Evangelion, One More Final

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
Dio-Eraclea
Ryo versus Massue
 
Messages: 976
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 19:44
Localisation: La Guilde

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede Dio-Eraclea le Dim 01 Nov 2009, 04:07

Bon, il est tard mais envie de répondre rapidement. D'accord le terme incohérent n'est pas adapté au contexte puisqu'il ne s'agit pas d'actions ou d'événements en désaccord total avec un contexte ou univers pré-établi. Dans ce cas, j'utiliserai le terme d'une gestion temporelle mal maitrisée car beaucoup d'événements psychologiques arrivent trop rapidement pour poser des bases claires et limpides de compréhension pour un néophyte n'ayant pas vu la série (ce qui n'est pas mon cas).
Image
To Love Trouble sur Facebook ! ===> To Love-Ru France

Avatar de l’utilisateur
Valmy
Pilote de Bebop
 
Messages: 150
Inscription: Lun 14 Juil 2008, 16:07

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede Valmy le Dim 01 Nov 2009, 13:45

Dio-Eraclea a écrit:Puis pour finir de râler, Dybex qui est un éditeur dont j'apprécie la plupart des animés et leur qualité vidéo, m'a stupéfait dans le mauvais sens. L'image est granuleuse au possible et ça se voit très nettement (du moins sur mon vidéoprojecteur). En gros, j'ai eu l'impression de voir un vieu dvd antique de 2002 en terme d'image alors que le film est récent au Japon, ca fait mal, très mal :evil: .


C'est la version 1.01 (image plus mauvaise que sur 1.0 + le contraste, ça n'est corrigé que sur la 1.11) alors c'est pas vraiment étonnant. En plus si ton vidéoprojecteur est FullHD, l'upscaling va forcément tout exacerber, le bon comme le mauvais. Et c'est Dybex comme d'autres l'ont rappelé, donc c'est plutôt le mauvais qui prime.

C'est pas très rassurant pour le blu-ray tout ça...

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19590
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede Tetho le Lun 02 Nov 2009, 03:39

(impressions à chaud écrites dans le train en revenant de Nantes, la digue du cul)
Bon, à l'heure où je poste et via la magie du web 3.0 ou 4.0 les monstrueux ennuis de projection que nous avons rencontrés doivent être bien connus, mais pas grave moi je compte bien rester au 2.0 pour le moment.
Juste une note sur les sous titre : trad un peu maladroite avec quelques adaptations shadockiennes. Les puristes hurleront quand Misato est tutoyée par Shinji ou que le terme Koa, pourtant absent des STF du 1.0(1), refait son apparition. Espérons que ce ne sont pas les sous-titres définitifs du film.

Attention, les spoils si dessous sont sans pitiés sur Evangelion 2.0, vous êtes prévenus : si vous n'avez pas vu le film vous ne voulez lire ce qui suit.
[Montrer] Spoiler
La première moitié du film m'a laissée vraiment moyennement convaincu, l'arc action de la série de voit condensé en seulement 2 anges (en réalité 3 mais...) et certains de mes préférés passent à la trappe alors que lui reste, ce monde est vraiment trop injuste. De plus cette partie sent vraiment le too much de partout, que ce soit l'arrivée de l'Unité-02 avec son jet-pack, son tire au railgun en chute libre et son rider kick dans ta face. La suite confirme cette impression avec Asuka qui high-kick Shinji comme dans Kôtetsu no Girlfriend et puis l'opération contre Sahaquiel qui est vraiment ridicule avec sa piste de course (?), ses escaliers, le mur du son dépassé par l'Unité-01, le tout sublimé par la surenchère esthétique sur l'ange lui même qui frôle la faute de goût sur la fin. Je ne parle même pas des stigmates que reçoit Shinji lors de ce combat.
C'est dommage parce que en même temps l'écriture est vraiment soignée, Anno réussit à donner en ~45mins une évolution à Shinji, Asuka et Rei équivalente à ce que la série prend bien 10 eps. Je rajouterais quelques réserves sur le prologue un peu illisible et franchement fanservice (même si on y voit Kaiji voler la clef de Nabuchodonosor) et la manière un peu rapide avec laquelle on enchaine sur le 2eme combat.
De son coté le traitement des personnages est lui plus réussit. De manière surprenante Misato regagne une bonne partie du comique dont le 1.0 l'a privée, ça semble un peu décalée vu à quel point elle était damn serious dans ce dernier, mais soit. Elle semble aussi plus en retrait, dans la série TV de par ses interactions avec Shinji elle était l'héroïne principale, ici ce n'est clairement plus le cas, la manière dont son expérience du Second Impact nous est présenté le montre bien. Par contre le triangle Asuka-Shinji-Rei gagne énormément en contrepartie. Certes la compétition ouverte entre Asuka et Rei pour Shinji peut sembler clichée avec son concours de cuisine et le coup des coupures aux doigts, mais c'est utilisé de manière pertinente avec cet aboutissement sur une Asuka qui commence à s'ouvrir aux autres et une Rei qui tente de rapprocher Shinji et Gendô. À ce point là il ne reste plus grand chose de la série TV, Anno a brulé les navires, il ne lui reste plus qu'a avancer vers ce qu'il veut nous balancer à la gueule.

La seconde partie m'a elle juste bluffée. Pour commencer je me suis attendu à une énorme surprise avec l'infestation de l'unité-03. Le film commence par nous faire croire que ce sera bien Tôji qui sera son pilote (il devient difficile de suivre le rang de chaque garçon et fille) via la scène ou Kensuke demande à Shinji de le pistonner pendant que Tôji joue au basket. Le film tache de garder le suspens quelques instants mais le choix d'Asuka ne surprend pas tant que ça vu que le 02 a été scellée. De là j'ai attendu le retournement de situation, LA surprise qui allait me foutre sur le cul. Et rien, les événements se jouent de la même façon ou presque, car ces films sont définitivement infiniment plus sadiques avec les pilotes que la série TV, la musique aide bien en plus.
Mais ma grande surprise est de voir le film continuer après ça vu que je pensais que ce combat était son final. On a donc le droit à une rébellion de Shinji autrement plus poussée (petite incohérence à réparer pour la sortie vidéo : alors qu'il piétine le toit de la pyramide du QG, le compteur du temps restant à l'Eva ne bouge pas). Puis vient l'attaque de Zeruel (qui n'a jamais autant méritée le sobriquet de Moltonel dont les fans ont pu l'affubler), et là c'est la fête. Autant le premier combat d'Asuka était "trop", autant celui contre Bardiel calquée sur la série TV, autant là on a enfin un vrai combat qualité ciné comme on l'attendait ! Dès le début Mari montre le niveau avec un duel aux fusils d'assauts très dynamique et, à son image, m'as-tu-vu. La suite avec The Beast est simplement à 2 doigts du combat du 02 contre les Evangelions produites en série dans The End of, rien que ça !! C'est violent, magnifiquement animé, ça prend au tripes et ça vous lâche pas ! Puis vient la sortie de Rei et son missile, le carnage total avec 2 Evas complètement explosées. La sortie de Shinji qui commence comme dans la série avant de devenir un moment d'une force qu'on a pas vue dans l'animation japonaise depuis... L'épisode 19 d'Evangelion ! Le 01 qui prend forme divine avec une auréole qui apparaît, la volonté de Shinji de sauver Rei coute que coute... C'est même plus de la folie là, c'est du D É L I R E pur. Et pourtant j'ai eut très peur, quand Mari active The Beast j'ai cru que c'est elle qui allait s'emparer du Core de Zeruel, me privant du moment que j'attendais tant. Mais même pas, ce n'est que lé début ce combat. C'est simple, quand Ritsuko annonce le Third Impact et que ça enchaine sur les crédits j'en était à me demander comment Anno allait enchainer après ça.
Et là vient la surprise d'après les crédits, j'avais oublié que le lance de Longin pouvait stopper net un ange. Et Kaworu qui annonce à Shinji "cette fois je vais te rendre heureux" avec un regard qui implique un viol anal sans vaseline, à ce niveau là c'est simplement monstrueux. J'étais fou.

Ça va mériter d'autre voisinages pour être assimilé comme il se doit, si j'étais pas à sec je serais probablement en train de planifier un voyage à Lyon la semaine prochaine. L'attente du blu-ray va se faire très longue. Pourtant en vrac :
-Encore une fois le film à plein de détails troublants, Mari qui parle "d'affaires d'enfants", Kaworu qui appel Gendô "père"...
-Misato est vraiment la première victime de ces films, son personnage passe au second plan pour laisser la place à Rei et Asuka. C'est logique vu le récit mais je regrette quand même un peu.
-La relation Asuka/Rei a pas mal évolué, et en bien je trouve. Fini l'indifférence contre la rancœur, leur relation, même si conflictuelle, est ici constructive. Ça rend d'autant plus sadique la 2eme partie du film.
-Toujours dans les relations, aura-on cette fois la "fin Rei" pour Shinji ?
-Y a de quoi être choqué par la vitesse à laquelle le 3eme ange est expédié. Alors que le décalage de la numérotation était un gros mystère du 1.0 on nous en débarrasse en une poignée de minute sans rien en dire :/ On sent qu'il est là pour l'entrée en scène de Mari (un peu comme le 7eme pour Asuka)
-Si on se base sur la phrase "nous devons vaincre les 8 anges restants" de Gendô dans le 1.0, il reste 4 anges à vaincre. Tabris semblant acquis vu la fin du 1er film, il est fort probable que Arael (qui violera Mari cette fois ?) et Armisael soient là. Mais que sera le 4eme ange qu'il reste à vaincre ? Adam incarné dans le MK-VI ou était-ce le 3eme congelé dans le permafrost ?
-Je me demande quel rôle il reste à Yui dans cette version. Dans la série TV elle est le personnage clef, mais là Mari et Kaworu semblent être capable de la remplacer. Qu'est-ce que Shinji et Rei vont voir dans le 01 ?
-Pourquoi montrer Asuka borgne dans la bande-annonce de fin ? OK, ça ne veut objectivement rien dire, mais ça casse un peu un des choix les plus couillus du film.
-Toujours plus d'indices pour le reboot, mais ça semble toujours trop facile comme solution... Je serais limite desu si c'est ça.

Bon, grossièrement je reproche avant tout au film de vouloir en faire trop. Trop de spectacle dans la 1ere partie, puis trop de sur-enchère dans la 2eme ("plus fort que le 01 qui se libère et dévore un ange ? Le 01 qui devient Dieu et déclenche le Third Impact !"). J'ai l'impression qu'Anno est allé un poil trop loin à ce niveau, comme si les "moyens illimités" dont il bénéficie lui sont montés à la tête, là où la série s'arrêtait juste où il faut pour nous faire trembler. La comparaison fin du film/ep 19 le montre bien, le 01 qui dévore Zeruel avec Ritsuko qui sort "ce ne sont pas des plaques d'armure mais des entraves" c'est quand même plus flippant que l'apothéose de la même Eva pour sauver Rei. Dommage...
Mais faut pas se méprendre, j'ai surkiffé la race de ce film, et la scène de fin c'est juste over-powerful même si elle n'est pas à la hauteur de son equivalent la série TV.



La décennie 90' en animation japonaise a appartenu à Evangelion, avec ce film c'est désormais clairement le cas de la décennie 2000. Il reste bien 14 mois pour qu'elle se termine mais je ne vois pas ce qui pourrait bien s'approcher de l'impact de ce 2.0 dans les productions à venir, donc sauf surprise de folie Anno a remporté son pari avant même la sortie de la fin.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Mattosai
Nanakiroxxe Cultist
 
Messages: 4863
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 23:36
Localisation: A l'auberge

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede Mattosai le Lun 02 Nov 2009, 16:36

Je ne crois pas, Evangelion c'est surfait de nos jours, too serious et pas assez ecchi pour la populasse.
ca ne fait plus autant de buzz et de dérivés que dans les 90'... la décennie 2000 (aka le grand cataclysme) c'est plutôt l'ère queen's blade et ikkitousen (sans doute en oublie-je un bon tas dans la liste)

:mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
AnimeWatcher
Gentil Administrateur
 
Messages: 5017
Inscription: Ven 09 Mar 2007, 23:46
Localisation: Nantes

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede AnimeWatcher le Lun 02 Nov 2009, 17:19

Bah en tous les cas, ça continue à rapporter des sioux... y compris les nouveaux films avec des records sympathiques donc la franchise est loin d'être moribonde.
:87:

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9660
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede Zêta Amrith le Lun 02 Nov 2009, 17:36

Enfin on peut parler librement.
Spoilers Eva : 2.0 ci-dessous.
Ne poursuivez pas sans avoir vu le film au préalable.

[Montrer] Spoiler
Gendô dit "Il nous reste 8 Anges à éliminer" juste avant le combat contre Ramiel.
Si l'on inclue ce dernier, ça donne donc : Ramiel + le 3° Ange + le 8° Ange + Sahaquiel + Bardiel + Zeruel = 6.
Il reste donc seulement Kaworu/Tabris et un autre antagoniste à achever. L'Eva-08 mentionnée dans le teaser ? L'humanité toute entière ?

La première qualité du film c'est, déjà, de justifier tous les choix a priori incongrus de 1.0 - et l'on espère que 3.0 en fera de même pour celui-là : le rôle insignifiant confié à Tôji, la séquence humoristique chez Misato quasiment déplacée dans un film trop sombre, et même le fichu walkman qui apparaissait mystérieusement dans les mains de ce little Shinji en pleurs. Ces partis pris ne relevaient pas d'un mauvais story-telling ou d'erreurs d'inadvertance mais d'une logique globale qui n'émergerait que plus tard, en l'occurrence à mi-parcours. C'est déjà énorme, parce que non content d'être réussi en soi, 2.0 trouve aussi le moyen de réhausser l'idée que l'on se fait de l'opus précédent.

Un autre exploit est d'avoir réussi à transformer un film condensant onze épisodes de NGE, dont tout le monde sans exception disait qu'il serait forcément ultra-rushé et pétri de combats au point d'en annihiler tout propos sur les personnages, en récit exactement contraire aux prévisions, auquel certains reprochent même la lenteur et la mise en place de la première partie ! Cette partie, qui reprend le ton comico-parodique des cinq premiers épisodes de l'Action Arc - de manière exacerbée comme l'indique la référence à "Girlfriend Of Steel" - doit faire en quarante minutes ce qui aurait demandé un film complet, aussi le caractère poussif de son humour et son too much à profusion - spécial respect au numéro de Pen² - servent-ils à installer le violent contraste avec la seconde moitié du long-métrage. Faute de temps il n'y avait sans doute pas d'autre choix possible, et le film tourne autour de deux délires bien distincts qui étaient déjà présents dans l'Action Arc, l'un caricatural et fan-service, le second gore et apocalyptique. Résultat, le traitement des personnages passe essentiellement par des tonalités hautes et de ce fait, il est vrai que les nuances de la série télévisée ont dû être pénalisées. Si peu, par rapport à mes pronostics d'un grand scepticisme qui ont tapissé les forums des mois durant. Forcément, NGE jouait avec les codes de son époque, la présente version extrapole pour sa part les codes plus grossiers d'aujourd'hui.

Plus mathématiquement, la narration et le découpage sont ingénieux. Par exemple, avoir fait du 3° Ange un sujet d'expériences déjà capturé par la NERV est une excellente idée, et ce à un triple niveau. D'abord cela permet de rappeler que la NERV compte parmi ses missions l'analyse scientifique des Anges, et compenser l'absence d'études menées sur Shamshell dans 1.0. Ensuite, cela permet de situer le prologue de la Base de Béthanie en dehors du Japon, ce qui est important eu égard au petit rôle ultérieur de la communauté internationale dans le film - or il aurait été impossible de délocaliser si l'Ange était apparu de la même façon que les autres. Enfin, cela permet de gagner plusieurs minutes de film et d'éviter tous les préparatifs de combat habituels puisque l'Ange est déjà sur place. On pourrait donner mille autre illustrations, mais celle-là argumente particulièrement bien en faveur de cet obstacle vaincu par Khara : un maximum d'informations, un maximum de liens, en un minimum de temps.

Un autre exploit est d'avoir intégré un fil conducteur - et de la symbolique - dans un tout à ce point hétérogène. Tout le film est bâti sur le rapport de Shinji à Gendô - autant dire que le "You Can (Not) Advance" se réfère à ça. Ca n'était pas montré sous cette lumière dans la série, en partie du fait de la structure épisodique, a contrario du manga qui insistait un peu plus sur cette dimension. Mais là, qu'il s'agisse de l'évolution de la nouvelle Rei ou de la "mort" cruelle d'Asuka, tous ces éléments n'ont qu'un point commun, c'est qu'ils rapprochent ou éloignent Shinji de Gendô selon les moments. A cela s'ajoute la thématique de la nourriture, qui parcourt étrangement tout le film - et là encore c'est très freudien. La nourriture, c'est ce qui va unir tous les personnages entre eux durant la première partie, et même durant les premières minutes de la seconde, c'est ce qui va presque réunir Shinji et Gendô, et c'est ce qui va tout briser lorsque la nourriture en question devient l'Eva-03 et l'Entry-Plug d'Asuka bouffée par l'Eva-01 ! Sous ses dehors exhubérants, l'anime livre sans nul doute de la matière que l'on creuse un peu plus loin à chaque visionnage.

Autre réussite, l'équilibre du pourtant massif fan-service, qui donne outrageusement dans une main ce qu'il reprend de l'autre. Si Asuka, Mari, Misato, Kaworu et même Kaji ont chacun droit à leurs moments suggestifs voire plus - à quand Fuyutsuki ? - l'anime prend garde de ne pas capituler sur les points essentiels. Pas d'écolières, comme le voudrait la norme, mais au contraire un nouveau personnage au physique qui tire intentionnellement vers la lycéenne plutôt que vers la collégienne. Et à l'heure où tous les anime mettent en avant des pisseuses tsundere, nouveau fléau en date, c'est l'immortelle Rei que le film préfère mettre sur un piédestal - ce qui permet au passage de conserver une unité avec le précédent long-métrage. Plusieurs fois le film tourne ostensiblement au harem anime, avec toutes ces jeunes filles en compétition pour Shinji, une façon détournée de reconnaître que harem anime, moe et consorts sont les enfants bâtards de NGE... du fait d'une industrie et d'un public qui n'a rien compris. La fin du film, définitivement crypto-gay, achève en apothéose ce déferlement de messages à l'intention du Comiket et de Pixiv, avec la classe typique de Anno : certes Kaworu promet à Shinji des lendemains sodomites avec un regard SM chaud comme la braise, mais il le fait perché dans les airs, dans un cadre lunaire et à bord du possible Premier Ange déguisé en Eva Next-Gen, sur les ruines encore fumantes d'un Third Impact avorté. Ca fait toute la différence.

Les références à DieBuster à travers la plug-suit de l'Eva-05, au copycat RahXephon via les yeux de Shinji qui s'allument lors du duel contre Zeruel, et peut-être même à Eureka seveN lors du bref combat aérien itano-circusien de l'Eva-02 contre le 8° Ange sont là pour témoigner de la volonté de Anno de réunir le passé - NGE est l'ultime syncrétisme - et l'avenir, c'est-à-dire le post-NGE, dans un même récipient. Car à l'exception notable et bienvenue du lolicon systématique, les principales tendances de l'an 2000 sont contenues dans le film : le harem, les tranches de vie, le retour au Super-Robot cosmique et surpuissant, le sentimentalisme décuplé et même un très léger soupçon d'écologie. Le tout souvent mieux traité que par les séries dont les mêmes formules constituent pourtant la raison d'être.

On apprécie aussi les bonnes surprises du film qui rappellent qu'aucun fan-service n'a jamais eu raison du besoin de la franchise - plus exactement de son corps principal - de raconter une histoire : un Kaji très présent, alors que l'on s'attendait plutôt à le voir sacrifié sur l'autel otaku de Mari, plusieurs tentatives de faire autre chose avec Gendô au lieu de le cantonner à son strict équivalent télévisuel, de nouveaux plot-points sympathiques comme le Traité du Vatican mais qui ne modifient pas la direction et la chronologie générale de la version d'origine, quelques séquences aux graphismes expérimentaux héritées de TEOE et autres... Même si, il faut le dire, les pieds-de-nez au fandom, depuis la volonté de faire croire à la mort prochaine de Tôji, en passant par la faiblesse du 8° Ange qui renvoie à la vulnérabilité de Matarael dans la mouture cathodique, ou la variation autour de la scène d'ascenseur, durant laquelle cette fois Rei attrappe le bras d'Asuka avant la gifle, sont désormais suffisamment nombreux dans le long-métrage pour considérer le visionnage de la série comme une nécessité préalable pour en appréhender tout l'intérêt.

Et puis, parce que ce n'est pas accessoire, la réalisation et l'animation, malgré pas mal d'effets 3D pas toujours du meilleur goût, sont un véritable fist-fuck à la merde que l'on se coltine depuis des années et dont on est contraint de subir les mille et une campagnes d'encensement collectif sur agrégateurs et forums à longueur de temps. Ce film leur pulvérise toute la tuyauterie, les font chialer comme des endives, c'est le produit de trois metteurs en scène dignes de ce nom et d'une équipe dotée d'un vrai background et d'une vraie connaissance de l'anime, en tant que culture, pas en tant que biais de socialisation alternatif à la mode gothique. Franchement après ça, à la place de certains studios, je me foutrais par la fenêtre après avoir laissé un feuillet "Pardon" sur la table.

Je laisse le soin à 3.0 de résoudre un certain nombre de 'problèmes' du film, quasiment tous situés lors du combat collectif contre Zeruel. NGE nous a habitués à des explications pseudo-rationnelles mais satisfaisantes de ses divers excès, j'en attends autant de ROE.


Neon Genesis Evangelion était - et reste - le meilleur anime télévisé de tous les temps, Rebuild Of Evangelion s'annonce d'ores et déjà, très plausiblement, comme la plus solide trilogie animée filmique jamais réalisée. Certes, la concurrence n'est pas fameuse dans ce créneau, mais on peut dès maintenant oublier la trilogie Mobile Suit Gundam comme étant le modèle du genre, le XXI°siècle va bientôt consacrer son standard. Bien sûr, le film ne fait pas l'unanimité, il se fait même démolir par certains fans en rogne, mais Evangelion ne serait pas Evangelion sans ses guerres intestines.
Image
ゆけゆけ ワンダースリー

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 4218
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede Xanatos le Lun 02 Nov 2009, 20:04

Zêta Amrith a écrit:Enfin on peut parler librement.
Rebuild Of Evangelion s'annonce d'ores et déjà, très plausiblement, comme la plus solide trilogie animée filmique jamais réalisée.


Trilogie? Je croyais que ce serait une tétralogie, puisque quatre films étaient annoncés.
Enfin, maintenant que le premier film vient de sortir en DVD, je vais enfin me faire ma propre idée sur le début de cette saga cinématographique.

Zêta Amrith a écrit:Bien sûr, le film ne fait pas l'unanimité, il se fait même démolir par certains fans en rogne, mais Evangelion ne serait pas Evangelion sans ses guerres intestines.


Ben, il faut dire que c'est vraiment le dénouement original et hors normes de la série télévisée qui a propulsé Evangelion au panthéon des séries cultes, et il est vrai que les débats ayant eu lieu entre les fans depuis 1996 sur cette fin sont innombrables, idem pour les trois films de 1997.

Cependant, imaginons que la série TV d' Evangelion ait eu droit à une fin "traditionnelle" au lieu de celle que nous connaissons tous, pensez vous qu'elle serait tout de même restée dans les annales?
Aurait-elle la même "aura" auprès de millions de fans de par le monde?
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19590
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede Tetho le Lun 02 Nov 2009, 20:11

Passé les épisodes 16, 18 et 19 Evangelion était déjà une des plus grandes séries TV d'animation de tous les temps. La fin expérimentale dont a accouché la production chaotique n'a fait qu'accélérer un processus que la fin prévue à l'origine (loin d'être "traditionnelle" rappelons le) aurait quand même engendrée.
Xanatos a écrit:Trilogie? Je croyais que ce serait une tétralogie, puisque quatre films étaient annoncés.
Enfin, maintenant que le premier film vient de sortir en DVD, je vais enfin me faire ma propre idée sur le début de cette saga cinématographique.

Les deux derniers films, 3.0 et Final, seront diffusés en même temps et feront logiquement entre 40 et 60 mins chacun.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9660
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede Zêta Amrith le Lun 02 Nov 2009, 21:35

Xanatos a écrit:Ben, il faut dire que c'est vraiment le dénouement original et hors-normes de la série télévisée qui a propulsé Evangelion au panthéon des séries cultes.


Comme vient de l'écrire Tetho en ces mots :

Tetho a écrit:Passé les Episodes 16, 18 et 19, Evangelion était déjà une des plus grandes séries TV d'animation de tous les temps.


La série était assurée de devenir culte quelquepart entre les Episodes 16 et 19.
C'est durant ces épisodes que Anno décide de faire chialer les gosses à 18h avec un anime que la TV Tokyo de l'époque aurait rechigné à diffuser même après minuit. La série était alors un honnête succès dont certains observateurs soulignaient les qualités singulières, mais sans plus, à la manière de la première diffusion de Mobile Suit Gundam qui contenta une niche sans provoquer de phénomène culturel. Mais la quantité de commentaires qui suivirent la diffusion sanglante et authentiquement provocatrice de l'Episode 18, notamment sur le net, est le véritable déclic qui va donner une nouvelle dimension à la série et inciter tout le monde à se pencher dessus.

Même sans aller aussi loin, il suffit de consulter les résultats de l'Anime Grand Prix 1995 pour vérifier la grande estime dont jouissaient la série et ses personnages dans le premier tiers. Les Episodes 05 et 06 en particulier, repris et même approfondis dans Eva : 1.0 douze ans plus tard, sont alors largement reconnus comme un modèle d'écriture.
Image
ゆけゆけ ワンダースリー

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19590
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede Tetho le Mar 03 Nov 2009, 19:59

Réponses aux spoils du 2.0 d'Amrith plus haut, proceed with caution :

[Montrer] Spoiler
En faire trop pour trancher avec le ton de la 2eme partie ? J'ai quand même l'impression qu'Anno a voulut assurer le spectacle à fond et est tombé dans ce que couvre le dicton "le mieux et l'ennemi du bien". Faut pas se voiler la face, un des objectifs de ce film pour Anno est de montrer qui est le patron, qu'avec du matériel vieux de 15 ans il défonce la quasi-totalité de la production depuis. Et que donc il s'est un peu laissé entrainé. Ça serait pas mal aussi de savoir qui à storyboardé quoi dans ce film, vu le nombre incroyable de mecs qui sont passés dessus ça permettrait d'y voir un peu clair sur la mise en scène.
Mais la condensation de l'arc action en 45mins reste impressionnante de maîtrise. Je regrette que ce soit quand même Sahaqiel qui en soit le seul survivant, y avait probablement des anges plus intéressants à garder, même si Iruel était hors de propos, Sandalphon se retrouve dans le 3eme ange, Matariel et Israfel se retrouvent combinés dans le 7eme ange... C'est surtout que j'aurais aimé voir une vrai collaboration des pilotes comme face à Matariel.
Mais surtout je regrette la perte de Leliel et ce qui va autour (mer de Dirac notamment), même si ça n'aurait pas été pertinent dans le film,

(tu fais référence à quoi pour Pen² ? son omniprésence dans la 1ere partie ou qq chose que j'aurais déjà oublié ?)


Sinon toujours en vrac :
-Le traité du Vatican est quand même surprenant, quel besoin pour des pays autres que le Japon de posséder des Evangelions, si ce n'est pour leur constructions. A la limite une Eva dans la base de Béthanie peut se comprendre, mais limiter leur nombre à Tokyo-III et en accumuler ailleurs semble étonnant, même si un futur assaut contre la NERV semble déjà attendu par tout le monde une fois tous les anges exterminés.
-De la même façon les pilotes semblent un peu trop interchangeables, Asuka, Shinji et Rei étaient tout 3 des pilotes d'essais pour le 03 et Mari pilote le 02 sans problème. Dans la série TV, mis à part le cas particulier et limité de Rei, ça aurait demandé un échange de Core. Et dans les films aussi il est dit que les Evas ont des âmes, par Rei à Asuka, puis confirmé par Gendô quand il appel le 01 "Yui".
-J'ai été surpris que la relation entre Miasto et son père soit toujours présente, alors que le personnage est passé au 2nd plan, et que les parents d'Asuka eux ne le sont pas, seul sa poupée reste et dans une symbolique différente. Là où les relations parents/enfants tenaient une place importante dans la psychologie des personnages de la série, tu le dis toi même seul la relation Shinji/Gendô reste vraiment importante.
-Amusant aussi de voir Anno ressortir le fameux plan de Misato et sa bière dont on a parlé il y a pas si longtemps. Un peu d'auto-dérision ne fait jamais de mal.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9660
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede Zêta Amrith le Mar 03 Nov 2009, 23:04

Spoilers 2.0 et patati et patata.
Voilà c'est dit.

[Montrer] Spoiler
Je ne pense pas que Anno se soit spécialement laissé entraîné. Si je fais le bilan de la première moitié, les seules scènes qui m'ont paru excessives sont le coup de pied d'Asuka à poil comme dans "Girlfriend Of Steel" - une absurdité qui du coup est un peu diminuée par l'allusion flagrante au jeu - et Mari qui tombe sur Shinji en parachute, ce qui là dépasse tous les pétards fumés par l'équipe durant la série. La première apparition de l'Eva-02 est aussi plutôt excentrique mais l'est-elle davantage que celle de la série, durant laquelle l'Eva-02 sautait de navires en navires, les démolissant un par un, avec une "cape" de super-héros sur le dos ? Fondamentalement je ne crois pas. Quant à la "vitesse du son" atteinte par l'Eva-01, c'est peu raffiné, mais il vaut mieux introduire ça quand on termine le film en faisant de cette même Eva-01 un demi-dieu ! Si on prend la série durant la même période, on a quand même Shinji travesti en fille ou qui bande dans un onsen sous le regard interloqué de Pen², Asuka dans une Plug-Suit pour obèse qui veut se cacher, les Evas qui tombent les pattes en l'air dans le gazon, Fuyutsuki qui trempe les pieds dans l'eau, Asuka qui "frappe" Shinji par la seule force de sa voix dans le combiné joint à l'Eva-02... le film ne me paraît pas tellement plus foufou sur le fond. Mais là où tu as raison, c'est que dans un film cinéma le too much se remarque deux fois plus, puisqu'il n'y a pas d'interruption épisodique pour espacer les moments bigarrés. Donc j'ai plutôt l'impression que la forme donne le sentiment que la première moitié du film est trop entertainment driven, mais que le contenu lui-même n'est pas si exhubérant par rapport à la série - il l'est hein, pas de doute là-dessus, mais selon moi pas autant que ce que je lis sur les forums.

La perte de Leliel je m'y étais préparé depuis longtemps, c'était typiquement l'épisode impossible à replacer dans le cadre d'un long-métrage. Quelquepart c'est dommage, car c'est l'épisode charnière que Tsurumaki décrit comme la jonction entre la surface et le propos de NGE - mais je ne ranime pas le "débat" là-dessus. Je m'en doutais donc ça ne m'a pas affligé. Le combat contre le 8° Ange, celui que tu nommes 7° Ange - mais si j'en crois la disposition des cercueils lunaires à la fin de 1.0, le 7° Ange devrait être Kaworu/Tabris, un chiffre christique qui lui correspond bien en plus - m'a déçu la première fois malgré sa bonne qualité d'animation : expédié trop vite, trop extraverti et ostentatoire, avec un Ange franchement faiblard. Depuis que j'y ai réfléchi, j'ai vu dans ce combat très court, très porté sur l'itano-circus et sur les figures aériennes, un clin d'oeil amusant à la fois à Matarael - le premier plan sur ses "pattes" laisse croire que ce sera lui - et à Eureka seveN, et je le prends beaucoup mieux. L'absence de combat collaboratif est relatif, entre la seconde phase de Sahaquiel, et la première de Zeruel, mais il est vrai que le film insiste davantage encore sur la dimension "duel" propre au super-robot que la série.

Pour Pen², je faisais allusion à la courte séquence durant laquelle il tient un speech auprès des manchots qui applaudissent derrière la vitre. Je suis en admiration béate devant ce moment digne de Nadia.

Le traité du Vatican est quand même surprenant, quel besoin pour des pays autres que le Japon de posséder des Evangelions, si ce n'est pour leurs constructions.


Je suppose, mais peut-être aura-t-on d'autres éléments là-dessus, que la Seele veille par ce biais à ce que la NERV ne puisse pas s'armer davantage que ses propres troupes.

De la même façon les pilotes semblent un peu trop interchangeables, Asuka, Shinji et Rei étaient tout trois des pilotes d'essais pour le 03 et Mari pilote le 02 sans problème. Dans la série TV, mis à part le cas particulier et limité de Rei, ça aurait demandé un échange de Core. Et dans les films aussi il est dit que les Evas ont des âmes, par Rei à Asuka, puis confirmé par Gendô quand il appelle le 01 "Yui".


De toutes façons, à moins de modifier toute la signification des AT Fields, les Evas auront toujours une âme. Il est trop tôt pour tirer des plans sur la comète, mais personnellement, pour le moment, je considère l'interchangeabilité des pilotes dans ROE comme réservée aux Production Models. Les Productions Models sauce 2009 n'ont peut-être plus besoin de l'âme maternelle "individualisée" pour fonctionner, mais d'une âme plus "généraliste", a contrario du Prototype et du Test-Type.

J'ai été surpris que la relation entre Miasto et son père soit toujours présente, alors que le personnage est passé au 2nd plan, et que les parents d'Asuka eux ne le sont pas, seul sa poupée reste et dans une symbolique différente. Là où les relations parents/enfants tenaient une place importante dans la psychologie des personnages de la série, tu le dis toi même seul la relation Shinji/Gendô reste vraiment importante.


C'est surprenant du point de vue de la trilogie dans son entièreté, mais pas vraiment de 2.0, puisque Misato reprenait déjà dans 1.0 la formule "Un problème avec ton père ? Je connais ça.". Nécessairement, il fallait ramener ça dans 2.0, même brièvement. Pour Asuka, à mon avis tu tapes dans le mille : insister sur sa situation familiale, c'était décentrer le film du rapport Shinji/Gendô et ça n'aurait pas été très bon pour le récit - même si en tant que fans ça nous aurait intéressés.
Image
ゆけゆけ ワンダースリー

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19590
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede Tetho le Mer 04 Nov 2009, 00:26

Spoils 2.0 :
[Montrer] Spoiler
De toute façon l'Asuka du film n'a plus grand chose à voir avec celle de la série TV. Le seul fait qu'elle soit capable d'éliminer un ange toute seule, et de fort belle manière qui plus est, suffit à le démontrer.
En plus une fois qu'elle a commencée à s'ouvrir aux autres ramener un traumatisme comme celui de la série TV eut été un peu maladroit.

Pas faux pour le coté exubérant. L'arc action est de toute manière là où Anno pouvait se permettre de faire un peu ce qu'il veut, tant que ça sert la direction qu'il donne à son récit, puisque les anges y sont interchangeables.

Pour l'Itano Circus j'ai pensé surtout à la scène de The End of où Asuka évite des missiles de la JSSDF par un saut assez improbable. Je garderais Eureka en tête lors des prochains visionages pour voir si ça m'y fait penser.

En parlant de cet ange, j'ai cru lire qu'il avait été designé par Kitô Mohiro, l'auteur de Bokurano, c'est vrai ? Si c'est le cas le syncrétisme du post-Evangelion va en effet très très loin.


Ha sinon, un détail qui me travaille. Les auréoles qui apparaissent au dessus des anges quand ils "s'activent" étaient déjà présentes dans le 1.0(1) ? Je ne les ait remarquées qu'a partir de mon premier visionage du 1.11 et j'ai pas mon DVD sous la main pour vérifier.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9660
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede Zêta Amrith le Mer 04 Nov 2009, 01:31

[Montrer] Spoiler
Tetho a écrit:En plus une fois qu'Asuka a commencé à s'ouvrir aux autres, ramener un traumatisme comme celui de la série TV eut été un peu maladroit.


A l'heure où on parle beaucoup de la concurrence des mémoires, celle-là en effet eut été néfaste au focus nécessaire sur Shinji.

Pas faux pour le coté exubérant. L'arc action est de toute manière là où Anno pouvait se permettre de faire un peu ce qu'il veut, tant que ça sert la direction qu'il donne à son récit, puisque les Anges y sont interchangeables.


La question c'est est-ce qu'il n'y avait pas moyen d'appuyer sur la pédale de frein sachant que le format long-métrage projette une impression radicalement amplifiée de l'absurdité en vigueur dans cette partie de la série. Et si Anno l'avait fait, est-ce que le film s'en serait mieux porté au final ? Je ne crois pas, comme tu le soulignes Anno a saisi l'occasion de la première moitié de 2.0 - qui correspond aux Episodes 08-12 de la série - pour balancer la sauce. Il ne pouvait pas le faire avant, il ne pouvait plus le faire après. On comprend mieux quand Sadamoto dit que 2.0 est en fait beaucoup plus similaire à la série qu'escompté, c'est encore à ce stade la même structure maquillée en nouveau récit.

Pour l'Itano Circus j'ai pensé surtout à la scène de The End Of où Asuka évite des missiles de la JSSDF par un saut assez improbable. Je garderais Eureka en tête lors des prochains visionages pour voir si ça m'y fait penser.


Voilà mais c'est personnel, je disais au-dessus que la scène avait peut-être été faite en référence à Eureka seveN, du fait de la combinaison combat expédié/itano-circus/jetpack aérien/mec de BONES parmi le staff. C'est dit sans aucune certitude, et d'ailleurs je présume que même l'équipe n'est sûre de rien.

S'agissant de Mohiro Kito, je sais juste qu'il a participé au film en tant que designer.
Officiellement j'ignore ce qu'il a fait, mais comme toi je trouve le 8° Ange très en phase avec Bokurano.


Ha sinon, un détail qui me travaille. Les auréoles qui apparaissent au dessus des Anges quand ils "s'activent" étaient déjà présentes dans le 1.0(1) ?


De mémoire, c'est le cas pour Sachiel lorsqu'il utilise son AT Field pour se propulser.
Je crois que non pour Shamshel et Ramiel mais une vérification n'est jamais superflue.
Image
ゆけゆけ ワンダースリー

Avatar de l’utilisateur
Wonk
Ryo versus Massue
 
Messages: 991
Inscription: Mar 15 Jan 2008, 01:34

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede Wonk le Sam 07 Nov 2009, 15:57

Échange intéressant, j'espère pourvoir profiter de la projection de demain matin à Lyon pour apporter mon grain de sel le cas échéant.
Well you needn't ...

Avatar de l’utilisateur
Xanatos
Rédac : De la cambriole
 
Messages: 4218
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 07:31
Localisation: Val d'Europe

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede Xanatos le Sam 07 Nov 2009, 16:04

Bon, je viens de voir le film Evangelion 1.0 you are (not) alone...
Bilan: c'est excellent!!! :D

Techniquement, c'est une vraie claque, ça saute aux yeux que Hideaki Anno et la Gainax se sont donnés les moyens de leurs ambitions: les graphismes sont magnifiques, l'animation est d'une fluidité parfaite, les décors sont somptueux et les effets spéciaux sont très impressionnants.
Il y a beaucoup d'images de synthèse, mais elles s'intègrent harmonieusement à l'animation traditionnelle.

Pour l'histoire, c'est un remake quasi complet des 6 premiers épisodes (avec de subtiles différences), pourtant, je ne me suis pas ennuyé le moins du monde, bien au contraire. L'histoire demeure toujours aussi passionnante, et la narration est très dynamique (vu le format du film, c'est compréhensible).

Les personnages restent fidèles à eux mêmes (Shinji en proie aux doutes, Gendô inflexible et déterminé, Rei froide, mais pas insensible...) et n'ont en rien été dénaturés.
Il me semble cependant que Misato, bien qu'elle ait gardé son humour, soit plus sérieuse et moins exubérante que dans la série télévisée originale.

Quant aux scènes d'action pfiiiouuuu, quelle claque, elles décoiffent, c'est le moins qu'on puisse dire!

J'ai aussi apprécié les éléments inédits:
[Montrer] Spoiler
Misato qui montre à Shinji qu'il faut empêcher les Anges de s'approcher de Lilith car cela provoquerait le third impact, alors que dans la série TV, à ce stade du récit, elle ignorait l'existence de cette créature et c'est Ryôji qui lui montrera dans le 15e épisode. Cela laisse présager des perspectives intéressantes pour la suite du récit. De même l'apparition surprise de Kaoru a été bien amenée.


En bref, je suis très satisfait de ce film et j'ai hâte de voir les long métrages suivants, d'autant plus que le trailer du deuxième film met l'eau à la bouche. :)

Le doublage japonais lui est vraiment excellent, l'ensemble des personnages ayant gardé leurs voix d'origine et les seiyuu ont vite retrouvé leurs marques, Megumi Ogata est toujours aussi époustouflante dans le rôle de Shinji.
Megumi Hayashibara est parfaite dans le rôle de Rei, et aux antipodes de ses autres doublages (excellents eux aussi) d'héroïnes plus "extraverties" comme Lina Inverse, Ranma et Faye Valentine.
De toute façon, cette immense comédienne est à l'aise dans tous les genres, aussi bien comique que dramatique. :)
Edgar, Edgar, prince de la Cambriole...

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9660
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede Zêta Amrith le Sam 07 Nov 2009, 17:01

Xanatos a écrit:De toutes façons, cette immense comédienne (Megumi Hayashibara) est à l'aise dans tous les genres, aussi bien comiques que dramatiques :)


Ses performances ont marqué en 1995 mais en 2007 ce n'était plus que de la routine.
Pompée, stéréotypée par la comédienne de seconde zone derrière Yuki Nagato et par cent autres.
Celle qui continue encore de m'épater en revanche, parce que simplement bien jouer ça ne s'imite pas, c'est Kotono Mitsuishi, qu'à titre personnel je considère toujours comme la meilleure seiyuu féminine de ces vingt dernières années. Mais bon plus largement, les années 90' correspondaient encore à une époque dans laquelle les studios cherchaient des comédiennes avec un souffle et pas des sex-toys pour animaux à la Rie Kugimiya.
Image
ゆけゆけ ワンダースリー

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19590
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede Tetho le Sam 07 Nov 2009, 17:22

La performance d'Hayashibara dans le rôle de l'Evangelion unité-01 continue de me bluffer, même en 2009. Un vrai rôle de composition.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9660
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede Zêta Amrith le Sam 07 Nov 2009, 17:33

Non dans Eva : 2.0 c'est surtout le rôle de Pen² qui fait briller Megumi Hayashibara.
Jamais le pingouin génétiquement modifié n'aura été si bien campé. Ca va faire la différence aux Tokyo Anime Awards.
Image
ゆけゆけ ワンダースリー

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19590
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede Tetho le Sam 07 Nov 2009, 20:17

Parce que y a besoin de faire la différence ? Si le film ne rafle pas tout ou presque c'est qu'il y a un problème. Les seuls titres qui peuvent peut être l'inquiéter doivent être Summer Wars, Higashi no Eden et Bakemonogatari.
Zêta Amrith a écrit:
Ha sinon, un détail qui me travaille. Les auréoles qui apparaissent au dessus des Anges quand ils "s'activent" étaient déjà présentes dans le 1.0(1) ?


De mémoire, c'est le cas pour Sachiel lorsqu'il utilise son AT Field pour se propulser.
Je crois que non pour Shamshel et Ramiel mais une vérification n'est jamais superflue.

J'ai récupéré mon DVD, et c'est comme tu dit. Les auréoles sont donc bien comme je le pensais un ajout dans le 1.11 pour coller a ce que l'on voit dans le 2.0.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9660
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: (W)evangeli(w)on : C'est officiel Sadamoto a craqué pour de

Messagede Zêta Amrith le Sam 07 Nov 2009, 23:46

Tetho a écrit:Parce que y a besoin de faire la différence ? Si le film ne rafle pas tout ou presque c'est qu'il y a un problème. Les seuls titres qui peuvent peut être l'inquiéter doivent être Summer Wars, Higashi no Eden et Bakemonogatari.


Je parlais bien sûr de Pen² faisant la différence dans la remise du prix de la meilleure seiyuu.
N'importe quel autre anime de 2009 qui l'emporterait en tant qu'oeuvre sur Eva : 2.0 serait un pur scandale. Y compris les trois sus-nommés, même si Summer Wars me paraît être le plus sérieux adversaire - Higashi No Eden sera encore incomplet puisque son dernier volet n'arrivera pas dans les délais, quant à Bakemonogatari, entre autres réserves, c'est une énième adaptation de light-novel, autant dire un symbole assez médiocre à adresser au secteur en 2009.

A propos, il faudrait changer le nom du topic là, non ?
Image
ゆけゆけ ワンダースリー

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19590
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: (W)evangeli(w)on : The Final Decision We All Must Take

Messagede Tetho le Dim 08 Nov 2009, 03:19

(Fait. J'ai hésité avec "Tsubasa wo Kudasai" puis ais préféré le titre d'une piste originale)

Bha, de toute façon quand bien même elle aura un prix aux Tokyo Anime Awards, elle sera derrière Aya Hirano et autres Kugimiya Rie aux seiyû awards et autres AGP...
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Aphex
Vieux con
 
Messages: 1530
Inscription: Jeu 27 Sep 2007, 16:41

Re: (W)evangeli(w)on : The Final Decision We All Must Take

Messagede Aphex le Dim 08 Nov 2009, 03:42

Tetho a écrit:Bha, de toute façon quand bien même elle aura un prix aux Tokyo Anime Awards, elle sera derrière Aya Hirano et autres Kugimiya Rie aux seiyû awards et autres AGP...


Ca va de soi.
Cleanup Princess !

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10712
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: (W)evangeli(w)on : The Final Decision We All Must Take

Messagede Gemini le Lun 09 Nov 2009, 01:25

C'est parti pour moi aussi ^^
[Montrer] Spoiler
Après avoir visionné le second film, je vois le premier sous un œil nouveau : sa sur-abondance de reprises de plans connus - un copier/coller de storyboard - entrecoupées de scènes inédites m'apparait comme un moyen d'amener les fans de la première heure vers une acceptation des éléments nouveaux de cette version Rebuild, ce qui permet finalement à ce 2.0 de s'affranchir infiniment plus de l'original sans trop perturber le spectateur. Après, cela s'explique peut-être aussi par un manque de moyens, je l'ignore,mais je trouve cela bien amené en tant que tel.

Ce qui est bien avec Rebuild, c'est que je me rend compte que Hideaki Anno sait bien où se trouve son intérêt : même s'il apporte de l'inédit, il prend soin de conserver quelques passages clés et des scènes cultes attendues par les fans, magnifiées - le combat contre Saraqiel - ou détournées - le coup de la canette, la conversation Rei/Asuka dans l'ascenseur - selon les moments. Le résultat rend très bien à l'écran, surprend parfois, impressionne souvent. La débauche de moyens, d'effets, et même de WTF épique peut sembler ostentatoire, je l'ai trouvé juste jouissive.
Les points que je craignais le plus - l'apparition de Mari et d'une Eva à roulettes - sont finalement passés comme une lettre à la poste (elle est mignonne la psychopathe en mode DieBuster), il y a quelques révélations que d'aucuns pourront prendre comme des compléments de la série d'origine, non vraiment j'ai adoré ce film, tout autant que le premier. C'est à la fois un hommage à ce joyau qu'est Neon Genesis Evangelion, une destruction du mythe, un film passionnant (il ne manque vraiment que la grande scène durant laquelle l'Eva 01 sort de Leliel), et le plus fou : un anime qui fait oublier (pendant au moins deux heures) l'œuvre d'origine. Et ça, c'est un coup de maître.

L'autre coup de maître, c'est de rendre Rei à la fois différente de celle des années 90, mais encore plus attachante. Shinji a clairement choisi la route de Rei, en plus, ce que je considère comme un choix plus judicieux que l'autre tête à claque, même si je la trouve assagie et même amusante. Amirth voit un hommage à Nadia dans la rencontre entre Pen² et les manchots, personnellement ce sont les doigts couverts de pansements de Rei et Asuka qui me rappellent les tentatives désespérants de Nadia dans la cuisine du Nautilus :3

A part ça, critiques en vrac :
- Le coup des océans rouges/bleus, je trouve cela très intéressant. Un petit côté écologique, qui ne parait même pas incongru alors qu'il sort un peu de nul part dans le scénario, et qui donne lieu à de belles images. Il faudrait que je revois le film, mais il me semble bien que les bassins du centre de traitement forment l'Arbre de la Vie.
- Je n'ai pas tout saisi ce qui concerne Achéron. Serait-ce une forme de Lilith propre à chaque QG de la NERV ? Est-ce pour cela que le 3ème Ange s'en prend à lui ? Mystère, mystère, et je ne pense pas que nous aurons des réponses.
- Après s'être fait embrassé par Kaji, Shinji va se faire défoncer la rondelle par Kaworu. Ce sont les fujoshi qui vont être contentes. Quand j'ai raconté ça à ma sœur, j'ai cru qu'elle allait avoir un orgasme ; cela lui a donné envie de voir ces films (elle connait évidemment l'original). Shinji va découvrir le véritable amour.
- Le Traité du Vatican ne me parait pas superflu. D'un côté, il peut être vu comme un moyen pour les autres pays de garder un minimum de contrôle sur le Japon, pour ne pas qu'il ait à disposition un trop grand nombre de ces armes considérées comme les plus puissantes au monde et dotées d'un potentiel de destruction énorme. D'un autre côté, le Japon n'est pas le seul pays capable de fabriquer des Evas - Allemagne, USA, Russie, mais aussi Chine pour la version d'origine - et il ne faudrait pas qu'un de ces pays puisse se constituer une petite armée d'Evangelion pour son usage personnel.
- UCC Coffee. Heureusement, cette suite nous épargne la vision hérétique d'un frigo de Misato qui en serait rempli.
- Mari elle bute.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9660
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: (W)evangeli(w)on : The Final Decision We All Must Take

Messagede Zêta Amrith le Lun 09 Nov 2009, 02:12

Gemini a écrit:Il y a quelques révélations que d'aucuns pourront prendre comme des compléments de la série d'origine.


Exemples ? 8)

Et ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit sur Nadia mon ami...
Image
ゆけゆけ ワンダースリー

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19590
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: (W)evangeli(w)on : The Final Decision We All Must Take

Messagede Tetho le Lun 09 Nov 2009, 02:50

Spoil 2.0 :
[Montrer] Spoiler
A ce stade là il semble évident que Anno recommence le même schémas que ce que la série TV faisait avec les robot anime mais cette fois avec la série Evangelion :
-La série TV commençait comme un cute girls & robo anime un peu différent et avec des mystères mais pas trop éloignés des carcans du genre. Le 1er film c'est la série Evangelion avec une poignée de modification pour rendre la chose différente et soulever des mystères.
-S'ensuivait l'arc action qui à la fois enfonçait la série dans les codes du genre avec des ennemis à la chaine et interchangeables chaque semaine, mais en même temps Anno posait ses personnages pour de bon et préparait la suite. Comme dit plus haut, l'arc action du film n'est pas si différent dans le fond et sert surtout à développer la nouvelle Asuka qui doit nous être présenté, développée et exécutée en moins de 75 minutes ! En parallèle on à toute la relation Shinji/Gendô et Shinji/Rei qui sont aussi traitées de manières plus discrètes. Ici aussi il prépare la suite.
-Vient ensuite la rupture, les eps 16 à 19, là où la série dérape et passe d'un anime de robot de qualité à quelque chose de bien plus complexe et unique en 3 épisodes par la disparition de Shinji, la mutilation de Tôji et l'éveil du 01. Dans le film c'est le choix d'Asuka qui sert de déclencheur, avec le fait que le combat contre Bardiel se déroule de la même manière (pas mal de plans repris) pour l'enfoncer (en gros le pilote à changé, mais les évènements restent les mêmes, Shinji ne tente pas de sauver le pilote même en sachant que c'est Asuka et il n'y a pas de variation du scénario). Le nouveau combat contre Moltonel avec le 02 "The Beast" et le Third Impact avorté achèvent d'enfoncer le clou.

Bref on garde la structure narrative de la série, elle est juste condensée. La forme change, le fond reste le même, il a juste été actualisé pour un public qui connait la série et doit donc être surpris et choqué autrement.
Ce n'est que suppositions de ma part, mais il est fort probable que la suite contiennent une bonne partie explicative qui justifiera certaines variations entre les 2 versions, puis 2 anges (Tabris inclus) qui tenteront de prendre contact avec les pilotes, la révélation que le géant du Central Dogma n'est pas Lilith (j'en suis désormais sûr) puis une fin annoncée inédite qui devrait nous prendre par derrière et nous marquer pour un moment. Par contre je ne suis pas sûr que l'on ait le droit à la mort de Rei, même si le sadisme acharné des films tend vers cela tant ça serait dramatique pour leur shinji.
Je prie secrètement pour que Anno nous évite le reboot trop évident pour lequel il a balancé trop d'indices grossiers ici et là.



Rei n'est pas vraiment différente, elle a juste le droit à plus de développement là où la série ne s'était pas aventurée. Comparée à une Asuka refaite de fond en comble on peut même dire qu'elle reste le même personnage puisque ses réactions sont cohérentes. Mais même la Rei de la série montrait une certaine affection, même si un peu plus tard.

Pour les révalation je suis pas trop d'accord, la série TV et les films ont des éléments en commun, mais ce qui est exclusif à l'un n'est pas soluble dans l'autre. Y a un gros risque de confusion qui se crée là, bien pire que celui que produisait déjà le manga.

Ha et personnellement je n'ai pas oublié la série TV, je l'avait même en tête pendant toute la séance comme le montre bien ma réaction à chaud.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

PrécédenteSuivante


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

cron