Anime : Dororo (2019)

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
Ialda
Modo : bodacious kunoichi otaku
 
Messages: 18766
Inscription: Sam 31 Mar 2007, 13:25
Localisation: Firelink Shrine

Re: Anime : Dororo (2019)

Messagede Ialda le Jeu 28 Mar 2019, 02:17

Un petit regret pour l'épisode de la semaine dernière où le personnage de l'ex-sage femme devenue folle était un peu introduit à la va-comme-je-te-pousse, c'est un peu dommage. Mais d'accord avec Deluxe, les décors et l'animation sont un réel plaisir chaque semaine quand on aime les séries un peu plus anciennes. J'aurais bien aimé que Karakuri Circus bénéficie du même soin :lol:

Je me demandais ce que al série allait pouvoir nous raconter sur le second cour et donc on semble partir sur Tahomaru aux trousses de Hyakkimaru, alors ?

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9302
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Anime : Dororo (2019)

Messagede Zêta Amrith le Mar 09 Avr 2019, 10:50

Dororo 13. Le sans-faute se poursuit avec cet honnête filler en mode Garo.
Shiranui est mis en valeur dans le second OP, il devrait donc occuper plus d'un épisode.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9302
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Anime : Dororo (2019)

Messagede Zêta Amrith le Lun 22 Avr 2019, 17:51

Dororo 14-15. Adaptation un peu déséquilibrée cette fois, en raison de la présence à la réalisation de la seconde partie d'Osamu Kobayashi, dont le style intéressant jure beaucoup avec le premier volet. C'aurait pu se concevoir pour un épisode pris au hasard, mais bien moins quand ledit épisode est la conclusion du précédent. En outre et comme toujours avec lui, le storyboard est d'une qualité très inconstante selon les scènes, le meilleur - la séquence du lac - flirtant avec le pire - la toute fin, parachutée de nulle part sans mise en scène au point de foirer le cliffhanger. A préférer sous le crayon de l'autre Osamu...

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9826
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: Anime : Dororo (2019)

Messagede Aer le Sam 04 Mai 2019, 10:15

Poussé jusqu'à l'épisode 6 pour le moment et c'est toujours aussi bien. J'avais eu un petit mouvement de recul passé le deuxième, que je trouvais ma foi peu inspiré. Couplé au mutisme du héros, cela devenait gênant.
Ils ont pourtant réussit à transformer ça en qualité, surtout dans cet épisode 6 et sa fin sans concession, et j'apprécie que cette version s'appesantisse plus sur les sensations et émotions de Hyakkimaru lors de la récupération de son corps. Cela donne une autre saveur au récit, pas inutile et vraiment bien trouvée pour donner une itération suffisamment différente du manga original pour avoir son intérêt.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9302
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Anime : Dororo (2019)

Messagede Zêta Amrith le Jeu 09 Mai 2019, 00:16

Dororo 16-17. Le niveau n'est pas beaucoup remonté depuis le précédent dyptique, autant sur le fond que sur l'animation, laquelle n'a toujours pas repris du poil de la bête. Assez générique, le premier épisode est secouru par un Shiranui sauvage (et cette fois amputé du bras) qui en représente le seul véritable attrait. Le second fait le grand écart entre opus balise et recap' mais le storyboard assez mitigé étouffe l'émotion voulue - la dernière séquence, tezukienne en diable, l'absout en partie. Rien de mauvais ou d'incriminant, mais l'équilibre entre puissance et simplicité qui prévalait lors des dix premiers épisodes a filé.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9302
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Anime : Dororo (2019)

Messagede Zêta Amrith le Lun 13 Mai 2019, 18:44

Dororo 18. Après plusieurs épisodes massivement sous-traités, MAPPA a repris la main sur l’animation et l’on retrouve enfin à l’écran les pugilats soutenus des débuts de la série. Y a du mieux, du coup. Ca n’en relève pas le script passe-partout et expédié. J’en veux pour exemple l’utilisation saugrenue de Shiranui, relégué au rang de deux ex machina stoppant le combat fratricide dont le scénariste, content d’avoir pu insérer son motif récurrent à un classique, imagine à tort qu’il est le sujet qui a attiré le chaland devant son poste chaque semaine. Ainsi l’effet de GARO se répète-t-il avec la même insistance monotone que mes longuettes vaticinations : le fil rouge est clairement l’aspect le moins intéressant, le moins exotique, le moins accompli de ces anime à vocation old-school.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9302
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Anime : Dororo (2019)

Messagede Zêta Amrith le Lun 20 Mai 2019, 21:41

Dororo 19. Une rupture de ton un peu malvenue, à un mois du dernier épisode. Sans doute, les fans de Tezuka apprécieront ce caméo tardif du célèbre Hyoutan-tsugi, et du non moins mythique Spider, mais un peu plus de sobriété eût été préférable, pour la cohésion de l'anime. Ou bien alors il fallait insérer le star system comique de l'auteur dès le premier tiers de la série.

Image

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9302
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Anime : Dororo (2019)

Messagede Zêta Amrith le Mar 28 Mai 2019, 00:26

Ecriture maladroite dans Dororo 20, avec des déductions sorties de nulle part - "Daigo a mon corps" - et plusieurs contresens dans les effets - on essaie de nous montrer que Hyakkimaru est incapable de sauver Dororo faute d'avoir des mains, sauf que Biwamaru y parvient en usant de son sabre. Mais la réalisation crépusculaire et les visuels horrifiques à la Devilman en font malgré tout un épisode digne d'intérêt.

Avatar de l’utilisateur
ChaosLink
Pilote de Bebop
 
Messages: 235
Inscription: Ven 23 Déc 2011, 19:13

Re: Anime : Dororo (2019)

Messagede ChaosLink le Lun 03 Juin 2019, 23:37

Épisode 21 :

Après plusieurs épisodes un peu en demi-teinte, la série reprend du poil de la bête en retournant directement sur le fond de son histoire alors que l'on s'approche petit à petit de la confrontation final. Bon travail sur la réalisation et l'animation pour le combat de cet épisode, qui laisse présager du très très bon pour la fin. Hâte de voir tout ça.

Et sinon, c'est moi qui me fait des idée, ou on nous vend Tahomaru qui va se transformer en démon avec les bras de Hyakkimaru ?
"Alcohol is humanity's friend. Can I abandon a friend ?" ~ Yang Wen-Li

"l'AEUG est le plus grand club de partouze gay de l'otakusphère mondiale" ~ Mellorine

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9302
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Anime : Dororo (2019)

Messagede Zêta Amrith le Mar 04 Juin 2019, 00:18

Cet Episode 21, quoique pas mauvais intrinsèquement, est un nouvel exemple de l'indépassable infériorité de l'anime par rapport aux chapitres qu'il adapte. La transformation en démon de la jument Midoro a été ici réduite à sa plus vulgaire expression, tant sur le fond que la forme. Agonisante, transpercée de flèches et de lances, dans le manga la bête se changeait après qu'une voix lui ait intimé de détester les Hommes, et non au cours d'une side-story après avoir explosé en dix morceaux à cause d'une bombe.

Quand on fait du Tezuka on ne peut pas négliger impunément les histoires d'animaux.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9302
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Anime : Dororo (2019)

Messagede Zêta Amrith le Sam 15 Juin 2019, 18:42

Episode 22. Vouloir offrir un plus grand rôle à des personnages secondaires pour se distinguer du matériel d'origine peut se défendre sur le principe, mais les principes ne remplacent pas un script engageant.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9302
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Anime : Dororo (2019)

Messagede Zêta Amrith le Lun 17 Juin 2019, 18:53

Episode 23. Et vas-y que je te bâcle l'histoire de la jument entre la poire et le dessert. Je suis toujours étonné par le premier degré et l'absence de finesse dont fait montre le gros de l'industrie depuis une quinzaine d'années. Là où Tezuka présentait le pacte entre Daigo et les démons comme le symptôme d'une soif de pouvoir inaltérable, l'adaptation 2019 qu'en fait Kobayashi prend tout au pied de la lettre depuis des semaines, nous expliquant sans rire que la mort de Hyakkimaru est nécessaire à la prospérité de la région. A aucun moment cette version de Dororo n'aura vu en Lord Daigo un mégalomane avide de puissance, manipulé par les forces occultes, ayant sacrifié son fils contre un plat de lentilles, mais elle l'aura involontairement dépeint en chef au chevet de son peuple, contraint à choisir la moins pire option. Quand les meilleurs - MAPPA en fait forcément partie - ne comprennent même plus la philosophie de base de ce qu'ils remettent au goût du jour, il n'y a plus grande raison d'espérer. A part ça, c'est juste ok.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9302
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Anime : Dororo (2019)

Messagede Zêta Amrith le Mar 25 Juin 2019, 20:04

Dororo, la fin. La série part sur un épisode très commun, émotionnellement mouaif, représentatif de la baisse de niveau opérée durant le second cour. Dire que le sentiment d'achèvement n'accompagne pas cette succession de gestuelles serait euphémique. Ca ne me surprend pas le moins du monde, mais c'est quand MAPPA a commencé à prendre ses distances avec le matériel d'origine que l'anime a entamé son idylle avec le vide. Tezuka, outre ses talents picaresques, utilisait les interactions tragicomiques de Hiakkymaru et Dororo comme combustible narratif, et l'on éprouvait une simple satisfaction à les voir marcher dans les plaines et les forêts en l'attente du prochain danger. Kobayashi lui, avec tout l'emo de l'animation japonaise de 2019 suspendu au cou, aura fait mine de croire que l'on avait quelque chose à cirer du frère, de la mère, des servants etc... et traité par-dessus la jambe un enjeu de pacotille autour du risque de devenir soi-même un démon, convenu jusqu'au trognon. On en aura perdu, des minutes, à propos de personnages qui n'ont rien à nous raconter de plus. Si la série s'en tire avec décence, si ce dernier épisode parvient à produire une ridule à la surface, le mérite en revient à l'auteur qui aurait eu 90 ans cette année et dont les archétypes conservent toute leur puissance, car le traitement lui, fut juste de l'ordre du passable.

Un peu plus de rigueur pour PLUTO svp.

Avatar de l’utilisateur
Deluxe
Pitit LEGO
 
Messages: 384
Inscription: Jeu 21 Sep 2017, 08:49

Re: Anime : Dororo (2019)

Messagede Deluxe le Jeu 27 Juin 2019, 19:23

Épisode 24 : une conclusion moyennement satisfaisante. Tout le monde meurt sauf l'individu précisément responsable de toute la merde qui s'est passée dans le récit. La séparation de Dororo et Hyakkimaru se déroule littéralement off-screen. Il manquait clairement quelque chose à cette fin, ce qui est d'autant plus dommage que les trois épisodes précédents étaient excellents dans le build-up de la confrontation finale.

Globalement ça reste un des animes majeurs de l'année et je ne vois pas dans le planning immédiat ce qui pourrait le détrôner. La première moitié notamment a brillé par son choix de se tenir le plus possible à l'animation traditionnelle et de garder les effets numériques au minimum. La seconde moitié en revanche a beaucoup souffert de la diffusion parallèle de Kimetsu no Yaiba qui lui éclate la gueule sur le plan technique mais genre, violemment quoi. Les deux premiers génériques étaient également supérieurs.

L'idée d'avoir un personnage principal muet ou quasi-muet pour l'essentiel de la série est aussi un choix de mise en scène audacieux et très pertinent. Cela force le récit (et le spectateur) à se concentrer sur ses actions plutôt que sur ses paroles, ce qui convient bien à ce genre de série. La tragédie du personnage de Hyakkimaru n'a pas besoin d'être exprimée par les mots, elle se voit tout simplement.

En conclusion avec son style tranché, sa violence brute et la cruauté de son univers, Dororo est probablement la meilleure adaptation de Berserk depuis l'anime Berserk de 1997.

Précédente


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 4 invités