[auteur] Go Nagai

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10505
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

[auteur] Go Nagai

Messagede Gemini le Dim 13 Juin 2010, 23:47

Dans la mesure où il n'a pas fait que dans la série de robots, je pense qu'il mérite son sujet propre. Et puis, il reste un de mes auteurs favoris ^^
Un petit lien, pour rappel : http://www.mata-web.com/anime-manga/index.php?option=com_content&view=article&id=215&catid=72:conferences&Itemid=72

Abashiri Ikka : Depuis 18 générations, la famille Abashiri, comme une malédiction, n’a engendré que des hommes, destinés à devenir des voleurs et des assassins ; ainsi, ses membres se retrouvent pourchassés par les autorités dès leur naissance. Mais Kikunosuke Abashiri, unique héritier de l’art martial ancestral de sa famille, pourrait bien mettre fin à ce cycle infernal.
Une série de 4 OAV pleines de violence, de lubricité, de personnages improbables, de combattants surpuissants, de situations WTF, et de délire. Du pur Go Nagai comme je l'aime, bien politiquement incorrect, avec une héroïne tout simplement excellente, et qui peut compter sur une famille dingue à souhait. La première OAV est une merveille, ses auteurs essayant de lui donner un faux style sérieux pour mieux monter en puissance et atteindre les sommets de la virilité avec une simple présentation de la famille Abashiri ; la seconde OAV, moins originale, est un régal de drôlerie. Dommage que la seconde moitié fasse descendre la qualité d'un cran, mais cela reste plaisant à suivre.
Au final, il s'agit d'une œuvre hors-norme, dotée de quelques grands moments, d'une mise en scène dynamique, de litres d'hémoglobine, et d'une bonne musique ; pour le reste, elle accuse un peu son âge...
Image

Tetsu no Shôjo Jun : Le jour de son 18ème anniversaire, Jun, riche héritière de la famille Asuka, doit choisir un époux. Mais, ne pouvant s'y résoudre, elle prend la fuite. Sa mère lance alors ses hommes à sa poursuite.
Cette OAV va moins loin dans le délire que la série précédente, mais possède un bon potentiel et reste très divertissante. L'héroïne constitue la première force de cet anime, puisque derrière son style classique de jeune fille riche avec une connaissance limitée de la vie "normale", se cache une sorte de catcheuse bodybuildée portant un corset de fer sous ses vêtements et hyper-musclée. Ce qui nous réserve une bonne dose d'action, contre quelques personnages tout de même bien délirants, dont les "Cherry Boys" et leurs... euh... comment dire... vous verrez par vous-mêmes.
Cela ne va pas très loin, mais j'ai passé un moment très agréable ^^
Image

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10505
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Gemini le Lun 14 Juin 2010, 20:20

Harenchi Koumon Manyuuki : Une OAV dans la même veine que Heisei Harenchi Gakuen ; d'ailleurs, je les ai découvertes toutes deux chez Ialda :twisted: Cela reste tout de même moins débridé et dingue que l'autre titre, mais les kunoichi nymphomanes au ninjutsu bien particulier apportent beaucoup d'humour au titre, ce qui le rend amusant à suivre.
Une OAV donc loin d'être aussi mémorable que celle de Heisei Harenchi Gakuen, mais pas déplaisante pour autant. Une curiosité pour les amateurs lubriques de Go Nagai.
Image

Avatar de l’utilisateur
Natth
Soul of Chogokin
 
Messages: 1501
Inscription: Mer 24 Mar 2010, 21:56

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Natth le Mar 15 Juin 2010, 22:09

Un nouvel émule de Go Nagai !

Segawa Masaki, l'auteur de Basilisk, va publier un manga adapté de la série Dororo Enma-kun Gaiden de Go Nagai. Ce titre devrait s'intituler Enma Vs et se présenter sous la forme d'un one-shot.

(Source : Business Jump et Manga-News)

Bien sûr, il s'agit d'une parution japonaise. Parce que pour la France... Bonne chance quoi.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10505
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Gemini le Mar 07 Sep 2010, 12:10

CB chara Go Nagai World : Akira, Miki, et Ryo se réveillent dans un monde où les rares personnes encore présentes apparaissent en SD. Ils ne sont pas les seuls à subir ce changement, puisque dans le monde d'à côté, Koji et Sayaka ont le même problème...
Une série d'OAV où les héros et les méchants de Go Nagai se croisent et sont super-déformés... Drôle de concept. Évidemment, le tout est très parodique et délirant, même s'il est dommage que seuls les univers de Mazinger Z et Devilman en profitent ; Honey est la grande absente...
J'ai trouvé la première OAV assez laborieuse, les deux suivantes sont de bien meilleure qualité et je dirais même qu'elles ne cessent de s'améliorer, pour une série finalement bien sympa, mais nécessitant quand même quelques connaissances de base en Go Nagai. A réserver aux fans.

Image

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18765
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Ialda le Lun 31 Jan 2011, 20:21

V, le manga, par Go Nagai (via aicnanime) :
http://gonagaifanclubitaly.blogspot.com ... s-jpn.html

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10505
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Gemini le Lun 31 Jan 2011, 20:49

Ialda a écrit:V, le manga, par Go Nagai (via aicnanime) :
http://gonagaifanclubitaly.blogspot.com ... s-jpn.html
Ma série culte + un de mes dieux ????? :shock:
Et ça sort quand en France ? :lol:

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10505
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Gemini le Lun 30 Mai 2011, 13:17

Devilman T1 : Grâce à une âme généreuse - Ialda, je t'aime mon poney - j'ai enfin l'occasion de lire Devilman, un des TRES rares manga de Go Nagai sorti en France.
Akira Fudo, lycéen sans histoire et même un peu pleutre, est un jour interpelé par son meilleur ami Ryo, lequel lui fait part de la mort de son père et des étranges découvertes qu'il venait de réaliser. Selon lui, la Terre aurait jadis été le domaine des démons, à l'époque des dinosaures, jusqu'à ce que l'ère glaciaire ne les plonge dans une profonde hibernation ; de nos jours, ils prépareraient leur retour sur Terre dans le plus grand secret, et nulle armée ne pourrait en venir un bout. Pour Ryo, il n'existe qu'une seule solution : que Akira et lui deviennent eux-mêmes des démons, afin de lutter à armes égales contre ces monstrueux envahisseurs.
Le premier tome est constitué en grande partie d'explications fournies par Ryo, lequel doit convaincre Akira de le joindre dans son projet ; l'action n'intervient qu'en toute fin de volume, ce qui ne l'empêche pas de fournir une lecture passionnante. Pour l'instant, le scénario constitue un véritable point fort, et je m'impatiente de lire la suite tant cette entame m'aura captivé.
Par contre, à force de toucher principalement à ses animes, j'en oublierai presque que Go Nagai a quelques problèmes en tant que dessinateur, le situant concernant les visages au même niveau que Masami Kurumada, ce qui n'est pas spécialement flatteur... Certains personnages (mon dieu le portrait de la mère de Ryo), c'est du Picasso. Heureusement, il compense par une bonne dose d'imagination perverse, et un talent sans égal lorsqu'il s'agit de créer des filles-démons étrangement sensuelles :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
asakura
Soul of Chogokin
 
Messages: 1503
Inscription: Jeu 12 Avr 2007, 10:32

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede asakura le Lun 30 Mai 2011, 13:35

Pour Devilman j'ai vu le premier OAV en DVD, toujours pas regardé le second. Et j'avais beaucoup apprécié également. Il est vrai que le scénario est intéressant et l'ambiance générale reflète bien l'époque où la série est parue. En revanche, l'atmosphère est extrêmement glauque. Je me souviens de la scène d'ouverture, où l'on voyait de multitudes de petites fées (?) virevoltant et s'amusant avant qu'elles ne soient toutes tuées dans d'atroces souffrances tout en poussant des cris déchirants (qui se rapprochent de ceux des sylvidres dans Albator 78). Je ne parlerais pas plus de ce premier OAV afin de ne pas spoiler, mais même le comportement de certains personnages est plus que glauque et dérangeant.
J'ai cru comprendre qu'un troisième OAV était sorti il y a quelque années afin de poursuivre l'adaptation, et que niveau glauque, celui-ci surpassait largement les deux premiers, je me demande bien ce que ça donne.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18765
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Ialda le Lun 30 Mai 2011, 14:04

asakura a écrit:J'ai cru comprendre qu'un troisième OAV était sorti il y a quelque années afin de poursuivre l'adaptation, et que niveau glauque, celui-ci surpassait largement les deux premiers, je me demande bien ce que ça donne.


Amon

Image

L'épisode s'inscrivait dans une certaine continuité du manga original, déplacé dans une époque un peu plus moderne et jusqu'au meurtre de Miki du moins; le lien s'opère par ex via le personnage de Miko qui apparait dès les premières minutes. Après, on diverge sur le personnage d'Amon qui n'était pratiquement pas traité dans le manga de 72s (je ne connais pas le manga publié à la sortie de l'oav, ceci dit).

Je n'avais pas trouvé Devilman glauque, c'est plus un qualificatif que je réserve à des titres de cette décennie (Mohiro Kitoh, puisqu'on en parlait récemment avec Ileca). Question de sensibilité personnelle. Les premières minutes de l'OAV de 87 propose une description du 'paradis' originel, celui des démons avant l'apparition de la civilisation castratrice, qui colle bien à l'oeuvre de Go Nagai - et, plus largement, à d'autres artiste de sa génération nés dans les ruines de la seconde guerre mondiale : l'univers chaotique de Michael Moorcock, par ex.

En parlant d'époque de parution, que la fin de la publication de Devilman en France ait plus ou moins coincidé avec le 11 septembre, à quelques mois prêts, fût un hasard presque parfait.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10505
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Gemini le Jeu 02 Juin 2011, 14:02

Bon, ben... Devilman est le meilleur manga de Go Nagai. Puissant, sombre, violent, magnifique, les qualificatifs me manquent pour décrire l'ampleur de ce chef d'œuvre. Culte.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10505
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Gemini le Sam 04 Juin 2011, 18:51

Interdit aux mineurs ^^

Hanappe Bazooka : Il y a des jours, je me demande comment je fais pour trouver des animes pareils. Enfin là, c'est évident : c'est adapté d'un manga co-écrit par Go Nagai et Kazuo Koike, alors forcément...
[Montrer] Spoiler
... forcément, le héros est un gros pervers. Mais vraiment. Et stalker par dessus le marché. Sauf qu'un soir, il invoque deux démons encore plus obsédés que lui : Dance et Bazooka. Ceux-ci lui octroient deux pouvoirs : une super force, et la capacité de coucher avec toutes les filles qu'il souhaite ; il n'a qu'à les pointer du doigt, et le pouvoir s'active.
OAV de 1992, Hanappe Bazooka s'inscrit dans les œuvres interdites aux moins de 18 ans des deux pervers qui l'ont écrite. Cela commence par une séance de matage, puis par un exercice de masturbation devant une VHS porno volée, et cela s'enchaine par le viol de la mère et de la sœur du héros, sous le regard presque amusé de son père, à qui les deux démons viennent de donner une somme considérable d'argent pour qu'il les laisse faire... Peu de temps plus tard, le père s'est constitué un harem, la mère se fait lécher (et plus si affinité) dans tous les sens par Bazooka, et la sœur s'adonne au BDSM avec Dance, qu'elle appelle "onesama" pendant que celle-ci la fouette avec sa queue.
Comme souvent avec Go Nagai, la composante sexuelle est en réalité un moyen d'apporter de l'humour à sa série. En l'occurrence, cet anime réserve quelques scènes vraiment amusantes, malgré une ambiance démoniaque assez marquée (et bourrée de caméos). Le soucis de cette OAV, c'est que si l'histoire elle-même est réussi, ce n'est pas le cas de d'une technique qui accuse un très fort manque de budget, et une narration éclatée, chaotique (les scènes comiques sont parfois enchainées avec des moments inutilement violents ou déprimants), et presque précipitée ; c'est compréhensible, mais ce rythme saccadé est désagréable.
Une curiosité. Certains passages sont excellents, mais l'anime dans son ensemble souffre de quelques défauts qui l'empêchent d'exploiter pleinement son potentiel.

Image

Image

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18765
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Ialda le Sam 18 Juin 2011, 14:11

Devilman Lady (manga)

Confrontée à des individus métamorphosés en êtres démoniaques, une jeune femme nommée Fudo Jun va découvrir qu'elle possède elle aussi le même pouvoir; elle réussit à se transformer en démon pour se défendre mais contrairement à ses opposants, conserve sa faculté de raisonner en humaine. Les cas de possessions par des démons semblant se multiplier au Japon, elle est prise en charge par une organisation gouvernementale, l'Alliance Humaine, laquelle lui reconnait une utilité en tant qu'arme contre les autres entités démoniaques et préfère donc lui laisser la vie sauve tant que Jun accepte de combattre ses confrères...

La série TV de 98 avait été éditée aux USA en DVD en 2003, mais le manga (prépub de 97 à 2000) est resté lui inédit. Après bien des atermoiements, j'ai enfin réussi à dépasser les premiers chapitres et à lire les 17 tomes. Globalement, et malgré des concepts, une idée de départ et certains événements semblables, c'est une expérience différente de la série télé.

Commençons par le personnage principal; dans le manga comme dans l'anime Jun doit apprendre à réconcilier son humanité avec ses instincts sauvages, démoniaques, plus profonds. C'est la personnalité humaine de base qui change entre les deux versions, refletée dans le choix de son travail : là où la version animée la montrait exerçant le métier de mannequin, souvent assez passive et dominée par Ran, le manga l'imagine en tant que professeur désireuse de protéger ses élèves, sportive, dans un style très butch, et de manière générale beaucoup plus active.

Ce changement dans la personnalité de l'héroine se réflète dans le ton de l'oeuvre : là où l'anime jouait plus la carte de l'horreur plutôt gothique, en mettant l'accent sur l'atmophère horrifique, mettant en avant les perversions des personnages comme des antagonistes, et assaissonné de relents sapphiques (atmosphère finalement un peu gâchée par les transformations en kaijuu, qui du coup, faisaient hors contexte), le manga lui est axé sur une horreur beaucoup plus brutale, particulièrement gore, avec un niveau de violence rappelant celui d'un Violence Jack.

Exit le personnage de Kazumi, remplacée par Hikaru Fudô, le frère de Jun à peu près inutile.

On retrouve grosso modo la même formule que dans la série télé avec ce mélange entre enquètes à la X-Files et combat contre le demon-of-the-week plus à la Devilman classique. Certains d'entre eux sont presque identiques entre anime et manga, notamment la nageuse Aoi Kurosaki - il me semble que l'accident à l'origine de sa transformation en démon était différent dans les deux versions, toutefois. Les histoires sont parfois tragiques, avec un événement dramatique à l'origine de la transformation de l'humain en monstre; ce n'est heureusement pas forcément toujours le cas, les histoires ne versent pas systématiquement dans le dilemne moral pour Jun et beaucoup de démons jouissent de leurs pouvoirs de manière gratuite et purement mauvaise parce qu'ils en ont la possibilité, ni plus ni moins.

C'est plus tard, aux alentours des tomes 8 et 9, que DML gagne en intérêt.

Capturée et torturée par une bande de Crowley en herbe, Jun est envoyée dans le temps à l'époque du règne des démons sur Terre où elle doit traverser l'équivalent des neufs cercles dantesques en compagnie d'un Akira fantomatique issu du manga original. L'univers est vivant, lui aussi passe à travers le cycle des réincarnations et est ponctuellement détruit avant d'être recréé. Akira explique alors comment il a essayer de manipuler les événements et de choisir Jun comme nouveau réceptacle des pouvoirs d'Amon, en espérant que l'issu du conflit sera cette fois moins radical. Chemin faisant, on revoit au passage quelques grandes figures du manga original tels que Siren, Kaim et Jinmen, tandis que graphiquement Go Nagai se permet de multiplier les hommages à Gustave Dorée. Et là, DML arrache la gueule.

Image Image

Image Image

[Montrer] Spoiler
Image Image



Le retour sur Terre est surtout l'occasion de faire grimper les enjeux du conflit entre démons et humains, en particulier en conséquence des actions menées par une secte et des personnages tirés tout droit de Maô Dante (toujours aux enfers on pouvait apercevoir Méduse, et Ryô Utsugi sous sa forme démoniaque sera l'un des derniers grands opposants de Jun après avoir mis Tokyo à feu et à sang).

Toutefois, le manga de Devilman Lady n'arrive pas à reproduire l'impact de l'original, et même son nouveau final me parait dévaluer l'ancien. Au final, Devilman Lady reste un manga médiocre, sauvé par son appartenance au canon démoniaque de Go Nagai qui lui confère un certain intérêt, mais rien de plus.


Image Image

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10505
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Gemini le Sam 18 Juin 2011, 15:19

J'avais lu le premier tome de DML, et la différence que j'avais trouvé par rapport à l'original, c'est un aspect sexuel tout de suite beaucoup plus cru et développé qu'auparavant ; dans Devilman c'était assez subjectif, dans le premier tome de DML c'est directement du viol de collégiennes par des démons.
Apparemment, l'arc avec Akira semble vraiment intéressant. Dommage qu'il faille lire un minimum le japonais pour pouvoir le découvrir.

Avatar de l’utilisateur
Ileca
Sous perv'
 
Messages: 1764
Inscription: Mer 18 Avr 2007, 23:30

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Ileca le Sam 18 Juin 2011, 15:29

Sans parler de l'animé qui se contente de jouer dans l'horreur de série B. Il n'y a qu'à voir le générique.
Le seul truc flippant, c'est son animation. C'est la première où j'ai pu voir deux personnages se traverser littéralement.

Gemini a écrit:Dommage qu'il faille lire un minimum le japonais pour pouvoir le découvrir.


Bizarre, je pensais que Ialda savait autant lire le jap que moi. Cela ne doit pas être très agréable de lire 16 tomes en VO quand on a pas d'équivalent à AGTH comme pour les eroge.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18765
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Ialda le Sam 18 Juin 2011, 15:44

J'avais lu le premier tome de DML, et la différence que j'avais trouvé par rapport à l'original, c'est un aspect sexuel tout de suite beaucoup plus cru et développé qu'auparavant ; dans Devilman c'était assez subjectif, dans le premier tome de DML c'est directement du viol de collégiennes par des démons.


C'est comme ça tout le long.
On savait déjà que Go Nagai n'est pas le mangaka le plus féministe qui soit et donc critiquer cet aspect de DML m'a paru sur le coup vain, mais j'avoue avoir trouver moi aussi choquante cette idée que féminimiser le personnage de Akira/Devilman reviendrait donc à doubler pratiquement chaque combat de Jun par un viol.

Le seul truc flippant, c'est son animation. C'est la première où j'ai pu voir deux personnages se traverser littéralement.


La série était cheap. Le boom des animes diffusés sur une case horaire venait de débuter, et on sentait que bien souvent les producteurs testaient la formule en évitant de prendre trop de risques et allouaient donc un budget de misère - surtout qu'on était encore souvent sur des formats de série de 26 épisodes et non pas 13 comme c'est bien plus systématiquement le cas maintenant. Regarde la série télé de Vampire Miyu réalisé par le même l'année d'avant, c"est la même chose.

Mais pourquoi tant de haine à l'encontre du générique ? ;p



Accessoirement Gemini le manga est édité en italien, il me semble ;)

Avatar de l’utilisateur
Ileca
Sous perv'
 
Messages: 1764
Inscription: Mer 18 Avr 2007, 23:30

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Ileca le Sam 18 Juin 2011, 15:55

Ialda a écrit:Mais pourquoi tant de haine à l'encontre du générique ? ;p


Aucune haine, c'est juste que c'est un bon gros cliché parmi les génériques de film de vampire, de serial killers, de policier noir et d'horreur en général, le tout à tendance fantastico-mystique. La Lady sur fond de dessins ésotériques est tout à fait représentative de cette esthétique.

Le générique est sans doute la seule chose à sauver dans cette série.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10505
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Gemini le Sam 18 Juin 2011, 16:47

Il serait effectivement inconvenant de condamner Go Nagai pour la composante sexuelle de ses œuvres, dans la mesure où il s'agit d'une constante et que la personne qui persiste dans ses manga le fait en connaissance de cause, mais au début de DML, j'avais presque l'impression de lire une parodie pornographique de Devilman ; c'est le viol de l'héroïne qui sert de déclencheur à ses pouvoirs.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18765
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Ialda le Dim 19 Juin 2011, 23:18

Et chaque baston ou presque à tendance à se transformer en BF.
C'est plus la différence de traitement entre Devilman/Akira et Devilman/Jun qui m'embête.

Aucune haine, c'est juste que c'est un bon gros cliché parmi les génériques de film de vampire, de serial killers, de policier noir et d'horreur en général, le tout à tendance fantastico-mystique. La Lady sur fond de dessins ésotériques est tout à fait représentative de cette esthétique.


C'était aussi la tendance pré-apo/2000 de l'époque qui veut ça, mangas et animes incorporant des éléments occultes étaient relativement nombreux, X et Angel Sanctuary en tête.

Petite disgression mais il était amusant de voir que le twist du manga de Devilman Lady sur le fait que l'univers passe par une série de destructions puis de renaissances se retrouve dans Shin Megami Tensei Nocturne quelques années plus tard. Le système de fusion entre des démons pour produire un démon plus puissant me paraissait déjà assez clairement inspiré par Devilman, mais là Go Nagai peut-être aurait du songer à réclamer des royalties.
Jamais su d'ailleurs si le fait que le générique de fin de DML s'intitule Megami Tensei était un hommage ou pas :lol:

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10505
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Gemini le Sam 02 Juil 2011, 18:15

Image

Dans le genre "œuvre improbable". En 1989, soit l'année de la sortie de la série V en laserdisc au Japon (une édition luxueuse), Warner Bros. a commandé au studio de Go Nagai une adaptation de la franchise. Après les comics, ce sont les manga qui vont découvrir la célèbre licence SF initialement lancée en 1983.
Go Nagai supervise le travail, tandis que Tatsuya Yasuda (auteur de la version manga de Kotetsu Jeeg) s'occupe du dessin. En résulte une série en 2 volumes publiés par Keibunsha, intitulés respectivement "Visitors" et "Victory" ; le premier relate les événements de la mini-série V d'origine (deux épisodes de 100 minutes chacun) et la seconde ceux de la mini-série The Final Battle (3 épisodes de 90 minutes chacun).

L'histoire, pour ceux qui n'auraient jamais vu cette fantastique série (et ils ont bien tort).
Mike Donovan, grand reporter, couvrait un conflit avec son partenaire de toujours, lorsque le monde s'est figé. D'immenses vaisseaux spatiaux ont pris position au-dessus des principales villes du monde : désormais, l'homme n'est plus seul dans l'univers !
Très vite, contact est pris entre le chef de cette flotte et des porte-paroles de l'humanité. Les mystérieux Visiteurs, humanoïdes, se présentent comme des individus pacifiques, désireux d'échanger leur technologie contre des ressources sans importance pour l'espèce humaine mais pour eux vitales.
Alors que la majorité de la population mondiale accueille les Visiteurs sans méfiance devant tous les signes de bonne volonté qu'ils manifestent, des scientifiques commencent à disparaitre.

V, c'est juste ma série culte. Enfin, mes mini-séries cultes, et j'oublie la série TV (qui n'a pas été adaptée en manga), laquelle ne vaut pas grand chose. V est un des titres les plus ambitieux que je connaisse, de la SF sur fond de complot mondial et de résistance. Certains de ses aspects bien connus l'ont rendu un peu kitsch au fil des années - en particulier les masques en latex des Visiteurs et leurs combinaisons de cuir rouge ; mais si ce délicieux aspect rétro peut titiller la curiosité de certains et les pousser à découvrir ce monument, tant mieux.

Cette version manga est clairement un travail de commande. Bon, c'était indiqué d'entrée, mais si je le précise derechef, c'est aussi car c'est un qualificatif qui peut être péjoratif, et sous-entendre un manque d'implication des créateurs dans l'œuvre commandé. Ici, c'est le cas. La présence de Go Nagai ne se ressent absolument pas, l'adaptation est d'une fidélité exemplaire à l'original ; à croire, justement, que le travail de Go Nagai était de s'assurer que Tatsuya Yasuda ne se montre pas trop zélé et n'essaye pas de modifier le scénario à sa convenance. C'est forcément un peu dommage, dans la mesure où certains thèmes de V font écho à des aspects qui se retrouvent dans les titres de Go Nagai - la "chasse aux scientifiques" de V ressemble à la "chasse aux démons" de Devilman, un exemple parmi tant d'autres - et qu'il y aurait vraiment eu moyen de concevoir un titre emblématique. Mais bon, je suppose que les commanditaires de ce travail n'avaient pas envie de voir cette adaptation différer trop de la série.
Le dessin est joliment rétro, assez typé "années 70" malgré sa publication fin des années 80 ; pour ceux qui connaissent la version d'origine, la majorité des personnages se reconnaissent, sauf peut-être Willie, gratifié d'un physique plus ingrat et rondouillard, probablement pour souligner son côté "un peu maladroit mais sympathique".
En terme de rythme, "Visitors" s'en sort bien, même s'il nous faut la moitié du volume pour apprendre la véritable nature des Visiteurs ; la révélation, par rapport au format, semble un peu tardive, même si elle est bien amenée. "Victory", par contre, adapte une somme de scénario plus importante, pour exactement le même nombre de page ; si le premier volume donnait parfois l'impression d'être un peu rapide, le second est carrément expéditif, en particulier sur la fin.

Le manga de V : une curiosité plus qu'autre chose, destiné avant tout aux amateurs de V. Il avait le potentiel pour devenir exceptionnel, mais son format de seulement deux volumes pour adapter les deux mini-séries, et le manque cruel de liberté dont aurait pu bénéficié l'auteur le condamnent. Après, cela reste V, donc le scénario propose évidemment de belles choses, même si elles se retrouvent trop vite expédiées.
Inutile de préciser que tout ceci ne sortira jamais en France. Aux problèmes liés à l'âge de l'œuvre se superpose celui des droits supplémentaires à payer à Warner Bros, sachant que même au Japon ce manga n'a pas été réédité, probablement car pas jugé suffisamment potentiellement rentable, ce malgré la diffusion d'une version récente (et mauvaise) de V. Néanmoins, pour les plus curieux, les deux tomes se trouvent encore sur amazon japon, c'est là que j'ai acheté les miens.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18765
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Ialda le Dim 03 Juil 2011, 20:41

On attends avec impatience les scans ;p

Gemini a écrit:Certains de ses aspects bien connus l'ont rendu un peu kitsch au fil des années - en particulier les masques en latex des Visiteurs et leurs combinaisons de cuir rouge ; mais si ce délicieux aspect rétro peut titiller la curiosité de certains et les pousser à découvrir ce monument, tant mieux.


Diana portait délicieusement bien la combi rouge des envahisseurs...
Côté kitsch, j'avoue préférer les décors de bureaux et autres intérieurs typiquement US 80s, la fausse classe texane à la Dallas avec chaises en cuir et où même les boiseries font toc.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10505
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Gemini le Dim 03 Juil 2011, 20:48

Ialda a écrit:On attends avec impatience les scans ;p
Navré, mais mes volumes ne sont pas de premières jeunesses - ils datent de 1989 - et craquent littéralement dès que je les ouvre un petit peu trop. Je préfère ne pas essayer de les scanner, par peur de les abimer. Par contre, je les ai dans mon sac et les ramène en région parisienne, si tu veux y jeter un coup d'œil le week-end prochain ^^

Avatar de l’utilisateur
Natth
Soul of Chogokin
 
Messages: 1501
Inscription: Mer 24 Mar 2010, 21:56

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Natth le Mer 08 Aoû 2012, 03:41

Gô Nagai va débuter une nouvelle série jeudi dans le 1er numéro du Comic Heaven, le nouveau magazine seinen des éditions Nihon Bungeisha. Son titre sera Sirene-chan. Ce sera un spin-off de Devilman.

Image

Source : Manga-News

Avatar de l’utilisateur
Ileca
Sous perv'
 
Messages: 1764
Inscription: Mer 18 Avr 2007, 23:30

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Ileca le Mar 02 Juil 2013, 01:10

Pour ceux que ça intéresse de savoir enfin ce qu'il se passe de très compliqué dans l'OAV d'Heisei Harenchi Gakuen, cette adaptation d'une pierre angulaire du manga dont l'auteur mériterait la ciguë, elle vient d'être traduite par une team de fansub. Vive le fansub ! Eux au moins ils ne s'en mettent pas plein les poches !

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18765
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Ialda le Mar 02 Juil 2013, 01:30

Heisei Harenchi Gakuen cette OAV-là ?
Image
Il s'agit d'une OAV légèrement coquine, et éditée en 96 par Pink Pineapple. Dixit GetterMario, La partie «Heisei» est une référence à la période Heisei, l'ère actuelle du Japon, contrairement à l'ère Showa où l'original Harenchi Gakuen a été créé, ainsi ce peut être traduit comme «L'école sans scrupule de l'ère moderne». - d'où le fait que les personnages soient un peu plus vieux, Yasohachi et Fukurokôji étant dépeints comme de jeunes adultes. C'est de l'humour grivois, un peu scabreux mais globalement très inoffensif. A voir pour le côté culturel, peut-être :)

Harenchi Koumon Manyuuki est mieux

Avatar de l’utilisateur
Ileca
Sous perv'
 
Messages: 1764
Inscription: Mer 18 Avr 2007, 23:30

Re: [auteur] Go Nagai

Messagede Ileca le Mar 02 Juil 2013, 18:05

Oui, je parle bien de cette OAV.
En fait, je ne connais pas de manga qui s'appelle Heisei Harenchi Gakuen et NAGAI étant crédité comme Original Work, je suppose qu'ils se réfèrent à la série originale. Qu'on me corrige si ce n'est pas le cas.

C'est effectivement une adaptation très libre. On ne peut même pas parler d'adaptation à proprement parler parce qu'aucun des événements de l'OAV n'existe dans le manga. Le manga se passe durant la scolarité de Yanagishi et de Jûbei alors que l'OAV se passe dix après, lorsque les deux sont professeurs. D'ailleurs, le lieu de l'action change car on passe de Harenchi Gakuen à Harenochi Gakuen, une école pour filles. Bien que se passant à Heisei, l'école est plus futuriste que les écoles actuelles.
C'est en fait une suite et fin toujours aussi vulgaire et débile.

En fait, adapter Harenchi Gakuen en 1996 n'a strictement aucun intérêt culturellement parlant. 12 ans après les premières OAV hentaï, c'est pour ainsi dire bien trop tard. Chônôryoku Shôjo Barabanba était déjà bien largué en terme de transgression par rapport à la même année et à la précédente.
Rappelons qu'Harenchi Gakuen n'a rien de hentaï alors que cette OAV possède du contenu de ce genre histoire de se mettre au goût du jour alors que ça ne fait qu'accentuer l'anachronisme.

J'aimerais bien que quelqu'un traduise l'arc de la guerre contre l'éducation nationale, le moment où le naturel de NAGAI revient au galop et où les meurtres s'enchaînent de la plus horrible des manières. A chaque fois que je lis un NAGAI, je ne peux pas m'empêcher d'être abasourdi par le fait que cela ait pu être lu par des enfants.

Ialda a écrit:Harenchi Koumon Manyuuki est mieux


Je ne te ferai pas l'affront de te demander pourquoi.

Suivante


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités