvelle théorie, un peu inspirée par mes propres attentes pour le genre magical girl quand même : Madoka ne devient pas Puella Magi avant la fin et ensuite ne se battra pas, elle résoudra le conflit pacifiquement. Si la série nous offre vraiment ça on tiendra alors une série qui pourra faire date.



Je savais que tu aimerais cette théorie 8)
Parce que c'est vrai qu'en y réfléchissant, la seule vraie magical girl dans sa définition d'origine, ça reste quand même Madoka.
Avant les Sailor Moon, Pretty Cure, Nahona et autres mahô shôjo de combat, être une magical girl est avant tout affaire de répandre le bien-être et le bonheur autour de soi.
Soigner les cœurs en peine, résoudre des conflits, semer les graines de l'amour, rétablir l'ordre, émerveiller son entourage, sauver des vies, etc. L'archétype du magical girl tend généralement vers une héroïne douce, attentionné, aimable, qui sait entretenir ses liens d'amitié et fait preuve d'un amour pur.
Ce genre de personnage répugnerait à recourir à la violence, même si ce principe n'est pas incompatible avec le fait de tabasser du méchant monstre.

[Montrer] Spoiler
Le fait est que dans un monde où des puella magi ne cessent d'avoir recourt à la violence, parfois de façon injuste, peuvent tirer leur motivation de l'égoïsme, du renoncement et de la haine, perdent espoir et santé mentale, se posent individuellement en concurrente et se trouvent obliger de marchander corps et âme pour un bonheur conditionnel, on a Madoka qui essaye de résoudre les conflits sans violence, de rabibocher les liens tendus, de prêter attention aux besoins et sentiments de ses amies, de veiller à leur sécurité, trouver la solution la plus juste et cherche à trouver la voie d'un bonheur inconditionnel et universel, qui sera peut-être justement la clé pour rompre ce système de bonheur "faustien"; conditionnel et traitreusement éphémère, en totale opposition avec la vrai idéologie d'une vraie magical girl.

Donc comme Tetho j'espère que Madoka ne se transformera qu'à la fin et ne se servira jamais de sa baguette magique pour taper sur la tête des gens :P


Je suis content aussi que les petites expérimentations de Shimbô qui se contentaient avant à faire des génériques super chiadé par Sayanora Zetsubou Sensei et Maria+Holic servent à raconter une histoire et balisé le chemin pour la compréhension et l'immersion du spectateur. Ça reste ostentatoire par moment mais c'est toujours pertinent par apport à la situation.

[Montrer] Spoiler
Dernièrement, l'histoire de Kyoko raconté à travers des marionnettes de papier super creepy colle bien avec le fait qu'elle n'était encore qu'un petit enfant quand un malheur indicible l'a frappé, même certains diront que ça fait "vidéo clip pour chanson de Marilyn Manson lolilol" ou un truc dans ce genre, je ne fais qu'anticiper. Le côté décrépis de ce monde ludique enfantin qui compose ses souvenirs suggère qu'elle est mentalement bloqué et que sa façon même de vivre tient du déraillement.

Je penses pas d'ailleurs qu'elle va à l'école; je la vois plus comme un genre d'animal errant, livré à elle même (donc égoïste), chapardant la nourriture pour sa survie, la mangeant avec voracité et arborant une psychologie de prédateur opportuniste. Tu couples ça avec son éducation très religieuse (où gâcher la bouffe est un sacrilège), seul vestige de son passé, et le fait qu'elle a expérimenté l'inanité quand sa famille était dans la misère, et tu as un combo gagnant. La canine qui dépasse de la bouche est un bonus moé :wink:

Et ce décorum, avec cette église en ruine presque exclusivement fait de vitraux moderne, ça fait tripper l'étudiant en histoire des Arts que j'étais au lycée...un peu comme quand je me dis que le lycée de Madoka se trouve dans le Centre Pompidou :lol:


Sinon un article qui date du 21 janvierqui aide bien, pour débuter la série sans se fourvoyer, à tracer le lien de P-3M avec le genre magical girl et ce qui l'en distingue vraiment.
Dernière édition par Sonocle Ujedex le Sam 19 Fév 2011, 19:38, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9407
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Zêta Amrith le Sam 19 Fév 2011, 17:25

Suivant les conseils de Tetho, je suis passé outre le premier épisode.
Jusqu'à rattrapper la diffusion.

Je ne le regrette pas, la série est intéressante.
Sans Nanoha pour la précéder de six ans, elle aurait sans doute fait l'effet d'une bombe. Sauf que là où la petite première jouait et rejouait avant tout la gamme du mélodrame, Madoka Magica tant sur le fond que la forme se pose en incarnation même du post-Evangelion - beaucoup plus réussie que les singeries pédantes de Kinoko Naze-u par exemple. Le procédé évoque parfois Mohiro Kitoh, avec un degré de déconstruction et de cassure cent fois moindre - le "revirement" de l'Episode 03 est perceptible dès le premier segment - mais il est fort dommage que Shinbobo ait choisi l'angle si hypé des magical girls de combat pour effectuer la chose... il en résulte un anime qui paraît subvertir Nanoha plutôt que la magical girl historique, ce qui est tout de même largement moins emblématique. A cause de cette restriction, on passe sans doute à côté d'un titre qui aurait pu faire date, d'autant que la réalisation et la direction artistique sont de niveau honorable.

La série s'auto-pénalise également par un chara-design plutôt affreux, et un certain nombre d'artifices, notamment le personnage de Kyoko, beaucoup trop archétypal, et qui quoique relativement bien brossé, sied assez mal à l'anime en l'encombrant de rivalités shounenisantes à la Nanoha, au détriment de l'angoisse sourde des premiers épisodes - il était écrit sur le front de Kyoko qu'elle ne présenterait aucun danger et que son seul intérêt consisterait en le flashback de son contrat, un truc à la Jun Maeda quoi. Encore une fois, l'animation japonaise actuelle, même la meilleure, est plus préoccupée par le souci de distribuer un personnage par fétiche que par celui de peser tonalité et narration. D'autres maladresses par trop évitables parsèment l'écriture :

[Montrer] Spoiler
Par exemple, l'imprécision notoire régnant autour de l'invincibilité des magical girls tant que leur Gem n'est pas touchée, ce qui réduit exponentiellement l'intérêt des combats. Une addition scénaristique qui se voulant privilégier l'image, la métaphore, affaiblit l'histoire, autrement dit à ne pas faire.


Reste un anime dont on souhaite connaître la fin, ce qui n'est plus si fréquent de nos jours.
Si toutes les idées ne s'imbriquent pas aussi bien qu'on le souhaitait, elles ont au moins le mérite d'exister.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19270
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Tetho le Sam 19 Fév 2011, 19:19

Sonocle > Le billet de sdshamshel est très intéressant, pas tant pour les rappels élémentaires mais néanmoins bienvenus que pour la manière dont il souligne que dans Madoka le fait de devenir magical girl est un payement pour un changement ou un miracle alors que traditionnellement c'est ce qui est vécu en tant que magical girl qui permet à la fille de changer ou d'accomplir un miracle.
On peut aussi noter le fait que les héroïnes se voient proposer le choix alors qu'habituellement les pouvoirs sont un peu donnés de force à l'héroïne (quand elle ne les a pas déjà bien avant comme Sally ou Momo), même si comme le fait remarquer la fin de Fancy Lala rien ne les empêcheraient de pas les utiliser (mais dans ce cas y a plus de série).


Amrith > J'attends la fin pour vraiment me décider sur ce que la série veut transmettre, vu que pour le moment il y a trop d'incertitudes et de flou artistique, mais le choix de s'attaquer à la magical girl de combat à la Nantoka peut se révéler pertinent si comme Sonocle et moi l'espérons Madoka résout tout à la fin sans se battre.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Sonocle Ujedex
Petit yôkaï
 
Messages: 17
Inscription: Ven 07 Jan 2011, 21:38

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Sonocle Ujedex le Sam 19 Fév 2011, 21:45

Oyashiro a écrit:
[Montrer] Spoiler
De toute façon, la gemme de Mami serait resté dans l'autre monde, qui a été détruit avec la witch, donc elle est perdue à jamais.


En même temps :
[Montrer] Spoiler
On a clairement la transformation de Mami se rompre, passant de con costume de puela magi à son uniforme d'école. Si en plus sa broche était sur sa tête, l'endroit où elle s'est fait bouffer par Charlotte, ça fait aucun doute que sa soul gem s'est brisé.

Mais je ne pense pas que cette histoire de corps désincarné nuit aux enjeux et à la tension des combats, comme le dit Amrith. Finalement c'est juste une affaire de point faible spécifiquement localisé, et les puella magi sont obligées de les porter sur elle. Ça nous donne justement l'opportunité de voir plus de combats motivés par des sentiments nihilistes, le renoncement ou le dépit qui seront au final dommageable voir auto-destructeur.

Le cas de Sayaka en train de faire un sourire démoniaque avec son corps complétement craquelé comme une poupée en porcelaine montre bien que si la vie n'est pas le danger le plus immédiat dans les combats contre les sorcières, le maintient de ses repères et la santé mentale semblent être en première ligne quand il s'agit de recevoir des salves ennemies.

Et puis il est convenu que la douleur permet justement de sentir ce qui est mauvais pour soi, de réagir par apport à son environnement afin préserver sa santé et d'avoir conscience de l'existence de son propre corps et de ses besoins. Tout le monde ici à vu Evangelion, donc tout le monde ici sait que quand un personnage essaye de fuir la douleur, c'est jamais bon pour lui.
C'est aussi pour ça que la figure du guerrier sans douleur ni conscience, le berserker, est à la fois un idéal martial mais un archétype ambigu avec un côté sombre particulièrement horrifiant de morbidité et de nihilisme.

L'absence de douleur qui commence à déglinguer la psyché de Sayaka vers la fin est un témoin de la perte progressive de la reconnaissance de son corps, au point qu'elle n'ose même plus se présenter à son amoureux et espérer un jour le toucher et l'embrasser avec...un problème physiologique qui s'accorde très bien avec des problématiques adolescentes fondamentales. On sent une fois encore que le côté "passage à l'âge adulte" propre au genre magical girl n'a pas été oublié dans la série, bien à sa façon.
En fait, cette histoire de corps désincarné et de soul gem risque de rendre les combat plus tendu, vu le risque de détérioration psychologique chez les puella magi que cette idée induit. Il va sans dire que voir son âme réduit à l'état de bijou fantaisie fabriqué chez Bandai est un coup à remettre en question la vacuité de son existence :lol: Très faustien, encore fois, comme idée.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9407
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Zêta Amrith le Sam 19 Fév 2011, 22:17

Sonocle Ujedex a écrit:
[Montrer] Spoiler
Mais je ne pense pas que cette histoire de corps désincarné nuit aux enjeux et à la tension des combats, comme le dit Amrith.


[Montrer] Spoiler
L'écriture sur ce point est de toutes les manières défectueuse. Lorsque Sayaka se relève après son combat et que Kyoko dit "Je ne comprends pas, mon coup aurait dû te clouer au sol pour un mois", Kyubei commente "Elle se régénère plus vite parce que son contrat portait sur la guérison de quelqu'un". Deux épisodes plus tard, il se ravise "En fait aucune d'entre vous n'a mal quand on la frappe tant que la Soul Gem n'est pas atteinte".

Bref, tourne ça comme tu veux, tout ce pan là est mal fichu.

Avatar de l’utilisateur
Sonocle Ujedex
Petit yôkaï
 
Messages: 17
Inscription: Ven 07 Jan 2011, 21:38

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Sonocle Ujedex le Sam 19 Fév 2011, 22:50

Zêta Amrith a écrit:
Sonocle Ujedex a écrit:
[Montrer] Spoiler
Mais je ne pense pas que cette histoire de corps désincarné nuit aux enjeux et à la tension des combats, comme le dit Amrith.


[Montrer] Spoiler
L'écriture sur ce point est de toutes les manières défectueuse. Lorsque Sayaka se relève après son combat et que Kyoko dit "Je ne comprends pas, mon coup aurait dû te clouer au sol pour un mois", Kyubei commente "Elle se régénère plus vite parce que son contrat portait sur la guérison de quelqu'un". Deux épisodes plus tard, il se ravise "En fait aucune d'entre vous n'a mal quand on la frappe tant que la Soul Gem n'est pas atteinte".

Bref, tourne ça comme tu veux, tout ce pan là est mal fichu.


[Montrer] Spoiler
Ça peut donner cette impression, c'est vrai. Mettre ces deux paramètres à la suite, j'imagine qu'on peut penser que le dernier annule le premier.
Mais au moment du combat contre Kyoko, Sayaka n'était pas ignorante de la douleur, puisqu'elle pensait encore avoir son corps humain d'origine (sans parler des cris, de la fatigue et autres réactions naturelles face aux attaques de Kyoko). Tout était dans sa tête. Il n'empêche que sa capacité de récupération/régénération est bel et bien là, parce que même en ne sachant pas que son corps est virtuellement insensible à la douleur, elle a put quand même revenir à la charge.

On peut alors déduire que dans son combat à la fin de l'épisode 7, le réalisation de l'inexistence de la douleur chez les puella magi est couplé avec son don de régénération issu de son vœu. Ces deux paramètres ne semblent pas se contredire. Disons que si on devait la mettre à côté d'une autre puella magi qui a réalisé aussi l'inexistence de la douleur, ce sera Sayaka qui aura quand même "la peau la plus dure" (ce qui rendrait Sayaka redoutable, soit dit en passant. On s'approche encore du berserker.).
Enfin je sais pas, ça aurait peut-être dut être expliqué plus clairement, mais perso j'ai pas trouvé ça mal fichu ou défectueux dans la manière dont ça a été amené.

Avatar de l’utilisateur
Mister C.
Ryo versus Massue
 
Messages: 691
Inscription: Lun 24 Sep 2007, 19:49
Localisation: Eure et Loir

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Mister C. le Sam 19 Fév 2011, 22:57

Puella Magi Madoka Magica.

Vu pour l'instant, les 4 premiers épisodes. C'est vraiment pas mal, je trouve. Surtout qu'en plus, c'est la 2ème série de Shinbo auquel je m'intéresse mais dont c'est la 1ère où j'ai réussi à passer le cap du 1er épisode ( le 1er épisode de Bakemonogatari était affreux sur le plan narratif... ).

Outre les 2 premiers épisodes introductifs qui mettent doucement en place la sauce mais qui sont assez ennuyeux ainsi que le character design assez moche, il y a une qualité dans cette série, qui est indiscutable : la musique. L'OST est vraiment dans le ton de la série. L'opening est un gros troll comme l'a été l'adaptation animée de Naru Taru et l'ending ( par Kalafina ), qui, si je ne m'abuse, est la musique que l'on entend dans la 1ère scène, est vraiment très beau.

On s'attache vraiment aux personnages. Tant est si bien que j'espère vainement une happy ending à la fin de la série (
[Montrer] Spoiler
tout l'monde il ressucite, tout l'monde il est beau, tout l'monde il est content !
). Je sais que cela n'arrivera pas, enfin pas tout, mais bon.

L'histoire reste assez prévisible mais personnellement, je ne m'en inquiète pas.

Le seul reproche que je ferais à la série, vraiment, c'est sa lenteur. Je trouve le rhythme assez lent.

Mais sinon, c'est pas mal, dans l'ensemble.^^
Image

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9407
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Zêta Amrith le Sam 19 Fév 2011, 23:02

SU > Que ça puisse être cohérent entre midi et treize heures chaque jeudi d'automne je veux bien, mais toute cette affaire de "meilleure régénération" n'en demeure pas moins confuse, nuisible pour l'effet de la révélation qui suit sur les Soul Gems, et surtout ne sert à rien sur le plan de l'histoire.

Avatar de l’utilisateur
Sonocle Ujedex
Petit yôkaï
 
Messages: 17
Inscription: Ven 07 Jan 2011, 21:38

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Sonocle Ujedex le Sam 19 Fév 2011, 23:23

Amrith>Rien que la scène très forte sur le pont d'autoroute qui précède la révélation de Kyubei suffit foutre les giga-glandes concernant la vérité sur les soul gem, donc je suis pas aussi sûr que toi concernant l'amenuisement d'impact dut à la révélation de la régénération de Sayaka dans l'épisode d'avant.

Mais nous sommes d'accord sur un point : c'est vrai que, cette histoire de régénération et de pouvoir spéciaux dut au vœu des puella magi ne sert pas à grand chose. A part peut-être pour la dernière scène de l'épisode 7 mais même là j'en doute vu que c'est pas explicite du tout, et qu'en plus
[Montrer] Spoiler
on peut penser que son état tient beaucoup plus de la non-reconnaissance de son corps que de son pouvoir de régénération, qui serait donc en comparaison un paramètre négligeable dans cette courte scène de combat en ombre chinoise.


Néanmoins ça permettra peut-être d'expliquer le style de combat et la façon dont Homura se déplace, à base de saut/warp/disparition, qui doit être en rapport avec son vœu. Et puis ça permet d'un peu fantasmer sur le pouvoir de Madoka si jamais elle devient une puella magi, et par corolaire quel vœu sera attaché à ce pouvoir.
Mais aucun doute que pour l'instant, ça apporte pas beaucoup à l'histoire même et qu'en plus, on ne vois pas du tout comment cette règle s'applique sur Kyoko ou Mami.
Y'a plus qu'à attendre que la série se finisse pour voir s ça apporte quelquechose. Peut-être que si la série faisait plus d'épisode avec plus de combat contre les sorcières, ce nouveau paramètre aurait eu plus de temps pour être développé et présenté plus explicitement et aussi plus tôt dans l'histoire.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1194
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Rhyvia le Dim 20 Fév 2011, 17:13

J'ai franchement beaucoup de mal avec cette histoire de magical girl subversif.
Je veux dire, si on suit toute cette histoire, pourquoi le magical girl le pus subversif jamais vu ne serait pas Claymore ?

C'est assez difficile de trouver une sorte de cohérence dans la série elle-même alors qu'elle part un peu dans tous les sens (on nous propose pleins nouveaux trucs à chaque épisode, mais on en profite jamais, des sortes de développement à court terme qui induisent d'autres développement à court terme) mélangé à la suffisance d'un anime moyen signé Shinbo, j'ai du mal à en tirer le oindre sens.
C'est encore pire sir on parle de healing type, après que les réalisateurs eux-même aient affirmés se situer dans la suite de Nanoha et Precure ou encore s'excuser d'avoir tromper l'audience dans les deux premier épisodes, justement en leur faisant croire à du healing type. Quelque part, si on essayait de me faire croire que c'était effectivement but de l'anime, j'aurais un peu l'impression qu'on se paie ma tête. J'ai plus envie de dire qu'au point où on en est, la série n'a tout simplement plus le moindre sens, et il ne reste qu'au choix soit comble le vide soit-même si effectivement on avait une attente, soit attendre le plots twist de la semaine prochaine.

La série n'a fait que mettre sous la bannière du magical girl des thématiques qui ont déjà été traités ailleurs (notamment dans toutes ces sortes de War Game dans la veine de Mirai Nikki, Bokurano, Hoshi no Samidare voire Mai Hime) et ça n'a rien de subversif, c'est même un peu facile.
Et surtout, 12 épisodes, c'est un format ingrat.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19270
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Tetho le Dim 20 Fév 2011, 17:46

Rhyvia a écrit:J'ai franchement beaucoup de mal avec cette histoire de magical girl subversif.
Je veux dire, si on suit toute cette histoire, pourquoi le magical girl le pus subversif jamais vu ne serait pas Claymore ?
Parce que Claymore est autant de la magical girl que K-on! du robot anime. Et que Claymore est pas vraiment subversif.


Reprocher à Shimbô et Urobuchi d'avoir trompé les spectateur est un peu grossier comme critique, a-on reproché à Aoki Ei d'avoir trompé tout le monde avec la promo et le 1er ep de Ga-rei -Zero- ? A on reproché à Anno d'avoir annoncé puis essayé de faire croire que Evangelion était un cute girls & robot anime avant de nous balancer dans la gueule la 2eme partie de la série ? Laisser au créateurs le soin de ménager leurs surprises est quand même bien la première chose qu'on puisse leur accorder.
Encore une fois mieux vaut attendre la fin vu le flou monstrueux dans lequel on nage, mais il semble évident que Madoka Magica a un sens et des choses à transmettre au spectateur qui dépasse le cliffhanger facile et les révélations choquantes à la suite.

Ensuite le war game que tu avance n'est pas vraiment là, sur 4 magical girls présentent depuis le début de la série, il n'y en a que deux qui se sont affrontés directement. Pour une Bataille Royale c'est un peu faible tu conviendras.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9407
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Zêta Amrith le Dim 20 Fév 2011, 20:00

Rhyvia a écrit:Je veux dire, si on suit toute cette histoire, pourquoi le magical girl le plus subversif jamais vu ne serait pas Claymore ?


Image

La série n'a fait que mettre sous la bannière du magical girl des thématiques qui ont déjà été traités ailleurs.


Bah... peut-on aujourd'hui attendre d'une quelconque fiction des thématiques nouvelles ? Ce qui empêchera peut-être Madoka Magica de marquer le genre, c'est de passer tant de temps après Nanoha et d'autres titres de la même branche. Ces derniers avaient déjà troqué l'espièglerie du statut de Magical Girl contre la responsabilité qu'implique ce rôle, ce qui était en soi un écart plus important que celui séparant la responsabilité du fardeau proposé par Shinbo.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19270
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Tetho le Dim 20 Fév 2011, 20:43

Zêta Amrith a écrit:Ce qui empêchera sûrement Madoka Magica de marquer le genre, c'est de passer tant de temps après Nanoha et d'autres titres de la même branche. Ces derniers avaient déjà troqué l'espièglerie du statut de Magical Girl contre la responsabilité qu'implique ce rôle

C'était déjà le cas dans Fancy Lala où tout tournait autour des responsabilités que Miho récupère avec ses pouvoirs. De ses responsabilité en tant qu'idol, comme lui dit Mme. Haneishi quand elle a manqué pour la 1ere fois un plateau, à l'histoire du petit chat qu'elle créé par magie. Même l'épisode où elle tente de comprendre les affaires de cœur de sa sœur, se transforme pour se faire passer pour une camarade de classe et se voir dire que s'est pas ses affaires. Jamais on aurait vu ça dans le genre quelques années auparavant, au contraire elle aurait résolut la situation par son intervention (Ojamajo Doremi n'hésitera pas à abuser de ce genre d'artifice d'ailleurs).
Et puis Nantoka n'est vraiment magical girl que pendant la 1ere série, et la responsabilité n'est pas vraiment au centre de la série, c'est plus l'amitié et comment Nanoha va transmettre ses sentiments à Fate par la confrontation et la force tel un héros de shônen manga.
M'est avis que Fancy Lala est une série qui est plus significative pour le genre Magical Girl que Nanoha, série plus significative du coté du fandom otaku qu'autre chose.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9407
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Zêta Amrith le Dim 20 Fév 2011, 21:08

Alors je me suis mal exprimé.
Par responsabilité, j'entendais tâche, responsabilité vis-à-vis du "monde" - le pouvoir qui implique la responsabilité façon Peter Parker. Ce qui fait qu'un anime comme Sailor Moon lorgne davantage vers le sentai et les super-héros, vers le pouvoir comme étant une force qui protège autrui, que vers les fondamentaux d'un Creamy Mami. Cette responsabilité là typique des magicals girls de combat est transformée par Shinbo en sacerdoce.

Le terme était mal choisi puisque effectivement Fancy Lala aborde aussi la responsabilité, une autre sorte, celle de ne pas user de ses pouvoirs ou d'en gérer les conséquences lorsque la magie dénature par trop les conventions du réel. Disons donc tâche, mission. Mais si Fancy Lala est incontestablement le meilleur anime de magical girl qui soit, force est de constater que ses effets sur l'industrie ont été nuls, a contrario de la paire Pretty Cure/Nanoha.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1194
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Rhyvia le Dim 20 Fév 2011, 21:35

J'ai dû mal m'exprimer, my bad.

Je ne leur reproche pas d'avoir essayé de surprendre, juste que ça rend plus difficile de la situer par rapport aux autres magical girl puisqu'elle est justement déjà situé par ses auteurs. Surtout qu'en terme de magical girl subversif, on a déjà Utena qui était plutôt solide. J'aurais plutôt tendance à justement voir la série en dehors d'un genre parfaitement codé, d'où la référence à Claymore (qui était aussi absurde qu'elle en avait l'air). Finalement, cette série deviendrait tellement subversive qu'elle n'aurait plus rien à voir avec un magical girl.

C'est clair que si on prend la comparaison avec les séries que j'ai cité, en effet, ça marche (d'ailleurs, ce fameux seul combat de la série, il ne marche pas vraiment non plus, donc c'est pas trop grave). C'était plus une question de thématique. Qu'on soit en train de combattre des sorcière avec des pouvoirs magiques, des golems avec la télékinésie ou des robots géants bizarres avec des robots géants bizarres, on parle de la même chose. On a un ou plusieurs gamins qui vont confronter le vision très fantasmée de la vie avec la réalité, et ça va pas faire que du bien (ouais, j'ai mis Mai Hime un peu en dehors, parce qu'aller jusqu'à dire que cette série à un propos, faudrait une sacrée contorsion intellectuelle, mais elle rentrait dans la même catégorie que les autres alors je l'ai citée par pure honnêteté). J'aurais bien essayé de faire une comparaison pertinente avec Hoshi no Samidare, mais après recherche, ce topic serait la première mention de cette série sur cette partie du forum alors on va éviter. Par contre, quelqu'un a évoqué Narutaru et ça marche plutôt bien :

[Montrer] Spoiler
Avec un traitement très différent, on trouve un peu le même type de désillusion au moment de la mort de Tomonori (le type au dragon en forme d'épée) et celle de Mami. Dans les deux cas, le danger était déjà présent et mentionné, mais sans être réellement montré. Et là d'un coup, cette menace devient concrète.
C'est plus qu'une question d'enjeu dramatique (ça l'est toujours dans Puella Magi, puisque les affrontements contre les sorcière vont rester) c'est carrément la prise de conscience de la mort par les personnages. C'est là qu'il y a une réelle subversion, on reste dans l'aventure didactique mais de manière amoral, presque crue. On peut aussi mettre cette histoire de vœux qui se retourne presque nécessairement contre celui qui l'a formulé, toujours dans cette idée de rupture entre le monde fantasmé par des gamins et la réalité.


C'était des éléments qui étaient adapté ailleurs (en relisant mieux les messages avant le mine, j'aurais effectivement mieux fait de citer Mohiro Kitoh comme l'avait suggéré Amrith, mais le parallèle avec Claymore me semblant trop simple pour être flou) et j'ai du mal à voir en quoi simplement mettre magical girl dessus lui donne quelque chose d'autre, surtout que si la série agréable à regarder par rapport à ce qu'on a eu ses dernière années, elle n'en reste pas moins assez bancale.
A côté de ça, je vois pas mal de monde descendre le très sympathique Fractale pour moins que ça, peut-être que ça me rend un peu plus aigri.

Désolé si c'est encore un peu flou, je savais pas trop comment entrer dans une conversation déjà en cours et je comptais essayer de voir selon les réponses, mais on est pas du tout sur la même longueur.
Tant mieux, à la limite, ce qui peut rendre la conversation intéressante.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19270
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Puella Magi Madoka Magica

Messagede Tetho le Dim 20 Fév 2011, 22:42

Rhyvia a écrit:Je ne leur reproche pas d'avoir essayé de surprendre, juste que ça rend plus difficile de la situer par rapport aux autres magical girl puisqu'elle est justement déjà situé par ses auteurs.
Image



Madoka Magica par sa réutilisation de code bien précis s'identifie clairement comme une série de Magical Girl, que ce soit par la mascotte, l'identité secrète, la transformation, la quête des grief seed, ses héroïnes, et tout simplement l'utilisation du terme.
A coté Utena n'est pas une série de Magical Girl, mais elle n'en est pas vraiment une. Elle emprunte assez de codes au genre pour qu'on la considère comme "assimilée magical girl", la même catégorie qu'un Zettai Karen Children ou un Shamanic Princess.

Madoka est une magical girl qui subverti un certain nombre de cliché du genre, à commencer par la gentille mascotte, ou bien le fait que ici être magical girl devient un prix à payer, un fardeau comme dit Amrith, et non plus une libération ou une nouvelle possibilité.
[Montrer] Spoiler
La mort de Mami en elle même est loin d'être aussi choquante ou révolutionaires que certains veulent le faire croire. C'est pas le 1er mentor à se faire tuer devant ses disciples et c'est très loin d'être la 1ere magical girl qui meurt dans sa série.




Quand à Bokurano, c'est une œuvre qui au final est insignifiante car à force d'être nihiliste sans rien chercher à construire après il ne reste plus que le néant une fois l'heure du bilan final arrivé. Ça se trouve ça sera le cas de Madoka au final, j'en doute vu ce que j'ai lu d'Urobuchi, mais on en est pas encore là.


Et puis reste, on te met pas à la porte de la discutions, hein. Si ce genre de débats un peu houleux te fait peur, tu vas malheureusement pas faire long feu ici car on aime le choc des idées.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

PrécédenteSuivante


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

cron