[Article] Ginga Eiyuu Densetsu

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
MSZ-006C1
Pitit LEGO
 
Messages: 259
Inscription: Sam 21 Avr 2007, 19:45
Localisation: Si tu veux me parler, envoie-moi un fax !

[Article] Ginga Eiyuu Densetsu

Messagede MSZ-006C1 le Dim 22 Avr 2007, 23:27

Introduction à une épopée galactique

Ginga Eiyuu Densetsu, GinEiDen ou encore LOGH (Legend Of the Galactic Heroes) et traduit sous nos latitudes par "Les Héros de la Galaxie".
De cette fabuleuse saga, nous n'en avons en France que le premier film, sorti au Japon en 1988, édité en France par Kaze Animation.
Une saga ? Oui, car cette série d'OVA, la plus longue de tous les temps, ne comporte pas moins de 162 épisodes ! Oui, vous avez bien lu : 162 !
110 épisodes répartis sur quatre saisons, 52 épisodes répartis en deux saisons de "Gaiden", deux longs métrages et un OVA spécial, le tout produit sur plus d'une décénnie, de 1988 à 1999 !


L'histoire en marche : contexte et personnages

GinEiDen est tiré d'une série de 18 romans écrits par Tanaka Yoshiki, dont plusieurs oeuvres ont déjà été adaptés en anime (Sôryûden, Arslan Senki) et qui décrit le destin exceptionnel de deux hommes au tournant des 37 et 38è siècle de notre ère, dans une époque tourmentée qui leur offrira l'opportunité de décider du sort de l'humanité !

Le premier, Reinhardt Von Müsel, appartient à la petite noblesse désargentée de l'Empire Galactique. Impétueux, ambitieux, d'une intelligence et d'une audace hors normes, il rêve de déposer l'Empereur et de gouverner la galaxie afin d'assurer une vie heureuse et paisible à sa soeur bien aimée.
Le second, Yang Wenli, est né au sein de l'Alliance des Planètes Libres. D'extraction modeste, il est entré dans l'Académie Militaire, seul moyen d'étuder l'Histoire gratuitement. Calme et pantouflard, il ne rêve que de couler des jours paisibles en écumant des ouvrages d'Histoire et en sirotant un thé arrosé de cognac. Son apparente apathie cache cependant un esprit vif et perspicace, une intelligence exceptionnelle qui fera de lui le seul homme de la galaxie capable d'affronter Reinhardt sur un pied d'égalité et de le mettre même en échec !

Tout sépare ses deux jeunes hommes : leur caractère, leur mode de pensée, leurs coryances, leurs convictions. Pourtant, ils vont se retrouver sous les drapeaux, chacun dans leur camp : l'Empire et l'Alliance sont en effet en guerre depuis des siècles.
Et c'est sur le champ de bataille que va s'accomplir le fabuleux destin de ces deux hommes, stratèges de génie et meneurs d'hommes exceptionnels aux styles totalement opposés, luttant chacun de leur côté pour assurer la survie des êtres qui leur sont chers dans cette guerre dévastatrice. Et ce malgré un système politique corroumpu qu'ils abhorrent mais qu'ils ont juré de protéger.

GinEiDen ne comporte pas moins de 600 à 700 personnages, des plus importants aux plus insignifiants, qui vont croiser le destin des deux héros, ou encore, pour certains d'entre eux, marquer leur existence.
En effet, parmi eux se détache le cercle des personnages proches de nos deux héros. Loin d'être de pâles ombres fugitives et éphémères, ou encore de simples faire-valoirs, chacun d'entre eux possède une personalité très étudiée, une famille, un passé bien fourni et un rôle capital dans le destin de nos deux héros.

Dès le début, le spectateur est plongé dans un conflit absurde et démesuré qui dure depuis des siècles, où les stratégies les plus rafinées le disputent à la barbarie la plus sauvage et où les victimes se comptent par milliards.
Le spectateur ne peut qu'être frappé par l'échelle galactique de cette guerre, lorsque pour la première fois, il réalise que les flottes qui s'affrontent se composent de dizaines de milliers de vaisseaux de guerre ! Ce sont donc des batailles titanesques qui se disputent à travers des centaines de systèmes stellaires, où l'ingéniosité, la ruse des stratèges déterminent le destin de millions de combattants.


Analyse d'une oeuvre complexe

Toutefois, il serait erroné et terriblement réducteur de considérer GinEiDen comme une simple chronique guerrière. En effet, cette sage s'avère en fait être une oeuvre complexe où se succèdent batailles, mais aussi complots, coups d'états, guerres de succession, guerres de religion, attentats, trahisons, chasse aux sorcières : un large éventail d'intrigues vient agrémenter le scénario de rebondissement haletants, ajoutant à chaque fois un peu plus de complexité à un univers possédant déjà une richesse exceptionnelle !
De relativement insignifiants au départ, le destin de nos deux héros va progressivement gagner en importance, au fur et à mesure qu'ils grimperont sur l'échelle sociale et militaire, jusqu'à influer finalement sur le destin de la galaxie, jusqu'à cette apothéose finale où l'humanité devra gérer l'héritage de nos deux héros et espérer, enfin, vivre en paix.

Oui, vous l'avez compris ! Bien loin d'être un banal space opera, GinEiDen est un véritable traité de géopolitique et de philosophie politique, auquel la science fiction prête son champ d'expérimentation et d'expression sans limite.
Car au-delà des prouesses militaires de nos deux héros, c'est la critique de deux systèmes politiques, de deux sociétés sclérosées par la corruption, les ambitions des uns et le sectarisme des autres, qui se retrouve à travers les discours des protagonistes.
Chacun des deux héros critique en effet la société et le système politique dans lequel il vit, mais auquel il a juré fidélité et pour lequel il se bat, car l'un pense qu'il peut instaurer un meilleur système (Reinhardt), et l'autre estime que c'est le moins pire des systèmes politiques (Yang). Toutefois, chacun des deux suit sa propre voie : Reinhardt suit son ambition et ses propres propres desseins dans une société grangrenée, tandis que Yang essaye de tirer son épingle du jeu dans un système en pleine décomposition.
Mais ce faisant, chacun ouvre le débat sur des questions fondamentales comme le fondement de la démocratie, ses vecteurs ou encore les diverses formes qu'elle revêt. Ou bien le fondement du pouvoir, les origines et le mécanisme de différents modèles politiques comme l'autocratie, la dictature, la monarchie héréditaire, la démocratie parlementaire, l'état religieux, etc.


Du côté technique :

Toutefois, il y a le revers de la médaile. Techniquement, il faut être honnête, les OVA ne sont pas des merveilles. Peut-être est-ce dû au budget, réparti dans un trop grand nombre d'épisodes, à moins qu'il fut trop réduit pour un projet aussi ambitieux ?
La qualité de l'animation est souvent médiocre, et parfois même à la limite de la bouse, même si graphiquement, les designs ds personnages et de certains vaisseaux sont de purs ravissements pour les yeux.
Heureusement, un certain nombre de scènes ont été refaites pour l'édition DVD, réhaussant un peu le niveau de l'ensemble.

Produit par Kitty Films et Tokuma Japan Communication (distributeur des films Ghibli avant Buena Vista), on trouve pourtant des noms prestigieus au sein de l'équipe technique. Ishiguro Noboru (réalisateur du film de Macross, de Megazone 23, de nombreux épisodes de Yamato, etc) est à la réalisation ; Okuda Matsuri (Shurato) est au character design ou encore Nagao Hitoshi comme directeur des décors. Parmi les characters designers invités, qui dessineront des personnages ici et là, on retrouve Suda Masami et bien d'autres encore.
Les films, en revanche, sont d'une qualité bien supérieure. Le premier film, datant de 1988, accuse un peu son âge, mais le second, datant de 1993 et qui lui fait directement suite, place la barre encore un peu plus haut.


Doubleurs & bande originale : une distribution exceptionnelle

En raison du très grand nombre de rôle, GinEiDen est sans contexte l'anime qui comporta le plus de seiyuu. Absolument tous les grands noms du doublage sont passés sur cette série, à un moment ou à un autre, dans des rôles dont l'importance pouvait aller du plus important au plus insignifiant.
Voyez plutôt la distribution des rôles sur Anime News Network (pas de panique, la liste est fiable : c'est moi qui ait inscrit les 2/3 des doubleurs sur cette page. Et encore, il n'y a que les principaux...).
Ce qui nous mène à nous poser une autre question : se pourrait-il qu'une bonne partie du budget soit en fait parti dans le cachet de cette myriade de doubleurs ? :)

Autre fait marquant dans cette saga : la bande "originale". GinEiDen se distingue en effet pour l'utilisation qu'elle fait de la musique classique.
Ceux qui ont vu le premier film n'oublieront jamais la bataille spatiale finale servie sur l'air du Boléro de Maurice Ravel. Mais Gustav Mahler, Antonin Dvorak, Ludwig Van Beethoven, Wolfgang Amadeus Mozart, Johann Sebastian Bach, Richard & Johann Strauss, Richard Wagner et bien d'autres sont aussi à l'honneur, faisant découvrir aux profanes les trésors de la musique classique : concertos, symphonies, etc. C'est un festival de merveilles qui s'offre à vos oreilles et qui accompagne ces gigantesques batailles spatiales.

L'oeuvre originale est composée de dix-huit romans. Les dix premiers tomes sont consacrés à la saga principale tandis que les huit autres concernent les Gaiden, en fait des prequels relatant les premiers faits d'armes de Reinhardt et de Yang, lesquels sont justement repris dans les deux séries de Gaiden qui s'achèvent à peu de choses près au moment où commence le premier film.
A noter également qu'il existe une série de manga en 11 volumes, dessinés par Michihara Katsumi et directement basé sur les romans, et non sur l'anime.
L'OVA "Oogon no tsubasa" est également un preque,l qui ne s'inscrit d'ailleurs pas dans la continuité graphique et scénaristique des autres OVA, étant justement basé sur le manga éponyme de Michihara, "Oogon no tsubasa - Ginga Eiyuu Densetsu Gaiden"


Conclusion :

En résumé, Ginga Eiyuu Densetsu est une oeuvre épique, LA saga la plus complexe et la plus passionante de la Science Fiction japonaise, qui relègue même Gundam au stade de chamaillerie de bac à sable entre marmots attardés ! (c'est le plus grand fan de Gundam de France qui vous dit ça !)
Même si la qualité technique dévalorise la série de façon significative, le scénario, l'histoire et surtout ses personnages, en font une oeuvre vraiment exceptionnelle dans l'histoire de l'animation japonaise, captivante et passionnante.

Toutefois, il faut reconnaître que la complexité excessive de la série, le nombre considérable de personnages dont il faut retenir le nom et d'événements qui se succèdent, auront le don de faire fuir tous ceux qui ne sont pas dotés d'une motivation à toute épreuve. Si l'apparente complexité de Gundam vous faisait déjà peur, ceci n'est pas une oeuvre pour vous. Quand aux autres, il leur est fortement conseillé de se munir, avant de s'aventurer dans cette saga, d'un gros thermos de café, de plusieurs boîtes d'aspirine et... d'une encyclopédie d'histoire et de sciences politiques !

*******
Annexe :
Quelques sites, encore incomplets ou succints :
_Le premier (seul ?) site francophone entièrement consacré à lsaga : GinEiDen.net
_Pour les angloghones : Legend of the Galactic Heroes Information Center
_Pour les japonisants : le site officiel et le site de la chaîne Wowow consacré à GinEiDen.

*******
Dernière édition par MSZ-006C1 le Jeu 05 Juil 2007, 14:26, édité 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
Arion
Rédac : Cynical Geek
 
Messages: 590
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 17:55
Localisation: Dans un monde digital versatile

Messagede Arion le Dim 22 Avr 2007, 23:37

Gineiden, c'est le bien ! ^_^

Avatar de l’utilisateur
Jetblack
Comête rouge
 
Messages: 7656
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 16:33
Localisation: Life on Mars

Messagede Jetblack le Dim 22 Avr 2007, 23:44

ça mériterais un article ou dossier sur Review-channel :);)

Avatar de l’utilisateur
MSZ-006C1
Pitit LEGO
 
Messages: 259
Inscription: Sam 21 Avr 2007, 19:45
Localisation: Si tu veux me parler, envoie-moi un fax !

Messagede MSZ-006C1 le Dim 22 Avr 2007, 23:48

Vas-y, sers-toi, mon vieux ! C'est fait pour !
Je n'aurais qu'une seule condition (allez, deux) : corriger mes fautes et te démerder pour trouver des illustrations ! ;)
Enfin pas tout de suite, car me connaissant, je vais avoir envie de corriger et modifier ledit article dans les jours qui suivront... Bon sang, c'est encore plus fourni et mieux rédigé que l'infâme bouse que j'avais pondu pour Animel...
Mmmh... A y réfléchir à deux fois, j'ai un pote qui va être jaloux, car il prépare un site francopone sur GinEiDen. J'avoue que j'aurais du mal à lui refuser d'utiliser des éléments de ce texte... Bref, si cela ne te dérange pas, Jet, tu as le feu vert pour caser ce pavé où tu veux.
Dernière édition par MSZ-006C1 le Dim 22 Avr 2007, 23:52, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jetblack
Comête rouge
 
Messages: 7656
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 16:33
Localisation: Life on Mars

Messagede Jetblack le Dim 22 Avr 2007, 23:49

Compléte ton article :) prend ton temps Msz :wink: je suis pas pressé.

Avatar de l’utilisateur
Saga
Apprenti Kirin
 
Messages: 1252
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 22:03

Messagede Saga le Dim 22 Avr 2007, 23:54

Je lirai ça plus tard à tête reposée. Y'a possibilité de se servir de quelques infos de ton article pour GinEiDen.net ?
Image Image

Avatar de l’utilisateur
segata_spacecowboy
Pilote de Bebop
 
Messages: 119
Inscription: Ven 20 Avr 2007, 05:29

Messagede segata_spacecowboy le Lun 23 Avr 2007, 00:07

Yeah, enfin on parle de GinEi sur un forum ! Dailleurs, il en est où ton site Dark Saga ?
Splendide présentation MSZ, j'aurais juste à redire que le premier film dépote plus que le second, et que ce ne sont pas des saisons.
Sinon il y a eu une remasterisation de folie pour la ressortie DVD, avec des tas de scènes refaites (malheureusement pas assez) et un travail numerique sur l'image, car comme l'a dit MSZ, cette série est terriblement inégale techniquement. Les scènes de corps à corps notamment sont souvent catastrophiques, mais le gros des scènes de combat spatial sont magnifiques. On peut lui reprocher aussi sa mise en scène particulièrement statique, mais c'est un style qui me plait bien et qui convient au character design sublime et à l'importance des dialogues.

Il y a eu deux autres romans de Tanaka Yoshiki adaptés en anime, Apfelland Monogatari et Nana Toshi Monogatari (qui jouit sans doute d'une des bandes son les plus pourries de l'histoire de l'animation). Et que dire du projet Titania ? :cry:
"I have a dream that my little 'anime' will one day rise in a nation where they will not be judged by their age but by the content of their scenario."

Avatar de l’utilisateur
Merlin
Modo : Enchanteur de pacotille
 
Messages: 19634
Inscription: Mar 13 Mar 2007, 22:27
Localisation: Mon lit

Messagede Merlin le Lun 23 Avr 2007, 00:08

Dans la mesure où MSZ est d'accord pour nous il n'y a pas de soucis Saga.^^

Avatar de l’utilisateur
Milvus
Soul of Chogokin
 
Messages: 1561
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 19:06
Localisation: Paris

Messagede Milvus le Lun 23 Avr 2007, 00:55

Huhu, Ginga Eiyuu Densetsu, c'est en effet une des sagas de space-opera les plus impressionnantes, et sans doute la plus vaste au sein de la japanime.

Que dire de plus par rapport à ce qui a déjà été dit ici ? Un des points les plus intéressants, c'est peut-être la narration absolument symétrique entre les deux camps. On s'attache aux personnages de l'Empire comme à ceux de l'Alliance, et chaque nation comporte aussi son lot de cons et d'individus sans scrupules. Bref, du coup c'est particulièrement réaliste dans les intrigues politiques et stratégiques, chose assez rare que ce soit dans la japanime ou ailleurs.

L'univers est particulièrement vaste et il est vrai qu'au tout début, j'ai été un peu perdu dans cette masse de personnages et d'évènements qui nous débarque dessus sans prévenir. Mais on rentre vite dans l'histoire au bout de quelques épisodes, et on prend vite plaisir à découvrir toujours de nouveau détails sur ce futur et son histoire.

Bref, un indispensable qui hélas a très peu de chance d'arriver chez nous, où même aux USA...
Ce qui n'est pas technomagique n'est pas post-moderne.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18634
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Messagede Ialda le Lun 23 Avr 2007, 06:52

Pas de problème non plus pour trouver des illustrations :D

Avatar de l’utilisateur
MSZ-006C1
Pitit LEGO
 
Messages: 259
Inscription: Sam 21 Avr 2007, 19:45
Localisation: Si tu veux me parler, envoie-moi un fax !

Messagede MSZ-006C1 le Lun 23 Avr 2007, 11:12

Saga a écrit:Je lirai ça plus tard à tête reposée. Y'a possibilité de se servir de quelques infos de ton article pour GinEiDen.net ?
Tu crois que je parlais de qui, à ton avis ? ;)
MSZ-006C1 a écrit:j'ai un pote qui va être jaloux, car il prépare un site francopone sur GinEiDen. J'avoue que j'aurais du mal à lui refuser d'utiliser des éléments de ce texte...

Avatar de l’utilisateur
Arion
Rédac : Cynical Geek
 
Messages: 590
Inscription: Mar 10 Avr 2007, 17:55
Localisation: Dans un monde digital versatile

Messagede Arion le Lun 23 Avr 2007, 16:21

Milvus a écrit:Huhu, Ginga Eiyuu Densetsu, c'est en effet une des sagas =
Bref, un indispensable qui hélas a très peu de chance d'arriver chez nous, où même aux USA...

Aucune chance ou presque, en effet. La série est libre depuis toujours, mais aucun éditeur français n'est prêt à prendre le risque... C'est bien dommage, mais compréhensible.

Avatar de l’utilisateur
segata_spacecowboy
Pilote de Bebop
 
Messages: 119
Inscription: Ven 20 Avr 2007, 05:29

Messagede segata_spacecowboy le Lun 23 Avr 2007, 16:41

Le climat politique actuel n'arrange rien :lol:
Par contre en roman pourquoi pas ? C'est déja plus libre l'édition papier.
"I have a dream that my little 'anime' will one day rise in a nation where they will not be judged by their age but by the content of their scenario."

Avatar de l’utilisateur
Milvus
Soul of Chogokin
 
Messages: 1561
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 19:06
Localisation: Paris

Messagede Milvus le Lun 23 Avr 2007, 17:09

Oui, c'est sûr que côté roman y a moyen que ça arrive. Le tout est qu'ils arrive bien à vendre ça aussi bien du côté des fans de japanime que du coté des lecteurs de space-opera. Ce genre semble bien ce vendre (Dan Simmons, Hamilton, Weber, Mc Master Bujold...) donc il y a moyen que ça soit un succès.
Ce qui n'est pas technomagique n'est pas post-moderne.

Avatar de l’utilisateur
Saga
Apprenti Kirin
 
Messages: 1252
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 22:03

Messagede Saga le Lun 23 Avr 2007, 18:32

MSZ-006C1 a écrit:Tu crois que je parlais de qui, à ton avis ? ;)

Merci George ! :twisted:

Oeuvrons tous ensemble pour faire connaître et aimer cette saga au point d'en créer le besoin et qu'un éditeur la sorte dans nos contrées, avec une édition et une VF somptueuse (loin de celle du premier film édité par Kaze, on dirait qu'ils ont demandé aux rpemiers venus de jouer ! :shock: ), et pour une somme raisonnable !

Utopie quand tu nous tiens...
Image Image

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10443
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Messagede Gemini le Lun 23 Avr 2007, 19:30

J'en suis à l'épisode 23, et il faudrait que je continue la série une fois mes exams (que je vais planter) finis :)

Avatar de l’utilisateur
MSZ-006C1
Pitit LEGO
 
Messages: 259
Inscription: Sam 21 Avr 2007, 19:45
Localisation: Si tu veux me parler, envoie-moi un fax !

Messagede MSZ-006C1 le Mar 24 Avr 2007, 01:06

Merde ! Encore trois épisodes et...
[Révéler] Spoiler
KIRCHEIIIIIIIIIIIISSSS !!!!!
Bouuuhouuuuuh !!! Merde, c'était mon personnage préféré ! Lle plus honnête, le plus intègre, le plus fidèle, le plus sensible, le plus intelligent, le plus fort et le plus sensé de tous les personnages de la série ! C'était le chainon manquant entre Reinhardt et Yang ! Tanaka, espèce de gros saligaud ! Pourquoi as-tu assassiné le meilleur d'entre tous ? :evil:
A part ça, et pour en revenir un peu au sujet... Dix huit romans, ça fait quand même un paquet à traduire ! Je ne suis pas certain que même le Fleuve Noir, éditeur spécialisé dans le roman de SF de gare de-trou-du-cul-paumé-au-fin-fond-de-la-cambrousse soit disposé à investir du temps et de l'argent dans de la SF japonaise. D'ailleurs, si la littérature (au sens noble du terme) japonaise est réputée en France, qu'en est-il de la littérature de SF japonaise ? Y a-t-ik des antécédents connus de romans de SF japonais traduits et édités en France ? Je pense que non. Sans doute par méconnaissance... Dommage.

+1 Saga : Utopie, quand tu nous tiens... Cela dit, on disait ça de Gundam il y a quinze ans ! ;) L'espoir fait vivre, mes frères !

Avatar de l’utilisateur
segata_spacecowboy
Pilote de Bebop
 
Messages: 119
Inscription: Ven 20 Avr 2007, 05:29

Messagede segata_spacecowboy le Mar 24 Avr 2007, 03:32

Au fait Ninesisters, une règle très très très très très importante à respecter quand tu regardes GinEi : ne regarde pas les bandes annonces de l'épisode suivant ! Saute les ! C'est impératif ! Je t'aurai prévenu, tu t'exposes à de très graves spoils (au cul) si tu ne m'écoutes pas.
"I have a dream that my little 'anime' will one day rise in a nation where they will not be judged by their age but by the content of their scenario."

Avatar de l’utilisateur
Saga
Apprenti Kirin
 
Messages: 1252
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 22:03

Messagede Saga le Mar 24 Avr 2007, 07:15

MSZ-006C1 a écrit:Merde ! Encore trois épisodes et...
[Révéler] Spoiler
KIRCHEIIIIIIIIIIIISSSS !!!!!
Bouuuhouuuuuh !!! Merde, c'était mon personnage préféré ! Lle plus honnête, le plus intègre, le plus fidèle, le plus sensible, le plus intelligent, le plus fort et le plus sensé de tous les personnages de la série ! C'était le chainon manquant entre Reinhardt et Yang ! Tanaka, espèce de gros saligaud ! Pourquoi as-tu assassiné le meilleur d'entre tous ? :evil:

J'ai d'ailleurs pris beaucoup de plaisir à voir la première série de Gaiden pour cette raison, justement. Ca laisse plus de place à ce personnage très sypmathique. :D
Image Image

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Rédac : Sailor Star
 
Messages: 10443
Inscription: Lun 23 Avr 2007, 17:49
Localisation: Ponyville, North Dakota

Messagede Gemini le Mar 24 Avr 2007, 07:44

segata_spacecowboy a écrit:Au fait Ninesisters, une règle très très très très très importante à respecter quand tu regardes GinEi : ne regarde pas les bandes annonces de l'épisode suivant !

Quelque soit la série, je ne les regarde jamais ;)

Avatar de l’utilisateur
MSZ-006C1
Pitit LEGO
 
Messages: 259
Inscription: Sam 21 Avr 2007, 19:45
Localisation: Si tu veux me parler, envoie-moi un fax !

Messagede MSZ-006C1 le Mar 24 Avr 2007, 12:06

En ce qui me concerne, ça dépend. Je ne crains guère les spoils, donc ça ne me dérange pas plus que ça de les regarder. La seule raison qui me pousse cependant à les zapper, c'est quand j'ai hâte de voir l'épisode suivant : je zappe génériques et previews pour gagner du temps.

Une preview qui m'émeut beaucoup : celui de l'épisode 82 (qu'on voit à la fin de l'épisode 81, donc). C'est le plus émouvant et le plus tragique. Tellement grave que c'est le seul et unique preview sans aucun fond musical. Bon sang, ce qu'il peut me serrer le coeur !

Saga : n'est-ce pas, hein ? J'ai moi aussi beaucoup apprécié les Gaiden. Plus la partie avec Reinhardt & Kircheis que les histoires avec Yang.
[Révéler] Spoiler
A part peut-être sa fameuse heure de gloire à El Facil, peut-être ?

Curieusement, ma scène préférée de ces Gaiden provient de l'épisode avec Kessler. Après la mort de l'amiral Grimmelhausen, Ulrich Kessler rend visite à Reinhardt pour lui remettre le "carnet noir" du vieil amiral. Au moment de se quitter, Reinhardt lui demande ce qu'il va faire maintenant. Kessler lui répond qu'il a été parqué sur une voie de garage et qu'il sera envoyé sur une planète à perpète-les-oies.
Et là, choqué que l'Empire puisse gâcher ainsi un tel talent, Reinhardt lui dit un truc du genre : "Dans quelques années, j'aurais un grade et un poste plus important que celui que je possède actuellement. Et ce jour-là, je viendrais vous chercher. Je vous en fais la promesse !"
Je sais pas pourquoi, mais cette scène m'a profondément ému. Je pense que c'est parce qu'on réalise à ce moment-là à quel point Reinhardt est une homme de parole : parce qu'il a réellement fait appel à Kessler deux ans plus tard, quand il accède au grade d'amiral de la Flotte. Parce qu'il ne l'a pas oublié, malgré toutes les épreuves qu'il a traversé, malgré toutes les rencontres qu'il a pu faire entretemps. Et même si Kessler n'est pas le premier de ses futurs subordonnés, c'est tout de même le premier à qui Reinhardt fait une promesse aussi solonelle. Je crois qu'en fait, ce sont toutes les implications de cette promesse qui font que cette scène est ma préférée... dans ces Gaiden, je précise.

Dernière édition par MSZ-006C1 le Dim 29 Avr 2007, 00:19, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Saga
Apprenti Kirin
 
Messages: 1252
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 22:03

Messagede Saga le Mar 24 Avr 2007, 12:15

Très belle scène en effet ! Perso, j'ai plus été marqué par l'introduction de Kessler dans les Gaiden, c'était fichtrement bien vu et mené.

Sinon, toujours dans les Gaiden sur Reinhard, j'ai bien aimé la première série dans la vallée de glace. La réalisation bouge un peu plus,

[Révéler] Spoiler
et la scène où il tire les vers du nez au suppôt du commandant local et demande à Kicheis de le buter est énorme ! :lol: ("Kirchies, yare !")
Image Image

Avatar de l’utilisateur
animan
Pitit LEGO
 
Messages: 415
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 19:51
Localisation: Paris

Messagede animan le Sam 28 Avr 2007, 18:16

MSZ-006C1 a écrit:Merde ! Encore trois épisodes et...
[Révéler] Spoiler
KIRCHEIIIIIIIIIIIISSSS !!!!!
Bouuuhouuuuuh !!! Merde, c'était mon personnage préféré ! Lle plus honnête, le plus intègre, le plus fidèle, le plus sensible, le plus intelligent, le plus fort et le plus sensé de tous les personnages de la série ! C'était le chainon manquant entre Reinhardt et Yang ! Tanaka, espèce de gros saligaud ! Pourquoi as-tu assassiné le meilleur d'entre tous ? :evil:


[Révéler] Spoiler
Pareil, j'étais dégoûté quand il est mort. :cry:

Un des points forts de cette série, c'est la mort des personnages. Certains ont l'air d'être aussi fragiles que des mouches, comme la fiancée de l'ancien camarade de Yang par exemple. Ca fait bizarre d'apprendre qu'elle meurt dans une petite rébellion dans la rue. D'autres meurent dans des explosions de rien du tout. :lol:

Les 2 morts les plus belles de la saga sont celle de Kircheis et Reuenthal, mes 2 personnages préférés de la série avec Reinhardt. :oops:
Dernière édition par animan le Sam 28 Avr 2007, 19:05, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Saga
Apprenti Kirin
 
Messages: 1252
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 22:03

Messagede Saga le Sam 28 Avr 2007, 18:52

C'est vrai que Reuenthal est un cas ! :lol:

[Révéler] Spoiler
Et sa mort est à la fois complètement baroque ("fichtre, me suis pris un pic presque en plein coeur, mais c'est pas grave"), et extrêment digne et émouvante, comme on le voit avec l'arrivée de son fils et celle de Mittermeyer qui n'a pas pu trinquer avec son vieil ami... T_T
Image Image

Avatar de l’utilisateur
MSZ-006C1
Pitit LEGO
 
Messages: 259
Inscription: Sam 21 Avr 2007, 19:45
Localisation: Si tu veux me parler, envoie-moi un fax !

Messagede MSZ-006C1 le Dim 29 Avr 2007, 00:17

Aah, chez moi, "L'Oriental", comme je le surnomme (aucun rapport avec ses origines, c'est juste à cause des consonnances similaires : "Reuental" -> "l'oriental") n'arrive qu'en 4è position derrière Kircheis, Yang et... Emil Von... Non, non ! Je déconne ! C'était juste pour faire bisquer Segata !! Non, mon 3e perso préféré, c'est bien Reuental. Mais bon, il est loin derrière Yang, qui est lui-même à des années lumières de Kircheis.

Suivante


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités