Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18835
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Dim 24 Juin 2018, 03:28

[Montrer] Spoiler
Sauf que chez Precure t'as pas de film de l'été, t'as un film Whatever Stars au printemps, après un mois et demi de diffusion de la nouvelle série et qui sert de passage de témoin entre les deux dernières équipes, puis un fin octobre qui est le film propre à la série en cours, qui arrive alors aux trois quart de sa diffusion.

Le All Stars Memories sort le 27 octobre, pas le mois prochain.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18835
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Mer 27 Juin 2018, 09:11

Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2786
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Ramior le Jeu 28 Juin 2018, 03:03

Image

La Waluigi de Pretty Cure. :lol:

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18835
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Lun 08 Oct 2018, 19:44



C'est Ramior qui va être content, les Kira Kira A La Mode semblent être dans leurs incarnation d'après la fin de la série (Akira est allée directement en école d'infirmière ? Pas au lycée ? Nani the phoque ?). Par contre les Mahô Tsukai sont encore ados elles... Allez comprendre.
J'vous spoil la fin de l'épisode : le méchant du film les transforme toutes en gamines. Par contre aucune trace des Splash Star, Heartcatch, Suite, Smile, Doki-Doki, Hapicha et Gopuri. Faut s'attendre à un épisode en deux parties pour ça ?
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10467
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Gemini le Dim 02 Déc 2018, 22:25

Cette semaine dans Hugtto, l'instant que j'ai attendu une bonne partie de la saison !
[Montrer] Spoiler
Enfin une Cure française à notre époque !

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18835
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Dim 02 Déc 2018, 23:56

[Montrer] Spoiler
Il y en avait déjà une dans Happiness Charge en fait.
Et même si c'est une fée et pas vraiment née en France, Kilarin/Ciel représente la France dans KiraKira☆à la Mode.


Le fait qu'on ait finalement une cure masculine par contre c'est l'aboutissement de trois années d'évolution en terme de représentativité tel qu'on l'entend en occident dans la franchise par Kamiki Yû et Naitô Keisuke. C'est aussi un peu la boite de Pandore ouverte en grand pour la suite...
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10467
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Gemini le Lun 03 Déc 2018, 08:59

Tetho >>
[Montrer] Spoiler
Tu penses bien que le fait que nous ayons un homme Precure - pour de vrai, pas juste pour le gag comme Cure Fire - était ce que je voulais dire.

C'est presque une semi-déception, car il est très peu probable que Cure Infini revienne, dans la mesure où il s'est transformé par miracle et n'est pas en état de se battre. D'autant que son costume inclut des patins à glace, ce qui limite les options :lol: Nous retiendrons par contre qu'il se transforme après avoir prononcé avec Yell le slogan de la série : "tu peux devenir ce que tu veux". Donc aussi une Precure.

J'avais vraiment pensé qu'il avait ses chances de devenir la quatrième Cure, avant que Amour et Ma Chérie ne prennent la place. Mais Henri n'en reste pas moins atypique pour une série japonaise destinée aux enfants, avec une expression de genre très féminine. Après, il est à moitié Français, ce qui aide probablement à faire passer sa bizarrerie et son manque de virilité auprès public nippon.



Dans le fond, je reste partagé. Henri avait déjà marqué l'histoire de la franchise, puisqu'il permettait aux auteurs de dire que les garçons aussi pouvaient devenir des princesses. Son comportement et son style étaient différents de ce que nous pouvions attendre d'un personnage masculin, à plus forte raison dans une série jeune public. Le voir devenir une Precure est une conséquence logique.
Mais justement, c'est parce qu'il est atypique qu'il peut devenir une Precure, il est clairement présenté comme un cas particulier.
Surtout, il ne s'agit pas d'une Precure complète. Il possède sa transformation et son costume, et tout cela se déroule non pas dans une sorte de rêve mais bien dans l'histoire. Cela le rend infiniment plus légitime qu'un Cure Fire ou qu'un Cure Gorilla. Et il n'est pas là juste pour le gag. Sauf que ce n'est pas une Precure à temps complet, avec les accessoires nécessaires pour se transformer en cas d'urgence. Ce qui lui arrive est un miracle, un instant fugace venant (en partie) contrebalancer son accident. Je n'imagine pas Cure Infini revenir avant d'affronter le boss de fin, si elle revient.
Bref, ce n'est pas encore maintenant que nous aurons un garçon Precure à plein temps. Mais l'effort est déjà plus que louable.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18835
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Lun 03 Déc 2018, 15:30

Attention, pavasse. Allez vous chercher une tasse de chocolat chaud et des biscuits avant d'ouvrir le spoil ci-dessous.

[Montrer] Spoiler
Sa nature de binational ne doit rien avoir à jouer dedans, du moins directement. Comme écrit plus haut cet épisode est l'aboutissement de trois années de travail par les deux producteurs actuels de la franchise (dont une femme) sur la représentativité des minorités tel qu'on l'entend en occident(/outre-atlantique), notamment les LGBTBBQ+α.

Dans Mahô Tsukai Precure! la série met en scène deux filles à l'amitié fusionnelle qui élèvent ensemble un bébé puis une jeune fille (qui à la mi-série devient le ranger vert). L'idée que les 4 héroïnes forment une famille est répété tout du long de la série, bien que la forme de cette famille ne soit pas précisée et entièrement laissée à l'appréciation du spectateur (dans la première partie ça tend à pousser le sous-texte que Mirai et Liko forme un couple homosexuel et Mofurun et Ha-chan les enfants mais une fois Ha-chan devenue une humaine les cartes sont brouillées).
Ajoute à cela le fait que la mascotte de la série, Mofurun, un ours en peluche qui acière la capacité de parler et bouger par lui-même, a été pensée comme asexuée avant qu'en cours de prod il devienne une fille. Un élément important de ce personnage est que bien qu'il soit une mascotte il est traité par la série comme un égal de Mirai et Liko, ce qui en fait pleinement un personnage principal et non "juste" une mascotte. Le scénariste expliquait dans un magazine qu'une scène où Mirai parle de lui avec un prénom masculin avant de se faire corriger par Mofurun qui la corrigeait "Morurun est une fille, mofu !" avait été pensée mais qu'avec le réal ils n'avaient trouvé le moment où la placer au début de la série. Et dans le film elle devient temporairement une cure, la première cure à pantalon pouvait-on lire un peu partout à la sortie.
La série a aussi un personnage secondaire récurent qui est un queer, certes basé sur le stéréotype japonais de l'okama mais les dont gags autour de sa nature androgyne sont rarement à son dépend.
Enfin, et c'est pas directement lié à tout ça mais c'est raccord avec Henri, Liko est la première héroïne à venir d'un monde parallèle vraiment traitée comme une étrangère. Au début de la série elle n'a même pas de nom de famille puisqu'il n'y en a pas dans le monde magique et improvise son "Izayoi" lors de son premier jour de classe chez les moldus. Et tout du long de la série il y a des moments d'incompréhension culturelle. On a là une vraie rupture avec les Setsuna, Hime ou Makoto qui étaient des personnages d'un autre monde mais écrits comme des japonaises qui sont nées et ont grandies au Japon.

Dans KiraKira☆Precure à la Mode on a le personnage de Ciel qui a grandie en France, mais c'est surtout joué à coup d'exclamations de mots français comme "Bonjour !" "Très bien !" "Parfait !" un peu gratuits donc mouif, passons.
Par contre on a la Force Rouge, Kenjô Akira, qui est un garçon manqué et basée sur l'archétype de takarazuka de l'otokoyaku (quand Yukari, la Force Violette, est basée elle sur la musumeyaku) et s'habille avec des chemises et des pantalons pendant toute la série. Elle porte néanmoins un uniforme féminin au lycée, là encore on est pas tant dans un personnage qui revendique ouvertement un droit de s'habiller un homme à la Tenjô Utena que simplement une fille qui préfère porter des pantalons. La productrice de la série a clairement dit que le personnage avait été créé là pour montrer aux petites filles qu'il n'y a pas a avoir honte de s'habiller avec des vêtements typés masculins.

Hugtto va bien évidement bien plus loin sur tout ces sujets, surtout avec Henri et la façon dont il assume sa double nationalité "je suis double !" et ses penchants pour les vêtements féminins, ainsi que la façon dont il repousse franchement les critiques en disant qu'il ne veut pas gâcher son temps et sa vie à savoir si il doit faire quelque chose qu'il veut faire à cause du regard des autres. On peut ajouter l'épisode avec le chien d'Homare et sa morale "l'amour transcende la barrière des espèces" avec la caméra qui insiste bien sur Emiru et Lulu, légitimant presque-mais-pas-complètement l'idée qu'elle puissent être amantes.


Bref tout ça pour dire que ça ne sort pas de nul part, c'est vraiment l'aboutissement d'une évolution récente et voulue de la franchise dans le fond. On peut même remonter aux origines de la franchise et son premier producteur pour Toei pour qui les filles de mondes parallèles ne pouvaient être des cures, raison pour laquelle on a eu Shinny Luminous et Milky Rose au lieu de Cure Luminous et Cure Rose. Ensuite la série a glissé vers un message "toutes les filles peuvent être des cures", avec le personnage d'Ayumi/Cure Echo qui en est l'incarnation même, puis aujourd'hui un garçon qui devient, même si que temporairement, une cure. La porte est ouverte pour que dans une prochaine série un garçon fasse parti des héro(ïne)s de la série dans laquelle il apparait et puisse de transformer en cure à chaque épisode.
Personnellement, et même si je salue franchement le travail des deux producteurs actuels de la franchise chez Toei sur ces thématiques sociétales, je préférerais qu'on évite. Le fait que la magical girl soit être une fille est ancré dans les codes du genre et voir des garçons se transformer avec tout ce que ça implique éloignerait un genre déjà pas mal maltraité ces 15 dernières années de ses fondamentaux. C'est quelque chose qu'on attend plus de séries comme Nanoha ou Dog Days, de la magical girl en apparence qui fait semblant de. Precure étant, par ce que son héritage Toei, la dernière série de magical girl encore un peu liée aux racines du genre, je préfèrerais qu'elle évite de, pour reprendre l'expression du sieur Karim Debbache, suriner encore un peu plus ce dernier.
Maintenant je ne suis pas contre un personnage masculin qui combat au coté des héroïnes de façon plus ou moins récurrente, à la Xiaolang dans CC Sakura (j'allais dire à la Tuxedo Kamen, mais ce dernier est un peu un gros connard à arriver en se tapant l'affiche, balancer sa rose, déclamer sa réplique apprise par cœur puis se barrer sans rien faire), mais il ne faut pas que ça empiète sur la place des héroïnes ou qu'il fasse ouvertement parti de ces dernières. Les codes et poncifs d'un genre ont du sens, d'autant plus dans un genre aussi codifié que la magical girl, et les détourner sans forcément les comprendre c'est nuire à la portée dudit genre.
Maintenant je ne suis pas contre d'autres futures cures masculines non plus plus, mais il faut qu'elles restent des cures ponctuelles, comme Cure Flower, Cure Tender ou Cure Pekolin, pas des membres à part entière du roster d'une série. Parce que Cure Infini ne reviendra pas, l'absence de transformation ou attaque stock-shot est un aveux. Et si Henri apparait en civil dans le prochain Whatever Stars, même sans parler, ça sera déjà une victoire pour lui.



Ensuite, pour en finir avec tout ça, je sais extrêmement gré à tous les dieux qui n'existent pas en ve bas monde d'avoir permis à Precure de rester une franchise profile bas en occident et plus particulièrement en Amérique du nord. Ça lui permet de faire tout ça dans son coin, discrètement et sans le mettre en avant, sans que les échaudées du vagin viennent crier au génie parce que deux éléments qu'elles estiment progressistes s'emboitent ou, au contraire, d'avoir les abrutis qui ont de la testostérone à la place du sang de se sentir menacés dans leur virilité parce qu'un mec dans une série pour petites filles assume de s'habiller avec des vêtements féminins.
Puisse-t-on rester protéger d'une récupération politique par des gens qui n'ont fondamentalement rien à battre de la franchise :65:
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10467
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Gemini le Lun 03 Déc 2018, 15:53

Tetho >>
[Montrer] Spoiler
Merci pour ton message.

Je suis de ton avis quant à la conclusion : avoir un garçon parmi les Cures est positif, mais d'un autre côté, je ne veux pas de l'inclusion d'un garçon au nom de la mixité alors qu'il s'agit d'une des rares espaces dévolus aux filles.

Plus j'y pense, plus je me dis que le problème a été pris à l'envers. Cure Infini ne prouve pas qu'un garçon peut devenir une Cure, mais qu'un personnage qui n'est pas né fille peut le devenir. Or ce n'est pas du tout la même chose.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18835
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Lun 03 Déc 2018, 18:15

[Montrer] Spoiler
Un chat peut devenir une cure. Un androïde peut devenir une cure. Et même un ours en peluche aussi. La barrière à l'entrée n'est pas aussi haute qu'on peut le croire. :30:


Mais je penses que tu fais fausse route en arrivant avec des grilles de lecture occidentales et tes définitions de genre anglo-saxonnes. Dans la série il ne fait aucun doute qu'Henri est un mec, qu'il s'identifie comme un mec et se présente comme un mec. Ou alors j'ai loupé le moment où il exprime sa whathever-fluidité de manière non équivoque. C'est juste qu'il aime s'habiller avec des vêtements féminins et qu'il est assez viril pour assumer. #badass

Mais fondamentalement c'est pas une question de mixité, d'espace d'expression ou je ne sais quoi ou de représentativité, mais une question culturelle. Le fait que seul des filles peuvent être des magical girls, en plus d'être une lapalissade c'est un poncif qui a du sens. A les singer et les modifier sans les comprendre on fini par les vider de ce sens et on arrive à des séries comme Nanoha qui culturellement parlant sont d'une vacuité sans nom.



Sinon je réalise au sujet de l'épisode 42 de Hugtto! que j'avais oublié de dire que
[Montrer] Spoiler
je suis un peu déçu que la sous intrigue de Henri recruté par la Criasu finisse comme ça. J'espérais qu'il finirait cadre et serait l'avant dernier boss de la série avant le directeur Kurai. Que sa petite histoire rejoigne la grande histoire de la série lors du final.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2786
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Ramior le Lun 03 Déc 2018, 18:30

Ça m'apprendra à regarder les spolier alors que je suis pas à jours sur la série. :62:

[Montrer] Spoiler
Sinon c'est quoi la prochaine étape ?

Une Cure basané dans l'équipe principal qui serviras de commentaire sur l'immigration ?

Une Cure Alien pour allez plus loin dans le coté SF ?

J'ai quand même un peux peur que l'arriver d'une Cure masculine provoque un raz de marée de doujin trap, au point d'eclisper les doujin plus conventionnel! :15:

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18835
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Dim 27 Jan 2019, 11:10

Hugtto! Precure to the end :


(attention, spoilers en liberté)



Fouyayayaya ce final... :35: Il est à la fois truffé de bonnes idées qui permettent à la série d'achever ce qu'elle a construit pendant un an et en même temps l'exécution de l'ensemble est d'un confus sans nom... C'est au spectateur de devoir recoller un peu les morceaux pour comprendre là où le staff voulait aller et réaliser que c'était brillant.
Et c'est en fait un final à l'image de la série, qui a su briller régulièrement sur des épisodes pris individuellement mais qui a eu un mal fou à se construire en tant que récit sur l'ensemble.

Parce qu'elle est là la dualité d'Hugtto! Precure, c'est une série qui a su servir certains des meilleurs épisodes de la franchise. Bien évidement le 16 en premier lieu, classique immédiat rentré instantanément dans la liste des tous meilleurs épisodes de la franchise aux coté du Futari ha 8, du Heartcatch 48 ou du Smile 19. Rarement l'impression d'avoir assisté à la naissance d'un futur grand réalisateur n'a été aussi évidente et éblouissante. Mais aussi le 4, le 15 et sa comédie en or massif, le 24 et son ambiance mélancolique incroyable ou le 37, mon préféré, qui l'espace de 5 minutes ressuscitait l'esprit des All Stars DX à l'ancienne que je n'espérais plus revoir un jour tout en nous se permettant une définition de "tout le monde est là" tellement inclusive qu'elle en couvrirait de honte Smash Bros. Ultimate. Là dessus rien à redire, en terme de qualité des épisodes la série regarde Smile dans les yeux, peut-être même d'un peu plus haut.
Mais en même temps quand on prend la série dans son ensemble c'est moins brillant. Déjà parce que ce qui devait être son motif central, les filles qui essayent divers métiers, est vite oublié et le Oshigoto Switch est un gimmick utilisé ici et là comme plot device quand le besoin s'en fait sentir au lieu d'être le moteur de l'intrigue de nombreux épisodes. Pareil pour les quêtes personnelles de Saaya et Homare, clairement inspirée par ce qu'on a pu voir dans Go! Princess, mais qui au final ont été traités un peu par dessus la jambe. On peut aussi mentionner l'arc de Lulu, qui fait quatre épisodes, pile le temps d'en consacrer un à ses interaction avec les autres héroïnes puis fini, pareil pour l'arc de Ma Chérie & Amour, trois épisodes et c'est tout. Alors que les jumelles Kiryû et Eas ont clairement montré que ce genre d'intrigue demande du temps pour qu'on s'attache aux personnages avant la confrontation inévitable. Et puis il y a l'épisode 22, qui ne sait si il veut être un épisode fanservice pour les vieux de la vielle avec l'apparition gratuite de Black & White ou celui du power-up de Ma Chérie & Amour et qui fini par ne pas être à la hauteur sur les deux plans. Heureusement depuis le 37 a tout pardonné et on peut faire comme si cet épisode n'était qu'un accident de parcours.
Mais l'exemple le plus parlant à mes yeux c'est l'histoire d'Henri. Dans l'épisode 33 il est laissé entendre que c'est le déclenchement de sa puberté qui le pousserait à vouloir arrêter le temps avant que son corps ne change de façon irréversible, ce qui était une motivation forte, puis au final dans le 42 c'est une bête histoire d'accident ? Pourquoi ce gâchis sans nom pour le sens figuré de la série ? J'aimerais croire que c'est un producteur qui a dit à l'équipe qu'elle allait trop loin et qu'il fallait se calmer, mais il se transforme en Cure dans le même épisode, donc bon voila... Et sa relation crypto-gay avec Masato est pas vraiment subtile...

On arrive donc à ce final assez décevant coté action, les combats étaient assez mous et s'enchainaient de façon mécanique et sans vraie construction. La confrontation avec Kurai était super par contre, faire de l'objectif de l'antagoniste principal le fait de sauver l'héroïne créé des enjeux forts, car forcément irréconciliables. Là dessus rien à redire, George Kurai est indiscutablement le meilleur antagoniste de la franchise, et de loin. Et j'admire le fait de ne pas dire explicitement que ce dernier était le mari de Hana. Ça peut sembler un choix évident mais dans le cadre d'une série pour enfants, milieu où on aime bien souligner tout pour ne laisser aucune ambiguïté c'est saluable. Je me serais bien passé du moment où tout le monde devient une Cure, c'était plus embarrassant qu'autre chose et ça ne servait pas vraiment le propos par contre. Mais ce qui se passe après me laisse perplexe.
On passera sur le passage avec Cure Star, il nuit à l'épisode final mais difficile de reprocher à l'équipe quelque chose qui leur a clairement été imposé. Je comprend la fin qu'ils ont visé, ils voulaient une fin "je t'attendrais dans le futur" à la Tokikake, là aussi ça me parle pas de problème. Mais l'épilogue dans le futur, super idée en soit, vient tout brouiller. Pourquoi Pupple et Traum semble se souvenir de tout mais Gelos et ses laquais sont des enfants ? Si les Hamham sont bien là, où est la Hugtan avec qui il sont repartis ? Et Lulu ? Comment Emiru peut se satisfaire de devoir reconstruire son amitié avec une Lulu qui a maintenant l'age d'être sa fille ? Et si Cure Tomorrow était ado à l'époque où Harry et elle ont quitté le futur ça veut dire que ça se passait en fait autour de 2045 et que le futur où Hana meurt et George restructure son entreprise pour tenter d'arrêter le temps n'a pas encore été complètement évité. C'est confus tout ça, et ça brouille le message, quel dommage parce que si je ne me posais pas toutes ces questions l'impact émotionnel de cette fin aurait été incroyable. L'idée qu'Hugtan soit la fille de Hana c'est magnifique comme conclusion au bout d'un an d'aventures ensemble, et là c'est parasité par une exécution inégale. Rhaaaaaaaaaaa :21:

Reste que la série est au final, et malgré son aspect inégal, une réussite. Un peu plus de rigueur dans son écriture et elle aurait pu sérieusement mettre à mal la domination d'Heartcatch au sein de la franchise que tout le monde prend pour acquise. Mais en l'état et à mes yeux elle rejoint cette dernière, Smile et Go! Princess dans la liste des incontournables de la franchise. Ce qui déjà quelque chose.
Mechahug et portez-vous bien à tous :60:
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18835
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Jeu 31 Jan 2019, 19:40

Et donc l'épisode de Hugtto! Precure préféré des fans est :




J'aimerais bien dire qu'ils n'ont pas de goût et qu'il fallait voter pour le 16, mais en fait j'ai aussi voté pour celui-là :oops:
Mais ça confirme que la Toei a eu raison de bien remettre en avant Black & White cette année, au risque de sembler en faire même trop à la longue.

A noter aussi qu'on est déjà le premier février au Japon, Futari ha Pretty Cure a donc pile 15 ans et avec elle toute la franchise. Les petites filles nées ce jour là on largement l'âge d'avoir suivi la série pendant plusieurs années puis d'être passé à autre chose et celles qui on découvert la série à l'époque ont l'âge d'avoir des enfants qui à leur tour la regarde. Ça ne nous rajeunit pas tout ça, ma brave dame.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2786
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Ramior le Jeu 31 Jan 2019, 21:55

Tetho a écrit:
celles qui on découvert la série à l'époque ont l'âge d'avoir des enfants qui à leur tour la regarde.


Donc cinq d'entre elle ?

Avatar de l’utilisateur
MrZ
Petit yôkaï
 
Messages: 34
Inscription: Mer 25 Mai 2016, 21:43

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede MrZ le Mar 05 Fév 2019, 20:33

30 épisodes d'Hugtto Precure vus.
Et malgré quelques épisodes incroyables, le 4 et le 16 en tête de toute évidence, je dois me faire une raison : c'est quand même moins bien que Princess et (évidemment) Heartcatch.
La faute à une structure pour le moment pas assez marquée où les loners à l'intérêt variable s'enchainent mais sans jamais réellement s'intéresser aux personnages (à part quelques exceptions notables, mais franchement trop rares) et où tout ce qui concerne l'arc de Lulu et d'Emiru est assez raté (ce dyptique épisodes 21-22 sorti tout droit des enfers, qui essaie de mêler deux choses qui n'ont rien à voir et qui se rate en beauté sur les deux, c'était franchement triste) et rend le tout à posteriori assez pénible.
Si on ajoute le fait que le postulat de départ de la série (tu peux devenir ce que tu veux !) n'a quasiment aucune utilisation concrète (j'en compte qu'une) dans ces 30 épisodes et ne sert que de gimmick pour des situations x ou y situées systématiquement avant un ressort dramatique, j'en viens à me demander où est-ce que la série compte se diriger avec aussi peu. Princess avait ses arcs personnels extrêmement marqués, et du coup suivre le rêve de Cure Flora aussi distinctement ça donnait une vraie force dramatique à certains climax
[Montrer] Spoiler
Notamment le passage où Kanata disait à Haruka de laisser tomber son rêve, un de mes épisodes favoris de Princess avec celui qui suivait
, ce qui manque vraiment à fond ici.
Je m'attendais à une meilleure gestion de l'animation aussi, du coup un truc similaire à Princess où tous les animateurs de folies étaient envoyés sur les climax de chaque arcs, mais c'est pas vraiment le cas ici, c'est assez dommage (pourquoi avoir envoyé Watanabe sur l'épisode 16 et pas sur le climax qui vient pourtant pas longtemps après ?)

Précédente


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités