Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

ULYSSE2017
Petit yôkaï
 
Messages: 1
Inscription: Dim 29 Oct 2017, 11:12

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede ULYSSE2017 le Dim 29 Oct 2017, 11:17

Bonjour,

j'aurais souhaité savoir si une personne du forum saurait si la série Glitter Force ( Smile Precure en vo )
diffusée actuellement sur Netflix est prévue en diffusion tv ou si c'est même déjà le cas ?
( il y a tellement de chaines vod et à la demande )

Merci d'avance pour vos réponses

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19060
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Dim 29 Oct 2017, 11:36

C'est une Netflix Original, normalement ça signifie que la série restera une exclu Netflix.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2857
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Ramior le Dim 05 Nov 2017, 04:31

Euh c'est moi qui est peut être mal compris mais:

https://www.crunchyroll.com/pretty-cure

Crunchyroll peut diffuser Futaru Wa Pretty Cure ? :shock:

Depuis quand ? :shock:

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19060
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Dim 05 Nov 2017, 11:20

Depuis des années. La série avait été doublée en Amérique du Nord il y a un moment et proposée peu après sur différents services de VOD. Toei Amérique est notoirement connu pour être plus conciliant que son homologue européen.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2857
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Ramior le Dim 05 Nov 2017, 12:51

Et je supose que c'est la seul serie disponible. :roll:

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19060
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Jeu 30 Nov 2017, 15:15

Le site officiel de Hugtto! Precure a ouvert. Il est encore vide mais le slogan "Tu peux faire tout ce que tu veux ! Tu peux devenir tout ce que tu veux ! Accueillions à bras ouvert l'étincelant futur !" confirme que le Hug du titre est bien celui du verbe anglais to hug, serrer dans ses bras.

Le site des 15 ans de la franchise (avec un an d'avance comme d'habitude au Japon) a aussi ouvert. Là aussi le contenu est encore très léger, un rapide historique de la franchise qui se contente de lister les 14 séries TV et les 23 (!!!) films, ainsi que des messages du producteur et du réalisateur de Futari ha ainsi que des seiyûs de Black et White.



Pendant ce temps je dois avoir 6 ou 7 épisodes de Kira Kira à la Mode à rattraper moi...
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9769
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Aer le Jeu 30 Nov 2017, 15:25

Faut vraiment qu'ils arrêtent, ils n'ont plus d'idée pour les noms de série.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19060
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Jeu 30 Nov 2017, 15:28

Tu devrais voir ce que c'est du coté des héroïnes. Je suis sur qu'au moins une fois par an désormais quelqu'un propose un nom de Cure et on lui répond "non, ça on l'a déjà utilisé il y a X années dans [telle série]".
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1180
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Rhyvia le Jeu 30 Nov 2017, 15:36

Alors même qu'ils n'ont pas encore fait Fabulous Max?! Pretty Cure!!, c'est incompréhensible.

Tu devrais voir ce que c'est du coté des héroïnes. Je suis sur qu'au moins une fois par an désormais quelqu'un propose un nom de Cure et on lui répond "non, ça on l'a déjà utilisé il y a X années dans [telle série]".


> Appeler force bleu Cure Princess.
> La série suivante est sur les princesses.


Image

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19060
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Ven 01 Déc 2017, 10:45

Histoire de chambouler la tiers list des op spé les plus improbables qui soient la Toei s'allie à Krypton Media pour vous proposer Kira Kira Precure à la Mode x Vocaloid :

Image



Heureusement pour nos oreilles pas de Shine! Kira Kira Precure à la Mode ou de Shoubidou Sweets Time version Vocaloid mais juste des peluches d'Ichika en costume de Miku ou des pote-clefs des persos en cosplay de ceux de l'autre franchise.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19060
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Mer 06 Déc 2017, 20:19

Tetho a écrit:Tu devrais voir ce que c'est du coté des héroïnes. Je suis sur qu'au moins une fois par an désormais quelqu'un propose un nom de Cure et on lui répond "non, ça on l'a déjà utilisé il y a X années dans [telle série]".

Il fallait que ça finisse par arriver et c'est finalement le cas cette année.

Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2857
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Ramior le Mer 06 Déc 2017, 20:38

[Montrer] Spoiler
J'aime bien le design.

J'espere en revanche qu'ils vont reppartie sur des combats plus dynamique au corps à corps; car les combat à coup de baguette magique de Kira Kira m'ont complétement fait stopper la série avant même l'arriver de la sixième cure. :?

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19060
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Dim 07 Jan 2018, 14:30

Le staff de la prochaine série a été annoncé.
Elle est co-réalisée par Satô Jun'ichi, oui, LE Satô Jun'ichi, et Zako Akifumi, qui avait déjà réalisé Fresh Precure! il y a déjà 9 ans.
La chef d'écriture est Tsubata Fumi, connue pour le moment pour avoir occupé ce poste sur l'adaptation de 12 ans et plusieurs Pretty Rythme.
Le Charadesign est réalisé par Kawamura Toshie, ce qui explique pourquoi le hamster fais la gueule comme Nuts.
La musique sera elle toujours composé par Hayashi Yû.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10504
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Gemini le Dim 07 Jan 2018, 15:05

Je suppose que je vais devoir regarder cette série :D

Avatar de l’utilisateur
Sora334
Ryo versus Massue
 
Messages: 700
Inscription: Mar 29 Nov 2011, 17:38

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Sora334 le Dim 07 Jan 2018, 15:35

C'est le hamster kawai le plus badass de l'histoire.

N'ayant pas vu Fresh, je ne sais pas si je dois m'enthousiasmer x)Vous en diriez quoi par rapport à Heartcatch, Smile et Princess ?
Sur l'eau calme vogant sans rêve,
dans l'éclat du jour qui s'achève,
qu'est notre vie sinon un rêve ?

L. Caroll.

https://myanimelist.net/animelist/sora334?status=7

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19060
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Dim 07 Jan 2018, 15:54

C'était une série avec une première moitié très solide, extrêmement décomplexée ce qui lui permettait d'offrir des épisodes un peu absurdes, où pour la première fois dans la franchise les héroïnes n'étaient pas dans le même collège, ce qui éloignait les histoires du cadre scolaire (les 3 héroïnes commencent la série en formant un groupe de danse), portée par l'histoire d'une des méchante qui décide de devenir amie avec les héroïnes pour mieux les trahir mais fini par véritablement sympathiser avec elles et est tiraillée entre son amitié et sa fidélité au gros méchant, et dont les combats étaient plutôt réussis.
Ça se gâtait dans la seconde moitié, une fois la méchante en question devenue une des héroïnes (une autre première dans la franchise) et où la série se mettait à confondre écriture décomplexée et faire un peu n'importe quoi.

Ça reste une bonne série dans l'ensemble, clef dans la formalisation de ce qu'allait devenir la franchise, mais qui sur le long terme ne tiens pas toutes ses promesses. Les trois séries que tu mentionnes sont incomparables et largement au dessus.


Sur le papier les deux réals ont des styles assez peu miscibles, Satô est un mec old-school et posé et Zako très décomplexé, je suis curieux de voir comment ils vont travailler ensemble.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2857
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Ramior le Dim 07 Jan 2018, 16:11

Je me répète mais j’espère vraiment le retour à de vrai combat. :x

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2703
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede chevkraken le Lun 08 Jan 2018, 04:58

Tetho a écrit:Sur le papier les deux réals ont des styles assez peu miscibles, Satô est un mec old-school et posé et Zako très décomplexé, je suis curieux de voir comment ils vont travailler ensemble.

Ouais, enfin Sato dans le genre posé, on lui doit quand même la saison 1 de sailormoon et ses éclairages très étranges.
C'est aussi le gars derrière Princess Tutu. Et même un truc plus classique comme Pretear offre son ambiance éthérée inspiré des contes.

Sato est oldschool c'est sur, posé, il ne l'est que quand il fait du slice of life. Autrement ça reste un réal qui a mon avis a pas mal influencé Ikuhara

Sora334 a écrit:C'est le hamster kawai le plus badass de l'histoire.

N'ayant pas vu Fresh, je ne sais pas si je dois m'enthousiasmer x)Vous en diriez quoi par rapport à Heartcatch, Smile et Princess ?

Pour moi Fresh c'est le proto Princess Precure, c'est vraiment la même recette, mais moins abouti. C'est un Precure moyen avec d'enormes qualité mais aussi pas mal de defauts mais comme le dit Tetho, ce fut un precure majeur dans l'évolution de la franchise.
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19060
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Ven 26 Jan 2018, 09:21

Je suis en train de rattraper la série en 4e vitesse afin d'être à jour pour dimanche et c'est très mitigé. Je suis assez curieux de savoir ce que Rhyvia, très positif sur la série il y a 10 mois, en pense maintenant que la fin est là. Mais tout ça peut attendre dimanche et le dernier épisode histoire d'être complet.
Reste que le fait d'avoir une quinzaine d'épisodes de retard en début d'année m'a donné la chance de pouvoir voir le film de la série, qui a été leaké à cette époque par un pirate chinois, au moment où il se situe dans l'intrigue. Et franchement c'est vraiment la chose à faire pour en profiter pleinement.

Donc,
Kira Kira ✩ Precure à la Mode le film ː Paris ! Et le mille-feuilles des souvenirs.


Chuis cool, je vous met une bande-annonce qui ne spoil pas.

Ceux qui ont suivi la série le savent, lors de l'épisode 37 Ciel est invitée à participer à la coupe du monde de la pâtisserie à Paris et n'accepte que si le reste de Kira Pati peut venir avec elle l'épauler. Et à l'épisode suivant la routine de la série reprenait comme si de rien n'était. Vous l'avez deviné ce film raconte ce qui se passe entre, devenant ainsi littéralement les épisodes 37,3, 37,5 et 37,8 de la série. C'est une première dans la franchise d'avoir le récit du film qui est directement lié à des évènements de la série et je ne sais pas si c'est une si bonne idée. D'un coté ça donne un peu plus de légitimité au film qui arrive ainsi à dépasser le statu de gaiden gratuit où il se passe des choses qui ne seront plus jamais mentionnées dans la série (même si là aussi personne ne mentionne le voyage à Paris par la suite) de l'autre ça laisse une histoire incomplète dans cette dernière pour celui qui ne se penchera pas sur le film.

Le récit du film est résolument l'histoire de Ciel, après l'épisode 22 et le 37 c'est ici qu'on apprendra la troisième et dernière partie des aventures de Kirakin et Pikario à Paris, bouclant ainsi le récit de ce qui leur arrive avant le début de la série. Je ne suis pas très fan du procédé mais bon garder tout le flashback pour le film afin de lui dédier cette histoire était impensable vu à quel point ce qui se passe avant la série est clef dans son déroulement. J'ajoute aussi que le rendu des flashbacks n'égale jamais celui de celui de l'épisode 22, son ambiance sombre et ses décors crayonnés.

Image
"je vomis des arcs-en-ciel"

Reste que le film est probablement le meilleur segment de Kira Kira ✩ Precure à la Mode. Ça souffre toujours du problème principal de la série, ne jamais vraiment savoir sur quel pied danser entre le récit fun et décomplexé et un ton plus sérieux et dramatique ce qui créé un décalage dont on ne sait jamais si il est volontaire ou pas. Par exemple le reste des compétiteurs au titre de champion des pâtissiers est composé d'hommes plutôt âge et personne ne réagit à la présence de quatre collégiennes et deux lycéennes japonaises au milieu. J'aurais bien aimé voir quelques jeunes femmes dans le lot, surtout dans un film qui se destine à des gamines et prétend chaque semaine leur apprendre à cuisiner une pâtisserie.
Au delà du dépaysement assuré par le changement de cadre c'est surtout le fait que contrairement à trop d'épisodes de la série le film va au bout de ses idées qui fait son succès. Je pense notamment à la scène où les héroïnes sont transformées, qui tire vraiment le maximum de la situation d'une façon qu'on avait pas vu depuis Smile. Et ça fait vraiment plaisir à voir. Je râlerais bien un peu sur le final qui tire en longueur et où, fidèlement à la série, ça ne se bastonne pas assez mais c'est cohérent avec la série donc bon...
Comme je disais plus haut l'héroïne du film est Ciel, cimentant ainsi son statu de co-héroïne principale de la série qui a vraiment été poussé par la Toei dans la seconde partie. La co-star du film c'est Jean-Pierre, le maître jedi qui lui a tout appris, qui est complètement fabulous max avec son look tout droit sorti d'une version sous amphètes de Versailles no Bara. Le perso en fait des tonnes et n'a peur de rien, surtout avec sa cave qui est équipé d'une rampe de lancement pour pâtisserie géante.
Je ne spoilerais pas la surprise du film, ceux qui savent déjà le savent déjà, mais je dirais quand même que c'est un peu gratuit et ça aurait mérité d'être poussé un peu plus loin, même si en soit ça fait plaisir sur le moment.

Techniquement parlant le film est propre, comme tous les films Toei de toute façon. La direction de l'animation de Kagawa est fidèle aux modèles mais n'a pas le charme de celle d'Ueno un an plus tôt sur celui de Mahô Tsukai avec ses traits inégaux qui faisaient tant plaisir à voir.

Image
(sauf dans ce plan, ce plan est génial)

Donc c'est quoi le problème avec ce film ? Ben c'est un peu particulier et avant d'y arriver je dois expliquer que je suis parisien de naissance, c'est marqué en toutes lettres sur ma carte d'identité, j'en tire une certaine fierté et ça me donne des bonus naturels en mauvaise foi, en sale caractère et en insultes, j'ai grandi et vécu à Paris. Paris est à mes yeux la ville où l'on vit le mieux au monde et si vous pensez un tant soit peu le contraire laissez moi dire que votre avis est pourris et ne compte pas. Point, à la ligne.
Ce film a la difficile mission de passer après le film d'Heartcatch qui non seulement se déroulait dans un Paris de carte postale adorable, ce qui fait toujours plaisir, mais où les déplacement des personnages dans la ville étaient cohérent avec sa géographie, ce qui fait me procure un plaisir sans nom à chaque visionage. Paris est une partie intégrante du film d'Heartcatch et le film n'aurait pas été le même si il s'était déroulé à Milan, à New-York ou à Londres. Ce n'est pas le cas du film de Kira Kira ✩ à la Mode où il y a un vrai manque de cohérence entre les lieux et ce qui s'y déroule. Passe encore le fait que la Kira Pari ouvre boutique au milieu du putain de Champ de Mars, comme ça et Hidalgo ne les expulse pas, ça fait parti de l'aspect décomplexé de la série et c'est amusant. Par contre le coup de la coupe du monde de la pâtisserie qui a lieu au sein du Musée d'Orsay là je m'offusque. Déjà parce que la coupe du monde de la pâtisserie à lieu à Lyon, hein. Mais surtout parce que Orsay c'est le meilleurs musée Parisien avec sa nature de gare réaménagée, mais aussi parce que ça n'a pas de sens. Ils ont pris le bâtiment, qui est super, et ont fait comme si. Parce que le spectateur moyen il y verra que du feu, mais Tetho c'est pas un spectateur moyen, c'est un parisien ! (par contre je les félicite d'avoir su reproduire fidèlement le restaurant d'Orsay dont j'ignorais l'existence) Et puis quitte à se battre à Orsay, fallait le faire DANS le musée. Utiliser le vide du hall principal et montrer les ouvertes exposées, elles sont pour la quasi-totalité dans le domaine public. Voir l'ours de Pompom se battre, ça ça aurait été cool !
Mais je comprend un peu le staff, le film passe après le film d'Heartcatch qui s'était déjà emparé de la plupart des sites connus de la ville, ne leur laissant pas grand chose à exploiter. Et ça se sent, on a pas l'impression que les filles se promènent dans Paris, qu'elles découvrent la ville comme Tsubomi et compagnie l'ont fait. Comparez les génériques pour en avoir le cœur net. Par chance la Tour Eiffel n'était présente que dans le prologue du film d'Heartcatch, laissant cette dernière et le Champ de Mars utilisables mais pour le reste il a fallut faire avec les miettes. Et les miettes c'est Orsay et le canal Saint-Martin. Et en soit c'est cool, non vraiment j'étais super content de voir le canal Saint-Martin dans le film, surtout que le film a de bonnes idées autour, mais c'est autrement moins iconique.
Mais ça me mène à mon second, et plus important, grief : leur Paris n'a aucun sens géographiquement parlant. Je passe vite fait sur la ruelle où vit Jean-Pierre, je doute sérieusement qu'elle existe mais je sais que du coté des buttes Chaumont il y a des contre-ruelles où on se croirait en banlieue. Mais cette rue là par contre me dérange plus (mattez le haut de forme du mec à gauche et la canne de celui à droite), il n'y a pas de virages comme ça à Paris, l'organisation de la ville l'en empêche. Mais ce qui me gène le plus c'est ce moment là :

Image
(click to enlarge)

A ce moment les filles se battent sur les rives du canal Saint-Martin, donc à l'est de Paris, mais pour voir le Sacré-Cœur à gauche (comme le montre la tour du clocher derrière la basilique) il faut être à l'ouest. C'est le moment où j'ai vraiment compris ce qui me dérangeait dans ce film, que j'ai réalisé que l'équipe du film ne s'est pas déplacée en repérage à Paris cette fois et a probablement utilisé les photos réalisées il y a 8 ans pour le film d'Heartcatch. Voila pourquoi leur Paris sonne faux, qu'il n'exploite pas la ville et qu'il aurait pu se dérouler à l'identique dans n'importe quelle ville qui n'est pas Ichigogazaka, même à Tôkyô en fait pas la peine d'aller à l'étranger. Et ça ça m'attriste vraiment. J'espérais que le film puisse autant rendre honneur à Paris que le précédant.
Et aussi il n'y a pas de vélib en vue cette fois', du coup il ne pouvait vraiment, mais vraiment pas lutter avec le film d'Heartcatch.


Donc au final ? Pour peu que vous ne soyez pas un parisien intégriste c'est un bon film, clairement parmi les bons de la franchise mais sans égaler pour autant les meilleurs comme le All Stars DX ou le Heartcatch. Je suis curieux de voir si l'année prochaine aussi les évènements du films seront amorcés par un épisode de la série ou si on en reviendra aux gaiden sans conséquence à la Toei. Ha et aussi si cette fois il y aura encore ce que vous savez si vous savez.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1180
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Rhyvia le Lun 29 Jan 2018, 22:37

Je comptais répondre en faisant une blague sur la manière dont cette histoire d'une bande jeune fille qui ouvre une pâtisserie clandestine pour distribuer gratuitement des sucreries pendant qu'un type en voiture de luxe leur mettait des bâtons dans roues en parlant d'inflation était très bien, mais la série elle-même m'a doublé trois fois là-dessus.
Maudits soyez-vous, sombres engeances de socialistes.

Globalement, j'ai trouvé ça vraiment bon. Y'a des tas de défauts qui font que ce n'est rien de plus que bon, mais pas assez pour dénigrer la série dans son ensemble. Le défaut majeur c'est que la série marchait quand allait à son propre rythme, que ses antagonistes étaient ces sortes d'esprits frappeurs locaux et autres gamins bizarres qui ne comprennent pas tellement ce qu'il se passe eux-même. Il y avait cette espèce de menace intangible qui pesait sur la série, mais en fait rien n'était si sérieux que ça vu qu'on parlait juste de faire des gâteaux au final. A ce moment là, le monde Noir est cette espèce de maisonnette au milieu de nulle part, c'est lointain et bizarre, cauchemardesque et pittoresque en même temps. Et c'était génial en fait, ça rappelle ce qu'était la Dark Zone au consorts au début de franchise tout en empruntant au royaumes féeriques habituels à la franchise mais sans vraiment le mentionner. Ca dure à peu près jusqu'à l'épisode sur Lumière et la série perds beaucoup de son élan à ce moment là.

Diable et Grave ne sont pas de très bons antagonistes (Elisio est plutôt dans la moyenne haute de la franchise par contre), du moins clairement pas autant que ne l'était Julio et Bibly/Biburi, et on est dans une dynamique beaucoup plus habituelle de la franchise. Ce qui ne marche pas très bien finalement, on enchaîne les nouveaux jouets-power-up qui débarquent de nulle part en oubliant l'idée absolument géniale que les héroïnes auraient pu les créer elles-même avec le Kira-kiraru et se faire leurs poche à douille laser toutes seules comme au début de la série. Et ça aboutit sur les épisodes finaux, qui sont pleins de bonnes idées mais que la quinzaine d'épisodes qui a précédé n'a pas préparé autant qu'elle ne le devrait. Le problème c'est que quand la série essaie de dire que la lutte entre l'ombre et la lumière est insoluble et qu'aucun ne peut prendre le dessus l'un sur l'autre, on a vu plus de quarante épisode qui nous montre que sans l'intervention de Noir, tout le monde est gentil et compréhensifs, a une seule exception près (qui est un vil cochon capitaliste qui n'hésitera pas à vendre son âme aux nazis, merci Precure de rétablir la vérité dans ce monde de mensonges). Du coup ça marche moyen, ça dure un épisode et après grosse bagarre. Mais après y'a ce cut et tout est pardonné.
Ca reste vraiment dommage parce que l'épisode (le 47, au cas où) est lui-même est un touist super intéressant sur un lieu commun de la franchise. C'était déjà une scène de clé de GoPri!, mais le résultat était autrement meilleur alors même que l'image employé cette fois est beaucoup plus forte, mais.

On voit tout de suite que c'est de la même plume que le scénario de GoPri!. Pas seulement pour l'épisode sus-cité mais aussi parce que ce sont les sous-intrigues liées aux héroïnes qui structurent la série et pas tellement la bagarre contre les méchants. Alors oui, GoPri! avait aussi fait un excellent travail sur ses antagonistes mais elle avait aussi deux protagonistes en moins et seulement quatre antagonistes importants. Et si les méchants bizarres et pas si rigolos (ils sont plutôt énervé cette fois) passent un peu à la trappe et la série va finalement plus raconter l'histoire de ce groupes de jeunes filles, de leurs tracas, leurs mésaventures et de ce qu'elles vont ne retenir. Et là, j'ai trouvé que tout était abordé avec beaucoup de finesse et de justesse.
Tous les épisode ne sont pas excellents, comme souvent le troisième quart à les épisodes les plus faibles, mais c'est raconter avec ce qu'il faut de justesse et d’attentions. De pur détails, comme Julio qui pense que Yukari a une sœur au début de la série pour essayer d'expliquer son comportement, à des choix plus marqués, comme le dernier épisode qui se déroule après la défaite des méchants (tu m'en voudras pas de mettre l'éléphant dans le placard au sujet de ce dernier épisode). Et c'est dur d'attaquer la série la-dessus quand la conclusion répond au tout début de la série en mettant Ichika dans la situation dans laquelle sa mère devait se trouver à ce moment. Et ça c'est d'une finesse rare, ce qui est d'autant plus appréciable que ce n'est pas non plus sur dramatisé à outrance et que tout cette partie de la série n'a justement rien à voir avec les méchants qui veulent ruiner les gâteaux.

Globalement, la série est plutôt jolie. Les décors en particulier sont très réussi. Tout à l'air d'être en papier et c'est génial, Ichigozaka est adorable et c'est exactement ce dont la série a besoin. J'imagine qu'il doit exister des gens pour trouver ça moche et pauvre mais la série répond elle-même à cette question "certaine personnes sont juste 100% mauvaises" et finissent par rejoindre la police du loisir. A côté de ça, la série utilise beaucoup et souvent des images fortes pour raconter ses petits histoires. En fait, c'est même assez simple de trier les épisodes sur leur capacité à jouer avec les lieux, les couleurs et la lumière pour créer quelque chose de visuellement intéressant. Un malheur de ce procédé est que certains des premiers épisode l'ont réussis vraiment bien et d'autres font facilement pâle figure sans être mauvais pour autant. Le deuxième est dans ce cas, aucun autre épisode sur Himari ne sera à ce point réussi après et même le dernier, pourtant plutôt bon, va recourir au même flashback, parce qu'il est bon à ce point. Dans tous les cas, c'est pas moche. Certainement trop mignon pour en faire un argument à lui tout seul, mais encore une fois on parle de fillette qui font des gâteaux, c'est exactement ce qu'il fallait.

Mais du coup je suis aussi complètement d'accord sur le fait que le film est sans doute le meilleur épisode de la série. Selon ses propres mots il est juste parfait. Il est sincèrement décalé, sincèrement étrange, tout aussi adorable que le reste de la série et va d'un bout à l'autre à son propre rythme. On s'en fiche de l'intrigue principale, on s'en fiche des autres films, on s'en fiche des enjeux affichés du film même. La totalité du film se base sur un antagoniste en roue libre qui fait n'importe quoi et n'est même pas particulièrement puissant mais c'est pas grave vu que les héroïnes qui étaient sur place par le plus grand des hasards ne sont pas particulièrement douées non plus et ça va prendre une heure pour régler la situation. Les pâtissiers sont des moines shaolin, parce que voilà pourquoi pas, et c'est génial. Jean-Pierre pâtissier devrait être un modèle pour l'humanité entière, et je sais pas si quelqu'un à la Toei sait de quelle manière "Jean-Pierre pâtissier" sonne en français parce qu'ils n'auraient pas pu trouver meilleur nom. Ciel met des coups de tête, preuve absolue que des recherches ont été faites sur les moyens de communications d'usage en France. Et je sais pas quoi dire de plus, c'est excellent.

Enfin bref voilà, j'ai bien aimé. Je mettrait ça vers Splash Star, Max Heart ou Happiness Charge, choisis selon tes sensibilités. En vrai j'ai l'impression d'avoir mille autre truc sur la série, genre y'avait la manière dont Itaoka avait l'air de graviter autours de tous les épisodes sur Aoi et il est même passé à la direction d'épisode sur sa conclusion ce qui donne ironiquement quelque chose de moins reconnaissable parce qu'il n'est pas plus directeur d'animation et ses plans corrigés avec son trait épais reconnaissable à des kilomètres n'est pas là. Mais j'en suis à combien de paragraphe déjà ? Il faudrait que je ré-organise tout ce que je viens d'écrire pour rajouter quelque chose et j'ai pas vraiment l'ambition de faire une thèse sur le sujet en fait. Mais je pense que mon avis peut se résumer facilement : très bien.
Je viens de me rendre compte que "très bien" est effectivement un idiome français, c'est juste que la série ne l'emploi pas toujours (souvent ?) à bon escient.

L'éléphant dans le placard confirme que la prochaine série aura de la bagarre par contre. En tout cas elle maîtrise cet art ancestrale qu'est la balayette, certainement encore une référence à la culture raffiné et élégante de notre beau pays.

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2857
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Ramior le Lun 29 Jan 2018, 23:10

Rhyvia a écrit:L'éléphant dans le placard confirme que la prochaine série aura de la bagarre par contre.


Ah c'est rassurant ça. :P

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19060
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Jeu 01 Fév 2018, 13:02

Le clip promo des 15 ans de la série est adorable, il baigne dans cette nostalgie si candide propre au Japon :



Ils ont aussi fait poser des pubs à l'éffigie de Black et White dans le métro de Tôkyô. Le tout avec le slogan de cet anniversaire : "leur courage fut notre rêve".
Ça me fait plaisir de voir la Toei arrêter de faire un peu n'importe quoi et se souvenir de qui sont les patronnes dans cette franchise.

Et vu que Toei semble insister pour célébrer les 15 ans de la franchise avec un an d'avance j'espère que la nouvelle série aura un épisode comparable à celui d'HapiCha avec la journaliste. C'était un épisode qui débordait de chaleur pour les vielles fans qui étaient là depuis le début.
Dernière édition par Tetho le Ven 02 Fév 2018, 03:12, édité 1 fois.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Ramior
Spirit of Nausicaä
 
Messages: 2857
Inscription: Mer 13 Juin 2012, 14:07

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Ramior le Jeu 01 Fév 2018, 14:56

Où un épisode guest avec Nagisa & Honoka adulte, voir un episode spécial :mrgreen: dans ce style:

Image

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19060
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Dim 04 Fév 2018, 11:32

Un plantage de navigateur m'ayant perdu la moité de message déjà écrite, je reprend tout à zéro afin de poster ça avant le débarquement de Hugtto! et en espérant ne rien oublier...

Kira Kira ☆ Precure à la Mode

Je suis très partagé, c'est une série qui aura passé sa diffusion à ne pas savoir sur quel pied danser mais qui dans la dernière ligne droite arrive à se concentrer sur ce qu'elle fait de mieux et du coup arrive in extremis à sortir de scène par le haut et sous les applaudissements. Ce qui est déjà pas mal.

J'attaque directement par mon gros problème avec la série : elle ne va pas au bout de ses idées. J'ai l'impression qu'elle a peur d'exploiter à font ses nombreuses bonnes idées. Très souvent je me suis dit "ha ça ça va être un épisode mémorable" et au final, c'était trop sage. C'est une série où il existe un laboratoire d'étude des pâtisseries dirigé par un professeur tout droit sorti d'une série de robot des années 70, idée flamboyante et extravagante que je ne peut qu'adorer, et qui n'en fait que des choses très convenues. C'est une série qui construit deux de ses personnages sur des archétypes de Takatazuka, mais ne leur donne pas la relation qui va avec. Sans même leur donner une relation ambigue à la Utena, Akira aurait du être le prince charmant de Yukari. Quelques épisodes montrent des choses qui vont dans cette direction, mais au final, non. C'est une série où l'épisode où Yukari est transformée en chat aurait du être le pinacle des épisodes comiques de la série (il est réalisé par Kon Chiaki en plus) mais au final il est beaucoup trop sage pour être autre chose que convenu... Impossible de ne pas la comparer à Smile qui allait au bout de ses idées, voir plus loin, où quand les mecs se sont dit "on va faire un épisode robot" ils sont allé chercher O'Bari pour animer le robot en question.

En fait je vais même plus loin, la série a le même problème fondamental que Go! Princess. Pour moi l'erreur majeur de cette dernière est de ne pas avoir réussit à donner du sens aux paroles d'Haruka "je deviendrais ma propre princesse.", formule incroyablement forte sur le moment mais qui au final reste lettre morte. Ici c'est pareil avec Ichika. Kira Pati a été pour les héroïnes un endroit où elles ont pu se libérer et, littéralement, donner forme à leurs rêves pour savoir ce qu'elles voulaient devenir et partir affronter la vie. Sauf qu'à la fin Ichika, elle, reste au sein du monde sucré et doux de Kira Pati, quand même Pekolin l'a quitté. Comme si elle n'avait pas réussit à sortir de son enfance. Dans les deux cas on a un personnage très réussit qui porte la série sur ses épaules, Haruka avec son rêve de devenir princesse et Ichika qui est la force fondamentale qui unie le groupe, mais dont le récit en tant que personnage, leur voyage initiatique, échoue. Ça me frustre au plus haut degré.
Je met tout ça entièrement sur le dos de Tanaka, puis que ses deux séries ont exactement le même problème.

Les personnages sont clairement la plus grande force de la série, ils sont tous adorable et attachants. Comme dans Go! Princess Tanaka va leur donner un arc à chacune, ce qui fait que chaque personnage a sa propre histoire à raconter. Et là aussi je trouve la série problématique. Pas tant dans les quêtes d'identité de chacune des héroïnes, mais plus dans la manière dont c'est amené. Himari n'aura des crises de confiance que lors de ses épisodes, Aoi ne jouera de la musique que pendant ses épisodes et Miku n'apparait que lors des épisodes d'Akira. Ça rend la chose assez artificiel et donne l'impression qu'elles ne progressent que par incréments à chacun de leurs épisodes et non progressivement. Ichika et Yukari s'en sortent mieux, le travail de la mère de la première justifie son absence de la quasi-totalité des épisodes et la quête de Yukari est fondamentalement liée à sa personnalité. Et plus généralement ces épisodes me semblent, eu aussi, trop sages. Chaque personnage a au moins un épisode vraiment réussi qui montre clairement là où Tanaka voulait aller, le retour de la mère d'Ichika à l'épisode 31, le second épisode et le 43e pour Himari, celui où Yukari piège Julio et la disparition de Miku pour Akira, mais à chaque fois le reste me semble pas complètement toucher sa cible. Je pense à l'épisode où Yukari va affronter ses démons intérieurs pour finir sur un "je t'aime" à son elle passée alors que ce n'est pas vraiment ce que cette dernière lui reprochait. Un "un jour tu rencontreras des gens qui t'aimeront pour ce que tu es" m'aurait semblé plus juste. Reste Aoi dont chaque épisode a été une déception pour moi et dont la quête de musique et de liberté me semble être acquise dès le début ou presque... Et pourtant j'aime vraiment le personnage.

Coté antagoniste c'est en effet moins réussit. Mais j'ai bien aimé Bibli et sa marionnette et surtout Elisio dont la dernière vague d'attaque psychologique contre les héroïnes avait quelque chose de très Ikuharesque et fait énormément pour replacer la série sur les rails.


Fondamentalement je crois que mon problème avec cette série est que je regarde le verre à moitié vide quand Rhyvia voit celui à moitié plein et donc arrive à profiter pleinement de la série. Kira Kira était clairement un gros mieux après Mahô Tsukai mais en même temps à offert tellement d'occasions ratées que voila...
Mais on est début février, le moment où du passé nous faisons table rase pour accueillir la nouvelle série et espérer qu'à son tour elle tienne toutes ses promesses.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19060
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Pretty Cure : Hand to Hand is the basis of all combat

Messagede Tetho le Dim 04 Fév 2018, 23:49

(en relisant ce message je réalise que j'ai oublié de parler des non-combats à coup de crème fouettée, des super décors, de l'animation (premier épisode à la direction de l'animation pour Itaoka, certes, mais surtout 5 épisodes solo pour Aoyama, une productivité qu'il n'avait pas eu depuis Nadja. Je crois que ça en dit beaucoup sur ce que la série va me laisser...)

Mais passons.

Hugtto! Precure épisode 1

Si on fait abstraction des génériques certifiés sodomie auditive, c'est pas mal du tout.
Le prologue pose parfaitement le personnage de Hana et ses aspirations à être une adulte calme et posée et la réalité de son caractère peu sur d'elle et sa maladresse. Je suis fan de sa frange ratée. Gros potentiel pour que le personnage se développe par la suite.
Si j'ai pas grand chose à dire sur Hugtan et Harry qui débarquent comme ça dans la chambre d'Hana sans raison, la franchise s'est littéralement construite sur ce genre de coincidences bien pratiques, la façon dont elle obtient ses pouvoirs est du niveau d'Adam, prince d'Éternia, qui un jour comme ça a brandit son épée en criant "par le Pouvoir du Crâne Ancestral" et paf ça lui a conféré la Force Toute Puissante. Le hasard fait bien les choses. Mais le combat était vraiment cool, il devait y avoir plus de FX réussis que pendant une année d'une série où Hashimoto était censé superviser les FX, bien su'un peu court.
A noter que si on écoute bien le méchant il y a déjà des Cures en activité.

Début solide, bons personnages. On va attendre que le trio soit assemblé pour voir comment la série se construit.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

PrécédenteSuivante


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités