Sarazanmai

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
ChaosLink
Pilote de Bebop
 
Messages: 235
Inscription: Ven 23 Déc 2011, 19:13

Sarazanmai

Messagede ChaosLink le Dim 14 Avr 2019, 00:11

Sarazanmai



SI vous n'avez pas vu le premier épisode, je vous conseille de le regarder avant de lire le moindre post. Ne serais-ce que pour vous gardez la surprise totale de ce dont vous réserve cet épisode.

Ça y est, le nouvel anime made in Kunihiko Ikuhara est enfin sorti, produit par Mappa et Lapin Track. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le premier épisode ne perd pas son temps. On est plongé directement dedans sans le moindre temps pour souffler ou essayer de comprendre ce qui se passe. On nous introduit à peine ce qui semble être les trois protagonistes et les deux antagonistes, et roulé jeunesse, c'est parti dans un délire d'animation, coloré et festif, où Amazon rencontre des Kappa et où on retire les désires du cul de zombie sur des numéros de comédie musical. Autant dire que j'adhère direct.
Difficile de juger une oeuvre pareille sur un seul épisode, mais ça semble quand même plus tiré vers du Mawaru Penguindrum que du Yurikuma Arashi, ce qui est de très bon augure pour le moment. A voir où ça voudra en venir.
"Alcohol is humanity's friend. Can I abandon a friend ?" ~ Yang Wen-Li

"l'AEUG est le plus grand club de partouze gay de l'otakusphère mondiale" ~ Mellorine

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18766
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: Sarazanmai

Messagede Ialda le Sam 20 Avr 2019, 01:07

Je suis à la traine côté séries en ce moment, du coup je me suis tapé les deux premiers épisodes d'un coup. Je pensais bêtement que la fascination des kappa pour le cucul servait juste à souligner leur caractère de violeur psychopathes autant que aquatiques, et du coup je découvre un peu toutes ces histoires de boule qui pourrait être l'âme solidifié de son hôte, doté (peut-être) de la capacité d'exaucer les voeux, et... qui semble ici servir d'allégorie du matérialisme humain du XXIème à base de moult cartons pour autant de conneries commandées sur Kappazon ?

Je l'ai pas lu mais ces histoires de monde parallèle kappa font songer à la nouvelle du même nom de Ryunosuke Akutagawa satirique où le protagoniste visite une société de kappas exhibants, grotesquement exagérés, les traits négatifs des êtres humains typiques d'une société "moderne" (superficialité, individualisme, matérialisme, nihilisme).

ChaosLink a écrit:Difficile de juger une oeuvre pareille sur un seul épisode, mais ça semble quand même plus tiré vers du Mawaru Penguindrum que du Yurikuma Arashi, ce qui est de très bon augure pour le moment. A voir où ça voudra en venir.


D'accord avec toi (le cast plus étendu m'y fait aussi penser par rapport à celui de Yurikuma qui me paraissait plus réduit). Uniquement 11 épisodes par contre ? Le pari semble risqué :)

En tout cas techniquement, ça bute, et ça re-bute par derrière (!).

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19141
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Sarazanmai

Messagede Tetho le Sam 27 Avr 2019, 13:54

Après trois épisodes je suis toujours circonspect devant cette série dont j'ai du mal à percevoir les tenants et aboutissants. Pour moi c'est Lys, Ours, Tempête all over again, comme si Ikuhara pensait que ce qui a fait le succès de ses séries est leur aspect délirant et absurde plutôt que la façon dont elle parlaient aux spectateurs.
J'en ai strictement platinum rien à foutre des persos en fait puisque la série n'a pas pris son temps pour les poser et du coup leurs quêtes personnelles n'ont aucun écho en moi. Là où le premier épisode de Penguindrum prenait son temps pour poser une situation et rendre ses personnages attachants avant de tout chambouler de la pire façon qu'il soit puis de faire débarquer l'absurde et le délirant, ici la série nous lâche face à ces personnages, leur fait arriver plein de trucs puis ensuite essaye de les poser à coup de révélations qui se veulent choquantes mais n'ont justement aucune portée parce qu'on n'n connait pas assez. Il suffit de voir la différence d'impact entre la révélation à la fin de l'épisode 1 de Penguindrum et exactement la même à la fin de l'épisode 2 de Sarazanmai (ou, pire, celle de l'épisode 1 qui tombait complètement à plat (pun intended)).

Je veux dire, j'en ai rien à foutre de leur histoire de foot, j'avais grillé que le petit frère avait un problème de santé dès le début de l'épisode 2 et le 3e mousquetaire m'est tellement antipathique que ça en rivalise avec l'héroïne de Yuri Kuma Arashi. Il ne me reste plus grand chose à quoi m'accrocher, surtout quand chaque épisode contient trois minutes de kappas en train d'extraires des perles du cul de personnages morts et complètement externe au récit. Et la propos sur les liens sociaux et le rôle des nouvelles technologies là dedans me semble pour le moment assez superficiel.


Plus ça va et plus je me dit que non seulement la réussite et la cohérence d'Utena tient plus d'un coup de chance que d'une vrai vision et d'une écriture minutieusement planifiée, mais aussi celle de Penguindrum, série pourtant autrement moins rigoureuse et régulièrement à la frontière du hors-sujet. Que t'arrives-t-il, Ikuni ?
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9302
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Sarazanmai

Messagede Zêta Amrith le Sam 27 Avr 2019, 14:25

Utena était une production plus collective, et Penguindrum... ben à en croire Yuri Kuma et maintenant Sarazanmai, c'était vraisemblablement un accident. Ikuhara rejoue la facilité en décidant que sa plus-value est de montrer n'importe quoi d'absurde ou de vaguement vulgaire pour irriguer Twitter de mèmes. Son fan-club invétéré remplit les vides à sa place, trouvant d'abyssales significations à ce qui ressemble à un délire narcissique mâtiné de scatologie et à une approche des réseaux sociaux rebattue. L'humour et la tristesse de Penguindrum sont pour le moment absents de la mixture, redite formelle de quelques-unes de ses présentations les plus tape-à-l'oeil.

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2725
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Sarazanmai

Messagede chevkraken le Sam 27 Avr 2019, 18:18

De toute façon, en dehors de Junichi Sato , j'ai l'impression que tout les anciens de la Toei sont de moins en moins bons à chaque nouvelle prod.
Mamoru Hosada fait toujours la même chose, Yamauchi, en dehors de Casshern sins, il n'a rien fait de marquant, Igarashi chacune de ses nouvelle série est moins bonne que la précédente...
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9826
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Sarazanmai

Messagede Aer le Sam 27 Avr 2019, 18:59

En même temps il a fait quoi Yamauchi dernièrement ? Kimi no Iru Machi ca date de 2013 et c'était déjà naze en manga donc bon.
Entre ça et Yumekui Merry que personne n'a vu (et qui est aussi une adaptation), on peut se demander s'il a fait quelque chose depuis Casshern Sins.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
MrZ
Petit yôkaï
 
Messages: 42
Inscription: Mer 25 Mai 2016, 21:43

Re: Sarazanmai

Messagede MrZ le Ven 03 Mai 2019, 22:35

Episode 4 :
Toujours pareil. Centric à l'intérêt relatif dont la formule ne change aucunement des trois épisodes précédents avec une révélation en fin d'épisode qui n'aura aucun impact sur la suite des évènements. L'absence totale de gestion dramatique de cette série est fatigante, elle peut nous révéler que le personnage Y a massacré des kappas dans son enfance par amour pour son cousin germain, si à l'épisode suivant c'est oublié alors à quoi bon, c'est vide et vain.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19141
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Sarazanmai

Messagede Tetho le Ven 03 Mai 2019, 23:13

Le pire étant que pour le moment les trois récits des trois héros et les histoires de kappas zombies sont complètement déconnectés. On y verra sans doute plus clair une fois qu'ils rencontreront Sara et que le lien entre ses horoscopes et les kappas zombies sera fait, mais pour le moment on a l'impression de voir deux séries en parallèle, l'une d'entre elle étant strictement la même chaque semaine (impression renforcée par les ~5 minutes de stock shots chantés sans raison claire).

Ça avait teasé un épisode 4 de folie, et au final ça été la même chose que chaque semaine, payes ta hype.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
MrZ
Petit yôkaï
 
Messages: 42
Inscription: Mer 25 Mai 2016, 21:43

Re: Sarazanmai

Messagede MrZ le Sam 04 Mai 2019, 13:23

Puis c'est bien gentil de nous faire des affrontements chantés avec les mêmes stock-shots depuis 4 semaines mais on sait tous que c'est condamné à disparaitre à partir du moment où le DRRRRRRRRRAMA va faire son apparition, les rendant d'autant plus inutiles sur le long terme en dehors d'un effet de style en désaccord complet avec le reste.
Ou alors Ikuni maintient ça jusqu'à la fin et auquel cas il aura définitivement foiré sa série.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1184
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Sarazanmai

Messagede Rhyvia le Lun 06 Mai 2019, 07:18

Episodes 1 - 3 :

C'est triste à dire, mais c'est pas terrible.
Artistiquement parlant, tout est très riche et comme le veut Ikuhara le texte est incroyablement dense et les dialogues bien conçus mais au final j'ai l'impression de voir une version de stylisée du premier épisode de Hôrô Musuko par Mari Okada, qui n'avait strictement rien compris à Hôrô Musuko.

C'est presque choquant de voir qu'on est passé à la finesse avec laquelle il décrivait les familles dysfonctionnelles de MawaPen à littéralement concombre = pénis. C'est amusant de se rendre compte que selon les critères réservés aux initiés, Sarazanmai manque d'amour.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19141
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Sarazanmai

Messagede Tetho le Lun 06 Mai 2019, 15:23

Rhyvia a écrit: j'ai l'impression de voir une version de stylisée du premier épisode de Hôrô Musuko par Mari Okada, qui n'avait strictement rien compris à Hôrô Musuko.

Je ne suis pas d'accord, l'anime d'Hôrô Musuko, malgré tout ses défauts était une adaptation plutôt réussie pour la partie qu'il couvre et vu les contraintes de format. Les scènes ajoutées ici et là, comme celle dans la maison hantée, se fondent très bien dans le récit. Je suis généralement parmi les premiers à sortir la batte à clous rouillés pour aller taper sur Okada, mais sur ce coup elle me semble avoir fait un bon taf avec Aoki.
Le problème ça reste les producteur de Fuji/noitaminA qui ont imposé 11 épisodes à la série qui avait été écrite pour 12 (ce qui me fait penser que c'est un projet développé ailleurs et récupéré par noitaminA ensuite), créant cet abominable épisode 10+11 au moment le plus dramatique de la série, et qui a donné ce format bâtard qui débute au début de l'arc du collège, coupé de tout ce qui s'est passé en primaire, sans pour autant en aller au bout parce que pourquoi pas, hein. Et donc ça se termine sur cette fin de centristes "Nitori est un garçon particulier, mais on l'est tous un peu nous aussi en fait." qui forcément a du mal à satisfaire. Surtout quand on sait ce qui arrive ensuite.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18766
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: Sarazanmai

Messagede Ialda le Lun 06 Mai 2019, 16:13

En parlant de Ikuhara et de la famille :
https://twitter.com/Good_Haro/status/11 ... 5803119619

(si quelqu'un a la source, à ce propos ?)

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1184
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Sarazanmai

Messagede Rhyvia le Lun 06 Mai 2019, 18:52

Tetho > Je parlais spécifiquement du premier épisode complètement hors tonalité avec ses grand violons Okadiens, cette scène où Nitori s'enfuit de chez lui n'a aucun sens d'un bout à l'autre et je crois bien souvenir qu'elle n'est pas présente dans la version papier. J'avais arrêté la série ce premier épisode pendant sa diffusion tellement cet épisode m'avait mis mal à l'aise, il a fallu le manga pour que je donne une seconde chance au reste de la série qui est effectivement bien meilleur.

J'ai la même impression avec Sarazanmai jusqu'à maintenant. Le point qui me gène le plus, c'est la manière dont la série trace des équivalent bizarres entre un type qui dort dans des boites en carton, un tueur en série et un ado qui se travestit pour prendre des selfies. J'espère qu'il y a vraiment un plan en béton pour partir sur ce genre de bases, je suis pas extrêmement convaincu de ce que tout ça raconte pour l'instant.

Ialda > D'un côté c'est pas si étonnant mais c'est plus intriguant de le voir parler d'économie et de travail alors que ce sont des sujets assez absent dans ses série de manière générale.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19141
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Sarazanmai

Messagede Tetho le Lun 06 Mai 2019, 19:36

Le cliffhanger de l'épisode 4 me fait dire qu'Ikuhara construit plus ses épisodes en partant des retournement de situation choc à la fin de chaque qu'en essayant de raconter quelque chose, puis en prenant de court les spectateur. Je ne sais pas ce qui va se passer dans l'épisode suivant (à part bien évidement que Sara va tirer un objet aléatoire à la con, que ça sera lié au mec mort la veille suite à un interrogatoire policier un peu trop musclé par deux flics ripoux entre deux séances de danse queer et que d'un coup tous les exemplaires de cet objet vont se mettre à voler dans le ciel et que les trois idiots devront donc exorciser le mort devenu kappa zombie avant de partager un de leurs secret les plus honteux) mais ça a intérêt à être en béton armé pour justifier ce retournement là parce que pour les autres on peut pas dire qu'il a été à la hauteur.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Nexus
Apprenti Kirin
 
Messages: 1031
Inscription: Lun 02 Jan 2012, 17:02

Re: Sarazanmai

Messagede Nexus le Jeu 09 Mai 2019, 20:32

Ialda a écrit:En parlant de Ikuhara et de la famille :
https://twitter.com/Good_Haro/status/11 ... 5803119619

(si quelqu'un a la source, à ce propos ?)


Il y a eu une exhibition concernant la série.
C'est une petite partie du compte rendu d'un Q&A avec Ikuhara.

Avatar de l’utilisateur
MrZ
Petit yôkaï
 
Messages: 42
Inscription: Mer 25 Mai 2016, 21:43

Re: Sarazanmai

Messagede MrZ le Ven 10 Mai 2019, 01:51

Episode 5 :
Encore raté. Cette série a l'admirable qualité de se foutre littéralement de tout semblant de construction sur la durée au point d'ignorer complètement la totalité de l'épisode précédent (ce que l'épisode précédent faisait de toute manière avec celui d'avant), cliff de scène post-générique compris, à l'exception d'une demi-seconde qui de toute manière sonnait faux.
Ikuni a planté sa série. En suivant de près le rythme qu'il a imposé à chaque épisode, il atomise toute tension dramatique, de toute manière systématiquement déjouée lors des stock-shots dansants, n'a ni la place pour construire de vraies relations entre ses personnages et ni le temps de rendre marquantes ses propres vraies révélations (celles qui pourraient éventuellement avoir un VRAI impact sur la durée, pas les trucs en fin d'épisode oubliés dès l'épisode d'après).

25 minutes d'encéphalogramme plat sans vraie gestion d'idée qui se refuse inexorablement à impliquer son spectateur.
On s'ennuie.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19141
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Sarazanmai

Messagede Tetho le Mar 14 Mai 2019, 00:41

Selon les standards de la série c'est pourtant le meilleur épisode en date. Contrairement aux quatre précédents, qui n'étaient que de l'exposition, ici il se passe des choses qui auront des conséquences. C'est un progrès incommensurable. Alors c'est toujours pas passionnant parce que la narration haché annihile toute tension dramatique, foutre un flashback qui introduit un élément super important au moment où il se révèle important c'est pas très malin, et que Ikuhara se la joue très paresseux. Entre les mains du Ikuhara d'Utena ou Penguindrum la séquence où Kazuki remplace Sara aurait pu être de la comédie en or avec Kazuki qui essaye pathétiquement d'imiter Sara tant bien que mal, échoue lamentablement mais tout le monde n'y voit pourtant que du feu, ça aurait détendu l'atmosphère avant qu'il soit démasqué ce qui en aurait renforcé l'impact, mais ici on saute directement à la chute. Et forcément une chut sans gag c'est pas très drôle et ça tombe à plat. La séquence avec Sara qui s'échappe des griffes de Toi est par contre vraiment réussie, elle.

Reste une série qui joue la carte du mystère inutile en balançant des moitié d'informations. Kazuki n'est pas le fils biologique de ses parents, ok, mais alors que c'est il passé, as-t-il été adopté ou quoi ? Parce que bon, autant le coup du père qui n'est pas le géniteur est classique et plausible, autant mater semper certa est. Du coup le reste de l'épisode ne fonctionne pas puisque cette révélation semble à la fois improbable et en même temps n'a pas de conséquences directs vu que les parents de Kenta semble s'en foutre royale. Et puis de toute façon forced drama is forced, il m'est toujours impossible de m'attacher à des personnages aussi artificiels.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18766
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: Sarazanmai

Messagede Ialda le Jeu 23 Mai 2019, 03:50

SB a posté la suite des notes de visionnage pour la série :arrow: https://blog.sakugabooru.com/2019/05/22 ... tes-03-06/

Plaisamment surpris par l'histoire des rails avant/après l'accident de Haruka, je fais partie de ceux qui n'avaient pas repéré ce détail.
Un peu dubitatif sur d'autres choses - "potential environmentalist readings of Sarazanmai" ? ça m'étonnerais... un sujet très secondaire, au mieux ?

Rhyvia a écrit:D'un côté c'est pas si étonnant mais c'est plus intriguant de le voir parler d'économie et de travail alors que ce sont des sujets assez absent dans ses série de manière générale.


On dirait de la socio-économie de comptoir pour tenter de donner à sens à sa propre expérience qu'il a faite en grandissant. C'est du circonstanciel, c'est très secondaire - l'important, c'est ce sujet et ce qu'il peut faire avec.

Nexus a écrit:C'est une petite partie du compte rendu d'un Q&A avec Ikuhara.


Merci !

Avatar de l’utilisateur
MrZ
Petit yôkaï
 
Messages: 42
Inscription: Mer 25 Mai 2016, 21:43

Re: Sarazanmai

Messagede MrZ le Jeu 18 Juil 2019, 17:37

Sarazanmai : fin
Pitoyable échec qui n'a jamais su (jamais essayé ?) comment apporter un peu de substance et de poids à ce dont elle parlait, n'accordant aucun poids à quoi que ce soit et présentant des personnages et des concepts tout entiers sans aucune mise en scène via quelques détours de phrases (au final, Sara ne sert strictement à rien dans le récit et dans le scénario, et toute l'histoire autour de la loutre et de Dark keppi est absolument lamentable) et se foutant littéralement de toute potentielle construction dramatique, à part pour s'en resservir lors de devices qui durent grand maximum trois minutes montre en main.
L'histoire des deux flics est un cas à part vu que tout le poids émotionnel potentiel n'est en réalité probablement présent que quand on a lu un spin-off humoristique centré sur les deux. C'est dire le peu d'effort fourni par Ikuni pour nous présenter un anime qui essaye de raconter proprement quelque chose. A la place on a une série plus occupée par regarder son propre nombril farci de bites et de kappas.
Bref.



Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités