Anime & Manga : Zatchbell

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
asakura
Soul of Chogokin
 
Messages: 1504
Inscription: Jeu 12 Avr 2007, 10:32

Anime & Manga : Zatchbell

Messagede asakura le Dim 27 Jan 2019, 22:20

je viens enfin de lire Zatchbell dans son intégralité. Profitant d'avoir la série complète pour la lire à nouveau d'une seule traite, soit 33 tomes.

Pour resituer la série, nous accompagnons Kiyomaro un ado surdoué, taciturne, hautain, écarté par ses camarades et n'ayant donc aucun ami.
Un jour un étrange gamin surgit littéralement dans sa chambre au 1er par la fenêtre. Un garçon du nom de Zatch qui détient un livre magique que seul Kiyomaro peut lire. Il est un enfant démon envoyé dans le monde des humains avec 99 autres pour participer à la sélection du nouveau Roi de leur monde. Pour ce faire, ils devront tous faire équipe avec un humain capable de lire leur livre qui déclenche diverses formules. Chacun devant bruler le livre des autres démons jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un qui obtiendra la couronne.


Vous comprendrez qu'en ayant lu les 33 tomes j'ai plutôt apprécié la série. Elle propose différents thèmes et marges de progression tout au long de son avancé. Nous avons droit en premier lieu à la spectaculaire évolution de Kiyomaro, initialement un personnage rejeté par tous tant ses camarades que ses professeurs pour son intelligence hors norme. Kiyomaro qui leur rend bien par ailleurs ne cherchant absolument pas la compagnie d'autres adolescents.
Personnage qui au contact de Zatch et sa ténacité à le suivre et lui imposer sa présence va le pousser à s'ouvrir aux autres. Dans un premier temps à ses camarades puis dans un second à réunir autour de lui différents démons et prendre un rôle de leader afin de s'unir face aux Démons prêt à toutes les bassesses pour remporter le titre.

La série s'inscrit clairement dans le registre des séries Shônen avec son côté nekketsu, des ennemies toujours plus forts et ses messages basés sur l'amitié. Zatchbell a à mon sens deux points forts qui sont tout d'abords les formules des Démons. Toutes sont caractéristiques d'un élément déterminé allant de la foudre pour Zatch, à la glace, la gravitation, la nature, le vent, etc... Chaque livre offrant un certains nombre de formules qui déclinent cet élément offrant ainsi des combats variés basés sur des tactiques et formules en fonction des capacités de l'adversaire. Évitant par la même les combats redondants.

Le second point fort est aussi son humour débile, graphique, basé sur des ruptures de tons et répétitions. Il ne vole pas toujours très haut mais qu'est-ce qu'il a pu me faire rire :lol:
J'ai entre autre cette scène où Kiyomaro trouve un démon piégé dans une pierre et indique qu'il s'isole pour faire des analyses. Il verse de l'eau dessus, puis du thé, lui pose des glaçons, le gifle avec un poisson puis lui dessine des moustaches avant de revenir. "Rien à faire. Aucun résultat". :lol:
Jusqu'au terme de la série qui présente pourtant des enjeux de plus en plus sérieux cet humour ne faiblira pas. Alternant les chapitres lourds avec des très légers qui permettent de reprendre son souffle avant de reprendre les affrontements. Nan mais ce chapitre dans le tome 29 où Kiyomaro rêve de chacun des personnages qui le "décoincent" avec entre autre Sunbeam en tutu qui lui montre comment prendre son envol ou Burago en slip tigre qui lui fait des jongles :lol: :lol:

Une série très agréable à lire, drôle et prenante.
Mais en revanche pas dénué de défauts.
Le plus gros défaut pour moi est la mécanique de ses arc narratifs qui sont au nombre de 4.
Le 1er est l'arc d'introduction qui va permettre de rencontrer les principaux alliés de Kiyomaro et Zatch et d'apprendre la majorité des formules des Démons.
C'est avec le second et le troisième que cela se gâte un peu. Indépendamment l'un de l'autre ces deux arcs sont très bons. Ils ont des enjeux forts, leurs moments d'émotions, de sacrifices héroïques et son combat final en apothéose. Le problème est qu'ils sont basés tout les deux sur un schéma absolument identique qui donne le sentiment de lire deux fois la même chose :

- Un nouveau personnage sorti de nul part qui détient des informations sur un nouvel ennemi et qui va pousser nos héros à aller l'affronter.
- L'ennemi qui manipule d'autres démons (par les sentiments puis par un sortilège)
- Le fait qu'en plus des démons actuels s'ajoutent d'autres guerriers (les démons millenaires puis les démons de Faudo).
- La possibilité de se soigner et recouvrer les forces de son cœur (pierre lunaire puis fluide de Faudo)
- Le syndrome temple du sanctuaire où les héros doivent affronter des démons de plus en plus forts pour atteindre le "Boss Final".
- Le fait que l'ultime affrontement ne se fasse pas face au Démon qui complote.
etc...

Encore une fois les deux arcs offrent de grands moments tant dans les combats que dans l'émotion mais les deux s'enchainant sans temps mort la redite parait évidente.


Enfin, j'aborde un paragraphe contenant du spoil, je considère que la série rate deux fois de suite le coche de son terme.
[Montrer] Spoiler
La première est de terminer sur la victoire sur Faudo. Les démons étaient déjà peut nombreux, et l'affrontement contre Faudo n'est finalement que peu de chose, le dispositif le ramenant dans le monde des démons se mettant très rapidement en route après la défaite de Zeon. Une bataille plus explosive aurait permit de terminer en beauté.
Cela n'étant pas fait, nous attaquons un quatrième arc; rushé avec un nouveau démon encore plus fort over the top. L'arc est ce qu'il est. C'est à dire pour moi en trop. Son rôle est simplement d'éliminer les amis de Zatch et lui permettre d'atteindre le trône. Mais là encore le combat contre Clear a un dénouement des plus symbolique où tous les démons éliminés viennent en aide à Zatch. Zatch gagne ainsi non pas uniquement par sa force mais parce que les enfants démons ont choisi leur Roi. Beau message et belle fin. Sauf que non. Il reste un affrontement entre Zatch et Burago derrière qui piétine simplement le message du "Roi choisi par ses semblables".

Vraiment dommage que l'auteur n'ait pas su saisir les moments qui permettaient de finir dans la lumière.


Pour terminer ce pavé je conclurai donc en disant que Zatchbell est une série très agréable à lire, drôle et qui offre de sacrés moments même si elle est clairement imparfaite.


-----------------------------------------------------------------------------
Enfin, indépendamment de la série elle même, je voulais faire un commentaire sur l'édition de Kana. Et surtout sur la version Française de Pascale Simon. Une version française qui présente une adaptation lamentable. Je n'ai rien de particulier à reprocher à la traduction.
Mais l'adaptation est d'une lourdeur incroyable avec des phrases à rallonges, des termes et des tournures inadaptés.
Plusieurs fois je m'y suis repris à trois fois pour lire une bulle en me disant "Mais qu'est-ce qu'elle raconte ?"
Je n'ai pas pris de note particulière mais par exemple dans le tome 29 que j'ai avec moi :

- p.65 "En un sens, c'est un super-pouvoir. Si je m'en sers en public, je risque d'attirer toutes sortes de gens mal intentionnés".
- p.115 "Nous sommes tout prêt d'avoir un nouveau roi. Celui des dix démons qui restera en vie se verra attribuer un privilège une fois devenu roi."
- p.134 "Elly, tu souffres d'une maladie difficilement guérissable de l'appareil respiratoire mais on a trouvé un moyen de la soigner."

Je ne suis pas sûr que ces quelques extraits un peu pris au hasard soient vraiment parlant. Mais tout au long de la série, la traduction fait preuve d'une grande lourdeur qui rend parfois pénible la lecture.

Un autre exemple qui a mon sens traduit le problème de cette traduction est dans le tome 21. Nos héros rencontre un personnage qui est appelé Unkotintin. Une note nous explique alors que "Unko" renvoit au caca et "tintin" au terme enfantin zizi. Littéralement il s'appelle donc "Caca-zizi".
Sauf que le reste du tome joue avec le nom du personnage que les héros refusent de prononcer. Ils refusent donc de prononcer dans cette traduction "Unkotintin". Ce qui pour moi est la pire idée pour retranscrire toutes les blagues basées sur ce gag...
Alors qu'il me semblait évident que l'adaptation la plus simple et efficace à offrir était "Pipicaca".
Tout l'humour des gags qui s'ensuivaient fonctionnaient parfaitement en nommant simplement le personnage Pipicaca.
Ca m'a dépité.

Kana à eu la bonne idée de mettre des fiches sur son site pour ses traducteurs. J'ai pu constater que cette chère madame Pascale Simon était une traductrice largement surexploitée par Kana toujours aujourd'hui notamment Black Butler et bien d'autres. C'est... effrayant.

Avatar de l’utilisateur
VpV
Pitit LEGO
 
Messages: 311
Inscription: Sam 26 Jan 2013, 21:54

Re: Anime & Manga : Zatchbell

Messagede VpV le Lun 28 Jan 2019, 00:04

Ouah, un retour qui ne nous rajeunit pas !
Jamais lu ce manga — si ce n'est quelques pages dans Le Virus Manga, il y a… une paye :oops: —, mais j'ai lu ton post avec plaisir : il offre un aperçu détaillé de ce que réserve cette assez longue série.

Hors contexte, les trois répliques que tu as extraites de la VF ne m'ont d'abord pas fait tiquer, mais c'est vrai qu'en les relisant, on sent que quelque chose cloche : c'est très littéral. Par exemple, la syntaxe de la deuxième est particulièrement lourde. Quant à la troisième, une maladie difficilement guérissable ne semble pas correspondre à autre chose qu'une grave maladie. Le but était peut-être de conserver la nuance entre guérir et soigner, mais le résultat sonne comme une périphrase.

Après, ça paraît délicat de déterminer s'il s'agit plus d'un manque de compétence, de méthode ou de temps. À composer selon des délais très courts, elle n'a peut-être pas pu refaçonner des passages très bruts. Des pratiquants sauraient peut-être nous répondre.



Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités