Violet Evergarden - La Poste:Automata

Modérateurs : Aer, Equipe forum MATA-WEB Animanga : Discussions sur les animés et mangas

Retourner vers Animanga

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19002
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Tetho le Lun 22 Jan 2018, 20:42

Un pote résumais Free! d'une façon fabuleuse : "c'est du yuri gendebent" dans le sens que c'est des mecs mais qu'ils sont écrits comme des nanas.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
mangakam
Ryo versus Massue
 
Messages: 868
Inscription: Sam 29 Nov 2014, 23:03
Localisation: Saintes

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede mangakam le Lun 22 Jan 2018, 21:50

Tamarket parlait d'homosexualité ? Où ? quand ? Comment ?
La dernière fois que des gens ont cru voir des homos dans un anime de Kyoani ça a fini avec des larmes aux yeux et des accusations de trahison à la lèvre.


Dans la série il est clairement indiquer que Midori est amoureuse de Tamako bien qu'elle lui dit pas et du coup elle est jalouse de Mochizō qui lui aussi amoureuse de Tamako.

Dans le film Midori pleure a la fin ce qui donne une confirmation en plus des sentiments qu'elle a pour Tamako.

Avatar de l’utilisateur
tom le chat
Petit yôkaï
 
Messages: 10
Inscription: Ven 20 Nov 2015, 10:45
Localisation: France

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede tom le chat le Sam 27 Jan 2018, 22:13

Zêta Amrith a écrit:
>KyoAni
>Idées
>Progressistes



Le niveau d'argumentation du mec. :lol:

mangakam a écrit:
Tamarket parlait d'homosexualité ? Où ? quand ? Comment ?
La dernière fois que des gens ont cru voir des homos dans un anime de Kyoani ça a fini avec des larmes aux yeux et des accusations de trahison à la lèvre.


Dans la série il est clairement indiquer que Midori est amoureuse de Tamako bien qu'elle lui dit pas et du coup elle est jalouse de Mochizō qui lui aussi amoureuse de Tamako.

Dans le film Midori pleure a la fin ce qui donne une confirmation en plus des sentiments qu'elle a pour Tamako.


Ce qui est vraiment intéressant, c'est que justement dans Tamako Market et Love Story, l'homosexualité ne fait pas l'objet d'un traitement spécial par rapport à l'hétérosexualité. C'est plus les similitudes de sentiments entre les homo et hétéro que les différences qui sont mis en avant ici.
Les sentiments de Midori sont décrits de manière réaliste, une jeune fille relativement ordinaire qui éprouve un peu plus que de l'amitié pour sa copine d'enfance mais se rend bien compte que ses sentiments ne sont pas réciproques et en souffre en silence.
Pas de teasing yuri lourdingue, de "presque baiser", de petits pelotage entre amies ; c'est peut-être pour cela que vos radars à yuri n'ont pas fonctionné. :D

***

Pour revenir sur Violet Evergarden, l'épisode 3 était sympathique avec Violet qui parvient enfin à avoir assez d'empathie pour écrire une lettre digne de ce nom mais j'attends toujours le déclic. C'est un univers qui a peut-être besoin de prendre son temps pour se mettre en place (cf Haibane Renmei) donc je n'ai pas encore d'avis bien forgé sur la série.
Pour l'aspect visuel, c'est bien fait mais je m'attendais à autre chose, une direction artistique plus originale certainement.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9198
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Zêta Amrith le Sam 27 Jan 2018, 23:30

Donner de la lycéenne lesbienne à un public qui n’attend que ça =/= communiquer un message.
C’est une action commerciale ciblée parmi d’autres.

Avatar de l’utilisateur
tom le chat
Petit yôkaï
 
Messages: 10
Inscription: Ven 20 Nov 2015, 10:45
Localisation: France

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede tom le chat le Dim 28 Jan 2018, 01:33

Zêta Amrith a écrit:Donner de la lycéenne lesbienne à un public qui n’attend que ça =/= communiquer un message.
C’est une technique commerciale parmi d’autres.


Ah mais bien-sûr, tous ces jolis dessins ça se fait pas avec l'argent de la CAF qu'est-ce que tu crois? Faut bien remplir la gamelle aussi.
C'est comme les anime d'action, maintenant faut que ce soit glauque et malsain sinon ça se vend pas. Tu auras beau habiller ça de tous les messages philosophiques que tu veux, n'empêche que d'une façon ou d'une autre ton cahier des charges impose que tu fasses crever horriblement un des tes persos principaux, c'est ta caution "série pour les plus de 13 ans adultes".

Maintenant, on peut peut-être essayer d'aller plus loin que les banalités du genre "ce qui se vend=caca" et les postures "je ne regarde que des OEuvres distribuées sous le manteau à 25 exemplaires" qu'on adoptait à la sortie du lycée pour se donner un genre et se dire qu'au milieu de toutes ces contraintes imposées par les nécessités du marché, les créateurs d'un anime (ou d'un manga, ou d'un film, ou d'un jeu vidéo ou même d'un livre ou d'une chanson) ont une marge de liberté plus ou moins grande dans laquelle ils peuvent caser des choses un peu plus personnelles et en discuter.

Tu as vu les anime dont je parle et tu n'est pas d'accord avec les arguments que j'avance ? Super ! J'adore les échanges de points de vue constructifs ! Maintenant, si tes interventions, ça consiste juste à dire "c'est de la merde" sans véritables éléments d'argumentations derrière (des faits), ça ne me sert à rien, qu'est-ce que tu veux que je réponde à du vide?

edit : En plus quand je vois tes posts dans d'autres topics, je voix bien que tu es capable d'écrire des trucs intéressants, allez un petit effort ! :D

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1166
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Rhyvia le Dim 28 Jan 2018, 02:00

Je pense que Zeta peut écrire des trucs intéressants, mais il est trop salés que les robots du nouveau Full Metal Panic soient en CG alors que KyoAni aurait pu faire mieux mais qu'ils trouvaient ça trop difficile, tout en faisant quand même mieux avec des lycéennes qui jouent de la trompette.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9198
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Zêta Amrith le Dim 28 Jan 2018, 02:26

Tu invoques un concept d'occidentaux (idées progressistes) qui n'existe pas en ces termes dans la société japonaise. Et tu l'appliques en sus à un studio en particulier, Kyoto Animation, qui a fait de la conformité aux demandes du neo-fandom l'ultime commandement inviolable de son décalogue créatif. Qui passe du moe aux fujoshis, puis vice-versa, avec pour seule constante l'envie de plaire et non de montrer quelque chose. A part le tout dernier qui s'est exporté sur un malentendu - c'est le cas de le dire, les films de chez KyoAni ne sont jamais sélectionnés dans les festivals internationaux, à peine critiqués dans la presse. Ils n'existent qu'envers le milieu dont ils émergent. Ca n'implique pas qu'ils soient nuls, non, c'est aussi le cas de certains films de série B, mais ça indique que pour le commun des mortels c'est une animation qui ne dit rien sur rien, soit le contraire de ta description.

Je ne vois pas trop ce que les "oeuvres distribuées sous le manteau à 25 exemplaires" viennent faire ici.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1166
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Rhyvia le Dim 28 Jan 2018, 02:40

Une série vendue à 25 exemplaires, ça ne peut qu'être Inuyashiki.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19002
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Tetho le Dim 28 Jan 2018, 02:40

Jusque là aussi les films de Kyoani n'étaient que des suites ou des remontages de leurs séries TV, pas des œuvres cinématographiques à part entières. Normal donc que Koe no Katachi, dont le synopsis faisait le trottoir des festivals, a été le premier sélectionné et primé à un festival d'animation qui compte un tant soit peu. C'est pas un malentendu, le film était calibré pour faire les festivals.


Maintenant en soit, et indépendamment de toute considération militante ou politique, je pense qu'on sera tous d'accord qu'un anime avec un ou des personnages homosexuels sans qu'ils soient là pour servir de dindons de la farce, que leurs relations en soient le sujet ou simplement là, comme dirait Oshiyama, "parce qu'il y a un public pour", juste parce que l'homosexualité est une réalité sociale, c'est un progrès. Parce que ça rapproche la fiction du monde tel qu'il est. J'avais oublié que Midori avait des sentiments pour Tamako, c'est dire à quel point la série est racoleuse là dessus. Surtout à coté d'un Euphonium qui a attiré à lui tout ce public pour au final lui dire merde en beauté.
A ce sujet je crois que la série qui a le mieux joué ses cartes est Môretsu Pirates où deux personnages secondaires sont homosexuels et en couple, que c'est montré dès le générique mais absolument pas abordé avant la mi-série où quand l'un de ces persos fait son coming outtout le reste des personnage est en mode :12: C'était très bien joué. Dommage qu'à coté la série joue complètement la carte du yuri bait avec son héroïne avec qui la moitié des personnages féminin a une relation plus ou moins ambiguë.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
MimS
Pitit LEGO
 
Messages: 339
Inscription: Lun 12 Mai 2008, 09:42
Localisation: Région parisienne

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede MimS le Dim 28 Jan 2018, 02:56

Après 3 épisodes, je ne sais absolument pas quoi penser de cet anime... En fait, je m'emmerde un peu, les petites histoires propre à chaque épisode sont pas forcément plus intéressantes que ça.

Bon j'attends de voir, c'est pas nul en soi donc bon. (Puis si je veux de l'action, y'a DBFighterZ au pire)

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9198
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Zêta Amrith le Dim 28 Jan 2018, 02:56

Mais c'était pas si mal Inuyashiki.

Tetho > c'est de l'ordre du malentendu au sens où ça se vend comme un manga/anime sur le handicap, qu'on l'achète et qu'on le diffuse pour ça, quand en vérité le handicap n'y est qu'un McGuffin. Sinon oui mais Escaflowne, Patlabor, Cowboy Bebop, Utena... tous les films dérivés de séries TV ne suscitent pas l'indifférence des critiques non-spécialisées comme ceux qui sortent de chez Kyoto Animation. Selon moi ça tient davantage au contenu qu'à l'affiliation à une franchise préalable, même si ça compte aussi.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19002
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Tetho le Dim 28 Jan 2018, 03:10

Justement ce n'est pas du malentendu, le manga (et donc le film avec) a été pensé pour appâter le lecteur/spectateur avec son pitch sur le handicape et tout et comme la suite est trop tragique et triste la majorité du public se fait avoir une fois que les violons commencent à jouer ça fonctionne à plein régime. Ajoute à ça la réalisation très cinématographique de Yamada et t'as un candidat idéal pour les festival où le public peut voter.

Sinon tu sais comme moi que les films des quatre séries que tu cites ont été conçus comme des films de cinéma à part entière. Même le film de Bebop, pourtant un épisode de luxe de deux heures, peut être pleinement apprécié comme un film de SF de série B de qualité sans avoir vu un épisode de la série. Ce qui n'est pas le cas des films d'Haruhi, Free! ou Kyokai no Kanata qui se placent comme des suites directes et considèrent que le spectateur est familier avec les personnages et leur histoire et qu'il n'est pas nécessaire de les introduire ou de rappeler ce qui a pu se passer avant. Le seul film de Kyoani qui se tenait un tant soit peu pour lui avant c'était Tamako Love Story mais les trop nombreux appels de pied à la série finissaient par faire croire au spectateur qui a esquivé cette dernière qu'il avait manqué quelque chose quand en réalité non.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9198
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Zêta Amrith le Dim 28 Jan 2018, 03:53

Tetho a écrit:Sinon tu sais comme moi que les films des quatre séries que tu cites ont été conçus comme des films de cinéma à part entière.

Ben ça... oui je sais. Mais personne n'a menacé Kyoto Animation afin de les empêcher de produire des itérations semi-bouclées de Haruhi, Beyond Boundary ou K-On sur grand écran. Personne en-dehors d'eux-mêmes n'a décidé qu'il fallait renoncer à s'adresser à autre chose que leur petit fan-club plutôt que d'avoir une démarche un peu plus cinématographique. Ils ont opté pour une stratégie d'animation disons endogamique, inversement proportionnelle au savoir-faire de leurs animateurs, à l'image de leurs choix de contenu, et le résultat le plus vraisemblable est qu'il n'y aura probablement pas grand-monde pour se souvenir des long-métrages de Kyoto Animation dans vingt ans.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19002
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Tetho le Dim 28 Jan 2018, 04:17

Et c'est un problème ? Tu sais bien que ce sont des films qui ont été pensés pour capitaliser sur le succès d'une série ou en raconter la suite avec plus de moyen. C'est le cas d'une infinité de film depuis que l'animation japonaise est animation japonaise, ce n'est pas un défaut en soit. On reprocherait la même chose à The End of Evangelion tu serais le premier à monter sur tes grands chevaux pour expliquer que cette critique est une aberration.
Kyoto animation reste avant tout un studio d'adaptations, pas de créations originales et donc leur modèle de production s'oriente avant tout vers la série TV. Les films viennent avec le succès.

Et c'est là que Koe no Katachi change la donne, c'est leur premier vrai film de cinéma porté par leur première vraie réalisatrice au sens européen du terme. Kyoani est un studio qui ne manque pas de talents, mais jusque là ses réalisateurs étaient avant tout des techniciens, des mecs qui savent construire une série et la mettre en scène avec talent mais pas des artistes qui les pensent comme œuvres. Je suis le premier à apprécier le travail de Takemoto mais tu alignes ses réalisations et t'as du mal à dégager quoi que ce soit de l'ensemble. On lui donne des œuvres à adapter et il le fait avec application et compétence. Ce qui est déjà pas mal. Yamada a elle un vrai univers qu'elle apporte avec elle de réalisation en réalisation, tu regardes K-on!, Tamarket, Euphonium et maintenant Koe no Katachi, on peut faire des liens, des parallèles, on peut analyser ces œuvres comme un véritable corpus avec l'adolescence comme thème principal. Elle est celle qui va donner une vraie légitimité cinématographique au studio.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9198
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Zêta Amrith le Dim 28 Jan 2018, 12:49

C'est en train de repartir vers du Pour ou Contre Kyoto Animation.
So 2009.

Tetho a écrit:Et c'est un problème ?

Problème n'est pas le mot. Tu trouves des artefacts bizarres pour expliquer que ce studio-ci n'a pas de retentissement en-dehors de sa cour. Quant un Oshii réalise le film de Patlabor, il capitalise aussi sur le succès d'une OVA - au public encore plus restreint. Il ne prend d'ailleurs même pas la peine d'y présenter ses personnages. Pourtant ça marche. Le métrage est tenu en haute estime. Il y a plein d'éléments à y relever et le film est encore regardé en 2018. Parce qu'il y a quelque chose dedans, rien de plus. On peut parfaitement prendre la suite d'une série et proposer quelque chose d'intéressant malgré tout, mais encore faut-il avoir un truc à exprimer. Or chez Kyoto Animation on déniche de bons animateurs à la pelleteuse mais pas de gens avec une vision. Ils font sciemment de l'animation de court-terme, conçue pour cartonner pendant un ou deux ans puis disparaître, ils n'ont peut-être pas envie de terminer comme Madhouse ou Gonzo que les accès de bravoure ont précipité vers l'abysse, mais la consistance des titres va avec.

Koe No Katachi était formidablement réalisé, y compris les layout, mais c'est un anime à la limite de l'indécence qui place sur le même plan de gravité le handicap physique et les difficultés relationnelles des otakus. Seulement ça, les jurys/critiques internationaux ne peuvent pas le remarquer, donc ce titre a pu pernicieusement se vendre sous l'étiquette de l'anime "social" qu'il n'est pas. C'est le perfectionnisme esthétique rare de la réalisatrice qui pourrait lui valoir l'épithète de cinématographique.

Au sujet du sus-nommé corpus en latence. La faiblesse de cette catégorisation est que l'adolescence n'est pas le thème principal de Yamada mais celui de l'animation japonaise dans son ensemble depuis bientôt vingt ans. Mais cette adolescence mimi aux joues roses ne correspondant en rien à la réalité, ça n'est finalement pas cet âge qui fait office de thème, mais le x-ième degré de caricature moe de l'adolescence telle qu'on peut la rendre attractive au public du net. Un postiche fabriqué en interne, faux de haut en bas. Il n'est alors pas si étonnant que KyoAni soit à l'avant-garde de ce positionnement.

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1166
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Rhyvia le Dim 28 Jan 2018, 19:32

Si je dis plus de mal d'Inuyashiki que je l'ai déjà fais, j'ai peur qu'un robot psychopathe hack mon ordinateur pour m'assassiner.

A part ça, je trouve que tu sous-estimes Euphonium, en particulier pour dire que la série n'évoque aucun sujet réel. Elle évoque le fait qu'il n'y a rien après le lycée plus qu'autre chose, les lycéennes mignonnes ne sont certainement pas son fait en particulier, ça existait depuis des années. Ce sont les memes internet et les wanabee expert d'animation japonaise qui ont placé K-On! comme précurseur du moe dans l'animation japonaise mais ses types existaient déjà dans les années 90. Et par là je parle plus de l'apparition des premiers jeux de dragues que d'Evangelion, au cas où.

Ca et une partie de la culture otaku à qui l'animation japonaise essaie de s'adresser (et échoue plus souvent qu'elle réussit, en vrai) se confirme plus qu'autre chose dans le fait d'être rejeté. Les années 80 c'était cool pour ceux qui y étaient, mais pour ceux qui sont arrivés après ce sont juste des vieux cons qui leur ont pourris leurs chances d'avenir. D'où tout l'intérêt de cette histoire l'élan d'orgueil de cette qui ne va pas "trouver sa place" comme l'animation japonaise le dit si souvent, mais trouver ce qu'elle veut.
Clairement plus un sujet que les grand-mères qui se font abattre au fusils d’assaut par les forces d'intervention japonai.. Ah, non attendez, j'ai rien dis. Elle existe pas la dernière phrase, oubliez.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19002
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Tetho le Dim 28 Jan 2018, 19:41

Dans l'ordre :

-Le Film de Patlabor réintroduit les persos lors de séquence du labor fou du début. Chaque personnage y est à nouveau présenté à travers une courte séquence et ça suffit. C'est comme la scène de la supérette du film de Bebop, t'as pas besoin de plus pour situer les persos. C'est très habile, cinématographiquement parlant, et ça permet à ses deux films de se hisser au dessus du rang de gaiden animé pour devenir quelque chose d'accessible à un plus grand public. Pas pour rien qu'aujourd'hui encore en occident une bonne partie des personnes qui ont vu les films de Patlabor n'ont pas vu le reste de la franchise.
Les films d'Haruhi ou Kyôkai no Kanata n'avaient pas ces ambitions là mais dans le cadre de leurs objectifs ils fonctionnent parfaitement, Tamako Love Story dépasse même les limites que sa nature de suite d'une série TV même pas anecdotique. La comparaison aux films de Bebop ou Utena me semble malhonnête, on peut arriver au même résultat en comparant le film de Bobop à Mononoke Hime et lui reprocher d'être un bête film de SF au propos limité quand Miyazaki, lui, parle du Monde ! Mais ça ne serait pas très constructif et ça serait ignorer ce qu'est vraiment le film de Cowboy Bebop.
Je suis d'accord que Kyoani manque d'ambition et se complais un peu dans sa zone de confort et que le jour où ils ne pourront plus assurer le niveau de qualité qui est le leur on contemplera le gâchis, mais si tu regardes bien le studio est en mutation constante depuis 2010 et l'ouverture de leur branche édition de light novel qui les a fait passé de contractuels spécialisés dans les adaptations hi-profile à créateurs de contenu. Et en 8 ans on est passé de Chûnibyô bla bla bla et Free!, vendable seulement à des otakus et des fujoshi, à des productions bien plus présentables comme Koe no Katachi et Violet Evergarden, dont le contexte pseudo post-WWI le rend bien plus facile à montrer à un public non anime-fan (j'en veut pour preuve l'implication de Netflix). Même Euphonium et son traitement très terre-à-terre de la musique, plus proche de l'anime sportif que d'autre chose, rend la série bien plus présentable qu'un Haruhi, un Hyôka ou un K-on!. Je ne dis pas que le studio ne va produire que ça à partir de maintenant, Miss Kobayashi et la suite de Free! à venir le montrent, mais je suis assez curieux de voir comment Yamada va traiter Liz to Aoi Tori. Surtout que ce récit était la partie médiocre d'Euphonium 2 et si que l'idée de voir un long métrage lui être dédié ne m'enchante pas vraiment, celle de voir Yamada s'en charger me fait craindre un vrai gâchis.


-Je partage tes critiques sur Koe no Katachi mais y voir un anime nombrilisme qui parle des relations entre otakus me surprend. Déjà parce que le héros porte en lui le stigmate d'avoir été, même si sans le réaliser, le persécuteur. Et plus généralement le succès publique du film (et du manga) montre que c'est une œuvre qui a parlé aux gens. Même si ils se sont avant tout laissés bercés par les violons.


-C'est un des thèmes fondamentaux de l'animation japonaise depuis ses origines ou presque. Les genres robots et magical girls, sont construit autour d'une métaphore pour des objets de transitions. Le garçon monte dans le robot pour affronter le monde et acquérir la puissance de le changer, il monte dedans un garçon, il en ressort un homme. Les Sekai Meisaku Gekijô étaient presque tous des récits initiatiques et les œuvres qui s'en inspirent/revendiquent (les Nadia, Laputa, Nadja...) portent ça en eux aussi. Et je ne parle pas de séries comme Orange Road ou Maison Ikkoku qui ne s'embarrassent pas de métaphore quelconques.
Yamada a pour elle une approche féminine et plutôt raffinée de la chose. Ce qui est toujours un plus quand tu mets en scène des jeunes lycéennes. Je ne défendrais pas K-on! et Tamarket plus que raison, bien que la seconde saison du premier propose une bonne moitié d'épisodes dignes d'intérêt, mais avec Tamako Love Story, son travail sur Euphonium et Koe no Katachi elle tient quelque chose. Je le disais plus haut mais contrairement à un Takemoto ou un Ishihara elle apporte des choses avec elles dans les œuvres qu'elle adapte. Et si le studio veut continuer à se développer c'est des profiles comme elle qu'il va leur falloir encourager et développer.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9198
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Zêta Amrith le Dim 28 Jan 2018, 20:07

Je ne comprends pas l'axe de défense. KyoAni a choisi de concevoir des films non-cinématographiques, des appendices de séries TV en mieux animés. Donc ces métrages reçoivent deux années d'attention et s'évaporent dans les airs. D'autres ont montré que c'était un piège déjouable.

Je ne pourrai pas nier même en essayant que Euphonium est intrinsèquement plus intéressant que K-On!, que le studio traverse actuellement une période moins aliénante que celle qui l'a vu pondre un Lucky Star, mais vu le seuil d'où l'on part ça n'est pas encore exactement un bouleversement.

C'est un des thèmes fondamentaux de l'animation japonaise depuis ses origines ou presque.

Oui, parce qu'à l'époque elle s'adressait à des enfants.
Depuis ça a de moins en moins de sens, l'industrie n'étant plus tournée vers ce public.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19002
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Tetho le Dim 28 Jan 2018, 21:08

Zêta Amrith a écrit:Je ne comprends pas l'axe de défense. KyoAni a choisi de concevoir des films non-cinématographiques, des appendices de séries TV en mieux animés. Donc ces métrages reçoivent deux années d'attention et s'évaporent dans les airs. C'est à la hauteur de la démarche créative qu'il y a derrière.

Parce que c'est une logique fallacieuse, tu prêtes au studio des intentions qu'il n'avait pas. Ces films ont été conçus comme des appendices de séries TV en mieux animés, le fait qu'ils le soient est déjà une réussite en soit. Tous les films n'ont pas vocation a être le nouveau Citizen Kane, surtout quand on donne dans genres qui baignent autant dans différentes sous-cultures. A ce petit jeu là on peut invalider l'ensemble des films de SF jamais créés en disant "oui mais 2001..." mais c'est pas très constructif et s'est ignorer ce que sont vraiment ces films. On peut reprocher à Ridley Scott les gâchis sans nom que sont Prometheus et Alien: Covenant parce que son ambition était de faire des films de SF prestigieux sur les origines de l'homme et plein d'autres trucs et qu'au final c'est des films confus qui n'ont rien à dire, mais on ne peut reprocher à Daniel Espinosa le manque d'ampleur de son Life parce que son objectif était de faire un Alien-like efficace et qu'il l'a réussit l'exercice la main haute.
La Disparition de Suzumiya Haruhi n'a jamais eu pour ambition de se poser entre Patlabor 2 The Movie et Ghost in the Shell mais d'adapter de façon plus ambitieuse et prestigieuse que la série TV l'arc le plus populaire des romans. Et elle y arrive avec brio, c'est déjà bien.

Tu peux reprocher au studio son manque d'ambition dans ses choix éditoriaux, oui c'est légitime, mais pas reprocher aux œuvres elles-mêmes de ne pas être à la hauteur d'autres auxquelles elles n'ont jamais prétendue se comparer.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9198
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Zêta Amrith le Dim 28 Jan 2018, 22:14

C'est parti en fait de "Si les films de Kyoto Animation ne sont pas sélectionnés dans les festivals voire peu/pas considérés par la critique occidentale c'est qu'ils dépendent d'un anime qui précède". Ca n'est pas vrai à mon sens, dans la mesure où des titres comme Blood-C The Last Dark, One Piece : Strong World ou Berserk 2, eux le sont. La raison pour laquelle les productions KyoAni n'ont pas de réel écho en-dehors du fandom tient à mon avis plus à leur contenu à mi-chemin entre Miss France et le mélodrame mélancolique, dont on ne peut pas débattre selon une méthode cinéphilique.
Dernière édition par Zêta Amrith le Dim 28 Jan 2018, 22:50, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Tetho
Rédac : Crest of "Z's"
 
Messages: 19002
Inscription: Ven 06 Avr 2007, 17:44

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Tetho le Dim 28 Jan 2018, 22:49

Et tu sais aussi que ces trois là n'ont pas été sélectionnés pour leur qualités propres qu'à cause des œuvres à laquelle ils se rattachent c'est à dire un film "de Mamoru Oshii" que ce dernier n'a pas réalisé, le manga le plus populaire du monde depuis 10 ans et un manga de fantasy extrêmement apprécié hors des cercles de lecteurs de manga justement. Ils sont là soit parce qu'un des programmateur est fan, soit parce qu'un partenaire a fait pression pour mettre en avant le film qu'il sort trois mois plus tard. Parce que Berserk 2 c'est l'exemple même du film qui n'a aucune existence propre en tant que film de cinéma tant il dépend des deux autres auquel il se rattache, projeté en tant que projection unique c'est juste sans intérêt.
Achieve your mission with all your might.
Despair not till your last breath.

Make your death count.

Avatar de l’utilisateur
Zêta Amrith
Kwisatz Haderach
 
Messages: 9198
Inscription: Dim 08 Avr 2007, 23:14

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Zêta Amrith le Dim 28 Jan 2018, 23:03

L'histoire du lien factice entre l'ombre d'Oshii et ce navet de Blood-C : The Last Dark m'a l'air tirée par les cheveux. Plus simple m'est avis, IG, Toei et 4°C ont la considération automatique qu'ont les studios tenus en estime mondialement pour leur contribution au cinéma d'animation, pas KyoAni.

Avatar de l’utilisateur
chevkraken
Stakhanoviste du troll
 
Messages: 2700
Inscription: Mer 08 Fév 2012, 18:29

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede chevkraken le Mer 31 Jan 2018, 21:33

Tetho a écrit:
Maintenant en soit, et indépendamment de toute considération militante ou politique, je pense qu'on sera tous d'accord qu'un anime avec un ou des personnages homosexuels sans qu'ils soient là pour servir de dindons de la farce, que leurs relations en soient le sujet ou simplement là, comme dirait Oshiyama, "parce qu'il y a un public pour", juste parce que l'homosexualité est une réalité sociale, c'est un progrès. Parce que ça rapproche la fiction du monde tel qu'il est. J'avais oublié que Midori avait des sentiments pour Tamako, c'est dire à quel point la série est racoleuse là dessus. Surtout à coté d'un Euphonium qui a attiré à lui tout ce public pour au final lui dire merde en beauté.

En même temps quand je voit a quel point la communauté LBGT pourri le plaisir de regarder Yuri On Ice a celui qui ne regarde pas la série pour son couple ou préfère n'y voir qu'une amitié tant que rien n'est explicite(nottament car ça gacherai une relatio mentor/elève et ferai que Victor n'est pas pro du tout), je suis bien content que Sound Euphonium face un fuck au public et que l'heroine ne soit pas homosexuelle.
Après, je trouve de toute façon chez kyoani, un Kobayashi Dradon Maid a un couple homosexuel mieux construit que l'auraient été ceux de Euphonium

Et plus généralement le succès publique du film (et du manga) montre que c'est une œuvre qui a parlé aux gens. Même si ils se sont avant tout laissés bercés par les violons.

Sur ce point je pense qu'on peut rajouter Clannad qui a été un énorme succès public et critique et ce dans une certaine mesure auprès du grand public(Clannad a bien plus d'avis sur IMDB que le film Haruhi et autant que la série). D'ailleurs je trouve que la periode 2005/2008 du studio était plus interessante que celle entre 2009 et 2014(qui a vraiment été les années noires du studio)
l'anti-fan vous attend. Ne vous laissez pas aveugler par l'amour que vous portez à vôtre œuvre fétiche, il ne vous le pardonnera pas.

Mais attention, ça ne l'empêche pas d'être un fanboy de Vanellope von schweetz!!!

Avatar de l’utilisateur
Rhyvia
Apprenti Kirin
 
Messages: 1166
Inscription: Sam 19 Fév 2011, 17:41

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Rhyvia le Mer 31 Jan 2018, 22:14

En même temps quand je voit a quel point la communauté LBGT pourri le plaisir de regarder Yuri On Ice a celui qui ne regarde pas la série pour son couple ou préfère n'y voir qu'une amitié tant que rien n'est explicite(nottament car ça gacherai une relatio mentor/elève et ferai que Victor n'est pas pro du tout), je suis bien content que Sound Euphonium face un fuck au public et que l'heroine ne soit pas homosexuelle.


Mais à quoi tu joues, sérieusement ?

Qui venait déballer des âneries sur la manière dont deux gamines d'un dessin animée pour fillette devaient être lesbiennes parce qu'elles se tiennent la main dans le générique de fermeture ? Et maintenant tu viens dire "ouin ouin, les LGBT ils sont méchants avec moi".

Ca te dirait pas d'aller t'acheter une décence un de ses jours par hasards ? Non parce que j'ai déjà vu tes pitreries depuis assez longtemps pour me rendre à quel tu adaptes juste ton discours ton auditoire. T'étais pas à ce point opposé à cette fameuse communauté LGBT sur un autre forum, si je me souviens bien.

Enfin, c'est pas comme si ça faisait un moment que j'étais déjà convaincu que ces pseudo progressistes de l'égalité pour tous étaient globalement des opportunistes sans aucune idée de ce qu'ils font.

Avatar de l’utilisateur
Sora334
Ryo versus Massue
 
Messages: 700
Inscription: Mar 29 Nov 2011, 17:38

Re: Violet Evergarden - La Poste:Automata

Messagede Sora334 le Jeu 01 Fév 2018, 00:04

La communauté LGBT se fout de Yuri on Ice si tu veux mon avis. À quoi bon généraliser l'opinion de quelques gay\gay-friendly a toute une communauté ? Qui en a d'ailleurs marre qu'on en fasse une communauté à tout va... À la base c'est des personnes qui veulent s'intégrer avec leur différences, pas se mettre à part dans un groupe.
Sur l'eau calme vogant sans rêve,
dans l'éclat du jour qui s'achève,
qu'est notre vie sinon un rêve ?

L. Caroll.

https://myanimelist.net/animelist/sora334?status=7

PrécédenteSuivante


Retourner vers Animanga

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités