SSSS. Gridman

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
ChaosLink
Pilote de Bebop
 
Messages: 212
Inscription: Ven 23 Déc 2011, 19:13

Re: SSSS. Gridman

Messagede ChaosLink le Mer 23 Jan 2019, 02:31

SSSS.Gridman :
Anno a appelé, il aimerait bien que Trigger arrête de pomper son style et ses idées à chaque nouvelle série.
Et s'ils pouvaient arrêter d'essayer de refaire Gurren Lagann à chaque fois, ça serait cool également.

Sinon, ça devenait vraiment plus cool au fur et à mesure que la série avançait, mais uniquement pour les combats. Le scénario était toujours aussi insipide et les personnages, bah, vu qu'ils avaient aucune caractéristique de base, y'avait pas grand chose à développer.
Après, y'a sûrement dix milliards de références qui me sont passés au-dessus parce que je n'ai jamais vu les séries d'origines et que je n'ai pas vu tant de Toku que ça. Et j'ai vraiment du mal à voir en quoi la série est censé être méta dans son travail sur le genre (ou alors le genre n'a vraiment rien à offrir de base à part un divertissement cheap)

Ha, et faut arrêter, cette manière d'être/de parler pour des personnages, ça fait pas plus réaliste ou plus télévision. Ça fait juste plus antipathique. Faudrait ré-apprendre à écrire des dialogues parce que c'est assez chaud là quand même.

Le point le plus "lolwtf" de la série :
[Montrer] Spoiler
L'amnésie qui n'en était pas une. A part faire un retournement de situation qui ne sert à rien et qui n'amène rien de particulier, j'ai pas compris l'intérêt. Et c'est pas logique aussi : genre Gridman n'a jamais existé n'avant/n'a pas de souvenir ? Les séries télé sont pas censés avoir eu lieu avant?
"Alcohol is humanity's friend. Can I abandon a friend ?" ~ Yang Wen-Li

"l'AEUG est le plus grand club de partouze gay de l'otakusphère mondiale" ~ Mellorine

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9078
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: SSSS. Gridman

Messagede Zêta Amrith le Mer 23 Jan 2019, 14:28

Quelle importance les plot-holes puisque...

[Montrer] Spoiler
Tout se passe dans la tête de Emo-Shinjette qui cherche à fuir le monde réel. Une variation autour du "Oh, c'était un rêve", que le monde croyait disparue à la TV depuis Dallas, mais qui réhausse par inadvertance la série en y justifiant ces dialogues consternants du genre "Dans les Ultra Series il se passerait ça".

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1130
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: SSSS. Gridman

Messagede Rhyvia le Ven 25 Jan 2019, 16:15

Je trouve que la série peut se justifier de manière plus élégante à ce niveau là :

[Montrer] Spoiler
Ce n'est pas juste "dans la tête d'Akane" mais dans le son monde fictif, son récit du monde parfait où tout va bien dans lequel des personnage d'un autre récit se son invité (d'abord l'antagoniste, puis Gridman à sa poursuite). Ca légitime pas mal plusieurs choses, notamment le groupe de personnages qui semblent n'a rien à faire là et ne fait effectivement rien tant que Gridman n'a pas besoin de leur aide pour avoir un nouveau power-up par le fait qu'ils viennent littéralement d'un autre récit. Si ça venait d'un histoire de super-héros qui explose des super méchants toutes les semaines, ils seraient parfaitement dans leur élément de side-kick rigolos mais ils sont pas dans leur récit à eux. Et je trouve ça beaucoup plus fin que juste "tout n'était qu'un rêve" et utilisation du meta-textuelle beaucoup plus recherché que "eh regarde je parle spectateur lol".

Mais d'un autre côté, ça me fait dire qu'il y a toute une partie du sujet qu'il manque, celle du rapport entre le spectateur, sa série télévisé avec des gros monstres et la manière dont sa influence sa représentation fantasmée du monde. J'avais cru que la série voulait parler de sa la sympathie envers les gros montres et de ce que ça pouvait indiquer et je trouve ça assez décevant qu'elle se termine sur "il faut sortir de ta chambre découvrir le vrai monde de la vraie vie", qui est finalement une conclusion d'autant plus facile que le personnage est toujours représentée comme une jeune fille mignonne. On nous assène finalement qu'il faudrait qu'Akane sorte de sa chambre, mais on ne sait même pas pourquoi elle y était enfermée jusqu'à maintenant. C'est le défaut majeur de toutes ces série qui se terminent sur ce fameux "il faut découvrir le vrai monde du dehors de la vraie vie" ce qu'elles finissent souvent par donner l'impression que le blâme revient à ces fameux marginaux et ne remet jamais en cause les raisons de leur isolation.

Evangelion arrive à peu près à la même conclusion, mais si Shinji voulait s'enfuir de chez lui, c'est parce que sa situation familiale était instable, parce qu'il n'arrive pas à supporter les attentes qu'on avait de lui et aussi un peu parce que y'a des gros monstres attaquent la ville dans laquelle on le demande de vivre. Alors Gridman s'en sort pas si mal là-dessus vu qu'en ne mentionnant rien elle peut à la fois parler à un peu n'importe qui et en même temps éviter de raconter n'importe quoi comme le font Mayoiga et Caligula par exemple.
Mais c'est aussi Evangelion à la vanille au final.


A part ça j'ai bien aimé la série en fait. C'est clairement dans la moyenne haute de la production Trigger et ça avait plus de personnalité que ce qu'ils ont fait jusqu'à maintenant. Par contre je donne effectivement à ce générique la note de ParPitiéPlusJamais/20. J'ai rien contre le groupe et j'ai rien contre les effets dissonance de tonalité mais ça jurait peut-être un peu trop avec le contenu de la série. L'intervention du refrain en particulier est souvent très "ouais, non".
Pourtant je suis assez faible niveau générique habituellement.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9078
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: SSSS. Gridman

Messagede Zêta Amrith le Ven 25 Jan 2019, 19:17

Spoilers

Tout ça n’est pas faux, mais prétend faire sans la règle fondamentale du fusil de Tchekov, qui prescrit qu’un élément/personnage existe pour servir la progression dramatique du récit, ou bien ne doit pas exister tout court. Alors certes, l’animation japonaise depuis quinze ans est un no man’s land dans lequel tout le monde méconnaît éperdument les bases du story-telling et passe le plus clair de son temps à fournir de la matière première à dériver aux otagnous, seulement on ne peut pas subir douze semaines consécutives la valse des figurants – Rikka et (check) Shou sont littéralement inutiles quel que soit le bout par lequel on regarde – avec pour seul lot de consolation que c’est vaguement cohérent avec le fait que les fantasmes d’Akane soient logiquement recentrés sur elle. Et d’ailleurs, tout ça est assez bancal imo, dans la mesure où dans le monde réel, le fan de kaiju va naturellement s’imaginer sous la forme d’un kaiju ou de son rival, pas sous celle… d’une fan de kaiju, à la poitrine plus généreuse que L’Abbé Pierre, et qui fabrique des maquettes dans sa chambre. L’univers imaginaire d’Akane n’a pas de sens sur le plan émotionnel, tout comme l’idée que créer des amis tenus en laisse puisse constituer un quelconque idéal ou un soulagement pour la personne seule. L'anime ne fait même pas la démonstration des intentions qu'il estime posséder. Tout ou presque renifle l’à-peu-près scénaristique, l’imitation et les accommodements raisonnables avec les comiketistes.

Avatar de l’utilisateur
Deluxe
Pitit LEGO
 
Messages: 313
Inscription: Jeu 21 Sep 2017, 08:49

Re: SSSS. Gridman

Messagede Deluxe le Ven 25 Jan 2019, 22:09

J'aimerais bien savoir ce que Monsieur Tchekov pense de Asuka, parce que niveau perso qui sert à rien on a effectivement pas fait mieux depuis un quart de siècle du coup.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18835
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: SSSS. Gridman

Messagede Tetho le Ven 25 Jan 2019, 22:48

Asuka est un personnage dont la finalité de l'arc est justement qu'elle ne sert à rien dans la diégèse. Elle arrive dans la série en étendant l'ampleur de son monde (il y a une NERV européenne qui travail sur la création d'Evangelions et la formation de pilotes...) et joue le rôle du pilote d'élite qui fait tout mieux que Shinji, y compris la vie sociale. Puis plus on avance, plus Shinji la rattrape, jusqu'à l'épisode 16 où Shinji la dépasse aux tests qui est le moment où elle devient littéralement impuissante. A partir de ce moment elle ne se fera que battre à plat de couture par les anges jusqu'à devenir incapable de piloter (et là rétrospectivement on réalise que depuis le début de la série elle na jamais éliminé un ange toute seule).
Le drame d'Asuka est qu'elle a grandie en croyant être une élue, une pilote d'élite choisie pour son talent naturel au pilotage et dont l'Evangelion est un modèle supérieur aux modèles antérieurs. Mais elle va finir par réaliser qu'elle ne peut piloter si bien que parce qu'elle a eu pas loin d'une décennie d'entrainement, sans parler du fait qu'elle n'a été choisie que parce que sa mère est dans le core de l'Eva, là où Shinji ça été "get in the fuckin' robot" et direct en première ligne, et que son Eva est celle que la NERV sacrifiera en premier pour protéger l'Eva-01, la seule Eva vraiment importante. Asuka est un personnage qui vivait le mensonge que la NERV lui racontait car elle servait leurs besoin d'avoir et qui fini par réaliser ce mensonge et perdra la volonté de vivre jusqu'à tomber dans le coma. Elle est le pendant de Shinji qui lui finira par s'affirmer après avoir pris dans la gueule toutes les révélations de la fin de la série.

Mais ouais, c'est un perso qui ne sert à rien et n'a rien à raconter pour le coup.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9078
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: SSSS. Gridman

Messagede Zêta Amrith le Ven 25 Jan 2019, 22:58

Asuka est là pour élargir le world-building de la NERV, est utilisée pour explorer les dimensions de Shinji et Rei laissées en dormance par leur relation, accessoirement illustrer l'adolescence aussi, et d'un point de vue factuel contribue directement à l'élimination de cinq Anges, en ignorant les tentatives infructueuses. Par rapport à Shou qui regarde un écran d'ordinateur pendant trois mois, ouais c'est le bout du monde.

Avatar de l’utilisateur
Deluxe
Pitit LEGO
 
Messages: 313
Inscription: Jeu 21 Sep 2017, 08:49

Re: SSSS. Gridman

Messagede Deluxe le Ven 25 Jan 2019, 23:43

Tetho a écrit:Asuka est un personnage dont la finalité de l'arc est justement qu'elle ne sert à rien dans la diégèse.
>Ce personnage trouve son intérêt dans la réalisation qu'elle n'en a aucun
Vous êtes trop fort Monsieur Tchekov, je m'avoue vaincu.

J'ai hâte de lire votre thèse sur la représentation du monde à travers la construction narrative des dialogues de Pen-Pen, tellement plus abouti que tout ce que ces béotiens de Trigger pourront jamais produire.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18835
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: SSSS. Gridman

Messagede Tetho le Sam 26 Jan 2019, 00:04

Deluxe a écrit:
Tetho a écrit:Asuka est un personnage dont la finalité de l'arc est justement qu'elle ne sert à rien dans la diégèse.
>Ce personnage trouve son intérêt dans la réalisation qu'elle n'en a aucun
Vous êtes trop fort Monsieur Tchekov, je m'avoue vaincu.

Et ça a du sens, tavu. Donc extradiégétiquement, elle sert à quelque chose. T'es tombé dans la carte piège face cachée là.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9078
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: SSSS. Gridman

Messagede Zêta Amrith le Sam 26 Jan 2019, 00:08

Spoilers

C'est rarement un bon plan de rabaisser Eva pour réhausser un truc qui joue dans la cour de Kuromukuro. Parce que, ce que nous dit la toute dernière scène de la série avec Live Girl, si classieuse de prime abord, c’est qu’à part Akane, aucun personnage du récit n’existe réellement à l’intérieur dudit récit. Tout au plus Youta, Shou et Rikka sont-ils des morceaux épars de la personnalité de Live Girl, un peu à la manière de Monsieur Colère ou Madame Timide dans le Vice-Versa de chez Pixar – et encore c’est un gros pari, voire une illusion, que d’imaginer qu’on ait voulu faire ça. Du coup, pour reprendre l’exemple de Shou, et même en enjambant la question de l’écriture, on a ce personnage de premier plan qui :

- n’existe pas, même à l'intérieur de la couche primaire de fiction.
- ne pousse jamais l’histoire dans un sens ou dans un autre et a zéro effet sur les combats.
- a pour fonction d’être l’ami d’un autre personnage qui n’existe pas.
- autre personnage qui n’existe doublement pas, puisque Youta n’est pas vraiment Youta.
- et de toutes façons le Youta, qui n’est pas vraiment Youta, n’est pas le sujet principal de la série.

Par la force des choses le sujet principal de la série, c'était Live Girl, dont on ne saura absolument rien, et qui a inventé Youta, ainsi que celui qui a pris possession de Youta, avec ces propriétés là, on ne sait pas pourquoi. Peu importe, on doit déjà être à trois ou quatre niveaux superposés de suppression des enjeux pour le spectateur. D'ailleurs, on peut balancer des storylines du genre "Youta est amoureux de Rikka" durant l'Episode 02, puis les oublier à l'Episode 04, personne ne remarque, A + pour ANN, Trigger sont à l'animation japonaise ce que Jean-Claude Van Damme est au grand écart sur la voie ferrée.

Puis quand on y pense, à quoi sert au fond la dernière scène de la série ? A nous montrer que la fan de kaiju qui n'aime pas le monde tel qu'il est, Akane, est l'avatar d'une autre fan de kaiju qui n'aime pas le monde tel qu'il est ? Quel est l'intérêt... tout était déjà contenu dans la première couche de fiction. C'est de la redondance dénuée de signifié supplémentaire.

Avatar de l’utilisateur
Deluxe
Pitit LEGO
 
Messages: 313
Inscription: Jeu 21 Sep 2017, 08:49

Re: SSSS. Gridman

Messagede Deluxe le Sam 26 Jan 2019, 02:00

La question de savoir si tel ou tel personnage "existe" ou "n'existe pas" n'a absolument aucune importance. Les deux derniers épisodes de NGE ne perdent pas leur signification ou leur validité juste parce que "c'est dans la tête de Shinji, c'est pas réel". Ce qui compte ce n'est pas ce qui "existe" mais ce que la série choisit de montrer et ce que cela nous raconte sur ses personnages et/ou son univers. Le principe de l'écriture, et de son interprétation, ce n'est pas de regarder bêtement le texte mais de lire entre les lignes.

On ne dit pas que Utsumi a la profondeur d'un protagoniste d'un roman de Stendhal, mais son rôle dans l'anime est suffisamment clair. Il a été créé dans le monde fictif d'Akane pour représenter l'ami (prétendant ?) qu'elle aurait pu avoir si elle avait choisi d'assumer et de partager sa passion pour le tokusatsu et les Ultra series. Lui et Rikka représentent les possibilités d'interaction sociale qu'elle recherchait et qui ont été "piratées" par l'apparition de Yuta/Gridman. Son rôle n'est pas de "pousser l'histoire dans un sens" mais plutôt d'explorer les dimensions d'Akane laissées en dormance par sa névrose, pour reprendre les mots de Monsieur Tchekov.

Je vais m'arrêter là parce que quand j'essaie de produire un discours construit on me répond par des .gifs tandis que quelques petites phrases sarcastiques à la con balancées au hasard et j'ai 5000 signes de réponse.
Pour le reste je m'en rapporte au dernier post de Rhyvia, il a dit tout ce qu'il y avait de pertinent.
Dernière édition par Deluxe le Sam 26 Jan 2019, 03:42, édité 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9078
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: SSSS. Gridman

Messagede Zêta Amrith le Sam 26 Jan 2019, 03:19

Deluxe a écrit:La question de savoir si tel ou tel personnage "existe" ou "n'existe pas" n'a absolument aucune importance.

Si ça n'a absolument aucune importance, alors la dernière scène (celle qui ouvre des "possibilités infinies") de la série non plus. Puisque c'est la seule information nouvelle délivrée par ladite scène. On pourrait aussi estimer qu'une séquence des adieux entre Gridman et des personnages qui n'existent pas - d'autant moins qu'ils acceptent passivement leur "dieu" - a une portée émotionnelle très réduite.

Les pensées de Shinji sont les siennes, ce léger détail qui plaide pour leur existence. Mais les pensées de Youta sont... quoi au juste ? Celles d'un personnage qui apparaît durant les douze dernières secondes de l'anime, très impersonnelles puisque fabriquées à partir des tropes de ses tokusatsus préférés. Désolé de ne pas croire qu'Anti, mi-homme mi-monstre qui passe son temps à grogner "Gridoman", réclamer des sandwichs, auquel elle jette toutes sortes d'objets à la figure, soit une mine d'informations psychologique. Ce que ça nous raconte du personnage de Live Girl, à part qu'elle a conçu des modèles calqués d'après les émissions TV qu'elle apprécie, c'est un quelque chose entre tout et rien.

Avatar de l’utilisateur
Aer
Modo : Fan de Bakunyû
 
Messages: 9651
Inscription: Mar 29 Juin 2010, 23:01
Localisation:

Re: SSSS. Gridman

Messagede Aer le Sam 26 Jan 2019, 11:27

Balancées au hasard lau.
Si ton plaisir dans la vie c'est poser des pavés pour qu'on les admire, t'as raté le principe d'un espace de discussion.
When you dont afraid any sunshine, come on baby !

行けよ饒舌の 影よ来て導け

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1130
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: SSSS. Gridman

Messagede Rhyvia le Sam 26 Jan 2019, 13:15

Pour le reste je m'en rapporte au dernier post de Rhyvia, il a dit tout ce qu'il y avait de pertinent.


Oui enfin, j'ai à peu près les même réserves que Zéta au sujet de la série et je t'avais aussi parler du fait que les drames présentés dans la première moitié de la série finissent par perdre leur sens dans la seconde moitié, vu qu'ils relèvent de la fiction dans la fiction. Akane n'a aucunes interaction avec les personnages pendant une dizaine d'épisode et puis soudainement c'est la meilleure amie de tout le monde dès que les personnages principaux apprennent qu'elle est l’antagoniste. Il manque quelque chose dans la première moitié de la série qui justifie ces révélations dans la deuxième. J'aurais pu comprendre si le but était de créer un retournement de situation, mais le pivot de la série repose entièrement sur un personnage sans aucun lien avec le reste de l'intrigue qui débarque, révèle le pot-aux-roses et se barre tout de suite après.

J'ai beaucoup de sympathie pour avoir essayer de faire quelque chose, de ne pas s'être perdue dans des considérations qui la dépassait mais elle a plutôt sous-jouée son sujet au final.
D'un autre côté, un dixième de Gridman vaut tous les Darling in the Franxx imaginables. Je me souviens que Tetho défendait DarliFra parce que c'était finalement très "anime", mais c'est quelque chose que je trouve plus vrai pour Gridman que ça ne l'était pour DarliFra, déjà parce que son sujet est un sujet de nerd traité par des nerds. Malheureusement, c'est aussi qu'il est voué à être reçu par des nerds qui vont scruter la série en détails.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 18835
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: SSSS. Gridman

Messagede Tetho le Sam 26 Jan 2019, 13:39

Pas tout à fait. Darling in the FrankXX c'est vraiment Anime -The Animation- à travers son imaginaire et le monde qu'il dépeint. Ouais la série est chiante, prétentieuse, ne va nul part et finie en queue de poisson, mais dans la forme, plus anime tu meurs. De ce que j'en ai vu avant de lâcher (4 épisodes, et visiblement faut que je reprenne si au moins la fin en vaut la peine) Gridman essaye d'être un tokusatsu en anime mais fini surtout par être une horreur dont la 3D l'empêche de faire la somme du meilleur des deux médias.
Pour moi il y a une nuance subtile mais significative entre les deux. Et le second est sans aucun doute plus nerdy que le premier dans sa démarche.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9078
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: SSSS. Gridman

Messagede Zêta Amrith le Sam 26 Jan 2019, 14:31

Le post de Rhyvia sur Gridman était conceptuellement nickel, c'est juste que la série ne va jamais au bout de la logique qu'on voudrait y trouver. Ce qui s'invite dans un monde imaginaire - sous-entendu on n'en voulait pas - c'est soit quelque chose de déplaisant, soit un refoulé inconscient. Mais Gridman et cet Alex-Truc ne sont ni l'un ni l'autre, ils sont des archétypes issus tout droit de la passion pour le tokusatsu de Live Girl. Le "propos" dès lors se court-circuite continuellement, puisque ce monde imaginaire n'est que retranscription des objets de consommation de la fille ; donc à l'arrivée, il ne nous raconte pas grand-chose sur elle, sinon qu'elle préfère les séries TV au monde réel, et les méchants aux gentils. Là on est plutôt au niveau Abenobashi, pas Evangelion - et encore, Abenobashi avait le déni, le refus du deuil en tant qu'élément déclencheur, donc un point de départ et d'arrivée solides. Ce qui apparaît comme une bonne idée à première vue, la dernière scène, classos et tout sur la forme, est en fait celle qui réduit à néant toute velléité de tirer quelque chose de significatif de la série. Akane se suffisait amplement en elle-même pour exprimer la méfiance vis-à-vis du monde réel, l'ajout de dernière minute est au mieux une répétition, au pire, un neutralisateur de sens. Nous lancer au moment de l'épilogue "Tout ça est une construction d'otaku qui lui échappe, mais que partiellement puisque tout y conserve les tropes des shows/anime otaku quand même", ça nous dit tout et rien. Il eût fallu que le monde réel s'invite dans le fantasme pour que c'ait un intérêt sur le plan de la caractérisation.

Précédente


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 3 invités